web analytics

Nikon D850 annoncé : 45 Mpix et 153 collimateurs

66
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Plus de deux ans et demi après le Canon EOS 5Ds, c’est Nikon qui rejoint (presque) le club des reflex à 50 Mpixels (ne chipotons pas pour 5 Mpix), avec l’annonce de ce Nikon D850 : un monstre de puissance qui sera plus polyvalent que l’actuel Canon EOS 5Ds (lequel sera mis à jour probablement en 2018)…

Et qui affrontera en fait le Canon EOS 5D MkIV présenté en aout 2016… Je ne vais pas me lancer dans une analyse et une comparaison complète (vu que je reste en Canon et que je ne vois pas trop de raison d’en changer), mais disons que Nikon a rempli la barque à raz bord, en ajoutant tout ce qu’il était possible d’ajouter à ce reflex (au jour d’aujourd’hui), en terme de fonctionnalités.

Cela va jusqu’aux boutons lumineux, une chose intéressante pour ceux qui travaillent de nuit (mais ne se rappellent plus la position de principaux boutons, ce qui est tout de même rare), que l’on avait vu chez Olympus il y a longtemps (mais qui n’avait pas sauvé la gamme reflex de ce fabricant pour autant).

 


Un beau (gros) bébé :

Du coup le poids du Nikon D850 reste assez important (1005 gr avec batterie), alors que son principal concurrent l’EOS 5D MkIV est 10% plus léger (890 gr avec batteries). Et dans ce genre de gamme, on aimerait quelques progrès…

D’autant que ce D850 a perdu le petit flash pop-up qui distinguait le D800 / D810, de ses concurrents Canon EOS 5D qui en ont toujours été dépourvus… C’était pourtant pratique pour piloter des flash à distance : il faudra acheter un accessoire désormais.

Le prix sera lui aussi à la hauteur (encore que l’on aurait pu craindre bien pire) : il est annoncé à 3799 €. Ce qui finalement n’a rien d’excessif : on peut imaginer qu’en d’autres temps Nikon aurait proposé un boîtier si « riche » à plus de 40000 €. mais il faut croire que Nikon a besoin de se refaire une santé financière et que ce boîtier doit être un outil de reconquête : il faudra absolument qu’il se vende, pour endiguer une certaine hémorragie des clients experts et pros depuis deux ou trois ans (en direction de Sony, de Canon, ou de Fuji).

A noter que l’on trouve le Canon EOS 5D MkIV en théorie exactement au même prix : 3798 € (mais en pratique parfois aux alentours de 3250 €, puisqu’il a été présenté il y a déjà un an, en aout 2016). Peut-être l’arrivée d’un concurrent aussi redoutable que le Nikon D850 fera-t-elle légèrement baisser prix de l’EOS 5D MkIV : ce serait une bonne nouvelle…

 


A souligner : des efforts de la part de Nikon

Au niveau de la fiche technique, saluons l’arrivée (enfin sur un reflex) d’un obturateur électronique 100% silencieux en visée Live View… Voilà un truc utile ! Ce que Canon devrait faire (d’autant qu’ils ont l’avantage de l’AF Dual pixels), vraiment ce serait bien… On ne pourra plus dire que les reflex Nikon sont bruyants (du moins à condition d’utiliser la visée Live)…

Cette nouvelle fonctionnalité, nous laisse espérer l’arrivée d’un hybride 24×36, peut-être en 2018 chez Nikon ? Si c’était le cas, en tous cas il est clair (avec ce D850) que cela ne signifierait pas pour autant, que Nikon baisserait les bras du côté des reflex…

 


Un capteur Retro Eclairé : pour la première fois sur un reflex

Nikon innove avec un capteur rétro éclairé, qui sera encore meilleur ! On n’a pas fini d’entendre « l’argumentaire de la dynamique », encore plus en faveur de Nikon… Vous savez ce que je pense de « l’argument dynamique » : c’est le genre de « qualité’ qui ne sert en rien à améliorer vos photos (sauf une photo sur 1000 dans certains cas spécifiques), mais c’est le truc à la mode. Fan de « dynamique » : c’est le Nikon D850 qu’il faudra acheter ! Fans de photos : étudiez le reste de la fiche technique pour vous décider ;-)

 


Un écran orientable « vers le haut », comme j’aime : bravo Nikon !

Si la dynamique m’en bouge à peine une sans réveiller l’autre… par contre un écran orientable « dans l’axe » (comme le Nikon D750 mais en mieux), me plait beaucoup ! Beaucoup plus que la solution adoptée par Canon de « bascule sur le côté » comme sur l’EOS 6D MkII, dont je ne suis pas fan (quand à l’EOS 5D MkIV, il n’a pas d’écran orientable, ce que je ne m’explique pas vraiment en 2017)…

 


Bravo Nikon : la liste est longue !

Je ne vais pas tout passer en revue ( Nikon a mis en ligne tout ça en Français : ici ) : l’AF à 153 collimateurs (dont il faudra encore plus lire le Mode d’emploi), ou la vitesse en rafale (intéressante), ou la vidéo 4K sans recadrage : oui le Nikon D850 est une vraie bombe… On peut dire bravo à Nikon, qui rassure enfin sur sa capacité d’innovation (tout au moins concernant les reflex haut de gamme). 

