web analytics

Ventes d’hybrides : Canon toujours devant Sony

26
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le Classement des ventes au Japon est sorti pour janvier 2018 (traduction en Français)… Etonnant de constater que Canon est toujours second derrière Olympus, et devant Sony, pour les ventes d’hybrides.

Après tout le mal que l’on a entendu dire des EOS M (à droite ou à gauche), cela démontre bien qu’il ne fait pas accorder trop de crédit aux sites « geeks » (ou les rédacteurs de s’occupent que de leurs propres désires, mais ne comprennent pas vraiment les besoins des utilisateurs réels)… Les conseilleurs, ne sont pas les payeurs…

Relire notre analyse de l’état du classement en fin d’année 2017. Sachant que Nikon et Canon n’a même pas encore débarqué sur le marché des hybrides Full Frame, je ne sais trop ce que cela nous réserve pour l’avenir…

Il me semble que Olympus ne restera pas éternellement en tête, si ils refusent de s’intéresser aux hybrides Full Frame. Sachant que Nikon prépare activement son hybride Full frame « pro », que Canon y viendra aussi (mais sans trop se presser, car vu l’état de la technologie des viseurs électronique : il n’y a pas de quoi se précipiter)…

 

 

Et que devient Fuji dans tout ça ? Il ne leur reste que les miettes, semblet-il… Sachant que Olympus, plus Canon, plus Sony, occupent à eux trois (sans compter Panasonic qui doit être 4em) déjà 69% de tout le marché du mirorless !

On parle du Japon, je sais… Mais c’est quand même un gros morceau le Japon ! Et c’est relativement représentatif… Et c’est vraiment décevant pour Fuji, car ils ont un positionnement haut de gamme : et si le haut de gamme ne marche pas au Japon, ou peut-il marcher ?

Je suppose que tôt ou tard, Fuji devra passer au Full Frame si ils veulent survivre et conserver leur positionnement « haut de gamme ». Car si tous les autres (ou presque : Nikon, Canon, Sony) passent au Mirorless Full Frame : alors le haut de gamme Fuji ne fera plus illusion tant qu’ils restent avec un capteur APS-C. Idem pour Olympus et son capteur Micro 4/3.

Notamment depuis que Canon a montré qu’ils sont capables avec le G1X MkIII, de faire rentrer un capteur APS-C dans le corps d’un compact… Qui est plus petit que la plupart de hybrides Micro 4/3 ! A quoi bon un hybride Micro 4/3 dans ces conditions, notamment pour la majorité des acheteurs d’hybrides d’entrées de gamme Olympus, qui n’achètent quasiment jamais de second objectif ?

Tout ceci me fait dire que la mutation du marché vers l’hybride n’est qu’à son tout début… Jusqu’à 2018 : la place occupé par les hybrides dans les medias photo était inversement proportionnelle à l’intérêt réel de la masse des photographes (je parle bien de la globalité des acheteurs). La « mutation globale » n’avait pas vraiment commencé en fait… Et il faudra que Nikon et Canon s’y mettent vraiment (en 2018 peut-entre et y compris en haut de gamme) : pour que les choses bougent vraiment…

Si ces deux marques se lancent vraiment : alors peut-être 2018, sera-t-elle la première « véritable année de l’hybride ». Mais jusqu’à présent (comme je l’ai souvent rappelé), il ne s’agissait que des « prémisses »…

 

PS : un mot à propos des ventes de reflex : Nikon regagne 3 petits points, on respire ! L’effet D850 peut-être ?… Pendant que Pentax stagne et continue de plafonner à un peu plus de 4%… Et je crois que l’on peut être vraiment très inquiet pour Pentax (depuis le temps qu’on le dit, cela ne se dément pas malheureusement) ! D’autant que l’on entend aucune rumeurs d’annonces de nouveaux modèles Full Frame. Ni d’objectifs, ou de projets existants… Qui voudrait acheter un reflex Pentax en ce moment ? Personne je suppose…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

26 commentaires

  1. Salut JF, salut à tous (et meilleurs vœux pour 2018…on peut encore le souhaiter!!)

    Je profite de ce post n’ayant encore aucune réponse, pour faire passer un message (Sinon, je ne sais pas où le publier…désolé)

    Mon Nikon 70-200 f/4 ayant été quelque peu en souffrance, j’ai d’abord contacté le SAV Nikon et leur 450 euros et des brouettes de devis forfaitaire…(peut être que le SAV Canon est aussi au forfait). A noter: Si Refus du devis 40 euros !

