web analytics

L-Mount alliance, la vraie photo c’est au Full Frame

90
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Tout juste 10 ans après les premiers hybrides M4/3 de Panasonic, ce format semble coincé dans une impasse, limité par la taille de ses capteurs. Une nouvelle alliance « L-Mount » (Panasonic, Leica, Sigma) se donc tourne vers le Full Frame.

Depuis le temps que je le dis (moi qui ai fait un peu moins de 10 ans de photo professionnelle en diapos 24×36 jusqu’en 2001) : « La vraie photo, c’est au Full Frame »… Il me semble que les 18 années (bientôt 20) que nous venons de connaitre marquées (pour le grand public) principalement par l’APS-C et le Micro 4/3, n’auront été qu’une période de transition. Une sorte de purgatoire ! Avec des formats APS-C et Micro 4/3 un peu « bâtards », dont la taille était surtout dictée par des raisons de « cout de production » des capteurs…

Des formats APS-C et Micro 4/3 qui se sont imposés pour le plus grand nombre, car il était également difficile de miniaturiser suffisament les reflex Full Frame, (à cause de leur système de miroirs et de prismes).

Epoque révolue bientôt ! La transition du reflex vers l’hybride (si décriée à cause de l’indigence des EVF jusqu’alors), va permettre enfin cette miniaturisation (relative), dès que le problème du viseur sera totalement maitrisé (très bientôt donc). Autorisant enfin, le retour au « vrai format » : c’est à dire, le 24×36 car il présente le meilleur compromis taille / efficacité, jusqu’à présent…

Il y a donc six acteurs majeurs de l’industrie, qui sont tombés d’accord la dessus… Un capteur plus petit : c’était bien pratique c’est vrai… mais quand même un peu trop petit. Alors qu’un capteur plus gros que le 24×36 : ce serait beaucoup trop cher… Et je crains d’ailleurs que Fuji ne se soit « un peu égaré » dans une impasse « intéressante et originale », mais une impasse quand même. Ils auraient du foncer vers le Full Frame… D’ailleurs, dans la bouche de Panasonic, on peut entendre :

« Leica designed the original 35mm camera: they know what they’re doing »

Cela va faire « bouger les lignes » : car voici un quatrième acteur majeur qui proposera désormais des hybrides Full Frame. Nous vivons ces dernières semaines « en direct » une des transitions majeures de l’histoire de la photographie. Telle qu’il n’en existe que quelques unes par siècles… Avant cet épisode il y avait eu : l’invention du 24×36 chez Leica en 1914, puis l’invention du reflex vers 1959, puis la démocratisation de l’Autofocus vers 1985 / 1987, avant le passage au numérique vers l’an 2000 / 2001…

Puis (je crois), la transition suivante à la quelle nous assistons dès aujourd’hui : sera le retour vers le « tout 24×36 », qui se fera simultanément à la disparition progressive du reflex traditionnel…  Que vont devenir les reflex Full Frame de Pentax, face à cette déferlante ? A suivre…

MAJ : les communiqués de presse officiels  en Français : 

25-09-2018 – Le premier appareil photo hybride plein format sans compromis développé par Panasonic

25-09-2018 – OBJECTIF GRAND ANGLE LEICA DG VARIO-SUMMILUX 10-25 MM f/1.7

25-09-2018 – Pionnier par ses innovations : Panasonic célèbre les 10 ans de ses hybrides LUMIX G

25-09-2018 – Panasonic lance LUMIX PRO

25-09-2018 – MISE A JOUR FIRMWARE LUMIX

(…)

 

 

Le premier appareil photo hybride plein format sans compromis développé par Panasonic

Panasonic lance ses deux premiers appareils photo hybrides avec capteur plein format 35mm.

Les hybrides plein format S1R et S1 sont les premiers au monde à prendre en charge l’enregistrement vidéo 4K 60p/50p*1

Une gamme optique d’exception: l’intégration de la monture LEICA L permet d’étendre les possibilités créatives et d’utiliser toute optique d’un partenaire développant sur les standards de la monture LEICA L.

Paris (France), 25 septembre 2018 – Panasonic Corporation a développé pour la première fois deux appareils photo numérique hybrides dotés d’un capteur 35mm plein format : le S1R et le S1. Ces modèles sont équipés du tout premier système d’enregistrement vidéo 4K 60p/50p*1 et du système de Double Stabilisation d’image Dual I.S.*2. Inaugurant la nouvelle série LUMIX S, ces deux hybrides plein format seront commercialisés par Panasonic sur le marché mondial dès le Printemps 2019, tel qu’annoncé lors de la Photokina 2018.

Depuis 100 ans, Panasonic s’efforce de contribuer à améliorer la qualité de vie des consommateurs du monde entier en répondant à leurs besoins. C’est en travaillant sur l’idée de créer une nouvelle culture de la photographie à l’ère du numérique que Panasonic a lancé en 2008 le LUMIX G1, le premier appareil photo hybride à objectifs interchangeables*3. Au cours de ces dix dernières années, Panasonic a continué d’être un pionnier de l’innovation en proposant des technologies avant-gardistes majeures : le premier appareil photo au monde*4 prenant en charge l’enregistrement vidéo 4K ; les premiers appareils photo intégrant la technologie de Double Stabilisation Dual I.S.*4, en combinant la stabilisation du boîtier et celle de l’objectif.

Au cours des dernières années, le partage de vidéos via les réseaux sociaux a gagné en popularité. De plus en plus de personnes partagent photos et vidéos, donnant ainsi toujours plus de place à la créativité dans la production des contenus. Une nouvelle génération d’appareils photo était donc indispensable.

Dans ce contexte, Panasonic a souhaité offrir aux photographes exigeants, le meilleur outil nécessaire à leur vision créative en développant une gamme d’appareils photo hybrides à objectifs interchangeables digne des exigences professionnelles en photo et en vidéo.

Ces appareils constitueront la série LUMIX S : la volonté d’offrir une valeur unique aux photographes désireux de pouvoir s’exprimer librement.

Les nouveaux appareils photo de la Série S offrent intuitivité et robustesse, des qualités essentielles aux professionnels de la photographie et de la vidéo. Ils intègrent toute une gamme de technologies perfectionnées depuis plus d’un siècle dans le secteur de l’électronique grand public et depuis dix ans dans le développement d’appareils photo hybrides à objectifs interchangeables.

Parmi ces innovations figurent des technologies numériques telles que le traitement de l’image ou du signal, des technologies de traitement optique et thermique, etc. La combinaison de ces technologies offrira aux clients de Panasonic une nouvelle valeur à la photographie et à la vidéo.

Les appareils photo S1R et S1 seront notamment dotés des technologies suivantes :

  1. Un capteur Plein Format : un nouveau capteur d’image plein format 35mm et un nouveau processeur, spécialement conçus pour un niveau de définition optimale. (Pixels effectifs : approximativement 47 MP pour le S1R et 24 MP pour le S1).
  2. Le meilleur système vidéo au monde*1: l’enregistrement 4K 60p/50p comme proposition unique sur un appareil photo hybride plein format.
  3. Le premier appareil photo au monde*2 plein format équipé de la Double Stabilisation d’image Dual I.S. : une technologie permettant des prises de vue à main levée en conditions de faible luminosité ou sur de longues focales, nécessitant auparavant un trépied ou un autre équipement.
  4. Un double slot pour les cartes mémoire XQD et les cartes mémoire SD, une première pour Panasonic.
  5. Un écran robuste à inclinaison triaxiale : une utilisation encore plus intuitive pour les professionnels de la photographie et de la vidéo.
  6. Une gamme optique d’exception : l’intégration de la monture LEICA L permet d’étendre les possibilités créatives et d’utiliser toute optique développée par Panasonic, LEICA Camera et Sigma.