Mais il reste encore à bosser sur la gamme intermédiaire (le D750 doit connaitre un successeur, on l’espère avant pas trop longtemps). Et à bosser sur les objectifs surtout : il manque depuis 2012 un concurrent crédible au Canon EF 24-70 mm f/4 (compact, léger, performant stabilisé et pas trop cher). Et il faudra refondre toute la colorimétrie aussi (et on aimerait aussi de meilleurs Menus au passage)…

Ensuite Nikon verra peut-être le bout du tunnel. Mais ce D850 est enfin un signe rassurant… Sa fiche technique est plus ambitieuse que celle de ses concurrents. Mais rappelez-vous que les fiches techniques ne font pas les photos. Il faut aussi cette magie de la couleur, il faut aussi un écosystème d’objectifs variés, qui restent financièrement accessibles… Il faut aussi une ergonomie simple et efficace. Donc, je continue à recommander Canon à mes élèves, pour toutes ces raisons.

Et peut-être à certains (à une minorité d’entre eux) qui ont des besoins très spécifiques : ce Nikon D850… Mais très honnêtement : qui a vraiment besoin de toutes ces performances ? Qui, vraiment ?

 


BILLET PREC.
BILLET SUIV.

66 commentaires

  1. T’inquiéte, JF, la colorimétrie est parfaite depuis le D5/D500 (elle était bonne sur 810). Je pense que le D850 embarquant le même expeed aura le même calibrage. On verra…

     

    • Bof, c’est pas ce que j’ai pu constater sur quelques RAW du D500… Même si il y a eu un changement il me semble.

      Mais je n’ai pas pu faire assez d’essais… Donc je lui laisse le bénéfice du doute.

      En tous cas, si il y a eu un changement : cela prouverait bien qu’il y avait un problème « avant », non ?

      • Tu les importes mal, je te l’ai dejà dit. Il faut créer un profil propriétaire en important le processus sinon… c’est très moche effectivement.

        Je dirais plutôt qu’ils affinent mais c’est vrai que je détestais le rendu D700 par ex et son écran. Maintenant c’est nickel je trouve et plus vrai qu’un profil color checker (complètement à l’ouest sur les ciels, les bruns)

        Bon chacun sa crèmerie de toute façon…

        • J’utilise mon profil Crée avec le Color Checker Passeport (ça limite les dégâts)… et j’ai crée un Paramètre de développement spécial Nikon.

          Je n’ai pas encore eu le temps d’essayer autre chose (tu m’avais parlé d’autre chose ? Je crois me rappeler, mais j’étais au Ladakh et j’ai zappé)…

          • j’ai fait les tests au color checker : beurk de chez beurk à part quelques portraits, mais pour les paysages…

            Oui il faut importer un raw sans modif et créer un paramètre de développement pour l’appliquer à tous les raw à l’importation.

            Sinon importer des tiff, mais la galère surtout si 47 Mpix.

            • Oui, autrement dit : pour beaucoup de photographes (qui ne savent pas utiliser un profile, ni préparer ce fameux paramètre prédéfini corrigé) :  la couleurs de ce Nikon D500 : c’est « beurk de chez beurk » alors ?

              Selon toi ;-)

              C’est pour ça que les gens, préfèrent généralement acheter un Canon : c’est facile et les JPEG ont tout de suite la bonne couleur, au moins ;-)

              • Mon pauvre JF, tu es tellement borné comme garçon, que tu en arrives à lire des choses qui ne sont pas écrites. Je ne sais pas pourquoi je perds mon temps à donner qq conseils de ci de là sur ce site qui de toute manière n’apporte plus les expertises objectives et l’information de premier choix qu’on trouvait ici, il y a quelques années. Tu es comme lui, tu vieillis, tu te fermes et radotes…bonne continuation, bye.

                • Totalement d’accord avec toi RAGE. Il est devenu tellement difficile pour JF de complimenter Nikon qu’il se lance dans des comparaisons improbables et dénuées de sens … toujours tout ramener à Canon, sa marque adorée. Ce n’était pas le cas il y a quelques années et je le regrette car ça décrédibilise complètement son site … Dommage !

                  • JF est devenu un Troll Canon. Serait-il payé pour ça?

                    Ça fait une semaine que le D850 est disponible et même pas un article…

                    Le Canon killer lui fait vraiment peur!

                    • Allons, allons, ne dites pas n’importe quoi…

                      Je n’en ai pas beaucoup parlé, parcequ’il ne m’intéresse absolument pas : je ne risque pas d’acheter un reflex aussi lourd, ni aussi si cher. Cela ne me servirait à rien !

                      C’est pour cela que je n’en parle pas : je n’ai absolument pas besoin de telles performances, qui ne concernent qu’une assez petite minorité de nos lecteurs !

                      Par contre dès que Nikon sort un produit qui m’intéresse, j’en parle ! Comme leur 105 mm f/1.4 par exemple.

                      Si Nikon avait sorti un 85 mm f/1.4 stabilisé, je l’aurait salué autant que j’ai salué le nouveau Canon.

