web analytics

Le Canon EOS R, meilleur que le Sony A7 III ?

26
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

D’après ce premier comparatif (totalement indépendant) : Le canon EOS R devancerait d’un cheveux, son concurrent le Sony A7III, question résolution et qualité d’image… Ceci d’autant plus si vous maitrisez bien Lightroom.

Ce qui vous permettra de corriger facilement la petite tendance à l’aberration chromatique visible sur ces exemple. Avantage aux 30 Mpix du Canon EOS R (versus 24 Mpix pour le Sony A7 III) : la résolution plus élevée permettra de mieux corriger le bruit, sans perte de détail… « This is a Closer compétition than I expected », précise Tony Northruo surpris apparement par la bonne tenue des RAW du Canon EOS R par rapport à ceux du Sony A7III.

Je passerais sans m’arrêter sur le début inutile de la vidéo : ce test totalement ridicule à mon sens : qui consiste à comparer des images volontairement sous exposées de 5,5 IL du Canon EOS R et du Canon EOS 5D MkIV… Sous exposer de 5,5 IL : cela n’arrive jamais dans la vraie vie, pour ensuite les remonter volontairement de 5,5 IL en post traitement ! Ridicule… Faire ce genre de comparatif : c’est vraiment envoyer les gens sur de fausses pistes… Et il faudrait arrêter ce type de test et arrêter d’y accorder le moindre crédit :

Laissez moi trouver une image… Oui : ce serait comme projeter des véhicules, contre un mur de béton à la vitesse de 300 km/h, pour voir dans quel habitacle on a la meilleure chance de survie. Il en ressortirait que dans un Canon EOS 5D MkIV, vous auriez 3% de chances de survie… Alors que dans un EOS R, vous auriez 2% de chances de survie : c’est exactement ce que montrent ce type de test idiot (dont le but est de démontrer une différence de « plage dynamique » entre les deux boîtiers).

D’une part, on ne conduit jamais à 300 km/h. D’autre part : on ne sous expose jamais de 5,5 IL aux (sauf si vous tenez vraiment à couper les pixels en quatre et à enfiler les mouches… Mais cela n’a rien à voir avec faire de la photo. Je remarque toutefois, que c’est devenu le sport favori de ceux qui aiment surtout comparer des capteurs entre eux, bien davantage que d’aller tester sur le terrain ce qu’ils peuvent en tirer en terme de photo : d’émotion, de couleurs et de vibration lumineuse… Passons ! ).

Mis à part ce moment peu glorieux… le reste de cette vidéo est passionnant ! Certains seront tout à fait rassurés notamment d’apprendre que la « plage dynamique » du Canon EOS R est bien meilleure que celle de l’EOS 6D MkII (un boitier que je persiste à recommander vu son prix remarquable et la richesse de la gamme optique très accessible financièrement, qu’il est possible d’exploiter). Même si l’EOS 5D MkIV garde une légère avance à ce sujet.

Et bien entendu, au final : c’est le Sony A7 R III (qui est plus cher, faut-il le préciser), qui met tout le monde d’accord, grâce à son capteur de 42 Mpix et qui enfonce tous les autres (y compris à haute sensibilité ISO)… Mais bien entendu, ce dernier devra être comparé avec le (futur) grand frère professionnel à haute résolution (50 Mpix ?) du Canon EOS R, qui sera présenté disons d’ici 6 à 12 mois peut-être ? A suivre…

 

PS : regardez aussi cela :

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

26 commentaires

  1. Pas la même optique utilisée… ça me parrait bidon comme test.

    Comme d’habitude, gros biais de confirmation chez JF : on ne garde que ce qui va dans le sens qui l’arrange – quand c’est du Canon.

    • Tout simplement, car très, très, très peu de gens ont pu essayer « vraiment » les Nikon Z6 et Z7… (sur plusieurs jours d’affilé).

      Nikon ne les ont fait essayer qu’au compte goute pour le moment. Et n’a pas forcément laisser les gens (qui l’ont touché), Faire absolument tout ce qu’ils voulaient avec (d’après les retours de pas mal de testeurs).

      Donc : il existe moins de test et de vidéos « en lignes », à son propos.

