web analytics

5 bonnes raisons de repasser de Sony… à Canon

85
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Sony est actuellement en très grande forme, il faut bien le dire : bravo à eux, sincèrement…. Notamment depuis le Sony A7 RIII et récemment avec le Sony A7 III qui est vraiment impressionnant (je n’ai pas eu le temps d’en parler ici, mais je le pense).

Pour autant croyez-moi, je ne désire pas switcher en Sony actuellement. Même si c’était absolument gratuit : je ne le ferais pas. En gros, si on me donnait gratuitement l’équivalent Sony, de mon équipement actuel en Canon (ou même mieux) : je n’en voudrais pas ! Si, si : très honnêtement, je n’en voudrais pas…

Et j’ai plein d’arguments pour expliquer pourquoi un tel « switch », ne me ferait pas faire de meilleures photos et me ferait perdre beaucoup de temps… Je ne switcherais sûrement pas ! J’expliquerais ces diverses raisons un jour, peut-être bientôt (c’est une bonne idée d’article d’ailleurs ça).

Mais la page du jour concerne l’article publié avant hier par Marc Schultz : The 5 Reasons Why I Switched Back To Canon From Sony. Les cinq raisons pour lesquelles il est repassé de Sony vers Canon et lui font dire « For me, I feel that camera is still a Canon at the moment. Peace » :

1 – Better Autofocus – cela peut se discuter, je sais… Mais j’ai pour le moment davantage confiance en l’AF Canon (globalement) qu’en celui de Sony. Même si ce dernier a fait d’énormes progrès et est sur une courbe ascendante qui semble exponentielle… Mais chez Canon aussi : on prépare certainement des choses.

La façon, dont Canon a préparé l’arrivée de l’AF Dual Pixel démontre un savoir faire technologique exceptionnel, que parmi les autres constructeurs : seul Sony égale (ou dépasse éventuellement) et dont la conception remonte à loin dans le passé… Le Dual Pixel prépare d’ailleurs probablement d’autres surprises. Il y a un potentiel important derrière cette technologie.

2 – Canon Log – cela concerne la vidéo : je n’en fais presque plus (sauf avec mon arme DJI)… Mais qui sait ? Peut-être un jour cette histoire de Canon Log m’intéressera-t-elle. On en rediscutera : je n’ai pas trop étudié la question. Laissons cela pour le moment.

3 – Better Color Science – N’y allons pas par quatre chemins : il n’y a que Canon pour me donner (jusqu’à présent) les couleurs que je désire… Et je ne suis pas le seul à le penser ! Pour moi les couleurs produites par Sony, sont mois agréables (pour faire simple). C’est quasi rédhibitoire dans mon flux de travail. Comprendre : elles ne me plaisaient pas ! Les teintes chaires sont trop jaunes… J’attends de pouvoir créer un Profile d’étalonnage pour les Sony A7 RIII (ce que je n’ai pas encore pu faire), mais cela ne suffit pas généralement. C’est ce qui m’a fait abandonner Panasonic, à la longue (pourtant j’avais déjà trois objectifs, dont l’exceptionnel petit 7-14 mm que j’adorais utiliser).

4 – Ease Of Use – Là aussi, il n’y a pas de match… Même si Sony a fait pas mal de progrès : en copiant Canon (ce qui est une bonne idée). Depuis le début tout ce qui est amélioré chez Sony (ou presque) a été copié sur Canon… A commencer par les Joystick de pilotage de l’AF, ou les Menus à onglets (mais il y a encore beaucoup de travail pour Sony de ce côté là, même si ils font beaucoup mieux que Fuji ou Panasonic).

5 – Feel In The Hand – Là, je ne peux pas trop parler de Sony, n’ayant pas eu à tenir à bout de bras un Sony durant 3 ou 4 semaines… Et je crois qu’il faut au moins 3 ou 4 semaines de prises de vues intenses, pour se rendre compte si un appareil peut vraiment vous convenir… Sur ce plan, Canon a fait de gros progrès ces dernières années, par exemple au niveau des formes et des matériaux. On est parvenu à une quasi perfection depuis l’EOS 5DsR de 2015.

 


Mais ce n’est pas tout… On pourrait ajouter encore, la question des optiques… Qui restent toujours à l’avantage de Canon, même si Sony progresse et sera bientôt renforcé de la gamme Sigma Art.

Ou même l’offre logicielle gratuite qui accompagne votre boitier… Canon DPP poursuit son bonhomme de chemin et s’améliore un peu à chaque fois. Il en est de même des applications de pilotage Canon, pour iPhone, iPad et Android.

N’oubliez pas le marché de l’occasion : si vous désirez revendre votre matériel (la demande en canon reste forte)… Ou acheter du matériel d’occasion (l’offre Sony est très faible). Ou encore revendre votre matériel Sony un jour (la demande de matériel Sony sera-t-elle suffisante ?).

La différence de poids entre hybrides et reflex Full Frame ? Et bien, elle n’est pas aussi importante que beaucoup l’imaginent… Il faut comparer au cas par cas.

La fiabilité : celle de Sony pose pas mal de question (assez régulièrement). Alors que celle de Canon rassure… Et la disponibilité des Services Pro, ne doit être oubliée.

Sachant que Canon va proposer son hybride Full Frame d’ici 12 à 18 mois (à la louche), je me dis aussi, que les Canonistes ont tout intérêt à attendre (du moins ceux qui auraient envie d’utiliser un viseur électronique : et ce n’est vraiment pas mon cas)…

Mais il y a encore beaucoup d’autres points à discuter… Et éventuellement : les bonnes raison de switcher de Canon à Sony. Je ne doute pas que certains lecteurs vont en faire la liste en commentaires !

Et vous qu’en pensez-vous ? En tous cas : rappelez-vous : tout ceci est « sans importance » ! Respectez l’opinion de votre voisin qui ne pense pas comme vous… Restez encore plus polis et courtois que d’habitude, car ce sujet est sensible… Soyez prévenus : je supprimerais sans avertissement tout commentaire « non conforme ». Et au bout de trois commentaires supprimés pour cette raison : je bloque l’utilisateur impolis pendant 1 an… A vous de jouer !

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

85 commentaires

  1. Une 6ème raison de passer de Sony à Canon (ou Nikon) : Les accessoires flash. On peut s’équiper pour pas cher de petits flash cobra (yongnuo YN560 IV par exemple) avec de petits transmetteurs radio vraiment pas cher pour faire un studio. Mais ça n’existe pas sur Sony (en tout cas pas au même prix : 70e le flahs, 30e les deux transmetteurs).

    Bon, en fait, peu importe la marque, ce qui compte ce que vous soyez a l’aise avec votre appareil et que les photos soient bonnes.

  2. C’est amusant si je puis dire, mais je me suis posé la question de switcher vers Canon à la sortie du 6D mark 2.

    Mon alpha 850 commence à vieillir sérieusement et me limiter dans la montée des iso vu les progrès des derniers boitiers, pour faire de la photo en salle de sport par exemple.

    Puis finalement changer requiert trop d’investissement. J’ai lorgné vers les boitiers alpha 7 : mais deux choses me freinent.

    1/ leur décote est vraiment importante : cela cache t’il quelque chose ?

    2/ mettre des objectifs lourds de la série alpha avec bague d’adaptation ferait peut être une mise à jour à moindre frais, mais je trouve que cela déséquilibre dangereusement l’appareil vers l’avant (mon petit Olympus EP5 en a fait les frais !).

    En outre on doit perdre en luminosité avec cette bague (et en qualité). Par conséquent, je pense que l’alpha 850 va me suivre quelque temps jusqu’à trouver les finances d’achat d’un alpha 99ii. Vraiment triste que Sony n’est pas fait un 850ii !

    • La décote (très importante en effet), tient essentiellement au fait, que le marché de l’occasion est quasi inexistant. Donc qu’il y a très, très peu d’acheteurs de ce genre de boitiers d’occasion.

      1 – Car ils n’ont pas encore fait preuve de leur fiabilité (à tord ou à raison, les gens n’ont pas encore de recule sur cette question. A tord, ou à raison ! )… Alors que lorsque l’on achète un EOS 5D MkIII d’occasion, on sait à peu près à quoi s’attendre.

