web analytics

DxO PhotoLab 2 : le temps du renouveau

37
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Tout d’abord, de bonnes nouvelles : l’entreprise de Boulogne semble sortie de ses ennuis. La situation financière de l’entreprise DxO semble revenue à la normale, elle est notamment dégagée de la tutelle de l’administrateur judiciaire. Ouf !

 

 

 

DxO OpticsPro, devient donc DxO PhotoLab 2. Un changement de nom qui dénote une ambition plus large, ainsi DxO ne sera plus seulement l’exceptionnel outil de traitement RAW que nous connaissions bien. Mais aussi un gestionnaire d’image complet… Après l’intégration des fameux « U Point » (techno de retouche locale, récupérée suite à l’acquisition de Nik Softwear), 
DxO PhotoLab 2 améliore son outil 
DxO ClearView… Mais surtout (et c’est ce qui nous intéresse le plus ici) : il ajoute un gestionnaire d’images plus ambitieux : nommé DxO Photothèque.

Le logiciel est immédiatement disponible en téléchargement sur le site de DxO  : http://shop.dxo.com. Prix spécial de lancement jusqu’au 18 novembre :

  • DxO PhotoLab 2 Essential Edition : est disponible pour 99,99 € (au lieu de 129 €)
  • DxO PhotoLab 2 Elite Edition : est disponible pour 149,99 € (au lieu de 199 €)

 

J’encourage vraiment nos lecteurs, à acheter cette version du « renouveau » : même si vous utilisez déjà un autre logiciel (comme Lightroom). Car d’une part vous profiterez d’un « regard différent » qui peut enrichir votre pratique. D’autre part, vous contribuez à conserver en France un savoir faire digital, extrêmement rare et précieux et aussi quelques emplois très spécialisés.

Car il n’existe plus grand chose d’intéressant dans notre pays (inventeur de la photographie) dans le domaine du logiciel et de l’ingénierie photo… (oui, c’est désolant). Alors je vous demande (si vous le pouvez) : d’encourager DxO en achetant cette nouvelle version. Il me semble que ce logiciel grâce à son explorateur, dispose d’un vrai potentiel et va connaitre un vrai renouveau…

Je précise aussi que DxO n’est pas sur abonnement. Si vous êtes allergique à ce principe (je ne le suis pas personnellement), alors DxO fait partie des (rares) solutions crédibles, à se poser comme alternative aux produits Adobe.

 


A la découverte de DxO Photothèque : J’ai pu essayer DxO Photolab 2 quelques temps avant sa publication officielle et j’ai été séduit par son nouveau gestionnaire de photothèque. Alors certes, on est bien entendu encore très, très loin de l’incroyable richesse qu’offre Lightroom Classic CC (qui cumule 12 années de développement, de recherches et de corrections de bugs dans ce domaine très précis et particulier du catalogage)…

Mais c’est un bon début… Et il faut bien débuter un jour ! Grâce à cet outil, on peut enfin envisager un flux de travail entièrement basé sur DxO PhotoLab 2 (en se passant d’un autre outil), ce qui est très nouveau.

On peut enfin détacher la palette de la Grille et afficher la palette de Développement sans Film Fixe, ni grille. T l’on pourra disposer ça sur plusieurs écrans. Alors, certes : il manque encore de petites choses (que je n’ai pas trouvé). Par exemple afficher le « cumule » des images de plusieurs sous-dessous. Ce qui est quelque chose de « très basique » tout de même et à laquelle on est habitué depuis si longtemps dans d’autres logiciels… (si l’on est assez nombreux à demander ça, ils vont bien finir par nous le fabriquer chez DxO).

On peut déplacer et organiser ses palettes comme on le veut. On peut aussi enregistrer des Espaces de Travail personnalisés pour y revenir rapidement (ce qui l’on fait depuis si longtemps dans Photoshop, mais pas dans Lightroom) et c’est bien pratique.

 


Colorimétrie plus pointue : Autre nouveauté que je trouve intéressante et utile (notamment lorsque l’on prend conscience des problématiques de couleurs de certains boitiers… relire à ce propos nos articles : A quel point les couleurs Sony sont-elles… moches ? et Réparez la colorimétrie défaillante de vos Nikon) : ce nouveau DxO PhotoLab 2, prend désormais en charge les Profils Couleurs DCP (issus par exemple de X-Rite ColorChecker Passport Photo, ou DNG Profile Editor).