Panasonic développera également sa gamme d’objectifs compatibles avec la série LUMIX S, avec plus de 10 optiques d’ici 2020, incluant un objectif à focale fixe 50mm/F1.4, un objectif polyvalent 24-105mm et un téléobjectif 70-200mm.

Pour la série des appareils photos hybrides Micro 4/3 LUMIX G, Panasonic développe actuellement un objectif LEICA DG VARIO-SUMMILUX 10-25 mm F1.7, le premier au monde*6 à offrir une ouverture constante F1.7.

De plus, le service d’assistance LUMIX PRO destiné aux photographes et vidéastes professionnels mis en place en Avril dernier au Japon, sera disponible pour les marchés européen et américain dans le courant de l’année fiscale.

Les appareils hybrides haut de gamme GH5, G9, et GH5S lancés récemment en 2017 ont acquis une solide réputation auprès des professionnels et des passionnés exigeants dans le monde entier grâce à leur qualité d’image exceptionnelle et leur capacité à capturer le dynamisme et la beauté des scènes de vie les plus marquantes. Ce succès est notamment dû à des innovations mondiales telles que l’enregistrement*7 vidéo 4K 60p/50p et la fonction autofocus*8 la plus rapide au monde grâce à la technologie propriétaire DFD.

Panasonic continuera d’aller encore plus loin pour ses consommateurs à travers les fonctionnalités uniques de sa série LUMIX G, tout en se tournant vers le marché professionnel du plein format avec sa série LUMIX S et son service d’assistance LUMIX PRO.

Panasonic ne cessera ainsi de transformer la culture photographique et vidéographique.

Ces produits en cours de développement seront présentés lors de la Photokina 2018*9

Notes:
*1. Le premier appareil photo hybride plein format prenant en charge l’enregistrement 4K 50p/60p. : en date du 25 septembre 2018, lors de l’annonce faite à Photokina, selon les informations de Panasonic.
*2. L’intégration du système de Double Stabilisation d’image Dual I.S. concerne les appareils numériques plein format à objectifs interchangeables : en date du 25 septembre 2018, lors de l’annonce faite à Photokina, selon les informations de Panasonic.
*3. Pour un appareil photo numérique à objectifs interchangeables : en date du 12 septembre 2008, selon les données Panasonic.
*4. L’appareil photo hybride LUMIX GH4 doté de la fonction vidéo 4K (en tant qu’appareil hybride à objectifs interchangeables en date du 7 février 2014), et le LUMIX GX8 appareil photo hybride à objectifs interchangeables équipé du Dual I.S. (en tant qu’appareil photo à objectifs interchangeables en date du 6 juillet 2015) selon les données Panasonic.
*5. “L’alliance Monture L: un partenariat stratégique entre Leica Camera, Panasonic et Sigma” (annoncée le 25 Septembre 2018 en Allemagne.
*6. Pour un objectif interchangeable utilisé avec un appareil photo à objectifs interchangeables, en date du 25 Septembre 2018 lors de l’annonce faite à Photokina, selon les données Panasonic.
*7. Pour les appareils photo à objectifs interchangeables, en date du 4 janvier 2017, selon les données Panasonic.
*8. Pour les appareils photo à objectifs interchangeables, en date du 8 novembre 2017, selon les données de Panasonic
*9. Photokina est un salon majeur destiné aux photographes et aux professionnels du secteur (du 26 au 29 Septembre 2018 à Cologne, Allemagne)

• Leica est une marque déposée de Leica Microsystems IR GmbH.
• SUMMILUX et L-Mount sont des marques déposées de Leica Camera AG.

 

 


The L-Mount Alliance: a strategic cooperation between Leica Camera, Panasonic and Sigma

Cologne, 25 September 2018. At the company’s press conference prior to the opening of photokina 2018, Leica Camera AG, Panasonic and Sigma announced a strategic partnership. The ‘L-Mount Alliance’ is a previously unparalleled form of collaboration that will particularly benefit the customers of all three partners. The collaboration enables Panasonic and Sigma to make use of the L-Mount standard developed by Leica for their own developments and to offer both cameras and lenses utilising this lens mount. As a joint effort of all three partners, this alliance will increase the importance of the L-Mount technology to the world of photography even further.

Due to their numerous interchangeable components, system cameras are extremely versatile and can be individually configured for a wide range of photographic needs. Here, the bayonet is the most important interface, because the lens makes a decisive contribution to imaging performance and, in turn, to the quality of the final results. Thanks to the strategic partnership between Leica, Panasonic and Sigma, customers will be able to choose from a much wider selection of cameras and lenses without having to limit themselves to a particular brand, as all three brands will share the same proprietary bayonet mount.

Dr. Andreas Kaufmann, Chairman of the Supervisory Board of Leica Camera AG and majority shareholder: “For photographers, the ability to choose from a wide range of lenses for their system of preference is extremely important. Especially in the strongly growing market for mirrorless system cameras, users seek increasingly greater product diversity to fulfil a wide range of different photographic needs. We have therefore decided to work together with prominent partners in the photographic segment as an immediate response to these needs. Our long-established partnership with Panasonic is a collaboration based on mutual trust, and the company’s expertise in the area of electronics is unquestioned. Sigma is also a highly respected company that has become firmly established especially in the areas of optical design and lens manufacturing and is able to perfectly complement our existing portfolio of L- Mount products. We are convinced that we and our partners can realise mutual and sustainable growth for all our products.”

Mr. Tetsuro Homma, Senior Managing Executive Officer, Panasonic Corporation: “Panasonic has always focused on revolutionising the camera sector to make the lives of photo enthusiasts easier, more sophisticated and more enjoyable. Our longstanding partnership with Leica has brought many high-performance and high-quality digital cameras to the market; fusing Leica’s superior optical technology with Panasonic’s digital technologies. Our partnership has enabled us to accelerate the development of excellent digital camera products, and the L-Mount alliance with Leica and Sigma is a great example of such acceleration. This is an alliance of growing players, which will make a fundamental difference to the future of the imaging industry. We have always been a challenger, bringing innovation to the industry under the slogan of “Changing Photography” to meet the high expectations of professionals. Our partnership with Leica and Sigma will create additional business opportunities for our businesses, but more importantly will advance our customers’ joy of photography.”

Mr. Kazuto Yamaki, Chief Executive Officer, SIGMA Corporation: “As cameras evolved into digital and mirrorless, requirements from users and systems introduced by each brands diversified. Currently, there are overwhelming choices for users, but in terms of extensibility and possibility, the system truly meets user’s needs is not yet available. SIGMA is joining this alliance to develop mirrorless cameras benefiting from a short flange back. As SIGMA strives to develop high performance, high quality and innovative products, this alliance will strengthen the level of completion and the extensibility of our camera system and provide greater user benefits. Leica is a magnificent company that has been contributing to photographic cultures for more than 100 years, and Panasonic is leading the industry by developing reliable technologies across various fields. Together with SIGMA’s unique, high performance and high quality products, the L-Mount will evolve as an extremely attractive system for users.”