      2 – Ce type de boitier attire les « avant gardistes », et ceux-là : je dirais « sociologiquement » sont plutôt tourné vers le matériel neuf… Car « les avant gardistes » ont un pouvoir d’achat plus important, que les « traditionalistes ». Le fait d’avoir un pouvoir d’achat moins confortable, incite en effet à être plus prudent dans ses choix. Donc à se limiter à ce qui a « fait ses preuves ». On peut prendre moins de risque lorsque l’on est fauché.

      • et aussi, quand on passe d’un 5DIII a un 5DIV on gagne « un peu » mais pas grand chose pour un énorme cheque a faire en plus. quand on passe du 6D au 6DII c’est encore pire, on pert même certaines caratéristiques, donc les « vieux » tiennent bien la cote. pareil pour un D810 nikon qui est un très bon boitier 100% fonctionnel.

        chez sony, la série 1 était super mauvaise, la série II un peu mieux et la 3 a l’air très impressionnante. on a pas trop envie de se tapper la série 2 bourrée de défauts alors que la III est bien mieux. je pense que les A7III et A7RIII tiendrons mieux la cote, ils ont bien mieux nés que les 2 séries d’avant.

        • Effectivement : lorsque l’on expliquait que les Sony A7 et A7R étaient des prototypes « non finalisés » et très peu utilisables, on ne m’écourtait pas…

          On voit à quel point Sony a progressé.

          Mais ont-il progressé suffisamment pour dépasser canon au niveau ergonomie ? Je ne le pense pas…

          Mais ceci explique en tous cas que les acheteurs des premières séries (A7 premier et secondes version), ont clairement essuyé les plâtres : et ces modèles sont invendables (ou bradés).

          Les version III tiendront sans doute mieux la cote. Du moins si la fiabilité est au rendez-vous…

          Mais cale on n’en sait encore absolument rien . Lorsque l’on découvre que la trappe de batterie n’est pas protégée et que l’eau paut venir dedans, dès qu’on tient l’appareil à l’envers sous la pluie : cela pose question…

          • Mais ont-il progressé suffisamment pour dépasser canon au niveau ergonomie ? Je ne le pense pas…
            –> je pense que personne ne le pense ca….
            Les version III tiendront sans doute mieux la cote. Du moins si la fiabilité est au rendez-vous…
            –> sony a l’air d’avoir assez confiance, pour l’instant tous les A7III sont vendus avec 5 ans de garantie, de quoi rassurer pour l’utiliser et la revente.

            • Cela veut dire que le gens « ont tellement peu confiance en la fiabilité de Sony… que Sony a été « obligé » de monter à 5 ans de garantie, afin de compenser ce manque de confiance et rassurer des acheteurs (qui sans cela n’achèteraient peut-être pas aussi volontier)…

              Ce qui est une très bonne chose (pour les acheteurs).

              Mais une garantie aussi longue est aussi (selon moi) : un indicateur évident qu’une garantie de durée classique ne suffirait pas, face à la fiabilité approuvée des autres marques.

              En quelque sorte : lorsqu’une marque est obligé de proposer ne garantie aussi élevée, c’est une façon de lever « hypothèque du risque » qui colle à tout produit nouveau, à la fiabilité inconnue…

              Bref : personnellement je n’ai pas beaucoup confiance en la fiabilité de Sony. N’ayant pas pu l’approuver sur une longue période.

              Cela ne veut pas dire que je les suspecte d’être fragile … Cela veut plutôt dire que je n’ai « aucune certitude », qu’ils soient solides.

              C’est différent.

              • Oui et non. En terme de calculs, si tu colles une garantie longue, c’est que tu as confiance dans le fait que ça va pas te coûter trop cher parce que ton produit est solide.

                 

                Ou que tu as un bon département juridique.

                • Vraiment je pense exactement… l’inverse !

                  Le « manque à gagner » sera 100 fois plus important (que les dépenses éventuelles liées à la garantie), si par malheur les ventes d’une nouvelle gamme ne décollent pas (à cause d’un manque de confiance sur la fiabilité)…

                  Surtout dans un domaine comme la photo (ou la fiabilité est vitale) et surtout dans le cas d’une gamme totalement nouvelle et innovante.

                  Si Sony doit rembourser quelques milliers boitiers ce sera beaucoup moins coûteux, que de ne pas vendre de boitiers du tout… (et cela même si la proportion de boitiers cassés sous garantie monte à 10% ou 20%)…

                  Ils ont fait leurs calculs… Et ils comptent sur une fiabilité raisonnablement acceptable bien entendu (et encore heureux) !

                  Mais ils se méfient plutôt, du manque de confiance des acheteurs potentiels ! Ce qui est assez logique.

    • Je ne comprends pas bien en effet « l’alourdissement » régulier des boitiers et objectifs de cette gamme Sony.

      L’argument « gain de poids » a tendance de plus en plus à s’amenuiser. Sans doute les spécialistes du marketing ont-ils compris que un acheteur de Full Frame, n’est pas intéressé par un gain de poids prioritairement. Mais qu’il est d’abord intéressé par le piqué, la résolution elles performances…

  3. Je suis plutôt d’accord mais le point 2 est franchement discutable: les courbes log sont dispo chez Sony depuis un bon moment (s-log2, s-log3…etc), et contrairement à ce que peut affirmer l’auteur du billet orignal, la dynamique s’étend sur 14 stops. Dire que le C-log (qui s’étend sur 12 stops si on en croit ses propres dires) est meilleur c’est assez étrange comme raisonnement je trouve. Et pour une personne qui semble s’attacher à la vidéo le recadrage sur capteur pour l’enregistrement en 4k ne semble pas plus le déranger que ça (car si la diffusion en 4k n’est pas encore hyper utile, son enregistrement est un véritable atout). Je ne doute pas des compétences en photo de Marc Schultz, mais en vidéo il semble être un peu à la ramasse.

    En revanche je ne sais ce que vaut un 5DIV par rapport à un Sony alpha en compression des fichiers pour la vidéo, c’est un point qui peut faire la différence (même s’il ne l’évoque pas). Si quelqu’un sait je suis preneur :)

  4. Ce qui a fait acheter des Sony pour les personnes qui se sont mis à la photo numérique c’est la stabilisation intégré dans leurs boitiers, je parle des premiers Sony qui n’était pas encore au niveau Canon ou Nikon, maintenant je pense que ce n’est plus le cas.

  5. Je viens de faire le switch Canon > Sony (après 30 ans chez Canon et une incursion de 2 ans chez Nikon)  et très honnêtement, je ne regrette pas mon choix.

    Je n’ai rien à reprocher à Canon mais j’avais envie de me frotter au monde hybride. Je me suis fait très rapidement à la visée électronique, malgré mes réticences, et j’apprécie la qualité du capteur, la stabilisation intégrée, la qualité des optiques, la plage dynamique et le ratio résolution/performances : en effet, qui propose aujourd’hui, un boîtier de 42 MP capable de suivi dynamique à 10 i/sec, avec une dynamique de 15 IL ?

    Les images obtenues sont étonnantes car à la fois très fines, très détaillées et très douces, et on sent tout de suite qu’il y en a sous le pied en post-prod.

    Quant à l’argumentaire du système flash cité ici, ça me fait sourire, on va bientôt nous faire croire qu’un système complet flash Canon c’est pas cher, alors que c’est quasiment aussi coûteux que chez Sony, au point que j’envisageais, dans les deux cas, de compléter mon équipement en lorgnant du côté de Godox ou Yongnuo, comme de plus en plus de photographes d’ailleurs.

    • Question flash c’est sûr que ça n’est pas un argument, je viens de m’équiper en Godox et il n’y a pas photo avec les systèmes des grandes marques, les V850 ou 860ii (selon que l’on veut du TTL ou pas) sont sur batterie (fini le merdier des piles) avec une puissance et une autonomie au top, une qualité de finition qui n’a rien à envier aux grandes marques et un prix plus ou moins deux fois inférieur… le tout que ce soit pour canon Nikon ou Sony …
      Sur  le reste je suis perso convaincu Canon (question ergonomie, couleurs, et parc optique) cependant sur l’article il y aurait 5 raisons sauf que la 1ere peut se discuter, la 2e à voir, la 3e ok, la 4e OK et la 5 reste à mon avis assez subjective…

       

  6. 1/ Ovf

    2/ Réactivité AF

    3/ Ergonomie

    4/ Tropicalisation (confiance)

    5/ Autonomie

    6/ SAV

    7/ CPS/NPS

    8/ Revente

    en 2018, y a toujours pas photo…

    • Tout ça, c’est ma^tiné d’idées reçues, et c’est une question de goût et de besoins de chacun.