                • Complètement d’accord, il y a quelques années j’avais plaisir à venir partager sur se site ou on parlait vraiment photos, maintenant ce n’est plus qu’une vitrine Canon et un lanceur à boulets rouges sur les autres marques

                  On pourrait mettre un gros nez rouge sur le prochain Canon que JF trouverait ça bien

                  Pathétique

  2. bonjour a tous

    Je ne trouve pas que l’on puisse comparer le mark IV avec le D850,sauf pour le tarif, en dehors de ça ce n’est pas du tout le principal concurrent ,plutôt le duo EOS 5ds /r.

    « les Nikon sont bruyants » NON pas depuis le D810

    « étudiez la fiche technique ….. » comme vous l’avez dit vous meme ,c’est la plus complète a ce jour donc ce sera certainement le boitier le plus polyvalent à ce jour aussi donc toutes les options photos s’offrent à lui il me semble (a voir après des tests )

    tant qu’aux objectifs, on ne parle pas là de Sony voir Pentax , Nikon est bien fourni meme si il manque bien deux ou trois optiques (24/70 4 pour vous faire plaisir:)

    par contre je suis entièrement d’accord avec vous pour avoir un meilleur système de menus comme celui chez Canon qui est plus logique et mieux pensé. ils sont frileux chez Nikon de ce coté là j’en conviens

    plus qu’à attendre de voir ce que les nombreux tests diront, surtout sur le terrain …

    je précise que je ne suis pas vendu d’une marque, étant passé par Minolta, Nikon et Canon

    • Si, tous les Nikon restaient plus bruyants que les Canon en mode silencieux… Le D810 y compris : si je me souviens bien son Monde silencieux n’était guère performant… (à vérifier, mais j’en suis quasi certain).

      En tous cas, désormais, le mode Live View est 100% silencieux et ça : c’est une vrai grosse nouveauté !

      On peut dire en effet que ce D850 est l’appareil photo le plus polyvalent du monde…

      • Et moi je dis que non, pour les avoir écoutés, y’en a pas un qui soit foncièrement plus silencieux que l’autre, entre un Nikon récent et un Canon récent. ;)

        C’était vrai. Y’a cinq ans.

  3. Sur le prix, « on peut imaginer qu’en d’autres temps Nikon aurait proposé un boîtier si « riche » à plus de 40000 €. mais il faut croire que Nikon a besoin de se refaire une santé financière », dans ce cas c’était déjà le cas avec le D810 sorti à 3300$, même prix que le D850. Comme le 5D IV sorti à 3500$, le même prix que le 5D III en son temps.

    Une autre nouveauté enfin disponible sur un reflex qui aurait à mon gout dû être présente depuis longtemps, le focus peaking! Nikon avait d’autant plus intérêt à le mettre à partir du moment où ils ne sont pas capables de faire un DPAF comme Canon.

    La perte du flash pop-up a aussi permis d’avoir un viseur encore plus confortable.

    « Mais très honnêtement : qui a vraiment besoin de toutes ces performances ? Qui, vraiment ? » si on partait de ce principe, on se serait arrêté au D700/D3 et au 5D/1Ds ;) . Qui a vraiment besoin des perfs d’un 1DxII/5DS/5DIV/D5/D850/D810, en fin de compte?

    • « Une autre nouveauté enfin disponible sur un reflex qui aurait à mon gout dû être présente depuis longtemps, le focus peaking! Nikon avait d’autant plus intérêt à le mettre à partir du moment où ils ne sont pas capables de faire un DPAF comme Canon. »

      Dans les pros qui font de la vidéo avec des reflex, aucun n’utilise le DPAF par contre tous utilisent le peaking. je pense que le peaking est 10X plus demandé que l’af en vidéo qui ne sert a rien.

      • On est donc d’accord que cette fonction aurait dû être présente sur les reflex depuis longtemps ;) . Le DPAF sert aussi en photo, dans l’idéal il faudrait avoir les 2 disponibles, sinon on peut se dire « je ne fais pas de vidéo donc la partie vidéo de mon reflex ne sert à rien » ou « je n’utilise jamais de flash donc un flash pop-up ne me sert à rien » ça n’empêche pas que ce sont des fonctions présentes sur la plupart des reflex. Vaut mieux l’avoir et ne pas s’en servir que ne pas l’avoir et le demander, du moins tant qu’on ne pourra pas commander aux constructeurs des reflex personnalisés dès la construction lol.

  4. Qui a besoin de tout ça ? Étonnamment, plus de gens que ce que tu imagines.

    Tous ceux et toutes celles qui font de la photo sportive, et qui veulent un plein format (pour la gamme d’ultra-grand-angles, pour avoir un 70-200 et pas un 105-300, pour les ISO). Parce que le D700 est plus très actuel sur ce terrain, le D610 est pas équipé en autofocus et le D750 est trop castré pour ça (buffer limite, ergonomie et interface moins pratique pour les raccourcis) quoique très bien doté en autofocus, et le D5 trop cher (et trop gros peut-être, même si bon avec le grip du D850 on est encore plus gros).

    Ceux qui veulent un « vrai » successeur au D700, ce que n’étaient ni la série D800 ni D750 jusqu’à présent (le permier parce que trop lent, trop de pixels et le second pour tous les défauts cités plus haut). Les RAW allégés sont une nouvelle plus qu’excellente sur un boîtier de cette gamme.