    Panne: Il fallait ouvrir et changer les guides

    Je me suis dit que cela faisait quand même un mal au c…

    Puis par hasard, j’ai suis tombé sur Photo Cine Réparation. Alors je ne sais pas si vous connaissez (surement) mais c’est vraiment top. C’est hyper bien suivi, extrêmement rapide (1 semaine entre l’envoi et le retour – gratuit qui plus est)

    Coût total: 224 euros !! Frais de port compris avec une garantie de 6 mois (comme chez Nikon). Si j’avais refusé le devis : 20 euros. Tout est donc 2 fois moins cher.

    Voilà, je voulais juste conseiller ce réparateur indépendant à vous tous, pro et non pro mais néanmoins passionnés de belles mécaniques…

    Pardon JF pour cette intrusion. Je me retire de ce post.

    Bonne fin de WE

     

    • PCR est top et ils sont très compétents.

      Il y’a un petit « shop » ici à Nantes et même si le gars est d’un abord « rude », il est toujours de bon conseil et fait un travail nickel pour des prix raisonnables. J’ai toujours préféré lui confier le matos qui n’est plus sous garantie plutôt qu’au SAV Nikon ou Canon.

      Et puis, pas de devis payant si on va le voir : on a un avis, un conseil et un prix de suite et il est respecté. En bref je plussoie, excellente enseigne.

  2. C’est les parts de marchés et non un classement du CA.
    Aucune information sur la vente des objectifs.

    Je préfère être 4eme et faire bcp de CA que le second ou troisième et vendre bcp d’objectifs.

    Le profil d’un possesseur de Canon M, c’est zoom de base (et éventuellement un autre objectif), idem pour le profil d’un possesseur de Sony A6000.

    • Reste que la réalité du marché s’exprime… Le Canon bashing n’a guère de prise sur les chiffres de vente (et peu importe les revenus : ceux de canon restent devant ceux de Sony au niveau de l’image c’est une évidence).

      Le Canon Bashing est systématique chez DPreview notamment : depuis qu’ils sont la propriété d’Amazon… Je suis persuadé (archi convaincu) : que leur (nouvelle) mission est d’essayer de vous faire acheter le plus de gadgets et d’hybrides possible…

      Hybrides dont la durée de vie est plus éphémère et le rythme de renouvellement plus élevé, que celui des reflex…

      Pour comprendre et décoder un message : étudiez « d’ou » vient le message…

      Quel est l’intérêt d’Amazon, le jour ou ils ont acheté DPreview ? Ce ne sont pas des enfants de coeur : leur seul but ! Le Business… pas l’amour de la photo.

      En poussant à marche forcé la transition vers les hybrides, leur seul but est de dynamiser leurs ventes.

      Et comme canon est encore très fort dans les structures de ventes traditionnelles (boutiques) et qu’ils ont aussi leurs boutiques en ligne : ils ont intérêt à favoriser d’autres acteurs alternatifs…

      Bref : selon moi toutes leurs analyses sont biaisées. Exactement comme on indique à un vendeur de Darty chaque matin : quelles marques il doit « pousser » auprès des clients…

  3. Sur la durée, comme d’habitude, le bashing s’essouffle et les avis de vrais utilisateurs restent. Les derniers EOS-M’s sont de vraies réussites. Pour que DPReview dise du bien du M100, vu l’habitude qu’ils ont de privilégier Sony ou toute autre marque gadgetoïde/amazonoïde, faut vraiment que ce soit un must ;).

    Pour ma part j’ai le mien tous les jours avec moi et c’est un vrai bonheur. Avec le 22, c’est un appareil quotidien idéal. Pas de chichi, juste de belles images avec facilité.

    Malgré les effets d’annonces répétées, les ventes Fuji en appareil numériques ont toujours été anecdotiques jusqu’à maintenant. Rien à voir avec les trois poids lourds que sont Sony, Canon et Nikon.

    Si Fuji tient la route globalement financièrement, c’est grâce à ses Instax et à sa position dominante sur les solutions analogique et « papier » (excellents produits par ailleurs). Les systèmes numériques Fuji sont à la rue en terme de ventes. La soit disant bascule des utilisateurs de REFLEX vers Fuji est purement fantasmée. Seul Sony peut se vanter de d’inquiéter Nikon et un peu à Canon en ce moment et c’est tout.

