web analytics

Canon n°1 du marché hybride au Japon ?

35
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Vous vous souvenez de tout le bien que j’avais écrit du Canon EOS M50 (Prise en main du petit Canon EOS M50) ? Il serait pour le second mois consécutif premier des ventes sur le marché de l’hybride au Japon, d’après BNC Ranking (à lire ici)…

A noter que parmi les 10 appareils les plus vendu : 7 seraient des Canon et 3 des Nikon. Ce qui devrait conduire certains de nos « commentateurs réguliers », à un peu plus de prudence ( ! ) lorsqu’ils prédisent… que Canon connaitra le même sorts que Kodak, ce qui me fait doucement sourire. On en reparle ici ? A noter que parmi les cinq appareils les plus vendus : on compte quatre reflex, dont deux Nikon… Mais aussi trois Canon, dont deux sont des reflex !

Le premier Panasonic est douzième des ventes. Le premier Olympus est en quatorzième position. Et le premier Sony est en quinzième position. C’est quoi le problème avec l’entrée de gamme de ces marques là ? Selon moi il y a deux problèmes : leur ergonomie… Mais aussi la colorimétrie : il me semble que les amateurs » aiment « moins », les couleurs que produisent ces trois marques. Mais ce n’est que mon sentiment après en avoir discuté avec pas mal d’amateurs.

 

A la fin de ma prise en main du Canon EOS M50 : j’avais conclu par « si vous voulez acheter un appareil performant, simple d’emploi, ergonomique, efficace, léger et pas trop cher avec 2 ou 3 objectifs complémentaires (pas plus) bien choisis : alors cet EOS M50 me semble être le meilleur choix actuel ». Je persiste et signe ! Lire la suite : Prise en main du petit Canon EOS M50

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

35 commentaires

  1. Je vois aussi qu’au niveau Plein Format, Canon classe son premier modèle 27eme, Sony 19eme.

    Les 10 premiers sont avec capteur apsc.

  2. Je serais curieux de connaitre le classement par continent, pour savoir si le mode de culture à une influence sur le choix du matériel ?

  3. Sinon, il me semble que les chiffres sont basés sur les magasins qui acceptent de fournir leurs volume de vente et non sur la totalité.
    Bic Camera, Yodobashi y participent ?

    • C’est justement le gros défaut de ces chiffres: ils sont basés sur les ventes de grandes surfaces électroniques. Là-bas comme ailleurs, ces grandes surfaces favorisent surtout les gros fabricants avec des produits roulant sur le volume.  Ce n’est pas  hasard si dans ce classement on trouve surtout des kits entrée de gamme vendus probablement à rabais. C’est ce que monsieur et madame tout le monde achète pour faire mieux que leurs téléphones… Mais ça ne dit rien sur la qualité des produits en question. Les gens achètent ce qu’ils trouvent sur les tablettes, c’est tout.

      Tout ce que ces chiffres disent, c’est que dans les grandes surfaces non spécialisées, on vend surtout du Canon d’entrée de gamme. Ce qui ne surprendra personne…

  4. La vache les 6D/6DII sont teeeeeellement loin derrière (36eme/43eme), le 5D4 est 26eme. Bizarrement le D850 est bien placé… mais les ventes de FF plein format sont très très faibles.

    • C’est vrai, mais comme je le mentionne plus haut, il s’agit de chiffres provenant pour la plupart de grandes surfaces électroniques. C’est assez rare que les gens vont acheter du FF chez ce genre de marchands. On va plutôt dans des boutiques spécialisées…

      Mais si on veut des kits entrée de gamme à prix cassé, peu importe le produit, alors là, oui, on va dans les grandes surface.

    • Elles sont totalement normales, car la photo FF n’intéresse qu’une « micro population »…

      Et encore : elles me semblent proportionnellement plus forte qu’il y a 3 ou 4 ans (compte tenu de l’effondrement des ventes d’APS-C d’entrée de gamme).