      1/ OVF : le viseur électronique a l’avantage de présenter ce qu’on verra à l’écran, sans parler de son espace et la loupe manuelle de MAP.

      2/ Réactivité AF : venant de Canon et ayant utilisé de longues années les grands blancs, je sais parfaitement de quoi on parle et Sony est au mons aussi bon.

      3/ Ergonomie : aucun problème pour passer de Canon à Sony, simple question d’habitude.

      4/ Tropicalisation : argument pipeau (mon A7RIII s’est pris des paquets de mer ainsi que des draches, et aucun problème, pas plus en tout cas qu’avec mes ex canon).

      5/ Autonomie : là encore, tu devrais t’informer au lieu de colporter des idées reçues. Une batterie me tient au moins 800 clichés, comme sur mon 5D MkIV ou 7D. Sony a changé les batteries sur sa gamme actuelle.

      6/ SAV : argument non recevable, il ya sûrement autant de cas de satisfaction que de déboires, et c’est documenté nulle part.

      7/ CPS/NPS : aucun intérêt fondamental. Malgré mes 15000 euros de matos Canon, tout en L et en « pro », je n’ai eu droit qu’à la catégorie argent, car c’est toujours le plus faible dénominateur qui détermine la catégorie.

      8/ Revente : ça aussi c’est n’importe quoi. Quel que soit le matos, quelle que soit la marque, la revente, c’est 50% de décôte.

      En 2018, il y a toujours els mêmes idées reçues qui circulent, visiblement. Le problème, c’est que le marché est en train de changer totalement, et c’est bien pour ça que Canon + Nikon travaillent d’arrache pied sur une gamme hybride en mesure de rivaliser avec la triplette A7RIII, A9 et A7III. D’ailleurs, ce dernier, a le meilleur rapport prix/prestations du marché.

      • 1/ Le viseur électronique est une simple arnaque vendue à coup de marketing (moins cher à produire). Je n’achète pas du marketing, j’achète le matériel qui me convient (si l’evf vous suffit, tant mieux, mais pour moi, impossible de travailler avec, car je n’ai plus le contact avec un truc qui s’appelle la lumière et accessoirement, ça fait longtemps que je sais ce que ça va donner à l’écran avec n’importe lequel de mes réglages)

        2/ Je parle de la réactivité de l’AF à la map (2 à 3 fois moins rapide qu’un reflex)

        3/ Chacun son truc…je vous l’accorde…(sur les télé, préférence au reflex quand même)

        4/ Faut que j’en parle à mon pote qui à planté un Sony à la Toussaint, juste pour un grain, mais les Sony sèchent bien ;-)

        5/ Ouais, plutôt 5-600 d’après ce que j’ai vu soit 2 à 3 fois moins que ce que j’ai sur mes boîtiers (Pour les photos hors pro, je pars sans batterie de secours)

        6/ et 7/ Là est la grosse différence : prix, remises pro, nettoyage capteurs gratuits, reprise occasions, prêt de matériel, test matos gratuit. Je sais que je n’aurai jamais ce niveau de service chez Sony.

        8/ Absolument pas, car il y a plus d’acheteurs et on peut revendre plus facilement et rapidement. Au pire, ma boutique me le reprend (la boutique Sony, aussi ?)

        En 2018, il y a toujours des photographes (amateurs ou pas) qui achètent des fiches techniques en espérant que la qualité de leurs images en dépendra (d’ailleurs, ils changent de crèmerie)

         

        • Tsss, RAGE…

           

          Fin de discussion en ce qui me concerne. Je vais aller relire la fiche technique de mon appareil pour être sur d’être opérationnel pour le gros projet de documentation et environnemental auquel j’espère collaborer bientôt.

          Sur ce, ^^

        • @ Rage : je te rappel, que l’on reste sur le terrain du débat d’idées : amical et souriant, n’est-ce pas ?

          Encore plus sur cette discussion, que d’habitude…

          Imagine (lorsque tu réponds à quelqu’un) : qu’il soit en face de toi chez des amis communs. Et qu’il te réponde en souriant ! ! !

          Amicalement… Merci d’avance !

          • J’ai répondu avec humour en souriant  (smiley) à un commentaire où je me fais insulter (qui est toujours en ligne, lui). Tu as une drôle conception de la censure…

            • J’ai beaucoup trollé ou critiqué JFV ici, mais la censure n’est pas vraiment une caractéristique de la section commentaires de son site. C’est plutôt très libre sur le ton et la discussion, ça personne peut lui reprocher. ;)

              (Et merci à lui. Quoiqu’il faille modérer aussi de temps à autre bien entendu.)

        • je profite de ce passage polémique, en tant que lecteur, pour vous dire que bien que vous ne soyez pas d’accord, votre débat reste néanmoins intéressant, je trouve qu’il permet éventuellement de se forger son opinion en fonction des arguments que vous apportez.

          si vous pouviez juste éviter les petites provocations pour vous recentrer sur le débat qui lui est formateur pour toutes les catégories de photographe. merci

      • Je ne suis pas d’accord avec toi Gilles, concernant certains points…

        Et notamment la question de la revente  ( 8 ) ! Pas d’accord du tout…

        Moi qui revend très souvent mon matos sur Paris (vu que j’achète pas cher à Hong Kong) : je te garantis, qu’il existe un réservoir immense d’amateurs sur leçon coin… et mes objectifs partent en 24 / 48h. Cela serait absolument impossible en Sony.

        Je te dis ça sur la base du nombre de pages / vues et de messages reçus par annonce postées. C’est totalement évidement selon moi.

        L’abondance d’acheteur, permet de conserver un prix plus élevé plus longtemps. Et le matos fini toujours par partir…

        • c’est surement encore plus vrai des que tu tape un peu dans le l’exotique.

          si un 24-120 sony ça doit pas être compliqué a revendre le 100 2.8 tout chelou de sony ça doit pas être facile !

      • Tu appel cela des « idées reçues » : c’est ton point de vue Gilles…

        Pour moi (et beaucoup d’autres) : ce ne sont pas des idées reçues, mais de faits.

        1 – L’EVF par exemple…  Même pas en rêve, pour énormément de photographes professionnels ! Pour moi, « même pas en rêve ». Ou alors dans 5 ou 10 ans : il faudra qu’il fasse d’énormes progrès…

        Alors je sais que cela dépend des gens et des goûts. ET je comprends que certains apprécient les EVF. Mais pas tous ! Ils sont à mon avis encore minoritaires à préférer l’EVF. Je ne dis pas que cette proportion ne va pas grandir. Et sera peut-être un jour majoritaire (pourquoi pas).

        Mais aujourd’hui  : la « détestation » et le « rejet » de l’EVF par la majorité des photographes pro (ça je le vérifie au quotidien), c’est encore une réalité ! Pas du tout une « idée reçue »…

        Qu’ils aient raisons, ou tord : n’est pas le problème… Mais c’est un fait.

        • Ces critiques récurrentes sur les evf ça devient lassant.

          Je serais curieux de savoir quel pourcentage de photographes pros ou amateurs seraient réellement gêné par l’utilisation d’un EVF (en tout objectivité bien sur) à tel point de trouver ça inutilisable…

          Et pourtant…. Ces EVF tant décriés ont tout de même su convaincre des pro qui ne reviendraient pour rien au monde à l’OVF (mais ceux là tu n’en parle jamais… Faut bien faire du Sony bashing) Ne serait-ce que pour visualiser directement le résultat qui sera obtenu avant même de déclencher, pour regarder ces clichés dans le viseur sans être gène par le soleil, etc.

          Certains diront que rien ne vaut l’OVF car ça fait bien de dire ça, ça fait pro!

           

           

           

          • Lassant ?  Désolé, mais parmi mes collègues pro (et j’en connais des dizaines), je n’en connais que quelques uns (seulement 2 ou 3 seulement), qui sont passé à des EVF…

            99% des pro que je connais sont restés en reflex.

