web analytics

Canon et Nikon écrasent toujours le marché Japonais

33
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Mois, après mois, les chiffres des ventes Japonais (compilés ici par BNC) soulignent l’échec des fabricants « secondaires » (Sony, Panasonic, Olympus, Fuji), à rattraper Canon et Nikon sur le marché global des appareils à objectifs interchangeables…

Dans le même temps Canon domine toujours le marché de l’hybride APS-C avec l’EOS M50 (évènement que personne n’aurait imaginé il y a seulement 24 mois). On ne comprend pas vraiment pourquoi Sony, qui était si bien parti avec son A6000 il y a quelques années, ne parvient toujours pas à convaincre avec ses successeurs… A mon avis, cet échec relatif cela s’explique par plusieurs raison :

1 – Les Sony A6000 ne « ressemblent pas assez » à des appareils photos : d’ailleurs leur prise en main, ne m’avait pas tellement enchanté… Il me semble que le grand publique préfère nettement « tenir » un boîtier en forme de reflex. Comme les EOS M50, ou même les Fuji X-T20.

2 – Les Sony A6000 et suivants, font la part belle à la fiche technique (longue comme le bras qui séduit les geeks)… Mais ils pèchent par une ergonomie peu engageante : menus beaucoup trop longs (et peu compréhensibles), boutons trop petits, préhension délicate.

3 – Leur colorimétrie ne séduit pas autant que celle des Canon : les gens y sont sensibles, je crois… Lorsqu’ils aiment les couleurs que produisent leur appareil (principalement les couleurs de nature, des photos de vacances et les teintes chairs) : ils rachètent la même marque. Personnellement, je n’ai jamais aimé les photos produites par les Sony A6000 et n’ai jamais recommandé cet appareil, à quelqu’un qui voudrait faire des photos de ses enfants, ou de ses vacances…

Reste à vérifier si Canon et Nikon, réaliseront sur le marché du Mirorless Full Frame, le même « hold up », que Canon a réalisé avec son EOS M50… Ce qu’il faut bien comprendre concernant les ventes d’appareils photo : c’est que le choix concret des « utilisateurs », ne correspond pas forcément aux choix « théoriques » des commentateurs, des geeks et des « média photos », qui ont une tendance fâcheuse à privilégier les « fiches techniques », de préférence aux réalité concrètes qui font qu’un photographe aime utiliser son appareil photo.

C’est pour cela que je pense que le reflex a encore de beaux jours devant lui… Et que cela prendra encore pas mal d’années, avant que les viseurs électroniques ne parviennent à convaincre la majorité des photographes à abandonner leur visée optique.

Que l’on me comprenne bien : oui, je sais que les hybrides sans miroir sont l’avenir… Mais ils ne sont pas encore le présent ! Rien n’a encore commencé. C’est pour cela que la courte avance qu’a prise Sony en la matière, ne comptera pas beaucoup, lors de la « lente transition » qui commence seulement.

Car je suis persuadé que cette transition sera lente… (et peut-être même douloureuse pour pas mal d’utilisateurs. Qui ne changeront qu’à regret leur viseur optique pour un viseur électronique). Si Canon et Nikon continuaient de développer par ailleurs : les prochaines versions des D850 et des EOS 5D (ainsi que les gammes optiques F et EF) : alors cette transition sera vraiment très lente… Mais bien malin qui saurait dire, ce que ces deux marques vont décider de faire ! Je ne crois pas que l’arrivée des Nikon Z6, Z7 et des Canon EOS R, signifie la fin des reflex Full Frame experts et professionnels… Et vous ?

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

33 commentaires

  1. en tous cas aux US c’est toujours sony qui est devant sur amazon.

    https://www.amazon.com/Best-Sellers-Electronics-Compact-System-Cameras/zgbs/electronics/3109924011/ref=as_li_ss_tl?ie=UTF8&linkCode=sl2&tag=sarumors-20&linkId=5a40c55d3b069cbb6b5e8ad189c85409&language=en_US

    Nikon étant 18e et 22e avec ses Z6 et Z7.

