web analytics

De bonnes résolutions photographiques… pour 2019 !

40
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Avec un peu de retard, voici quelques bonnes résolutions photographiques pour 2019 ! On pourra relire les bonnes résolutions photographiques pour 2015 et aussi Cinq bonnes résolutions pour 2016 (mais je n’exclu pas le fait de me répéter un peu, à l’occasion)…

Quand aux bonnes résolutions photographiques pour 2017 et 2018 : je crois bien que j’avais oublié d’en prendre ces deux années là. Mais ce n’est pas pour ça que j’avais fait des photos plus nulles ces. années là… Allez, bonne lecture : vous verrez, c’est un peu des réflexions à l’emporte pièce, qui me sont venues comme ça en passant : sans précautions, ni sans prendre de gants… Vos commentaires sont les bienvenus.

 


Arrêtez d’utiliser ce satané zoom : Et offrez-vous plutôt ce 35 mm f/2 qui vous manque tellement ! Songez que l’économie réalisée sur le « non achat » d’un hybride : pourrait financer l’achat de 4 ou 5 objectifs fixes… Un 35 mm f/2 : c’est l’optique qui sert à tout et qui vous permettra de faire des photos plus originales… Et surtout : des photos qu’aucun smartphone n’est encore capable d’imiter !

Avec un zoom il est assez facile de réussir toutes les images, alors qu’avec un objectif fixe vous en raterez beaucoup peut-être… Mais les « quelques-unes » que vous réussirez : seront bien plus intéressantes que toutes celles que vous réussissez habituellement avec votre zoom.

Alors bien entendu on a tous besoin d’un zoom 24-70 mm : mais inutile de vous ruiner (ou de vous alourdir) avec un 24-70 mm f/2.8. Qui est soit trop lourd, soit trop cher, soit les deux à la fois.

Préférez un zoom 24-70 mm f/4 moins couteux, qui sera suffisant lorsque vous aurez vraiment besoin de polyvalence… Et qui vous laissera du budget pour un ou deux objectifs fixes à grande ouverture… De toutes façons, aucun zoom (même ouvrant à f/2.8) ne pourra jamais rivaliser avec un objectif fixe ouvrant à f/2… Et encore moins à f/1.4.

 

 


Arrêtez de filmer en 4K, c’est inutile : déjà cela prend énormément de place sur vos disques durs. Ensuite vous ne montez jamais vos séquences, vous ne les montrez à personnes… Et de toutes façons, personne n’aurait envie de les regarder… Alors que vos photos : si… On les regarde, au moins un peu !

Car vous donnez l’impression d’être au moins « un peu doué » en photo, beaucoup plus qu’en vidéo… L’avantage d’une photo : c’est qu’en 2 ou 3 secondes ça évoque énormément de choses. et. ça donne envie de regarder la suivante…  Même si les gens ne regardent vos photos que durant quelques secondes chacune : au moins des gens regardent vos photos (au moins un peu) et ils les regardent à la vitesse qu’il veulent ! Comme on feuillette un magazine.

Alors que personne ne vous accordera 2 ou 3 minutes pour regarder vos vidéos : en 4K ou pas en 4K… On ne peut pas « feuilleter » un film, comme fait pour un album photo. Et si en plus, vous n’avez aucun tallent de « monteur » (ce qui n’est pas donné à tout le monde) : alors n’espérez rien de la vidéo…

Sans oublier que vous n’avez toujours pas acheté ce moniteur 4K pour votre bureau, ni même cette télé 4K pour votre salon… Du coup : autant attendre le 8K, vu que c’est pour bientôt ! Vu « l’exceptionnelle qualité » de vos séquences vidéo et même de vos montages (si vous en faites), il est probable que le Full HD reste pour quelques années encore : très largement suffisant.

En 2019 : concentrez-vous plutôt sur la photo plutôt que de vous disperser : c’est déjà beaucoup pour un seul homme !

 

 


Bougez vos fesses ! Le temps que vous passez à retoucher vos photos sur un ordinateur, n’est pas consacré à progresser en photo… Mon conseil serait de trier mieux et plus souvent vos photos grâce à un bon logiciel comme Lightroom : afin de passer moins de temps à les retoucher ensuite… (la retouche de mauvaises photo est une authentique perte de temps).