            Attention, je ne parle ici que des pro… Je ne parle pas des amateurs qui vendent 2 ou 3 photos de mariages.  Et qui se disent pro (mais qui n’en sont pas).

            De toutes façons un pro expérimenté, n’a absolument pas besoin de visualiser un EFV pour vérifier et connaitre l’exposition qu’il obtiendra… Vraiment pas !

            Je te signale, qu’avant même l’arrivée du numérique, on shootait sans écran, donc sans vérifications : et que l’on réussissait 95% de nos expositions.

            Avec l’écran pour vérifier (depuis 1999 environ) et les progrès des RAW : on est passé à quasi 100% d’expositions réussies. Du moins, si l’on connait son métier !

            L’intérêt de l’EVF n’est surement pas ici… (sauf pour les débutants).

            Et regarder ses photos après les avoir prises : c’est vraiment un truc que je ne fais pas souvent… Pas besoin : je sais qu’elles sont bonnes en général. Cela peut m’arriver de temps à autre : dans ce cas, je me mets à l’ombre et l’écran suffit bien.

            • Pour avoir rencontré et discuté avec un photographe de plateau (pro) sur des tournage de film (christophe brachet): pour aucunes raisons il ne reviendrait à l’OVF justement pour tout les avantages que lui apportent l’EVF. Il travaille avec un A9 qui lui a changé la vie, pour plein d’autres raisons, notamment déclencher une rafale avec suivi dans un silence totale, primordiale sur un tournage.

              Et quand tu dis que 99% des pros que tu connais sont restés en reflex, ça ne représente qu’une infime quantité de personnes… Donc quel intérêt de prendre ce pourcentage pour une référence sur laquelle appuyer tes arguments. Il s’agit que d’un échantillon, donc…

              Tu dis: « De toutes façons un pro expérimenté, n’a absolument pas besoin de visualiser un EFV pour vérifier et connaitre l’exposition qu’il obtiendra »

              Ça veut dire quoi ça?? Qui es-tu pour dire cela??

              Tu travaille différemment, très bien, mais encore une fois tu ne te base que sur ce que tu connais / pratiques (toi et/ou les pros que tu connais…)
              Est-ce vrai pour tout le monde? C’est bien la preuve que non.

              OUI il y a des pros qui sont passés à l’EVF et NON tous ne sont pas revenus et ne reviendront pas aux reflex. Parce que les hybrides EVF apportent des avantages que n’apportent pas les reflex (et vice versa, on est bien d’accord) mais tous les pros n’ont pas le même usage de leur matériel.

              Il ne faut pas systématiquement croire que TA vision et celle des pros que tu connais est la vrai, la bonne.

              Pourquoi n’irais-tu pas interviewer un pro qui a quitté sont reflex pour un EVF et qui ne le regrette pas tout en présentant ses arguments et présenter cela sur ton blog. Ca irait peut être à l’encontre des idées qui te sont bien encrées?

              Effectivement avant le numérique  on shootait sans écran. A une époque aussi il n’y avait pas d’AF… On va où avec ce genre d’argument???

              Il n’y a pas que l’exposition , tu as aussi la profondeur de champ que tu peux visualiser en direct et la modifier aussitôt suivant le résultat désiré. Et ne me dis pas qu’un pro n’a jamais besoin de vérifier et/ou rectifier son ouverture.

              Je n’arrive pas à savoir si tu cherches perpétuellement à te convaincre que le matériel (la marque?) que tu utilise est le mieux parmi tout ce qui se fait. Ou si c’est simplement parce que les EVF en question ne sont pas estampillés Canon?

              Tu te donnerais du crédit si tu présentait d’autres cas que des photographes qui sont revenus à Canon. Car le contraire existe, pourquoi ne pas en parler?

               

               

              • Photographe de plateau : il entre dans le 1% des pro qui ont vraiment intérêt à utiliser un hybride, en effet…

                C’est logique : la plupart de ceux qui ont besoin de silence absolut, se tourneront vers un obturateur électronique… Et tant mieux !

              • Je suis aussi un photographe pro qui a acheté des hybrides (Panasonic), car parfois ça m’arrangeait.

                J’utilise aussi un viseur électronique quand ça m’arrange, ce qui me permet d’avoir un appareil minuscule, quand ça m’arrange.

                Pour le reste, sache que je suis pas un passéiste : mais au contraire un « avant gardiste »…

                je suis passé au reflex numérique en l’an 2000 (bien avant tous mes collègues).

                J’ai crée mon premier site de photographe en 1997 (bien avant tous mes collègues).

                Je suis passé à un logiciel de catalogage pour trier les photos en l’an 2000 : iView Media Pro (bien avant tous mes collègues).

                J’ai adopté Lightroom en 2006 (bien avant tous mes collègues).

                Donc, on peut dire que je sais reconnaitre une avancée technologique, lorsqu’elle se présente ! Et crois moi je n’ai pas perdu la main…

                Si un viseur électronique était un véritable progrès technologique : ça se saurait… Mais non : c’est encore un gadget peu performant, seulement utile soi l’on veut miniaturiser des petit appareils (bravo Olympus n°1 des hybrides pour l’avoir compris).

                Mais sur un Full Frame : l’EVF reste surtout un point faible… Ce qui ne veut pas dire que le viseur électronique est sans avenir. Il est encore très mauvais, mais on peut espérer qu’il progresse, dans les 5 ou 10 ans à venir.

                Le viseur électronique promet des innovations futures… Qui arriveront ! Mais elles ne sont pas encore là. Donc il est encore inutile en 2018 d’y passer (sauf dans des cas particulier : oui pour un photographe de plateau, l’obturateur électronique est un progrès).

                Mais pour tout le reste : rien d’indispensable…

                Lorsque les hybrides Full Frame seront arrivés à maturité (ce qui inclus l’écosystème qui va avec) : ne t’inquiète pas… J’y passerais ! Car je suis assez intéressé de disposer du meilleur matos possible.

                Pour le moment j’estime que ce n’est pas Sony. c’est tout…
                Mais si c’était le cas : alors je choisirais Sony.

                Mais selon moi : ce n’est pas encore le cas… (ainsi que pour la majorité des photographes pro, qui comme moi restent très majoritairement équipés de reflex ! J’insiste : « très majoritairement » ! ! ! Et ils ont bien raison… du moins tant que les EVF restent ce qu’ils sont en ce début 2018).

                Alors oui : il peut exister certains « domaines très précis » (photo de plateau par exemple) : ou le choix de Sony est assez facile à comprendre.

                Mais pour tous le reste : je pense que les reflex restent un bien meilleur choix. D’ailleurs ils équipent encore 95% des pro…

                Et représentent encore les 3/4 des ventes auprès des amateurs experts. Est-ce un hasard ? Certainement pas…

                La lente progression des hybrides s’explique facilement… SI ils étaient plus pratique et plus efficace que les reflex : leur progression serait beaucoup plus rapide.

                Il est assez probable que Canon aide les hybrides à progresser. Déjà lorsque Canon sortira son hybride Full Frame : on aura le premier hybride avec une bonne colorimétrie !

                Ce sera déjà une assez bonne raison de l’essayer…

            • Sur l’avantage de l’EVF de « voir ce qu’on verra à l’écran » (pour ça il faudrait déjà avoir un écran calibré comme l’EVF, mais bon…), c’est basiquement la même visée qu’avec l’écran arrière des reflex (une fois le miroir relevé, avec quel type de visée on pourrait shooter à l’écran arrière, sinon?) et même des vieux compacts à 50€ d’il y a 15 piges. l’EVF c’est juste un 2ème écran arrière plus petit collé en haut du boitier, j’ai l’impression que c’est surtout le fait de vouloir coller l’oeil dans un viseur qui attire certains photographes plus que les « avantages » de la visée électronique. Là où les hybrides ont su se démarquer c’est en proposant des fonctions plus avancées, les constructeurs de reflex n’en voyaient probablement pas la nécessité sur des appareils censés être utilisés via l’OVF, mais hormis le fait de mettre l’oeil dans un viseur les reflex permettent DEJA de voir ce qu’on verra à l’écran avec l’écran arrière et pourraient théoriquement bénéficier de toutes ces avancées (excepté les reflets au soleil mais apprécier les couleurs et les contrastes d’une photo sur un écran dont la calibration est relativement inconnue n’a à mon sens pas d’intérêt, donc il servira surtout à vérifier son cadrage et sa compo auquel cas les reflets ne gênent pas vraiment).