Voilà qui va changer pas mal de choses en pratique…

 

 


Le U-Point toujours meilleurs : originellement les U-Point faisaient l’originalité (et tout l’interêt) de « feu » Nikon Capture NX (rappelle-vous cette époque lointaine : Nikon Capture NX, remplacé par Nikon Capture NX-D)… On les retrouve dans DxO PhotoLab 2 (et ceci depuis DxO PhotoLab 1) :

[twentytwenty]

[/twentytwenty]

 

 


le Plug-in DxO / Lightroom : on m’a confirmé qu’il fonctionnait toujours avec cette mise à jour…

 

 


Le communiqué de presse complet :

  

 

DxO PhotoLab 2 : complet et sans compromis

Après avoir intégré et enrichi la technologie U Point de retouche locale, DxO PhotoLab 2, héritier de DxO OpticsPro, améliore son outil exclusif DxO ClearView, ajoute un nouveau gestionnaire d’images — la DxO Photothèque — et le support des profils couleurs DCP.

PARIS — 24 octobre 2018 — DxO, l’une des entreprises les plus innovantes dans le domaine de l’imagerie grand public, annonce la disponibilité immédiate de DxO PhotoLab 2, mise à jour majeure de son logiciel de traitement RAW pour PC et Mac primé par le TIPA 2018 du Meilleur logiciel de traitement d’image. DxO PhotoLab 2 introduit DxO ClearView Plus, nouvelle version de la fonction spectaculaire de suppression du voile atmosphérique et d’amélioration du contraste local, ainsi que la DxO Photothèque, un tout nouveau gestionnaire d’images et de données qui permet d’effectuer la recherche, la sélection, le tri et l’affichage des images. DxO PhotoLab 2 prend également en charge les profils couleur DCP, assurant ainsi des rendus couleurs consistants entre les principaux logiciels.

 


U Point : La technologie de retouches locales la plus puissante

DxO PhotoLab offre une solution complète de traitement RAW et JPEG reposant sur de puissantes corrections optiques issues de modèles mathématiques établis en laboratoire ainsi que des fonctionnalités automatiques exclusives, comme la technologie de débruitage DxO PRIME ou encore l’optimisation intelligente de l’exposition DxO Smart Lighting.

Pour permettre aux photographes d’effectuer des ajustements localement dans l’image, DxO a acquis et intégré à DxO PhotoLab la technologie U Point de Nik Software. Appréciée par des millions de photographes, cette technologie permet de réaliser en quelques clics des sélections complexes et d’y appliquer des réglages locaux grâce à des points de contrôle, un système d’égaliseur inédit et de multiples outils de correction. DxO PhotoLab est le seul logiciel à proposer la technologie U Point pleinement intégrée dans un flux RAW non-destructif.

Avec la version 2, DxO PhotoLab poursuit son évolution vers une solution de traitement d’image encore plus complète.

 


DxO ClearView Plus : pour des images encore plus percutantes

La fonction exclusive DxO ClearView de DxO PhotoLab est un outil révolutionnaire qui supprime le phénomène de voile atmosphérique et rehausse le contraste local des images. Améliorée, la fonctionnalité DxO ClearView Plus de DxO PhotoLab 2 permet d’effectuer des réglages plus poussés sans craindre d’effet de halos prononcés dans les zones à fort contraste.

Le résultat est spectaculaire : en un clic, le voile atmosphérique est supprimé, les objets et leurs contours, ainsi que les détails et les transitions, sont plus naturels. Combiné avec la technologie exclusive de débruitage PRIME, la dynamique de l’image est exploitée au mieux tout en maîtrisant le niveau de bruit.

En outre, pour encore plus de flexibilité, DxO ClearView Plus peut s’appliquer à l’ensemble de l’image ou à des zones spécifiques via les outils de corrections locales.