  5. Je ne vois pas comment les M de canon peuvent être sinon à cause de leur prix, devant les Sony alpha qui caracole t en tête de la techno et vont finir par ecrabouiller les reflex traditionnels

    • Ce qui se vend bien : c’est ce qui rentre dans le budget de la majorité des gens… et répond à leurs besoins. Pour ce que j’en ai testé le Canon EOS M50 répond mieux au besoin de la moyenne des photographes (et à leur budget), que les excellents Full Frame de Sony…

      Tout est là !

      Le Concorde (l’avion) : il caracolait aussi en tête de la « technique » !

      Il était le meilleur, dans son domaine : mais aucune compagnie n’avait besoin du meilleur avion…

      Les compagnies aériennes avaient besoin de l’équivalent (en avion) des EOS M50…

      Nous verrons bien : mais lorsque je vois la qualité de cet unique Canon EOS M50 (et son prix raisonnable), je ne dis que Canon a un certain avenir sur le marché de l’hybride APS-C : avec quelques modèles (à jour), ils n’ont pas mis très longtemps à dominer les ventes sur leur créneau…

      Mais bon : nous verrons bien, d’ici 2 ou 3 ans…

      • Le Concorde ? Le meilleur ? C’était un gouffre financier, exigeant une énorme maintenance et farci de pannes et de problèmes techniques.

        • C’ets une image… Pour démontrer que l’on a pas besoin de l’appareil le plus performant, les plus avancé, le plus technique.

          Mais simplement que le marché plébiscite les solutions les moins chères, les plus fiables, les plus faciles à prendre en main.

          Je ne dis pas qu’un hybride ne puisse pas répondre un jour à ces besoins.

          Mais visiblement le grand public plébiscite toujours les reflex d’entrée de gamme. ET que dans ce domaine de l’entrée de gamme Canon rest elle plus présent, d’autant qu’ils parviennent visiblement à se créer leur propre concurrence avec ce Canon EOS M50 : qui est pas cher, facile, bien dessiné et suffisamment performant pour ce que les gens ont envie de faire… (et non inutilement « sur performant ».)

          En ce sens, je trouve le Sony A7III « inutilement surpreformant », pour la plupart des photographes amateurs, qui pourraient faire aussi bien, avec des boîtiers et des objectifs beaucoup moins couteux (éventuellement en gammes APS-C).

          Ce que je veux dire : c’est que ça ne m’étonne pas que l’EOS M59 soit l’jybfride le plus vendu en ce moment (il a chassé de cette place probablement le Panasonic GX80)… Il est plus agréable, plus perfoprmant (là ou ça compte c’est à dre en photo, mais pas pour la vidéo, qui compte moins… lorsque les gens achètent un appareil photo : ils veulent d’abord un appareil photo)…

          Bref : à suivre !

          • J’avais bien compris pour le Concorde, c’était l’occasion d’écorner le mythe ;-)

            Je ne crois pas une seule seconde que le marché plébiscite les solutions moins chères dans le domaine de la photo… suffit de voir, autour de soi, dans les formations, les expos, les salons, bref, partout où les photographes traînent leur guêtres, la surabondance de matos , souvent haut de gamme, souvent largement surdimensionné par rapport à la qualité des images produites.

            Quant au grand public, bien entendu, il va se tourner vers des appareils pas trop chers, avec un petit zoom, mais la plupart se contentent de leur smartphone… et ils n’ont pas tord.

    • Oui, mais ce que je crois, c’est que le fabricants gagnent leur vie avec les appareils d’entrée de gamme… pas avec les full Frame. Même si les FF sont vendu très chers (à la vente), ils rapportent peu : car les marges sont faibles (ils coutent cher à fabriquer et à mettre au point). Et il ne s’en vend pas beaucoup finalement (même si l’on en parle beaucoup)…

      Bref : les vrais chiffres et les vrais profits, personne ne les connais. Mais 10 ou 15 ans plus tard : on voit les fabricants qui restent et ceux qui disparaissent…

      • ?