      Alors que Canon a distribué largement à tous les testeurs des dizaines d’exemplaires de test du Canon EOS R… Et Canon leur a permis de les essayer avec n’importe quel objectifs Canon (y compris des objectifs non Canon, comme Sigma), durant plusieurs jours. Librement !

      Ensuite : les Nikon Z6 et Z7, ils m’intéressent moins aussi (personnellement je veux dire)… Je ne vais pas passer en Nikon, (j’ai trop d’objectifs Canon)… De plus l’offre initiale d’objectifs Canon R (et les bagues proposées) m’intéressent plus, que les objectifs dispo initialement pour les Nikon Z.

      Donc, comme je ne risque pas de m’acheter un Nikon Z : c’est pour cela que les test et revues de ces deux Nikon m’intéressent moins…

  2. Je ne reprend rien du tout ! Car je ne lis « jamais » les forums… pas plus ceux de DPreview, que les forums Français : on n’y croise que des « fans », des gens agressifs et impolis… Ici chez moi : quand quelqu’un m’emmerde : je le vire et on en parle plus… Ce qui garanti une certaine « tenue » aux discussions. je n’ai donc aucune raison d’aller sur les forums…

    Pour revenir à la question de la dynamique : c’est (à mon avis), le truc le moins utile du monde, pour réussir de bonnes photos… Il y a tellement de choses auxquelles accorder votre attention « avant » ! ! ! Seuls les photographes peu expérimentés (ou les paranoïaques), y accordent autant d’importance que vous le pensez… Mais franchement : ça n’en a pas beaucoup !

    Les photographes « conscients » des réalités et de la « proportionnalité » des problématiques photo : s’occupent « d’abord » de tas de choses beaucoup vitales : par exemple l’ergonomie de leur boitier en premier lieu, la disponibilité des objectifs (dans le cadre de leur enveloppe financière), la colorimétrie qui est vitale, la résolution éventuellement, la réactivité, le poids, etc…

    Notamment en paysages (et je pratique le paysage depuis quelques décennies)… Juste au passe, un lien : « Photo de voyage et paysage : quelques mythes à fuir » : un article sympa ! ! ! ! The Most Stubborn Myths in Landscape Photography

    https://photographylife.com/landscapes/most-stubborn-myths-in-landscape-photography

     

    La « dynamique » : c’est la superstition magique, de ceux qui ne savent pas faire de bonne photos… Qui ne savent pas composer, qui ne savent pas « corriger manuellement », etc…

    Entre 2000 et 2003 : je faisais des images MAGNIFIQUES  de 8 Mpix, en JPEG exclusivement, avec une dynamique totalement ridicule (pire que le pire iPhone d’y il a quelques années)… que je n’hésitais pas à publier en A3+, ou à imprimer !

    Celui qui dira que mes paysages manquent de dynamique :  je ne l’ai pas encore rencontré !

    La dynamique : on en a largement assez (suffissament) en RAW, depuis (disons) : 10 ans… On en a plus qu’assez ! Alors ce test des 5 IL de récupération : c’est pire que ridicule… C’est pathétique que l’on puisse y accorder la moindre importance.

    D’autant plus que : « plus ou moins » 5% de dynamique (oui même 10%) entre deux boitiers : ça ne change vraiment rien du tout (vu que l’on est déjà très, très, très « au delà » du nécessaire)… 

    Cette histoire de dynamique : c’est un peu comme raconter à mémé Michu : qu’elle doit disposer d’un minimum de 32 Go de RAM et de 6 coeurs à 4Ghz, pour envoyer un simple e-mail chaque dimanche à ses petits enfants… C’est exactement dans le même ordre de Grandeur : on est dans le Ridicule et dans le comique ;-)

    Croire au mythe de la dynamique : c’est totalement méconnaitre ce qui fait une bonne photo !

    D’ailleurs la « très » grande majorité des professionnels qui utilisent encore des reflex âgées de 10 ans, à la dynamique moindre (que celle d’un EOS 6D MkII par exemple)… par exemple des EOS 5D MkII ou 5D MkIII : tous ceux-là travaillent et ne « souffrent pas » d’un manque de dynamique… C’est la démonstration qu’il s’agit d’une « superstition d’amateurs », déconnectés de la réalité « pratique » de la photographie en 2018.

