web analytics

Montures larges : Sigma rend hommage à Nikon et Canon

53
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Qui serait prêt à remettre une pièce dans la machine à commentaires à propos des hybrides Full Frame ? Et bien aujourd’hui, c’est carrément le patron de Sigma : le désormais très médiatique Katuto Yamaki.

« Après les interview de Zeiss, Nikon, Canon, Leica… Maintenant, c’est Sigma qui confirme que plutôt que de tordre les rayons lumineux dans tous les sens (dans une monture trop étroite) : une bonne monture bien étudiée et plus large, serait dans tous les cas préférable », comme l’écrit un de nos lecteurs dans les commentaires de notre précédent article : Monture Sony E : pas conçue pour le Full Frame ?

Lorsque DPreview  lui pose la question : « What is your opinion of Canon and Nikon’s new lenses for the RF and Z mounts ?  ». Il répond sans se démonter en Anglais :

« I’ve been very impressed by Canon’s new lenses for RF. The Canon RF 50mm f/1.2 and Canon RF 28-70 mm f/2. Very impressed – and a little jealous ! They’re possible due to the wide diameter and short flange back. Otherwise such lenses, would be very difficult or impossible. Having the larger elements at the rear of the optical system makes it easier to achieve good performance at large apertures. Software can’t create detail, only good optics can do that. »

Voilà ! Dire qu’il y a quelques heures un de nos lecteurs (en colère, ce qui n’était pas nécessaire…) m’accusait de ne rien comprendre à la technologie (et pire : de relayer des sites anglo-saxo non crédibles ;-) Bref, cela me rassure de lire dans l’interview de Katuto Yamaki, CEO de Sigma, ce qui me semblait une évidence. Et que je souhaitais rappeler en citant les propos du boss de Panasonic !

Quand à savoir si Sigma va proposer des objectifs en Montures RF et Z… DPreviw lui pose cette question : « Are you in communication with Canon and Nikon around their new mounts ?  »

Il répond : « Around the new systems ? No, not at all. We have a great interest in the two new systems but right now I have no plans. »

Pour l’instant donc rien ne serait commencé. Enfin : on est peut-être pas obligé de le croire… Car je n’imagine pas Sigma ne pas créer d’objectifs pour ces deux systèmes.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

53 commentaires

  1. « If the diameter is too big, sometimes it’s difficult to make the camera bodies compact. And if we make a slow lens, like an F2.8 prime or an F3.4-5.6 zoom lens, with a wide diameter mount the shape of the lens will be like this [indicates a funnel shape, tapering from a wide mount to a narrow front element] where the front is slimmer than the back. That doesn’t look great, in my opinion. So the L mount is a well-balanced mount size. 20mm is not too short. »

    « Within three or four years I expect our mirrorless mount lens sales to be much bigger than for DSLR. Maybe 70% to 30%. »

    • Et ouais .. Leica à montrer qu’ils ne pouvaient plus être très ambitieux en matière d’optiques d’exception avec cette monture FF/AF.. qu’il n’y avait plus grand chose avec AF qui ouvraient très fort.

      Après l’argument d’une optique plus large derrière que devant c’est moins bien ???? j’avoue qu’il parait carrément incongru comme argument.

      Mais à chacun ses choix, qualités optiques versus apparence physique, de mon côté le choix est vite fait et l’avenir le dira pour « le marché ».

  2. Zeiss l’avait dit il y a plusieurs années que c’était un gris challenge de tordre les rayons très fort pour certaines formules optiques et passer dans une monture étudiée pour de l’APSC (dixit Leica).

    Canon, en tant qu’opticien,  par deux fois dans son histoire, a pris des risques énormes de laisser de côté des montures inadaptées aux formules optiques les plus audacieuses (le passage FD à EF et la non utilisation de l’EF-M,pourtant plus large que le concurrent du moment, au profit de la monture beaucoup plus large RF)

    Même Nikon s’est senti obligé d’évoluer avec la taille des montures, c’est dire.
    Alors que Sigma qui n’a rien à vendre avant un moment en monture RF, prétende que les résultats du 50L1.2 sont bluffants, ça fini de poser le sujet majeur des capacités des montures

    Même sur des formules optiques traditionnelles on peut constater que très très régulièrement les angles sont un vrai problème avec une monture étroite (il suffit de se balader dans les mires dpreview, imaging resource, digital picture pour constater que ces angles sont problématiques sur nombre d’optiques) .