 


La DxO Photothèque, un flux complet de production d’images

La DxO Photothèque offre de nouvelles fonctions de recherche, sélection, tri et affichage des images. Un outil de saisie de texte à interprétation dynamique permet à l’utilisateur d’effectuer une recherche simplement. DxO PhotoLab 2 affiche dynamiquement tout au long de la saisie les interprétations pertinentes et suggère les résultats adéquats en fonction du contenu de sa base de données personnelle.

La recherche de fichiers peut se faire en fonction de nombreux critères : paramètres de prise de vue (ouverture, vitesse d’obturation, sensibilité ISO), nom du fichier et extension, date de prise de vue et nombre d’étoiles attribué à l’image. Les résultats de recherche sont affichés dans une toute nouvelle grille de vignettes amovible et ajustable.

« A travers ses automatismes et outils de correction, DxO PhotoLab a pour vocation de permettre l’expression artistique du photographe sans aucun compromis sur la qualité d’image » a déclaré Jean-Marc Alexia, VP Marketing and Product Strategy de DxO Labs. « En intégrant la DxO Photothèque, DxO PhotoLab 2 arrive à maturité et permet désormais de gérer un flux complet de production d’images, de leur organisation à l’export. Ce nouvel outil s’enrichira dès la fin d’année de fonctions de recherche complémentaires, dont les mots-clés, et bien d’autres critères. »

Prise en charge des profils couleurs DCP : des possibilités supplémentaires pour la gestion des couleurs des images RAW

Pour obtenir des rendus couleurs compatibles et au plus proche des logiciels de traitement d’image tiers tels qu’Adobe Lightroom, Adobe Camera RAW, ainsi que des solutions de calibration couleur des appareils photos telles que le X-Rite ColorChecker Passport Photo ou DNG Profile Editor, DxO PhotoLab 2 prend désormais en charge les profils couleurs DCP.

 


Prix & disponibilité

Les éditions ESSENTIAL et ELITE de DxO PhotoLab 2 (PC et Mac) sont immédiatement disponibles en téléchargement sur le site de DxO (http://shop.dxo.com/) à un prix de lancement exceptionnel jusqu’au 18 novembre 2018 :

DxO PhotoLab 2 ESSENTIAL Edition : 99,99 € au lieu de 129 €   –   DxO PhotoLab 2 ELITE Edition : 149,99 € au lieu de 199 € (Prix de vente conseillés, TVA incluse)

La licence de DxO PhotoLab 2 ne nécessite pas d’abonnement et permet d’installer le logiciel sur deux postes (DxO PhotoLab 2 ESSENTIAL Edition) ou sur 3 postes (DxO PhotoLab 2 ELITE Edition). Les photographes détenteurs d’une version de DxO OpticsPro ou de DxO PhotoLab 1 peuvent acquérir une mise à jour vers DxO PhotoLab 2 en se connectant à leur compte client sur www.dxo.com. Une version d’essai complète de DxO PhotoLab 2, valable un mois, est disponible sur le site de DxO : http://www.dxo.com/fr/photographie/essayer.

 


À propos de DxO

Depuis 15 ans, DxO Labs déploie certaines des technologies de traitement d’image les plus avancées au monde, qui ont déjà permis à plus de 400 millions d’appareils de capturer des images d’une qualité incomparable. DxO Labs développe des logiciels de traitement d’images pour Mac et PC régulièrement récompensés : DxO PhotoLab, logiciel de conversion RAW intégrant la technologie U Point,

DxO FilmPack, logiciel de reproduction très haute-fidélité des émulsions argentiques les plus réputées, et DxO ViewPoint, logiciel le plus abouti en matière de correction de perspectives et corrections optiques. En 2017, DxO a enrichi son catalogue de la Nik Collection, célèbre suite de 7 plugins créatifs pour Adobe Photoshop, Photoshop Elements et Lightroom Classic.

 

 

 

 


Quelques copies d’écran complémentaires :

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Ecrire des articles de fond (test terrain) prend énormément de temps… Mais c’est ceux-là qui vous intéressent le plus (et moi aussi). Je ne sais combien de temps je pourrais continuer à enrichir ce blog (qui existe depuis plus de 10 ans) sans rémunération directe. En effet, depuis que le Mensuel Déclic Photo a disparu, l’écriture des « tests terrain » n’est plus financée en quelque sorte).