    Ceux qui veulent enfin quelque chose de très neuf et ne plus avoir à choisir entre la vitesse (AF, rafale, buffer) et la définition/qualité brute d’image (du 5Dsr, du D810, de l’AR7 II). Parce que là Nikon ouvre un nouveau champ…

     

    Aux yeux de beaucoup d’amateurs de Nikon, je crois bien que c’est la première fois que je vois un tel plébiscite depuis quelques années pour un plein format (en dehors du D5/D500). (Et ça permet de faire taire les fanboy du D700.)

      • Malheureusement, pas ceux qui veulent un « vrai » successeur au D700, ceux-ci ne seront satisfaits que si Nikon fait un D850s avec le capteur 20MP du D5 ;) . Les critiques sur le D850 que je vois sont peu ou prou les mêmes que celles qui ont été faites aux D800 et D810 (principalement trop de pixels et « nécessité » d’optiques haut de gamme récentes, même sur la rafale ils peuvent argumenter sur le fait qu’un 20MP permettrait bien plus)…

        Personnellement je ne suis pas fanboy du D700 (ça n’enlève rien au fait que ce soit toujours un super boitier encore aujourd’hui pour rester dans les « besoins » actuels, 12MP suffisent encore assez souvent), je dirais même au contraire de beaucoup que le D800 était bien son successeur, mais il y a peu de chances que ceux qui critiquaient les D800/810 par rapport au D700 ne se taisent à cause de ce D850.

        • Justement, avec un D850 tu peux avoir des RAW (des vrais, en théorie) de 25MPx et 12MPx. Pas besoin du capteur du D5.

          Donc avoir exactement le même usage que le D700…

  5. Il faut quand même lire un minimum les spécifications du produit lorsque l’on s’intéresse un peu à ces dernières, on s’aperçoit très vite qu’il y a deux cent combinaisons possibles dans le style et poids des fichiers alors si avec ça vous ne trouvez pas votre bonheur d’autant plus en sachant qu’il n’est pas ralenti par ses capacités et qu’il sera sûrement doué en haut iso, je pense que vous y mettez beaucoup de mauvaise volonté

    • Et oui Bruno mais pour beaucoup, un capteur de 20Mp de base c’est mieux qu’un RAW M à 26MP. Peut-être pensent-ils aussi que ça aurait donné un boitier 2x moins cher, on peut rêver lol.

        • J’ai dit pour beaucoup, pas pour moi, c’est à eux qu’il faut l’expliquer ^^. Pour ta réponse plus haut, je te répète ce que j’ai lu plus d’une fois, « à quoi ça sert d’acheter un 46MP pour l’utiliser à 26 ou 12MP? ».

          Les fanboys ont la particularité de ne jamais être content du remplaçant de leur chouchou lol. Moi j’ai arrêté d’argumenter, maintenant je réponds « si le D700 est si parfait, pourquoi chercher à le changer et emmerder ceux qui veulent son successeur? » :p

      • Ah et en quoi cela serait mieux j’aimerais bien savoir, c’est exactement pareil et qui peut le plus peut le moins alors que l’inverse n’est pas vrai,

        Le D700 était un vraiment bon boitier (toujours pour celui qui se suffit de 12Mpx) mais le D850 luis est supérieur et de très très loin en tous les domaine, et malheureusement même dans le prix mais ça c’est une autre question

  6. Bon disons le….

    Oui Canon c’est le top et les autres ne sont que des suiveurs……

    Ça c’est fait, maintenant passons à autre chose:

    Il est peu probable que des photographes (quel que soit leur statut ,pro ou amateur) ai utilisé plus du 1/3 des possibilités techniques envisageable avec les boitiers pro ou expert et ce quelle que soit la marque ou l’époque.

    Le choix d’un boitier relève d’abord de l’empathie que l’on a pour ce produit et si ça nous attire…le dit boitier à « toutes les qualités que les autres n’ont pas »(au demeurant il vaut mieux penser comme cela quand on à investit 4000€)

    Est ce que cela nous empêche d’avoir un point de vue critique sur ces matériels..? Non bien sur .

    Un autre aspect est l’aisance que l’on a avec tel ou tel matériels c’est ce que Guy Konopniki appelle « les gestes culturels »(in « Ballade dans la culture avec arrêt fréquents chez les travailleurs ») certain appellent cela aussi l’habitus culturel.

    Bien entendu pour l’instant il n’y à eu que des essais….de lecture de la fiche Technico- Commerciale et des clichés virtuels dont l’expo selon le catalogue raisonné est…..un doux rêve

    Alors trop de technique dans ce joujou……peut être pour ceux qui n’ont jamais eu l’intention de l ‘aquerir mais  moi , si il n’y a pas de défauts rédhibitoires, ce sera mon prochain boitier dès qu’il sera à un « prix de la rue » moins élitiste, car à priori il me laisse à penser que je pourrai encore plus me faire plaisir en vraitographiant sans frein à mes envie de faire mieux

    Je suis toujours étonné quand je vois des gens (y compris des pro de chez super pro de la presse) utiliser des boitiers Nikon D5 réglés tout en automatique(Balance des blanc, Sensibilité, Vitesse etc…) ……à 15000€(boitier +optique) ça fait très cher le cliché médiocre