Le temps gagné serait alors investi à aller faire plus souvent des photos : donc peut-être quelques meilleures photos supplémentaires ! Ce qui serait bien plus efficace en termes photographiques :que de tenter vainement d’améliorer de mauvaises photos. Car une mauvaise photo : même retouchée restera mauvaise…

Et une bonne photo : n’a pas vraiment besoin d’être retouchée. Une bonne photo est une bonne photo : même « brute » : une bonne photo se « repère » tout de suite… D’instinct. Le problème de la plupart des gens, c’est qu’ils passent totalement à côté de leurs « bonnes photos »…Voici comment et pourquoi :

Pour certains, car ils commencent à perdre leur temps à améliorer la première photos « potable » qu’ils repèrent, sans même prendre le temps de parcourir toute leur production… Ainsi après deux heures de retouches et bidouille inutiles : c’est l’heure du diner, ou alors ils sont fatigués !

C’est ainsi qu’ils ne voient jamais leurs meilleures photos : faute de disposer d’assez de temps pour parcourir toute leur production…  Noter, trier, mettre des mot-clés et retrouver les bonnes photos, par exemple en créant des collections : « candidates au titre de meilleures photos de l’année ».

 

 


Cataloguez mieux… et ne jetez plus en 2019 :  l’autre problème (suite du paragraphe précédent), c’est que énormément de gens « perdent leur temps » à tenter de… supprimer leurs mauvaises photos… Ce qui prend un temps fou et s’avère totalement inutile !

Oui, c’est du temps totalement perdu : qui part directement (et littéralement) à la poubelle ! Quel gaspillage d’énergie, que de « placer autant de son temps » dans une poubelle, pour ensuite la vider définitivement…  Aviez-vous vu les choses sous cet angle ?

Alors que si vous investissez le même temps et la même énergie à « repérer » et « hiérarchiser » efficacement les meilleures photos (grâce à des notes et à des mot-clés) : ce serait bien plus efficace… Il suffirait ensuite de les afficher ensemble dans des collections. Puis de les comparer à nouveau, afin de sortir après quelques ‘filtrages » et comparaisons successives : la « crème de la crème ».

Au prix des disques dur : il est vraiment inutile de supprimer les mauvaises photos en 2019 ! C’est juste une perte de temps inouïe et injustifiable. En somme, une logique ridicule qui revient à placer ses efforts dans une poubelle, en vue de vider cette poubelle.

Ne gaspillez plus votre temps à jeter vos mauvaises photos en 2019… Au lieu de cela : investissez votre temps à « mettre en avant » les meilleures pour vous donner une chance de les retrouver un jour.

 

 


Discutez moins et shootez plus : pas mal de nos amis et collègues photographes, adorent discuter matos, capteurs, objectifs, hybrides versus reflex… ou même Colorimétrie ! Oui je sais : moi aussi ! Je suis le premier à tomber dans ces travers du « bla-bla » et des « palabres »…

Et si en 2019, on discutait un peu moins de matos ? Et si l’on faisait un peu plus de photos ? On aurait surement de meilleures résultats qu’en discutant de matériel et ça couterait éventuellement moins cher.

Mais le pire : ce sont ceux qui discutent de matériel coûteux, sans disposer de l’argent pour se l’offrir ! Ceux-là devraient suivre mes conseils : ne plus parler de ce matériel trop cher qui ne leur sert à rien… Mais acheter l’équipement vraiment dans leurs moyens, qui leur serait vraiment utile : un vulgaire Canon EOS 200D par exemple !

Avec un petit EF-S 24 mm f/2.8… Ou un EF 50 mm f/1.8 : pour aller faire plus de photos. Au lieux de parler des photos qu’ils feraient, si seulement ils pouvaient s’acheter du matériel plus couteux.

 

 


Arrêtez ces vieilles habitudes : pourquoi refaire encore et toujours le même genre d’images ? Le meeting aérien : ça c’est fait ! Le coucher de soleil au 300 mm : ça aussi c’est fait… La fille « en talons », à poil dans la forêt : ça aussi vous l’avez déjà fait peut-être.

En 2019 : essayez autre chose, que vous n’avez jamais encore tenté… Un voyage photo par  exemple ! D’ailleurs j’en organise de super… Regardez ici : www.destinationphoto.com.

 

 


Comprenez « pourquoi » vous prenez des photos : Il n’est jamais inutile de chercher à comprendre pourquoi nous faisons telle ou telle chose, coûteuse, ou inutile en apparence… Pourquoi partons-nous voyager à l’autre bout qui monde, alors que cela est fatigant, nous prend du temps et nous coute de l’argent ?

Après tout il y a peut-être des choses mieux à faire que des photos, pour se « changer les idées » ? Quand vous aurez fait le tour de cette question : alors peut-être arrêterez-vous totalement la photo… Ou alors, vous y reviendrez : encore plus motivés qu’avant…

Dans tous les cas : comprendre le « pourquoi », devrait aider !