    Sur la premiere moitié de 2018 sony est devant tous le monde (devant canon et Nikon) en appareils full frame. en nombre de vente et en valeur.

    canon #1 sur les appareils pas chers sony sur les haut de gammes ?

  2. Sony marche très fort dans les pays avec une faible tradition photographique, comme la Pologne.

    Les reflex ont encore quelques années devant eux. Mais guère plus de dix ans à mon avis. Guère moins également, vu que le cycle de vie d’une optique c’est dix ans chez les optiques pro. Et en dix ans, il s’en passe des progrès en technologie.

     

    Amha Canon va continuer de vendre ses M par palettes entières sans forcer, et quand le FF sera devenu assez discount pour taper sous les 1000€ l’APSC aura des chances d’être mort et enterré (ce qui arrivera fatalement… le moyen format va bientôt descendre sous les 4000, et l’APSC autrefois à 2500€ boîtier nu tombe à 500€ avec optique en prix de lancement). C’est la raison pour laquelle je ne pense pas à terme que Canikon proposeront de gamme APSC. Après c’est mon avis, et je peux me tromper, mais dans dix ou quinze ans du plein format avec optique de kit pour 800€ ça me semble plausible.

    • Ce qui ne change pas avec le temps, c’est le prix des optiques et les lois optiques.

      De nombreuses personnes dans le grand public ne sont pas intéressés par des appareils ou zoom de plus de 400g ou des fixes 1.8 de longueur de plus de 6cm.

      Dernièrement, j’ai croisé un touriste qui préférait voyager avec un x-t20 que son d750 (qu’il adore).

      Selon moi, l’Aps-C existera toujours et le moyen format va se démocratiser.

      • Les lois de l’optique ne changent pas, mais on a divisé par 2 le poids d’un 300mm f/4 en vingt ans avec les versions PF Nikon. On a sorti des 150-600 et 200-500 d’une qualité/piqué qui enfoncent les vieilles fixes exotiques du temps de l’argentique, pour une fraction du poids et du prix. On a des f/1.8 qui défoncent en qualité les vieilles f/1.4 d’il y a 40 ans (pas toutes mais une bonne partie), etc.

        On peut aussi comparer ce qui se fit fût un temps en 500mm léger (le 560mm f/5.6 Pentax) et actuellement (le 500mm f/5.6 Nikon) : facteur 2 en poids (ok là je tire sur l’ambulance).

        Donc les lois de l’optique ne changent pas, mais y’a quand même moyen de pas mal perdre en poids, ou au contraire à poids constant gagner en qualité. C’est plus long que pour les boîtiers, mais ça progresse aussi.

      • Selon moi, l’Aps-C existera toujours

        J’ignore si il existera toujours mais, chose certaine, le classement sur lequel JF base son article montre que ce format est plutôt en bonne santé! Le titre de l’article aurait facilement pu être « Les APS-C et les m43 écrasent les FF », ou encore « FF, joueur marginal sur le marché japonais ».

        Même si le discours à la mode est le FF à fort prix et les optiques aux performances superlatives, au final ce n’est pas ce que le commun des mortels achète lorsqu’il passe à la caisse. Et face à cette tendance du toujours plus extravagants, toujours plus chers, je crois que les petits APS-C beaux, bons, pas chers ont encore de beaux jours devant eux, n’en déplaise à JF.

         

    • merci pour ce lien !

      Intéressant… Je crois reconnaitre sur ces images de montagne, le « style coloré » du Sony (et ça ne me plait pas beaucoup au niveau de la couleur).

      Mais belles images quand même…  L’important en photo, c’est surtout d’aller chercher le « sujet ».

      Bien plus que l’appareil utilisé…

      • tu reconnais surtout les couleurs qu’a donné le photographe… aucune image de sort d’aucun boitier comme ca. et on peut avoir ce genre de rendu avec n’importe quel boitier… je comprend pas bien ta remarque.

        si je te montre un HDR dégeu qui sort d’un 5D du va reconnaitre le HDR canon ?

