web analytics

Skylum DAM : « vaporware » ou réalité ?

23
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

On entend un peu n’importe quoi ces derniers temps, à propos du projet de catalogueur de Skylum : ce fameux projet de DAM (pour Digital Asset Managment) que certains décrivent déjà imprudemment comme une future alternative à Lightroom !

Ce qui pose question… Alors précisons : il ne s’agirara que d’une version Beta… Qui sera offerte gratuitement aux actuels acheteurs de Skylum Luminar. D’ailleurs le but de cette annonce, est-il d’annoncer un hypothétique produit futur ? Ou d’aider à vendre un produit actuel ?

« Skylum plans to offer the new DAM free to anyone who owns a current version of Luminar. Within a few weeks, the company will announce its final sale of the current version. There will be a well-known, well-publicized, time limit set for this sale and at the end of the sale, the retail price of the product will go up. Everyone who buys (or currently owns) the current version of Luminar before that date, will get the new DAM free of charge. After that date, the price will rise and will still be very affordable.

The new DAM is still under development, and the company wants to make sure it is rock solid before it comes out of BETA. We’re in the home stretch. As soon as possible, the shipping date will be announced. For now, make sure you own the current version of Luminar to put yourself in the queue to receive the new DAM free of charge. »

Que pourrons-nous faire avec ? Et bien on en sait absolument rien pour le moment. Ne rêvez pas… Sans présumer des qualités de l’éditeur : je sens un peu le syndrome « vaporware » se profiler. Même si ce jeune éditeur avait mis des moyens considérables (les mêmes moyens qu’Adobe) pour son développement (ce qui me semble pire que improbable) et les meilleurs ingénieurs (ceux-ci sont embauchés à prix d’or directement par les grandes compagnies) : il leur faudra alors au minimum 4 ou 5 années de travail intense, pour rattraper les 12 ans de développement de Lightroom… Les 12 ans de débuggage et d’innovations… Par quel miracle cet éditeur pourrait-il aller beaucoup plus vite qu’Adobe ?

Pendant ce temps, là, Adobe a tout le temps de continuer à améliorer leur Catalogueur (ce qu’ils continuent à faire d’ailleurs)… Lorsqu’un éditeur qui n’a encore rien démontré (ou pas grand chose, car Luminar n’est tout de même pas une « révolution » dans le monde de la photo), annonce soudain un concurrent à Lightroom : c’est un peu comme si un constructeur de voitures Turque inconnu ambitionnait soudain de concurrencer les meilleures Berlines Allemandes… (et je ne parle pas de concurrencer une Porsche ou une Ferrari dans leur domaine très pointu).

En résumé je ne crois pas une seconde, que ce DAM à venir (présenté en beta de surcroit) ne puisse présenter le moindre intérêt à court ou moyen terme pour les photographes. Du moins pas avant qu’il soit en version 2 ou 3, ce qui prendra 3 ou 4 ans au moins.

Toutefois on sera très curieux de le tester et de l’évaluer avec bienveillance… et on les encourage pour la mise au point de la version finale. Car plus de variété et d’alternatives, sera toujours mieux pour les photographes, que l’absence totale de concurrence.

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

23 commentaires

  1. Quatre ou cinq ans pour un catalogue faut pas déconner non plus. A part pour ce qui est protégé (niveau propriété intellectuelle), je ne vois pas grand chose sur LR qui demande un savoir-faire demandant un temps gigantesque (hormis pour des questions de stabilité du catalogue).

     

    En outre, si un acteur veut révolutionner le genre, il a tout intérêt à recruter des ingés très calés dans le domaine… donc notamment chez Lightroom. S’ils ont vraiment l’intention de peser chez DAM, on peut être raisonnablement confiants sur le fait qu’ils ont débauché une ou deux têtes pensantes de Lightroom pour y parvenir.

     

    Si seulement DXO se sortait les doigts pour développer un workflow catalogue qui fait le minimum syndical. :'(

    • Tu ne mesure pas la complexité technique qu’il y a derrière un catalogueur !

      C’est bien plus difficile de développer une base de donnée fiable, tout en restant ergonomique…

      Il y a des tas de Base de données qui ont été abandonnées par leurs développera après quelques années, pour cause d’instabilité.