 

 


Comprenez « pour qui » vous prenez des photos : voilà un peu la suite de la problématique précédente : savoir « pour qui » vous faites des photos ? Ou pour qui vous « faites de la photo » ? Cela pourrait influencer significativement vos prises de vues…

Si vous destinez vos photos à vos proches : alors cherchez à améliorer vos portraits. Si vous destinez vos photos à une agence d’illustration : alors travaillez vos mot-clé (par exemple). Si vous vendez vos tirages en galerie : alors cherchez à donner « du sens » à votre production…

Ce ne sont que quelques pistes de travail. Mais comprendre le « pour qui », devrait aider dans tous les cas…

 

 


Ne passez pas aux hybrides immédiatement  : attendez encore un peu ! Selon votre activité photo : il est peut-être encore un peu tôt pour passer aux APN hybrides… Attendez que les gamme optiques soient un peu plus complètes ? Et que les prix baissent un peu ?

En attendant : les reflex Canon et Nikon disponibles sur le marché, n’ont jamais étés aussi bons… Et aussi « bon marchés » (merci les hybrides) : profitez-en !

Attendez que leurs viseurs électroniques s’améliorent encore un peu (déjà il y a du mieux) : Canon et Nikon n’en sont qu’à leurs premières générations. Le meilleur est encore à venir… Tout ce qui a précédé ne vallait pas grand chose franchement (du moins si vous êtes photographe, pour la vidéo c’est autre chose).

Oui, les hybrides sont une vraie révolution et promettent d’authentiques progrès. Mais le progrès a aussi besoin de temps : en attendant « Keep calm and shoot DSRL »… On en reparlera dès les prochains modèles, qui seront annoncés par Canon et Nikon.

 

 


Formez-vous mieux en lisant plus… et surtout en évitant Youtube : il arrive un moment, ou l’on ne progresse plus seul… On ne peut plus, on est bloqué, on ne sait plus ou aller, ni dans quelle direction creuser.

Un professionnel peut progresser grace aux demandes et retours des ses clients. Un artiste peut éventuellement être guidé par un galeriste, ou un collectionneur, ou même en observant le travail de ses pairs…

Un photographe amateur, ne devrait pas rester isolé. Pour progresser il doit « échanger » avec d’autres photographes. Et éventuellement suivre une formation : me contacter ici à propos de mes formations Lightroom, prise de vue, ou autres logiciels…

A ce propos, je ne crois absolument pas aux bienfaits de la formation vidéo… Face à une vidéo : vous recevez « passivement » des informations que vous n’enregistrez pas (ou peu)… C’est exactement l’inverse d’une formation, qui devrait être avant tout un « échange dans les deux sens » : entre un formateur et un élève…

Les vidéos de formation : c’est très peu efficace, on y passe des heures pour découvrir très peu de choses. De plus Youtube c’est aussi l’endroit ou ceux qui parlent ne savent pas… Et ceux qui savent, ne parlent pas ! Car ceux qui ont un vrai savoir à transmettre : peuvent se faire payer pour cela.

Ceux qui « savent » : ne distribuent pas gratuitement leur savoir sur Youtube. Pratiquement tout ce qui est gratuit sur YouTube, c’est ce qui est déjà « connu de tous »… Et ce qui est gratuit : par définition, n’a « pas de valeur » .

 

Passez plutôt deux heures à lire un bouquin sur la photo (ou à lire mes articles sur mon site) : vous apprendrez beaucoup plus de chose qu’en perdant deux heures passivement sur YouTube. La preuve : c’est que vous serez bien plus fatigué après deux heures de lecture. (ce qui demande un peu de concentration surtout si vous êtes de la génération qui ne sait plus lire), qu’après deux heures de vidéo… Qui ne demande aucun effort de concentration : face à une vidéo on reste passif et on n’apprend rien !

La différence entre lecture et vidéo : c’est que lorsque c’est vraiment compliqué : on relit chaque phrases deux ou trois fois ! Jusqu’à ce que l’on comprenne finalement… Quitte a recommencer le lendemain. Oui, la lecture reste la seule véritable façon d’apprendre des choses compliquées…

Alors que la vidéo ne permet d’apprendre « que des choses faciles »… Mais apprendre des choses faciles que tout le monde sait déjà : et bien ça ne sert pas à grand chose.

 

 


 

 

Ecrire des articles de fond (test terrain) prend énormément de temps… Mais c’est ceux-là qui vous intéressent le plus (et moi aussi). Je ne sais combien de temps je pourrais continuer à enrichir ce blog (qui existe depuis plus de 10 ans) sans rémunération directe. En effet, depuis que le Mensuel Déclic Photo a disparu, l’écriture des « tests terrain » n’est plus financée en quelque sorte).