    Qui plus est, les deux années qui viennent de passer après « l’émotion » suscitée lors de la sortie des X-T2 et X-PRO2 ont mis en évidence un manque de fiabilité de leurs appareils.

    Il n’y a qu’à voir la décote, ça ne trompe pas. C’est dommage, car sur le papier, le système est plus qu’intéressant. Mais c’est sur la distance qu’on juge de la validité d’un système, pas à sa sortie.

    Visiblement les Japonais sont de cet avis aussi… en tout cas pour l’instant.

    Mais c’est bien connu, ils n’y connaissent rien en appareil photo :D.

    • Merci ! ! !

      Que cela fait du bien de savoir que l’on est « pas seul »… à avoir une vision globale et objectifs des choses (et un peu distanciée de la surface des choses).

      Qu’est-ce que l’on a pu en lire des conneries depuis deux ou trois ans…

      Cela faut du bien de voir « les faits » confirmer la logique…

      • Désolé pour la réponse tardive. Il n’y a pas de quoi, je ne fais que dire ce que je pense.

        Et bonne année, pleine de belles images. Merci au passage pour votre reportage sur le nouveau G1X. Je reste peu convaincu par ce type d’appareil cependant, même si la prouesse d’avoir réussi à « caler » un ensemble APS-C dans un si petit gabarit reste admirable.

        Pour moi, sans en avoir l’air, Canon a une avance considérable sur ce créneau, au moins.

        J’aimerais cependant qu’ils prennent un peu plus de risque à la production. S’il pouvait exploiter tous les brevets qu’ils déposent, nous aurions des appareils extraordinaires. A se demander quand même s’ils ne cherchent pas un peu à bloquer le marché avec cette abondance de brevets. Disons qu’on a l’impression qu’ils se donnent de l’air, quand même, en profitant de leur position dominante.

        Ca fait certainement partie du jeu.

        Toujours est-il que les smartphones leurs font sûrement plus de tord que leurs concurrents directs en ce moment.

      • Au cas où vous auriez raté cet article sur DPreview :

        https://www.dpreview.com/interviews/8382699104/michael-christopher-brown-on-war-trauma-and-bearing-witness

        Leur mercantilisme a atteint les limites pour moi. Se servir de la souffrance des gens et de la violence pour faire une pub pour le Sony A9 (le contenu est sponsorisé, un peu comme si Coca Cola sponsorisait les attaques de drones en Irak). Je tente de me désinscrire du site (apparemment ce n’est pas possible).

        Ecoeuré.

        Un commentaire qui disait la même chose que moi a été supprimé (curieurement pas le mien… faut dire, je viens d’un pays de merde donc ça n’a pas d’importance mon avis, sûrement)

        Là, j’ai vraiment envie de vomir.

         

  4. Quel Canon bashing ?
    Je ne trouve pas qu’il y ait un Canon Bashing sur Internet, plutôt un faux débat entre FF et Les autre capteurs et faux débat entre la techno Reflex vs Sans Miroir.
    A Yodobashi, toutes les marques ont le même type d’emplacement et surface.

    Ah si le Bashing anti-Fuji des Canonistes ^^

  5. D’autant que l’on entend aucune rumeurs d’annonces de nouveaux modèles Full Frame. Ni d’objectifs, ou de projets existants…

    Pourtant, il y a des annonces et des rumeurs… C’est juste que tu n’y portes pas attention. Pour 2018, il y a le lancement annoncé des 50mm 1.4, 85mm 1.4 et un zoom APC 11-18 2.8.

    Pour les rumeurs, on parle du lancement d’un nouveau FF pour 2018. Et tout le monde espère et s’attend au remplaçant du K-3 en APS-C.

    Chez Pentax, les grosses annonces se font habituellement au CP+. On en saura donc plus dans quelques semaines. Mais c’est vrai que 2018 sera une année charnière après une année 2017 décevante. D’autant plus que tous s’attendait à un certain dynamisme après le lancement de leur FF. On verra bien…

    • Oui, ben justement : ça ne fait pas lourd dans le genre rumeurs…

      Deux ou trois objectifs (qui existent déjà en de multiples références et variantes et prix et générations chez tous les autres)…

      Et 1 seul full frame ( ? ) vaguement espéré… Lorsque les autres marques en proposent divers sortes, à différents prix, de différentes tailles… et bientôt en version mirorless (pour ceux qui attendent ça).

      je trouve que c’est vraiment pas rassurant ces rumeurs…

      2017 a été décevante, comme les 3 ou 4 précédentes années ! On croise les doigts pour 2018.

