web analytics

L’intelligence artificielle de Lightroom trie les photos

9
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Une fonction bluffante est apparue le 18 octobre dernier dans Lightroom CC : la sélection automatique des meilleures photos par l’Intelligence Artificielle… Que bien évidement vous pouvez pondérer et même ajuster à l’aide d’un curseur…

Pour en profiter, il faut avoir opté pour l’option Aperçus de technologie, que vous trouverez dans les préférences sur votre page Lightroom CC en ligne (c’est une sorte de beta test public). Cette fonctionnalité n’est pas encore disponible dans l’application de bureau Lightroom CC, ni dans l’application pour tablette. Mais cela viendra…

Pour le moment vous ne pouvez y accéder que dans la version Web : testez-là, vous verrez c’est génial ! Elle pourrait vous permettre de « débroussailler » vos sélections. Et peut-être même, de découvrir quelques belles images oubliées…

Son efficacité m’a d’ailleurs conduit à élargir les sélections que j’upload vers Lightroom CC (à partant de Lightroom Classic), afin de « nourrir » cette Intelligence Artificielle… Je suis ainsi passé d’environ 6000 Aperçus dynamiques uploadés dans Lightroom Mobile en 2016 / 2017… A plus de 18.000 en cette fin d’année 2017 dans Lightroom CC (le nouveau nom de Lightroom Mobile). Tout cela bien entendu étant groupé par collections, ne dépassant chacune jamais quelques centaines d’images.

Ainsi, pour chaque collection « serrée » de quelques dizaines d’image uploadés à l’époque de Lightroom Mobile (qui étaient mes sélections finales pour chaque reportage) : j’ai récemment ajouté des collections / sélections « larges », comptant entre 100 à 500 images pour chaque sujet… Ce qui fait que j’ai actuellement crée 144 Albums (collections) dans Lightroom CC. Pour précisément 19511 photos (ce qui comprend quelques copies virtuelles).

Heureusement : on peut désormais gérer des « Dossiers de collections » dans Lightroom Mobile : organisation thématique ou hiérarchique par année… Comme vous voulez, mais personnellement l’organisation par années me semble bien plus lisible. Par exemple :

Dommage que ces dossiers crées sur Lightroom CC, ne « redescendent pas » vers Lightroom Classic CC pour le moment… Pas davantage que ceux crées dans Lightroom Classic ne sont uploadés vers Lightroom CC. Mais ce n’est pas gênant en pratique : il suffira de créer manuellement des Ensembles de Collection manuellement dans Lightroom Classic CC, pour s’organiser de la même façon.

… à vous de jouer :

 


1 – Commencez par créer des Collections Synchronisées depuis Lightroom Classic CC (au moins une, pour tester) : remarque en passant, je vous recommande très fortement d’utiliser Lightroom CC « à l’ancienne »… C’est à dire : à partir de collections synchronisées crées par Lightroom Classic CC (ce que nous faisions lorsque Lightroom CC s’appelait Lightroom Mobile)…

Mais si vous avez choisi de n’utiliser que Lightroom CC (le but dans ce cas, étant d’uploader des originaux vers le serveur d’Adobe), choisissez une de vos collections, (collections que l’on appèle Album dans Lightroom CC… bravo à Adobe pour ce trait de génie ! Ajouter de la confusion à la complexité, en nommant de deux façons différentes cet élément primordial :  ce n’était vraiment pas nécessaire ! Les gens sont déjà assez paumés comme ça entre Lightroom Classic CC et Lightroom CC…

Voilà, c’était pour les préparatifs… Passons maintenant à l’Intelligence Artificielle proprement dite.

 


2 – Rendez-vous sur votre espace Lightroom CC en ligne… Et affichez une Collection / Album synchronisé… Vous noterez alors un petit logo en forme de « Coupe du Monde », appelé : « Meilleures photos » (image ci-dessus)… Cliquez sur le logo, cela déclenche une phase d’analyse des images. Qui n’aura lieu qu’une seule fois…

 


3 – Voilà c’est fait ! Avant de commencer, vous aurez doit à une petite visite guidée… Lightroom CC va sélectionner automatiquement vos meilleures images. On pourra diminuer ou augmenter le nombre de « Meilleures photos » affichées : épatant !

 


4 – C’est vraiment très efficace ! Sur quoi cet algorithme se base-t-il ? On ne sait pas trop… Mais on peut écarter à la main certaines images :

 


5 – Et voilà le travail ! Avouez que c’est bluffant… Et le temps gagné pourrait être considérable, spécialement pour ceux qui n’ont jamais le temps de noter leurs images au retour des voyages / reportages.