              Sur l’autonomie je suis d’accord avec Rage, ce n’est pas UN Sony qui peut dans les meilleures conditions shooter à 800 vues qui changera le fait qu’elle est globalement bien plus grande en reflex, pareil pour la réactivité AF.

              Sur l’ergonomie je suis en revanche plutôt de l’avis de Gilles, pour l’ergonomie c’est une question d’habitude qui est forcément plus compliquée à prendre pour un utilisateur reflex convaincu. Quant à la tropicalisation, je suis plutôt de l’avis de Gilles aussi parce que c’est l’un des arguments principaux de Pentax de dire que leurs boitiers sont les seuls vraiment tropicalisés ^^.

          • Perso j’aime pas les EVF et j’ai des yeux assez fragiles (et collés à un écran assez régulièrement) donc je refuse de shooter avec un EVF (un OVF hybridé pourquoi pas).

             

            Pour le moment.

             

            Je dis pas que dans cinq ans la donne sera pas différente et que j’aurai pas changé d’avis avec les EVF futurs, mais pas aujourd’hui.

  7. Ben moi je switch vers…..

    un iPhone -<:p

    Franchement à notre époque entre Sony, Canikon et les autres… le rendu est bon chez tout le monde !

    Après, seule la pratique nous fera pencher vers telle ou telle crèmerie, et je trouve ca super !

    Perso j’aurai bien du mal a passer chez sony car j’ai besoin d’un tank qui résiste à la condensation extreme, et de focales supérieurs à 500 mm.

    Je me demande quand même tout les soirs avant de m’endormir si je vais craquer pour le nouveau mâle alpha ou le « so cute, so stealth » Leica MONOCHROME ! ahahaha !

    allez vroouuum les amis je suis déjà loin !

      • Jeff tu déformes mon propos hein ;)… J’ai pas dis « bon pour tout le monde » mais, et c’était bien là la subtilité de mon propos, « bon chez tout le monde » …

        Le fait que tu sois sensible à la colorimétrie canon (chose à laquelle je suis sensible aussi en passant), détermine que tu n’iras pas vers d’autres marques, mais ce ne sera pas forcement le choix de qq un spécialisé en n&b par exemple…Il pourra lui par contre préférer la sensibilité du capteur sony, voir se palucher avec son leica monochrome si c’est ce palucher sa spécialité, etc…

        Bref je disais donc que maintenant on fait ses choix en rapport à un usage et non plus en rapport à un avantage technologeek et c’est très bien !

  8. Je vous rappel, à tous : que l’on reste sur le terrain du débat d’idées : amical et souriant, n’est-ce pas ? Encore plus sur cette discussion, que d’habitude…

    Imaginez (lorsque vous répondez à quelqu’un) : qu’il soit en face de vous chez des amis communs. Et qu’il vous réponde en souriant ! ! !

    Donc : répondez « amicalement », svp…

    Merci d’avance !

  9. Je pense qu’à l’heure actuelle, c’est surtout l’usage/type de photos et ainsi découle les objectifs qu’on utilise qui font pencher le choix.
    Pour l’instant, il me semble que pour le portrait est plutôt côté Sony (stabilisation du capteur, Eye AF vraiment efficace), l’animalier et sportif est Canon (objectifs, autonomie…), événementiel : le spectacle et télévision Sony, Architecture ex-aequo, vidéo Sony…
    Service Pro Canon, même si Sony le développe depuis l’année dernière.

      • Pourtant c’est bien à ça que les raw servent, sortir les couleurs que l’on désire ;)

        Surtout qu’on peut imiter à la perfection le rendu des capteurs Canon avec des capteurs Sony, c’est le contraire qui est plus compliqué..

        C’est toujours plus facile de rajouter du bruit, simuler le flou d’un OLPF, saturer des couleurs ou boucher des blancs que l’inverse!

        • Oui, mais justement non ! La création de profiles d’étalonnage est nécessaire pour obtenir les images à la colorimétrie souhaitée.

          Il faut en créer des « sur mesure » (avec des outils comme le Color Checker Passport). Sauf que cela ne marche pas parfaitement… On peut juste améliorer les choses.

          Le 1er problème c’est que ce n’est pas à la portée de grand monde. Le second problème : c’est que ce n’est pas parfait : donc cela oblige a ajouter encore d’autres corrections colorés : ce qui prend du temps… EN ensuite il faut les appliquer en lot (et cela ne marche pas pour toutes les images)… Donc perte de temps.

          Alors que en canon : paf dans Lightroom ou Camera Raw il suffit de choisir le profile « Camera Standard » : et on obtient immédiatement un rendu polyvalent et agréable… Inutile de se prendre la tête: car on a déjà une meilleure base de travail.

  10. Dans mon cas, quand l’envie d’un Sony me prend, je n’ai qu’à aller dans une boutique faire une petite prise en main pour que ça passe assez vite. L’EVF, l’ergonomie, et la sensation « jouet en plastoche » me donne imanquablement l’envie de le lancer à bout de bras après quelques minutes.

    Peu importe ce qu’il y a ou pas dans la fiche technique, ce serait pour moi une véritable corvée d’en utiliser un. Tant mieux pour ceux qui s’y plaise, mais ce n’est pas mon cas.

    Faut aussi dire que le choix d’objectifs me pose problème. Entre le haut de gamme et les objectifs de kit, il n’y a pas grand chose. Et en tant qu’amateur, c’est exactement là que je me situe: mieux que l’objectif de kit, mais pas au point de payer une fortune pour du mato professionnel pour ce qui n’est, au final, qu’un hobby.

    Je trouve donc beaucoup plus facilement ce dont j’ai besoin chez les autres fabricants. Alors que passer chez Sony signifierait, dans mon cas, soit de me contenter de moins pour respecter mon budget (dans ce cas, aussi bien garder ce que j’ai), soit de dépenser bien au delà de mes moyens pour du matériel peut-être plus performant mais dont je n’ai pas vraiment besoin (encore là, aussi bien rester avec ce que j’ai).

    • CARL quand je te lis sur la « sensation de jouet en plastoc », je me dis que tu n’as pas du en tenir beaucoup, des Sony, ou alors on ne parle pas des mêmes produits.

      Venant du 5D MkIV et du 7D MkII, dont la finition est la sensation de solidité sont exemplaires, eh bien mon A7RIII n’a pourtant absolument pas à rougir de ce point de vue.

      Et je rappelle que Canon, dans els années 90 et 2000, avait tendance à donner dans le tout plastique, jusqu’au 5D et 5D MkII (que j’ai également eux et utilisés), et a mis un certain temps avant de se ressaisir (avec le 5D MkIII).

      • Ceux que j’ai essayé, c’était la série 6×00, les A7 « de base ». Et je n’ai pas été impressionné par ce côté plastoche, particulièrement sur les 6000. Je veux bien croire que les R peuvent être mieux à ce niveau, mais je ne suis pas dans cette gamme de prix…

        • Ben voilà, inutile donc de généraliser en te basant sur ta propre expérience.

          Les Canon aussi, dans les gammes EOSXX, EOSXXX et EOSXXXX ont un aspect plastoc plus ou moins prononcé au fur et à mesure qu’on descend dans la catégorie.

          Ce qui n’empêche pas ces appareils d’être bien en main, de donner une impression de robustesse et de l’être réellement. Ce qui est aussi le cas des autres marques.

          • Ben voilà, inutile donc de généraliser en te basant sur ta propre expérience.

            Je ne vois pas où tu lis que je généralise, je spécifie bien que ce n’est que mon impression basée sur les prises en main que j’ai effectuée, comparativement au mato que j’ai ou ai déjà eu dans une gamme similaire… Et ça ne me convenait pas, c’est tout. Et je ne vois pas trop non plus comment on peut donner son opinion sur quelque chose autrement qu’en se basant sur notre propre expérience…

            Et oui, les Canon entrée de gamme sont probablement les pires pour ce qui est de la sensation plastoc bon marché. Mais au moins la prise en main et l’ergonomie sont bonnes, tout en donnant l’impresion qu’ils ne vont pas non plus nous casser entre les mains. Et dès le moyen de gamme on a des trucs costauds tant chez Canon (80D), Nikon (D7x00) ou Pentax, donnant l’impression (fort probablement justifiée) d’une réelle solidité. Et si on veut être dans les hybrides, Olympus et Fuji sont aussi beaucoup plus convaincants que Sony à ce niveau.

