web analytics

Canon EOS M50 retour d’expérience d’un utilisateur

24
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Petite retour d’expérience de Damien à propos Canon EOS M50 qu’il a acheté après avoir lu notre article : Prise en main du Canon EOS M50. C’est intéressant ce retour de la part d’un utilisateur « normal »… (un peu geek quand même, par son métier).

Je lui laisse la parole : « Bonjour Jean-François ! Je m’étais promis de vous faire un retour d’expérience sur ce très sympathique Canon EOS M50. Photographe amateur, je photographie maintenant surtout ma famille, notamment mes garçons bien vivants et difficiles pour un autofocus pour les prendre en pleine action, avec des portraits et des paysages lors de balades.

J’ai quasiment toujours eu des Canon (compact et reflex EOS à 3 chiffres), sauf quelques compacts Fuji. Mon dernier était un Canon 550D, avec le EF-S 17-55 mm f/2.8, un EF 70-200 mm f/4 L IS et le EF-S 10-18 mm. Ce qui m’a poussé à changer :

1. Tout ça était trop lourd et encombrant du coup le « sac à dos photo » restait souvent à la maison.

2. L’autofocus vieillissant me donnait un taux de déchet important notamment sur les jeux des enfants.

J’ai passé plusieurs mois à chercher le mouton à 5 pattes pour le remplacer. Je me suis vite tourné vers les hybrides pour les questions de poids et d’encombrement, mais c’était difficile de trouver quelque chose de satisfaisant, sans faire trop de compromis sur la qualité d’image.

Entre les différents sites de tests (plus ou moins geeks, ou biaisés par des relations personnelles avec des fabricants), et Chasseur d’Images qui ne donnait pas d’avis permettant de trancher clairement… Et c’est là que votre blog apporte de l’air frais, car c’est celui d’un vrai photographe qui utilise les appareils dont il parle. Petit résumé de ma recherche :

Avant la sortie du M50, le Panasonic GX9 semblait cocher toutes les cases. Jusqu’à voir son viseur. Je ne sais pas si je suis parmi ceux y sont particulièrement sensibles, mais ce syntillement en arc en ciel le rend inutilisable. Et en plus, il est moche ! Quand je l’ai vu en magasin, ça été un choc. C’est une brique noir ! « C’est le proto ? Non, non : c’est la version définitive… » Comment faire de belles photos en prenant en main un objet qui ne fait pas du tout envie ? Alors que l’EOS M50 est un beau petit objet qui donne envie de faire de belles photos.

Fuji : leur raw propriétaire me semble être un vrai problème, donc « out »… Quand à Olympus : je ne comprend pas leur logique d’ergonomie. Donc c’est parti pour le Canon EOS M50. Au fait, les zooms du kit (enfin les seuls dispo actuellement) sont moins lumineux que leurs équivalents 4/3 (à même niveau de gamme et d’encombrement). Mais vu la différence de taille du capteur, c’est en fait le même résultat du côté de la profondeur de champ.

Quelques points en vrac de retour d’expérience du M50 (avec le EF-M 15-45 mm et le EF-M 55-200 mm) dont je suis très content :

  • Très bonne idée la position fermée du 15-45 qui permet de faire tenir le M50 + 15-45 dans une poche de veste. Je n’hésite maintenant plus à l’emporter !

 

  • Le viseur, bien sûr : encore trop contrasté, mais quand même bien utilisable… Et lisible en plein soleil (par rapport à l’écran d’un smartphone…)

 

  • Autofocus d’un hybride : mise au point sur le visage, voire même sur l’oeil… Très utile pour les photos devant être prises rapidement, comme celles des enfants.

 

  • Autofocus de l’EOS M50 : quelle chemin parcouru depuis mon EOS 550D… Premier test : mon fils ainé qui fonce sur moi en vélo. Toute la rafale est nette ! Et pour toutes ces photos où je n’ai pas du tout le temps de fignoler la mise au point, la détection des visages est très pratique.