        Non, les marges se font sur le haut de gamme, comme (presque) partout. La R&D utilise pour les développés se retrouve sur des modèles grand public, comme dans n’importe quelle industrie. Sinon pourquoi croyez vous que tout le monde veut se lancer dans le haut de gamme? Pour attraper les 2-3000 pros qui sont fournis par leur agence (et dont le nombre se réduit malheureusement de jour en jour)? Combien croyez vous que Canon gagne sur un kit 1300D?

        • Là je ne suis pas d’accord… La marge maxi, se situe probablement dans le milieu de gamme (les EOS 80D, qui ne coutent pas beaucoup plus cher qu’un EOS 1300 à fabriquer)…

          Mais les séries de très haut de gamme coutent tres cher en R&D et la marge sur chaque boitier vendu n’est pas si énorme (si l’on prend en compte tout leur cycle de développement)… Mais surtout les ventes sont relativement faibles (en nombre)

          Alors que l’entrée de gamme : il s’en vend des camions… C’est là ou les marques font « le gros » de leur chiffre d’affaire. Les marque qui se limitent au très hait de gamme finissent par disparaitre, si elles ne rencontrent pas le grand public…

          Mais bon, on peut imaginer que chaque marque à son « profile cohérent » de revenus et la seule chose qui compte ce sont les résultats en fin d’année.

          Si Sony veut continuer sur la longueur avec ses hybrides A7, ils devront en décliner des versions (relativement) d’entrée de gamme…

          Si Canon veut continuer à vendre des brouettes de Canon EOS M50, il faudra aussi une gamme pro Full Frame en EOS M = pour l’image de marque (puisque l’image de marque des reflex haut pro, commence à « pâlir » auprès!s des passionnés (ce qui est un effet de distorsion du champs de la réalité à mon avis, car cette mauvaise image des reflex face aux hybrides de Sony est à mon avis très exagérée).

          • Cet effet de « distorsion du champ de la réalité » est simplement ce qu’on appelle le marketing. L’important, ce n’est pas le produit lui-même mais ce que les gens en pense. Canon profite tout autant de cet effet que les autres. Sinon ils ne vendraient pas autant de boitiers d’entrée de gamme, qui n’ont au final rien d’exceptionnels.

            Sony n’utilise que la même stratégie qu’Apple. On présente des gadgets technologiques ayant plus ou moins d’intérêt comme étant la plus grande innovation de l’humanité. Même quand cette innovation existait parfois déjà depuis des années, mais chez des concurrents au marketing plus discret. Mais ça excite les fanas de la marque et ça fait parler dans les médias, et au final c’est tout ce qui compte pour le fabricant.

            • A mon avis, si Canon est n°1 sur l’entrée de gamme, c’est piogé des raisons objectives d’abord (en plus d’un marketing efficace… Mais le marketing ne peut rien faire si les promesses ne sont pas tenues). Parmi ces raisons évidentes et objectives (et connues de tous les vendeurs des boutiques, qui sont au contact des acheteurs) :

              1 – Une réelle avance dans l’ergonomie (que les autres peinent à imiter) : les Canon sont plsu faciles à utiliser ! C’est tout… ET c’est énorme déjà !

              2 – Des couleurs plus agréables : depuis le début du numérique, c’est un fait assez évident… Pour les photos de vacance, les photos des bébés, et les photos dans enfants qui jouent au foot…etc…

              3 – Des prix souvent plus accessibles (Canon EOS M50), pour des caractéristiques proches (ou équivalentes). Ce qui n’empêche pas Canon d’être plus cher par ailleurs (Canon EOSM5).

