web analytics

D’ou viennent les profits de Fujifilm ? Du Film !

36
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Ce n’est pas pour décrédibiliser l’intérêt des appareils Fuji. Mais vous serrez surpris d’apprendre d’ou viennent les profits réalisés par Fuji, qui reste absent toujours du top 5 des ventes d’hybrides (relire Classement BCN 2017 : Canon monte encore).

Et bien ce sont les ventes de films argentiques instantanés qui rapporte le plus à Fuji (et dans une proportion importante), comme expliqué ici par F-Stoppers… C’est fou non ? Des commentaires ?

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

36 commentaires

  1. Du Top 3 ou du Top 5 ? des ventes d’hybrides (sur le sol Japonais), il faut être précis, sinon c’est de la désinformation ^^.

    En faisant une rapide analyse, les 3 premiers récoltent 63%, donc Fuji, Panasonic, Sigma et Nikon 1″ se partagent 37% et le 4eme a entre 10 et 17.8% .

    En partant d’une hypothèse (discutable, j’en conviens, mais qui me semble la plus plausible) que Nikon-Sigma aient des ventes assez faibles. Ca tend à me faire dire que Panasonic et Fuji se trouvent dans la fourchette entre 10 et 17%, mais plus proche de 15-17%), ce qui n’est pas si loin du 2eme et 3eme.

    PS : selon moi, Canon fait bcp de pub TV depuis 2 ans au Japon sur ces mirrorless que Fuji (surtout en période des JO), ce qui explique qu’il touche bcp d’amateurs genre « waouh il est super rapide pour prendre des photos des enfants ou des chiens qui courent » (merci à la post-prod).

    • Mais cela touche tous les constructeurs, j’ai toujours l’impression en regardant les pubs que les modèles d’entrée de gamme ont un AF d’un Canon EOS 5D Mark IV.

    • La pub n’aide pas beaucoup : regarde les quantités de pub énormes que Nikon à investi pour ses Nikon One durant plusieurs années : ça n’a pas servi à grand chose…

      Au final, il y a toujours un vendeur honnête (ou un ami) qui fini par expliquer quel est le meilleur choix. Et Internet et les avis des gens sur les forums, ont une importance décuplée désormais…

      Même la ménagère de moins de 50 ans va se renseigner sur Internet, pour choisir un aspirateur ou une machine à laver, ou un voyage… Alors je crois que 70% des gens le font désormais aussi pour tout !

      Le bouche à oreille l’emporte sur le pub…

      Et je ne connais quasiment que des utilisateurs de Canon contents des couleurs de leur Canon… C’est pour cela qu’ils peuvent se permettre de vendre leurs hybrides plus chers : les gens les achètent quand même, car ils ont confiance en la réputation de Canon (qui est très bonne dans le grand public. Et non sans raison : ergonomie agréable et plus facile que les autres marques ! Et meilleures couleurs… Ces deux points sont incontestables).

  2. Bonjour,

    J’ai des clients sous Canon, Nikon, Fuji, Panasonic, Olympus et même Pentax;)Ce que je peux dire, c’est qu’ils sont en général très contant de leur appareil et de faire des photos. Pour ma part, c’est Canon et Sony (la bague Metabone est super pour moi), et mes optiques?

    Canon, Sony, Sigma (30 mm1,4 & 16 mm 1,4 pour Sony) et Tamron.

    Je suis très contant de tout ça.

    Mon prochain boitier? Si j’ai des moyens un Sony 7R III ou un 5D MK IV.

    Mais là j’hésite beaucoup, car niveau ergonomie, à l’usage, il y a du bon dans les deux…

    Et je suis Canon depuis bientôt 35 ans (Cano A1, EOS 650, 600, 50E, …).

    Mais les boitiers Sony à l’usage sont pas mal du tout.

     

     

  3. Ce que je vois surtout moi, c’est que la marge sur les appareils photos (hybride dans lame cas de Fuji) a augmenté de 7% en 1an, pas mal du tout, et beaucoup mieux que la majorité des autres marques du secteurs.

    De toute façon ne pas voir l’engouement du grand public – je ne parle pas des pro qui est un marché de niche et ne fait pas vivre une entreprise – c’est être aveugle.