    • « Je suis toujours étonné quand je vois des gens (y compris des pro de chez super pro de la presse) utiliser des boitiers Nikon D5 réglés tout en automatique(Balance des blanc, Sensibilité, Vitesse etc…) ……à 15000€(boitier +optique) ça fait très cher le cliché médiocre »

      –> peut être qu’ils bossent d’une façon différente de toi.
      J’ai un boitier pro et je bosse en

      – iso auto (sauf en cas d’utilisation de flash)
      – balance des blancs auto (de toutes façons c’est re-reglé au dev mais le auto est souvent très bien)
      – vitesse auto (je bosse souvent en A)

      mes clichés sont pas (pas tous) médiocres

    • Bonjour,

      ce n’est pas tout à fait l’interprétation qu’il faut en faire eu égard à la gestion du nombre de pixels. Les canon EOS 6D MKII et 5D MKIV restent largués concernant la gestion des ombres, ce qui correspond grosso modo au potentiel d’iso-invariance d’un appareil… Les canon ne s’en sortent pas très bien pour rester clément. Le meilleur FF « récent » est le Pentax K-1 pour cet exercice… Gérer 45Mp(Nikon D850) versus 30Mp(Canon 5DMKIV), ce n’est pas tout à fait la même histoire. Enfin, comparer un D850(45Mp) avec un EOS 5DSR (50Mp), c’est inopportun…

      http://www.photonstophotos.net/Charts/PDR_Shadow.htm

      http://www.photonstophotos.net/Charts/PDR_Landscape_scatter.htm

      http://www.photonstophotos.net/Charts/PDR_Sports_scatter.htm

      • Oui, probablement ! Mais tout cel touche à la « superstition » : des faits véridiques au départs, mais rapidement transformés en « dogme », en croyance quasi religieuse et déconnectée des réalités…

        Tout cela n’a absolument aucune importance (et même aucun intérêt), car en dehors de la résolution, les performances « techniques » du capteur en terme de dynamique, sont sans importance : la dynamique n’aide en rien, pour faire de meilleures photos…

        Car ce qui compte c’est la colorimétrie (belle, moche, fidèle ou très fausse pour certaines marques… )

        Ce qui compte ce sont les objectifs disponibles à l’instant « t » et surtout le prix ou on les trouve en fonction de son buudget (et sur ce point : Pentax est quand même très mal placé, remarque en passant)…

        Ce qui compte c’est l’ergonomie, qui rend le photographe plus ou moins efficace face à certaines circonstances !

        Bref : il y a des tas de choses qui comptent… Et bien qui comptent bien plus que la dynamique !

  7. bonjour ,

     

     

    je suis surpris de lire ici, que la dynamique ne sert à rien !

    c’est capital bien au contraire , en architecture d’intérieur , en paysage …

    je mettrai même la résolution après et la colorimétrie aussi au second plan !

    car la colorimétrie peut être améliorée, alors que ce qui ne vas pas exister sur le capteur en terme de gamma vas devoir être recrée à partir au mieux d’un autre fichier ! donc du travail en post prod important .

     

    bonne journée

     

    • Merci pour votre commentaire… Je vais m’expliquer ;-)

      Quand on sait faire des photos… on sait exploiter la lumière : donc je maintiens que le dynamique ne sert à rien !

      D’ailleurs on faisait de l’excellente photo d’architecture en argentique, ou en numérique en JPEG en 2001 !

      Ensuite pour des besoins professionnels, on utilise de l’éclairage… Ce qui est bien plus efficace que d’utiliser un capteur à la dynamique (un peu) supérieure… Car en effet quelle différence de dynamique peut-il bien exister entre le meilleur reflex Full Frame à capteur Sony, et un EOS 6D MkII (par exemple) ? Peut-être une différence de 10% de dynamique ? Une différence de 1 IL ? C’est une différence quasi négligeable, qui ne procurera aucun avantage « en pratique ».

      Sans oublier qu’en architecture on utilisera systématiquement le bracketing d’exposition sur une plage de 3 à 6 IL ! ! ! Aucune photo de pub ne se réalise en 2017, à partir d’une seule image : c’est toujours la fusion de plusieurs expositions (obligatoirement)… Plusieurs expositions montées sous photoshop (à l’ancienne)… Ou plus rapide : combinée en fusion HDR (dans Lightroom par exemple), ce qui donne finalement (même en partant du pire capteur) : une dynamique 10 ou 20 fois supérieure, à celle que l’on pourrait obtenir avec le meilleur capteur en une seule expo !

      CQFD : la dynamique du capteur ne compte pas ! Elle est indifférente car la différence entre les capteurs est négligeable… ET les avantages qu’une meilleure dynamique procure sont négligeables, face à l’utilisation d’éclairage, ou face à un bracketing d’expo combiné à la Fusion HDR !

      Enfin, pour le photo de voyage, ou le reportage : le pire capteur APS-C (ou même Micro 4/3) de 2017, offre déjà 2 ou 3 fois plus de dynamique que ce que les professionnels ont besoin…

      Seuls les geeks s’intéressent à cette question. Les photographes confirmés s’intéressent à des questions plus urgentes !

