web analytics

Canon G1X Mark III officiellement présenté

11
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Voilà, le Canon G1X Mark III à capteur APS-C (page Canon.fr) a été présenté officiellement… On apprend qu’il est protégé des intempéries, alors que le G5X (à capteur 1 pouce) ne l’était pas.

Le prix sera bien de 1299 USD aux USA et 1209,99 € en France (pourquoi pas 1210 € avouez c’est idiot de rater la virgule de si peu). Il sera disponible en novembre.

Voici quelques nouvelle photos et une petite vidéo. On constate que l’objectif est rétractable, à un point tel que c’est probablement le seul appareil APS-C équipé d’un zoom 24-70 mm a être aussi compact. Si les compact à capteurs APS-C et objectifs fixes ne vous ont pas séduit (c’est mon cas aussi) : alors ce premier compact haut de gamme avec zoom, pourrait être une petite révolution.

La vitesse en rafale monte à 9 im/sec avec AF bloqué sur la première image… Ou jusqu’à 7 im/se avec suivi AF : remarquable pour un compact APS-C… On note avec satisfaction la présence du « Style d’image » Détails fins (apparu en 2015 sur le Canon EOS 5Ds), qui fait toute la différence pour ceux qui shootent en JPEG.

Bien entendu, on remarque l’arrivé de l’AF Dual Pixel (comme sur les récents reflex EOS), pour la première fois sur un compact… Il est possible de déplacer le collimateur AF sur l’écran tactile avec la pouce (touch and drag), tout en visant l’oeil collé au viseur..

On remarquera aussi l’arrivé d’un nouveau Mode panoramique (ça n’a jamais été le point fort des compacts Canon), qu’il faudra essayer : combiné au capteur APS-C : ça devrait être intéressant. Quelques améliorations ergonomiques aussi sont à signaler : le bouton de verrouillage de la molette des modes, comme un reflex expert. Bref : du beau travail…

La combinaison du WIFI, Bluetooth et NFC, devrait faire de ce compact, un compagnon adapté aux besoins des blogueurs et autres fans de réseaux sociaux. Autrement dit : un concurrent redoutable pour le Canon EOS M5 et même pour le petit Canon EOS 200D : le Canon G5X ayant pour lui l’avantage de la compacité… Mais pas d’entrée Micro : dommage pour les Vloggers.

Images officielles : on voit bien à quel point l’objectif est rétractable… Le Canon G1X MarkII est même plus « plat » que le G1X Mark II. Sur une des images, il est comparé au Canon G7X Mark II, qui n’est pas très gros… Les deux tiennent ensembles posé sur la paume de la main… C’est remarquable pour un zoom 24-72 mm placé devant un capteur APS-C.

Il existera un pare-soleil vissant et un caisson étanche… et ce dernier devrait faire un malheur sous l’eau.

 

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

11 commentaires

  1. Apparemment, ils n’ont rien prévu pour protéger la lentille de l’objectif une fois l’appareil non utilisé. Curieux non ? Ils n’évoquent pas d’ailleurs la possibilité d’acheter un bouchon en option. Ce n’est pas le but premier du pare-soleil que de protéger la lentille. Bizarre…

    • Boah… finalement pas si laid que ça.

      De toute façon les boitiers Canon n’ont jamais brillé par leur coté Sexy, mais est-ce que c’est ce qu’on leur demande ?

      Un olympus Pen F est séduisant mais bougrement inconfortable à prendre en main.

      Si le confort et l’ergonomie suit c’est quand même pas mal, d’autant qu’il semble assez évolué techniquement.

  2. Le principal défaut de ce concept comme celui des Bridges haut de gamme du type Sony RX10III c’est l’obsolescence et/ou la dégradation potentielle du boitier qui fait qu’à un moment on est obligé de jeter l’optique avec l’eau du bain.

    Un RX10III ou ce canon semblent très séduisants à l’usage avec une pièce d’orfèvrerie pour l’optique du Sony, mais le jour ou il y a un pète, on balance tout. Jusqu’à présent ça ne gênait pas trop avec un ensemble à 400/500€, mais maintenant, la note commence à être sacrément salée.

    Le contre exemple c’est Fabrice Milochau qui a fait des milliers de photos pendant des années avec un Sony R1, mais je ne suis pas persuadé que la qualité de fabrication et la fiabilité aille en augmentant sur les produits « grand public » actuels…l’obsolescence programmée est à la mode depuis quelques années.

    • La qualité de fabrication a l’air identique à celles des reflex experts de Canon :

      Chassis en magnésium

      En plus il y a une certaine tropicalisation…

      Pas de volet de protection de l’objectif (semble-t-il), qui est toujours un peu fragile…

      Bref : ils ont mis le paquet !

      Le capteur APS-C de 24 Mpix est hyper approuvé et excellent (probablement identique à celui des EOS 80D)…

      L’inconnue c’est l’objectif. Mais avec un traitement vigoureux de l’accentuation des RAW (et avec 24 Mpix : aucun problème pour cela), cela donnera de très belles images…

      Même si on peut imaginer un peu de molette sur les bords : on fera avec (vu la compacité du zoom il serait fou d’en attendre les performances d’un zoom pour reflex). Il n’y a pas de miracles en général !

  3. Canon sort un joli modèle en effet mais personnellement je le conseillerai pas si la personne utilise beaucoup le viseur car il est frustrant.
    J’ai revendu l’eos M5 à cause du black-out du viseur lors de la prise de vue et je viens de prendre le 200d bien franchement je le préfère 100 fois plus.
    A l’heure actuelle le seul viseur sans black-out et le Sony A9, je comprend que Canon met pas encore le paquet sur l’hybride attention le M5 est un super modèle mais le M6 est plus pertinent. Je pense que Canon sort des modèles pour par se faire distancer mais le viseur électronique n’est pas la solution idéale.
    Je conseillerai plutôt le 200d en nu qui est moins cher et de prendre un 17-50 ou 17-55 ( sigma canon ou tamron ) un 24 canon un 10-18 et un 70-200 f/4 pour un budget raisonnable.

  4. Philippe, Profondeville (B) on

    J’aime bien moi l’appellation « capteur 1 pouce » … mais où se trouve ce pouce ? En effet ce capteur mesure en fait 13mm sur 8mm.  Ce n’est même pas la taille de l’ongle d’un pouce … pour moi, un pouce fait 2,5 cm ! Soit la largeur de mon FF ! Ou bien est-ce une norme pour induire en erreur le chaland ?

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.