     

    Maintenant, est ce que le piqué extrême des nouvelles générations d’optiques va suffire à contrebalancer l’absence ou la médiocrité de certaines fonctions secondaires comme les 30MP et pas 50MP, l’IBIS aux abonnés absents, l’eyetrack faiblard et limité au one shot, la compacité aux abonnés absents, les rafales anémiques ?
    De mon côté, même si je suis plutôt un photographe très typé action/sport, le combo EOS R + RF 50L1.2 me fait littéralement craquer comme le A1 et le 85L1.2 dans les années 1985.

    Je crois qu’un opticien reste préférable à un électronicien en matière de matos photo. Nikon et Canon sont loin de perdre leur avantage commercial pour les années à venir.

    • 30 MPx et pas 50 ça va, les photographes survivront. L’IBIS ça arrivera en temps et en heure, là encore rien ne presse (même si c’est dommage d’avoir raté le coche pour un premier jet, quitte à revoir leur copie pour une deuxième génération).

       

      Par contre niveau vitesse et suivi d’AF, rafale et compagnie, pour l’instant Sony a une longueur d’avance en mirrorless. Mais je fais confiance à Canikon pour corriger le tir dans les 2-3 années à venir. Là encore, ce sont des défauts inhérents au boîtier, mais PAS à la monture, donc potentiellement corrigeables dans les années et itérations de boîtiers à venir (contrairement à la taille de la monture E, mais bon Sony fera avec).

      • Je confirme qu’au niveau AF on est loin du compte par rapport au 1Dx … hier, sortie un peu active avec 10 chiens de 40 à 80kg qui ne se connaissaient pas.. donc ça partait dans tous les sens.
        J’ai cru sur mon laptop que le EOS R s’en sortait plutôt bien avec le sigma 135F1.8 et le EF 300L2.8ISII
        Mais en passant sur un écran 32″ 4K et pas sur un laptop affalé dans un fauteuil en fin de soirée, mon jugement a franchement évolué sur la performance de l’EOS R en mode vraie vie active :o :o :o

        Voilà une séquence sur le détail de ce qu’il y a sous le collimateur dans le cas le plus favorable avec un sujet remuant en marchant à pas soutenu sans plus.
        Tout est cliquable en mode 1:1 (avec une seule vraie erreur de map)
        https://newworld666.prodibi.com/a/grq6xl7lm1rg6l
        Sur 430 photos (environ 40 rafales), j’ai 4 ou 5 séquences de ce calibre (60 photos environ ou la map est exactement sous le collimateur) et pour le reste des 430 photos, en crop 1:1 c’est plus proche de 70% de déchets dans les rafales avec le 135F1.8 et le 300L2.8ISII et même plusieurs rafales sans jamais rien dans le focus (malgré la priorité effectuée sur  la mise au point plutôt qu’à la vitesse de déclenchement).
        Soyons clairs c’est très loin d’être satisfaisant.  :'( :'( :'( ..
        Sur un laptop 15″ 4K, ça me semblait passer pourtant bien hier soir  :-\ ce matin sur un vrai moniteur, c’est juste très loin du compte… le 1Dx à de beau jours devant lui

        J’avais réglé l’AF au max du suivi du sujet et au max des mouvements erratiques… Je vais tenter d’autres réglages, mais à mon avis, j’en suis plus au stade du M5 que du 5DSR au niveau efficacité de l’AF en mode non posé/non paysage/non pot de fleurs.
        Après .. entre un AF très efficace (qu’on a avec les DSLR) et l’utilisation d’optiques au dessus de la production en matière de flexibilité et piqué, je reste sur le deuxième choix. Comme ils le disent chez Sigma « Software can’t create detail, only good optics can do that. » .. j’en reste là et je garde un DSLR pour le mode action/sport

        • Merci du retour. Il est clair (et cette génération de mirrorless ne me fait pas encore changer d’avis) que l’AF sur capteur (par phase) a encore du chemin à parcourir. Cela étant dit, là où il fait plus fort que le reflex, c’est qu’il est plein champ.
          Pour le reste, je suis confiant pour la décennie à venir, mais les monobloc ont encore de beaux jours devant eux oui.