      Ne le prenez pas mal surtout : je suis convaincu, que les gens qui sont obsédés par cette question de dynamique, c’est juste à cause de leur manque d’expérience…

  8. « Quand on sait faire des photos… on sait exploiter la lumière : donc je maintiens que le dynamique ne sert à rien ! »

     

    ,-)))

    bien sûr… plus sérieusement, sur un reportage d’architecture au contraire la dynamique est fondamentale , mais bon …

    éclairer des scènes avec de la lumière en architecture , cela montre que vous n’avez pas du en faire beaucoup dans votre vie de photographe, pour exemple et c’est monnaie courante en archi un hall de 800 mètres carré en contre jour sur une baie vitrée de 50 mètres si la dynamique ne sert à rien … je ne sait plus travailler ( même si et là vous avez raison « la solution » est souvent dans le montage ) quand il ya le budget pour la post prod et le temps aussi !

    les reportages archi en ektas  pour la presse avec zéro dynamique c’est derrière et bien oublié, ouf … vive le numérique pour cela et justement sa plage dynamique, à l’époque il fallait choisir haute ou basse lumière .

    je maintiens que (ainsi que tous  mes confrères pro et un peu sérieux ) que la plage dynamique est IMPORTANTE . ,-)

     

     

    • stephane spach on

      « Ne le prenez pas mal surtout : je suis convaincu, que les gens qui sont obsédés par cette question de dynamique, c’est juste à cause de leur manque d’expérience… »

       

      c’est justement le contraire, 33 ans d’expérience en architecture dont 22 en ekta à travers le monde pour mes clients .

      bonne continuation

      • Ben justement, vous êtes bien placés pour comprendre ce que je viens d’expliquer…

        Moi aussi j’ai bossé en Ekta (10 ans) professionnellement… ET l’on ne faisait pas moins de bonnes photos à l’époque : il suffit de savoir éclairer (j’en ai photographié un paquet des chambres d’hôtels à la montagne, avec des flash sur pied et la neige et le ciel bleu qu’il fallait absolument bien exposer derrière la fenêtre).

        Aujourd’hui trois expo en numérique avec le pire capteur du moment et on a un résultat parfait !

        La dynamique du capteur utilisé sera sans importance…

  9. vous me parlez d’ambiance intérieur et de chambre d’hôtel , je vous parle d’hall de 1000 mètres carrés avec 20 mètre sous plafond , comment éclairez vous une telle scène ??? on ne parle vraiment pas de la même chose !  dommage.

    cela dit vous n’avez pas tord non plus avec le montage de fichier , mais perso je choisis toujours un dos ou un boitier avec la plus grand dynamique , non pas par absence d’expérience, mais parce que je me dis que si je peux produire sur une journée, un reportage de 50 images et que je dois en sauver 10 % en montant du fichier pour récupérer l’absence de delta E, je vais pouvoir faire autre chose de mes journées , passer du temps en post prod à cause de l’absence de dynamique de son capteur, je trouve cela débile, contre productif, sans aucun intérêt et jamais payé à sa juste valeur.

    c’est mon point de vue , et vous n’êtes pas obligé de le partager ,-)))

     

    • « c’est mon point de vue , et vous n’êtes pas obligé de le partager ,-))) »

      –> c’est quand même un point de vue partagé par une grand partie des photographes qui font autre chose que du jpg, peut être même que JF est le seul photographe au monde a dire que la dynamique ne sert à rien

      et pour le « on fais 3 photos et on assemble le tout »

      1 – ça prend du temps pour rien
      2 – si quelque chose bouge ça ne marche pas.

      • Dans l’histoire c’est souvent arrivé que de rares individus, aient raison face à la masse de tous les autres !

        Je suis certains de ce que j’avance : passer à un appareil avec une plus grande dynamique, n’aide en rien à améliorer les photos…

        Et je connais certains cas (certaines personnes), ou ce « passage » les a même conduit à faire de bien plus mauvaises photos… (et ou : à cause du post traitement qui devient potentiellement plus puissant : et leur permet d’abimer bien plus facilement la lumière de leurs images)…

        • c’est très difficile d’avoir une conversation avec vous

          ;-)

          dans un premier temps vous soutenez que la dynamique n’est en aucun cas importante ! ça passe encore, on peut se dire que vous ne savez pas.

          et pour finir vous nous annoncez que trop de dynamique est nuisible ou peut être nuisible à l’image, ce qui viens à dire que l’information est nuisible .

          vous allez bientôt nous dire que la dynamique est mortelle ? ou provoque de graves maladies !

  10. C’est marrant, la dynamique c’est tellement pas important que toute l’industrie du cinéma ne film qu’avec des RED, Arri ou Panavision (15-16 stops), des caméras essentiellement réputées pour leur extrême dynamique. Entre parenthèse, même Canon à lourdement amélioré ce point sur le MK IV et sur ces caméras cinéma

    Alors oui, on peut faire de très bonne photos avec une dynamique de 9 stops, la preuve, l’histoire de la photo est rempli d’exemples. Mais dire que cela ne sert à tien c’est totalement faux et ultra subjectif. J’ai changé de crémerie il y a 4 ans pour Nikon justement pour la dynamique, les optiques et les couleurs « pourries ». Donc chacun son choix et sa perspective.