      Mais vu le « réveil » (semble-t-il) des autres industriels en 2018 (notamment l’arrivée probable du mirorless Full Frame Nikon et Canon), ça risque d’être encore pire pour Pentax… Enfin, c’est comme ça que je le vois. j’espère me tromper.

      • On est d’accord. C’est d’ailleurs pour ces raisons que je dis que 2018 sera une année charnière.  Je peux te dire que beaucoup de Pentaxistes font actuellement preuve d’attentisme et retardent d’éventuels achats. Ce qui se reflète d’ailleurs dans les chiffres que tu montre plus haut. La baisse chez Pentax est dû à tout le moins en partie à sa base traditionnelle hésitant de plus en plus à investir de façon importante dans un fabricant semblant hésitant. Beaucoup collent donc sur leur matériel actuel, attendant de voir ce qui se passera. Mais la patience commence à atteindre ses limites…

        Car oui, les hybrides sont de plus en plus intéressants, particulièrement si Canon et Nikon devait décider de s’y mettre sérieusement. Et même si le K-1 en satisfait certains, il y a encore trop de trous dans la gamme optique FF pour être vraiment convaincant. D’autant plus que Pentax ne semble pas particulièrement empressé de les boucher (expliquant en partie l’attentisme dont je parle plus haut)…

        Parlant d’hybrides, j’espère que Canon se décidera à offrir quelques objectifs de plus en EF-M. C’est dommage, car le M5 pourrait être fort intéressant si il y avait un peu plus à mettre dessus… Oui, je sais, il y l’adaptateur, mais tant qu’à ça on s’achète un 80D…

        • Tant que Pentax n’ouvre pas le FF aux marques tierces (principalement Sigma/Tamron), ils garderont leur retard un bon moment.

          Pour l’hybride Nikon, qui serait un FF (et peut-être un APS-C) dans une nouvelle monture, je pense que ça va être la même chose: pourquoi acheter un hybride avec adaptateur plutôt que directement un reflex qui n’en a pas besoin (et où il y a plus de choix). Les connaissant ça ne va en plus pas être un bas de gamme à 500€ donc aucune chance que ça change la hiérarchie des ventes d’hybrides.

  6. Pingback: Fuji X-H1 adieu le retro design ? Bonjour les pros ? - photoetmac.com

  7. Bonjour,

    Pourquoi j’aime le monde de la photo?, parce que c’est un monde de passionné qui défend corps et âme son matériel, quitte à se mentir soi-même.

    Ce monde à évolué ces dernières années, avec la remise en question des 2 grands acteurs, qui voient leurs ventes s’effondrer de mois en mois la faute aux hybrides. Et qui sont les grands vainqueurs: Sony et Olympus, qui ont vu leurs ventes faire la courbe inverse à Canon et Nikon.

    Malheureusement ces 2 derniers n’ont pas cru un instant à l’avènement des sans miroirs, et encore moins au capteurs plus petits. Ils ont patiemment attendu pour voir l’évolution du marché mais voilà…trop tard.

    On ne pariait pas un centimes sur les APSc et le m4/3, prétextent que la qualité ne serait jamais au rendez-vous. Mais voilà, la loi du marché et des ventes est la seul loi qui vaillent pour une entreprise.

    Alors que le marché de l’APSc est maintenant en léger retrait, le m4/3 est en constante augmentation, avec les meilleurs bénéfices pour Panasonic, mais surtout pour Olympus en 2016, puis 2017 dans un marché de la photo qui comme on le sait s’effondre.

    Olympus à en effet réussi un tour de force ou presque tous on échoué, à part Sony.

    En pariant sur le m4/3, ces derniers ont pris un gros risque qui à, en vu des ventes mondiales, été largement récompensés. Le résultat semble t-il de leurs efforts sur des capteurs qui touchent de près à la qualité des fulls frame,(il ne faut pas se leurrer, la sortie du prochain boîtier dépassera le 20.4 mpixels actuelle et les fabriquants de FF ne pourrons plus utiliser un des seuls arguments encore disponible dans leur jeu). Mais également de leurs efforts de développement sur les autres technologies de leurs boîtiers( leader en stabilisation, vitesse, poids etc, et également des objectifs léger qui compilent souvent 2 objectifs de plage focale en un seul, diminuant encombrement, prix, et confort d’utilisation.