 

  • Qualité d’image : très bonne. J’ai même été surpris par les zooms du kit. Seul mon Macbook pro chauffe un peu lorsque Lightroom affiche les CR3.

 

  • Ergonomie: vraiment très bien pensée. Il faut dire que je suis en terrain connu, mais quand même, c’est vraiment pratique. Et avoir presque toutes les touches reprogrammables est une très bonne idée.

 

  • L’écran tactile actif en visée viseur : pour sélectionner où faire la mise au point est très pratique et rapide… Sauf que le nez le touche fréquemment. Et c’est là où j’ai pu reprogrammer une touche du dessus pour activer/désactiver cette fonction facilement. Donc plus de problème de nez qui appuie intempestivement sur l’écran.

 

  • L’écran sur rotule : bien pratique pour prendre des photos au ras du sol sans se mettre dans des positions acrobatiques.

 

  • La vidéo 4K qui fait tant parler dans les blogs geek : ça marche bien… Utilisé quelques fois, mais je ne fais quasiment que des photos.

 

Reste maintenant à Canon à sortir de belle focales fixes. Je ne crois pas trop à des zooms à f2.8 car leur encombrement irait à l’encontre du concept de l’hybride compact. Un p’tit équivalent 135 mm, un p’tit équivalent 24 mm seraient très sympas.

Enfin, le seul tort de Canon du point de vue business est d’avoir sous-estimé la demande et de se retrouver en rupture de stock presque partout sur ce modèle.

D’ailleurs, pour finir, la propriétaire du magasin Camara Auteuil chez qui je l’ai acheté m’a indiqué que le Canon EOS M50 faisait beaucoup d’ombre aux reflex APS-C et surtout aux compacts experts »..

 

Merci Damien ! Et vous ? L’avez-vous essayé ? Donnez-votre avis en commentaires

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

24 commentaires

  1. je l’ai acheté m’a indiqué que le Canon EOS M50 faisait beaucoup d’ombre aux reflex APS-C et surtout aux compacts experts

    Je crois que c’est la raison pour laquelle Canon se traîne les pieds à lancer plus d’optiques EF-M. Ils ne veulent pas canibaliser les ventes de leur très rentable ligne DSLR APS-C…

      • Oui mais là on commence à atteindre la limite du système. Les clients qui de tout façon veulent de l’hybride ne se tourneront pas sur la gamme DSLR pour autant. Il n’y a que le 200D qui peut être une alternative en compacité mais son positionnement est moins « haut de gamme ». Je ne sais pas si à terme c’est payant de limiter les optiques EF-M. A sa sortie, le M5 m’intéressait mais je me suis dégonflé à cause du manque de fixes à la gamme. Et rien n’a changé. Dommage car pour l’instant leurs optiques sont très compactes (le 11-22 mm, le 22 mm et le 15-45 mm !!!). La triplette 35 mm, 50 mm et 85 mm en f1.8, f2 ou f2.2 suffiraient. Pas besoin de partir dans les ultra lumineux. Le tout étant de conserver le faible encombrement et le poids plume originel.

  2. Un enfer à trouver ce M50. J’me tâte encore entre ce M50 et un XT20 à offrir à ma mère, pour voyager (exit les autres : ergonomie trop compliquée et JPEG pas au niveau de Fuji et Canon… ou trop chers), mais impossible de trouver un M50 pour me faire une idée.

    C’est relou alors que la grande force de Canon c’est leur distribution.

  3. C’est là qu’on voit le phantasme de l’hybride: on vire les zooms APS-C f/2.8 et FF f/4 du reflex et on prend un hybride avec des f/3.5-6.3 APS-C pour ensuite expliquer partout qu’avec un hybride on gagne des kilos alors qu’en fait on a juste gagné quelques grammes. Passer à un 200D et acheter les 18-55 et 55-200 EF-S auraient quasiment fait gagner autant pour moins cher…avec l’avantage de pouvoir garder les f/2.8 et f/4 ou au moins les utiliser sans acheter une bague EOS-M.

    • Oui, enfin on gagne en compacticite surtout.