    • Justement, je ne le vois pas ce sois-disant intérêt du grand public pour les hybrides Fuji…

      j’ai cru comprendre (en lisant les chiffres de vente) que le grand public préfère (dans l’ordre) :

      1 – Les hybrides Olympus
      2 – Les hybrides Canon
      3 – les hybrides Sony
      4 – Puis les hybrides Panasonic…

      Fuji reste dans les bas fond du classement des ventes (jusqu’à présent). Je perçois ensuite l’intérêt de quelques photographes experts de bon niveau (et amoureux du beau matériel) pour les Fuji X… Des gens ayant déjà pratiqué le reflex et qui veulent « renouveler » leur pratique. Oui, ça je le vois (et le comprends) : mais je crains que cela reste une niche minuscule.

      Enfin : nous verrons bien en 2018 : si Fuji se hisse en 3em ou 4 position des ventes d’hybrides. Pour cela ils devront « battre » Panasonic qui a sorti un paquet de nouveaux hybrides intéressants et pas chers récemment… Et qui au niveau de la gamme optique « ridiculise » Fuji !

      Bref : je ne vois pas comment Fuji pourrait rattraper et dépasser Panasonic, puis Sony…

      Quand à Olympus et Canon : leurs ventes d’hybrides sont assez loin devant…

  4. Quand on a un a priori, on fait dire ce que l’on veut aux chiffres…
    Qu’est-ce qui vous permet de dire que les profits de Fuji viennent des films argentiques ?
    Les profits pour le dernier trimestre sont de 26,1 milliards de Yen, mais rien dans ce graphique ne permet de dire s’ils viennent des Instax ou des hybrides !
    L’article de F-Stoppers ne le dit pas non plus, par plus que le rapport financier de Fuji.
    A moins que vous ne confondiez revenus et profits…
    Au contraire, voici ce que le graphique montre :
    Entre Q3 2016 et Q3 2017 les revenus de la branche Photo Imaging (argentique) ont augmenté de seulement 16%.
    Ceux de la branche Electronic Imaging (hybrides) ont quand à eux augmenté de quasiment 39% !
    Il y a donc de fortes chances que l’augmentation des profits (35,9 % sur la même période) soit en grande partie due aux hybrides…
    Rien ne permet d’en être sûr (tant que Fuji ne donne pas plus d’infos) mais votre analyse me paraît bien peu crédible.
    La vraie surprise c’était il y a un an, lorsque l’activité argentique représentait 4,3 fois l’activité numérique.
    Cette année, le rapport n’est plus que de 3,59 fois.
     
    CQFD…

    • Oui, enfin que l’activité argentique représente 3,59 fois l’activité numérique… c’est quand même une info sidérante en 2018 !

      ET cela justifie largement un article… c’est donc l’argentique qui fait vivre Fuji (traduction littérale de ce 3,59 fois) !

      Et non les appareils photos…

      ET ça : c’est quand même énorme comme info !

      • En fait, ce qui fait vivre Fujifilm, ce n’est ni l’argentique ni les caméras numériques, qui ne représentent ensemble que 15% du chiffre d’affaire de la compagnie. Les hybrides représentant au maximum 5% de ces activités (ce 5% incluant aussi les caméras de surveillance, caméra TV, etc…). Bref, c’est assez marginal comme activité, même si largement médiatisée.

        Ce qui fait vivre Fujifilm, c’est surtout le matériel lié à l’impression commerciale et, dans une moindre mesure, le matériel médical et la lithographie.

      • Bien sûr que 3,59 fois c’est beaucoup mais ce n’est pas une info sidérante puisque c’est moins que l’année dernière !

        Et rien ne dit que c’est l’argentique qui fait vivre Fuji. Tu confonds chiffre d’affaire et bénéfice.
        Regarde le marché des smartphones : à part Apple et Samsung, personne ne gagne de sous. Et pourtant il existe des dizaines de fabricants qui vendent des millions de smartphones…
        Je ne dis pas que Fuji ne gagne pas de sous avec les Instax (ce serait étonnant).
        Je dis simplement qu’en connaissant seulement le chiffre d’affaire des deux branches (numérique et argentique) il est impossible de savoir laquelle est la plus profitable et donc laquelle fait vivre Fuji.

        Le titre de l’article devrait être : “D’où viennent les revenus de Fujifilm ? En grande partie du Film !”… Et si l’article était un peu plus objectif, il devrait rappeler que c’était encore plus vrai l’année dernière et que donc cette année Fuji est moins dépendant du Film. Et surtout que son activité Hybrides à progressé 2,4 fois plus vite que son activité Film depuis l’année dernière !