Paypal-Donate-Button-Image

Donc pour « garder le rythme », je compte un peu sur « l’investissement » sur ce blog, que vous pourriez faire par vos dons via Paypal. Merci d’avance et bonne lecture…

 

 


 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

40 commentaires

  1. « Avec un zoom il est assez facile de réussir toutes les images, alors qu’avec un objectif fixe vous en raterez beaucoup peut-être… Mais les « quelques-unes » que vous réussirez : seront bien plus intéressantes que toutes celles que vous réussissez habituellement avec votre zoom. »
    Complètement d’accord avec ça !

    • Malheureusement, c’est une affirmation trompeuse (même si beaucoup de photographes passent par cette étape dans leur vie, moi y compris, mais elle est derrière moi maintenant): on pense qu’avec des fixes, on fera de meilleures photos. Ce qui est absolument faux ! Le matos n’a rien à voir dans la bonne photo et heureusement (j’ai des amis qui sont encore à l’argentique, c’est pour dire). Par contre; il faut être équipé du matos qui convient à la séance et du type. Partir avec 3 fixes et un boitier pour un voyage photo, c’est la garantie de louper plein de photos justement.

      Du coup, je suis d’accord avec le point concernant les hybrides : ça n’apporte rien et ça enlève même la visée avec une « vraie  » lumière (j’ai fait une sortie avec un collègue la semaine dernière qui testait le Z7: il n’arrêtait de retirer l’oeil de evf pour voir la scène en vraie lumière tellement l’evf le genait). Pour ceux qui veulent progresser aujourd’hui sans se ruiner, je leur conseille de s’équiper avec des reflex et optiques pro d’occasion et surtout de ne pas s’équiper avec une solution hybride dont la cote de revente sera incertaine, la fiabilité non éprouvée et une visée dégradée.

       

      • Tu vois récemment en Inde, j’ai surtout refait de l’image au 24-70 mm et 70-200 mm, par « fainéantise » en quelque sorte : car c’est tellement plus simple et rapide…

        Et bien j’aime moins mes résultats dans l’ensemble, que lorsque je me force à prendre mon 35 mm f/2, mon 24 mm f/1.4 et mon 85 mm f/1.4 : vraiment avec ces objectifs, j’en rate beaucoup plus c’est vrai… Mais celles que je réussi : me plaisent aussi beaucoup plus (en général).

        ET j’ai fait tellement de photos, que je me fout un peu de réussir ou de rater une image de plus ou de moins… Par contre réussir « de temps en temps » une image exceptionnelle : cela vaut le coup ! Travailler avec des fixes est plus risqué, mais aussi donne des résultats plus excitants (mais si ils sont plus rares).

        Alors c’est vrai que pour un débutant : travailler avec des fixes est peut-être « trop difficile » et les résultats trop rares et trop frustrants. DU coup conseiller des zooms au début, me semble sage et logique : car pour rester motivé, il faut quand même quelques « récompenses ».

        Alors sur un voyage de 1 mois, j’essaye de faire un peu des deux : mais il faut vraiment se forcer, pour laisser de coté ses zoom. ET je trouve que ça donne des résultats : moins de résultats…

        Mais « mieux » de résultats !

        Le portrait de ce boucher de Hong Kong, aurait été beaucoup moins bon au 24-70 mm, par exemple. Il aurait été sans intérêt probablement…

        • Je pense que tu as dans ta vie de photographe, un passage aux fixes en croyant à tord que tu feras de meilleures photos et puis après de longues années, tu te rends comptes que tu rates l’essentiel. Je pense qu’on peut devenir un bon photographe à partir du moment où l’outil se fait oublier. De toutes façons, les très bons photographes ne parlent pas de matos (sauf avec leur vendeur)

          Ps : grosse dominante rouge dans ta photo ; bon c’est un boucher pris au Canon ;-)

          • La dominante rouge est normal… Car ici ils ajoutent des lampes rouges (très , très rouges) pour que la viande paraisse plus belle…

            Déjà je l’ai corrigé beaucoup : mais si on la corrige davantage, ce n’est plus vraiment la scène telle qu’elle était !