    Une chose est sur, sur un marché en perpétuelle évolution, il vaut mieux suivre la tendance et tendre à toujours mieux que l’inverse. Avoir une grande dynamique permet un confort de travail en post production bien supérieur à des techniques de HDR ou fusion d’expos. Moins de matériel à trimbaler pour certains cas. Va shooter des grandes pièces de chalets de luxe et éclaire tout ça au flash, il te faudra un camion pour te déplacer, une perte de temps en prise de vue etc.

    Les avantages sont donc nombreux (il y en a encore beaucoup). Donc que « tu » n’en ressentes pas le besoin c’est une chose, dire que ça ne sert rien c’est totalement faux.

    Pour les specs list à rallonge c’est malheureusement comme ça que cela fonctionne aujourd’hui. La plus belle preuve en est … et bien Canon, qui malgré une segmentation très forte à quelques avantages concurrentiels  que les n’autres n’ont pas, essentiellement Dual Pixel Autofocus et la gamme optique. Canon est surement le plus gros vendeur de boitier pour vlogging et c’est grace a cette polyvalence qu’ils vendent encore beaucoup de boitiers. D’ailleurs le 200D est à mon sens la meilleure chose que Canon est faite cette dernière année (parce qu’il est très complet à un très bon prix).

    Mais tu le verra, les années passant, ce nombre va diminuer, sauf s’il font un coup à la D850. Car Sony progressant très vite, ils arriveront un jour avec une gamme optique acceptable ou des adaptateurs extrêmement performant et ce jour là, l’avantage concurrentiel sera beaucoup plus court et il faudra se battre bien plus fort.

    Et juste en passant, les boutons illuminés c’est top de chez top, ça existe sur les ordis depuis pas mal de temps et c’est un gain de temps et ergonomique très fort, que tu connaisse tes boutons ou pas. Un plus gros viseur, nouveau grip etc. Tout ça participe au meilleur fonctionnement et confort de shooting.

    • Oui, la dynamique, c’est important « dans l’Industrie » du cinéma et de la vidéo… Mais en photo on s’en fout un peu (sauf à ne faire que des photos d’intérieur de studios à la montagne… de façon professionnelle).

      Et là de toutes façon, une dynamique de 11 iL (au lieu de 9 iL), n’évitera en aucun cas de prendre de l’équipement d’éclairage : et je te garanti que 4 ou 5 flash cobra sans fil montés sur 3 pieds, tout cela se porte à dos d’homme ! Et il n’y a pas besoin de camion : j’ai fait ça durant des année…

      Mais concernant la dynamique en vidéo : tu nous parle d’une autre planète là… Car il y a seulement quelques années de cela, le cinéma et la vidéo pro, ne profitaient que de la dynamique minuscule du JPEG (avant l’arrivé du format RAW en vidéo). Alors qu’en photo, depuis l’an 2000 on peut shooter en RAW.

      Bref : avoir 11 iL de dynamique au lieu de 9 iL : en photo ça ne change en rien les affaires d’un photographe professionnel (et encore moins celles du photographe amateur…)

      Si on a besoin de plus de 6 iL de dynamique (face à un contre jour intense) : alors on aura (de toutes façons) besoin de shooter une rafale de 2 images à 2 ou 3 iL d’écart (un pied est absolument inutile une vitesse supérieure à 3 im/sec) : pour faire une fusion HDr (qui marche même si il y a un petit décalage, vu que Lightroom corrige le décalage sans problème) : je fais ça assez souvent…

      Bref un Nikon D750 à une dynamique de 11 iL… Un EOS 6D peut-être de 9 iL : je suis d’accord.
      Cela n’a absolument aucun impact dur la qualité des contre jour que l’on peut faire. Ni sur le reste !

        • En photo de paysage : ça n’a absolument aucune importance la dynamique !

          Et j’en fais le démonstration chaque jour ;-))

          La seule chose qui compte : c’est le paysage… je faisait d’aussi bonnes photos de paysage en JPEG en 2001, qu’aujourd’hui en RAW avec 9 iL de dynamique !

          Et si j’avais 11 iL (en Nikon), au lieu de 9 iL (avec mon EOS 5DsR) : et bien cela ne changerait absolument rien à mes images ;-)

          Tu sais, j’ai pu travailler aussi en Nikon : et tout ce que ça m’a donné  en plus, c’est devoir passer plus de temps à retoucher les images pour améliorer les couleurs…

          • Justement, si c’est le paysage qui compte …

            Ici, les ombres trop foncées et envahissantes empêchent, à mes yeux, une lecture agréable de l’image.

            Désolé, chacun ses yeux, chacun son regard.

            • ici, ce sont les ombres foncées qui permettent justement de mettre en valeur les contraste et la saturation des zones éclairées par le soleil…

              Téléchargez l’image et faite l’expérience d’éclairer les ombres : vous constatera alors que l’image perd tout son intérêt… Que le côté « magique » de la lumière des zones éclairées disparait instantanément…

              Tout « déboucher » est un non sens… C’est un peu comme si vous mettiez du sel et du poivre dans tous les plats.