 


About the L-Mount

The L-Mount was developed by Leica Camera under the proviso of providing customers with a future-proof, flexible, robust and precise bayonet mount that would fulfil even the most demanding photographic needs. Since its initial appearance in 2014 within the Leica T, development of the L-Mount was continued by Leica as well as by its strategic partners, which led to significant improvements and therefore an effectively new and more polished L- Mount technology.

To ensure maximum product diversity, the diameter of 51.6 millimetres was chosen to make the L-Mount suitable for use not only with full-frame cameras, but also on cameras with APS- C sensors. The short register of only 20 millimetres enables a short distance between the lens and the sensor, which in turn enables considerably more compact construction – which is particularly helpful for developments in the wide-angle lens segment. To ensure resistance to even the most extreme stresses, and to guarantee customers maximum reliability in many years in intensive use, the camera bayonets are manufactured from wear-resistant stainless steel and with four flange segments that prevent canting and ensure particularly secure and precisely positioned lens attachment. The standardised L-Mount contact strip ensures trouble-free communication between the electronic components of the lens and the camera – including the possibility of installing future firmware updates for lenses to react to technological advances and exploit the full performance potentials of the lens.

The lens mount is currently used in the Leica SL full-frame camera system and the Leica CL, TL2 and TL APS-C camera models. All lenses made for the various different systems can be used on all cameras without adapters and without any functional limitations – this illustrates only one of the numerous benefits the common bayonet brings for customers. In the near future, not only Leica Camera AG, but also Panasonic and Sigma will be announcing further products that use the common standard.

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

90 commentaires

  1. Attention ça bouge vite aujourd’hui :D Fuji vient d’annoncer un appareil « style télémétrique » moyen format GFX 50 R et Panasonic a annoncé officiellement le développement de deux appareils plein format : le S1 et le S1R.

    Du coup, l’annonce d’une alliance Pana-Leica-Sigma, c’est déjà du réchaufé ;).

     

    • Allons, allons… Pierre !

      L’alliance Panasonic – Leica – Sigma est d’autant plus intéressante, qu’il s’agit « d’appareils pour nous tous »… Comprendre : à des prix accessibles ! Certainement en dessous des 2500 € boitier nu. Avec des objectifs entre 500 €… et 2000 € (pour la plupart). Et la puissance industrielle de Panasonic permettra de rivaliser avec Sony, Canon et Nikon, sur le terrain des prix.

      Alors que Fuji propose son moyen format « accessible » à un prix de 4499 USD, qui exclu d’office l’immense « base » des amateurs (et la plupart des professionnels aussi, qui ne gagnent quasiment plus leur vie)… Avec des objectifs entre 1000 et 4000 €.

      Bref : on ne boxe pas dans la même catégorie : a mon avis c’est un positionnement risqué « un peu batard (comme l’APS-C pour les amateurs, qui sera concurrencé par les smartphones lui… comme le micro 4/3 avant lui).

      Car personne n’a vraiment besoin (hors photographes publicitaires) de boitiers aussi couteux et de capteurs moyens-formats aussi grands. Et si on peut se les offrir (production couteuse en location) : alors pourquoi ne pas s’offrir le vrai moyen Format de Phase One (plus grand encore).

      A court terme : ce Fuji est trop cher et ne nous concerne pas… A moyen terme on verra (peut-être si il baisse de prix dans 5 ans).. Mais entre temps le 24×36 mm aura repris la position hégémonique (de référence), qu’il avait en argentique depuis les années 1920… et jusque dans les années 70, 80 et 90…

       

      Quoiqu’il en soit : bonne chance à Fuji, Panasonic, et à tous les autres…

      Pentax, Olympus : vite ! Trouvez une idée… et communiquez vos « plans » : c’est urgent !

      • Oui oui, certes, mais moi je ne faisais que plaisanter sur le fait que vous ne faisiez que reprendre une information déjà diffusée partout pendant que DPreview avait déjà diffusé l’annonce de Pana sur ses nouveaux boitiers… (ça va trop vite :D).

        Honnêtement, Fuji, ça ne m’intéresse pas du tout (si c’est pour avoir une panne par mois, des fichiers bizarres et des optiques encore plus aléatoirement décentrées que chez Nikon, non merci), même si c’est très gentil de m’expliquer tout ça… vous prêchez un converti (en un mot… ) :D…

        Je devrais ajouter un tag [SECOND DEGRé] des fois … tout le temps, en fait :D

        En tout cas j’apprécie toujours votre implication.

        Je suis un peu au courant des ventes en plus et le GFX (comme un peu toute la gamme Fuji numérique d’ailleurs) vous et moi savons très bien que ça reste très marginal en part de marché… à peine plus que Pentax, c’est dire. Et je trouve ça dommage car les appareils sont vraiment intéressants… et là pour une fois, je suis sérieux.

        De toute façon, Fuji, ils s’en foutent, ils financent ces beaux joujoux avec les ventes d’Instax (surtout les consommables)… ce que ne peux pas faire Olympus ou Pentax en effet, donc effectivement, il va falloir qu’ils bougent.

        Pana envoie un signal à Olympus en plus là. Peut-être le résultat d’un certaine divergence de point vue sur leur partenariat, ou simplement un peu plus de réalisme de la part de Panasonic… on verra ça.

        Il est aussi possible qu’aucun ne se sorte de la dégringolade des APN en général.

         

        • « Il est aussi possible qu’aucun ne se sorte de la dégringolade des APN en général. »

          Oui, cette dernière option n’est malheureusement pas exclue. On vit dans un monde « fragile » et mouvant…

          Une belle crise financière et l’on se contentera de l’indispensable : nos « iPhones » !

          Pour le second degrés je n’avais pas compris, en effet ! Le problème c’est qu’à l’écrit (sans le ton) et en commentaires (il y en a beaucoup, alors je les lis très vite) : il est parfois difficile de deviner ;-)

          • C’est clair…

            Sinon, perso, pas de iPhone, j’ai remplacé mon Asus vieillissant récemment par un Huawei… comme tous les bobos d’informaticiens branchouilles (là, c’est au moins du 6ème degré, à la Campion, mais en plus pervers … et in(trop)verti et surtout, autodérisoire… :D)

            Je vous souhaite une bonne soirée.

            Je vais me finir à la verveine ;).

              • pas vraiment, il reste dans la moyenne mais il est encore dernière le pixel 2 et bien sur tres loin des huawei p20 Pro. Il est un peu au dessus du iPhone X qui était quand meme loin d’être le meilleur.

              • Oui, mais je n’aime pas iOs. Je n’ai rien contre le matos Apple, mais je suis habitué à Android (et surtout, c’est le plus utilisé dans mon métier). Et puis, je suis un Linuxien convaincu. Alors, j’essaie de garder un peu de cohérence dans mes choix. macOs ça va, c’est de l’Unix, donc je me sens encore chez moi.

                Sinon, il ne faut rien exagérer, je ne bois pas QUE de la verveine…

                 

                  • iOs n’a plus que des couches très basses (noyau) en commun avec Unix (en tout cas elle ne sont pas accessibles aux utilisateurs lambda) contrairement à macOs qui permet toujours de compiler des programmes Linux/Unix, d’accéder facilement aux commandes Unix, et de contrôler le système comme un Unix standard, notamment (il suffit de lancer terminal).