        Je te taquine mais je suis plutôt d’accord avec toi en général et j’apprécie tes avis tranchés (et argumentés) qui sont plutôt rafraîchissants !

         

      • Et que voudrais tu faire dire ?

        Que l’argentique est mort en 2018, et bien non, et c’est même le contraire, chaque trimestre depuis 3 ans maintenant les PDM de l’argentique sont en augmentation, il n’y a pas que le numérique dans la vie.

        Et je ne vais pas faire une liste des nouveaux produits qui arrivent sans cessent sur le marché entre les peloches, les papiers, les chimies et même les appareils du coté de chez Lomo… Coté labo Kaiser vient de  sortir 2 nouveaux agrandisseurs multigrade (du 24×36 ou 6×7)

        Faut sortir un peu, et ne pas lire seulement ce qui concerne le digital comme dise les anglo-saxons.

        • Pfff… il me semble bien que l’argentique est mort !

          Mais si il y a un renouveau, je dis « tant mieux ». Je n’ai rien contre l’argentique…

          J’en ai fait durant toutes les années 80 et 90 (professionnellement entre 1992 et l’an 2001, ou j’ai tout vendu)… J’ai des centaines de reportages qui dorment dans mes archives et que je n’aurais jamais le temps de scanner… Quelques exemple ici sur mon premier site crée en 1997 :

          http://vibert.photoetmac.com/page_report.html

          Lorsque je repense à la galère et à la lenteur de la production de photo en argentique : je rigole à l’idée que ça puisse encore intéresser quelqu’un en 2018…

          Faire de la photo argentique aujourd’hui, empêche les débutants de progresser… Il faut déconseiller l’argentique aux débutants, pour leur bien.

          D’ailleurs je ne suis pas le seul à le penser :

          Don’t Go Trendy with Film: Learn Photography Faster with Digital

          https://goo.gl/vEN2YS

          Henri Cartier-Bresson once said: “Your first 10,000 photographs are your worst.”

          • Je ne vois pas ce que viennent faire les débutant ici, on peut très bien faire les 2, et si tu venais dans mon club photo, tu serais surpris du nombre de jeune qui sont interressé par le labo, et nous ne sommes pas le seul club photo dans ce cas,

            De plus l’argentique c’est une autre façon d’aborder la photo, plus cool plus réfléchie, plus posées, tu sors 36 poses mais tu réfléchis bien avant d’appuyer pas comme le numérique ou l’on joue de la mitraillette et qu’on se retrouve avec 2000 photos qu’on mets des plombe à trier, classer et organiser dans son ordi.

            Je fais des 2, je ne dénigre aucun des 2, mais je préfère l’ argentique, je suis plus relax après.

            Le coté artificiel, lissé du numérique ou tout se ressemble à la fin, pas trop pour moi, mais chacun fait ce qu’il lui plait pas vrai.

            • Oui, ben les gens font ce qu’ils veulent…

              Moi je considère que conseiller à des débutant de faire de l’argent,ntique (en complément du numérique) : c’est leur faire perdre du temps (beaucoup de temps) et même de l’argent…

              Ce n’est pas pour autant que je leur conseille de déclencher à la mitraillette : on peut faire du numérique en vue par vue et de façon réfléchie et intelligente…

              Mais l’argentique ? C’est une authentique perte de temps ! C’est aussi ridicule que si dans une classe d’écriture (ou l’on apprend à écrire des romans), on conseillait aux étudiants de s’essayer à la machine à écrire…

              Mais bon : les gens sont libres…

              L’argentique : c’est juste moins pratique et plus lent : ce qui n’aide en rien à progresser…

              • OK clôturons le débat, chacun campe sur ses positions et on en reparlera dans 10ans pour voir si l’argentique est toujours là (je mets quand même une petite pièce dessus)

                Et pour information, il y avait cette année de nouveaux des stands argentique au salon de la photo de Paris, ça veut dire quelque chose non, et je ne parle pas seulement des Fuji Instax et Impossible project (Polaroïd dorénavant)

    • Qu’est-ce qui vous permet de dire que les profits de Fuji viennent des films argentiques ?
      Les profits pour le dernier trimestre sont de 26,1 milliards de Yen, mais rien dans ce graphique ne permet de dire s’ils viennent des Instax ou des hybrides !