  3. Voilà une bonne question ! D’où vient le format 24*36 ? Wikipédia donne une réponse très convaincante : https://fr.wikipedia.org/wiki/Format_35_mm. C’est le besoin de qualité de l’argentique à la fin du XIXe siècle qui impose sa loi aujourd’hui, alors que tout a changé sauf les lois de l’optique. On est donc en droit de penser que la photographie est dans l’attente de son Steve Jobs qui construira un appareil complet à partir du photocapteur et des lois de l’optique (celles-ci ne changeront pas et la taille idéale  de l’objectif sera égale à la taille du capteur), appareil qui sera le meilleure compromis pour aujourd’hui. Comme toujours la date de cette révolution est inconnue mais sa forme sera brutale (dans mon métier, j’en ai assisté à deux qui, au deux fois, ont laissé les acteurs de plus de cinquante ans sur le carreau) et complète en quelques années (cinq à dix ans ?). Le parc actuel sera balayée quelque soit sa valeur car il n’en aura plus. J’oubliais, cet acteur sera nouveau car les acteurs actuels (voir l’histoire de Nokia ou de Blackberry) n’ont pas intérêt à ce que les choses changent.

    • La révolution qui vient sera celle de la computational photography : suppression du shutter lag, remonter dans le temps avec une bufferisation des images, HDR en live, débruitage via machine learning, AF via machine learning, retouches automatisées, etc.

      Mais le chemin est encore long pour les acteurs comme Google & co pour rattraper la photo plein format, et encore plus long pour que les acteurs de la photo (Canon et Nikon en tête) l’implémentent dans leurs gros formats. Ceci dit, ça arrivera probablement un jour, et ça sera une vraie profonde modification de la façon dont on produit de la photo.

  4. Ce qui est marrant, c’est que les specs de la monture R, Z et L sont assez proches (tirage, diamètre, etc) ce qui va permettre à Sigma de décliner leurs optiques L en R et Z assez simplement (modulo le retro engineering pour leur &@%# d’autofocus). Alors que pour décliner en monture E, ils vont probablement un peu plus se casser le crâne.

    Il n’est donc pas impossible que certaines optiques L soient en R et Z mais pas en E (ou alors ils brideraient volontairement la qualité des optiques pour que ça cadre avec de la monture E).

    Alors probablement pas pour les fixes, mais s’ils veulent rejouer la partition des zooms ultra lumineux (f/2 et en dessous), la question va se poser.

    • La monture L est plus proche de Sony que de Nikon.

      Sony E
      18 mm
      46,1 mm

      Canon EF-M
      18 mm
      46,5 mm

      Canon RF
      20 mm
      54,0 mm

      Leica Sigma Panasonic L
      19 mm
      48,8 mm

      Nikon Z
      16 mm
      55,0 mm

  5. Canon et Nikon ont eu raison d’une plus grande monture, pourquoi ce brider des le départ quand il est possible mécaniquement de réaliser ce type de monture et d’en tirer les avantages dans le futur.

    J’espere que le futur FF Panasonic suivra la même voie et avec Sigma comme partenaire ça parait bien engagé.

    Qui peut le plus peut le moins, mais l’inverse n’est pas vrai.

  6. L’effet du changement de monture est une évidence.
    Nikon ne pouvait plus faire d’objectifs f/1.2 cela ne passe plus depuis l’espace à laisser pour les contacts (problème de diamètre), plus grand encore… c’est mieux pour réduire l’angle des rayons en bord de champ (surtout pour les grands angles)

    Une autre évidence: avec une seule lentille, la focale est la distance entre la lentille et l’image.
    Si la distance avec la dernière lentille d’un objectif est plus courte que la distance au capteur cela oblige à un design complexe (retrofocus).

    Tous les objectifs en dessous d’environ 50 mm (ou zoom débutant en dessous) seront beaucoup moins complexes.

    Les longues focales n’ont pas besoin de retrofocus, ni d’ouverture de plus de f/1.4 donc pas grand chose comme changement (il suffit d’allonger le tube).

     

  7. Pour l’instant, le Nikon 50mmf1.8 est plus lourd de 50%  que le Sony Zeiss 55mmf1.8 et 16mm plus long.

    C’est vrai que Sigma a toujours voulu se différencier avec des innovations optiques. 18-35mmf1.8, 50-150mmf1.8 pour Aps-C, et là Canon sort un objectif qui rentre dans l’histoire de l’optique 28-70mmf2 et un 50mmf1.2, pas beaucoup plus lourd et plus court que la version sigma 50mmf1.4 (version Sony)  ! !

    • Le Sigma version Sony dérive du Sigma reflex, donc forcément il est gigantesque et lourd vu que c’est une rallonge brute avec le tirage optique.