              4 – Canon est présent à TOUS les niveaux de prix et sur presque toutes les gammes : ils ratissent « tous les terrains » : du Canon G7X MkII, au G1X MkIII (APS-C), au reflex Full Frame… Aucun autre fabricant ne couvre « tous » les marchés. Ce n’est pas du marketing : mais de la puissance industrielle… et de la puissance de conception. Et ils sont bons (ou premiers), la plupart du temps. Seules quelques niches minuscules leur échappe.

              5 – Un SAV impeccable… du moins l’un des meilleurs.

              6 – Une fiabilité reconnue… Les nouveaux arrivants (Fuji, Sony), ont beaucoup de mal à démontrer la fiabilité de leurs produits, qui est mal connue… Ou discutée !

              7 – Jusqu’à présent Canon est la choix des pro (Nikon aussi). Ce que le marketing peut mettre en avant…

              Bref : tout ça, ce n’est pas du marketing : ce sont des avantages concurrentiels démontrés. Des faits ! Et lorsque le marketing veut fait son boulot : c’est très facile pour eux…

              Le marketing n’a d’utilité, que à condition qu’il existe des éléments sur lesquels s’appuyer. Des éléments à « mettre en avant ».

              Lorsque le marketing, ne peut s’appuyer que sur des fiches techniques (même fantastiques), c’est un peu plus difficile. Car la fiche technique n’est qu’une promesse de réussite. Pas une preuve de réussite.

              • Bien sûr, mais ce sont justement des arguments qui sont du marketing (3-4-5-6-7) ou ne touchant pas le grand public (1-2), essentiellement utilisateurs du mode vert et des jpg du boitier.

                Et le marketing, ce n’est pas juste du côté des clients, c’est aussi du côté des revendeurs. Ça me rappelle une discussion avec un type qui travaillait dans une boutique photo. Il disait que Canon leur offrait des ristournes au volume bien plus intéressantes que les autres (qui n’en offrait parfois même pas). En plus d’avoir des conditions de fiancement/paiement plus avantageuses pour le marchand. En plus d’une bonne publicité de la marque, facilitant d’autant la vente (parce qu’il est plus facile de vendre à un client une marque qu’il connait déjà). Enfin bref, lorsqu’un client se présentait et demandait conseils, il était naturellement diriger vers du Canon. Pas parce que c’était la seule marque, ou même la meilleure, à pouvoir satisfaire le client, mais surtout parce que c’était le plus profitable pour le magasin. Pour lui, Canon c’était facilement et rapidement vendu, payant, et le client était généralement satisfait. Pourquoi se casser la tête lui proposer d’autres produits moins rentables ? Aussi bien passer à un autre client et répéter le manège… Il ne s’attardait aux autres marques que si le client le demandait.

                Une bonne mise en marché, ce n’est pas un défaut, c’est même plutôt essentielle, particulièrement pour les produits grand public. Mais il ne faut pas mélanger la cause et l’effet. Les entrées de gamme Canon n’offrent techniquement rien d’exceptionnel. Ils sont surtout « bien vendus » tout en étant rien de plus que « bien assez bon » face à la concurrence.

  6. Ohhh, Sony (A7) et Nikon (D750, D850)  loin devant les Canon plein format (5D, 6D, 6DMk2), en plus Canon qui n’annonce encore rien sur ses hybrides plein format, par contre, ils continuent a nous proposer des nouvelles optiques EF …., ils (Canon) vont bientôt pouvoir se recyclé dans les appareils photos jetable ….