                    De plus vous avez accès au root, et pouvez même ajouter des versions de commandes Linux via des outils come Homebrew ou Macport. L’accès au script bash/sh est également direct comme sur n’importe quel Unix.

                    C’est vraiment encore un Unix habillé. Ceci-dit, les dernières versions à partir de Sierra commencent à s’en éloigner sérieusement aussi. Il y’a beaucoup de programmes de sécurité qui bloquent les modifications système et la version « server » de l’Os n’existe plus vraiment (ce n’est plus qu’une application). A terme, la politique d’Apple semble s’orienter vers un système commun, qui n’aura plus du tout la souplesse des macOs actuels et ressemblera probablement plus fortement à iOs.

                    Android, c’est essentiellement une machine Java sur un noyau Linux et depuis la 5 un environnement d’exécution dédié (ART) et optimisé développé par Google. Pour le reste, oui, les devs peuvent accéder au système (ce que je ne fais jamais en fait, c’est pas mon boulot ;)).  Le code des apk installées n’est accessible qu’au développeurs. Les applications peuvent aussi être open source et donc avec un code accessible. (il y’a quelques appli open source sur iOs, mais la liste est très limitée… pour ainsi dire ça n’existe pas).

                    Sinon Android est dit rootable. On peut y installer une version personnalisée du système sur lequel on aura plus de contrôle (en général pour remplacer des applications du constructeurs ou autres ou faire un peu tout ce qu’on veut en fait). Il y’a foison d’articles sur le sujet, je ne vais pas me lancer dans une description ici… L’opération peut être dangereuse bien sûr et vous offrir un joli presse-papier très classe.

                    Sur les équipes avec lesquelles je peux travailler, on configure des terminaux personnalisés pour nos clients qui ont besoin de fonctionnalités dédiées, par exemple. Ca n’implique pas nécessairement de rooter le système. (Désolé, je dois rester vague, surtout sur le net ;))

                    Pour le reste la majorité des applis client et des terminaux c’est de l’Android et il y a plus de compétences Android sur le marché que de compétences iOs (Android c’est 80% du parc). Ca explique que la majorité des développements soient aussi de l’Android et que ce sont les terminaux utilisés par une écrasante majorité d’informaticiens.

                    La « philosophie » est aussi beaucoup plus proche de Linux et de l’open source en général, même si la majorité des applications est payante.

      • Pentax, Olympus : vite ! Trouvez une idée… et communiquez vos « plans » : c’est urgent

        Je ne peux pas dire pour Olympus. Mais pour Pentax, il semble de plus en plus qu’ils vont plutôt se retrancher comme « fabricant DSLR de niche ». Se disant qu’il y aura toujours une clientèle, même modeste mais suffisante à leur échelle, pour ce type de matériel (à tort ou à raison). À plus forte raison que Canon et Nikon ne manqueront pas de délaisser ce marché dès qu’il ne sera plus assez porteur pour leurs gros volumes requis. Ce qui pourrait arriver plus vite qu’on le croit si les ventes de Z et R devaient lever rapidement…

        D’ailleurs, les communications officielles récentes de Pentax (lors d’entrevues dans les salons photos) vont dans ce sens: « We would like to concentrate on the camera with prism. », « You see that really as Pentax’s market ? Yes, yes. Optical finder. », « And so, yeah, we will concentrate also on being an SLR manufacturer. », « Our resources for research and development are limited and we are more focused on the development of K-series bodies and lenses. That is our first priority, and why we are currently not too involved in the development of other smaller cameras. » Évidemment, on peut toujours spéculer sur le secret industriel, mais on on ne peut pas dire que ça semble aller dans le sens d’un fabricant désirant révolutionner le mirrorless…

        Oui, c’est une stratégie risquée, mais pas plus que de se lancer sur le terrain maintenant très compétitif des mirrorless FF si on n’a pas l’intention (ou les moyens) d’y mettre toute la gomme…  Parce qu’effectivement, s’ils savent qu’ils seront incapable de soutenir la cadence, c’est peut-être aussi bien qu’ils continuent à presser le citron du DSLR que d’aller à abattoir avec un produit qu’ils seront incapable d’appuyer convenablement.

        Ce qui est quand même une bonne nouvelle pour toi. Ça signifie que tu pourras toujours de trouver un boîtier à viseur optique quand tu seras à bout du viseur électronique de ton futur Canon R!

        • Oui, dans un sens, c’est pas idiot.

          Mais là ou c’est une « stratégie suicidaire » : c’est que (peut-être), Canon ne va pas arrêter totalement les reflex à Viseurs optiques… Peut-être pas avant très, très,  longtemps (10 ou 15 ans peut-être).

          Ensuite dans 10 ou 15 ans : les viseurs électroniques seront suffisamment bons, pour que je ne regrette pas la disparition du viseur optique. Donc je n’aurais pas besoin du Pentax.

          A mon avis, ils seraient fou de voir les choses comme ça…  Mais bon, on verra !

          • Bien d’accord avec toi que ce n’est probablement pas l’idée de siècle comme approche. Mais bon, c’est pas nous qui décidons et ils ne nous demandent pas non plus notre avis.

            D’ailleurs, j’ai toujours été d’avis que leur FF, ils auraient dû en profiter pour le sortir en mirrorless. Ce qui leur aurait donner un bon deux ans pour se bâtir une position (et une ligne optique!) dans ce segment. Avec uniquement Sony comme compétiteur, ils auraient pu apporter une alternative aux A7-A9 en faisant simplement ce qu’ils ont toujours fait: des boîtiers fiables, robustes et abordables avec une ergonomie cohérente à défaut d’être les « rois de la fiche technique »…

          • Plutôt qu’une stratégie, je pense pour ma part qu’ils n’ont simplement pas le choix.

            Comme ils le disent eux-même, ils n’ont pas les budgets R&D pour passer au mirrorless. Ils n’ont donc pas trop d’alternative.

            Il semble logique qu’ils restent positionnés sur le SLR. Maintenant, vu le rétrécissement de ce marché et le trust de Canon et Nikon – et je connais notamment quelques Pentacistes qui sont passés pour diverses raisons au D810 et plus récemment au D850 en laissant tomber leur parc optique – on peut effectivement s’inquiéter pour Pentax.

          • Il y a du nouveau (un peu) du côté de Pentax concernant les mirrorless. Extrait d’une entrevue d’un responsable Pentax en marge du présent salon Photokina.

            RICOH feels that there will be a market for cameras with an optical viewfinder in the K-mount arena for many years to come, because many photographers prefer an optical viewfinder.

            DSLRs and mirrorless each have their strong points, and RICOH is closely watching the mirrorless market and studying how users want to use their cameras and which features they expect. At this point RICOH has not decided if they will add mirrorless cameras to the product lineup, but they don’t exclude anything. The deliberations regarding mirrorless also cover the 645 format and decisions made could vary by format. The focus is on how the photographers want to use their cameras and what they expect from them; this will drive decisions about format (APS-C/FF/645) and type of camera technology for future products.

            Il semble y avoir une évolution depuis l’entrevue citée plus haut. La porte ne semble plus fermée au développement de mirrorless. Et en gras, on voit que Ricoh Pentax semble lire le blogue de JF!

            • Ils commencent à prendre peur : il serait temps ! Et se rendent peut-être compte, que si ils restent en dehors de l’évolution hybride, ils risquent de perdre la majorité de leurs clients, en seulement 4 ou 5 ans…

              Donc, communication d’urgence (de crise) : « on ne sais pas encore ce que l’on va décider : mais rassurez-vous, on va décider quelque choses » ! ! !