            Comme je le dis plus haut, tant mieux pour ceux ne trouvant pas rébarbatif cette impression, à tort ou à raison, de plastique bon marché prêt à casser au moindre choc. Mais je ne suis pas de ceux-là.

  11. Le problème des Sony (et j’ai été un fervent utilisateur de ces appareils, jusqu’au A7R II), c’est qu’ils sont mis à jour pratiquement chaque année.

    Mon revendeur me disait qu’il avait des A7RII à ne plus savoir qu’en faire (c’est donc qu’ils se sont bien vendus), donc très peu onéreux, ayant perdu énormément de valeur en un tout petit peu plus qu’une année, le A7R III étant arrivé très vite.

    Et dans un an à tout casser, le A7R IV sera de la partie, et les A7R III ne vaudront plus rien.

    Or ils coûtent très cher à l’achat, ces magnifiques boîtiers.

    Et ne valent plus rien après un an, un an et demi.

    C’est ça qui est très dur pour les clients que nous sommes.

    Chez Canon, ça ne bouge pas assez, certes, mais au moins, notre boîtier n’est pas dépassé au bout d’une année. En tout cas pas par un autre boîtier de la marque.

    Cela dit, quelle claque Sony met au marché de la photo! Quelle dynamisme, c’est dingue!

  12. olivier montreuil on

    hello les passionnés.

    équipé en Canon (6D et 80D) je collabore avec un jeune photographe trés talentueux qui bosse dans la photo Automobile (pub et évenementiel)

    il est passé d’un Nikon a un SONY A7 RII et est équipé d’un 24 70 f 2.8, un 35 et un 50 1.8

    A noter l’incongruité du petit boitier avec le lourd f 2.8 Sony. un équipage pas agréable du tout en main.

    il a coupé son viseur OVF et ne travaille uniquement à main levé en visant avec l’écran arrière inclinable. Je suis bluffé par ce qu’il sort comme image, malgré le fait de travailler souvent avec de trés fort contrejour où le capteur sony excelle vraiment, mieux en résultat dans ces circonstances que mes Canon, mais rien non plus de délirant comme écart.

    Il fait un post traitement relativement soft sur LR et PS car il sait ce qu’il veut et ce dont il a besoin pour ses clients, et ses résultats sont vraiment magnifique, avec possibilite d’extrapoler de grand et beaux tirages qu’on penserait fait au moyen format tellement c’est bien défini.

    Je lui donne un coup de main pour les photos dynamique ou son SONY n’est pas trop à la fête, et là mon Canon fait le job, mais cet usage de l’écran arriére pour des cadrages vraiment chiadés me donne envie d’acheter un hybride comme le sien (je n’aime pas l’écran articulé et déporté du 6D Mk II) qui serait parfait avec la bague d’adaptation, mais j’aime bien mes couleurs Canon et ça sera finalement sans doute un Canon M5 ou M6 pour seconder mes deux reflex.

    Néanmoins son Sony bouffe de la batterie et n’a pas apprécié le climat humide d’une des derniére sortie. De mon point de vue, sur la base de cette expérience, question fiabilité ça peut mieux faire et c’est assurément moins fiable qu’un Canon (moi aucune panne depuis 10 ans)

    A cette occasion le SAV Sony n’a pas ete des plus rapide, moins en tout cas que celui de Canon.

    Bref du bon et du moins bon et le coté positif de tout ça c’est que Messieurs Canon et Nikon vont nous faire du bon Hybride pour compléter nos réflex !

      • Merci de ce judicieux commentaire Teiki et heureusement qu’il y a des spécialistes des fiches technique pour me rappeler à l’ordre

        Mais comme tu as pu le noter j’ai bien écrit qu’il avait « coupé » son viseur et cela sous entend que je sais qu’il est « électronique » !!!

        je voulais donc bien parler de « son viseur EVF »,  et ce qui semble évident quand on lit l’ensemble de mon commentaire et  me suis bêtement trompé dans ma rédaction.

        merci néanmoins pour ta vigilance et d’être là pour remettre de la rigueur dans nos commentaires

        • Bonjour,

          si le Sony avait eu un OVF, je l’aurais pris de suite pour sa compatibilité avec les optiques de toutes les marques pour ainsi dire…

          • « si le Sony avait eu un OVF, je l’aurais pris de suite pour sa compatibilité avec les optiques de toutes les marques pour ainsi dire… »
            Je dois reconnaitre que je ne saisis pas du tout la relation entre un OVF et sa compatibilité prétendue avec toutes les montures des différente marques d’objectifs …Que voulez-vous dire par là?

            Pouvez-vous développer votre argumentation avec pertinence?

  13. a mon avis l’hybride c’est plus une demande du gand public qu’une réele plus value pour la photographie et les constructeur l’on bien compris.

    Panasonic pour la vidéo l’a bien compris avec le GH4/5 ils ont proposé des choses que Canon a artificiellement bloqué dans ses boitiers pour a tout prix a passer par la case des Canon Eos 1DC.

    Mais le même Panasonic a aussi très bien compris que les vrais photographe ce qu’ils veulent c’est un boitier ergonomique d’une taille acceptable et leger (car ça ne sert a rien d’avoir le plus petit boitier du monde de toute façon il n’entrera pas dans une veste)

    Donc pour moi Canon n’est pas obligé de faire un hybride, car ils on prouver qu’ils savent faire très petit avec de l’aps-c et ils sauront faire aussi petit avec leur optics et mettrais en pls Olympus et Panasonic a la fois.

    Je bosse chez Pana, je suis équipé en pana, mais aussi en canon car cela fait depuis plus de dix ans que j’utilise du canon (je suis jeune par rapport a vous)

    Ce que j’ai pu remarquer avec Panasonic c’est le bon gouts de nous pondre un boitier petit leger et ergonomique au possible.

    Quand j’utilise mon Lumix DC-G9, j’ai l’impression d’avoir mon Canon Eos 5DMKIII et mon ex Nikon f6, ils ont utilisé le meuilleur de canon et de nikon, d’ailleurs les deux utilisateur avec un boitier DC-G9 ne sera pas du tout dépayser (roue codeuse, joystick, etc…)

    Et quand je vois ce DC-G9, je me dit que Canon est tout a fait capable de nous faire un Canon eos 6D de la taille de ce DC-G9 tout en gardant le mirroir et le viseur optique, par contre il faut qu’ils s’arrête de faire les radin dans les technologie embarqué

    Je compare les photos bokeh/colorimetrie entre mes deux boitiers actuelle

    5DMKIII+50L+85L vs DC-G9+25mm1.4+42,5mm1.2

    Question photo/bokeh a ouverture égale c’est du pareille au mêe évidemment le FF peut aller un peu plus loin, mais sans réelle gros avantage (je parle évidemment avec c’est optiques cité) par contre là ou il n’y a rien a faire est la colorimétrie de Canon qui est supérieur au Pana, par contre question dynamique je trouve que le petit Pana fait mieux que le Canon (certes plus vieux de six ans d’âge)

    Maintenant j’avoue que je préfère utilisé mon G9 par rapport a mon 5DMKIII a cause du poids plus que de la taille, je ne supporte pas les petit boitier c’est anti ergonomique pour ma part la taille du G9 est juste parfaite.

    Donc une réduction de hauteur (chez pas moi qu’ils innove dans le jeux de miroirs) pour rentre le boitier moins haut, ils faut pas spécialement plus mince et nous faire des belle optique ouverte et légère et un boitier Léger et on est bon, il faut pas beaucoup pour rivaliser avec un hybride question taille/poids

    mais en tous cas là ou le m4/3 est très bon c’est avec le 35-100 2.8, donc question taille/poids ça reste incomparable.

    Donc si Canon me sort un FF encore plus leger/petit que le 6DMKII avec les spec, voir mieux du 5DMKIV je serais preneur.