    • Oui, oui, Philippe ! On peut toujours rêver ;-)

      Va expliquer cela aux clients principaux qui travaillent en Full Frame (et achètent ce genre de matériels)  ! ! !

      https://goo.gl/Q1WTUP

      Rien ne presse : le passage des pro à des appareils hybrides, se fera progressivement… Mais il y a un temps pour tout ! Rien ne presse, franchement rien ne presse…

      Les gens y pensent, ils savent qu’ils devront y passer : mais ils ne sont pas pressés. Les pro ont déjà fort à faire avec leur matériel actuel (qu’ils doivent finir d’amortir, et qui doit durer encore 2 ou 3 ans en moyenne)… Lorsque le temps sera venu d’y passer : ne soit pas inquiet il y aura un Canon (et un Nikon) prêts et disponible sur la marché…

      Et l plupart des pro qui passent plusieurs heures par jour avec l’oeil dans le viseur : ne veulent pas de l’EVF pour le moment… Moi par exemple j’ai peur de la fatigue visuelle (tout simplement pour la santé de mon oeil droit, je pense que c’est mauvais de passer plusieurs heures par jour dans un viseur électronique… et c’est une idée largement répandue).

  7. En fait, le classement est biaisé, en fait certains modèles ont une position plus élevée.

    Le Canon Kiss M (M50 en France) est 5 , 7, 44, 48 et 50ème -> est-ce qu’il est en fait n°1 du marché Reflex/Hybride et donc indique que le basculement du grand public du Reflex vers le Mirrorless (qui sont moins affectés par un EVF, du fait d’un usage modéré du viseur, voire visée via l’écran arrière et de l’habitude de photographier avec un écran de Smartphone) ?

    et le Sony A6000 15, 16, 42 et 49ème (hybride le plus vendu de tous les temps, je comprends que Sony prenne son temps pour sortir un successeur sur cette gamme de prix) et Olympus OM-D E-M10 m2 14, 32 et 34ème.

    Le modèle Plein Format le plus vendu « pourrait être » le Sony A7 III, qui 19ème et 35ème.

    Quand je vois qu’en FF entrée de gamme, le 6D mark 2 qui est 43ème et dans la même gamme de prix que A7 III, je me dis que Canon doit proposer un modèle avec un meilleur rapport qualité/prix et qui répond mieux au besoin de la cible.

    Vraiment, si Canon sortait un hybride plein format avec viseur hybride vendu à moins de 2000€, je serai preneur.

    • du fait d’un usage modéré du viseur, voire visée via l’écran arrière et de l’habitude de photographier avec un écran de Smartphone

      Effectivement Pepou, c’est un truc qu’on oublie trop souvent dans les discussions photographiques. Pour le grand public, et plus particulièrement la nouvelle génération, tout le débat viseur électronique vs optique est complètement insignifiant. Ils utilisent de toute manière le boîtier en Liveview, en mode complètement automatique. Plus ça se rapproche d’un téléphone, mieux c’est et plus c’est vendeur. Rendant du coup caduque tout l’argumentaire sur l’ergonomie pour cette clientèle. Ils n’en rien à foutre du positionnement du bouton ISO quelques millimètres plus à gauche ou à droite…

      • Oui, sauf que dans l’ergonomie : il y a aussi l’écran tactile et la navigation tactile dans les menus et les boutons d l’écran…

        Pour avoir testé les vannons, Panasonic et Nikon en la matière, je peux te dire que Canon a là aussi une sacrée avance dans l’implémentation de l’écran tactile (y compris sur les reflex).

        Il est réellement possible de tout piloter confortablement sur l’écran tactile d’un Canon. Ce qui est beaucoup plus pénible sur d’autres marques (notamment Panasonic).

        L’ergonomie : cela dépend surtout des équipes de Développement, c’est un savoir faire…

        Prends un compact Canon et un Sony ou un Panasonic… et tu verra à quel point il est plus confortable d’utiliser l’écran tactile du Canon !

  8. Je crois que le viseur c’est hyper personnel comme ressenti. Et y’a pas une vérité meilleure qu’une autre.
    Je bosse avec un boîtier pro monobloc et un ennorme viseur hyper clair mais j’aime beaucoup shooter à l’iPhone avec son grand écran.
    J’ai un ricoh GR sans viseur et il ne m’a jamais manqué. J’ai mis l’oeil dans un A7III et je trouve le viseur très bien (pas horriiiiible et abominable comme on lit ici en tous cas…).