            En réalité : c’est bien plus rouge encore…

        • Bonjour Jean-Francois. Pourquoi pensez-vous que Le portrait de ce boucher de Hong Kong aurait été beaucoup moins bon au 24-70 mm? Pour quelle raison aurait-il été sans intérêt ? Je suis moi-même en pleine réflexion sur les focales fixes et votre réponse m’intéresse beaucoup. Merci

  2. « Arrêtez de filmer en 4K, c’est inutile : déjà cela prend énormément de place sur vos disques durs. Ensuite vous ne montez jamais vos séquences, vous ne les montrez à personnes… Et de toutes façons, personne n’aurait envie de les regarder… Alors que vos photos : si… On les regarde, au moins un peu ! »

    –> tu devais plutôt dire : « attenter de filmer, c’est nul la vidéo et ca fait chier tous le monde ». la oui, par contre is vous filmez, montez et filmer en 4K (meme pour exporter en 2K et virer les rush après) la qualité n’a rien à voir sinon ca revient à proposer de shooter avec son appareil photo à 10 Mpx parque 24 ou 30 c’est trop

     

    « supprimer leurs mauvaises photos… Ce qui prend un temps fou et s’avère totalement inutile ! »

    –> en dehors de dire que c’est long et intitule tu nous explique ni l’un, ni l’autre.

    non c’est pas lent, ca prend quelques secondes pour tout un répertoire. et c’est utile pour que sa machine soit moins pleine (tu te plaint plus haut que la 4K prend tu poid, c’est sur que si tu vire pas les photos ratées)…

    Je dirai le contraire : je perdez pas de temps avec vos photos moyennes, si elles le sont c’est pas une version 10 de LR qui les feront devenir géniales, virrez les directement pour plus se faire chier avec et garder que les bonnes (qui déja risque de vous paraître moins bonnes au fur et a mesure de votre progression)

     

    « Ceux qui « savent » : ne distribuent pas gratuitement leur savoir sur Youtube. Pratiquement tout ce qui est gratuit sur YouTube, c’est ce qui est déjà « connu de tous »… Et ce qui est gratuit : par définition, n’a « pas de valeur » . »

    –> bien sur oui. Ton site est gratuit pour info. j’imagine qu’il n’a aucune valeur. peut etre que tu y trouve rien pour ta pratique, mais dire qu’il y a rien de valeur sur youtube c’est une bonne débilité sans nom.

     

    pour les autres arguments je suis bien dac avec toi.
    Et tant pis si c’est enfoncer une énorme porte ouverte mais en 2019 comme les années d’avant c’est pas le matos qui fait les photos. et c’est pas la couleur canon ou le 1.4 nikon ou l’eye af de sony qui va faire qu’une photo est bonne ou pas…

    • « Supprimer les mauvaises » prend beaucoup plus de temps que de « repérer les bonnes photos »…

      Surtout quand on fait beaucoup de bonnes photos (ou d’assez bonnes)…

      Pour supprimer sans prendre le risque de supprimer par accident une bonne photo « cachée » (donc difficile à repérer, parce que trop sous exposée par exemple) : il faudra passer en revue très attentivement « toutes » les photos… Et si l’on a shooté 2000 photos dans la journée (ce qui arrive certains jours, sur un Festival religieux en Asie par exemple, notamment si l’on fait un peu de braketing, ou si on fait de l’animalier en rafales à 10 im/sec) : cela tourne au cauchemar.

      Alors que l’on peut « repérer » les bonnes photo en survolant « à toute vitesse » la bibliothèques (même en vue grille avec des vignettes en toute petite taille)… Au pire si on en rate une photo (une bonne ou une moyenne, mais ayant un potentiel de devenir une bonne après traitement) : c’est pas si grave… Car elle restera toujours là. On aura une seconde chance plus tard…

      Donc « supprimer les mauvaises photos »  = long travail attentif (potentiellement destructeur de bonne photos).

      Alors que « repérer les bonnes photos » = travail plus rapide et moins dangereux ! En cas d’oublie, on pourra toujours refaire un passage en revue plus tard…

      En aucuns cas : le fait de ne pas supprimer des photos ne sera une « gène » pour travailler les bonnes photos, ou même pour les visualiser. Car on dispose pour cela de plein d’outils efficaces : filtres, collections, collections dynamiques…

      Lightroom a été conçu pour cela ! Il permet de « dérusher » un travail considérable à toute vitesse si nécessaire.

      Par ailleurs : 10 ans plus tard, on a parfois une opinion différente de ce qu’est une bonne ou une mauvaise photo. Lorsque je regarde mes choix de 2005 : je comprend que je n’étais pas le même photographe ! ET je me remercie, de ne rien avoir supprimé depuis 19 ans… Toute ma production en RAW ne pèse que 19 To : c’est rien en 19 ans… Cela tient sur 2 disques de 10 To à 315 € pièce (sans rien jeter en conservant toutes les photos ratées… que je parcours de temps en temps : et j’y trouve des « perles » ! ).

      https://amzn.to/2CJoreu

      Bref : essayer cette méthode de travail moderne : c’est l’adopter… Et au prix des disques durs : supprimer des photos est ridicule !

