web analytics

Passer en APFS : une assez mauvaise idée ?

9
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Si vous possédez un Mac avec SSD d’origine Apple et que vous avez mis votre système à jour en High Sierra (MacOS 10.13), alors Apple a automatiquement mis à jour le système de fichier de votre SSD en APFS, alors qu’il était en HFS+ avant.

Ce nouveau système de fichier APFS est plein de promesses… Toutefois, si vous êtes très fort en informatique (et en Anglais) et si vous regardez cette vidéo jusqu’au bout : alors vous allez peut-être commencer à douter… C’est très pointu et je ne vais pas tout résumer ici.

Mais ce que l’on peut en conclure déjà : en aucun cas, ne mettez à jour des disques classiques (non SSD) en APFS. Il fonctionneront bien mieux (pour le moment) s’ils restent prudemment en HFS+. Et si des spécialistes Francophones de la question passent par ici : leur avis sera vraiment le bienvenu…

Quelques liens utiles :

Quelques copies d’écran de la conférence :

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

9 commentaires

  1. Je ne suis plus avec la pomme mais … si l’on est pas obligé, que ça marche bien, on touche à rien. On reste à l’écoute des forums de early adopters, éventuellement on teste sur son mulet ou sa machine de test, mais on touche à rien.

    Quand on peut, mais ça devient de plus en plus dur maintenant, les maj automatiques sont désactivées.

    Je pense que deux ou trois mois de quarantaine, pour une mise à jour majeure d’OS ce n’est pas du luxe. J’ai de mauvais souvenirs avec Apple, avec le système 7 on en a vraiment bavé.

    Quand on peut …

  2. Le système APFS est surtout orienté « Système ». Pour le stockage, pour l’instant, rien n’oblige et personne ne conseille son utilisation. Il est clair que la grande part des futurs OS seront posés sur des SSD, ce qui justifie amplement de rénover et de dédier un système de fichier à cet usage.

    La seule chose pour laquelle j’ai un souci et dont presque personne ne parle à part quelques dev Apple, c’est son efficacité pour les fichiers type vm (mémoire virtuelle/fichier d’hibernation). Pour l’instant, il semble que l’OS réserve un point de montage séparé pour ce type de fichier. Visiblement, tout n’est pas encore au point.

    Dans tous les cas, rien n’oblige à faire la montée de version d’OS et/ou de système de fichier. Les anciennes versions, y compris les soit-disant obsolètes, sont tout à fait secure. Il faut juste apprendre à contourner certaines « ventes forcées », jamais justifiées dans les faits.

     

    • Ils sont toujours dans /private/var/vm comme avant.
      Le container APFS, monte le répertoire vm comme un disque (ou plutôt volume).

      Ce n’est en principe visible qu’en ligne de commande (sauf dans certaines beta).

      Je suis en High Sierra en APFS sur un Macbook 15″ 2017 et un Hackintoch (plus ancien). No problem.

       

      • Grand bien vous fasse…

        Le fait que ce ne soit visible qu’en ligne de commande ne signifie pas qu’il n’y ait pas de problème avec la gestion des fichiers de vm (entre autres) par un système de fichiers en organisation APFS. Je ne comprend pas votre remarque.

        Mac OS est un système en architecture Unix, que ce soit visible ou non suivant les conditions d’observation n’y change rien.

        Dans les anciennes versions, le répertoire /private/var/vm ne nécessitait pas d’être défini comme point de montage d’un volume distinct. Le fait est qu’ils ont été obligé de définir un volume dédié pour ce fichier afin d’assurer la fiabilité et la stabilité de l’OS avec ce nouveau système de fichier.

        Le système de fichier APFS dans sa version actuelle ne répond pas avec fiabilité à tous les cas de figure de gestion de fichier sur les machines actuelles. C’est tout. Il ne peut donc pas être « posé » sur un seul « volume » comme c’est le cas des anciens systèmes utilisant HFS+ et qui ne nécessitent en plus de la partition principale que des partitions de map et d' »en-tête » classique (GUID+EFI) et, si désiré, une partition Recovery pour permettre de rebooter en mode dégradé.

        Maintenant, ça ne veut pas dire que ce nouveau système de fichier ne sera pas parfaitement fiable et adéquat à l’avenir, cela veut juste dire que, comme d’habitude avec les nouvelles versions d’OS quelles qu’elles soient, il faut attendre leur maturité avant de les installer. Ce n’est qu’un conseil de bon sens. Je passe mon temps à dépanner des amis trop prompt à faire des montées de version dés leur sortie et à leur répéter de ne pas le faire. Ceux qui m’écoute ont toujours moins de problème.

        Pour ma part, je suis sous Yosemite sur deux Mac mini + un MacBook Pro montés en réseau local et je n’ai aucun problème non plus ni aucun besoin de faire les mises à jours du système qui sont d’ailleurs bloquées à la source.

        Et j’ai des disques externes pour tester les versions suivantes, qui pour l’instant n’assurent pas la non-régression de certaines applications…ou gestion de matériel. Et oui, même El Capitan et Sierra ont encore des incompatibilités (pour ne pas dire des bugs… parce que je suis gentil dans le fond :D).

  3. Certaines petites applications ne fonctionnent plus sur ce nouveau format. En les recopiant sur une partition en HFS+ tout redevient normal. J’ai tout de même décidé de revenir sur Sierra et reformater la partition APFS en HFS+, ce qui ne fut pas simple… Donc prudence !

  4. Aucun soucis à signaler de mon côté avec High Sierra, mais j’ai un imac de cette année, ce qui explique surement cela (et j’installe très peu de softs dessus, en gros Lightroom – enfin j’installerait bientôt un concurrent depuis le passage d’Adobe au full cloud –  et pas grand-chose d’autre).

    Mais bon le Mac et Apple c’est assez simple comme philosophie : soit vous touchez à rien et achetez régulièrement leurs produits, vous n’aurez aucun soucis, si vous cherchez à bidouiller ou à installer des trucs qui sortent des clous ou bien encore si vous restez sur des veilles versions, là les pbs commencent…

    Bref pour résumer et grossir le trait, Apple c’est fermé, donc il faut faire confiance à Apple, ou bien si cette philosophie nous plait pas, ne pas acheter Apple :)

  5. Le principal but APFS est d’optimiser l’usure des SSD. Classiquement les gestionnaires de fichiers déplacent les données pour éviter la fragmentation tant que la place est suffisante (il faudrait plusieurs mouvements des têtes pour lire le fichier, ce qui ralentit un disque dur classique).
    Cela ne change rien pour la vitesse des SSD mais use le disque. Egalement, il n’y a plus besoin de trim pour trouver les bloc libres.

    Le problème, c’est le manque d’utilitaires mis à jour à cas de problèmes de disque non pris en charge par le gestionnaire de disque d’Apple.

    On peut passer à High Sierra sans passer à APFS. Il suffit de lancer l’upgrade avec le terminal:
    /Applications/ »Installer macOS High Sierra.app »/Contents/Resources/startosinstall –converttoapfs NO –agreetolicense

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.