      Comme l’auteur le dit, ca lui permet de garder le boitier dans la poche de veste. Essayez avec le 200D + 18-55, ca ne marche pas ;)

      • Mais avec 200D+24 f/2.8 ou 40 f/2.8 pancake si ;), sinon autant prendre un G1X III, il rentre encore mieux dans la poche et ouvertures max plus grandes que le 15-45, je doute qu’on choisisse un système à objectifs interchangeables pour garder un zoom standard peu lumineux et ne plus sortir le « sac à dos photo » évoqué par l’auteur :) .

  4. Je ne crois pas trop à des zooms à f2.8 car leur encombrement irait à l’encontre du concept de l’hybride compact.

    Néanmoins, à mon avis, ce type d’objectifs demeure essentiel à une gamme APS-C digne de ce nom. Parce que même si la compacité c’est bien, elle n’est pas toujours requise. Un zoom lumineux, ça reste bien pratique…

    Le concept de « l’hybride compact » ne doit pas non plus empêcher de faire « plus gros, plus performant » au besoin. Les deux pouvant très bien cohabiter dans un système à objectifs interchangeable. Je ne crois pas qu’avoir un hybride doit nécessairement signifier de rester cantonner à des zooms peu lumineux sous prétexte d’une sacro-sainte « compacité à tout prix ».

    • il y a aussi la question du prix… L’hybride APS-C ça reste de l’entrée de gamme.

      Les fixes lumineux arriveront bientôt, ainsi que les zoom f/2.8 : mais ils seront en Full Frame, conçu pour l’hybride Full Frame à venir… Et peut-être seront)il compatibles avec les EOS M…

      C’est peut-être pour cela que Canon n’a jamais présenté trop d’optiques ambitieuses pour la gamme EOS M.

      • Ce serait tout de même dommage que Canon cantonne ses EOS-M à de l’entrée de gamme. Ils me semblent qu’ils ont le potentiel pour être beaucoup plus que cela…

        Bref, j’en comprend que mieux vaut attendre de voir ce que le FF réservera et si la monture sera pleinement compatible (sans adapteur).  À défaut d’en savoir plus sur les ambitions de Canon pour sa gamme M.

  5. Tiens, JFV, toi qui jasais sur Nikon qui a recours a des capteurs Sony contrairement à la sacro-sainte intégration verticale de Canon… un bon billet sur la R&D chez Nikon en matière de capteurs. https://www.imaging-resource.com/news/2018/07/17/pixels-for-geeks-a-peek-inside-nikons-super-secret-sensor-design-lab

     

    En résumé : ils savent parfaitement concevoir, et la production n’est qu’une petite partie du process. Ils sont chez Sony tout comme ils pourraient aller ailleurs (même si Sony est majoritaire aujourd’hui). Et ils ont un savoir-faire immense, qui va bien au delà de juste brancher le capteur sur la carte mère et mettre les pieds sous la table.

     

    (Attention, le billet est technique.)

    • Oui, enfin, il n’aura échappé à personne qu’il s’agit d’une belle page de « promotion » commanditée par Nikon, comme il est indiqué en bas de l’article :

      « Thanks to Nikon for sponsoring the creation of this article. »

      Il suffit à Nikon (ou à Canon, ou à n’importe qui) de payer pour s’offrir une belle page bien longue et bien technique (que personne ne lira car c’est très chiant), mais qui permet de « rassurer »… et « faire scientifique ».

      On préférerait que les produits soient aussi fiables que les Canon, que les nombreux problèmes de « rappels » soient enfin réglés et ne se reproduisent plus… et aussi que lorsque de produits sont annoncés : ils sortent finalement (cf Nikon DL) ! ! !

      Sinon, belle page bien technique et bien jolie en effet…

      • Mouais bof y’a pas eu grand chose en rappel depuis le dust gate et le D750 chez Nikon (et le D750 a été géré de manière exemplaire, ils font par défaut le changement d’obtu… même chez des gens dont le D750 n’est a priori pas concerné (numéro de série) par le problème).

