web analytics

Le Panasonic Lumix LX100 II : a fuité… déjà déçus ?

26
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Comme souvent, c’est Nokishita qui dévoile une semaine avant son annonce officielle, le Panasonic LX100 II… Dont voici les photos ! L’objectif indiquerait les même données que la version 1.

C’est à dire une focale de 10.9-34 mm (si je lis bien ?), ce qui correspondrait à un ultra grand angle 22-68 mm, mais une fois corrigé par le capteur multi-ratio, cela donnerait un 24-70 mm… Le tout avec une ouverture de f/1.7-2.8 identique à l’ancien modèle, ce qui veut dire en équivalent Full Frame : f/3,5-5,6. Peu de différences formelles visibles sur cette photo avec l’ancien modèle (à part la poignée). Il semblerait bien que le bouton servant à changer l’aspect ratio du capteur soit visible sur le haut de l’objectif : mauvaise nouvelle donc.

 

On semble distinguer un simple cache pour la griffe porte flash, ce qui veut dire qu’il ne profiterait pas d’un flash intégré. La résolution du capteur n’est pas connue : mais on redoute que le capteur de 16 Mpix (donc 12 au final à cause du multi ratio), ne reprenne du service… Service minimal pour Panasonic ? On le saura bientôt.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

26 commentaires

  1. Dommage mais je suis pas convaincu par cet appareil, je ne sais pas encore son prix. A mon avis, il vaut mieux partir sur un G1X III ou G9X.

    Et si l’on ne veut pas de EVF faut se tourner meme vers ce bon G7x mkII.

    D’ailleurs si j’ai l’occasion de le trouver pas cher, j’aimerai l’avoir et ainsi que le Powershot SX740HS.

    Je trouve que Panasonic chouchoutte un peu trop sa clientèle aisée et geek.

  2. Qu’on soit bien d’accord. Votre conversion d’ouverture se rapporte au rendu du bokeh de l’objectif. En terme de calcul de temps d’exposition, il n’y a pas de conversion !

    Moi, j’ai hâte de voir le compact que fuji va sortir. A 400€, ça ferait un bon appareil pour la photo légère !

    • On en a parlé déjà 100 fois, mais je ne veux surtout pas relancer ce débat sans fin…

      Selon moi : il y a bien évidement une conséquence sur la qualité de la photo donc sur la « quantité de lumière » qui atteint chaque pixel (mais je ne parle pas ici du pixel réel, mais d’un pourcentage donnée de la surface de l’image, rapportée à sa diagonale…

      Autrement dit : pour une taille d’impression donnée. Oui : avec un petit capteur : la « quantité de lumière exploitée » est plus faible lorsque le capteur est plus petit, même si l’expression de « l’ouverture » ne change pas.

      f/2.8 ne signifie rien en terme physique, tant que l’on a pas donné la taille du capteur. Quelque soit la taille du capteur f/2.8 reste f/2.8 : pourtant f/2.8 ne recouvre pas la même réalité physique sur un grand capteur, que sur un petit. Tout simplement sur un grand capteur : cela représente beaucoup plus de lumière, donc de signal…

      Exactement comme un four solaire chauffe plus, si la surface de miroir est plus large. Plus de lumière = meilleur signal…

      Donc si d’un point de vue mathématique l’ouverture (qui n’est qu’une fraction de la focale) ne change pas (on est d’accord) : par contre la quantité de lumière « physiquement » récoltée par « un pourcentage donné » de la surface : diminue… Car la surface « physique diminue.

      Donc la quantité de lumière change avec la taille du capteur (dans la même proportion que le bokeh). Donc la qualité de la photo change aussi… Même si la fraction « f/2.8 » : elle, ne change pas… évidement.

      Car f/2.8 ne signifie que une fraction de la focale. C’est à dire pas grand chose, tant que l’on a pas « défini » la focale… Et comme celle-ci change avec la taille du capteur, le résulta en « mm » de f divisé par 2.8 = change aussi !

      f/2 reste f/2, exactement comme 1/2 reste 1/2… cela ne signifie que la moitié !

      Mais si f = 50 mm…. alors f/2 = 25 mm (Full Frame)

      Et si f = 25 mm…. alors f/2 = 12,5 mm (Micro 4/3)

       

      Bref : on ne nous mettra pas d’accord… Mais personnellement je suis convaincu.

        • Dans l’absolu, ça j’en doute un peu quand même…

          Capteur APS-C de 24 Mpix, contre capteur Multiratio Micro 4/3 de 12 Mpix (ou plus sur la nouvelle version ?)