      Le Nikon S est lourd et gros pour un f/1.8, mais pas très lourd et pas très gros pour un 50mm haut de gamme, et niveau piqué/rendu il a l’air de faire jeu égal avec le Sigma Art ou le Zeiss Otus. Donc en soit c’est plutôt une réussite. Surtout qu’il possède un AF fiable, lui.

          • Un AF fiable sur un mirrorless c’est la moindre des choses, du coup ;) . Un Sigma en monture Z serait aussi fiable, en reflex c’est l’AF par phase de la visée optique le problème, pas la marque. Les docks n’ont rien arrangé mais c’est surtout la méthode qui s’est complexifié, là où on teste à 30 ou 50x la longueur focale les Nikon ou Canon, avec les Sigma et Tamron récents on commence à tester à distance minimale (puisque les docks le permettent) soit PDC minimale donc décalages plus visibles.

            Concernant ce qu’a dit Sigma sur des optiques en monture Z et RF, je n’ai pas de mal à croire qu’ils mettent du temps à le faire, Nikon et Canon ne doivent pas avoir envie que le jour où ils sortiront leurs futurs objectifs Z/RF leurs clients soient déjà équipés avec des marques tierces comme Sigma ou Tamron (raison pour laquelle je soupçonne déjà Pentax de ne pas les avoir laissé faire de la monture K), ou alors ce seront des objectifs qui seront déjà sortis en version constructeur.

  8. le 28-70 rentre dans l’histoire des trucs rigolos… mais une optique de 1.5 Kg sur un tout petit boitier ça semble être une grosse idée de merde… pas sur que ca fasse envie a grand monde à part les geeks comme JF.

    Pour Sony j’y connais pas grand chose mais quand on voit ce qu’ils sortent c’est souvent les meilleurs optiques du moment. le 16-35 2.8, le 24 1.5, le 85 1.4, les 35, 100-400, 400 ….

    ils ont pas l’air super limités par la monture non ?

    • C’est normal que Sony donne l’impression de sortir les meilleures optiques du moment (et encore… le meilleur 70-200 c’est le f/2.8 FL Nikon par exemple) : ce sont les seuls jusqu’à aujourd’hui à avoir une monture mirrorless plein format. On en reparlera dans deux ou trois ans. (Peut-être que Sony restera dans les meilleurs, mais à mon avis Canikon aussi.)

      Mais pour les optiques très lumineuses, à mon avis ils vont pas vraiment tenir le coup. Je doute qu’on voie du f/1.2 raisonnable chez eux (i.e. moins de 2000-3000€).

      Maintenant, f/1.2 ça n’a pas une importance énorme pour les photographes, donc bon…

      Le large diamètre est utile pour les optiques d’exception (f/2 zoom et f/1.2 et en dessous en fixe), pour les optiques normales (zooms f/2.8 et fixes f/1.4-1.8), je ne pense pas que ça soit trop limitant.

      • Le diamètre est un avantage pour les grands angles à cause de la difficulté d’avoir la perpendicularité des rayons en bord de capteur et pour les ouvertures f/1.2 qui ne passent plus dans la monture Nikon F (depuis les contacts électriques).
        Pour faire simple 50 mm et plus et f/1.4 et moins lumineux, ça ne sert à rien: ni le nouvel offet, ni le nouveau diamètre.

    • Et la plage 28-70, ça ne fait plus rêver… Le f/2.8 AF-S Nikon a été introduit en 1999 et dis-continué en 2007 (pour passer au 24-70).

      • Oui et non. C’est une très bonne upgrade du Sigma 18-35/1.8 en APSC, lequel a trouvé son public en son temps (et reste une très bonne optique si on excepte l’autofocus capricieux). C’est complémentaire d’un 24-70/2.8 ou f/4.

        • 27-52 mm même f/1.8, 800g et un autofocus non fiable en Nikon. Même étant en APS-C, je ne suis pas trop fan. C’est vrai qu’on manque de focales fixes APS-C…

          • Mais piqué/rendu exceptionnel, aucun zoom standard ne lui arrive à la cheville en APSC. Mais je suis pas mécontent d’avoir switché sur du FF avec un bon 24-70.

              • Ben… le 18-35/1.8 a quand même un rendu et un style assez unique, que je ne retrouve pas trop sur les optiques pro Nikon. C’est vraiment des philosophies différentes, mais si j’ai pu attaquer ce Sigma sur plein de points, optiquement je n’ai rien à lui reprocher.