      Pas directement, mais sur graphique on peut facilement observer que les fluctuations de la courbe des profits suivent celles du chiffre d’affaire argentique. De là, on peut assez facilement supposé qu’une bonne partie des profits provient effectivement de cette division.

      L’article de F-Stoppers ne le dit pas non plus, par plus que le rapport financier de Fuji.

      Pourtant, le rapport financier en parle… en n’en paralant pas! Voici le commentaire du directeur de la division Imaging pour expliquer la bonne performance de sa division:

      « For the fiscal year ended March 31, 2017, sales of the Instax instant camera increased significantly, thereby contributing to the overall sales of the Imaging Solutions segment. Instax has been popular among young digital-native generations especially in Asia. Fujifilm, thereafter, has continued to release attractive new products that satisfy users’ needs for self-expression. Our products have been accepted instantly by a wide variety of users around the world especially in North America and Europe, thereby enhancing the new enjoyment of photography. »

      De quoi parle-t-il ? Uniquement du succès des Instax. Le fait qu’il ne mentionne pas les caméra numériques signifie qu’elles n’ont pas eu grand chose à voir dans les bons résultats de l’Imaging… Sinon, il en aurait glissé au moins un petit mot…

      • Pas directement, mais sur graphique on peut facilement observer que les fluctuations de la courbe des profits suivent celles du chiffre d’affaire argentique. De là, on peut assez facilement supposé qu’une bonne partie des profits provient effectivement de cette division.

        Mais non, c’est totalement faux ! Il est impossible de déduire le bénéfice à partir du chiffre d’affaire… Et même si c’était possible, votre argument ne tient pas debout :
        de 4Q 2016 à 1Q 2017 le chiffre d’affaire argentique est stable alors que le bénéfice global augmente de 50% ! De 1Q 2017 à 2Q 2017, le chiffre d’affaire argentique augmente de 9% pendant que le bénéfice… baisse de 10% !

        De quoi parle-t-il ? Uniquement du succès des Instax. Le fait qu’il ne mentionne pas les caméra numériques signifie qu’elles n’ont pas eu grand chose à voir dans les bons résultats de l’Imaging… Sinon, il en aurait glissé au moins un petit mot…

        Vous citez un passage qui parle des bonnes ventes des Instax. Ce n’est pas une surprise, c’est ce que dit le graphique ! Pas un mot sur les profits par contre…
        Le passage intéressant est sur la page précédente (page 37 du rapport) :

        Reasons for change in Operating Income from FY2016/3 to FY2017/3
        Increases

        – Sales of Instant photo systems were strong
        – Profitability improved in the electronic imaging field, reflecting the further shift to such high-end digital camera models as the X Series and the Fujifilm GFX 50S

        C’est marrant, le seul moment où ils utilisent le mot “profitabilité” c’est pour parler des appareils numériques…

  5. La production de film instantanés de Fuji est anecdotique. Leur principale activité, c’est les papiers pour tirages argentiques qui ne faiblit pas. L’usine Hollandaise produit 500 m2/mn…

  6. « j’ai cru comprendre (en lisant les chiffres de vente) que le grand public préfère (dans l’ordre) :

    1 – Les hybrides Olympus
    2 – Les hybrides Canon
    3 – les hybrides Sony
    4 – Puis les hybrides Panasonic…

    Fuji reste dans les bas fond du classement des ventes (jusqu’à présent).
     »

    J’attends votre analyse pour arriver à ce constat.

    Sur les chiffres japonais,les 3 premiers récoltent 63%, donc Fuji, Panasonic, Sigma et Nikon 1″ se partagent 37%.
    Si Panasonic a disons 16% (si on considère que Panasonic est 4eme, mais rien ne le dit), il reste 21% pour Nikon 1″, Sigma et Fuji. Désolé, sur les 3, Fuji est largement plus vendu et visible que les 2 autres. Ils pourraient avoir 15%.

     »
    Quand à Olympus et Canon : leurs ventes d’hybrides sont assez loin devant…
     »
    Entre Olympus et Canon, il y a 8% d’écart.
    Entre Canon et Sony, il y a 0,6% d’écart. Ça fait une grosse différence !!

    • Oui… Qui sait, si Fuji ne lui aurait pas fourni gratuitement cet équipement ? En l’échange de cet article…

      On sait qu’ils pratiquent ce genre de promotion régulièrement : je connais certains photographes « ambassadeurs Fuji ».

