web analytics

Débat : Lightroom Classic CC uniquement en abonnement

124
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Voilà donc le successeur de « Lightroom 6 » (jusqu’alors la version en licence définitive) et de « Lightroom CC » (jusqu’alors le nom de la version sur abonnement) : les deux deviennent donc Lightroom Classic CC, qui sera uniquement disponible sur abonnement.

 

 

Nous détaillerons toutes ces questions dans notre formation du 11 novembre prochain à Paris (au moment du Salon de la photo) : Formation comprendre Lightroom Classic, Lightroom CC

 

 

Premier point : Il n’y aura donc jamais de Lightroom 7… (les appellation 4, 5, 6, etc… étaient réservées aux versions licences définitives). Vous pourrez bien entendu continuer à utiliser Lightroom 6 sans abonnement (puisque vous l’avez acheté définitivement)… Et pourrez même l’acheter encore, pendant quelques temps, c’est toujours possible ici peut-êtr faut-il en profiter ?).

A noter que l’ultime version Lightroom 6.13 (à venir prochainement) supportera le récent Nikon D850. Mais qu’ensuite : Adobe arrêtera le support de cette application en 2018 (ce qui ne devrait pas l’empêcher de fonctionner encore longtemps, du moins pour les fichiers RAW sortis avant novembre 2018).

Second point : A côté de Lightroom Classic CC, Adobe publie une toute nouvelle application centrée sur le Cloud : nommée Lightroom CC (et là avouons, que ça n’a pas été très malin de reprendre l’ancien nom de la version de Lightroom sur abonnement)… Car ce nouveau Lightroom CC : est bel et bien une toute nouvelle application, « cousine » de Lightroom Classic… Adobe ne nous facilite pas le travail au niveau des explications : je sens que je vais perdre pas mal de temps à chaque formation pour expliquer les différences entre les deux Lightroom en vue d’aider les gens à faire leur choix…

Entre Lightroom Classic qui est conçu pour travailler uniquement sur Ordinateur(et que vous connaissez bien)… et le nouveau Lightroom CC qui est conçu pour travailler partout : tablette, smartphone, interface en ligne (via une page Web) et aussi ordinateur ! Mais j’aborderais tout ça dans un prochain article… A noter aussi qu’aujourd’hui, Photoshop et Bridge ont tous les deux étés mis à jour en versions 2018.

En attendant, revenons à Lightroom Classic CC : le « vrai Lightroom »… Mais avant de parler des quelques nouveautés (pas si nombreuses, mais intéressantes) : j’aimerais bien connaitre votre avis sur le fait que Lightroom Classic n’existera désormais plus qu’en version abonnement…

 


Dernière précision : voici les nouveaux tarifs (page Adobe ici)… Il y a désormais trois formules possibles : 

 

  • Abonnement à Lightroom CC – Inclut la nouvelle version de Lightroom CC (ex Lightroom Mobile) et 1 To d’espace de stockage dans le cloud. Pour 11,99 € TTC par mois (pas de Lightroom Classic ici)

 

  • Formule Creative Cloud pour la PhotoInclut la nouvelle version de Lightroom CC, 20 Go d’espace de stockage dans le cloud, Lightroom Classic CC et Photoshop CC. Pour 11,99 € TTC par mois (peu d’espace Cloud, mais les deux versions de Lightroom inclues et Photoshop CC en cadeau = c’est la formule la plus recommandable).
     

 

  • Formule Creative Cloud pour la Photo avec 1 To d’espace de stockage dans le cloud :  Inclut la nouvelle version de Lightroom CC, 1 To d’espace de stockage en mode cloud, Lightroom Classic CC et Photoshop CC. Pour 23,99 € TTC par mois. Pizza complète, avec la Mozzarella, la roquette et le jambon de Parme au dessus.

 

 


Qu’en pensez-vous ? Vos commentaires par ici !

 

PS : Migration effectuée sans soucis –  Aucun problème à signaler après avoir migré mon catalogue d’environ 500.000 images de Lightroom CC (6), vers le nouveau Lightroom Classic CC. La migration s’est déroulé exactement comme de LR5 à LR6. Avec le même principe de « transfère des fichiers des Aperçus et Aperçus dynamiques », d’une version à l’autres (il n’y a pas de duplication de ces deux types de fichiers, ce qui évite les soucis sur les disques durs un peu étroits).

 

 

 

 

Nous détaillerons toutes ces questions dans notre formation du 11 novembre prochain à Paris (au moment du Salon de la photo) : Formation comprendre Lightroom Classic, Lightroom CC

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

124 commentaires

  1. Ma réaction est la suivante : Entre l’arrêt d’Aperture, l’indigence de Photo et le passage en force de Lightroom, je suis orphelin ! Quel logiciel pérenne, complet et sans abonnement reste t-il ?

    • Photo d’Apple, c’est quand même vraiment, vraiment trop simpliste pour un photographe…

      Je ne vois personnellement aucune alternative à Lightroom Classic CC : absolument aucune…

      Il se passera 5 ou 6 ans avant qu’un concurrent ne parvienne au même « raffinement » en terme de catalogage ! Et pendant ce temps Lightroom Classic continuera à progresser…

      Il faudra payer !

      • ça parait complément dingue que sur un tel marché (les photographes amateurs confirmés) il n’y ai aucune autre offre ! Comment Adobe a réussi à se créer aussi facilement un quasi-monopole ?

        Nous serions des centaines de milliers à payer pour un équivalent/concurrent de lightroom, personne ne veut de nos sous ??

        En économie, la demande est sensée créer l’offre … ça ne semble pas être toujours le cas visiblement !

        • oui, sauf que développer un logiciel aussi complexe et riche que Lightroom : ce n’est pas à la portée de tout les éditeurs !

          Il y a très peu de personnes qui sont capables d’avoir une vue d’ensemble, pour imaginer une telle architecture…

          Et ensuite il faut des équipes… Et des années de développement !

          Peut-être des éditeurs en sont-ils capables : mais ceux-ci ont d’autres priorités ! Ils mettront leurs moyens sur des applications Cloud… car il y a beaucoup plus à gagner !

          C’est ce qu’a fait Adobe : le Lightroom Classic CC n’a que tr!ès peu évolué depuis 4 ou même 5 ans…

          Alors que tous les efforts se portent sur le Cloud.

          Apple : Idem…

          Les autres : sont trop petits pour re développer un autre Lightroom… ET si il s’en trouve un assez gros et assez capable : alors il développera une application pour Mobile… Car il y a un Jaclkpot à la clé.

          Nous les photographes, nous sommes victimes de la mondialisation et des énormes marchés (grand public) Chinois et Indiens (entre autres) qui s’offrent aux applications Mobiles.

          C’est pour cela qu’Apple a abandonné Aperture, puis iPhoto, pour redémarrer de zéro sur les bases d’une application Cloud !

          On peut même s’estimer heureux, qu’il existe des version « desktop » de Photo et de Lightroom CC…

          Ce qui me fait peur : c’est un jours l’abandon possible de Mac OSX par Apple, dans les 25 ans… j’en aurais 75 : et je n’aimerait pas voir cela arriver.

          • « Les autres : sont trop petits pour re développer un autre Lightroom… ET si il s’en trouve un assez gros et assez capable : alors il développera une application pour Mobile… Car il y a un Jaclkpot à la clé. »

            –> j’ai une question, j’ai beau avoir bien lu ton article et les autres sur d’autres sites, c’est pas évident à comprendre.

            La partie mobile m’intéresse beaucoup mais si je comprend bien, peu importe l’app le cloud et le tarrif, il n’y a pas moyen d’envoyer les images de son mac sur un iPad pro, de faire des retouches avec LR mobile EN OFFLINE et de synchroniser les paramètres pour les exporter depuis le Mac ?

            Merci d’avance si t’as une réponse la dessus

              • Il me semble qu’on pouvait déjà le faire avec Lightroom Desktop/Classic + Lightroom mobile.
                C’est juste un peu bizarre, je trouve, de vouloir se baser sur un écran d’iPad pour faire ses retouches.

                  • Pour ta question initiale, Duss, si tu utilises LR Classic + LR mobile, ce n’est pas le raw qui est envoyé sur le cloud, mais un aperçu dynamique. Cet aperçu dynamique est alors « redescendu » ou « synchronisé » vers l’iPad. Si tu fais tes retouches sur l’iPad avec l’appli LR mobile installée, ou via le browser, tes paramètres de développement seront ensuite synchronisés via le cloud vers ton LR classic, à partir duquel tu pourras exporter ton image avec ces paramètres. Ce qui fait que oui, tu auras « envoyé » une image depuis ton LR classic vers ton iPad pour la retoucher, mais tu auras effectué ton développement en regardant un aperçu dynamique vu sur un écran d’iPad non calibré et plein de traces de doigts.
                    Ca, c’est ce que j’ai pu expérimenter avant l’arrivée du nouveau LR CC. Ce que je n’ai pas encore expérimenté, c’est de faire la même chose avec le nouveau LR CC, qui est censé travailler avec le raw directement et non plus un aperçu dynamique. Mais même en travaillant sur un raw, l’écran de l’iPad restera non-calibré et plein de traces de doigts.

        • C’est très simple : il y a énormément de logiciels Adobe piratés. Adobe a toujours plus ou moins laissé faire car ainsi ils accentuent leur monopole et sont beaucoup plus visibles.

          Je me souviens, il y a quelques années, avoir assisté à un séminaire (workshop) sur Indesign. À la fin de la journée une copie (license d’utilisation comprise) du tout nouveau CS3 était distribuée gratuitement à chaque personne ayant assisté à ce séminaire…

        • Capture One. Et en plus t’es pas obligé d’avoir un catalogue. Le traitement des couleurs est d’une finesse particulièrement intéressante.

          DXO manque de retouches locales et demande un catalogage à la main (ce que je fais), si on est à l’ancienne ça fonctionne bien aussi.

           

          LR c’est un peu comme la gestion des photos/musiques par Apple : faut accepter de plus avoir la main sur le rangement des fichiers en interne. Perso j’aime pas.

      • Bonjour Jean-François,

        Personnellement, je n’utilise lightroom que comme un logiciel de développement. J’ai très peu utilisé les fonctions de catalogage pour une raison de comptabilité douteuse entre le catalogage lightroom et mes logiciels de visualisation de photo sous linux. Pour gérer mes photos, j’ai d’abord utilisé shotwell (qui me convenait parfaitement) puis Digikam (je trouve l’ergonomie désagréable mais il fait le boulot). Bref, mon flux de travail est le suivant : tri dans lightroom, développement dans lightroom, export des photos et catalogage via un logiciel tiers.