    J’aimerais pouvoir vous dire qu’en tant que professionnelle, je vais rester fidèle à Canon, mais la révolution ne vient pas seulement de commencer, elle est maintenant bien encrée dans le paysage photographique, et s’accrocher à ses amours de jeunesse ne sert à rien, la taille du capteurs FF à atteint les limites de qualités, car l’œil de l’être humain ne verra pas mieux  que ce qu’il ne peut voir. Depuis toujours, la technologie va en diminuant la taille de nos outils tout en augmentant leurs capacités.

    C’est très honorable de tirer ses dernières cartouches en se persuadant que non, non, non, l’argentique n’est pas mort, non, non, non, le FF n’est pas sur le déclin, mais si il y a bien une seul réalité viable dans le commerce et sur ces tractations sans fin sur FF vs m4/3, c’est bien les ventes et les bénéfices qui parlent pour nous tous.

    A bon entendeur.

    Alain S.

    • « ventes s’effondrer de mois en mois la faute aux hybrides. » ???

      Si il y a un effritement des ventes de reflex, c’est plutôt à cause des smartphone, qu’à cause des hybrides…

      Je me demande si vous n’avez pas une vision « un peu déformée » de la réalité : lorsque je voyage dans un endroit touristique comme Hong Kong (ou mêle sur les marches de Montmartre), je vois toujours davantage de reflex d’entrée de gamme que d’hybrides…

      Si il y en a moins de reflex qu’avant, c’est qu’ils ont été remplacés par des smartphones.

      Enfin : nous verrons bien ! Cela fait 10 ans que l’on annonce la mort du reflex… mais les reflex sont toujours là !

    • A ce rythme de progression des hybrides… Il faudra 25 ans pour qu’ils remplacent totalement les reflex !

      je plaisante… à peine ! Regardez cette courbe…

      Espérons que des viseurs plus intéressant arrivent très vite !

      Car sans cela, les hybrides resteront une anecdote de l’histoire de la photo.

      Ils seront balayés par les smartphone às objectifs zooms (qui finiront par arriver)…

  8. https://www.lesnumeriques.com/appareil-photo-numerique/marche-photo-en-2017-reflex-majoritaires-mais-en-declin-n69583.html

    Allez allez, aucune « vision déformée », ça ne se passe ni sur les marches de Montmartre, ni sur le marché au poulet de Hong Kong, mais bien dans les faits.

    Et comme je le disais, le monde de la photo est passionnant, et de voir avec quelle point on ne veut pas voir la vérité par amour de notre matériel que l’on aime tant est tellement beau à voir!..

    • Justement, je ne vois pas du tout (mais alors pas du tout) ce que vous dites : « les ventes de reflex s’effondrer de mois en mois la faute aux hybrides. »

      Je vois au contraire que la proportion reflex / hybride reste très constante ! Ceci  depuis fin 2016 (disons 1/3 d’hybride… face à 2/3 pour les reflex)

      Ce que je vois : c’est que les hybride ne progressent quasiment plus depuis fin 2016… Passé l’effet de nouveauté le phénomène s’essouffle et la proportion « stagne »  à un tiers d’jybrides !

      Ce que je vois aussi : c’est qu’il sont encore tres loin de remplacer les reflex (surtout à ce rythme de progression faible)  : ils n’ont même pas fait un tiers du chemin…

      A ce rythme cela prendrait 10 ans ! ! !

      Mais le rythme devrait s’accélérer dès que Canon s’investira dans ce marché à 100% : là cela commencera à évoluer… Mais pour le moment : en l’abscence de Canon (et Nikon), ce marché des hybrides reste minoritaire !

      Et pour cause : viseur désagréable, ergonomie peu encourageante… Heureusement : cela va changer ;-)

  9. Ah persiste et signe… on adore ça, on en redemande!!!

    Une formidable mauvaise fois jusqu’au bout! bravo messieurs.