Paypal-Donate-Button-Image

Donc pour « garder le rythme », je compte un peu sur « l’investissement » sur ce blog, que vous pourriez faire par vos dons via Paypal. Merci d’avance et bonne lecture…

 

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

37 commentaires

  1. Perso j’ai fini par quasi plus utiliser ClearView. Même en photo de paysage. (ou très marginalement pour gratter un peu de nuance dans les hautes lumières, ça c’est super utile)

    On va voir comment la photothèque DXO est gérée, j’espère qu’on va pouvoir avoir un peu plus de finesse sur la destination d’exportation. Actuellement je dois tout faire à la main et c’est pénible.

     

    Je ferai un compte-rendu pour ici une fois que j’aurai joué avec.

  2. J’ai d’autant plus de raisons de prendre DXO PL 2 que j’ai le 1 (d’ailleurs DxO Opticspro n’a pas changé de nom aujourd’hui avec photolab 2 mais avec photolab 1 l’an dernier), je fais la MAJ dès ce soir.

      • C’était pourtant évident, s’il y a un n°2 c’est qu’il y a eu un n°1 ;) et pas des moindres puisque c’était le 1er à avoir les u-points qui ont permis à DxO d’avoir la possibilité des retouches locales ce qui n’était pas une différence mineure vs LR…u-points qu’on retrouve maintenant également dans Capture nx-d de Nikon gratuitement, pour ceux qui pleuraient sur la disparition de Nx-2 qui était payant ce n’est pas plus mal lol après faut voir s’ils ont aussi amélioré le logiciel en lui-même la dernière fois que j’ai utilisé nx-d je l’ai trouvé assez lent.

        • D’ailleurs pour utiliser intensivement les retouches locales dans DXO PL 1, ben p*tain c’est pratique et c’est game changer concernant DXO. Et en plus les U-point rendent les retouches locales bien plus naturelles et surtout infiniment plus rapides qu’un coup de pinceau (si on reste raisonnable sur les curseurs bien sûr). On peut avoir mieux avec un détourage à la main sur Photoshop, mais au lieu de passer 30 secondes à retoucher on y passe 30 minutes avec une tablette graphique.

          Et la correction des défauts ça aide énormément aussi (notamment pour virer des boutons en portrait, ou des poussières).

          Bref DXO PL 1 était une très grosse amélioration de DXO OP. A voir pour la v2.

            • Alors pour la première prise en mains rapide, phototèque c’est le nom mais pas grand chose de différent à part l’outil de recherche et les icônes qui ne sont plus cantonnées en bas de page. Comme indiqué dans l’article et dans l’interview d’un responsable DxO sur jenesaisplusquelsite, les améliorations arriveront vite avec les mises à jour pour compléter, le principal serait que cette version ait été développée justement pour être prête à accueillir ces améliorations. A voir dans quelques semaines/mois les versions 2.1, 2.2 et suivantes ^^.

              Le cleaview est effectivement plus précis, les profils DCP et ICC sont bien présents dans l’onglet « rendu de couleurs » et, bien que ce soit très léger, il me semble avoir noté une amélioration dans la rapidité globale du logiciel que ce soit à l’ouverture ou à l’export mais il faudrait chronométrer, l’écart est minime (avec prime la même image et même traitement prend 1 seconde de moins…mais sur un temps de traitement de 50 secondes, donc vraiment rien).

              • Oui, le logiciel est quand même bien plus lent que Lightroom, par exemple pour les retouches localisées…

                La Photothèque est vraiment minimale : il manque par exemple la possibilité d’afficher ensemble le cumul du contenu des sous dossiers…

                ET évidement les collections…

                Disons que c’est un « début »

  3. Je leur ai envoyé une demande concernant les X-Trans de Fuji. Je connais la réponse concernant l’absence de support natif, mais s’ils pouvaient gérer les DNG issus d’Iridient X-Transformer, ça serait déjà un vrai pas en avant.

  4. Voila, je viens de faire la mise à jour, je passerais le week end à voir le fonctionnement de la photothèque, à voir si je suis agréablement surpris pour une 1ere mouture.