         

        Par conséquent, je ne suis pas tout à fait d’accord avec votre commentaire. Il me semble que pour un usage « amateur » (et même sans doute pro), on peut parfaitement se passer des fonctions de catalogage de lightroom pourvu que l’on accepte de se servir d’un logiciel par fonction. Ce sera moins raffiné, c’est vrai, mais pas forcément moins efficace !

  2. En tant que photographe à la très petite semaine, mais ne souhaitant pas utiliser Photos, je vais regarder ailleurs. Hors de question d’un abonnement.

    Plus qu’à trouver… Pinaise mais rendez-nous un iView à jour !

      • Capture One a bouffé iView, si vous tenez vraiment à iView !
        Et iView n’était qu’un logiciel de cataloguage avec qq fonctions de corrections basiques, pas un dérawtiseur. Donc, l’association de C1 avec iView nous donne les deux !

        • Oauai, sauf que le catalogage façon Capture One est pire que ce qu’était iView Media Pro en 2006, qui était bien meilleur !

          On peut dire que Phase One à tout simplement « Massacré » iView Media Pro (Expression Media)… Une horreur !

          Pendant ce temps Lightroom n’a cessé de progressé. Donc, c’est juste incomparable !

          Le catalogage de Media Pro : ce n’est qu’un fantôme !

      • Je ne voudrais pas paraître insistant, mais capture one est 7n logiciel tout à fait valable (meilleur même que LR dans la finesse de son traitement). Le seul gros défaut du logiciel est qu’il demande un investissement important pour le maîtriser et qu’en l’etat actuel de mon usage, il est plus lent (navigation dans les outils demandant plus de clics, mais on peut personnaliser aussi pour regrouper ses outils réguliers).

        Cela dit, j’avais dit la même chose d’en LR quand j’ai abandonné capture nx2… j’en conclurais que ce n’est qu’une question d’habitude.

        Mais effectivement faut oublier le cataloguage avec COP…

  3. Nous autres photographes, sommes tombés bien bas… Il y a quelques années Kodak tombait faute à la mondialisation, et maintenant c’est Adobe qui laisse tombé la version perpétuelle et espère nous imposer un abonnement lié à sa position de monopole sur la scène des logiciels.
    Ce constat est affligeant ! Encore une fois on nous prend pour des vaches à sous, aucun respect car ce n’est que « du business ».

    J’ai suivi Lightroom depuis la beta publique initiale, j’ai acheté la version 1.0 et chaque mise à jour depuis le début. N’ayant sincèrement aucun besoin des fonctionnalités Cloud, je suis resté à la version perpétuelle qui me suffit très bien. J’ai même considéré de « bonne guerre » que la version CC puisse avoir des enrichissements progressifs que je n’avais pas… Et j’ai attendu avec impatience la nouvelle version ce 18/10… tout cela pour constater que les nouveautés sont quasiment que d’ordre économique : Adobe a décidé de changer sa politique de distribution et essaye de me tondre là où je ne le souhaite plus. Que faire ? Accepter une somme sous forme d’une rente mensuelle (pas si modique en définitive) « à vie » ??? Grande question métaphysique n’est-il pas ?

    Je vous avoues que je me sens bien abandonné et seul ce soir… J’ai l’impression que le grand capital vient de faire une nouvelle victime : MOI !

    Je ne suis pas encore prêt à ce que ma vie numérique ne soit qu’abonnements perpétuels,  je suis bien propriétaire de mon matériel photo et m’estime propriétaire de mes images. Je me refuse à l’idée que cela ne devienne basiquement  qu’une mensualité. Tout comme je ne suis pas encore prêt à n’être que locataire à vie de mon véhicule ou de mon lieu de vie. (je suis déjà locataire à durée déterminé de certains biens auprès de ma banque… rires!).

    Vous l’aurez compris, je me sens en parfait déphasage avec la position d’Adobe et cette nouvelle version Classic CC. Je ne dirais pas jamais car ce serait idiot de tenter de trancher maintenant. Mais de là à accepter docilement tel un mouton, aujourd’hui c’est non !

    Je pense que je vais rester avec la version 6 tant que mon matériel n’évolue pas, et je verrai bien le jour où je n’aurai plus le choix pour faire lire mes CR2. Mais d’évidence c’est un choix résigné !!!

    Bien à vous

  4. Salut mon ami Jeff, et merci de nous faire part de ces Infos concernant Lightroom .

    Pour répondre à ta question, je serais tenté de dire :  » Il fallait s’y attendre  » ou plutôt  » On s’y attendaient un peu  » quand on voyaient le virage qu’Adobe prenait avec ces dernières versions de LR … Personnellement le fait de payer un Abonnement ne me dérange pas plus que cela, c’est d’ailleurs la solution que j’ai choisi (pour le moment) avec Capture One Pro 10. Mais n’utilisant plus beaucoup LR ces derniers temps (au profit de Capture One), j’aurais quand même aimé pouvoir faire une dernière MAJ de ma version Desktop de LR6 dont j’ai la version 6.9 ! >>>

    Dernièrement j’ai fait des petits tests comparatifs entre le Canon 5D MIV et le Canon 6D MII ( Comme tu le sais je faits mon retour chez Canon , voir ici : http://photoetmac.com/2017/09/temoignage-parti-vers-fuji-revenu-vers-canon/ ), mais à mon grand regret, les fichiers RAW CR2 du Canon 6D MII ne sont pas pris en compte dans la version LR6.9 (ceux du 5D MIV sont pris en compte dans LR6.9), heureusement mes fichiers Raw du Canon 6D MII sont pris en charges dans Capture One Pro 10 qui devient de plus en plus mon Logiciel de référence . Et, comme je ne travail mes photos que sur mes deux Ordinateurs (Macbook Pro 13″ relié à un écran 24″ + MacBook Air 11″ pour le voyage et le bureau ), je n’ai pas besoin des ces versions LR CC sur Cloud  …

    Bien sûr, ayant deux gros catalogues sur DD Extern. avec LR 6.9 contant encore des centaines d’images dont je n’ai pas encore eu le temps d’en travailler certaines, je continuerais à retoucher avec LR6 ces Photos tout au moins pour celles qu’il me reste à retoucher, mais depuis quelques mois, toutes mes nouvelles images je les retouche avec Capture One Pro 10 qui, s’il est un Logiciel un peu moins facile d’accès que LR en terme de catalogage , est un outil très puissant, mais demande de nombreuses heures d’apprentissage (et j’ai encore du boulot de ce côté là …).

    Voilà, souhaitant que mon retour puisse servir au plus grand nombre,

    Amicalement,

    Philgood …

    • Actuellement on en est à LR 6.12… Il faut faire la mise à jour !

      Et il y aura une version 6.13 très prochainement. La dernière ultime !

             Mise à jour de Lightroom 6.12 et CC 2015.12

      cette petite mise à jour de Lightroom en 6.12 et CC 2015.12… Qui corrige heureusement le bug de la carte apparu sur la version précédente.

      Mise à jour classique par le Module Creative Cloud. A signaler aussi le support de nouveaux fichiers RAW, comme de tradition. Les plus notables étant les nouveaux Canon EOS 6D MkII, Canon EOS 200D et Nikon D7500… Bonne mise à jour !

  5. Quel dommage que adobe ne propose pas au pire un abonnement uniquement avec LR desktop sans fonctionnalité cloud et sans photoshop à 5 euros/ mois pour ceux qui ne font jamais de photomontage et à qui leur compte flickr/500pix ou amazon ou autre ou rien suffit . une solution pour les passionné et pas forcement pro  sinon concrètement si on arrête de payer les 12 euros mensuel pour LR classic on n’a plus accès à quoi ? la totalité ou seulement la partie développement et web ?

    fidèle utilisateur depuis la version 3 avec des mises à jour à 79 euros au gré de mes besoins me voila en chasse d’une alternative :(

      • C’est vrai…mais pas à 12€ et avec Photoshop dont certains ne veulent pas. Alors pourquoi Adobe s’entête à ne pas proposer un abonnement LR SEUL ? Qu’est-ce qu’ils y perdraient financièrement ? Rien…mais ils y gagneraient qqs clients supplémentaires et surtout une meilleure image de marque que celle d’un racketteur !!

  6. C’est le signe fort que la photo va devenir une passion de plus en plus inaccessible ou de plus en plus simpliste.

    Il y a de moins en moins de place pour le photographe amateur/confirmé. J’en veux pour preuve les prix des APN qui flambent (ex: Canon G1XMiii et autre fuji), qui perdent 85% de leur valeur apres 4ans (Fuji Xpro1) et dont les specs techniques ne bougent pas (Olympus omd-10miii, Canon 200d et son AF d,avant guerre).

    Le marché se crispe enormement pour les photographes enthousiastes et cette décision d’Adobe entache un peu plus le paysage.

    Ami amateur investissons plutot dans des voyages.

  7. Bonjour

    j’ai installé la MA J en Lr Classic Cc , j’aimerai faire machine arrière , l’installation m’a viré LR 6.

    une idée ?

    merci par avance

    • Hello ! C’est possible, mais un peu compliqué !

      Idéalement, il vous faut une sauvegarde de votre catalogue en version Lightroom 6 : c’est mieux de repartir d’un catalogue sauvegardé. Même si on peut faire sans, (mais dans ce cas il manquerait certaine choses, comme les collections et les copies virtuelles)…

      Ensuite il faut réinstaller l’application : le plus simple c’est d’utiliser Time Machine, pour réinstaller l’application. Sinon : réinstallation manuelle possible…

      Je fais ce genre de dépannage sur Paris éventuellement sous forme de « service dépannage » (au minimum 2h quand je ne suis pas débordé par ailleurs) : me contacter ici pour tarifs et rendez-vous :

      http://vibert.photodeck.com/contact

  8. Je ne pensais pas avoir à redire cela un jour, mais j’envisage à nouveau d’utiliser une version piratée des logiciels Adobe. Et pourtant ça fais plus de 10 ans que j’avais arrêté ça! Pour Lightroom j’ai acheté toutes les versions, mais là… c’est vraiment honteux de la part de Adobe!