    Perso passer à un viseur numérique de la génération actuelle ne me posserai aucun problème. Rien à foutre de « voir » la « vrai » scène.

    Mais je comprend qu’on puisse penser l’inverse.
    Quand on shoot des animaux par exemple on les admire dans son 600 sûrement autant qu’on les photographie, on a sûrement pas envie de les voir sur une TV.
    Moi ce qui m’intéresse en reportage c’est uniquement l’image finale. Et un écran ou un viseur numérique ne n’empeche Pas du tout de percevoir la lumière.

    Bref, en fonction de son ressenti ça peut totalement changer.

    • ce qui serait « horriiiiible et abominable », ce serait d’envisager de n’utiliser plus que le viseurs EVF pour plus de 80% de nos photos…

      Tant que l’on en fait des photos que quelques semaines par an et sans « trop d’enjeux », on peut s’y faire, je pense.
      J’ai moi-me^me un EVF sur mon Canon G1X MkIII et pour le peu que je l’utilise il est bien suffisant…

      Mais vu le temps passé dans mon vieux principal (celui d mon reflex), je ne vois vraiment pas comment il serait acceptable de le remplacer par les EVF de la génération 2018.

      Et l’exemple du viseur en photo animalière est très juste aussi. Mais je l’appliquerais aussi à des scène plus classiques… Il y a un vrai plaisir à cadrer et à viser. A imaginer la photo que l’on pourra obtenir…

      Bref : de toutes façons, vu les ventes d’hybrides actiuelle (qui sont faible par rapport aux ventes de reflex des années précédentes) : le parc installé de viseur EVF génération 2019 ne pèse pas lourd.

      A ce rythme de vente : il faudrait 15 ans, pour que le nombre d’hybride FF en circulation, dépasse à la longue celui des reflex FF en circulation ! Ce qu’il faut comprendre : c’est que le « gros » des photographes est déjà équipé (et très bien équipé).

      SI l’on compte sur le fait que pour mes 3/4 de photographes équipés ces 2 ou 3 dernières années en reflex FF : ils envisagent de conserver leur équipement entre 5 et 10 ans au moins… Donc tous ceux-là : ne sont pas prêt à remplacer leur reflex par un hybride FF (d’autant que le gain de poids n’est quand même pas très motivant, ni le prix).

      Donc on reparlera de tout cela dans 5 ans.

      Si Canon et Nikon ne se sont pas précipités sur l’hybride FF, c’est tout simplement qu’ils connaissent parfaitement les chiffres :

      – le chiffre du parc installé
      – le rythme de renouvellement du matériel chez leurs clients…

      Connaissant ces deux données : il est facile pour eux de « programmer » précisément la date optimale pour l’arrivée d’un nouveau système et d’une nouvelle monture. Je pense qu’ils ne sont pas trop pressés…

  9. Joli message condescendant Carl.
    Je pense exactement l’inverse.
    Elle époque de l’argentique tout le monde avait un compact qui marchait uniquement en mode automatique. Les photos étaient nazes et on se tapait des soirées diapo interminables. Il y a jamais eu autant de gens qui font des photos et autant de gens sachant paramétrer comme il faut un appareil …

    • Moi je rejoins Carl, j’ai dernièrement offert un Olympus Pen à ma fille et elle m’a demandé ce quêtait PASM, trop compliqué pour elle, trop prise de tête, donc maintenant mode vert tout auto, et le pire c’est que quand je me balade, je vois une flopée de gens avec un beau reflex ou hybride dernière génération également en mode tout vert, je ne parle pas des personne avec des FF, normalement ceux-ci font l’effort de comprendre un peu plus leur boitiers… quoique ?