  3. Ce qu’il faut voir c’est surtout la chute vertigineuse des ventes d’APN

    La plupart se focalisent sur les smartphones qui sont maintenant suffisant pour ce que font la plupart des gens avec leurs photos c’est à dire les poster sur les réseaux sociaux et les regarder sur une TV ou sur un ordinateur.

    Il restera les Pros et les passionnés, donc une niche, l’avenir va être très dur pour les fabricants et il y aura hélas des morts sur la route…

    Heureusement qu’il y a encore des passionnés qui ne sont pas raisonnable car combien exploitent vraiment la capacité des apn actuels et font des tirages grands formats ? ^^

    Bon je retourne faire des photos avec mes vieux trucs de 21, 12 et 6 ans pour le plus jeune :D

     

    • Oui JIKOD, il y a une vraie perte de vitesse des ventes. C’est pas un mystère par exemple chez Canon que le 5D4 ne se vend pas. Le 5DIII a été un vrai succès car il offrait une vraie avancée après le 5DII et sur de nombreuses fonction il recollait enfin aux boitiers Nikon. Le 5D4 n’a finalement rien mene de plus pour les photographes. l »AF de contraste dual pixel n’intéresse que les vidéastes et a trouvé son salut qu’avec le 6DII qui a son écran orientable obligatoire pour correctement utiliser cette fonction.

      Le 5D4 n’intéresse même pas les développeurs de la communauté de Magic lantern. pour dire. Le 5D4 est de toute façon 700/800 euros plus chère que le tarif du marché.

    • Serait-ce que l’on arriverait à la limite de la stratégie « tout sur le haut de gamme », avec des boîtiers et objectifs aux performances incroyables, mais au delà de ce que l’immense majorité des gens sont prêts à payer ? Même si ça fait couler beaucoup d’encre (ou  plutôt allumer des pixels), c’est loin d’être tout le monde qui est disposé à cracher quelques milliers d’euros sur un boitier ou un objectif, aussi bons soient-ils.

  4. Jean-François Lemarchand on

    Prendre du plaisir à faire des images avec l’appareil qu’on aime…c’est sans doute clé, effectivement!

    J’avais « craqué » pour les Fuji XT1 puis XT2 qui me plaisaient beaucoup en terme d’encombrement, poids(surtout au départ), esthétique, qualité, qualité des optiques et pourtant….je ne me suis pas habitué à la visée électronique mais depuis, je suppose que les derniers modèles FF qui viennent de sortir chez Nikon par exemple, ont une visée plus qualitative.

    Je suis donc revenu à la « belle visée » via un 6D MarkII et quel plaisir de faire des images avec ce boitier pour bien des raisons comme *en tout premier quand on porte l’œil à l’oeilleton!, quel délice retrouvé(j’avais un 5D); Il faudra encore un peu de temps et de cogitations d’ingénieurs pour rendre la visée électronique aussi « naturelle » que la visée optique, le plaisir aussi d’avoir un boitier bien équilibré avec un EF 35mm f/2 IS que j’affectionne pour la photo de rue et au fond pas si lourd que ça! Un boitier qui *tient bien en main et dont *l’ergonomie est bien meilleure.

    Ma pratique de la photo (de rue, de voyages) n’est que celle d’un amateur mais qui est toutefois en recherche constante de perfectionnement mais aussi de plaisir et il faudra bien des améliorations pour me faire revenir à la visée électronique.

    • La visée électronique ne prétend pas être « naturelle », au contraire elle applique à la visée les paramètres d’exposition, çàd qu’elle donne un aperçu de ce que le capteur reçoit… naturellement.

      Je suis passé récemment d’un « vieux » reflex APS-C à un hybride Fuji, mais j’ai fait une étape par un Fuji d’occasion pour, notamment, valider que je pourrais me faire à l’EVF. Et contre toute attente je trouve ce mode de visée étonnamment confortable, et même bluffant en basse lumière.