    En tous cas : le pire des Full frame de 2018 (c’est l’EOS 6D MkII pour certains), est déjà largement meilleur que le meilleur reflex de 2014, qui offrait déjà plus de dynamique que nécessaire à l’époque… Alors ne vous inquiétez pas trop !

    Que dire de plus ? Une photo pour le démontrer ? Celle-ci a été faite en JPEG… en 2005 avec un EOS 20D : appareil dont la dynamique, ferait rigoler n’importe quel iPhone de 2015 !

    J’ai déjà eu très souvent l’occasion de m’exprimer à ce sujet : mon avis n’a jamais changé… Ne prenez pas ça « mal » : c’est juste mon avis, rien de condescendant, ni de prétentieux.

    Je considère que beaucoup de gens se « trompent de bonne foi » à propos de la dynamique et cela n’est pas très grave… Mais permettez moi juste de donner mon avis.

    Bonne photos à tous, quelque soit la dynamique de votre capteur (mauvaise, moyenne, bonne, ou même très bonne comme chez Sony : elle ne vous aidera en rien du tout à améliorer vos photos : ça c’est certain…).

    • Et bien il n’y a qu’a faire le même genre de photos que moi… et on fera de bonnes photos !

      Toutefois, je suis très ouvert et curieux. Montre nous un exemple de photo (qui soit belle), et qui démontrer l’avantage de disposer de 10 ou 15% de dynamique en plus…

      Car la différence de dynamique entre Canon et Sony : ce n’est que ça ! 10 ou 15 % minuscules. Qui restent invisibles sur l’immense majorité des photos.

      Alors toutefois, si tu peux nous montrer un exemple;e de photo que j’aurais probablement raté à cause de mon canon : nous sommes preneurs…

      Je ne vois pas dans quelles circonstances ! je ne vois pas…. mais j’attends un lien, ou un exemple !

      • C’est juste…

        Mais faire cela est juste une très mauvaise idée : tout simplement parce que c’est moche de faire cela !

        Seuls les mauvais photographes éprouvent le besoin de faire ça… Les bons photographes : ils font de bonnes photos, donc ils se foutent totalement de cette capacité à « remonter autant les ombres » (ce n’est plus de la photo)…

        C’est moche et en plus, cela génère du bruit, oui c’est vrai.

        Alors, toutefois : en admettant que l’on veuille (malgrès tout) faire des trucs moches (et même du HDR moche) ! ! !

        Admettons…. Dans ce cas : Il faudrait comparer la même photo avec un Sony, pour voir ce que ça donnerait face à ce même exemple (et non face à une mire)… Et bien je suis certain, que ce serait aussi moche ! Un peu différent oui, mais certainement aussi moche…

        A mon avis : plutôt que de se prendre lame chou sur +/- 10 ou 15% de dynamique en plus, ou en moins (ce qui ne sert jamais à rien) : il vaut mieux apprendre à faire de bonnes photos !

        Sony présente certains avantages : des objectifs assez compacts, ce sont les hybride FF les plus compacts (et c’est un choix qui peut séduire) et pas mal d’objectifs natifs (et encore quelques autres avantages), je conseillerais à tout le monde de s’interroger sur les vrais avantages « utiles » des Sony A7.

        Et d’oublier les « arguments marketing » un peu gadget : comme cette histoire de dynamique.

        • En tant que professionnel et Canoniste depuis 30 ans, dans des niches photographiques particulières, cet EOS R a bien des manquements :

          – 1 slot (pas de back up avec des exigences de résultats ? non merci).
          – 370 shots. Je n’ai pas envie d’acheter un mirrorless pour traîner un grip 12 h au milieu de milliers de personnes.

          Je n’ai pas envie d’acheter un mirrorless, (dont le principal intérêt à mon sens est la possibilité de déclenchement silencieux pour le travail en Opéra théâtre) n’ayant pas de déclenchement silencieux en rafale pour le moment. Ni de eye tracking en servo.

          Je vous vois venir : mais comment faisions nous avant ? Avant et sur les scènes, il n’y avait pas d’éclairage led clignotant systématiquement en contre, on ne travaillait pas non plus à 25600 ISO, les briefs, lorsqu’il y en avait, était cool. Je vous assure que ce n’est plus le cas aujourd’hui.