              Ils ne peuvent pas avouer « on a rien prévu jusqu’à présent, mais là ça commence à craindre, on va commencer à s »y mettre »…

  2. Que vont devenir les reflex Full Frame de Pentax, face à cette déferlante ?

    Je crois que cette question est beaucoup plus pertinente pour les reflex Canon et Nikon! Parce que par définition, ceux s’étant laisser tenter par un K-1 dans les deux dernières années plutôt que de faire le saut vers un A7, un Canon ou un Nikon ne se laisseront pas plus tenter par un Panasonic… Et ceux qui n’ont pas fait le saut vers le K-1 peuvent tout simplement ne pas être intéressé par un FF (si, si, c’est possible!), peu importe la marque. Disons que les principaux acheteurs de ces nouveaux boitiers mirrorless FF seront beaucoup plus des utilisateurs actuels de DSLR FF Canon et Nikon que de FF Pentax…

    • Les utilisateurs de reflex APS-C Canon et Nikon : passeront sur des hybrides (APS-C ou Full Frame) Canon et Nikon…

      Cela me semble évident ! Certains passeront même sur des hybrides Full Frame Canon et Nikon, si les prix le permettent.

      Et cette transition douce et lente : prendra au moins 10 ou 15 ans ! ! ! Car il est vraiment inutile de changer son reflex, tant qu’il ne tombe pas en panne et qu’il continue de produire de belles images.

      Et surtout que l’on trouve de plus en plus d’excellent objectifs pro (d’occasion) : qui seront de moins en moins chers, grâce à la transition en cours.

      Ceux qui auront l’intelligence de rester 10 ou 15 ans en reflex, pourront s’offrir des optiques de rêve, qu’ils n’auraient jamais pu s’offrir en hybride (ou avant) ! Des 70-200 mm f/2.8 à gogo, bradés à 600 ou 800 € neufs par exemple…

      La transition de certains (trop pressés) vers les hybrides, va ouvrir un « monde paradisiaque », pour ceux qui sont prêt à acheter et bien choisir du matériel d’occasion en reflex.

      On vit une époque formidable : la renaissance du « reflex Full Frame pour tous ! »

      • Oh oui… et vous qui aimez tant le 6D Mark II, il y en a à 800 euros maintenant sur le bon coin… à croire que les gens veulent s’en débarrasser au plus vite (je vous taquine). :D

        Certes, ça veut sûrement juste dire que Canon a l' »R » de déjà convaincre certains avec son « R »… de rien, mais quand même… 800 euros c’est presque pas cher pour le coup.

        Je vous rassure, je n’en voudrais pas quand même…

        Si tout va bien, je vais pouvoir essayer le « R » demain pendant quelques heures.

        Je ne compte pas investir (pour l’instant, mon budget est bloqué sur des optiques) mais ce sera toujours intéressant de tester la bête, je pense.

        Je vous ferai un retour en MP si vous le souhaitez.

         

  3. Par contre ça sent vraiment mauvais pour Olympus… Strictement rien d’annoncé à leur conférence! Je vais garder mon « vieil » EM1 le temps qu’on y voit plus clair sur les mirrorless Full frame et leurs gagnats, mais clairement c’est la fin pour ce format!

  4. A mon sens c’est plutôt l’APSC qui a du soucis a se faire si le FF se démocratise. Le m4/3 aura toujours potentiellement l’avantage compacité pour lui qui est beaucoup moins évident pour l’APSC.
    Le m4/3 peut jouer sur 2 tableaux. 1-compact et/ou économique et qui entre nous répond parfaitement aux besoins de monsieur-tout-le-monde
    2-plus volumineux et plus qualiatif a l’image des dernieres productions fixes f1.2 ou zoom a grandes ouverture.
    Il y en a pour tous les goûts. C’est moins evident pour l’APSC.

    • Coincés entre le Full Frame et les smartphone : l’APS-C et le Micro 4/3 sont tous les deux en « danger d’extinction rapide »…

      Le Micro 4/3 disparaitra d’abord, tout simplement car le parc installé est de très loin minoritaire, face aux reflex APS-C.

      Canon et Nikon continueront à soutenir leurs APS-C assez longtemps je pense, avec de nouveaux modèles et objectifs.

      Face à eux : le reste du monde de la photo ne pèse pas grand chose (15 à 15%) peut-être…

      FUJI + OLYMPUS + PENTAX = 13% DU MARCHÉ ?
      http://photoetmac.com/2018/08/fuji-olympus-pentax-13-du-marche/

      Mathématiquement, il me semble que le Micro 4/3 est condamné.

      On verra bien !

        • Oui, mais là ce sont les tous premiers modèles FF… Les aficionados les plus pressés « sont prêts à payer ». Les prix sont donc assez élevés… (ils auraient tord de s’en priver)

          Les prix de la « seconde vague », et de la troisième… pourraient baisser rapidement dans les 3 à 5 ans, surtout si la concurrence entre 4 acteurs est acharnée !

          • Je suis sceptique sur ce point, depuis que le format FF existe, un peu plus de 12 ans pour le 1er Canon il me semble, jamais le prix du boitier n’a pu descendre sous les 2000€ à sa sortie, et maintenant qu’il y a 3/4 acteurs de plus sur le marché, finalement les prix ne vont pas dans le sens d’une baisse mais ont plutôt tendance à stagner voir augmenter, les 1er ML FF Canon et Nikon en sont la preuve.

            Donc pour moi, à 2000€ on est encore très loin du marché grand public comme l’est celui de l’APC-C et les gens en tres tres grande majorité ne sont pas près à mettre ce prix là dans un boitier. Quand le FF passera la barre des 1000€ alors là oui peut être, mais cela pas avant 20ans voir jamais et à 600/700€ comme des APC-C de maintenant même pas en rêve.

              • je le souhaite car j’aimerais vraiment passer au FF mais pas à 2000€ le boitier (neuf bien entendu)

                je ne suis pas pressé, je peux attendre quelques années de plus comme vous le suggérez si bien et là on verra l’état de lieux.

        • Pourtant un canon 6D on peut le trouvé a moins de 1000 euro neuf le 6D mark 2 a bien baisser également. Alors que le Canon 80D le prix bouge moins du coup  maintenant on peut hésiter entre un 6D et un 80d. Donc ça devient chaud pour l’APS-C aussi.

          • Sauf qu’entre un 6D avec son objectif et un petit 200D avec le sien. Il y a une sacrée différence de poids.
            On peut vouloir être léger.
            La majorité du temps je suis APSC, et le vieux 6D n’est sorti que dans des cas qui le nécessite (Basse lumière ou nécessité d’un super Bokeh).

            • Je suis d’accord avec toi, j’ai aussi le 200D qui est super, et je pense le complémenter avec le 6D pour les basses lumières ou paysage, mais je pense que la gamme qui va être touché   c’est les modèles XXD, sauf si canon décidé de faire un 90D dans le boitier du 200D.

        • En effet, je ne vois pas l’APS-C disparaître plus vite que le FF. Il ne faut pas oublier que c’est un format très apprécié entre-autre par les photographes animaliers qui, en général, ont autant d’APS-C que de FF dans leurs sacs. Un D7200+ TC14 + 300mm PF, ça fait un équivalent sérieux à un FF+600mm, surtout en regard du poids, de l’encombrement et surtout (surtout :D) du prix.