      • bah oui mais c’était pas mieux avant ! au mois sur la grosse partie des appareils vendus il y a PASM. avant ils n’y étaient meme pas

        • « toutes les photos étaient nazes et on se tapait des soirées diapo interminables », aujourd’hui toutes les photos sont toujours nazes la seule différence c’est qu’on se les tape sur un écran et qu’il ne s’agit pas que des photos de ta famille mais aussi de celles des autres :p . Il n’y a jamais eu autant de gens qui font des photos pas parce qu’ils savent mieux les utiliser mais parce qu’on trouve des appareils photos partout (même sur un ipod). La proportion de gens qui ont un appareil vs qui savent l’utiliser est bien inférieure comparé à l’époque de l’argentique parce qu’à l’époque tu achetais un appareil dans le but d’en faire, aujourd’hui même si tu ne veux pas en faire on te fournit un appareil photo que ce soit sur le téléphone, le lecteur mp3, l’ordinateur portable…

    • Ce n’est pas de la condescendance, c’est un constat. Mes observations sont les même que Thierry. Dans mon entourage, ceux qui utilisent autre chose qu’un téléphone n’utilise leur boîtier qu’en mode vert, et préférablement en Liveview. Mais ceux qui ont des boitiers à objectifs interchangeables ne veulent rien d’autres que l’objectif de kit, même si je leur dit qu’un petit 50mm 1.8 ça ne coûte pas cher et c’est bien pratique…

      Lorsque je suis dans un lieu touristique, je vois aussi beaucoup de gens utiliser leur boitier en Liveview, particulièrement les jeunes. Ce qui me rappelle une anecdote de l’été passée. Je prenais mon fils en photo alors qu’arrive une famille de touristes à côté de moi pour se prendre aussi en photo. Je leur offre de les prendre tous en photo, ce qu’ils acceptent. Le type me tend son appareil, un DSLR Canon d’entrée de gamme déjà en Liveview, en mode automatique. Je prend donc la photo et il m’offre de me prendre en photo avec mon fils. J’accepte, je lui tend ma caméra et lui disant que tout est déjà correct, qu’il n’a qu’à viser et presser sur le bouton. Comme il a déjà un DSLR, je suppose que c’est suffisant comme instructions. Sauf que non. Je réalise que le type est totalement mystifié car la caméra n’est pas en Liveview et qu’il doit utiliser le viseur, ce qu’il n’a de toute évidence jamais fait même avec sa caméra! Bref, tout ça pour dire que je crois que ce type est beaucoup plus représentatif de la clientèle typique des kits d’entrée de gamme que le photographe qui se soucie de l’ouverture, du choix de l’objectif, etc… Ceux-là utilisent de toute façon habituellement autre chose qu’un kit d’entrée de gamme.

  10. Je m’interroge moi aussi sur la fatigue occulaire que pourrait occasionner un EVF. C’est une possibilité. Étant passé de Nikon (D4) à Sony (A9, au viseur sublime), je n’ai jamais vraiment ressenti d’effet désagréable de ce genre. Après tout, ce n’est pas pire qu’un écran de smartphone, voire un moniteur devant les yeux toute la journée… Par ailleurs, avec une visée électronique, on ne s’en prend pas plein la rétine lorsqu’on vise une scène très lumineuse, voir le soleil. Et je ne parle pas des coups de flashes répétés sur une longue durée qui me fatiguaient l’oeil en visée optique. Je n’ai toutefois pas la prétention de donner de réponse définitive à ce sujet. Je pense que les cameramen sont sûrement les mieux à même de juger…

  11. Pingback: La gamme Nikon One est officiellement morte - photoetmac.com

  12. C’est le genre d’appareil photo qu’il me faut à tout prix. Compact et peu encombrant qui peut tenir dans mon sac et que je peux emmener n’importe où je vais. Comme je suis décoratrice d’intérieure et d’extérieure, il m’arrive de photographier les types de décors qui m’intéressent là où je vais. Merci en tout cas pour cet article ;)

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.