          Après au niveau rapport qualité / prix, ça peut se discuter… (tout dépendra de son prix et de l’évolution du prix du G1X MkIII)

          • Le nombre de pixels non plus ne change pas la focale ou l’ouverture, le G1X III a donc selon ton système un équivalent 24-70 f/4-8 face au 24-75 f/3.5-5.6 du LX100 ;) .

          • Un équivalent : 24-70 mm f/4-8

            Face à un : 24-75 mm f/3.5-5.6

            C’est pas si différent (au 24 mm c’est kif, kif cependant)… Le Canon est un peu moins lumineux au delà, il n’a donc pas l’avantage au niveau de l’objectif…

            Mais il a d’autres avantages par ailleurs : le capteur APS-C et la résolution… Tout dépendra de ce que l’on veut faire avec évidement.

            En tous cas : il y a une chose ou il dominera, c’est une fois de plus la colorimétrie (à moins que Panasonic ne se soit réveillé). Les rouges que je sors de ce Canon, je n’ai jamais pu les obtenir avec un Panasonic (et j’ai essayé longtemps, notamment en créant des profils personnalisés pour LR). Un exemple ci-dessous, de belle lumière dans les rues de Hong Kong.

            On comparera les images et on saura bientôt.

  3. Jamais compris l’intérêt de ce compact. A mon avis ils ont juste changé le capteur pour un 20 MP cropé à 16 MP à cause de ce foutu multi ratio.

    Autant prendre un GX9 avec le 12-32 qui sera aussi compact et sans doute moins chère, avec un écran et un EVF orientable, et surtout pas de crop sur le capteur. Et en plus on peux changer d’optiques ! Le seul intérêt serait d’avoir une optique compact un peu plus lumineuse… bof…

  4. Et pourtant en son temps le LX2 avait ete une révolution. Et j’avais adoré son capteur 16/9eme natif. je l’ai encore….mais je sais pas ou.

  5. « 
    Qu’on soit bien d’accord. Votre conversion d’ouverture se rapporte au rendu du bokeh de l’objectif. En terme de calcul de temps d’exposition, il n’y a pas de conversion« 

    Bien sûr que oui !
    On peut ne pas être d’accord avec la physique optique élémentaire (ou ne pas comprendre) elle ne change pas.

    Il y a AUTANT de lumière qui sort d’une optique à 2.8 sur un FF que sur d’une optique à 2.8 sur un capteur 1 pouce.
    Le capteur 1 pouce est moins sensible à cette même quantitee De lumière vu que les photosites sont plus petits, donc la qualité est bien moindre. Mais le temps d’explo sera rigoureusement le même !

    Ya pas de « taille du capteur » ou autre quand on parle de physique optique.
    Sur un banc optique on met le capteur de la taille que l’on veux ça change RIEN. On change par contre la distance du plan avec le système optique.

    • Tout ce qui compte c’est la taille physique du capteur, qui récolte plus de photons, si il ya a plus de surface.

      Je me place ici dans la cadre d’une densité de photosites identique par cm2 : c’est à dire de « technologie » de capteur équivalente (de même qualité et de même génération, micro lentilles de taille et qualité identique, etc…).

      La meilleure preuve de cela : est que l’on est obligé de fabriquer des télescopes avec des miroirs de plus en plus larges, lorsque l’on veut capter la faible lueur des étoiles les moins lumineuses. Il faut plus de surface dans ce cas. Ce qui prouve bien que la surface permet de mieux exploiter et récolter les photons.

      Plus de surface = plus de photons récoltés.

      La luminosité par cm2 ne change pas, si f/2.8 sur capteur FF ou f/2.8 sur capteur Micro 4/3 : là oui, je suis d’accord.

      Mais ce que vous appelez Luminosité, n’est pas la « quantité de lumière » finale… (celle qui est utilisé, en vue d’une conversion analogique / numérique : en signal)…

      Les photons, sont des particules : donc plus de surface = plus de particules recueillies…

      Donc avec plus de surface : il y a moins besoin d’amplifier le signal (donc le rapport signal bruit est meilleur).

      Donc bien entendu le « signal » est meilleur sur un grand capteur… car il y a plus de photos pour une ouverture donnée.

  6. « donc plus de surface = plus de particules recueillies… »

    —> non, peu importe la surface du capteur il y a la même quantité de lumière qui passe à la même ouverture

    « Donc avec plus de surface : il y a moins besoin d’amplifier le signal (donc le rapport signal bruit est meilleur). »

    —> oui, il y a moins besoin d’amplifier la même
    Quantité de lumière.