      Par exemple Entourage de Microsoft qui était dans Office X et Office 2008 (anciennement Outlook) : une BDD notoirement instable… dont les bases ont été reconstruites ensuite… ce qui a empêché d’en importer le contenu (celui de la base de Entourage 2008) dans le logiciel qui l’a remplacé…

      Preuve de la complexité sur le long terme. Un logiciel comme Lightroom a demandé plusieurs années de développement en amont (avant d’e^tre présenté en beta en 2006) : et encore c’était un logiciel simpliste à l’époque (comparé à ce qu’il est devenu ensuite).

      Il aura fallut 12 ans d’efforts réguliers (avec quelques pauses c’est vrai) : pour en arriver ou il en est aujourd’hui…

      Quel éditeur peut se permettre un tel investissement « à perte » sur tune période aussi longue… (en dehors de Adobe, Microsoft, Apple, Google, Amazon, Dropbox  et quelques autres géants au top de la technologie ?).

      Microsoft qui avait acheté View media pro en 2006… et qui l’a revendu ! ET depuis c’est la catastrophe…

      On voit ce qu’il est advenu de DxO… (d’ailleurs ou en sont-ils rendus en ce mois de Juillet ?)

      Non, je t’assure : tu ne te rends pas compte de la complexité. Et des faibles revenus (relativement) qu’un logiciel de DAM pointu génère, en regard de l’investissement de développement…

      • Pas quatre ans de dev. Pas si tu as débauché des gens qui en ont déjà fait. Jte dis, s’ils débauchent de bons ingés qui connaissent déjà les formules qui existent, en un an y’a une version stable.

        A un moment faut redescendre sur Terre. Oui le catalogue LR est bien fichu et ne se recode pas en deux semaines, mais non pas quatre ans. C’est pas un OS d’ordinateur. C’est pas un moteur de jeu vidéo. C’est nettement moins complexe (vraiment moins) que ces deux systèmes et ces deux systèmes se développent en moins de quatre ans, pourvu que tu y mettes des moyens.

        « Quel éditeur peut se permettre un tel investissement « à perte » sur tune période aussi longue… »

        >> Un éditeur qui veut concurrencer LR sur le catalogue, et qui met les moyens en conséquence.

        Dans le monde du logiciel (plus que le reste de la tech), un géant ça se détrône très vite, technologiquement parlant. Ce qui prend du temps ça ne sera pas de développement d’un catalogue, mais de phagocyter des parts de marché à Lightroom, parce que le monde de la photo est notoirement lent à évoluer (ce qui est tant mieux, on a pas besoin d’une révolution tous les deux mois avec déplacement massif de personnes d’un soft/constructeur à l’autre).

        • Vraiment, tu est à 100 km d’avoir une « vue d’ensemble » de l’incroyable complexité du Développement de Lightroom…

          Je l’ai vécu « de l’intérieur » toutes ces années depuis le début… Si tu avais vu tout ça comme moi : tu comprendrais, que personne n’est en mesure de faire la même chose.

          Même Apple n’a pas réussi. Ni Microsoft (avec Expression media)… Même pas Canon, ou Nikon (ils ont essayé).

          Les seuls qui en seraient capable c’est : Google, Dropbox, Amazon… Avec des moyens financiers importants.

          Et la certitude de perdre de l’argent… Car un second catalogueur venant après Lightroom, devra faire ses preuves durant plusieurs années, avant d’avoir une petite chance de devenir rentable…

          Mais on verra ce que l’on verra !

      • Ce n’est donc pas une question de barrière technologique, mais d’intérêt business à court et moyen terme. :)

        (En résumé : un an pour développer une BDD catalogue fiable, et cinq pour prendre des parts de marché, montrer qu’on ne ferme pas boutique du jour au lendemain et progressivement devenir un outil avec une fiabilité réelle.)

        • C’est exactement ce que je dis : ils n’auront pas les moyens de tenir la distance…

          Comment Skylum pourra-t-il tenir à bout de bras son produit « à perte » pendant les 3 à 5 premières années ?

          Un produite qui ne sera pas très convainquant par rapport à Lightroom ? Qui l’achètera en version 1 ou 2 ? Alors que pour à peint plus cher, on bénéficie de la synchronisation Cloud de Lightroom CC ?