  3. Et bien je ne vais quasiment rien suivre de tes conseils…

    – je vais supprimer plein de photos de mon catalogue… en fait c’est déjà fait, j’en avais marre de me trainer des tas de séries inutiles :  du coup, plus de 20000 clichés passés aux archives, allez hop. Pas besoin de changer de disque, il y a pété de place maintenant, je vais pouvoir me lâcher :D.

    – je vais passer du temps sur l’ordi.. en fait c’est déjà fait et d’ailleurs LR6 a pris un sérieux coup de boost entre l’amaigrissement du catalogue et les optimisations du système que je viens de faire… je peux même me servir de l’option carte graphique maintenant,

    – je vais me servir de plus de zooms (je mens, pareil qu’avant sûrement, c’est à dire déjà pas mal :D),

    – je vais utiliser de plus en plus mes hybrides (ça c’est vrai),

    – je vais discuter plus (là, c’est ce que je fais),

    – je vais shooter moins (mais mieux, enfin j’espère),

    – je vais rester beaucoup chez moi (mais ça, c’est une autre histoire)…

    …finalement le seul conseil que je vais suivre dans tout ça c’est de ne pas faire de 4K… mais bon, comme je ne fais pas de vidéo non plus (et que je m’en f… résolument), je ne sais pas si on peut dire que c’est un conseil que je suis…

    Sinon, tu m’avais dit de changer de site et bien, ça non plus, je ne vais pas le faire… pas besoin, ils le font pour moi. Je suis béta(et béat aussi merci le correcteur)-testeur de la nouvelle version à venir de deviantArt. Si ça fonctionne, tu peux la voir en ce moment, j’ai mis une ambiance concert/jazz/blues de nuit… Nouveau site de deviantArt

    A plus et bon courage pour toutes ces résolutions qu’on ne suit jamais :D.

     

     

     

     

     

    • Deviant Art, non, c’est vraiment pas possible ;-)

      L’interface « bouffe » tes belles photos : surtout dans ton style, ça mériterait vraiment une interface « sobre » qui s’efface et laisse respirer tes images… Enfin, ce n’est que mon avis ;-)

      Je comprend son intérêt en tant que réseau social, avec une communauté et des commentaires (tout ça c’est sympa en effet et je connais Deviuant Art depuis très, très longtemps pour ça) : mais tu devrais peut-être songer à te faire un beau site à côté !

  4. Bonjour JFV

    Merci pour ces paroles qui tombent juste à point nommé. Je trouve votre analyse et les synthèses des autres années parfaitement dans ma façon de penser.

    Je n’ai d’ailleurs pas résister à faire circuler autour de moi avec des liens sur votre site.

    Excellente année photographique (et personnelle) pour 2019 !!

  5. Tu as vraiment vu la nouvelle interface ? Parce que ça n’a rien à voir avec l’ancienne. Bon ça ne doit pas fonctionner en tant que visiteur alors, j’avoue que je n’ai pas essayé… Je t’envoie une copie d’écran.

  6. Ces objectifs 2019 sont très bien détaillés, même si je ne suis pas d’accord avec 2  et j’explique pourquoi :

    – les hybrides car le M5 ou M50 avec 22mm f2 est extrêmement pratique !

    – supprimer les photos « ratés » ça prend du temps mais ça m’a permis de ne plus faire d’erreur à l’avenir, donc un bien pour un mal pour assouvir sa passion.

    +9000 pour les vidéos, oui j’avais essayé de m’y mettre en 2015… Ahahahaha c’est un gouffre de temps ENORME ! Faut essayer bien sûr, mais fallait pas que ça dur :) !

    (je prend quelques vidéos avec mon iPhone mais c’est tout)

  7. Hello JF,

    Merci pour les conseils, j’en partage un bon nombre.

    Notamment le classement. Mais je ne peux m’empêcher de supprimer certaines photos. Cela me donne le sentiment d’obtenir une meilleure vue d’ensemble. Mais maintenant je suis ton conseil, j’identifie toutes les belles photos. Et tout ce qui n’a pas une étoile mini qui risquait de finir tout de même la corbeille va peut être bénéficier d’un sursit.

    Je dois d’ailleurs dire que LR CC permet de le faire à certains moments où je ne suis pas sur l’ordi. Pas mal.