  9. Merci pour cet article de présentation JF, et vraiment, vivement le prochain article expliquant en détails les différences entre les 2 versions de Lightroom et les points clés de la version « pas classic ».
    Parce que quand on se retrouve avec 2 Lightroom après avoir fait la MAJ (abonnement CC), on se demande s’il faut cliquer sur la nouvelle version pour voir ce que ça donne… ou pas ;)

    Et en effet, très mauvaise idée d’avoir garder les 2 mêmes noms, à moins qu’ils prévoient dans un futur proche, de supprimer la « Classic ». Ca pourrait être dans l’ordre des choses…

  10. Je pense que beaucoup de personnes partagent mon point de vue.

    Adobe nous prend pour des imbéciles, voir des vaches à lait.
    On leur a fait confiance. Comme dit dans d’autre post tous les premiers utilisateurs ont été les meilleurs vendeurs de cette application qui est unique et géniale.

    Personnellement, à mon petit niveau, j’en ai été ce que l’on appelle aujourd’hui un « évangéliste » lors de mes nombreuses interventions à mon Photo Club.

    Pas question pour moi de payer chaque mois 20€ pour utiliser un logiciel que je pourrai acheter et surtout d’avoir avec PhotoShop qui pour moi est une usine à gaz et que je n’utilise pas. Ce dernier point peut faire l’objet d’un débat à part entière.

    Si je calcule depuis combien de temps utilise-t-on LR ? Une dizaine d’année me semble-t-il. (Je suis sur qu’un intervenant précisera ce point).
    Cela me fera, à raison de 240€ par an, 2.400€ au total !!

    Loue-t-on notre matériel photo ?

    On loue ce que l’on utilise temporairement.

    Bref, je trouve cette démarche scandaleuse.
    J’espérai ces derniers temps, voir arriver sur le marché un ou des logiciels « LR Compatible ». Certain me dirons que je n’ai qu’a m’y mettre. A 65 ans, c’est un peu tard…
    Quand à utiliser les possibilités du logiciel libre, l’expérience m’a montré que ces solutions sont loin du compte.

    Conclusion, je vais continuer à utiliser autant faire se peut mon actuelle version dite permanente. Je viens de la réinstaller sur une nouvelle machine sans problème. Pour assurer la compatibilité avec de futurs boitiers, on peut penser que l’on pourra utiliser le « DNG converteur » pour  produire des fichiers DNG.
    On se retrouve dans deux ou trois ans pour voir dans quel état sera le marché ?

    Pour information, j’utilise actuellement un iMac 27″ et deux MacBook (un vrai c’est à dire un récent un autre un peu vieux avec lequel je voyage).

    • DXO est un excellent outil en effet avec un niveau de travail qui dépasse celui de LR (si on n’utilise pas les traitement auto).

      Par contre, il est assez lent et demande un fort apprentissage. Bien pour le traitement ponctuel de photos mais pas pour le traitement massif…

      Donc de mont point de vue, c’est plus un logiciel complémentaire qu’un logiciel principal, sauf si on s’investi et qu’on a peu de photos à traiter.

  11. Cette politique de l’abonnement est pour moi une prise en otage. Utilisé sur plusieurs années, ça commence à chiffrer comparativement à la version perpétuelle.

    N’étant qu’un très modeste amateur, j’en suis resté à la version 5.7.1. J’ai depuis quelques mois découvert DXO dans sa version 11. N’ayant pas forcément besoin de catalogage (seule la partie développement m’intéresse), ce logiciel correspond bien à mes attentes, même si je trouve l’ergonomie moins bonne que Lightroom. En revanche, je trouve la restitution de la colorimétrie bien meilleure que LR (pour mon Canon 60D), ainsi qu’un rendu des détails plus fin.

    J’en resterai donc à ma version tant qu’elle fonctionnera et DXO deviendra petit à petit mon logiciel principal, en espérant que celui-ci ne passe pas par la version abonnement…

  12. Je rejoins le choeur des pleureuses. Aucunement l’intention que l’accès à mes 50,000+ photos soit conditionné au versement d’une rente mensuelle. Il faut bien avoir conscience que cela signifie qu’en cas d’arrêt du paiement, je  n’aurai plus accès à mes images. Et ce pour toute la vie !

    Je reste avec mon LR5, sans doute achèterai-je la version 6 tant qu’elle est disponible et pour le futur il faudra trouver une autre solution.

    • Ils disent qu’en cas d’arrêt du paiement on pourra télécharger ses photos pendant un an depuis le cloud et qu’après ils effacent tout !

  13. Comme prévu; quand Adobe s’est lancé dans cette politique d’abonnement et Cloud, il était évident qu’ils avaient ce qu’on voit aujourd’hui en tête. Résultat, vous voila tous prisonniers d’Adobe. Perso, même si le catalogage de LightRoom est très bien, c’est tout de même une usine à gaz, et me retrouver demain avec 500.000 fichiers gérés aussi globalement me fait un peu peur.

    Je me suis donc tourné vers des logiciels de traitement sans un tel catalogage, mais aussi puissants en traitement, et j’ai essayé Capture One, ON1, DXO. et aussi Photoshop, ponctuellement, où je suis plus à l’aise que dans LightRoom.

    Mais je ne suis pas un pro, et ne nécessite pas un tel cataloguage et une telle infrastructure de gestion. Celui d’Aperture me suffisait amplement. Et j’ai horreur d’être prisonnier d’une quelconque société, imaginez que demain Adobe multiplie ses prix, ou change de CEO, ou n’importe quoi…

  14. C’est difficile de changer ses habitudes après des années sur lightroom mais, cela donne vraiment envie d’aller voir du côté de capture one, peut-être la solution alternative? Cette annonce donne une impression d’être pris au piège par adobe c’est extrêmement agaçant.

     

     

    • Bonjour PA,

      Pour vous répondre, de mon côté j’avais cherché une autre alternative à LR pour une autre raisons : « Un passage de 9 mois chef Fuji, avec des RAF qui étaient moins bien dérawtisés dans LR6 à l’époque … », et, je suis donc passé sur Capture One Pro 10 ! Les débuts sont difficile, après des années de LR il faut changer un peu ses habitudes, mais une fois qu’on commence à maitriser un peu c’est un pur bonheur !!! Perso. je vais retourner chez canon en reflex + Objos, mais je vais rester sur Capture One Pro 10 ! Alors certains dirons : Pas de Cloud avec C1, et bien moi justement ça me va très bien !!! Vous pouvez télécharger une Version C1 Pro 10 d’essaie Gratuit pendant un mois, essayez …

       

  15. Ce que nous en pensons JF ? Adobe vient de faire 2 énormes c…neries en une seule fois : une appellation marketing débile comme tu le relèves (rien de mieux pour noyer les utilisateurs) et le passage obligatoire à l’abonnement. Et ce dernier point est clairement le plus alarmant, c’est une prise d’otage caractérisée et inacceptable.

    Et oui nous pourrons rester à LR6 encore quelques mois mais a très court terme… plus de mise à jour, plus de prise en charge des nouveaux APN, plus de support, etc. Et quelle garantie que l’on puisse garder à terme l’accès à nos milliers de photos facilement ? Faudra-t-il se taper la fouille dans nos dossiers du Finder…

    Je suis passé à LR ( en payant mes licences 5&6 SVP)  un peu contraint forcé suite à notre abandon par Apple (Aperture). Là j’ai un peu l’impression de me faire b…sé une seconde fois et ça ne me plait pas du tout.

    Adobe devra revoir le prix de cet abonnement où ils perdront du monde dès que d’autres se développeront. J’espère en tous cas que cette nouvelle politique Adobe va motiver quelques éditeurs moins gourmands et plus loyaux.

    • Je pense malheureusement que l’appellation n’est pas débile. Lightroom CC est l’avenir. Et comme pour l’abonnement, qu’ils avaient dans leur plan depuis longtemps, LR classic est à mon avis prévu pour une période de transition plus ou moins longue le temps que LR CC se mette au niveau et dans les habitudes des gens pour qu’ils puissent le faire disparaitre … tranquillement. Ils savent ce qu’ils font… il n’y a pas de doute là-dessus. Ni de hasard.

      • C’est une possibilité…

        Mais cela prendra 5 ou 6 ans à Lightroom Mobile de « rattraper » Lightroom Classic.

        ET par ailleurs, il ne parviendra jamais à tout solutionner. Je ne pense pas que Lightroom Classic soit destiné à être abandonné (pas plus que Mac OSX). Mais qu’Adobe (et Apple) consacrent 90% de leur Recherche et Développement à LR CC (et à iOS) : c’est probable…

  16. Pour moi, le signal est très clair : il est plus que temps de réduire ma dépendance à ce type d’outils numériques si je ne veux pas finir avec une kyrielle d’abonnements qui plombe mon budget mensuel. Cela passera par une réflexion sur mes besoins réels afin de mettre en place un flux de production un peu plus « low-tech » (qui me permettra également de passer moins de temps devant l’écran et un peu plus derrière mon boîtier). Autrement dit : je vais chercher la « simplicité volontaire » dans ma pratique photo et réduire la prééminence de la technologie.

    Je pense que ça peut déjà commencer par une nommage intelligent des fichiers images, une arborescence précise, logique et efficace pour les ranger, et une utilisation systématique des métadonnées IPTC et EXIF (que n’importe quel soft de catalogage peut exploiter). Rien qu’avec ça, on a déjà un embryon de classement complètement indépendant de tout logiciel. Ensuite, reste à tester les logiciels de développement RAW…

    En tout cas, le premier gars qui sortira un livre ou lancera des formations sur les flux de production photo alternatif à LR pourra certainement se faire un peu de pognon…

    • Bonjour,

      J’ai essayé différents logiciels dont Darktable et Rawtherapee, en novice photo que je suis.
      J’ai trouvé Darktable vraiment mieux qu’avant, ils ont progressé dans les fonctions et l’interface par rapport aux versions précédentes (on peut faire de la retouche locale). Plusieurs amateurs autour de moi l’ont utilisé et en sont content (ils sont plutôt geek, et ne sont pas passé par LR). En l’associant à Gimp, j’ai été content sur certains résultats (à mon très bas niveau), mais j’ai mis un temps fou pour développer les photos. C’est vraiment une logique différente. Peut-être avec l’habitude?

      Pour moi qui suis habitué à Lightroom 6, ca reste un sacré effort pour faire la transition vers d’autres modes de développement RAW.