    • A ben j’avais pas vu au début… Mais voilà : en lisant l’article je découvre ceci ! Qui confirme mon impression :

       

      >>> il s’agit bien d’un article 100% sponsorisé (même si l’auteur s’en défend)… 

       

      « transparence : dans le cadre d’un partenariat autour de mes reportages ski depuis la saison dernière, Fujifilm France me fait la confiance de me fournir une (grande) partie de mon équipement ainsi qu’un accès facilité à du prêt de matos, en cas de besoin spécifique.

      J’estime que c’est sans impact sur mon appréciation de leurs solutions dans cet article par exemple (sur lequel je suis 100% libre de raconter tout et n’importe quoi comme vous ne manquerez pas de le constater), le partenariat n’existant que parce que je suis utilisateur convaincu à la base. Ne concevant la  photo que comme un plaisir mais ayant aussi des impératifs de qualité et de production lors d’un trip ou shooting ski, un partenariat d’équipement avec une marque qui ne serait pas la meilleure pour le job selon mon cahier des charges personnel n’aurait aucun sens. »

       

      >>> selon moi, UN TEL ARTICLE NE PEUT PAS ETRE OBJECTIF ! C’EST IMPOSSIBLE…

      Et le plus grave : c’est que ce n’est pas la première fois, que je découvre ce genre de promotion déguisé avec Fuji.

      Il y a certains « ambassadeurs » qui le cachent…

       

    • C’est même un aveux de faiblesse de la part de Fuji :

      >>> si ils ont besoin d’acheter l’avis de certains « influenceurs », c’est peut-être qu’ils n’ont pas confiance sur le fait que, seule la qualité de leur matos, puisse générer des avis positifs naturellement sur Internet…

      Ils doivent dons les « acheter »…

      Je trouve ça assez déloyale comme façon de procéder. Souvenez-vous d’ailleurs : Canon avait procédé de la même façons à l’époque du Canon EOS 40D (ce que j’avais d’ailleurs dénoncé).

      Mais ils ont vite arrêté, car cela a été contre productif…

      • Qui connait Guillaume et skipass sait que si le matoce n’avait pas été à la hauteur 1/ il n’aurait pas bossé avec pendant 1 an et 2/ il n’aurait pas hésité à le dire :)
        Mais si ça te fait plaisir de penser que les seules personnes à apprécier les Fuji ne sont que les bobos parisiens… C’est bien triste.

        • … je le connais Guillaume !

          Ne pas oublier que j’ai bossé dans le même domaine que lui… et lancé un site sur la glisse en 1999 (Ridingzone.com), à peu près à la même époque que SKipass.

          Qu’il soit un garçon honnête n’est pas la question. Je ne l’attaque pas lui personnellement… Je dis juste que du moment qu’il y a « partenariat » : il n’y a plus de crédibilité.

          Le « principe » même de se faire équiper gratuitement et d’écrire un article élogieux : qui est en cause… Même si le Mators Fuji était du super matos (parfois c’est le cas), ou même si c’était Canon qui lui avait prêté le matos : cela aurait été tout aussi « dérangeant » et « discutable ».

          Un « partenariat » : c’est un échange… Fuji propose du matos gratuitement durant une période donnée, ce qui correspond à une certaine valeur financière.

          Mais sils ne sont pas des enfants de coeurs ! Si ils font ça :

          c’est qu’ils espèrent en retour une « promotion » au moins équivalente en terme financier… Et ce qu’ils reçoivent (dépend du bon vouloir de l’éditeur du blog) serait même immensément plus couteux (si ils devaient l’acheter). Car le prix de l’équivalent de l’espace loué par Skipass sans limite de temps (durée de publication de l’article non déterminée) : c’est absolument inestimable en valeur…

          Donc : même si il est libre d’écrire ce qu’il veut… Il ne risque pas de dire du mal du matos qu’on lui a proposé. Car si ce matos lui convient, il espère reconduire le partenariat…

          Donc tout ce qu’il peut écrire N’EST PAS OBJECTIF DU TOUT.