    Concernant le retouche, je partage totalement. Inutile de retoucher (ou trop retoucher une belle photo). Et cela permet de gagner du temps, totalement juste!

    @Rage : « Du coup, je suis d’accord avec le point concernant les hybrides : ça n’apporte rien et ça enlève même la visée avec une « vraie  » lumière (j’ai fait une sortie avec un collègue la semaine dernière qui testait le Z7: il n’arrêtait de retirer l’oeil de evf pour voir la scène en vraie lumière tellement l’evf le genait). Pour ceux qui veulent progresser aujourd’hui sans se ruiner, je leur conseille de s’équiper avec des reflex et optiques pro d’occasion et surtout de ne pas s’équiper avec une solution hybride dont la cote de revente sera incertaine, la fiabilité non éprouvée et une visée dégradée. »

    Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites. En quoi les hybrides n’apporteraient rien?

    Tirer de telles conclusions me semble prématuré. Et j’ai peine à croire qu’autant de marques se lancent dans cette technologie sans en mesurer les risques et opportunités.

    Avec ces propos, à chaque fois on croit relire le débat vinyles/CD. Et faut t’il rappeler que malgré la vrai lumière qui sort du miroir/prisme, le photographe qui a quitté l’argentique pour le numérique regarde lui aussi cette vrai lumière à travers un écran de 3″ placé derrière l’appareil? Etait-ce mieux avant pour autant?

    Je suis un (récent) défendeur de l’hybride (Nikon Z6) et admets également les défauts de cette technologie naissance. Les connais même bien et ai eu l’occasion d’en faire un retour appuyé au support Nikon UK.

    Et je peux dire (sur base de mes critères) que l’hybride m’apporte tout ce que je n’avais pas en aps-c, plus de facteur 1,5, un meilleur booké, le tout avec un couple 24-70+35 léger (peut être trop volumineux). Transportable dans un petit sac de 5L qui va probablement m’aider à prendre des photos chaque semaine de l’année  ≠ par exemple à mon ancien d500 (bon mais inutilement gros pour un aps-c.

    Enfin il ne faut pas oublier que certains peuvent aussi acheter juste parce que c’est nouveau et que cela vient de sortir. non? :)

     

     

     

     

     

     

     

        • Si tu es logué via un compte WordPress, je croyais que oui…

          Mais enfaite peut-être non : ce n’est peut-être que moi qui le peut en fait. Il aurait fallut que j’autorise à se créer un compte sur le blog. Je ne sais si vous avez cette option… Trop de trucs sur ce blog dont je ne me sers pas : j’oublie !

    • Oui, je suis persuadé moi aussi que les hybrides « apportent » quelque chose…

      Le Canon EOS R apporte par exemple un nouveau 35 mm f/1.8 meilleur que l’ancien, pas plus cher et un peu plus moderne. Qu’il aurait été difficile de faire en reflex. Idem pour le 24-105 mm f/4 : ce niveau d’excellence aurait été difficile à atteindre.

      Le Nikon Z6 apporte lui aussi des tas de choses : et notamment des zoom hyper compactes…

      Il y a certes quelques petits travers, bien entendu…

    • Ce que vous listez comme apport du Z6 par rapport au D500 est surtout du fait du passage au FF et non à l’hybride. Le gain de poids et de dimension est marginal et encore sur mon exemple le range est largement en faveur du D500 avec son 16-80 soit un 24-120 vs 24-70. Par contre vous perdez toujours la visée optique qui reste irremplaçable pour faire du bon boulot en 2019. Je ne dis pas qu’on ne peut pas faire de photos avec un evf surtout pour des photos de famille, de vacances…mais quand il s’agit de séances de shootings ou reportage, c’est se mettre des complications inutiles (ma dernière séance « boudoir » pour une décoratrice avec contrainte lumière du jour aurait été beaucoup plus laborieuse qu’avec mes boîtiers ovf). Après le système hybride est une bonne alternative pour de l’amateur/expert, même si je la trouve chère pour du matériel moins ultime/pro que des reflex à toutes épreuves (c’est pour cela que je conseille du matériel d’occasion plutôt qu’un système hybride). Mais vous achetez ce que vous voulez pour faire des photos, comme pour écouter de la musique (y en a bien qui écoutent du Mp3, il parait…)

       

  8. juste pour le souvenir je cite: « Arrêtez d’utiliser ce satané zoom : Et offrez-vous plutôt ce 35 mm f/2 qui vous manque tellement ! Songez que l’économie réalisée sur le « non achat » d’un hybride : pourrait financer l’achat de 4 ou 5 objectifs fixes… Un 35 mm f/2 : c’est l’optique qui sert à tout et qui vous permettra de faire des photos plus originales… »

    un petit lien:

    http://photoetmac.com/2014/05/penche-fixes-35mm-85mm-105-mm/

    ou sur le coté « ennuyeux » du 35mm

    http://photoetmac.com/2017/09/compte-cest-lobjectif-lappareil-13/

     

    comme quoi heureusement on peut changer d’avis.