      Il y a un logiciel intrigant qui mélange Lightroom et Photoshop que j’ai acheté, mais je n’ai pas encore réussi à m’y mettre: Serif Affinity Photo.
      Il aurait les mêmes raccourcis que Photoshop (pas de chance, j avais appris Gimp).
      C’est peut être une alternative à Adobe, sauf pour le catalogue que je ne sais de toute manière pas utiliser sous LR (j’organise plutôt mon arborescence de manière claire, avec des dossiers de sélection).

      Juste les 2 centimes d’un amateur (différents APN) qui cherche à gauche à droite un logiciel alternatif pour développer ses photos depuis quelques mois, et à progresser doucement à son rythme dans la photo (et là, il y a du boulot).

  17. preso j’attends beaucoup de SERIF qui a dev affinity photo qui pour moins de 50 balles remplace très avantageusement photoshop.

    S’ils nous sortent un outils de dev raw ultra rapide et ergonomique compatible mac et mobile ça peut le faire !

    Je me fout du catalogue dans LR, j’ai donc moins de contraintes de certains ici. Je comprend que certains doivent avoir les boules.

  18. je garde mon LR, je ne paierai jamais tous les mois pour l’utilisation d’un logiciel. Le problème devient sérieux pour les gens dont les boîtiers à venir ne seront plus supportés… C’est moche

  19. Capture One, Capture One ou Capture One ?… Pour l’instant, pas de « cloud » ou d’abonnement pour cette application … un peu chère ? Mais testé l’import d’une bibliothèque Aperture … ça glisse comme sur une tartine bien beurrée :-) Le web dit que cela ne pose pas de problème particulier à partir de LR.

    Je croit qu’il existe donc une alternative crédible et solide à LR, au pris d’une perte de certaines infos et corrections sur vos photos. Mais est-ce le prix à payer pour une liberté retrouvée ?

  20. Comme tous les autres ici, je refuse de passer à l’abonnement qui n’a aucun sens pour un amateur comme moi. C’est financièrement inintéressant et psychologiquement désagréable de se sentir « marié » à vie.

    J’aurais bien pris la version 6 pour tenir quelques années mais cela n’a aucun sens, d’autant que je compte acheter le futur 7D MK3 dont les RAW seront inutilisables sans mise à jour j’imagine.

    Donc goodbye Adobe, en espérant qu’un autre éditeur proposera rapidement une alternative suffisante pour les amateurs que nous sommes. Les pros comme Jeff resteront sous LR, le tarif étant raisonnable dans ce cas.

    Allez, bientôt Adobe nous obligera à donner gratuitement une photo de son choix tous les mois à son Adobe Stock (ex-Fotolia)

  21. Travaillant dans le développement de logiciels, je ne peux que constater que la mode actuel pour le marketing est à l’abonnement ! Et aussi à reprendre les anciens noms pour embrouiller les clients !

    Ce qui m’inquiète, comme tu l’as dit JF, c’est qu’il n’y a pas d’alternative aussi complète ! Je pense qu’Adobe en a bien conscience et espère que les usagers resteront et prendront l’habitude de payer leur abonnement.

    A mon avis pas mal de « petits » utilisateurs actuels, qui n’ont pas prévus de changer de matos tout de suite (ou qui viennent d’investir) resteront sur LR6.

    J’espère aussi que des challengers apparaîtront, en particulier pour la gestion du catalogue.

     

  22. J’adorais ce catalogue, ces fichiers non destructifs avec fichiers annexes.

    Existe-t-il un logiciel qui sache relire ces fichiers annexes ?

    • Les fichiers annexes (xmp, qui est un standard) ne sont pas générés par défaut par LR, puisqu’il se repose sur son catalogue pour stocker toutes les métadonnées.
      Mais c’est une option possible à cocher dans les préférences du catalogue pour que ces fichiers xmp soient systématiquement générés (ça prend un certain temps).

      Ces fichiers xmp, tant que vous ne les renommez pas, sont lisibles par tout bon logiciel photo, sans problème par exemple par Capture One.
      Vous récupérez ainsi toutes vos étoiles, vos étiquettes couleurs, vos mots-clés. Mais évidemment pas ce qui est spécifique à LR, c’est à dire les traitements du module développement.

      C’est par ce truchement que j’ai transféré mes sélections et mes collections LR vers C1. J’avais jonglé entre des étiquettes couleur et des étoiles. Et j’ai pu récupérer tous mes mots-clés.

  23. Nous y voilà…on sentait venir ça depuis longtemps !!

    Sur le principe de l’abonnement, j’ai déjà dit ici que ça ne me gêne pas si c’est qqchose comme 8€ pour LR SEUL !!

    En revanche, l’annonce actuelle montre l’évolution probable : LR Classic est mort à (court ?) terme car son architecture est incompatible avec les fonctions mobile et cloud. Donc puisque c’est la tendance actuelle, ou plutôt le business actuel qui rapporte, voilà LR CC nouveau qui impose de mettre ses originaux chez Adobe.

    Et çà c’est rédhibitoire pour moi : certains spécialistes (!) invoquent l’argument fallacieux « c’est plus sûr dans le cloud que chez vous !! ». Ce n’est pas un problème technique mais un problème éthique et juridique lié à la propriété des images et l’utilisation qu’ils pourraient en faire. Mais tout le monde se fout de ça et poste gentiment ses images n’importe où…Adobe l’a bien compris !

    Alors que faire : pour ma part je garde LR 6.13 (bientôt) et je regarde l’évolution du marché, car pour le moment on est bien emm…dés : rien sur le marché ne couvre le cycle complet de gestion des images à part LR !! Adobe nous (photographes avertis mais pas pro) a bien ficelés (pour rester poli).

     

  24. le catalogage de Photos pourrait me suffire (amateur), en gardant la main bien. évidemment su rue rangement des photos, dans des dossiers à la LR, et non une archive à la mac OS.

    Mais comment importer mon catalogue LR… et mes fichiers xmp, photos les lit, il retrouve les mots clés, mais les modifier de photos sont perdues…

    Et c’est pareil pour tous les autres logiciels ?

  25. Bonjour à tous,

    J’utilise aussi pas mal d’autres logiciels Adobe, et je pense que même si on peut toujours critiquer les choses en tant que « consommateurs », il y a bel et bien des années, du personnel, et des millions de dollars mis dans la recherche, le développement et la mise au point de tous ces logiciels, qui pour la plupart, ne sont pas arrivés par hasard sur leur monopole.

    On ne peut pas reprocher à Adobe de faire de l’argent avec leurs produits, c’est quand même un objectif important pour toute entreprise.

    Je trouve que certaines réactions de rejet sont un peu trop radicales, et certains termes employés tels qu' »otage » ou « prisonnier » exagérés.

    Personnellement, je pense qu’on a toujours le choix.

    Le modèle économique de l’abonnement est très confortable pour Adobe, mais ce n’est pas non-plus la mer à boire pour nous pour bénéficier de tout leur travail en termes d’innovation et de fonctionnalités que nous sommes libres d’utiliser à 100% ou non pour environ 12€/mois.

    Personnellement, l’usage que j’ai de mon mobile (que j’ai choisi autre qu’un iPhone) fait que j’ai opté pour un forfait de 0€/mois, je ne regarde pas la télé ni le sport, donc je n’ai aucun abonnement Canal, Being etc, et il y a bien d’autres abonnements sur tout type de sujet qui ne sont pas indispensables mais qui mis bout à bout, reviendraient à bien plus que 12€/mois. Question de choix.

    Il me semble qu’on a toujours le choix pour accèder et manipuler ses images, sans être otage d’Adobe.

    Tous nos appareils photo peuvent générer des jpegs dont nous pouvons choisir la taille, la compression et le style. Personnellement, j’utilise un Fuji X-T20 et 98% des jpgs qu’il génère me conviennent très bien. Et même pour les corriger légèrement avant de les tirer en 10×15 ou de les poster sur Facebook, le temps que je gagne sur la postprod à ne pas travailler en raw mais uniquement un peu de lumière/contraste sur Apple/Windows Photos ne me donne pas l’impression de perdre une qualité monumentale. Question de choix.

    Si nous choisissons de travailler en raw, la plupart des fabricants d’appareils fournissent gratuitement leur propre logiciel. Personnellement, j’ai un Canon 5D et franchement, je trouve que Digital Photo Professionnal (Canon DPP) dans sa dernière version dérawtise très bien et de façon très complète. Il a même la possibilité de créer des collections, comme dans Lightroom ! Nikon propose aussi son Capture NX-D, que je ne connais pas car je n’ai pas de Nikon, et toutes les autres marques aussi. Bien sûr, on n’a pas de corrections locales possibles ni de cataloguage, mais selon le nombre de photos que vous faites par mois, et votre propre organisation dans votre rangement sur disque dur au niveau OS, ça peut être tout à fait gérable… gratuitement. On se débrouillait comme on pouvait avant, en argentique, avec nos boîtes à chaussures !

    Si ensuite, vous voulez faire des traitements supplémentaires sur vos photos, exportez en tiff et vous aurez bien d’autres choix que Photoshop, depuis des solutions gratuites tels que le pack de Nik Software (Google) jusqu’à des produits pas trop chers et sans abonnement tels que Affinity Photo. Question de choix.

    Enfin, si vous voulez vraiment une alternative payante sans abonnement à Lightroom, ça fait un moment que j’utilise en parallèle Capture One, et franchement, entre les deux, mon coeur balance. J’aime beaucoup l’interface hautement personnalisable de C1, et sa façon de traiter les couleurs qui me fait penser à de l’étalonnage dans un logiciel video tel que DaVinci Resolve. En plus, il a hérité de la partie cataloguage de iView Media Pro, qui vous sera donc familière si vous l’utilisiez déjà, mais vous pouvez aussi choisir alternativement le mode « session » qui a aussi un certain nombre d’avantages par rapport à un catalogue. Il n’y a pas de module géolocalisation sur carte, ni de fabrication de livres, ni gestion d’impression, mais nous ne les utilisons pas tous sur LR. Essayez le en évaluation gratuite pour vous faire une idée. Y’a plein de tutos sur le site Phase One, et sur YouTube.