          Aussi :  CAR IUL NE COMPARE PAS AVEC DU MATERIEL EQUIVALENT, par exemple Olympus ou Sony…

          Et objectivement : son jugement est très discutable, si on compare le X-T2 avec d’autres hybrides. je ne parle même pas des reflex…

        • Enfin, que diriez vous si un blogueur photo (qui ne mène aucune enquête habituellement sur le ski, donc n’a aucune crédibilité en matière de stations de ski), se mettait soudain à proposer un unique article, sur une « unique station de ski », en expliquant que c’est une super station et que c’est le meilleur choix… ?

          Tout ça, sans jamais avoir parlé des autres stations de ski sur son blog de photo (puisque c’est un blog de photo)… Tout en ayant été invité par la station, à y passer toutes ses vacances gratuitement ?

          Avec la promesse implicite (même non formulé) : de pouvoir y retourner l’hiver prochain gratuitement… (sous entendu, à condition que l’article plaise à la responsable communication qui a proposé ce partenariat… et le reproposera peut-être l’an prochain).

          Bref : c’est un très classique problème d’éthique journalistique, niveau 1er année d’école de journaliste !

          Il y a évidement conflit d’intérêt : je me souviens de l’époque ou justement j’écrivais des test de station de ski pour l’équipe Magasine ou pour VSD.

          Ecoute bien ça : si un journaliste de l’Equipe était pris « la main dans le sac » à accepter ne serait-ce que un seul « forfait de ski » : c’était un motif de licenciement…

          On avait obligation de montrer les notes de frais pour absolument tout :

          – Billet de TGV + location de voiture

          – Factures d’hotel

          – Factures de « Forfait de ski »….

          Afin de pouvoir avoir la certitude que jamais un journaliste n’ai pu être « acheté » par une station de ski…

          Inutile de te dire que dans le même temps : d’autres médias envoyaient leurs journalistes en station en étant intégralement financés par les stations : TGV, Hôtels, Forfaits de ski… (incluant les forfaits pour la famille : ce que l’on m’avait déjà proposé… Oui ! ! ! )

          Donc : je me méfie (à juste titre), de tout article écrit « après partenariat ». Car je sais très bien comment ça marche…

          Les offices du tourisme, avaient l’habitude de « financer » intégralement les déplacement des journaliste de voyage, pour la presse hebdo et mensuelle. Moi-même j’ai été invité ainsi en « Business Classe » dans des stations de ski aux USA…

          Et même bien plus loin. Crédibilité : nulle ! Je peux le dire aujourd’hui…

          • Je sais bien. Je bosse dans le tourisme et suis régulièrement invité dans le cadre de « congrés » tous frais payés pour « découvrir » de nouvelles destinations, hôtels, compagnies aériennes…
            Ca n’empêche que si le produit ne me plait pas, je ne le vends pas à mes clients pour autant. Après je suis peut être un des rares à avoir de l’éthique ^^

            • On est d’accord…

              Moralité : ce genre d’article est doublement pervers (la preuve, c’est que tu l’a relayé, en quelque sorte comme argument pour dire que Fuji est une offre crédible)… alors que l’article n’est pas objectif.

              En gros : l’auteur aurait pu faire ses photos avec n’importe quel appareil photo léger, qui corresponde à ses besoins. Y compris des hybrides Olympus (encore plus léger), ou des hybrides Sony Full Frame (bien plus performant)…

              Y compris des reflex légers (EOS 6D ou Nikon D750), en choisissant des objectifs léger (on a démontré plus tôt que le poids d’un sac photo en Fuji est quasi identique au poids d’un sac photo en reflex, selon les objectifs choisis… Par exemple un Canon EF 100 mm f/2 est hyper léger)… Y compris un compact APS-C comme le Canon G1X MkIII (à l’exception des longues focales, qui sont lourdes chez Fuji…)

              Bref : tout ça : ce n’est pas pour dire qu’il a écrit des conneries… Mais pour dire que en l’absence de comparaison OBJECTIVE avec des hybrides équivalents : cet article donne une vison « fausse et tronquée » du problème…

              En plus du fait de la suspicions légitime que quiconque (qui ne connait pas personnellement l’auteur) DEVRAIT ABSOLUMENT AVOIR face à TOUT article « sponsorisé » (qui est synonyme exacte de partenariat).

              Bref, merci quand même pour le lien…

              J’ai imprimé ce long article : et je le lirais dans son intégralité ce soir attentivement (je l’ai parcouru en travers rapidement)

  7. Pingback: Instantané : Fuji Instax SQ6 enfonce le clou ! - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.