    Comme dit JF, l’abonnement est ce qui m’avait fait sauter le pas pour DxO il y a quelques mois et c’est vrai qu’un module catalogage manquait, c’est clair qu’il ne sera pas du niveau de Lightroom, je m’y attends mais s’il me rends le service minimum pour mon utilisation personnel, ça me convient parfaitement et il s’enrichira avec les années. De plus encourager une boite française dédié à la photo, c’est plutôt bien.

    Pour l’instant Lightroom et DxO cohabitent sur mon ordi, mais si DxO me convient je laisse tomber Lightroom (de toutes façon je ne peux plus faire de MaJ ) je me demande seulement comment passer mon catalogue Lightroom sur DxO, si quelqu’un sait, merci d’avance, sinon je leur demanderais au salon de la photo.

  5. Bonsoir à tous, je fais partie des pénibles qui à la fin de capture NX a passé son temps à pourrir Nikon sur les salons pour réclamer un retour d’un vrai programme de traitement des raw à la hauteur de Capture NX. En même temps, je passais régulièrement voir DXO pour les pousser à prendre la place laissée libre par Nikon pour les utilisateurs qui ne voulaient pas passer à lightroom… L’année dernière, l’arrivée de photolab a été une vraie renaissance des U Points. Cette année, c’est autour de mon logiciel de catalogue de s’arrêter :media-Pro. Remarque je crois que j’ai un peu la poisse. ;-)
    Et cette année sans rien avoir à faire, c’est DXO qui nous sort un module de catalogage. J’espère qu’ils vont réussir à faire ce que Phase one a peut être en tête, mais qui a bien du mal à se développer… Un logiciel de retouche et un outil de catalogage pas trop cher, relativement pointu techniquement et facile à utiliser, c’est tout ce que je demande.
     
    Bon, fin du bla-bla direction le site de DXO pour mettre en place cette v2. Très bonnes soirées en perspective.

  6. Comme avec Fuji Pour Derdide, pour moi c’est les boitiers Sigma, pas de prise en charge du format natif X3F… Obliger de passer par le logiciel maison qui est indigent et lent même sur une machine de guerre, puis de mettre les fichiers en format tiff dans Lightroom ou Photolab (version 1). La version 1 de Photolab est le premier logiciel qui arrivait à traiter comme il faut les Tiff (mieux que Lightroom), notamment les fichiers des boitiers Merrill. La faiblesse de la version 1 par rapport à Lightroom tenait à la gestion de la couleur et du traitement des tâches des capteurs. Il me semble qu’il n’y a pas mieux que Lightroom à l’heure actuelle pour le traitement des tâches, c’est d’ailleurs étonnant que cela ne soit pas mis plus en avant !

    • Salut,

      Le débruitage Prime et le clearview est plus performant sur la version Elite.

      La version Essential la license est pour 2 postes et la version Elite  pour 3 postes.

      La majorité des  licences vendu je pense que c’est la version Elite a cause du Prime qui est vraiment très très performant.

      Pour ma part je vais prendre la version Elite, c’est le logiciel que je trouve plus facile a prendre a main comparer aux concurrent.

    • Pour 20€ de différence sur l’offre, je te conseille la version élite dont le module prime est vraiment stupéfiant et en plus tu as la gestion des profils ICC si tu as besoin d’imprimer en restant fidèle à tes couleurs.

  7. J’ai une question sur Photolab 2 aux utilisateurs (et à Jean-François s’il connait la réponse bien sûr) et je n’arrive pas à trouver la liste des fonctionnalités sur le web ni de « how to » sur le sujet : PhotoLab 2 permet-il de créer des panoramiques en interne comme sous Lightroom ?

    Pour un remplacement de Lightroom complet dans mon flux de travail c’est indispensable (au moins 30% de ce que je produis maintenant est un montage panoramique). Du coup, j’ai besoin de savoir avant d’acheter.

     

     

  8. Bonjour,

    alléchant cet article sur la nouvelle version de DxO ! Je possède une vieille version gratuite la 9,5 sans compte mais avec numéro de licence, puis-je accéder au tarif « mise à jour » pour la version Elite ?

    Merci par avance de votre réponse ?