    Pour conclure, j’apprécie Lightroom et les innovations d’Adobe, par exemple pour les nouveaux usages photographiques à partir des smartphones ou des tablettes, cible du nouveau Lightroom CC (qui n’a rien à voir avec la nouvelle version de Lightroom, désormais appelée Lightroom Classic, si vous avez bien suivi), je pense que ce n’est pas la fin du monde, qu’on a toujours le choix d’utiliser les outils qu’on veut (et franchement, y’en a suffisamment), et qu’on aura toujours accès à nos images si on les sauvegarde correctement et si on fait des tirages/livres en plusieurs exemplaires.

    D’ailleurs, on a aussi toujours le choix de faire de l’argentique, que ce soit du N&B, de la diapo ou du négatif couleur. Question de choix… et de prix qu’on veut y mettre ;o) !

     

     

  26. Au bureau, on est sous une formule d’abonnement CC. Perso, à la maison pour les photos de vacances et de famille, je reste sous LR6 jusqu’à je sois bloqué avec un nouveau profil ; alors je pense que je passerai sur Capture One (que je connais déjà et qui sera amorti en 2 ans vs CC) pour le traitement et je chercherai un gestionnaire de catalogue, car je n’utilise pas le catalogue de LR pour la photo perso et encore moins si il faut être tributaire d’un abonnement (en tarif et en sauvegarde). CC, c’est bien quand tu bosses pro : ça passe en frais, mais payer 150 boules/an pour une gestion de catalogue pour des photo de vacances avec mamie à la plage, faut aimer balancer l’argent par la fenêtre. Je préfère me payer un billet de train ou d’avion…LR6 m’a coûté 75 € pour 27 mois depuis sa sortie soit moins de 3€ par mois ! Voir aussi, si Adobe ne va pas faire marche arrière si les nouveaux abonnements ne compensent l’achat de licence déf’ (j’en doute, mais à suivre) car dans ce cas les dindons de la farce seront les CC users…

    Donc patience, rien ne presse…

    • La dernière version de C1 gère les catalogues.

      C’est un peu déroutant au début, mais pas plus que la première fois que l’on utilise le module catalogue de LR

      En outre Affinity, qui produit déjà l’excellent Affiny Photo (Développement RAW + élaboration photo), semble préparer un DAM (Digital Asset Management), mais les nouvelles à ce sujet sont très floues

          • Je me demande bien par quel « miracle », ces petits éditeurs arriveraient à rattraper en quelques années, ce que Adobe à mis plus de 10 ans à mettre au point, avec des équipes nombreuses et un budget de développement probablement très conséquent…

            Et même un peu plus de 10 ans, si l’on prend en compte Adobe Camera Raw sorti en 2003.

            Bref : je ne crois pas trop aux miracles… Alors certes, ils pourraient déjà copier les concepts (c’est ce que font pas mal de développeurs, ils s’écarte juste un peu de l’idée copiée, pour échapper au plagiat pur et simple (et tant mieux après tout). Mais cela ne suffira pas.

            Je viens de re tester Luminar de MacPhun… C’est quand même encore très, très loin de ce que l’on peut faire avec Lightroom ! L’ergonomie, notamment;

            Bref, je crois que ceux qui attendent un concurrent crédible à Lightroom rêvent un peu.

            D’une part ce sera très long…
            D’autre part : ce ne sera pas forcément bon marché : car il faut bien payer les développeurs…

            Par exemple Capture One (qui est un très bon logiciel), n’est pas très bon marché : il coute 2 ans d’abonnement à Lightroom + Photoshop (ce qui inclus Bridge et Lightroom Mobile aussi) !

            Pourtant C1 ne propose qu’une toute petite fraction de ce que Lightroom + Photoshop + Bridge + Lightroom Mobile, sont capables de faire ensembles…

            Bref : la qualité se paye cher… obligatoirement !

            • Jean-François,

              On est bien d’accord, LR est la rolls du domaine et ADOBE a pris de l’avance sur la concurrence dans le domaine.
               
              Par contre, 2 aspects à prendre en considération :
              – tout le monde n’a pas besoin de la rolls. Si un petit éditeur peut developper un DAM assez puissant et efficace avec un logiciel de traitement des RAW assez bon, cela peut correspondre à un besoin qui semble être désormais présent. Personnellement, LR me semble proche de l’artillerie lourde et je n’en ai plus besoin. Avant j’étais sous LR car c’était le seul. Ca ne sera peut être plus le cas pour mon cas personnel à la vue de mon besoin.
              – le développement du logiciel est parfois assez surprenant : il ne suffit pas d’avoir un équipe de 100 ingénieurs pour sortir le meilleur logiciel (je travaille dans le logiciel, je sais de quoi je parle). Là ou Adobe à passé beaucoup de temps, c’est de mettre au point les concepts de catalogue et il faut avouer qu’ils ont fait un excellent travail. Mais un petit éditeur peut arriver à faire un système approchant.
              Mais maintenant, j’ai un peu l’impression qu’en dehors du cloud, il ne reste pas beaucoup d’innovation à sortir. Il ne manque plus beaucoup de fonction à LR (en dehors du cloud, on y revient) pour être l’outil parfait. Le mouvement d’Adobe vers le cloud est normal car c’est le seul domaine où les innovations peuvent encore avoir lieu et donc justifier un  paiement. Le DAM local est un sujet dont ils ont fait le tour. Ensuite, qui dit cloud dit serveur et pour financer les serveurs, ils faut faire payer régulièrement même si l’utilisateur n’en a pas besoin.

              Tout cela est très logique et largement anticipable.

              Enfin lire, l’excellent article ci dessous :
              http://www.dslrbodies.com/accessories/software-for-nikon-dslrs/software-news/digital-photography-softwar/deep-in-the-digital-doo-doo.html

              La conclusion de l’auteur, si une majorité abandonne LR Classic CC, Adobe laissera mourrir cette version, quoi qu’ils en disent.

              Enfin, quand on lit ce FAQ ADOBE de juin 2013 sur le futur de LR, on rigole quand même pas mal !
              http://blogs.adobe.com/lightroomjournal/2013/05/lightroom-and-the-creative-cloud.html

              Q. Will Lightroom become a subscription only offering after Lightroom 5?
              A. Future versions of Lightroom will be made available via traditional perpetual licenses indefinitely.

               

            • Je ne suis pas persuadé qu’il soit nécessaire d’avoir un gros budget et une grosse équipe pour faire dans l’excellence. Dans le domaine audio, il y a des développeurs qui travaillent en solo ou en petites équipes et sortent des applications qui sont une vraie claque en terme de qualité et ees fonctionnalités pour les mastodontes bien établis.

              En attendant d’éventuelles (bonnes) surprises, ce sera intéressant de voir l’évolution des solutions de DxO et Affinity. J’apprécie DxO Optics Pro, malgré (dans la version que j’utilise) l’absence de corrections locales et de catalogueur, manques qui semblent corrigés ou en voie de l’être. Je trouve Affinity Designer excellent et même mieux foutu qu’Illustrator. Quant à Affinity Photo, rien à lui reprocher sinon que je n’ai pas encore l’aisance acquise professionnellement sur Photoshop.

              Je songeais à m’acheter Lightroom, mais finalement entre la politique d’Adobe qui me débecte profondément et DxO qui évolue et bonifie, mon choix est fait.

              • Certes…

                Mais encore une fois on compare un peu : des Lapins et des Carottes…

                DxO est uniquement un Développeur de RAW, qui est très intéressant, oui…

                Lightroom est un catalogueur fantastique (le meilleur de très loin), plus un développeur de RAW intégré… (et plus d’autres choses encore)

                En ce sens il en fait beaucoup plus ! Il est beaucoup plus efficace pour qui produit beaucoup d’images et veut les montrer / partager… On peut développer les images « sans les images » (elles sont sur un disque externe, que l’on a même pas besoin de connecter)… On peut créer un book en ligne et sur son iPad / iPhone / Android, et l’on peut ajuster tout cela depuis n’importe ou (c’est Lightroom Mobile, alias Lightroom CC), etc…

                • Le catalogueur est effectivement un des points sur lequel Lightroom a pour le moment l’avantage. Mais  DxO (et d’autres) ne sont pas en reste pour ce qui -à mes yeux – est le coeur de ce genre d’applications, la dérawtisation. Adobe, comme Quark il y a une douzaine d’années, se drappe dans une certaine arrogance… ce qui est une aubaine pour DxO, Affinity, etc.

                  Wait and see… ce serait amusant de te voir prodiguer des formations DxO Photolab (ou autres) dans quelques années. :D

    • Pour info, Capture One peut aussi gérer un ou plusieurs catalogues. Et en plus, plusieurs catalogues peuvent être ouverts en même temps, contrairement à LR.

      Quand-même, mamie à la plage, surtout avec les petits enfants, ça peut faire aussi de très belles images dignes d’être soignées. Les photos, c’est aussi pour faire plaisir aux autres, pas seulement à soi, non ;o) ?

      • Oui Alain, Antoine, je pense que C1 sera ma solution à l’avenir…mais je reste LR6 pour l’instant et au moins 2018. Je ne suis pas bloqué sur les logiciels, comme pour PC/Mac où je jongle entre les 2 systèmes tous les jours…

        Antoine, ça dépend de mamie quand même ;-)

      • Oauai, sauf que le catalogage façon Capture One est pire que ce qu’était iView Media Pro en 2006, qui était bien meilleur !

        On peut dire que Phase One à tout simplement « Massacré » iView Media Pro (Expression Media)… Une horreur !

        Pendant ce temps Lightroom n’a cessé de progressé. Donc, c’est juste incomparable !

        Le catalogage de Media Pro : ce n’est qu’un fantôme !

        • C’est ton avis, JF, mais je ne trouve pas qu’il y ait une si grande différence entre iView et le catalogue actuel de C1. En tout cas, pour moi, c’est tout à fait utilisable. Tant qu’on a l’équivalent des collections LR pour s’organiser comme on veut, ça se passe pas trop mal, je trouve.

        • Tu sais que je suis loin d’être un pro de la retouche photo mon ami Jeff, et pourtant je dois avouer que le Catalogage sur Capture One Pro 10 ne me pose absolument aucun problème ! J’ai fait deux Catalogues bien distinct qui sont sauvé sur DD Extern tout comme je le faisait avec LR6, je fonctionne exactement de la même façon sur C1 que sur LR et ça me va bien ! Alors bien sûr, je n’utilise pas de mots Clefs, et rarement les codes couleurs et étoiles pour noter, car mes dossiers dans mes Catalogues sont classés par années etc … Et je m’y retrouve très facilement . Mais, n’étant qu’un petit Photographe amateur, je n’ai pas non plus des milliers d’images à classer comme toi, donc plus simple pour moi ! Cela dit, LR reste pour moi un excellent logiciel aussi, même si j’utilise de plus en plus C1 Pro 10 …

          Amicalement,

          Philgood …

          • Non, absolument pas… En voilà une belle légende urbaine, sans fondement et déconnectée des réalités.