    • Et c’est tout ce qui fait l’intérêt de ce blog… Vous avez deux auteurs : moi. Et moi-même…

      Moi : est rationnel, réaliste et économe…
      Alors que « Moi-même » : est un peu rêveur, idéaliste et créatif…

      Il arrive que parfois les opinions « moi » et de « moi-même », se contredisent… Certes, cela fait un peu plus de boulot pour vous, afin de comprendre ce que la « somme » des deux auteurs de ce blog veut dire !

      Mais au final le message est beaucoup plus riche et subtile. Et lorsque Moi change d’avis (en se laissant convaincre par moi-même), cela peut vous amener à en faire autant : en vous disant : « si ce type a changé d’avis », alors c’est peut-être pas con de changer d’avis aussi !

      AU final, cela monte que la photo est peut-être plus subtile et riche que vous ne l’imaginiez ?

  9. Je suis d’accord avec vous.
    J’ai volontairement fais l’amalgame entre les bénéfices de l’hybride et le passage en FF
    Parceque grace à l’hybride et comparé au d500 je suis parvenu à réduire le volume (le poids est marginal c’est vrai) et donc à transporter le tout dans un petit sac poir mon plus grand plaisir.
    Le gain est notable non pas em longueur avec l’objectif. Ni en largeur. Mais en hauteur du fait de la suppression du prisme.
    L’appareil rentre dans des petits sacs et est transportable et me redonne juste envie de faire de la photo.
    J’aurais pu acheter le d850 pour supprimer le facteur mais ne réglait pas le problème de gabarit.

    Et vous avez vu juste. Je ne vis pas des photos que je fais. Donc je suis bien moins soumis à une obligation de résultat. Je partage totalement le fais que la visée optique n’est pas prête d’être remplacée par l’électronique. Mais on s’y fait.
    Et finalement je ne suis pas du genre à acheter d’occasion. Peut être à tord d’ailleurs.

    À bientôt

    • Oui, d’accord avec tout ça…

      Toutefois la visée électronique a fait un sacré progrès avec cette génération (Z6 et EOS R) : moi qui était totalement réfractaire, je sens que je ne suis plus très loin de l’accepter (je l’ai déjà sur mon Canon G1X MkIII et avant hier j’étais sur une plage hyper lumineuse et ça était presque OK) : je vais peut-être attendre encore une génération d’appareils… et ce sera suffisamment bon.

      En tous cas : on peut déjà considérer que c’est « bien assez bon » pour la plupart des gens…

      Mais il faudrait pour cela que l’on gagne encore un peu de poids et de volume. ET c’est là ou je trouve que c’est un peu surprenant de la part de Canon et Nikon.

      Le gain de volume est trop faible chez Canon avec le seul zoom actuel (mais un autre zoom plus grand public arrivera bientôt). Il est par contre assez intéressant avec le 35 mm.

      Et chez Nikon, c’est un peu l’inverse… Le 35 mm est un peu décevant, par contre les zooms sont un sacré progrès.

      Aussi le Nikon Z6 est le premier Nikon Full Frame qui me plaise autant en kit avec un zoom Nikon, depuis longtemps…

  10. Bonjour JF,

    Je suis ton site depuis un certain temps. Merci pour tout ces articles que tu partages avec nous.

    Je te rejoins sur certaines resolutions, comme le fait de passer plus de temps a cataloguer ses images ou de reflechir un peu plus au moment de shooter. Je suis en train de revoir tout mon catalogue lightroom, assigner les bons mots clefs, assigner une note a chaque photo. Ca me permet de retrouver des photos qui vaut le coup, et de reprendre le traitement (j’ai eu la main un peu lourde dans le passe).

    Il y a un point que je ne trouve pas dans tes articles, que faire une fois que l’on a trie, reference et edite ses photos. Par exemple, imprimes-tu tes plus belles images, celles qui te font dire « Whaou » quand tu les regardes?

    A bientot

    ps: desole pour les accents, mais habitant aux US, je n’ai qu’un clavier qwerty, du coup pas d’accents :)

     

     

  11. Pingback: Vous tournez en rond ? Revenez au 35 mm f/2... ou f/1.8 - photoetmac.com

  12. Pingback: Grand test terrain du Canon EOS R - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.