    Bien sûr qu’à techno égale plus le capteur est grand plus le rapport signal / bruit est bon, mais on capte pas plus de lumière

  7. Petit commentaire,

    le problème vue du coté des photons et juste la taille de chaque photosites composant le capteur donc en gros si nous avons deux capteur de taille diffamantes mais dons les photosites sont identiques on comprend biens que le plus petit aura une résolution proportionnellement moindre moindre, donc ils capterons la même quantité de lumière mais le capteur le plus petit enregistrera moins de détails. Tous ce la bien avec la même ouverture et une focale équivalente.

    Maintenant inversons le problème deux capteurs de taille différentes avec le même nombre de pixels, dans le même condition les deux capteurs aurons la même quantité de détail mais le plus petit aura du mal à capter la lumière car il sera moins performant, en effet plus un photosite est petit pour une technologie de même génération moins il est bon pour capter la lumière; ça a deux conséquences plus on travail dans un environnement sombre moins la lumière est capté pour un temps donné donc pour rattraper ça l’électronique des appareils photos augmente un peut le tension d’alimentation (ISO) du capteur ce qui augmente la température donc le bruit électronique du capteur donc on perd des détails donc l’augmentation de définition perd de son intérêt en basse lumière c’est un peut un cercle vicieux.

    l’autre conséquence et le flou de bougé latéral du fait que plus un capteur de même taille est défini (plus de photosites ) plus il est sensible aux mouvement du photographe car même pour un petit bouger le nombre de photosites impliqués dans un mouvement est plus important donc plus visible.

    Deux appareil sont biens représentatif de ça, le Canon 5dmk 3 et le 5ds, respectivement ils ont 21 mpx et 50 mpx pour la même taille de capteur, le 5dmk 3 est très reconnue pour ça qualité en basse lumière par contre le 5DS  est vraiment très bons en paysage car il récupère vraiment énormément de détails. Pour autant Canon a préférer diminuer la plage ISO du 5ds pour éviter des déconvenue dans le hautes sensibilité, il est  aussi bien connue que l’on fait de meilleur photo notamment de paysage avec un pied et ce n’est pas juste pour le cadrage.

    L’autre effet de l’ouverture sur des capteurs de taille diffamante est effectivement la gestion du floue d’arrière plan plus un capteur est petit plus pour un floue identique il faut ouvrir, effectivement car ce qui est prix en compte est le rapport distance entre le point nodal de l’objectif est le capteur, mais il ne faut pas oublier que une focal de 50 mm par exemple est d’une dénomination qui représente optiquement la distance entre le point nodale de l’objectif et le capteur pour un capteur de 24/36. Donc pour 4/3 forcement le rapport change, pour une distance de 50 mm on double la valeur de focale et on augmente proportionnellement la profondeur ce qui à pour effet de diminuer le floue d’arrière plan.

    Bon voilà bon courage pour la lecture.

     

  8. « plus un capteur est petit plus pour un floue identique il faut ouvrir »

    Non.
    Dit comme ça on a l’impression que c’est une loi physique, un 50mm sur un capteur 1 pouce aura exactement le même flou (a la même ouverture bien sur) que sur un capteur 24×36 en optique aucune loi ne dépends de la surface sur du capteur. (Du plan focal sur un banc optique)

    « il ne faut pas oublier que une focal de 50 mm par exemple est d’une dénomination qui représente optiquement la distance entre le point nodale de l’objectif et le capteur pour un capteur de 24/36. Donc pour 4/3 forcement le rapport change, pour une distance de 50 mm on double la valeur de focale et on augmente »

    Oui voilà, on aura le même flou avec un 50 1.8 quel que soit la taille du capteur mais pas du tout le même cadrage.

    •  
      Je voudrai pas polémiquer mais je parle du flou de bougé dans ce qua précis voir le texte, et pour une taille identique de capteur plus un capteur est défini plus il est sujet aux flou de bougé en ce qui concerne le flou d’arrier plan effectivement sur un détail à même ouverture et à  focal équivalente on a le même flou sauf que lorsque on monte un 50 sur un APSC on on obtiens à peut prés un 80 mm donc pour cadrer comme sur un plein format on change de focal pour un équivalent à un 36 mm plus ou moins donc nous avons un angle de champ plus grand donc un flou de d’arrier plan moins présent.
      Conclusion moins point de vue n’est pas inexacte pour avoir un flou d’arrier plan identique à un 50 1.8 mm en 24/36 sur un apsc il faut monter un 36 mm avec une ouverture approchant les 1.4
      J’utilise quelque fois du moyen format et là quand on monte un 50 mm on à l’équivalent d’un 36mm avec un floue très présent.
      Donc dans la pratique il est commun d’admettre que l’osque on cadre à 50 mm sur un apsc on à un flou d’arrier plan moins présent c’est pour ça que c’est troublant pour  pas mal de personnes j’aurai du peut êtres plus précis