            Relisez l’histoire du logiciel que j’ai suivi pas à pas depuis 2005 :

            IVIEW MEDIA PRO, EXPRESSION MEDIA

            Et pour cause : j’ai été beta testeur pour l’équipe de iView Media Pro quand ils étaient basés à Londres.. Puis été beta testeur (et ambassadeur officiel MVP) pendant toute la période Microsoft.

            http://photoetmac.com/?p=2120

            Microsoft a produit deux évolutions de iView media Pro 3 : il s’agit de Expression Media 1 et 2. Et tous les deux ont apporté des évolutions très intéressantes : la table lumineuse plein écran (bien avant Lightroom), le travail en réseau… les coordonnées GPS, la visualisation des NEF travaillés par Nikon Capture NX, amélioration des thésaurus de mot-clés :

            http://photoetmac.com/?p=2012

            http://photoetmac.com/?p=2027

            http://photoetmac.com/?p=2276

            Bref : Expression Media 2 était un vrai bon cataloguer, qui sait encore faire certaines choses que Lightroom ne sait pas faire…

            Et par la suite : c’est bien phase One qui a laissé végéter Media Pro après son rachat, et surtout massacré l’interface et amputé le logiciel de fonctions qu’ils étaient incapable de continuer à supporter (faute d’équipes de développement suffisante > exactement le même phénomène que chez Nikon, incapable de développer une application, car ce n’est pas leur métier).

            Alors on peu certes critiquer Microsoft lorsqu’ils ont voulu refaire la traduction (c’était pas forcément mieux partout), mais ça n’a jamais géré le fonctionnement de l’application.

            Microsoft a corrigé un nombre incalculable de bug et apporté beaucoup d’améliorations ergonomiques (et j’y étais pour quelque chose).

            Au final Expression Media 1 et 2, ont clairement marqué des améliorations par rapport aux versions précédentes : et la meilleurs preuve est que ces deux logiciels continuent de fonctionner parfaitement aujourd’hui !

            C’est comme ça que naissent les « légendes urbaines » : on dit n’importe quoi, on le répète, et c’est parti !

  27. Hello JF!

    Bon comme beaucoup je suis simple amateur photo et au final je n’ai pas réelement besoin de la bibliotheque lightroom..

    As tu eut des retour sur Affinity Photo? Qui d’après certains sites et avis est tres sympa.

  28. Bon mettons nous en accord, un truc du genre consensus, Adobe est une boite US dont l’objectif est de faire du fric et de verser des dividendes conséquent à ses actionnaires…….

    C’est du libéralisme, le même que Macron et donc créant les mêmes réactions d’incantations indignées que le profit soit le moteur de ce système économique……

    En France une majorité de votant c’est exprimée pour cette logique ,début mai…..

    Donc inutile de pleurnicher

    Une lueur d’espoir quand même dans ce champ de pleurs, une rumeur circule sur une future mouture ,dans un avenir proche, de Dxo Optic Pro qui serait plus mieux bien et tout et tout et en plus à l’ergonomie beaucoup moins usine à gaz…..

    Alors rêvons et faite vos choix

  29. je suis de même utilisateur depuis la 1.0.

    ne soyez pas trop inquiet! ni alarmiste même si certains essayent de faire croire que hors lr point de salut…

    déjà lr6 continuera des années à fonctionner. et prenant en charge les boitiers les plus récent à moins de changer demain, si vous gardez 4 à 5 ans le boitier vous êtes paré jusqu’en 2022… largement de quoi voir venir la concurrence et des solutions matures d’ici la. des passerelles (merci le xmp ) seront crées pour récupérer au moins en partie (mot clés/notation etc…) les données de LR

    si vous changez de boitier le dng converter est fait pour cela!

    étant médecin radiothérapeute nous avons du migrer avec des risque bien plus important (sécurité des patients…) sur une nouvelle suite logicielle. c’est parfaitement faisable. il suffit d’un peu de rigueur, conserver en parallèle (redondance) les 2 suites quelques mois voir années pour y revenir ponctuellement si besoin et migrer progressivement (les photos les plus récentes puis à rebours au fil du temps).

    adobe crache sur l’amateur simple qui n’est plus sa cible c’est parfaitement son droit il faut l’accepter et trouver une solution autre (ça va arriver…) ou combiner plusieurs logiciels (un pour le flux type acdsee le dématriçage type dxo et si besoin bitmap type affinity) c’est moins « user friendly » mais ça marche impec…

    pour ma part je suis ravi de mon lr6 donc cela ne change rien, je verrais dans 4  ou 5ans…

  30. @ JF
    C’est marrant tu parle très peu des autres produits d’Adobe dont l’abonnement va augmenté en Amérique du Nord, et je parie que dans quelques années les abonnement Lr vont suivre le même chemin ( et la me dis pas le contraire car en téléphonie, Netflix etc… font pareil et la t’est comme un c.. à vénérée lightroom…
    Pour les amateurs Luminar sort bientôt ( avec un système de catalogue) Affinity lightroom est en développement et je pense que Pixelmator a un aussi un équivalent dans leur carton ( ils savent très bien qu’ils vont en récupérer un bon paquet )

  31. Toujours sans abonnement, et très bien fichu pour toute la famille (testé et approuvé ;o), réunissant le meilleur de LR, Photoshop et Bridge, Instagram, voire même un peu Pages si vous êtes sur Mac, avec des promos qui passent de temps à autre :

    https://www.adobe.com/fr/products/photoshop-elements.html

    Oui, ça semble « amateur », mais franchement, ça fait bien 99% de ce que demandent des amateurs photo sans se prendre la tête ou avoir fait polytechnique, et mamie sera super contente.

  32. Personnellement, en tant que petit amateur, je développe les photos en raw avec DPP de Canon sur mon ordi portable sous Windows et le catalogage est fait sur mon ordi fixe avec Digikam sous Linux. Pour les 2.500 photos annuelles, il est très bien. Une version de Digikam existe aussi sous Windows.

  33. J’attendais justement de savoir vers où le vent allait tourner avant d’investir.

    Du coup, maintenant je sais que je vais me détourner de Lightroom et chercher une alternative. Pas question de tomber dans le piège de l’abonnement.

    Je suis d’ailleurs preneur de conseils pour constituer (sous PC) une petite chaine graphique pas prétentieuse du tout et pas onéreuse. Juste de quoi cataloguer tranquilement et faire un peu retouche amateur.

    PS : Mention spéciale du jury à JFB pour sa petite sortie sur le Yashica Y35. Très drôle !

  34. Comme bien d’autres, je ne suis pas particulièrement enthousiasmé par ce nouveau modèle. À court terme, je vais simplement coller sur LR6. Ce qui laissera le temps d’évaluer des solutions alternatives.

    D’ailleurs, sur ce dernier point, je suis d’ailleurs en train d’essayer la suite PaintShop Pro 2018 Ultimate de Corel. Pour moins de 100 euros, c’est quand même très bien. Non, ce n’est pas aussi raffiné que le duo LR + PS, mais ça peut faire le travail, surtout si on parle d’un usage non professionnel. Le seul gros défaut que je lui trouve, c’est qu’Aftershot manque d’option pour faire des corrections localisées, obligeant un peu trop souvent à basculer dans d’autres modules. Mais bon, en tant qu’amateur, l’importance de l’efficacité du flux de travail n’est pas non plus si critique et je pourrais vivre avec. Le volume de photos à gérer et traiter, ni la diversité des sujets, ne sont pas non plus les mêmes qu’un pro.

    Mais bon, pour certains, ça pourrait représenter une alternative au duo LR + PS.

    • Bon, finalement, après quelques jours d’essai, ce combo PSP + Aftershot n’est pas vraiment une solution. Ceci parce que le dématriceur d’Aftershot est assez moyen et loin d’être aussi satisfaisant celui de LR. Plus particulièrement, les images sont plutôt molles et sans détails. C’est tout simplement impossible d’arriver à obtenir un rendu de base aussi détaillé que ce que l’on obtient dès le départ dans LR ou avec le logiciel propriétaire. Et,  croyez moi, ce n’est pas faute d’avoir essayé! À la base, si le dématriçage du RAW est de mauvaise qualité avec un rendu insatisfaisant, le reste des fonctions importe assez peu… Au final c’est donc un essai concluant, mais pas dans le bon sens!

      Dommage car on sent que le potentiel est là.  Peut-être pour une prochaine version…

  35. Pingback: Lightroom Classic CC ou LR CC quelle formule choisir ? - photoetmac.com

  36. Bonjour,

    je n’ai pas eu le temps de lire ce qui a été échangé ici, je vais le faire.

    Avant Aperture d’Apple, j’utilisais Capture One pour le développement de mes raw.

    Aperture a été arête par Apple, déjà Adobe avait des abonnements à tous va… J’ai dit ici que cela n’allait pas trainer pour que Lightroom passe en abonnement sans autre choix.

    Je ne suis pas passé à Lightroom, mais suis retourné vers  Capture One.

    Capture One a aussi introduit un abonnement à son logiciel. Les carottes son cuite aussi sous peu, cela semble évident.

    Le cloud pour un pro qui n’a pas pas accès à la fibre :-)

    J’ai mis 3 ans avec l’ordi qui tourne 24/24, 7 jours/7 pour envoyer en backup mes photos sur Backblaze alors bosser… J’ai un disque qui est parti en carafe, j’ai testé le retour par le net :-( j’ai demandé un disque de par la poste…

     

     

     

    • La sauvegarde des photos sur le net : c’est ridicule ! Même avec la fibre (j’ai 200 MO/sec à Paris), mais franchement c’est ridicule…

      Il est tellement simpel de faire un clone de disque !

      ET de le déposer chez un ami : j’ai 5 copies à jour de ma Bibliothèque photo (qui pèse 13 To en tout)…

      Il faut quelques heures (la nuit) pour réaliser un clone complet de l’ensemble en USB3 sur des disques de 6 To (rapides)…

      Je ne vois absolument pas l’intéret d’une sauvegarde Cloud des RAW (par contre je pratique la sauvegarde en temps réel en permanence de mon catalogue Lightroom : voilà qui a du sens)…

      • Si le chef le dit alors, mais je vais quand même continuer à faire à ma façon.