      Par contre, ma première motivation était, comme pour beaucoup, le poids. Et là, je crains qu’avec les hybrides FF de Canon et Nikon, la promesse ne soit pas tenue. J’ignore encore si les mirrorless enterreront à terme les appareils à miroir, mais j’ai un peu l’impression d’assister au même débat que numérique vs argentique il y a une quinzaine d’années ;-)

    • Comment cela pas de zoom f2.8!!!

      En Gmaster l’équivalent des L Canon, il y a le 16/35 mm f2.8 meilleur que le L 16/35 mm f2.8 III, le 24/70 f2.8 du niveau du L mais avec moins de vigrettage et le 70/200 f2.8 lui aussi du niveau du L.

      La seule chose que l’on peut reprocher aux optiques G master c’est d’être plus chères que les Canon L.

      La ou cela manque encore en Sony pour A7, c’est plutôt de vraie optiques fixes à f1.4. Je parle pas des Zeiss/Sony mais de vrais Sony. Soit on a les f1.8 soit les Zeiss qui sont plutot mou du genoux en AF (comme un L avec une bague sur A7).

      • Sauf que ce sont des objectifs FF et qu’on parle ici de la ligne APS-C… Et non, un 16-35 2.8 sur APS-C, ce n’est pas un zoom polyvalent car trop court. Nicolas faisait fort probablement référence à quelque chose comme un 16-50 ou un 17-50 2.8, très communs et populaires en APS-C.

        Par ailleurs, même si il est théoriquement possible de monter des G master sur les A6xxx, personne ne va acheter un objectif à 2000euros pour monter sur un A6000!

        Aujourd’hui, l’APS-C c’est très majoritairement une clientèle sensible au prix, peu intéressée à dépenser des milliers d’euros en objectifs et en boitiers. Sinon, aussi bien s’acheter du FF! Et effectivement, chez Sony, il n’y a pas grand chose en objectifs APS-C à moins de 500 euros, clientèle cible de l’APS-C.  Chez Fuji non plus d’ailleurs, ce qui explique possiblement pourquoi on en entend beaucoup plus parler  qu’on en voit sur le terrain…

    • Que si ça fait tout correctement comme un 5D4 pour 2000€, sans grosse faiblesse, ça sera amplement suffisant pour un premier jet. Je ne m’attends pas à voir des mirrorless dépasser les reflex pour la première cuvée (ni la deuxième).

      • Tout à fait. De toute façon, en raison de sa position dominante, Canon peut se permettre le luxe de ne pas être le top du top au niveau des specs. Ils ont seulement de n’être rien de plus « bien assez bon » pour conserver leur clientèle actuelle. Et c’est la même chose pour Nikon.

    • 6D mirrorless plutôt non au vu de la cadence, tu simple port SD, de l’écran orientable pour faire du vlog. ca sent l’appareil moyen de gamme pour pénétrer le marcher mais pas vraiment un équivalent 5D ou mieux

  5. Oui DUSS, c’est bien un 6DII sans miroir. Rien de plus.

    La ou je trouve qu’il pourra etre intéressant c’est au niveau du tarif. Si il sort à 2000 euros comme les rumeurs (on le sera dans la nuit de toute façon), cela fera au printemps prochain un très bon 6DII pour 1600/1800. Soit le prix actuel du 6DII.

     

    Par contre il ne faudrait pas que Canon nous fasse le coups de continuer la Saga des 5D et arrête celle des 6D remplacée par les R.

  6. Le nouveau Canon EOS R est officiellement sorti et……il est pas si moche que ça. En revanche il possède une ergonomie très « futuriste » ….je dirais un peu déroutante au regard de la gamme EOS actuelle.

  7. OUI ! c’est le début de la fin des réflex. Je possède un EOS R et je n’utilise plus mon EOS 5 D Mark IV ! Le GROS avantage du « mirorless «  est: WHAT YOU SEE IS WHAT YOU GET ! Et ça, c’est formidable. L’EOS R est rapide, la prise en main excellente, les photos superbes et il est compatible via une bague avec toutes mes optiques. Bref, que du bonheur. Je pense que je ne reviendrai jamais au reflex !

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.