  14. Jf Peux-tu nous parler plutôt du nouveau processeur digic 8, du format C-Raw de Canon qui sera présent sur le 7D Mark III et déjà présent dans leur mirror-less es os M50.
    Je vois plutot l’inovation dans l’hybridation des Dsrl canon comme l’a fait Nikon avec le D850.

    Je vois que le viseur optique hybride avec un switch si on est en obturateur mécaniques ou électronique que j’espère bientôt global.

    Le meilleur des autofocus

    Pour moi L’ergonomie du Sony RIII même si elle est améliorer reste encore catastrophique sur la poignée principale
    Pas asser longue pour mettre toute la largeur de ma main ✋
    Pourtant je suis pas un basketteur rage lol.
    Franchement j’ai horreur d’avoir l’auriculaire qui flotte dans le vide.
    J’imagine mal pouvoir l’utiliser avec des gants, même de soie dans le froid ❄.

    • Ils ont hybridé quoi avec le D850 chez Nikon ? Ok c’est un bon reflex mais c’est un reflex tout ce qu’il y a de plus tradi (dans tous les bons sens du terme d’ailleurs : fiable, robuste, performant, réactif, excellente QI).

  15. Pingback: Canon vise officiellement le marché des hybrides - photoetmac.com

  16. ça fait maintenant presque 3 mois que je suis passé d’un D800e vers un A7RM3, après 10 000 shots, je ne suis vraiment pas déçu. Les craintes que j’avais sur l’ergonomie, l’AF, l’autonomie, l’Evf sont vites tombées.

    Je n’ai jamais eu un AF aussi précis et rapide, bien meilleur que le D800 en tout cas.
    l’ergonomie est plutot sympa, tout tombe sous la main, c’est tres rapide.
    autonomie pas les loins des 1000 shots.
    Evf très fluide en mode haute definition
    des optiques incroyables (55F1.8 , 85mm F1.8, 28mm F2, 12-24F4 et 24-105F4)

    donc je ne suis pas pret de repasser sur un reflex genre D850, 5D etc …

     

  17. Si le A7 III avait été disponible avant mon départ pour le Japon je l’aurai acheté pour remplacer mon 7D; après 9 ans chez Canon. Sony offre une meilleure qualité d’image (quoiqu’on en dise je paye pour ça, pas pour un capteur qui fait du bruit dès 100 ISO). Canon n’offre rien d’attractif et les boitiers sont trop chers.

  18. Amusants tous ces commentaires… Il n’y a pas qu’au foot que l’on trouve des chauvins !

    Et puis quand on aime, on défend !

    Pour ma part, je suis un marginal : pas de Canon, pas de Nikon, pas de Sony, pas de Fuji… Et pas de Photoshop, pas de Lightroom…

    Un extraterrestre avec du Pentax et DxO… Et on ne parle jamais de nous…

    • C’est vrai et ( amusant ? )ces débats sur les outils du photographe qui reste d’une stérilité totale mais très accrochés aux photographes. Les amoureux de la littérature ou de la peinture ne se posent pas la question de savoir avec quel stylo ou quel pinceaux l’auteur qu’ils aiment travail t-il !! Je fais de la photo depuis 40 ans et quand celles ci ne sont pas bonnes (il y en a beaucoup) le responsable c’est moi et pas mon appareil. Alors quelque soit la qualité technique de votre matériel c’est vous qui le pilotez et c’est à  vous de connaitre ses qualités et ses défauts, et sur cela Canon, Sony et tous les autres ne peuvent rien pour vous.

        • Il a raison PLDR22,

          on ne parle pas beaucoup de Pentax. Mais personnellement, ça ne me pose pas de problème. Je suis passé de Canon à Pentax, j’en suis très content, et le rapport Q/P est le meilleur du marché, effectivement.. What else?

          • Oui, excellent rapport qualité prix…

            Mais choix d’optique assez ridicule. Bon, si l’on a pas de gros besoins en optique pourquoi pas…

            Autre question : celle de la pérennité du système ? Personnellement je crains que Pentax ne disparaisse à moyen échéance (dans le 5 ou 6 ans ?). Car enregistrer des pertes années après années, ne plait pas beaucoup aux actionnaires… Mais espérons que je me trompe !

            Par ailleurs : ils sont les seuls fabriquant de reflex Full Frame, à ne pas avoir laisser entendre qu’ils préparaient un hybride Full Frame. Ce n’est pas rassurant.

            Même si je crois fermement qu’il restera encore tres longtemps (10 ou 15 ans) une forte demande de reflex Full Frame à viseur optique …

  19. L’aspect Revente à considérer avant Achat est bizarre, ça veut dire qu’avant même de l’acheter, on pense déjà à la possibilité de changer d’équipements.
    Au lieu d’utiliser un matériel jusqu’à ce qu’il aille au paradis des appareils photo, on pense le revendre d’ici 2-5 ans pour financer un modèle plus plus plus qui fera de nous un meilleur photographe.

    Ça me fait penser que les constructeurs devraient dans ce cas fournir un système de location longue durée sur un appareil photo avec option d’upgrade (pour 100€ de plus, vous pouvez avoir le modèle supérieur, puis le mois suivant, vous revenez sur le modèle de base), mais le photographe est attaché à la propriété, mais ça guérirait certaines personnes du GAS et pour un professionnel, il me semble c’est p-e plus facile de facturer dans le cadre d’une mission (mariage, un shooting photo) des frais de location.

    • Un photographe expert (ou pro) a tout de même intérêt à investir dans un matériel qui ne se décote pas trop…

      Lorsque j’ai acheté mon troisième (déjà) zoom 70-200 mm f/2.9 en 2001, j’ai du payer environ 2000 €… en me disant que je le revendrais 1000 € dix ans plus tard (tant qu’il reste présentable). Et c’est exactement ce qui est arrivé : en 2011 j’ai revendu cet objectif précisément 1000 €, à un jeune photographe pro, qui l’utilise toujours en 2018.

      Exactement la même chose pour les 16-35 mm f/2.8 et 24-70 mm f/2.8 que j’ai possédé, avant de tout passer en version f/4…

      Les système de leasing existent : et j’ai plusieurs collègues professionnels qui gèrent en leasing leurs équipement Mac… Et aussi leur équipement photo. Ce qui permet de le garder à jour… Ils changent tous les 2 ans environ.

      Moi je trouve ça un peu excessif et finalement assez coûteux. Car certains objectifs peuvent durer très longtemps sans usure apparente (avec l’aide d’un peu de Gafer)
      Alors que si on réfléchis et l’on fait de bon choix, on s’en sort mieux… surtout depuis que LeBonCoin existe ! On revient assez facilement son matos finalement.

      Et il y a aussi la location… Mais elle est couteuse et il y a perte de temps à chaque location (le photographe est un homme pressé). Je louais systématiquement mes Nikonos, lorsque je faisais de la photo de plongée par exemple (car ce n’était qu’une fois par an, ou même moins que ça).

  20. Une réaction concernant l’argument du poids !

    Ne pas oublier de faire des calculs avec chaque objectif lorsque l’on envisage un switch… Par exemple le 70-200 mm Sony pèse exactement le même poids que le Canon (donc le gain de poids sera léger au final : tu aura juste la sensation que l’ensemble pique du nez) :

    __________________________________
    Canon EF 70-200 mm f/2.8 L IS USM II = 1485 gr = 2014 €
    Canon EOS 5D MkIV = 890 gr = 2799 €

    Total poids Canon = 2335 gr
    Total prix Canon = 4813 €

    __________________________________
    Sony FE 70-200mm F2.8 GM OSS = 1480 gr = 2789 €
    Sony A7 III = 650 gr = 2399 €

    Total poids Sony = 2 130 gr
    Total prix Sony = 5188 €

     

    __________________________________
    Donc au final pour un ensemble boitier + 70-200 mm f/2.8 : 

    Sony A7RII + 70-200 est (légèrement) plus cher de 375 € que en reflex Canon.
    Sony A7RII + 70-200 est (légèrement) plus léger de 205 gr. que en reflex Canon.