  9. Merci pour cet article JF, ce soft semble bien alléchant en effet même si pas à la hauteur évidemment de toutes les fonctionnalités de LR.

    Je reste personnellement un orphelin d’Aperture qui n’a jamais réussi la transition vers LR, rebuté essentiellement par son ergonomie et aussi son rendu de mes images que je trouvais plus fin chez Aperture. L’ideal serait de trouver le temps de venir prendre un cours LR avec toi JF mais je testerai bien ce DXO PL2 en attendant. En espérant aussi que le module photothèque évoluera rapidement quand même.  Je garde en plus un excellent souvenirs des U-points dans ma suite Nik Software dont m’a privé LR.

  10. Bonjour à tous, jf merci pour tes commentaires sur ses solutions qui sont quasiment les seuls que l’on puisse trouver de pertinent sur le web
    Je peine à me décider entre Photoshop lightroom 6.1.4 en version permanent et la dernière version de dxo en ma qualité d’amateur pas toujours éclairé j’ai tendance à chercher une rools pour aller dans les bois …
    – je suis assez effaré de ne pas être en mesure de trouver les caractéristiques de plr6.1.4 contrairement à dxo, difficile donc de comparer
    – apres avoir téléchargé lr Cc et dxo le second est bien plus lent dans l’affichage des vignettes et des modifications (quand on débute sur dxo c’est penible) (iMac 27 côté i5 1t 8giga de ram 2013)
    – la personnalisation sous dxo au niveau palette est pour moi un vrai plus (portrait, paysage on peut optimiser son espace de palette en fonction de son besoin)
    – le catalogage lr semble plus facile et pertinent avec un export dans le fichier d’origine Qui fonctionne presque bien. J’utilise encore iPhoto pour mes import et la bibliothèque qui va avec pour travailler plus facilement sous iMovie. C’est bien plus aléatoire avec dxo.
    – pour autant mon cœur balance bleu blanc rouge pas pour la cocoarde mais je me dit qu’avec le temps et mes principes (hors de question d’avoir un abonnement) je serais plus serein avec dxo que lr dont la politique commerciale ne laissera que peu de chance à la licence perpétuelle.
    – perso les maj de boîtiers et autres optiques je vois pas l’intérêt aujourd’hui je suis un amateur comblé 5dm3 70200 2,8 is 2 85 1,8 et en prêt régulier un 85 1,2 et 16 35 2,8 canon. Les obj qui me manquent existent déjà et vu l’investissement déjà très lourd pour cette passion dont je ne vis pas j’achèterai d’occasion donc des obj avec un peu de vécu.
    – voilà je partage ici un peu mes angoisses comme thérapie pour me dire que ni l’un ni l’autre n’est parfait et que je devrais changer mes habitudes de travail stockage et visionnage à terme
    Si vous avez les idées claires sur ces items qui m’interroge je suis preneur. Dxo met en ligne une offre compétitive avec un pack trois soft jusqu’au 31 12 18 de quoi accélérer sa réflexion et prendre une bonne décision.

    • Merci pour ce commentaire…

      Personnellement DxO ne me satisfait pas vraiment, (en partie) à cause de la partie catalogage. Même son trop basique explorateur de fichier, ne permet pas de visionner le cumule des photos contenues dans des sous-dossier, (ce qui me pose un vrai soucis).

      Si tu n’as pas besoin d’évoluer avec ton matériel photo (nouveaux RAW à venir) : alors Lightroom 6.14 est la solution la plus performante… Et grâce aux fichiers side-car « .xmp » : tu es certain que le travail fait avec pourra être lu par d’éventuelles futures versions de Lightroom CC (ouin autre logiciel Adobe. qui existera peut-être un jour sans abonnement, en réaction à la concurrence de petits nouveaux qui émergent en ce moment). Ou même par Photoshop Element (que je n’ai pas testé depuis des années), mais qui sait ?

      Et si demain : il y a un super soft nouveau qui sort : il y a de grandes chances qu’il propose un import depuis le catalogue Lightroom (mais. pas forcément depuis DxO qui est plus confidentiel), car déjà actuellement tous proposent des Plug-in d’import « depuis Lightroom » (c’est le cas de ON1 Photo, Exposure X4, Capture One 12, Luminar… et même. ACDSee sur PC).

