web analytics

Pensez-vous qu’Apple devrait payer ses impôts ?

17
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Atac a occupé hier l’Apple Store de Paris Opera et quelques autres en province… Pensez-vous également qu’Apple devrait payer ses impôts en France ? Je serais très intéressé de connaitre l’avis de nos lecteurs utilisateurs de Mac et d’iPhones.

« Apple doit cesser de nier les pratiques fiscales mises en évidence par l’enquête de la Commission européenne, retirer son recours auprès de la Cour de Justice de l’UE et payer son amende de 13 milliards d’euros. Tout un programme pour cette nouvelle campagne ! De plus, nous devons être en mesure de vérifier que les impôts payés par Apple sont en adéquation avec ses activités réelles. Pour cela, nous exigeons qu’Apple prouve sa bonne foi en publiant son reporting pays par pays dès maintenant et de manière rétroactive sur les dernières années ».

Sortie de l’iPhoneX: Attac dévoile ses revendications ! #iPhoneRevolt from Attac Play on Vimeo.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

17 commentaires

  1. Bonjour.

    Désolé, je ne suis pas utilisateur de Mac, ni d’I-Phone, mais j’ai tout de même un avis…

    Quelle drôle de question.

    On peut estimer qu’une loi est juste ou pas, d’accord, mais si on vit dans un pays, si on y travaille, si on y vend, si on bénéficie des services créés dans ce pays grâce à l’argent de l’impôt (routes, hôpitaux, écoles…), alors on ne tente pas d’y échapper, de biaiser, de la contourner. Ou alors on va voir ailleurs si l’air est plus pur.

    C’est d’ailleurs une question de 90 ou 95 % des gens ne peuvent même pas se poser. Les plus aisés peuvent s’offrir les services d’officines leur permettant d’échapper à l’impôt, le reste de la population est bien obligée de raquer. Que ça lui plaise ou pas, qu’elle puisse ou pas…

    On ne parle tout de même pas ici d’une entreprise en difficulté. Comment font donc les dirigeants d’Apple pour conduire trois voitures de luxe à la fois, pour utiliser en même temps trois villas ?

    Pour autant, l’amende imposée ne me semble pas juste : on devrait y ajouter des poursuites contre les personnes physiques qui ont décidé de ne pas participer.

  2. Il n’y a aucune raison pour qu’Apple paie ses taxes en France, c’est une mesure européenne qui devrait contraindre les entreprises à payer dans le pays où sont générés les profits et ce n’est pas le cas actuellement.

    Bien sûr, lorsqu’il s’agit de vulgaires consommateurs que nous sommes, l’UE ne tarde pas à réagir puisque nous payons déjà depuis un moment la TVA en fonction du lieu de résidence de l’acheteur.

    • Oui,  j’imagine bien évidement, que la demande de l’union Européen, concerne le paiement des impôts « proportionnellement » aux ventes d’Apple dans chaque pays…

      Malheureusement cette demande va certainement échouer.

      Que ferons nous alors ?

      Puisque l’on ne peut pas compter sur les institutions Européennes…

      • C’est très simple : ne pas acheter de produits Apple. Et ne me dites pas que la vie est impossible sans…!!

        PS 1: je n’ai jamais eu de produit Apple…mais j’aime bien photoetmac…car on y cause photo ;)

        PS 2 : …et quid de Google et Microsoft (entre autres) sur le plan fiscal…?

        • Franchement, je ne me vois pas basculer en PC : mon Macbook Pro et MacOSX me semblent bien plus agréable à utiliser que n’importe quel PC de prix équivalent…

          Quand à l’iPhone : je trouve Android encore bien pire ! Là c’est carrément impossible de m’en passer…

  3. « qu’Apple publie son reporting »… Savent pas s’exprimer clairement ces gens-là ?

    Par ailleurs, que je sache, l’optimisation fiscale est légale, c’est même un métier. C’est peut-être moralement répréhensible, mais si on veut faire quelque chose, il faut changer la loi, pas faire des cours de morale qui s’ajoutent à ceux que les journaleux nous assènent quotidiennement.

  4. Mais Apple paye ses impôts en France…. le problème est plus le dumping fiscal pratiqué par certains pays de l’UE… la premiere mesure serait d’hamoniser les impôts au sein de l’UE, ce serait déjà bien. Devons nous en vouloir à Apple d’utiliser les outils mis à sa disposition par l’UE ? Certainement pas. Déjà faisons le ménage chez nous…

    La mesure prise par là CE est en ce sens adaptée : demander à un de ses pays membres de collecter l’impot dû et non celui du dumping fiscal pratiqué.

    Donc pour répondre, à un premier niveau, à la question : oui, Apple soit payer ses impôts, mais il le fait déjà. Le problème est plus dans la réglementation européenne qui doit évoluer.