          Si ils ne proposent pas un produit « synchronisé Cloud » directement : ils n’en vendront jamais assez…

          Nous verrons !

          Mais je prends les paris…

  2. Bon, je ne voudrais pas jouer les troubles fête mais Tesla à fait plus de progrès en 1 an que les concurrents en 30 ans ! Quand on se donne les moyens et que l’on embauche les bonnes personnes, on peut faire des miracles.

  3. J’utilise Skylum dans l’ancienne et la nouvelle version.

    Je le vois plus comme un complément rapide de Lightroom avec d’autres réglages (parfois caricaturaux). Je préférais la version précédente à celle actuelle car cette dernière cherche ç copier Lightroom. Et c’est dommage car le développement de l’idée première était plus originale. Je pense que Skylum veut récupérer les clients mécontents de Lightroom. Alors pourquoi faire du Lightroom alors qu’ils avaient d’autres potentialités ?

      • Moi…

        Hors de question de payer un abonnement. Client LR 4 et 6, achete sur le site d’Adobe…  (après un 3 pirate, c’est vrai, mais c’était pour essayer vu que j’avais un autre soft a l’époque: Aperture).

        Si je change de boitier, je vais devoir repenser mon workflow. J’ai deja switché d’Aperture, avec des mots clés bien doses, c’est pas si complique finalement.

        Je n’utilise pas PhotoShop, j’ai des synchro DropBox et iCloud (dans leurs versions gratuites), je ne me vois pas payer 10E/mois pour un soft de catalogague…

        Pas non plus d’avoir une machine de guerre avec de la reconnaissance de visages, du machine learning et de l’encloudage, je ne suis qu’un modeste amateur qui fait ca par plaisir et par passion.

        Mais ca fait longtemps que j’ai compris que je n’étais pas/plus la target d’Adobe

  4. pas tout a fait d’accord…

    certes LR  a une avance considérable. néanmoins pour beaucoup je pense ( dont je fait parti) un catalogage moins pointu et non « Cloud » est suffisant.

    ils pourraient sortir un DAM qui réponde à cela ( en retrait de LR bien sur et sans fonctions Cloud) parfaitement utilisable ce qui répondrait à une attente et laisserai LR aux pros qui ont besoin de cet outil

    en attendant mon LR 6.14 répond parfaitement à ces besoins  et pourra tant que l’OS le supporte servir de DAM pour un autre logiciel. aucune raison de se presser et laissons passer quelques temps (années?). ne soyons pas trop pressés et utilisons les outils à disposition

    • Un catalogueur qui ne serait pas connecté au Cloud, n’aura plus aucun intérêt d’ici 3 à 5 ans (le temps que tout le monde comprenne l’intérêt énorme qu’il y a à avoir une application connectée au Cloud)…

      En gros : les applications déconnectées du Cloud sont appelées à être progressivement « oubliées » par les utilisateurs…

      Il faut encore comprendre ce qu’est la « synchronisation Cloud ». Car beaucoup de gens croient encore qu’il sera obligatoire de stocker ses RAW dans le Cloud : ce qui est totalement faux et totalement idiot !

      Lightroom CC permet de stocker ses RAW localement (sur de bon vieux disques externes) et de synchroniser ses développement, sur tous ses appareils (smartphone, tablette, ordinateur de bureau, ordinateur portable… et même Apple TV).

      Un simple catalogueur qui ne ferait pas ça : n’a aucun avenir…  que ce soit pour les pro, ou pour les amateurs débitants.

      Même Apple Photo fait cela !

      Ce qui par exemple : permet à ma petite soeur de partager ses photos de famille avec ma mère de 80 ans (qui ne comprend pas comment ça marche, mais qui adore ça).

      Bref : les logiciels seront désormais Cloud… ou ne seront pas !

      • Le cloud, il y a en qui ont la tête dans les nuages. Je vous propose de venir chez moi avec mon débit internet et vous verrez assez vite que le cloud ça ne sert pas à grand chose. La fibre ne passe pas encore dans ma rue à mon grand DAM. ;-(

        • Ce qui prouve bien que vous n’avez rien compris au Cloud ! Chez ma maman : on a la vitesse d’un Modem 56k, ce qui ne me gêne pas pour travailler sur le Cloud (par contre pour recevoir mes mails et surfer sur le net : la oui : c’est très pénible).