          Ce qui est un gadget pour vous peut être fondamental pour d’autres, car je vous défie bien d’afficher un taux de réussite identique, manuellement, à celui que procure l’eye tracking dans les conditions citées. L’eye tracking permet également de sortir de la composition bêtement centrale, même dans les pires conditions.

          Je pense que Canon passe bien à côté de l’intérêt premier des ML à mon sens : le silence et l’encombrement (grip obligatoire).

          Et je suis aussi d’accord avec l’analyse de Julien. Vous avez appris, moi aussi, à faire avec une dynamique réduite. Ce qui ne signifie pas qu’il n’y a pas plus à faire avec plus de dynamique, que vous aimiez ou non n’est pas le sujet, ça ne fait pas de ceux qui pensent cela de mauvais photographes.

          La photographie évolue avec la technologie ; pour analogie : si avant « la netteté était un concept bourgeois » louper une mise au point aujourd’hui est de l’ordre de l’incompétence.

          Il faut vivre avec son époque et inventer la photo de demain ou continuer à se prosterner au pied du passé, devant des photographies qui aujourd’hui ne seraient même pas remarquées.

  3. Désolé, mais je ne fais pas la même analyse que toi…  (et Tony Northrup en qui j’ai pleine confiance, lui aussi : je fais la même analyse que lui…)

    Au fait, toi Julien ? Tu as démontré quoi, jusqu’à présent en terme d’expertise et de crédibilité scientifique d’expert photo ?

    Alors que Tony Northrup, ça fait 10 ans qu’il fait la preuve de son sérieux : Il m’inspire plus confiance… que ton analyse (ne le prend pas mal surtout ;-)

    D’après ce test : l’EOS R est meilleur que le Sony A7III,  (peut-être d’autres test viendront prouver le contredire).

    Mais en attendant…

  4. D’ici 2 ou 3 ans : Canon et Nikon auront probablement rattrapé ou dépassé Sony… Je dis « probablement ».

    Dès leur première boitiers hybride Full Frame : ces deux marques ont presque « égalé » Sony (surtout Nikon avec deux propositions). Je dis presque : car ils ne se battent pas exactement sur la même gamme (normal au début).

    Fin 2018 : Sony est donc toujours un peu en avance ; mais seulement « un peu ». C’est un avantage très fragile je crois…

    Grâce à de meilleures optiques Canon et Nikon peuvent dépasser Sony (car ils partagent l’avantage d’un diamètre de bague d’objectif plus large : ce sera important lorsqu’il faudra proposer des zooms à grande ouverture)…

    Et pour le moment Panasonic, n’a pas encore présenté son Full Frame… Ni Fuji son moyen Format d’entrée de gamme !

    Tout est extraordinairement ouvert… Choisir maintenant : c’est 4 chances sur 5 de faire le mauvais choix…

    Oui : Choisir une marque maintenant : c’est 4 chances sur 5 de faire le mauvais choix…

  5. Ils auront certainement même dépassé les Sony d’aujourd’hui mais dans trois ans les Sony de 2021 auront eux aussi beaucoup progressé donc difficile d’affirmer qui sera devant ! Ta certitude est surtout un désir…….moi je dis qu’on verra bien !!!

    • Impossible de l’affirmer en effet…

      Il me semble probable que Canon et Nikon finiront par dépasser Sony : le jour ou ils auront décidé de sacrifier (finalement) leurs gammes de reflex.

      Le retard (relatif) de Canon et Nikon s’explique, par l’unique raison qu’ils ont décider de retarder la bascule « commerciale » des utilisateurs, vers le mirorless. Et ce retard n’est pas du tout la conséquence d’une faille dans leur R&D, ni d’un « retard technologique »… c’est un choix commercial.

      La preuve, dès leur premier modèles, c’est assez convainquant techniquement. Notamment l’AF Dual de Pixel de Canon. Les montures d’objectifs sont techniquement « en avance » sur celles de Sony et potentiellement meilleure. Leurs design et ergonomie meilleure aussi (dès le premier jet, alors qu’il a fallut 5 ans à Sony pour parvenir à placer correctement le déclencheur).

      Bref, je n’ai aucune certitude, bien entendu sur les progrès de Sony et des autres au cours des 5 prochaines années : mais le jeux est 100% ouvert… Rien n’est fixé. et l’avance de Sony : extrêmement mince (elle en durera qu’un ou deux ans eu mieux).

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.