          Pour ma part, je ne suis pas prêt à lâcher ce format. En tout cas, pas aux vues du simple flot d’annonces (pourtant pléthorique) de ce dernier mois.

          A l’inverse, pour moi, le M4/3 a moins cet image d' »utilité terrain », à part peut-être un peu la photo street, qui intéresse de moins en moins de monde, et les vloggers côté Pana (et la concurrence des Canon est de plus en plus rude aussi sur ce terrain).

          Qui plus est, le M4/3 n’a pas su toucher une cible assez importante de photographes professionnels qui lui aurait donné un peu plus de crédibilité.

          Il y en a, certes, mais ils sont trop peu nombreux.

          En gros, le M4/3 n’a que son format comme argument principal depuis le début, sans réelle destination terrain marquante et/ou clairement définie. Et c’est justement l’argument du format qui est le premier mis à mal par la concurrence (tant des smartphones que des hybrides APS-C).

          Olympus se retrouve en quelque sorte entre le marteau et l’enclume (au choix de qui joue le rôle de l’enclume :D).

          Les signes sont clairs, et le fait qu’Olympus ait été relayé par Canon (et ses EOS-M APS-C ) à la seconde place du classement des ventes d’hybrides au Japon cette année confirme que le format est déjà en réelle difficulté.

           

           

  5. Bonsoir, suite à un article lu sur Mizurawi et, bien que n’étant pas technicien, il semblerait que Panasonic étant avant tout axé vidéo ils ont compris que le format M43 ne pouvait absolument pas supporter la vidéo 6K et encore moins 8K… Oui, je sais, nous n’en sommes pas encore là, matériellement parlant, et ce pour le commun des mortels. Ceci dit, cela va si vite qu’il n’y a aucun doute que nous y arriverons avec d’énormes disques durs… A ce propos, donc,  je pense que Panasonic ne pense pas à la photo pour le passage au FF mais plutôt à la vidéo; Leica et sigma s’engouffrent dans cette voie et c’est compréhensible.

    Je suis photographe sur l’île de la Réunion et je n’ai aucun intérêt à mettre en avant un site, mais pour ceux que ça intéresse, voilà un article éclairant sur la nécessité de Panasonic de passer au FF :

    http://mizuwari.fr/index.php/2018/09/12/un-hybride-24-x-36-mm-signe-panasonic-une-folle-rumeur-pas-si-folle/

    Longue vie à votre blog et Keep up The Good Work ;-)

  6. Mais ca dépend de quels Apsc on parle. Je ne suis pas sur que les reflex entrée et moyenne gamme procurent des marges si interessantes que ca. Est ce qu’ils seront soutenus indéfiniment par les fabricants ? Et par ailleurs Apsc plus les hauts de gamme se heurtent assez vite aux prix de la rue de bons appateils FF genre 6DII ou D750 ou K1 ou a7II et a7 III. Sans compter les nouveaux venus z6 ou eos r et les anciennes gloires a7 ou D610 qui sont franchement abordables. Les categories ne sont plus aussi tranchées qu’avant…et oui, le FF se démocratise. Il y a encore quelques années le ticket d’entrée était a 3000€. Les 6D, D600 et a7 ont fait bouger les lignes.

  7. Dans 5ans, on dira que la vraie photo sera au smartphone.

    Photo f1.2 parfaitement simulable par logiciel, même les pro ne verront pas la différence.

    5 capteurs fixes, pas besoin de fixes (comme le Leica tri elmar).

    ; )

     

     

    Et même si c’est ça l’avenir, j’utiliserai toujours un appareil photo…pour le plaisir

  8. Les bonnes affaires sont deja possibles. Avec l’arrivée du D850 tout un tas de D800/810 se sont retrouvés sur le marché. J’ai trouvé mon D800 a 14000 clics pour moins de 1000€ garanti 1 an et une promo Amazon sur le Tamron 24-70 f2.8 version 1 a 650€ au moment du lancement du G2… Y a moyen de s’équiper pour pas trop cher. Et comme tu dis JF ca ne fait que commencer.

  9. Un argumentaire à clic, c’est pas grave.

     

    Vu les prix des objectifs et des appareils FF et les lois optiques (un simple 24-105mmf4+boîtier qui dépasse le kilo et les 2000€), l’aps-c qui est le numéro 1 des ventes mondiales va continuer son chemin.

     

    Le vrai portrait c’est au FF  ?

    Sérieux ?  Les plus beaux portraits sont faits à f1.2/f1.4 avec un oeil ou un nez net  ?

    Les portraits studio sont fait à f4, 5,6 avec une excellente gestion des lumière et le visage net. Dans ce type de configuration, un capteur plus petit fait l’affaire.

    Désolé, ce type d’ouverture à f1.2 ou f1.4 en FF est un cache misère pour certains photographes pour cacher leurs faibles qualités de photographes.

    Je vois des pros qui font leur business en utilisant que des zooms f4 en FF.

    De toute façon, qui est capable de discerner sans erreur le type d’appareil en regardant une photo.

    Dès fois, j’ai l’impression que Jean-François dans la vie quotidienne dit

    -J’adore cette photo.

    -Pourquoi ?

    -Parce-qu’elle semble être fait par un FF ^^

  10. En fait, il y a un mois, je le suis dit si Panasonic va au FF, c’est pour la vidéo, donc je privilégie Canon mais le partenariat avec Sigma m’interpelle.
    Que vont ils faire ? Vont-ils privilégier cette monture que les 3 autres constructeurs.

    Et là je me dit que Nikon, avec la belle roadmap, mais le port xqd (erreur industrielle ?) a l’air d’être la situation la plus fragile.

    4 acteurs sur un même format de capteur, ça va forcément saigner.

  11. je l’aime bien ce nouveau S, il ressemble a mon G9 quoique je suis un peu deçu par certain décision d’ergonomie…

    moi ce qui me choque avec tout ces nouveau mirrorless FullFrame, c’est que leur 50mm ont vachement grossis, je suis sur qu’un nikon Z + 50mm 1.8 et le D850+50mm 1.8 font quasi la même profondeur, genre on gagne en profondeur car au retrait du miroir, mais on allonge l’objectif, au final on reste avec la même profondeur, avec une optique plus grosse (après je ne connais pas le process des optiques) seul Canon a réussis a nous faire un 50mm 1.2 petit si on compare le 50 1.8 Z nikon et ce 50mm 1.4 Panasonic.

    Pour moi il est clair le m4/3 restera et de toute façon Panasonic la bien dis

  12. Pour Olympus, on va attendre leur centenaire l’année prochaine. Ils vont annoncer du lourd, je pense
    Ils ont beaucoup de brevets optiques en plein format.
    À mon avis, ils vont rejoindre l’Alliance L Mount. Peut-etre, ils feront le service minimum au début, où ils joueront la carte d’entrée de gamme, ou se focalisera sur les optiques…
    Le Panasonic semble être vers les 3000-4000$ facile.
    Le gros travail de promotion sera déjà fait par Panasonic.

    Sinon, je ne comprends pas qu’à part Panasonic, peu de constructeurs souhaitent faire des alliances, moins de risques de plantages des ventes ou de fournir de gros investissement sur la partie optique.
    Il y a un effet image de marque de proposer une 50aine d’objectifs, même si les opticiens vont avoir un Top 5 qui feront des bénéfices couvrant les investissements des autres optiques.