      Ce sera probablement le cas également demain pour de nouveaux logiciels de catalogage « à venir ». Les éditeurs ont enfin compris que c’était indispensable… Donc Lightroom 6.14 est la solution la plus « sûre » si demain tu veux migrer vers un autre logiciel…

      On peut imaginer que dans 2 ou 3 ans : ON1 Photo RAW ou même Luminar soient devenus « suffisamment » géniaux…

      D’ailleurs, tu peux déjà tester ON1 Photo RAW 2019 : il n’est pas encore exactement au niveau de Lightroom 6.14… Mais bientôt !

  11. Merci beaucoup à toi mon ami Jeff pour cet article excellent (comme toujours), et qui m’a donné envie d’aller voir tout ça. J’ai donc téléchargé la Version d’essaie depuis 10 jours (reste 21 jours d’essaie), et sincèrement je trouve cela vraiment pas mal ! Du coup, étant déjà client DXO depuis 2015 avec la Suite Élite DXO Optics Pro + Film Pack et View Point2, j’ai activé Film Pack dans cet version de DXO PL2, et, activé la Version d’essaie de DXO View Point 3 …
    Alors la première chose qui me plait vraiment (bien dommage que LR ne s’y mette pas, depuis le temps que je leurs suggère), c’est la possibilité d’organiser et d’enregistrer son ou ses Espaces de travail ! Yessss ! Et, de pouvoir aussi complètement customiser et nommer à sa Guise autant de Palettes d’outils que l’on souhaite ! Re Yessss ! Et aussi, à l’intérieur même des Palettes, pouvoir agencer et mettre tous les outils que l’on veux, et détacher ses onglets d’outils pour les mettre sur l’image de travail ! Re et Re yessssss ! Pour dire, j’ai eu l’impression de me retrouver dans Capture One Pro que j’ai utilisé 9 mois durant !
    Pour ce qui est de la Photothèque, je pensais que le fait de ne pas pouvoir créer de catalogues comme dans LR Classic allait me gêner, et bien pas du tout finalement, parce que mes Dossier sont très bien Classés, gérer, et je retrouve mes petits facilement. De plus, je ne suis pas un grand utilisateur des outils de recherche (Mots clefs etc ) de LR, donc la Photothèque de DXO PL2 me suffit amplement !
    Il y a des outils très puissants dans DXO PL2, je découvre petit à petit …
    On peut aussi complètement détacher le navigateur du bas et le passer sur un deuxième écran …
    Les U-Point c’est vraiment top je trouve aussi !
    L’interface est très agréable, et on peux l’organiser comme on veux ! Yessssssss.
    Alors, est ce suffisant pour me faire quitter LR ? Pas encore sûr mais on en est pas loin . Cependant, il me manquerais vraiment au moins deux choses importante pour moi (mais qui pourraient arriver prochainement d’après le Support Tech. de DXO) : La possibilité de créer et enregistrer des Filigranes au sein même du logiciel comme avec Lightroom, et, dans l’égaliser des U-Point, la séparation des couleurs par canaux …
    Alors ferais je l’impasse provisoirement sur ces deux poins pour quitter (momentanément) LR Classic au Profit de DXO Photolab 2 ?
    À suivre …
    Amicalement,
    Philgood …

  12. Bonjour à tous,

    Pour l’avoir un peu testé je trouve DXO PL2 assez exceptionnel sur quelques points rares : les corrections optiques, la réduction du bruit (tout simplement époustouflante en PRIME) et l’amélioration de la netteté de l’optique. Bref, ce qui est lié à l’expertise de DXO sur le matériel. Et c’est super.

    Il manque certes pas mal de choses, mais il y en a deux que je m’étonne beaucoup de n’avoir pas trouvées :
    – Comment importe-t-on des photos depuis une carte ??? Pas vu!
    – Faire un noir et blanc avec les glissières de couleurs… tout simplement (même si DXO FilmPack est sympa).

  13. PS à moi-même : Ok glissières trouvées dans le menu Film Pack. C’est quand même pas ultra limpide, mais bon, je reconnais être allé un peu vite

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.