                • Moi, c’est le rendu des optiques Nikkor (58, 105, 24-70, 70-200, 35, 16-80) qui m’empêche d’aller chez Sigma et Tamron et la galère des réglages précis des AF. A chaque fois que j’ai testé une de leur optique, j’étais content de retourner à « la maison ». Bon chacun ses goûts, moi je n’aime pas les optiques de « banc d’essais ». On perd sur d’autres points plus essentiels à mes yeux (transition, effet 3D par ex.)

                • Je suis très content du Nikkor 16-80 f /2.8-4. Le problème, c’est le manque d’optiques fixes. J’utilise un 50 f/1.4 et un 20 f/1.8 qui sont FF. Mais pas besoin de transporter un âne mort et de me battre avec l’autofocus.

                  • Oui, il est très bon et lèger. J’ai revendu tous mes fixes, sauf un 35mm pour mon FF, mais que je monte des fois sur le D500 pour avoir un 52mm. Le manque d’optiques fixes en apsc n’est pas un pb sauf pour les uga, car on monte tous les fixes FF sur les apsc avec l’avantage de profiter du meilleur de l’optique.

          • Je sais pas si l’af était fiable ou pas, mais 800g même si c’est lourd ça reste utilisable.

            les 1.5 Gk du 28-70 canon c’est pour faire marrer les journalistes en vrai, pour une optique de reportage c’est trop lourd et la prise en main totalement déséquilibrée vers l’avant fait que presque personne ne va l’utiliser.

            Les optiques 1.2 de 1.2 KG c’est rigolo mais ça sert à moins de 0.0001% Des photographes. Ca sert encore moins qu’une bonne dynamique ( <3 JF ).

             

             

            • Attends, on a pas encore abordé le 58mm f/0.95 de 1,5kg à MAP manuelle Nikon. :D

               

              Oui, ce sont des optiques spéciales, elles sont plus là pour que chaque constructeur frime que pour un usage réel. En même temps, pourquoi pas.

              • j’ai pas dis qu’il fallait pas les faire. au contraire ca donne de la crédibilité au système, mais les gens vont acheter des 24-70 2.8 et des 85 1.4

                • Plutôt 85/1.8 pour Nikon, dans un premier temps. (M’enfin s’il est aussi bon qu’un Art pour deux fois moins lourd, plus robuste et piqué à PO, à la rigueur on survivra bien avec un demi stop en moins.)

                   

                  Sinon, oui, mille fois oui, les f/2.8 et fixes « normales » sont infiniment plus pertinentes pour juger d’un système que les optiques aussi spécifiques. (Et au moins Nikon a rassuré, en publiant leur roadmap.)

    • Oui d’autant qu’il n’ a pas une grande exclusivité là dessus.

      Olympus avait déjà sorti un 14-35 mm f2 (éq. 28-70) pour sa gamme reflex en 4/3, il y a de ça 10 ans.  Alors oui ce n’était pas en FF.

        • Oui ça c’est une résultante du format de capteur employé, il n’en reste pas moins qu’optiquement le travail de conception est le même et qu’Olympus a déjà bien du se galéré avant Canon pour sortir ce type d’optique…il y a 10 ans !!!

          • Oui, mais cela est bien plus simple lorsque c’est deux fois plus petit !

            L’ennemi est le poids et la taille (qui font croitre les problèmes de façon exponentielle) : par exemple, rien que pour le moteur AF, déplacer des lentilles deux fois plus larges et lourdes, est un sacré challenge…

            • « Oui, mais cela est bien plus simple lorsque c’est deux fois plus petit ! »

              Je ne trouve pas au contraire…car sur ces petits capteur la densité est bien plus importante et que le concepteur d’optique m4/3 doit proposer un pouvoir séparateur que les objectifs FF sont loin d’égaler. Il me semble que la densite d’un 20 Mpix en m4/3 est équivalente à du 77 Mpix en FF. Et qu’à l’époque du 14-35 mm les 10Mpix des boitiers Olympus équivalaient à du 38 Mpix en FF. Or à cette époque on naviguait à 12 et 18 Mpix chez Canikon. Donc au delà de l’histoire de l’ouverture, puisque personne est foutu de tomber d’accord là dessus, la conception de ces optiques pour petits capteurs n’a rien d’anecdotique. La preuve en est, qu’une optique FF, une vieillerie manuelle montée sur bague ou même une actuelle avec AF et de bonne qulaité optique, procure de bons résultats sur un capteur FF de sony a7 par exemple, un peu moins bon sur celui d’un Fuji Xtrans et franchement très très moyen sur un m4/3 (essais personnels avec tout un tas d’optiques différentes et la sentence était toujours la même)…

              • De plus si c’était si facile, pourquoi Canon ou Nikon en sont bêtement restés à du f2.8 sur leur APSC ? Pendant que Sigma ouvrait la voie ou dans une moindre mesure Samsung avec son 16-50 f2./2.8 (là aussi, belle performance).