  13. Je ne pense pas le m43 va disparaitre, je pense que les investissements R&D vont fondre et que les constructeurs vont juste sortir des appareils photo (à l’instar des reflex Aps-C, ils se vendent bien, mais presque zéro nouveaux objectifs).
    Le parc optique m4/3 est relativement complet, mais le m4/3 sera dans l’entrée/ moyenne gamme, car au-delà de 1000€ comme ticket d’entrée, le plein format sera plus intéressant.

    • Oui, mais ces M4/3 ne se vendra plus (ou pas assez)… je crois !

      Car les gens préféreront dépenser ces 1000 €, dans un smartphone encore meilleur.

      Car oui : il y aura des smartphones de plus en plus sophistiqués, variés et attirants : les offres vont se diversifier, notamment dans le très haut de gamme.

      Apple l’a compris : d’ailleurs le Xs Max se vend comme des petits pains ! Autant d’appareils photos (à objectifs interchangeables) qui ne se vendront pas…

      Et il me semble que lorsque les smartphones proposeront 5 ou 6 objectifs intégrés, ou d’autres innovations que l’on imagine même pas en 2018 (qui pourront être vraiment très variées) : alors les APN Micro 4/3 (et autres compact et même elles APS-C) seront vraiment morts…

      A mon avis : dans moins de 10 ans.

  14. Bonjour à tous

    Je suis assez d’accord avec le titre. Mais, car il y a un mais, parfois ce n’est pas aussi simple.
    Je travaille souvent en haute montagne ( comme JF de temps en temps ;-), et bien souvent en autonomie. Donc avec mes presque 20kg sur le dos, je ne peux plus prendre mon FF. Je suis passé au 4/3, tout en gardant des objectifs à 2.8.
    Je dois avouer que c’est tout bon, en sachant les limites de la taille du capteur.

    Pour preuve, j’ai traversé à deux, sans staff, le Népal. Soit 4 mois avec 25 cols à 5000m et 3 à 6000m avec mes 4/3. Le résultat est execellent et un livre sortira au printemps.

    Oui, saurait peut-être été mieux en FF. Mais je suis monté à 25kg avec la nourriture pour 16 jours…je n’aurai pas pu porter plus…
    J’ai aussi fait des tirages en 90cm et ils sont très bons.

    Donc oui pour le FF, mais si pas de grands tirages et utilisation purement numérique (écran), ce n’est pas une obligation, non ?

    Bonne journée

  15. pas d’accord du tout du tout du tout .

    pour moi le full frame fini par être un format un peu batard …. pas immensément meilleur que l’apsc et bien bien moins bon que du MF meme si on est loin d’être revenu a du 6×6 ou 6×7.

    Pour moi c’est vraiment fuji qui a la bonne vision de ce que devrait etre la photo des années avenir:

    – un système APSC avec des optiques bien plus petites que sur du FF ( les boitiers sont souvent de taille assez comparable mais ce sont les optiques qui font le poids du sac a dos)

    – un système MF

     

    • Et tu as les sous ? Pour t’offrir tout le nécessaire en Monture Fuji MF ?

      Un boitier principal + une boitier de secours (indispensable)… ET 3 ou 4 objectifs ?

      C’est combien la note en TTC ?

      « Les conseilleurs, ne sont pas les payeurs »

      Sérieux ? Tu va investir combien en Fuji MF ?

      ça nous intéresse ;-)

      • Le marché français ne semble pas florissant pour les professionnels, on dirait (sauf la pub, gros studio).

        Mais bon, il y a des gens qui paient sans problème chaque année un smartphone à plus de 1000-1200€ juste pour le module photo.

        Il y a des gens intéressés pour un zoom f2 à 3000€ de 1.5kg non stabilisé ? Oui (à ce prix,  j’investis dans deux fixes f1.4)

        Des gens intéressés de payer un 50mmf1.2 qui pèse (presque) et coûte deux fois que l’ancienne version  ?  Oui

        Des gens qui ont les moyens d’investir dans un système MF  ?  Oui

        Je connais des gens pro equipés en MF Hasselblad/Fuji (au Japon et autres pays d’Asie moins « riche » que la France) et cette semaine, j’ai vu un photographe se « balader » avec le Fujifilm GFX50s (le MF commence très doucement à sortir dans la rue). A mon compteur, j’en ai vu 2 sur les 4 dernière mois. Tout tout petit frémissement, mais frémissement quand même : )

      • un pro qui fait du studio et du reportage ira dans ce sens la … c’etait le sens de mon commentaire .

        apres le MF ca coute plus cher mais ca n’empeche pas les pro d’avoir des MF depuis toujours

      • j’ai déja investi depuis plus d’un an 1/2:

        GFX50’s + 32/64 + 120 macro + bague allonge + 23 mm + 250mm+ TC1.4

        le GFX 50’R suivra comme 2 éme boitier .

        J’ai toujours du Nikon FF (D5) ,mais aussi du Canon FF (5D4)…il y a un écart de qualité trés grand entre les images issues des FF et le FUJI MF …la qualité optique Fuji  est exceptionnelle .

    • Plutôt d’accord, l’APS-C de Fuji est très compact et surtout très qualitatif, en voyage c’est juste incroyable. La gamme optique est superbe et très bien pensée. Ne manque que l’IBIS, mais ils vont rapidement le mettre partout, la politique de Fuji est très proche de celle de Sony et à mon sens la meilleure.

      La différence entre APS-C et FF est assez faible et le gap technologique s’affaiblit constament. Le fait de partir sur du MF est a mon avis une bonne chose, les capteurs vont aller en s’agrandissant et la taille des boitiers en réduisant. Le dernier MF de Fuji ets d’ailleurs très compact pour du MF !

      Nous n’avons toujours pas à ce jour d’équivalent 6×7 par exemple et je suis persuadé que ça viendra. Par ailleurs, le portrait c’est au 6×7 que c’est le meilleur. Vous pouvez remballer vos capteurs 35mm ridicules :-) Mon Pentax 6×7 est le plus beau !

      Non mais j’avoue être très surpris par toutes les nouveautés et tout ça est très bon pour la photo. Moi qui ne jurai que par le reflex depuis plus de 15 ans, je vends les miens (sauf mon 6×7). Je suis passé sur Sony pour le boulot et Fuji pour le perso. Niveau boulot je vais plus vite, je me concentre bien plus sur mes compos, je me pète moins le dos, la qualité est superbe et j’ai moins de déchets. Pour le perso, c’est le plaisir de shooter principalement en JPG avec de superbes couleurs, qualité optique excpetionnelle et une ergonomie que j’adore (seul regret la durée de la batterie, horrible) sans parler du fait que ça prends pas de place et que ça pèse rien.

      • Le 6 x 7 c’est mieux, c’est certain… c’est « supersonique » !

        Oui, mais c’est financièrement « totalement inaccessibles » à 99% des photographes (déjà que la photo c’est bien cher)…

        EN 1996 j’ai failli acheter un Mamiya 7, qui me faisait rêver… heureusement que je n’ai jamais acheté ce moyen format : car cela m’aurait ruiné et emp^ché de progresser en photo.

        Le 6 x 7 c’est un peu comme le Concorde ! Personne ne voyage en Concorde… Tout le monde voyage en avion, à vitesse subsonique !