          Car on peut profiter des avantages du Cloud, avec un débit extrêmement faible : car, vos données sont d’abord stockées « localement »…

          Ensuite, elles ne sont synchronisée sur le nuage que lorsque la connection est disponible… Donc les logiciels Cloud bien conçus (comme Dropbox, ou Lightroom CC) peuvent travailler la nuit… même très, très lentement deurant plusieurs jours : ils finissent toujours par réussir à synchroniser)

          Lorsque vous êtes « déconnectés » (dans le train) : cela ne vous empêche pas de travailler…

          Et puis avec la 4G : cela ne sera plus qu’un mauvais souvenir d’ici 2 ou 3 ans…

  5. « Par quel miracle cet éditeur pourrait-il aller beaucoup plus vite qu’Adobe« 

    —> parce que Adobe est une énorme machine qui avance tout doucement. Qu’ils partent dans tous les sens, reviennent en arrière, suppriment des choses, remettent d’autres… ils ont déjà sorti des centaines d’applications mobiles au bureau, 9/10 existe plus…

    Light Room c’est justement bon exemple d’application mal optimisée et très lente Par rapport à ce qu’elle pourrait faire si elle était moderne est bien codée.

    Tu présume que des centaines d’ingénieurs travaillent en même temps depuis 12 ans sur Lightroom, à mon avis t’es tres loin de la réalité. Souvent c’est au mieux quelques personnes sur certaines périodes de l’année qui font évoluer un soft.

    Je sais pas si Sky machin fera mieux. Mais il y a aucune raison de pas pouvoir faire mieux et surtout beaucoup plus rapide que Lightroom

    • Lightroom est un bon exemple d’application très bien optimisée et pas plus lente qu’une autre…  En effet : il faut comparer ce qui est comparable.

      Et comme il n’existe pas la moindre application comparable à Lightroom… CQFD : Lightroom ne peut pas être plus lent qu’un concurrent.

      Puisqu’il n’y a aucun concurrent comparable… Je ne plaisante pas : c’est de la pure logique.

  6. Bonjour,

    moi je vois plus les produits skylum comme un remplacement bien plus efficace de apple photos que de lightroom. Je ne suis pas sur que ce soit le même public. Et dans ce cas, pas forcément besoin des fonctions avancées de LR mises en avant à juste titre par Jf. Et la franchement, avec un catalogueur potable, ce serait quand même mieux que l’immonde photo.

    moi je n’utilise LR QUE pour la partie catalogue, et je ne oense pas que skylum puisse sortir un produit vraiment abouti, mais je suis curieux de voir. J’aime bien leurs produits (utilisés par mes proches), je les trouve originaux, mais je préfère, et de loin, LR et C1.

  7. CHIFFON a raison, avec 3/4 ingés, c’est facile de développer un catalogueur. Il ne faut pas oublier que le caalogueur de Lightroom a été développé avec une techno info d’il y a 15 ans. Même s’il y a certainement eu du refactoring, je ne vois rien d’extraordinaire (peut-être la reconnaissance de visages). Aujourd’hui, on peut développer très rapidement qque chose qui soit performant et tienne la comparaison.

    Pour ma part, les catalogueurs ont un gros pb de performance et sont basés sur des principes un peu vieux et ne tiennent pas compte de l’explosion de la quantité d’images qui va arriver bientôt.

    Je suis en train de développer le mien car je n’en ai pas trouvé de suffisant performant et qui s’intègre bien dans mon workflow.

  8. Par quel miracle cet éditeur pourrait-il aller beaucoup plus vite qu’Adobe ?

    La seule façon imaginable serait qu’ils utilisent une approche totalement différente de celle utilisée par Adobe. En appliquant, par exemple, des techniques de classement basées sur l’intelligence artificielle plutôt que l’approche classique « base de données ». Mais bon, ça demeure hautement hypothétique et il reste à voir ce que ça pourrait donner en pratique et, surtout, est-ce que ce serait mieux que ce qui existe déjà.

    Sinon, si on se contente seulement de tenter de copier Adobe et son approche, le résultat risque effectivement d’être assez décevant. La copie fait rarement mieux que l’original et réussi encore plus rarement à s’imposer.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.