                Je pense qu’on va me répondre « parce que ce n’est pas de la vraie photo » ;)

          • Et encore une fois, c’est un travail à échelle réduit… équivalent à créer un objectif ouvrant à f/4

            ET pas du tout à f/2 : cela n’est absolument pas un exploit pour Olympus ;-)

            J’insiste : f/4

            L’ouverture est le « rapport » qui existe entre le diamètre du « trou » par lequel passe la lumière et la distance focale.

            Si vous conservez des proportions équivalentes à celle d’un objectif f/4 (ce qui est le cas de cet objectif, qui est un zoom classique réduit d’un certain facteur), son ouverture équivalente » reste un rapport équivalent à f/4. Donc il très facile à faire « rentrer » dans un volume diminué.

            Cela reste très « standard » je dirais…

          • Mais non ça n’a rien à voir.

            F/2 n’est qu’un rapport (en gros entre la longueur et la largeur)… et non une distance physique.

            Donc, si tu diminue la taille du capteur : tu diminue aussi la longueur et la largeur de l’objectif.

            Donc le même f/2 (il reste le même f/2 ça d’accord) : ne recouvre pas du tout la même signification : ce f/2 signifie donc un tout petit trou…

            Et c’est très facile à concevoir et à fabriquer ! ET pas cher non plus…

            Ils faut arrêter de raconter des conneries : f/2 sur un Micro 4/3, c’est l’équivalent de f/4 en Full Frame…

            ET puis c’est tout ! c’est un « tout petit trou »…

          • Encore une démonstration probante à ce propos, aujourd’hui même (par hasard)…

            Non ! Ce f/2 en Micro 4/3… n’a vraiment rien à voir avec f/2 en Full Frame ! Et encore moins en Moyen format…

            « Using the photos, we created a visual measurement to compare the depth of field of all four cameras at different f-stops. Panasonic GH5 at F3.2 = SONY A7R3 at F8.0 = Canon 7D at F5.6 = Hasselblad at F16″

            http://theslantedlens.com/2018/sensor-size-comparison/

            • Concernant le Profondeur de champ ce n’est pas une nouveauté et personne ne le conteste.

              Par contre ce test n’est pas très vendeur pour Hasseblad car ce qui en est tiré n’est vraiment pas terrible et ça me donne plutôt envie d’acheter un GH5 à 6 fois moins cher…je dois avoir des goûts de chi..te ou une mauvaise vue ou peut-être que la vraie photo est au m4/3 ;)

              Blague à part, hormis pour la PC, les petites vignettes web limitent la perception de la démonstration

              • Oui, en effet, pour la profondeur de champs, c’est une chose admise…

                Par contre je ne comprend pas que l’on puisse encore penser que f/2 en micro 4/3… serait équivalent à f/2 en Full Frame…

                Alors que les deux f/2 n’ont rien à voir ! Puisque f/2 : ce n’est un rapport (et non une valeur).

                Ce serait comme prétendre qu’il serait équivalent d’affirmer : que d’une part : « une baleine est 5 fois plus lourde qu’un éléphant »… Et d’autre part que « un tigre est 5 fois plus lourd qu’un chat ».

                Dans les deux cas le rapport est de 1:5 (autrement dit f/5)… Mais en terme de poids : une baleine est bien plus lourde qu’un tigre.

                Si l’on revient au M4/3 et au FF : dans les deux cas le rapport est de f/2…

                Mais la taille des lentilles est bien plus large dans le cas du Full Frame. Et il y a donc beaucoup plus d’information qui passe (plus de photons, donc moins besoin d’amplifier le signal)…

                Même si l’ouverture (au sens ratio : donc la proportion diamètre /focale) est identique.

                f/2 n’a pas le même sens

                 

                Un 50 mm f/2 en Full frame : l’ouverture est de 25 mm.