      Bien à vous

       

       

      • Sur le flou de bougé ce n’est pas tout à fait exact non plus, tout est question de taille mais pas seulement du capteur, la taille de visualisation également. Si on voit moins de flou de bougé sur un 12/22MP que sur un 45/50MP c’est parce qu’on ne peut pas agrandir autant l’image avec un 12MP, ou du moins si on le fait la bouillie de pixels que deviendra le 12MP cachera le fait que le flou de bougé est aussi plus visible avec un 12MP. Il suffit d’agrandir une image de 12/22MP dans la même proportion que la même faite avec un 45/50MP, le flou de bougé se voit plus principalement parce qu’on compare des zooms 100% sans tenir compte du fait que 100% d’un 12MP ne recadre pas la même portion d’image qu’un 50MP. Alors oui les photosites sont plus petits donc les mouvements s’impriment plus mais ça ne sera visible que si tu les regardes à leur taille réelle, donc que tu agrandis plus l’image.

        • Je parle pas visuellement mais physiquement  et la plus un capteur est défini à taille identique plus le flou de bougé est existant. mais bon effectivement regarder à 100% est souvent à mes yeux totalement inadapté.

          Je prend toujours l’exemple suivant, mon oncle et moi nous nous baladions dans Amiens il y à plus de 40 ans quand je me colle sur une affiche de spectacle en lui demandant pourquoi il y avais plein de point rouges bleus verts et mélangés et il me dit ça « c’est la magie des grande photos de loin on les voie et elles sont très belles et de près c’est comme ta tante plein d’imperfections » et il rigola et surtout il me dit ça reste entre nous.

          Conclusion faut pas toujours regarder à 100 % surtout si la photo est prévue pour êtres fortement agrandit elle est faite pour être vue de loin.

           

           

  9. Si je me fie a tous ceux qui contredisent JF alors je dirais qu’il y a autant de lumière qui rentre par la baie vitrée de ma terrasse que par le trou de la serrure de ma porte d’entrée
    Il n’y aurait pas un truc qui cloche par hasard ?

    • Si, le truc qui cloche c’est que tu regardes avec tes mêmes yeux ;) . Ce qui change dans ton exemple ce n’est pas que tu as diminué la taille du capteur mais de l’ouverture, autrement dit tu ne compares pas un APS-C et un FF à f/2.8 ou f/8 mais un FF ou un APS-C à f/2.8 et f/8, dans le 1er cas que ce soit à f/2.8 ou f/8 la même ouverture sur APS-C et FF donnera le même temps de pose et la même sensibilité (donc la même quantité de lumière) dans le 2ème cas que ce soit sur APS-C ou FF le capteur recevra moins de lumière à f/8 qu’à f/2.8.

    • pour résumer grossièrement, il faut faire correspondre la taille du trou avec la taille du capteur :D.

      Et plus l’exposition dure longtemps, plus de lumière pénètre le capteur :) !

      Donc comme j’en ai un (de capteur) de taille moyenne, je fais correspondre au bon trou ;) !

  10. Comme d’hab, le sujet initial n’avait rien à voir avec ces histoires de capteurs et de bokeh, mais les « geeks de la photo » se sont un peu pignolés dessus :)

    Perso je préfère aussi un GX9 à ce LX100, ou bien si on veut absolument un compact tout intégré, autant prendre un Sony RX100 ou un Canon G7XII, voir carrément un Ricoh GR ou un Fuji X70 ou XF10 si focale fixe ok, à mon humble avis…

  11. On va rester simple. J’ai un LX100 version 1.
    J’en suis très content pour de la photo de rue.
    L’ouverture est bonne et ne décroit pas rapidement avec la focale (la remarque de Julien valide aussi pour le v1), ce qui permet de ne pas trop monter en iso.
    Il permet des flous d’arrière plan raisonnables (dans ce type de photo on ne cherche pas à réduire de manière drastique la profondeur de champ). Si on ne fait pas ou peu de recadrage la résolution est raisonnable.
    Pour faire d’autre types de photo, j’ai maintenant un D850… je n’ai pas abandonné le LX100 pour autant.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.