    Je bouclerais donc ce chat inintéressant par la mise en valeur du fait que vous ne savez pas lire (ou en tout cas ce qui vous intéresse)…

    J’espère que Canon vous rémunère…

    A bon entendeur,

    Alian S.
    Marché de la photo en 2017 : des reflex majoritaires, mais en déclin
    L’inexorable montée des hybrides se confirme
    Au début de l’année, nous pronostiquions une stabilisation du marché de la photographie et une timide reprise de croissance. Il semblerait que ce scénario se soit effectivement concrétisé, puisque sur la période de janvier à octobre les livraisons d’appareils photographiques, tous types confondus, ont augmenté de 18,9 %. Fait surprenant, cette reprise est essentiellement due aux ventes de compacts (+24,2 %) quand les ventes d’APN à objectifs interchangeables se « contentent » de +17,1 %. Ces livraisons supérieures en 2017 par rapport à 2016, surtout pour la période de mai à septembre, n’ont rien de surprenant, puisque cette année il n’y a pas de séisme majeur au Japon — contrairement à celui de Kumamoto, les séismes n’ont cette fois pas eu d’impact sur la production de capteurs. Ce qui nous surprend beaucoup plus en revanche, c’est la relative contre-performance des APN à objectifs interchangeables depuis septembre 2017. Nous allons donc nous pencher plus en détail sur ce sujet.

    S’il se vend toujours plus de reflex que d’hybrides dans le monde, ces derniers gagnent, petit à petit, du terrain. En octobre 2017, la répartition mondiale était de 2/3 vs. 1/3, en faveur des reflex. Les consommateurs ont donc progressivement tendance à abandonner leur reflex pour se laisser convaincre par les hybrides. Au rythme actuel, la parité pourrait être atteinte fin 2019 ou début 2020 au niveau mondial. Cependant, même si la tendance est générale, toutes les régions n’évoluent pas à la même vitesse.

    L’Europe et l’Amérique du Nord, qui ont longtemps été les deux plus gros marchés photographiques au monde — mais dépassés depuis quelques années par l’Asie, tractée par le très gourmand marché chinois —, évoluent de manière douce. Si en Europe, l’adoption des hybrides est entrée dans les mœurs, grignotant lentement mais sûrement les parts de marché des reflex, la situation est un peu plus chaotique en Amérique. Comme le soulignait un dirigeant de Canon il y a quelques années, le public américain reste très attaché à l’idée que la taille compte. C’est la seule région du monde où les hybrides peinent à franchir la barre des 25 %.

    • Inutile de recopier… Je sais lire aussi l’Anglais ;-)
      Tout comme les rédacteurs des Numerique, nous avons accès aux même sources…

      Je n’ai aucune préférences, en faveur de telle ou telle marque. Je suis juste un observateur attentif. Et peut-être plus attentif que d’autres : et j’analyse les chiffres de façon différente…

      Nul ne sait de quoi sera fait l’avenir. Vous avez votre idée des choses.

      Moi j’ai la mienne.

      Je suis convaincu moi aussi depuis le début, que la plupart des appareils photos seront des hybrides… un jour. Mais cette transition est assez lente : elle prend déjà beaucoup plus de temps, que ce que certains imaginaient il y a 10 ans…

      Il aura fallut 10 ans aux hybrides pour représenter seulement 30 % des ventes environ… C’est pas énorme !

      Sachant que les ventes actuelles d’appareils photo sont faibles : il faut prendre conscience de l’énormité de la « base installée » de reflex : qui sont en circulation et en fonctionnement… Et qui marchent très bien et qui ne seront remplacés que le jour ou ils tomberont en panne !

      Calculez un peu : il se vend des reflex numériques depuis 18 ans… Et jusqu’à 2012 les volumes de reflex vendu étaient absolument énormes.

      Maintenant : avec des ventes globales bien faibles en comparaison, et avec seulement 30% de ces ventes (faibles) : on peut en conclure que les hybrides sont encore assez loin d’attendre une proportion dominante de la base installée totale, de l’ensemble des appareils à objectifs interchangeables en activité dans le monde (en vendus depuis plus de 15 ans).

      Bref : il y a les réalités…

      Et il y a ce que l’on imagine qu’elle est (ou ce que l’on aurait envie qu’elle soit)…

      Bon, enfin : la bonne nouvelle du jour, c’est qu’il existe enfin un hybride pas cher, facile à utilisé et performant : le Canon EOS M50. C’est le premier qui me donne un peu envie d’un hybride…

      Mon test ici :

      http://photoetmac.com/2018/04/prise-en-main-canon-eos-m50-partie-2-2/

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.