                Un 25 mm f/2 en Full frame : l’ouverture n’est que de 12,5 mm.

                 

  9. On va remettre un peu huile sur feu.
    Je viens de lire le test du Z7 par « Amateur Photographer – 13 October 2018 » usuellement pro-Sony dont voici la conclusion:

     
    « The Z7 delivers image quality that’s every bit as good as the Alpha 7R III while being distinctly more pleasant to use.
    Overall the Z7 gives the impression that Nikon hasn’t held anything back in a bid to protect its DSLRs, and instead has produced the best mirrorless camera it believes it can make right now. This sets it apart from Canon’s EOS R, which feels more like a design experiment. Naturally the Z7 has its own foibles and irritations, but overall it gets considerably more right than it does wrong. Indeed, for applications where its few specific weaknesses are unimportant, I think that on balance, it’s the best camera on the market right now, either mirrorless or DSLR. »

     

      • Et à côté niveau autofocus, le Z7 est pas mal derrière le D850 et l’A7 III. Ce qui est assez dramatique, pour deux raisons :

        – foirer un autofocus pour un boîtier plein format, en 2018 c’est inadmissible et ça le rend super pénible à l’usage (là l’AF est moins fiable qu’un 6D, qui à défaut de couvrir 90% du champ avait au moins un collimateur central fiable même en basse lumière)

        – Nikon a produit des aberrations ergonomiques : pas d’Eye-AF (quitte à copier la concurrence), pas l’ergonomie du 3D AF des reflex (à savoir on vise un point, on maintient AF-ON et le point bouge seul)

        Bref l’autofocus n’est pas forcément central, mais on attend quand même que n’importe quel AF sache se débrouiller en basse lumière correctement (sans être un monstre de suivi, juste pouvoir faire le focus à -2 ou -3 IL sur un sujet fixe).

        Mais bon, ça ça s’améliorera avec le temps.

        Pour la qualité d’image, le Z7 souffre du banding des capteurs avec AF par phase, comme l’A7R III ou les Canon Dual pixel. Cela l’empêche d’être aussi spectaculaire que le D850, mais ça reste une qualité d’image exceptionnelle, le banding ne se voyant que dans de rares cas, donc dans l’absolu c’est un non débat pour moi la qualité d’image, elle est excellente.

  10. Puisqu’on parle de monture ici, je me demandais si les canonistes s’inquiétaient du fait que Canon n’a pas prévu la possibilité de monter les nouvelles optiques RF Full Frame sur un mirrorless APS-C… qui ont leur propre monture M.

    En effet à « l’époque » du tout reflex (cette usage du passé est bel est bien pour demain, IoI!)  les boitiers équipés de capteurs APS-C et Full Frame partagés la même monture historique EF.

    On pouvait donc s’équiper en tout EF et utiliser son parc optique sur un 80D + 5D Mk IV par exemple. En reportage classique, j’aime utiliser ces 2 boitiers avec un 11-24 mm et un 24-105 mm. Je peux ainsi à tout moment intervertir ces 2 optiques EF sur mes 2 boitiers et exploiter ce coefficient multiplicateur de 1,6 à bon escient. Pratique aussi pour transformer un 70-200 en 112-320 mm.

    A l’heure du mirrorless ce confort et cette possibilité disparaît puisque Full Frame et APS-C ont désormais chacun leur propre monture.

    Aucune bague d’adaptation n’est prévu pour monter les nouveaux objectifs RF vers un mirrorless APS-C monture M. C’est même peut-être techniquement impossible à concevoir…

    J’en conclu la chose suivante : Canon confirme donc que l’avenir appartient au Full Frame  – la vraie photo, je partage cet avis ;-) – et enterre l’APS-C à long terme, qui sera dans un 1er temps réservé aux amateurs puis abandonné.

    Ou bien Canon nous réserve une surprise : le futur remplaçant du M5 abondonnera sa monture M pour se voir gratifier de la nouvelle monture R !!!??? Mais est-il alors possible de concevoir une bague pour utiliser les optiques M ? Oh le beau bazar … IoI ! Non je ne crois pas à cette hypothèse.

    Moi qui voulais remplacer mon 80D par le futur M5 et remplacer mon 5D Mk IV par le EOS R, je vais devoir revoir ma copie et acheter 2 boitiers à monture R + un bon vieux multiplicateur de focale 1,6 :))

     

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.