    Néanmoins, l’argumentaire d’Apple est choquant : je crée des emplois donc je peux me permettre de ne pas payer trop. L’entreprise crée des emplois, certes (ceux liés à ses besoins, mais oublie ceux perdus dans les revendeurs/réparateurs locaux qui ont disparus) et fait des bénéfices grâce aux infrastructures (transports, commerce, économie) mises en place par l’Etat, donc elle profite des investissements de l’Etat, investissements possibles grace aux contributions des bénéficiaires dont Apple. Il est donc normal qu’Apple paye à la mesure de ses bénéfices en France ou en Europe.

    En ce sens, Apple ne paye pas à la mesure de ce que qui lui est offert.

    Si je peux me permettre un hors sujet : aux prix pratiqués, Apple se doit d’etre exemplaire, non seulement vis à vis des clients (là je fais référence aux bugs -nombreux et graves- récemment relevés) mais également vis à vis des émanations des consommateurs que sont les États… au delà, c’est de l’abus.

    Apple est actuellement dans l’abus…

    Maintenant, je ne fais pas trop d’illusions, il y a d’autres voies pour échapper à ses devoirs (surfacturation des produits par exemple)… d’où l’importance de la déontologie dans les entreprises, choses dont Apple semble bien dépourvue…

    Et c’est là où le bas blesse, Apple est devenue bien peu respectueuse de ses clients à deux titres (consommateur et contribuable).

    Donc oui, Apple doit à payer ses impôts en France, que ce soit vis à vis des impôts qu’elle doit payer (au niveau européen) ou vis à vis des contribuables (équité de participations un frais de la vie collective ou respect du contribuable)…

     

    l’etetat

  5. Même si apple ou autres multinationales payaient équitablement leurs impôts en France nos gouvernements n’en auront jamais assez et la dette ne fera que s’accroitre, parce qu’ils sont par nature gaspilleurs quel que soit leur bord.

  6. Si Apple avait une politique tarifaire identique pour la France et pour les pays vers lesquels elle rapatrient leurs benefices je ne dis pas mais là on est tres loin du compte : on nous fait payer des produits plein pot (+/- 20% d’ecart avec les US) en raison des taxes plus elevees chez nous sauf que justement ils ne les payent pas ces taxes, donc oui je suis vert de payer tout ca meme si je roule en apple

  7. Le foutage de gueule c’est que toi avec ton petit salaire tu es obligé de payer tes impôts, alors que ces grosses compagnies qui font des milliards de profits en sont exempt par le biais de fins montages, et si encore Apple pour l’exemple baissait le prix des ses produits pour « rendre » ce « gain » aux consommateurs tel un robin des bois, mais ce n’est évidemment et malheureusement pas le cas, et les prix sont de plus en plus élevés. Du coup Apple gagne sur les 2 tableaux, vive le capitalisme et tant qu’on y est, vive apple, et vive les bitcoins :)

  8. Digression à propos d’Apple

    Mangez des pommes ! Sur la vidéo en lien ( à partir de la  26 eme minute), l’origine du logo de la pomme racontée par M. Serres, le reste de la video sur A.Turing est fort instructive aussi.

     

     

     

  9. Jusqu’à preuve du contraire, Apple ne viole aucune loi. Et certains, notamment des ministres, lui reprochent leurs agissements parfaitement légaux. Contester l’application de la loi dans une république démocratique, c’est être anti-républicain et anti démocrate. Très dangereux ça.

    Alors peut-on changer la loi ? Non. La fiscalité internationale relève essentiellement d’un réseau de conventions internationales (la France en a signé 110). Changer le système nécessiterait de changer ces 110 conventions qui prévoient qu’une entreprise n’est imposable dans un pays que si elle y dispose (physiquement) d’un établissement stable.

    Faut-il renégocier ces 110 conventions internationales ? Je ne le crois pas. Si l’on change le critère d’imposition géographique, on va tomber dans un impôt bien connu, inventé par la France : la TVA. Et les produits Apple vendus en France la supportent déjà.

    • Quand la technologie change… c’est la société qui change.

      Lorsque les moteurs à vapeur, la sidérurgie industrielle, chemin de fer et le télégraphe ont changé les structures sociales et économiques : les lois (et même les régimes politiques) ont changé.

      Ce sont bien des changements économiques profond (modernisations de l’agriculture et de l’industrie naissante… en même temps qu’une crise économique et alimentaire) qui ont conduit à la révolution Française…

      Quand la société change : on doit changer les lois !

      La révolution du commerce en ligne (et la globalisation) sont des changements tellement fondamentaux dans notre société et notre économie : que obligatoirement des lois et des traités internationaux, devront être changés pour suivre cette révolution.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.