        Pas eu de soucis non plus sur le D850/D500/D5 de relevé. J’aurais donc tendance à dire qu’ils ont une fiabilité de nouveau satisfaisante.

  6. « le Panasonic GX9 […] est moche ! […] C’est une brique noire ! […] Alors que l’EOS M50 est un beau petit objet qui donne envie de faire de belles photos. »

    Comme quoi, les goûts et les couleurs… Mon impression est exactement inverse, et à mes yeux, le M50 est à peu près ce qui peut se faire de plus risible en matière d’esthétique photographique, une pure et simple clownerie…

     

    • Jean.

      Tout à fait d’accord avec Frédéric. J’ai moi aussi comparé le Canon M50 et le Lumix GX9 que j’ai finalement acheté en version sylver  et je ne regrette pas du tout cet achat.

  7. J’ai eu un D750 qui a eu la joie d’être concerné par deux rappels successifs. Je veux bien apprécier les reflex nikon mais il y a clairement eu des ratés lamentables. On peut défendre une marque, sauf qu’en l’occurrence, nikon n’est pas défendable concernant sa gestion des problèmes liés au D600 ou au D750. D’ailleurs pour info, ils ne changent pas les obturateurs, ne rêve pas (je le sais puisque j’ai eu la fiche sav !)

  8. Si j’avais eu les moyens, j’aurai pris un Fuji X-T1 à l’époque. Mais j’ai trouvé que les objectifs sont trop chères ! (même au Japon)

    J’ai attendu, j’ai pu revendre mon 6D et me prendre un M5 à la place !

    Globalemment, j’ai le même ressenti que cet utilisateur du M50 !

    Je trouve la gamme d’objectif parfaitement adapté pour un amateur, mais quelques objectifs fixes, pas trop cher et lumineux seront bien acceuilli (même en plastique pour gagner sur la masse !).
    Par exemple (en equivalent FF): 20mm (samyang propose, mais j’aimerais voir un Canon si possible( et 50mm (je sais que c’est en cours) et Canon doit revoir leur ef-m 50-200 qui est vraiment d’une qualité exécrable (ou alors c’est l’objectif que j’ai testé était vraiment minable).

    Finalement, je ne souhaite pas grand chose pour cette gamme d’objectif CAR c’est quelque chose qui correspond bien à une façon de penser assez minimaliste ! Faire le meilleur avec le minimum !

    Ce qui peut laisser à Canon beaucoup plus de temps à chouchouter la gamme des EF L pour les pro !

  9. J’aime bien mon M50, seul souci idiot : la bague de réglage autour du déclencheur n’est presque pas crantée. Résultat : il est très facile de dérégler, sans s’en rendre compte, la vitesse d’obturation ou l’ouverture…

  10. Cet appareil me paraît sympa en effet et mes premières photos sont très correctes de mon point de vue bien sur.

    Par contre le CR3 sous LR 6.14 inconnu, seuls les versions 7 le peuvent.

    Je les ai converties en DNG puis ensuite je peux les rendre disponibles sus mon LR.

    Question; y a-t-il dégradation importante ?

    C’est dommage pour les scènes « Astro » cela donne envie…

    • Non, non : aucune dégradation lors de la conversion du RAW en DNG (qui est un RAW aussi)… Dans votre cas : vous n’avez pas le choix (prenez bien la dernière version de DNG Converter)..

      Reste que le reste du temps : cette con conversion est inutile (donc à éviter).

      • Merci.

        En effet c’est con ! mais pas d’autres choix avec LR6. (j’ai bien la dernière version de DNG converter). J’ai presque regretté mon choix au début par rapport au G1X MKIII

        • Les RAW du G1X MKIII, c’est la même chose… Pas lus par LR6.

          A moins que ne parles de l’encombrement ? C’est vrai que je ne regrette pas l’achat du G1X MkIII « en général »… il me manque un Ultra Grand angle et un 70-200 mm, mais dans ce cas, j’ai mon reflex !

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.