Ci dessous le curseur à été tiré au maximum vers « Moins de photos ». Lightroom a donc sorti ses 3 photos préférées… Devinez quoi : ce sont quasiment « mes trois photos préférés à moi », de cette galerie :

Puis j’ai poussé le curseur vers la droite : vers « plus de photos »… Il se trouve que j’approuve également ce classement plus large : toutes ces images sont éffectivement parmi mes préférées… Je ne sais pas comment il fait par contre, lorsqu’on ne lui propose que de bonnes images ! Mais il le fait…

Puis je pousse le curseur encore plus à droite, vers : « encore plus de photos ». Et je suis toujours assez d’accord avec l’Intelligence Artificielle… Même si parmi les nouvelles images arrivée, certaines auraient probablement été choisies par moi plus tôt (dans la sélection précédente) :

 


Voilà pourquoi il ne faut pas hésiter à uploader « pas mal » de photos, vers les collections synchronisées… J’en ai uploads plus de 18.000, (uniquement sous forme d’aperçus dynamiques bien évidement). Cela permet à l’Intelligence Artificielle de bien mieux travailler…

Ces 18.000 aperçus dynamiques : c’est finalement très raisonnable en poids et totalement compatible avec l’abonnement de base à 20 Go de stockage Cloud (relire : Lightroom Classic CC ou LR CC quelle formule choisir ? ) ! Vu que les aperçus dynamique ne pèsent pas grand chose (rappellerons le : seulement 1 Mo par image, (pour une taille de 2500 x 2500 pixels maximum)…

Un rapide calcul (à la louche) : 18.000 x 1 Mo = 18.000 Mo = 18 Go

Il me semble par contre totalement inutile et improductif d’uploader les fichiers RAW originaux vers le stockage en ligne (depuis Lightroom CC). C’est très cher au niveau du prix au Go… Et relativement inutile, du moins pour le moment.

Voilà… Avez-vous pu tester la chose ? Et vous, qu’en pensez-vous ?

 


Dans quelques temps on parlera de la reconnaissance de formes et d’objects ! Déjà Lightroom CC est capable de reconnaitras certains éléments simples : comme « bateau » ! Sans avoir besoin d’appliquer le mot-clé bateau… Voilà ce que ça donne chez moi : il y a beaucoup de réponses !

Et voilà ce qui se passe si on lui demande un truc qu’il ne connait pas (encore) :

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

9 commentaires

  1. A ton avis, ce tri est le même pour tout les utilisateurs, ou il tient compte de tes critères persos en analysant tes actions de tri antérieur ?

    • Pour le moment : le résultat est probablement identique pour tous les utilisateurs…

      Mais il est certain, que à moyen terme des variables seront ajoutées !

      Notamment la reconnaissance des visages familier (amis et familles), pour mettre en avant les visages des proches dans les bons résultats…

  2. J’ai cru à un poisson d’avril. Je ne savais pas que le deep learning était à la limite de s’utiliser en pratique, sur des outils (relativement) grand public.

    Des millions de photos sont analysées, luminance, chrominance, position des arêtes, visages, sourires … et forment un bloc de données, mis en rapport avec un avis « humain ».  Après c’est très rapide et les résultats sont compilés avec les premiers pour alimenter le tout … La précision croit géométriquement avec le nombre d’items analysés. Il est même possible de « moyenner » les résultats en fonction de la localisation géographique, de l’ethnie, de la culture (sens de lecture des textes) …

    Ouch ! ça va piquer.  :-)    Du bon et du mauvais à prévoir, comme toujours.

    Je vais tester :-)

    Phil

     

  3. « Intelligence Artificielle » Il ne faut peut-être pas s’enflammer :)

    Tout juste quelques algorithmes qui analysent les photos.

    Skynet chez Adobe c’est le prochain Teminator 6 :DD

  4. Histoire de mettre les choses au point, cette fonction est réellement de l’intelligence artificielle et, non, les résultats ne sont pas génériques.

    Les algorithmes employés ici analysent et identifient non seulement le contenu de l’image, mais tiennent compte également de critères plus subjectifs et plus créatifs comme la composition, le cadrage, la profondeur de champ, la similarité et la présence du sujet.

    • Oui, ça c’est certain…

      La question que l’on peut se poser : si l’on écarte certaines images qui ne nous plaisent pas, le système apprendra-t-il de ce que nous avons écarté ? Pour ne plus proposer à cet utilisateur particulier d’autres images du même genre ? Je ne le crois pas pour le moment…

      Mais un jour qui sait ?

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.