  16. Nous vivons une époque moderne et la progrès fait rage….

    Les annonces Monture L ou Boitiers Panasonic…..ce ne sont que des annonces mais qui vnt sans doutes avoir pour effet de faire baisser les prix des actuels leader du marché Canon et Nikon….ne serait ce que pour marquer le territoire commercial de fidélisation.

    Sans doutes, aussi, que le potentiel ,nouveau,de clientèle à conquérir est pas aussi grand que cela puisse être une niche expansive d’un marché en développement…

    Pour l’instant, et si j’ai bien compris, les futurs 24-36 Panasonic n’apporte rien de nouveau dans leurs promesses technique voir même, toujours si j’ai bien compris, ils n’auraient pas les systèmes de mesures à détection de phase…

    L’info la plus intéressante, pour moi, c’est que Sigma est dans cette alliance Monture L et que par ailleurs le nouvel objectif 70-200 F2.8 à des spécifications prometteuses qui m’iraient bien pour, entre autre, la photo de concert….

    Pour le Sport j’ai déjà leur 120-300 F2.8….et ça me va parfaitement

    Bon on attendra de connaitre les tarrifs suggérés et aussi quelques essais terrain , des vrais pas des publi-reportages , donc de vrais essais par des chroniqueurs sérieux et si possibles en diverses montures sur des boîtiers récents……

    Je ne  serais pas surpris d’avoir incessamment de nombreux essais « terrain » des lectures de fiche techniques annoncées ou existantes…..

    Bref le genre de truc sans intérêt

  17. En parallèle de cette annonce, Sigma a aussi annoncé qu’ils abandonnaient la monture SA. Pour les 2-3 personnes dans le monde se sentant concernées par cela…

    • Franchement cette monture SA : elle était suicidaire !

      Jamais compris pourquoi ils ont insisté si longtemps… et qui pouvait prendre le risque d’investir dans ce genre de boitier. Mais désormais : Sigma va peut-être commencer à vendre des boitiers.

      Et ce n’est pas une « mince nouvelle » : car ils sont très bons chez Sigma.

      Et comme « l’important : ce sont les objectifs »… du coup, pourquoi pas ?

  18. Bonjour,

    J’ai une question qui me trotte sur le format 24×36 :

    Comment ce fait-il que les appareils argentiques 24×36 (type Canon FTb) soient plus compacts que les APN 24×36 d’aujord’hui ?

  19. Si j’ai bien interprété les différentes déclarations des constructeurs de l’Alliance « Monture L » on peut penser que dans 18 à 24 mois il y aura des Versions 2 de boîtiers Panasonic avec des capteurs améliorés par rapport aux moutures déjà programmées et avec des améliorations /corrections et des Bugs(inévitables) et la prise en compte des exigences de la clientèle Pro /Expert.

    Comme du coté des optiques il y a et il y aura une offre conséquentes /dédiées à ces types de boîtiers « hybrides » ce qui sera concurrentiel avec les offres Canon et Nikon….les tarifs pourraient devenir raisonnables.

    Si en plus Fuji mettait sur le marché un boitier 24-36 honnête technologiquement…..

    Bref dans 24 mois il se  pourrait …..surtout si au niveau des systèmes de visées il y avait des avancées significatives…

  20. le changement stratégique haut de gamme de Sigma, porte ses fruits. Tokina, Tamron, n’ont pas réussis. Bravo Sigma. et j’avoue ne pas m’attendre a une telle alliance. chapeau

    Sony, a une belle avance vu que Canonet Nikon copient leur boitier sur le segment mirrorless.

     

    Lorsque j’ai acheté le Sony A7R aà sa sortie en 2013. Mes amis photographes/confrères se sont foutus de moi. Et le bien le temps me donne raison surtout leur le fait que Sony a mis un pavé dans la marre.

    Bon ok , mirrorless, c’est vraiment une dynamique marketing, mais cela fait bouger les lignes.

  21. Entrevue intéressante sur MDLP avec des responsables de Tamron. Ils semblent avoir été pris totalement par surprise par la « L Alliance ».

    Ce fut une énorme surprise pour nous. C’est une annonce très excitante pour le marché. Je pense que c’est bonne décision de la part de Leica et Panasonic, d’avoir sollicité l’aide de Sigma. Mais personne ne sait encore si la monture L va rencontrer du succès ! Cela va nécessiter beaucoup de ressources, pour Sigma, avec leur gamme cinéma, l’annonce de leur hybride 24 x 36… Cela représente beaucoup de risques ; mais aussi une belle opportunité pour eux. Pour Tamron, d’autres options sont envisageables, avec d’autres acteurs.

  22. c’est une bonne période pour la photographie, maintenant zeiss propose sont plein format de 37Mpixel avec un 35mmF2 dessus …., ça risque d’etre sympa, faudra voir le prix …

  23. A la Photokina, Sony a déclaré être numéro un MONDIAL pour le premier trimestre dans les FF (pour la 8eme année (entre 2010 et 2017) dans les hybrides).
    (Relayé par lesnumeriques)

    • Il peuvent être numéro Un modial des ventes… à une période (actuelle) ou les ventes de FF sont « quasiment gelées » : vu que tous les utilisateurs de Canon et Nikon (qui constituent 9 dixièmes du parc Full Frame mondialement installé), ont préféré attendre que les modèles FF hybrides de Canon et Nikon soient disponibles.

      Il faut dire que les ventes de FF actuelles sont bien plus faibles que celles qui ont eu lieu entre 2005 et 2016 : ou tous les photographes pro et passionnés sont revenus au Full Frame… Depuis quelques années : ce n’arche est principalement un marché de « renouvellement » : donc faible.

      Dans cet environnement de « ventes faibles » depuis 2015 : les appareils FF récents, ne représentent qu’une faible fraction du parc mondial installé (constitué à 95% de boitiers Canon et Nikon).

      Bien entendu, lorsque le « barrage » va céder (dès que les Canon et Nikon hybrides FF seront dispo) : alors Sony ne sera plus n°1 des ventes de FF… ET ne le sera probablement plus jamais.

      • Je crois pas… pour l’instant leur A7 sont l’essentiel plus performant…

        et Canon est pour l’instant toujours en arrière sur ce segment… faut être juste ce R est gentil… on attend la Version un peu plus agressive ;-)

  24. Lors de la Photokina, Sony annonce qu’ils sont numéro 1 Mondial sur le marché des hybrides de 2010 à 2017, et sur le marché du Plein Format sur le premier trimestre !

  25. Erratum :
    Lors de la Photokina, Sony annonce qu’ils sont numéro 1 Mondial sur le marché des hybrides de 2010 à 2017, et sur le marché du Plein Format sur le premier semestre 2018!

  26. Les utilisateurs aiment l’ergonomie sont et les couleurs sony, c’est pour ça qu’ils sont devant tous les autres. Les bobo qui aiment le viseur optique sont maintenant à ranger avec les amateurs de Leica.

    Message a la JF si JF était en sony ;-)

  27. Hello.

    Sigma va sortir son propre capteur de

    la mare aussi.  Dans sa course avec leica et pana chacun va sortir ses propres technologies et les mélanger. Donc un boîtier Foveon full frame devrait être sortir avec cette célèbres monture L et un viseur evf et quelques électroniques de chez Panasonic.

    J’utilise parfois un Dp quattro et avoir un appareil qui serait FF quattro dans un corps Panasonic réactif et performant, le tout avec possibilité d’y monter mes EF’s serait super. Reste à savoir le prix…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.