        Perso, je n’ai pas d’amis à qui confier de disques dur, de plus j’aime bien, ne rien, mais alors rien devoir à personne. J’ai un copain qui jongle avec 2 disques dans un coffre à la banque, bof.

        Mon backup de proximité est dans le coffre de ma voiture qui est garée dans ma cour, je pense que si l’immeuble crame, la voiture fumera avec, d’où la délocalisation complète du troisième jeu, hors incendie et catastrophe sismique.

  37. Un petit rappel du passé pas si lointain.
    Photoshop coûtait 1000€ à l’achat et demandait 300€ à l’année de mise à jour. Lightroom est arrivé pour 150-200€ de mémoire et 75€ la mise à jour annuelle.
    Les deux sont disponibles pour 10€ par mois. Ce qui ne paraît pas démesuré compte tenu de la valeur des logiciels
    J’y retrouve plus que mon compte à tel point que j’ai souscrit l’abonnement pour la suite complète qui était largement au dessus de mes moyens auparavant. (Première/AFTER me sert très régulièrement, Indesign pour la mise en page de livre photo et le reste un peu moins mais pour 40€ par mois en tant que pro c’est intéressant)
    Maintenant il me semble que personne n’est obligé d’utiliser Lightroom mais il se trouve que dans ce genre de logiciel il n’y a pas mieux. Et que le développement de solutions alternatives n’est pas si simple au vue de l’offre (peut être DXo ou capture one pas forcément donnés non plus et bien moins ergonomiques)
    L’avantage de la formule est aussi la mise à jour régulière des logiciels, sans attendre la mise à jour annuelle pour voir arriver les nouveautés.
    Le modelé économique d’Adobe semble lui profiter et je ne suis pas révolté de rémunérer une société qui fournit des produits de qualités. 120€ par an comparé au 375€ d’avant je ne suis pas choqué.
    L’abonnement est une tendance lourde de changement des modes de consommation (musique avec Spotify télé avec Netflix …), il fait vivre avec son temps.
    Je suis plus perplexe des deux applis au quasi même nom et au périmètre encore un peu flou pour moi.

  38. Je me doutais bien que l’obligation de s’abonner finirait par arriver… ce sera sans moi. C’est bien dommage car LR est un excellent soft mais il va falloir trouver une alternative.

    Ca ne va pas être simple mais il n’y a plus le choix … Heureusement que mes boitiers sont récents, je vais donc pouvoir continuer sur LR 6 le temps de trouver une alternative.

  39. C’est hors de question pour moi de payer un abonnement mensuel. Je vais rester sur Lightroom 6 pendant longtemps. J’utilise un Nikon D500 et D810. Je n’envisage pas d’acheter un appareil photo avant très longtemps. C’est vraiment très décevant de la part d’Adobe de faire un coup pareil aux photographes.

    • Tu as mis plusieurs milliers d’€ dans des boitiers et objectifs et tu ne veux pas en investir quelques dizaines pour développer tes photos avec ce qui ce fait de mieux aujourd’hui??!!

      Arrêtes de fumer et de te souler, tu auras peut-être plus d’€ !!!

      12€ par mois pour de tels logiciels, ce n’est vraiment pas cher! Jamais je n’aurais pu avoir ça avant l’abonnement, pour moi c’est tout bénéfice!

          • Moi j’aime bien me saouler et poui ye fioume…

            C’est quoi le rapport ? Faut être mormons pour faire du développement d’image ?

            Le problème est, je crois, bien au delà du prix mensuel, mais plutôt sur un plan philosophique … mais faut peut-être être bourré pour le voir.

            Bisous Guy

      • Plutôt quelques centaines ! non quand tu as acheté une licence. On n’est pas tous prêts à se faire entuber ! si t’aimes ça, tant mieux pour toi…En 10 ans, Lr m’aura couté 300€, il t’en coûtera 5x plus (au moins)

  40. L’abonnement a déjà doublé 1 fois pour la version hors Cloud… Ca marche, il faut encore doubler dans 3-4 ans. Quand au Cloud, il suffira de réduire l’espace alloué et de faire payer une extension de volume. Tout va pour le mieux.

  41. Une autre idée serait un prix selon le matériel. La version Cloud pas cher pour téléphones et compacte, la version Classic pour les micro 4/3 et APSC, la version classique pro pour les vrais photographes en full frame. Quand on a un monopole…

  42. Sans grande originalité au vu des commentaires déjà postés ici, j’affiche mon rejet du choix actuel, espérant que cette voix soit entendue pas Adobe, mais sans grand espoir…
     
    Sur l’aspect financier de l’abonnement, personnellement, j’ai l’impression qu’on s’y retrouve (entre l’achat des mises à jour de LR et de PS, j’ai l’impression que je payais plus avant). J’ai vu un calcul dans les commentaires allant en ce sens et je retrouve les ordres de grandeur que j’ai en tête. De plus si on vend son travail ce n’est qu’une question de report des coûts. Donc ce n’est pas c’est aspect là qui me dérange. 
    Sur les risques de perdre notre travail des l’arrêt de l’abonnement, oui, en effet, mais c’etait déjà le cas si on arrêtait d’acheter les mises à jour. C’est juste que c’est plus rapide. La non plus ça ne me dérange pas.
    Le choix d’Adobe est sommes toute logique : leur logiciel est arrivé à maturité et les possibilités d’evolution deviennent limitées. L’abonnement est aussi un moyen de fiabilités ses revenus. Enfin, reconnaissons aux produits Adobe leur excellence actuelle et il me semble logique de payer cette excellence… et puis il faut arrêter de râler contre les boites qui font de l’argent, c’est aussi leur fonction (tant qu’on ne vire pas dans l’abus). Cela dit, c’est ici que les choses commencent à me déranger…

    L’abonnement offre à Adobe un confort qui ne pousse plus l’entreprise à innover… le logiciel se spécialise via sa commercialisation de plus en plus aux professionnels, mais pour autant, mis à part les optimisations, les nouveautés sont bien peu pro et rares (Cloud de 20go ou même 100 pour gérer ses photos… quel pro utilise ça ? Jouer sur le point de netteté pour les iPhone ? Mis à part des exploits commerciaux, je connais peu d’amateurs avertis/pro que ça intéresse, etc). Malheureusement, le déclin de LR et de PS a déjà commencé. Je n’ai plus confiance et peu envie d’investir sur ces bases.

    L’autre aspect qui me gêne est le peu de cas fait du retour des utilisateurs. Ça râle beaucoup et une partie des utilisateurs actuels y recourent mais contraints… de toute façon, pas le choix… Peut on faire confiance à un éditeur qui n’en fait qu’à sa tête et s’éloigner de ses utilisateurs ? Pour l’amusement, il faut aussi penser la hausse des prix aux us sans explications. Je n’ai donc plus confiance pour cette raison là aussi et peu envie d’investir sur ces bases.

    Bref, où est la promesse d’Adobe de nous offrir des nouveautés plus régulièrement grâce à la mise en place de l’abonnement ? (Discours commercial lors de la mise en place de l’abonnement)
    Où est le respect des clients lorsqu’on se permet de brider les fonctions d’un même logiciel selon qu’il verse une rente ou qu’il a acheté une licence permanente (se rappeler que certaines fonctions ne sont disponibles que sur LR CC et non LR 6 et que d’autres sont arrivées en retard)…
    Enfin, un élément plus personnel et militant (c’est une opinion personnel dont je conçois aisément qu’on puisse ne pas la partager) : je trouve la tendance à l’abonnement malsaine car elle enferme l’utilisateur/consommateur dans un choix entre la peste et le choléra… peu de différence avec des entreprises numériques qui vous expliquent qu’effectivement, vous avez le droit de refuser les évolutions imposées (peu importe votre investissement financier ou en temps) et de partir… peu de différence avec ces apps sur téléphone qui vous expliquent que si vous refuser les droits accordés sur votre téléphone (contact, téléphone, appareil photos, photos, etc.), ben il suffit de ne pas utiliser l’app (vrai pour des apps incontournable)… chacun est libre d’accepter ou non ce système, c’est vrai, mais ça ne retire rien à son côté malsain. Tout comme la culture du gratuit sur internet… mais on touche la un autre débat.

     

    • Votre commentaire est plein de bon sens et je pense exactement la même chose.

      Que penser également, du droit d’auteur avec un hébergement offshore à long terme, du respect de la vie privée, etc…

      Quand je lis les commentaires sur différents sites, je me dis que tout les gens ne sont pas encore devenu des moutons, mais à moyen terme nous n’aurons plus le choix. Un changement d’ordi, d’os, ou de boitier rendra obsolète la version perpétuelle et nous serons obligé de passer à la version CC.

      Un arrêt du développement de Lr pour cause de manque de rentabilité enverra à la poubelle l’intégralité du travail réalisé dessus…

      Bref merci Adobe…

  43. Plus sérieusement, pour les anciens vous rappelez-vous de produits incontournables comme Lotus 1,2,3 ou Corel Draw ou bientôt Adobe Flash.
    Plus on est cher plus on gagne à court terme, et plus c’est rentable pour les concurrents de rentrer.

  44. Bien, après avoir fait la Maj de LR6.9 vers LR6.12, mes RAW Canon du 6D MII sont bien pris en compte ! Par contre je ne sais pas si c’est moi, mais j’ai l’impression que dans cette version 6.12 les fichiers mettent plus de temps à s’ouvrirent, et plus de temps pour passer de l’un à l’autre ça rame un peu ???

    Amicalement,

    Philgood …

  45. Je n’ai pas lu tous les commentaires, mais je partage l’avis des râleurs. Je suis un photographe amateur qui fait très peu de photos, et j’utilise LR depuis la première bêta. L’aspect catalogage est génial, j’ai mis plusieurs mois à mettre mon workflow en place, tout est structuré, archivé, versionné. Je ne suis pas le coeur de cible de Adobe, mais comment vais-je faire maintenant ? Il n’existe aucun autre outil du marché pour « développer » ses Raw aussi bien et facilement (mon vieux Canon EOS 350D ne fournit de bons jpeg). Je n’utilise LR que 3 jours tous les 2-3 mois, un abonnement n’est pas rentable. A terme, ce sera une croix sur la photo. Il ne me restera que mon smartphone et un certain dégout.