     

    Autrement dit = zéro différence de poids dans le sac ! Car 205 gr, franchement c’est négligeable sur un total de 2,33 kg (Canon)

    Gain de poids inférieur à 10%

  21. Voyons maintenant le poids et le prix si l’on ajoute à l’ensemble un 24-105 mm f/4 :

     

    __________________________________

    Canon EF 24-105 mm f/4 L IS USM II = 795 gr = 1068 €

    Canon EF 70-200 mm f/2.8 L IS USM II = 1485 gr = 2014 €

    Canon EOS 5D MkIV = 890 gr = 2799 €

    Total poids Canon = 3130 gr

    Total prix Canon = 5881 €

    __________________________________

    Sony FE 24-105mm F4 G OSS = 663 gr = 1408 €

    Sony FE 70-200mm F2.8 GM OSS = 1480 gr = 2789 €

    Sony A7 III = 650 gr = 2399 €

    Total poids Sony = 2 793 gr

    Total prix Sony = 6596 €

     

    __________________________________
    Donc au final pour un ensemble boitier + 70-200 mm f/2.8 + 24-105 mm f/4 :

    Sony A7RII + 2 zoom est plus cher de 715 € que en reflex Canon.

    Sony A7RII + 2 zoom (légèrement) plus léger de 337 gr. que en reflex Canon.

     

    Autrement dit = zéro différence de poids dans le sac ! Car 337 gr, sur un total de 3,13 kg (Canon)

    Cela représente un gain de poids légèrement supérieur à 10%…

    Il peut exister d’autres arguments en faveur de Sony… Mais ce n’est pas vraiment le gain de poids ! Argument « légèrement » fallacieux non ?

  22. « Better color science »… là faut peut-être arrêter le char, quand même. C’est un mantra qui se répand sur les forums anglophones depuis quelques années, en gros depuis que les tests Dxo sont devenus une référence et qu’il a fallu autre chose pour différencier Canon.

    D’un point de vue physique (source données dxo), Canon est quand même connu pour avoir mis sur ses capteurs des color filter arrays plus faibles (moindre pouvoir séparateur) que la compétition, et ce pour booster la performance ISO. Ils ont fait ça jusqu’au 5dIV qui lui adopte grosso modo la même séparation que les capteurs Sony, et dont l' »impression de rendu » (puisque en matière de couleurs on parle bien d’impressions subjectives) est d’ailleurs beaucoup plus proche de Sony qu’auparavant.

    Pour le reste, la « color science » est une affaire de jpg. En raw, appareil profilé, ça n’existe pas.

    • Pas du tout… La color science n’est pas du tout une question de « science » ou de compactées techniques…

      Mais bien une question « artistique » de choix fait par les ingénieurs et concepteurs : en gros, n’importe quel capteur aurait la capacité de reproduire exactement l’équilibre de couleurs choisi par Canon.

      Mais les autres marques ont choisi une recette différente : par manque de culture de la couleur, tout simplement…

      Il ne s’agit pas de reproduire la réalité ! Pas du tout… Il n’a jamais été question de cela, d’ailleurs à l’époque des films argentique, c’était déjà la même chose : les films les plus populaires étaient faux.

      Le tout est de choisir un équilibre de couleurs (la distance relative entre chaque couleurs), qui soit faux, mais semble réaliste. C’est la même chose en architecture : pour que les colonnes du Parténon à Athène semble droite : il aura fallu que les architectes les construent légèrement en V. Et grâce à la perspective, elles paraissent plus droites. On a exactement le même phénomène en couleurs.

      D’ailleurs, ce n’est pas un hasard, si Fuji a exactement le même savoir faire que Canon, (mais avec des choix assez différents) : c’est juste une question de « culture »… Que Sony, Panasonic, ou Nikon n’ont pas…

      Apple par contre : a carrément « copié » le style coloré de Canon : et ça leur réussi… Les JPEG sont bien plus sympa au niveau couleurs, que ce que produisent les Samsung par exemple. Même si ces derniers ont de très bon capteur : cela n’a rien à voir avec les « capacités » du capteur.

      Mais tout à voir avec le choix.

      Qui s’applique aux JPEG : vous avez raison…

      Mais dans Lightroom, Adobe propose de « Profiles », qui permettent d’imiter (assez bien) le rendu des JPEG. On retrouve donc les Style d’image : Camera Standard, Camera Faithfill, est…

      C’est très pratique et cela fait gagner beaucoup de temps. Car sans eux il serait très difficile de retrouver le rendu des JPEG Canon, ou Fuji…

      Sachant que le rendu par défaut est « Adobe Standard » et l’on voit tout de suite à quel point il est moins bon. Il est moins bon, car il est conçu pour donner un rendu identique pour les RAW de tous les appareils de toutes les marques. A éviter !

      • Ben alors faudrait trouver un autre nom que « color science » puisque ce n’est pas une question de science. Posé comme ça on a l’impression que les ingés de Canon ont accès à une science que d’autres n’ont pas. C’est quand même la même opto-éléctronique pour tout le monde, non?

        Si cette « color science » (appelons la comme ça pour le moment) n’est finalement qu’une recette appliquée par les constructeurs sur des données capteur qui sont les mêmes chez tous les constructeur, alors cette recette peut être copiée. Et d’ailleurs elle est copiée, par exemple par Photolab qui émule tous les rendus appareils possibles et imaginables.

        Je veux bien que les jpeg canon soient plus plaisants (comprendre: sur les visages ils tirent sur le rouge, ce que tout le monde préfère au vert). Mais ça ne concerne que ceux dont le flux de travail dépend du jpeg, vraiment pas la majorité des gens.

  23. Je m’autoriserai  les réflexions suivantes:

    Il semble que ce site insiste sur l’aspect « pro » des commentaires et affirmations péremptoires. Pour avoir travaillé 40 ans dans un grand laboratoire professionnel parisien (pour la publicité) dont plus de 20 ans comme directeur technique, je me suis fait une opinion personnelle sur les photographes « professionnels « .  Photographe pro, c’est à dire qui gagne, ou essaye de gagner   sa vie avec sa production, n’implique pas  invariablement son grand talent et sa maîtrise de la discipline. J’ai travaillé avec des pointures, mais aussi des plus ou moins nuls qui m’étonnaient d’avoir encore des clients. Il faut dire qu’on était là aussi pour rattraper le travail approximatif…

    Tout ça pour dire: Si on est pro, il faut l’être jusqu’au bout.

    Si on juge la qualité (objectivement si c’est possible…) des couleurs produites par le jpeg généré par l’APN, donc mouliné selon la programmation du développeur du firmware, il y a un problème, à mon avis. Un peu comme si, à époque de l’argentique, on avait jugé péremptoirement de la qualité d’un Ektacolor au vu du résultat du tirage produit par le tireur couleur du labo…

    Je pense, peut-être à tort, qu’une approche professionnelle passe par la maîtrise des outils de post production, et qu’un photographe professionnel digne de ce nom se servira du jpeg comme d’un Pola et traitera le raw avec compétences (par défaut,CameraRaw,DxO,CaptureOne, Capture NX-D, ne donneront pas tout à fait les mêmes résultats). Il pourra même créer un script ou un réglage (enrégistré et réutilisable ) pour les situations qu’il rencontre souvent (portait, teintes chair -et non pas chaire comme je l’ai vu plus haut, ça c’est pour les curés ou les profs d’université).

    Nikon utilise les capteurs Sony, donc j’imagine avec la même matrice de Bayer, et les bandes passantes identiques des filtres de sélection. Théoriquement les résultats raw devraient être similaires (je suppute, je n’ai pas vérifié), mais il est normal que les jpeg puissent être différents du fait de la moulinette propriétaire de chaque dématriçage interne.

    D’accord, donc, avec Julien. Cet avis n’engage que moi.

  24. Bonjour,

    Après lecture des différents commentaires et ce que j’ai pu lire ici et là. (malheureusement je n’ai jamais pu tester ces appareils :() je me tournerai bien vers canon.

    Je suis un photographe amateur actuellement sur APSC chez canon mais je souhaiterai passer en FF.

    J’avais pour optique de passer sur un 6DmarkII cette année mais vu les critiques sur ce dernier  je me demande si je ne devrais pas attendre de voir la contre offensive de canon face au hybride de Sony.

    Chez canon, le marché de l’occaz pour les objo est beaucoup plus fournit que celui de chez Sony.

    Mais bon j’ai un peu marre d’attendre pour attendre.

     

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.