  46. Lightroom passe à l’abonnement et à la rente perpétuelle… Passons à autre chose…

    Pour mémoire, Lightroom c’est un logiciel développé en partie par des ingénieurs de chez Pixmantec (Rawshooter) et qui eux même étaient partis de chez Phase One (Capture One 3, et version Rebel).
    Le switch est possible lorsque le logiciel en vaut le coup… J’avais fait le chemin:
    – Capture One rebel Edition
    – Rawshooter
    – Lightroom
    Il va se poursuivre sans doute vers Capture One que je n’ai jamais vraiment oublié ou une autre solution.

    Pour mémoire, Lightroom c’est une équipe d’une cinquantaines de personnes dont le 3/4 bossent en Inde. Je n’ai pas le chiffre exact mais ça m’étonnerai qu’ils soient des centaines (pour faire quoi ?).
    A bien y réfléchir, on paye bien cher le travail de cette équipe lorsque on la multiplie par le nombre d’utilisateurs.
    Une belle vache à lait pour Adobe et ses gourmands actionnaires…

  47. lightroom (classic) va rejoindre, à plus ou moins court terme Aperture, il restera plus que lightroom cc, le cloud et le racket de l’abonnement

    Donc il est temps de passer à autre chose

  48. Utilisateur de LR et PS depuis bien des années….cette annonce est la « Goutte qui…. », donc pour moi…je vire de mes macs PS et LR et vais me tourner vers Luminar et en // tester Afinity Photo…

    https://macphun.com/fr/optimizelr

    Et que Adobe et consorts aillent se faire foutre…

  49. Au delà de cette annonce, ce qui me fais le plus rigoler, c’est l’application de méthodes communiste par des entreprises capitaliste.

    Ce n’est pas que l’apanage d’Adobe, IBM ne fait quasiment plus que ça et Microsoft en prend largement le chemin.

  50. Sans grande originalité j’affiche aussi mon rejet de ce tout abonnement.
    Sur l’aspect financier de l’abonnement : travaillant dans le milieu universitaire, nous utilisons dans le cadre des salles de cours et libre service la suite Adobe CS depuis la version 1, et nous avions l’habitude de sauter une voir deux mise à jour majeure (nous sommes passé de la CS à la CS4, CS5.5, et CS6 en 2015 avant qu’elle ne soit plus distribuée).
    Nous ne sommes pas non plus un organisme de formation spécialisé qui ne gères que des cours/formations sur les logiciels graphique huit heures par jour durant toute l’année. La suite CS était un plus que l’on donnait à nos étudiants en plus des logiciels de traitement d’enqête, de montage vidéo, de bureautique, etc.
    L’éducation nationale ayant toujours eu des prix extrêmement bas pour les licences Adobes, ma dernière commande en janvier 2015 (avant que la suite CS6 ne soit plus disponible à la vente)
    La suite Adobe CS6 Design and Web Premium en 2015 comprenait :
    Adobe Dreamweaver CS6
    Adobe Fireworks CS6
    Adobe Media Encoder CS6
    Adobe InDesign CS6 (utilisé principalement)
    Adobe Illustrator CS6 (utilisé principalement)
    Adobe Photoshop CS6 (utilisé principalement)
    Adobe Flash CS6
    Adobe Acrobat X Pro (utilisé principalement)
    Adobe Extension Manager CS6
    Adobe Bridge CS6
    288,50 € prix éducation par poste (à peu près 350 € TTC)
    pas une mise à jour, c’était le prix version standard, ce qui nous permettait de réutiliser les licences de la suite précédente dans des salles libre service
    Nous avions 80 postes au total : 27000 € (coût étalé sur trois ans)
    Dans la nouvelle formule abonnement deux cas de figure (http://www.adobe.com/fr/creativecloud/buy/education.html)
    soit licences par poste (idéal salle de cours mais avec des limites)

    0
    0
    1
    6
    39
    CELSA
    1
    1
    44
    14.0

     

    Normal
    0

    21

    false
    false
    false

    EN-GB
    JA
    X-NONE

     

    /* Style Definitions */
    table.MsoNormalTable
    {mso-style-name: »Tableau Normal »;
    mso-tstyle-rowband-size:0;
    mso-tstyle-colband-size:0;
    mso-style-noshow:yes;
    mso-style-priority:99;
    mso-style-parent: » »;
    mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
    mso-para-margin:0cm;
    mso-para-margin-bottom:.0001pt;
    mso-pagination:widow-orphan;
    font-size:10.0pt;
    font-family: »Times New Roman »;
    mso-ansi-language:EN-GB;
    mso-fareast-language:JA;}

     


    Une seule application : 155,88 € HT/an (par poste)
    Toutes les applications : 299,88 € HT/an (par poste)
    Remises quantitatives à partir de 10 licences achetées
     Mais pas d’applications mobiles, ni Partage et synchronisation de fichiers (cf. liens)
    Ce qui fait, rapporté à une année, à peu près 360 € par poste : 28800 € à payer tous les ans (un peu moins je n’ai pas calculé avec les remises quantitatives)

    0
    0
    1
    22
    123
    CELSA
    1
    1
    144
    14.0

    Normal
    0

    21

    false
    false
    false

    EN-GB
    JA
    X-NONE

    /* Style Definitions */
    table.MsoNormalTable
    {mso-style-name: »Tableau Normal »;
    mso-tstyle-rowband-size:0;
    mso-tstyle-colband-size:0;
    mso-style-noshow:yes;
    mso-style-priority:99;
    mso-style-parent: » »;
    mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
    mso-para-margin:0cm;
    mso-para-margin-bottom:.0001pt;
    mso-pagination:widow-orphan;
    font-size:10.0pt;
    font-family: »Times New Roman »;
    mso-ansi-language:EN-GB;
    mso-fareast-language:JA;}


    soit licences nominatives

    Une seule application : 179,88 € HT/an (par utilisateur)
    Toutes les applications : 419,88 € HT/an (par utilisateur)


    Quant à LightRoom
    En 2015 : Lightroom 5 (licence perpétuelle) >> 29,58 € par poste au prix éducation.
    En 2017 : Lightroom fait parti de la CC, mais je suppose que nous devrons prendre la version licences nominatives pour partager et synchronisation de fichiers et avoir accès à la version sur ipad/iphone sinon quel intérêt ?
    Ou prendre Formule Creative Cloud pour la Photo, 143,14 € /an par poste

    0
    0
    1
    44
    242
    CELSA
    2
    1
    285
    14.0

     

    Normal
    0

    21

    false
    false
    false

    EN-GB
    JA
    X-NONE

     

    /* Style Definitions */
    table.MsoNormalTable
    {mso-style-name: »Tableau Normal »;
    mso-tstyle-rowband-size:0;
    mso-tstyle-colband-size:0;
    mso-style-noshow:yes;
    mso-style-priority:99;
    mso-style-parent: » »;
    mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
    mso-para-margin:0cm;
    mso-para-margin-bottom:.0001pt;
    mso-pagination:widow-orphan;
    font-size:10.0pt;
    font-family: »Times New Roman »;
    mso-ansi-language:EN-GB;
    mso-fareast-language:JA;}

     


    Donc pour nous, c’est un vrai casse tête et un coût bien plus important tous les ans par rapport aux licences perpétuelles, sans parler des coûts induit, passage obligatoire à de nouvelles version de Mac OS plus rapproché pour faire fonctionner la suite (Mac OS X 10.11 obligatoire), problèmes lors de clonages de machine, etc.

  51. Moi j’ai l’habitude de payer mes logiciels sur licence annuelle donc ça ne me change pas trop.  On paye le prix du non renouvellement du matériel et la baisse en volume du nombre de licences vendues. A un moment il faut trouver un moyen de faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’entreprise. Dans les milieux informatiques pro, c’est la maintenance et le support, pour les particuliers, c’est le cloud…

    Sachez juste que c’est une tendance de fond et que les autres suivront dans quelques temps..

  52. Je suis franchement déçu par cette nouvelle. Comme beaucoup d’entre vous, je suis un amateur et de toutes façons, je ne souhaite pas mettre mes photos sur le Cloud (et surtout pas à ce tarif). Je peux gérer moi-même tout ça.

    J’ai perdu un temps considérable aujourd’hui… appel en Californie pour tenter de parler à un représentant, passage par le service après-vente… on me dit qu’on ne peut m’aider…

    Autre appel au service des ventes – sans succès.

    Vraiment, je suis dégoutté et je vais tenter de trouver une solution de remplacement quand mon appareil Canon 6D (on son remplaçant) ou le logiciel ne seront plus plus supportés.

    Enfin, si quelques-uns d’entre faisons pressions sur Adobe – peut-être qu’on nous écoutera ?

    Paul

    Montréal

     

     

     

     

    • A quel logiciel pense-tu pour remplacer Lightroom ?

      Honnêtement je n’en vois pas… 11,99 € par moi pour Lightroom + Photoshop + Lightroom Mobile, ce n’est pas si cher. Surtout lorsque l’on repense ce que nous coutait en films et développement la production photo auparavant.

      Il faut voir ce que l’on pourrait supprimer de notre budget annuel pour compenser : arrêter le chocolat ?

      • Pour ma part, je ne vois pas de remplaçant pour le moment. Du moment que Lightroom fonctionne avec mes équipements courants (windows 7 ou Mac OS) + Canon 6D / Canon G7X- ça me va. C’est pour le long terme que je m’inquiète. D’autant plus le que logiciel de Canon DPP ne rivalise pas avec Lightroom. De plus, je prévois changer de boitier d’ici un an – le 6D mark II ne m’accroche pas assez – j’attends encore. J’ai suivi tes conseils, je profite de bonnes optiques et je change les boîtiers.

        Pour les économies, je devrais cesser de boire du vin français – surtout les bordeaux que je préfère (qui est vendu à prix exorbitant ici au Québec…)

        Aujourd’hui, un courriel supplémentaire au support de Adobe pour formuler mon mécontentement, Souhaitons que je ne serai pas le seul à sortir, non pas dans la rue mais bien sur l’internet.

        Voilà,

        Paul

         

  53. dxo photolab + daminion comme alternatives.

    le flux est ralenti par rapport à lightroom mais pour mon besoin amateur, cela me convient.

  54. Pingback: Il vend son Fuji X-T2 et passe au Canon EOS 6D MkII - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.