              Pour vous donner une image : pour apprécier la saveur subtile d’un poisson, il faut aussi du riz blanc… Afin de créer un contraste entre le gout et le non gout.

              En photo c’est la même chose : il faut conserver des zones ou il n’y a rien a voir : totalement noires, afin que l’oeil puisse se reposer et passer d’une zone « intense », à une zone « plate ».

              Faites l’expérience de saturer et éclairer uniformément une photo sur toute sa surface : ça ne donnera jamais quelques chose d’intéressant. Mais alternez les zones « intenses » et les zone « plates », et vous obtiendrez quelque chose…

              • Entièrement d’accord, il faut un équilibre des saveurs. Et là, pour moi, il n’y est pas : l’image est trop poivrée.

                Je ne parle pas non plus de tout déboucher, ce serait alors tomber dans l’autre excès. Déboucher un peu, en finesse, après coup, si le capteur encaisse mal …

  11. « En photo de paysage : ça n’a absolument aucune importance la dynamique !  »

     

    ce garçon est irrécupérable !  Ansel Adams priez pour lui …

     

    ;-)))

     

  12. moi je dirai pour ne pas envenimer les choses ni etre désagreable avec personne que:

    qui peut le plus peut le moins

    et il me semble que ça tient la route

  13. Je vous lis depuis des années avec plaisirs… Mac vs Pc, Nikon vs Canon… Focale fixe vs Zoom… Stabilisation vs Sensibilité… des petites guéguerres insolubles, des fois constructives, souvent instructives.

    Pourtant : De borné (désopilant) vous devenez imbus de votre personne au point de mépriser vos propres lecteurs en donnant la leçon. Non, vous n’avez pas le privilège de la technique. Non, vous n’avez pas le monopole de la belle image. Et non, vous n’avez pas le privilège de la bonne parole. Merde !

    Quelle est la prochaine étape ? Des séries d’autoportraits à votre gloire ?

    Secouez-vous ! Re merde !

    Un lecteur/photographe… d’habitude anonyme, mais en pétard aujourd’hui !

  14. J’arrive seulement sur le fil et constate que la passion déborde !

    Est-ce à dire qu’un Nikon réussi perturbe plus qu’un Canon réussi ?

    Sainte Dynamique, calmez ces chasseurs d’images :)

    L’essentiel, c’est bien de faire des photos, non ?

    Attendons les tests et on verra…

    Attendons aussi le boitier car Nikon a déjà prévenu que rares seront ceux qui pourront en attraper un…

    Attendons dynamiquement !

  15. Merci Jean François de remettre l’église au milieu du village : le marketing a fait beaucoup de ravage et même chez certain pseudos Pros. Je ne comprends pas pourquoi les gens ne réfléchissent pas pas eux-même?  J’ai une connaissance qui est passé du D700 au D810 (en passant par un D800E à l’AF pourri) et bien depuis lors je trouve ses images molles, fades, plates. Pour moi, les capteurs Canon sont largement supérieurs en rendu et en colorimétrie aux Capteurs ternes Sony (dont le signal n’est d’ailleurs plus 100% brut),il suffit d’ouvrir ses yeux.

    Personnellement, je n’ai jamais été embêté par la dynamique de mon capteur (je reviens justement d’une séance de portrait tout en contre jour). Quand je vois les photos de collègues en Nikon, je ne vois pas non plus où cette dynamique a été déterminante?

     

     

  16. J’ai fait de longues séances de recherches sur des sites américains et anglais et où j’ai pu lire de nombreux retours sur des d850 de pré séries prêtés à ces photographes, animaliers, de mariage aussi (entre autres) et bien ça à l’air très impressionnant, et là on ne parle pas de test de mire mais bien de vrais tests de terrain, le photographe de mariage a dit que pour des fichiers jpeg non traités avec un boîtier non finalisé, les teintes chairs étaient juste exceptionnelles, tant qu’à la montée en iso, elle avait gagné juste un IL, mais quelle qualité même autour de 20.000iso, pour la photo animalière, presque pas de bruit de chrominance, juste du bruit de luminance plus facile à rattraper et à voir le détail avec ces hauts iso, j’imagine facilement à 64,en RAW avec un boîtier finalisé. Et le maître mot qui revient à la bouche de tous ceux qui ont eut la chance en avant première de le tester, ce n’est pas millions de pixels, dynamique, puissance, etc… Même si tout cela y est aussi mais c’est POLYVALENCE

  17. Bonjour, vous pourriez m’informer si il y a une grande différence entre les 45 millions de pixels et les 30 mp ? Car je recherche un nouveau boitier, et j’aimerai savoir si la différence du prix est justifié. Merci !

    • Vous voulez dire par rapport aux 36 Mix du Nikon D810 ?

      Ou par rapport aux 30 Mix du Canon EOS 5D MkIV ?

      En terme de différence de résolution, oui, il y a une certaine différence. Mais il faudra au moins des tirages de 1m de large pour en profiter… Si vous ne faites que des tirages de A3+, vous ne verrez aucune différence : et les 50 Mix, ne servent à rien… ET encombreront inutilement vos disques durs.

      Car les fichiers Nikon ont déjà tendance à peser un peu plus lourd que les fichiers Canon.

      Mais en plus avec 45 Mpix : ça pèsera vraiment très lourd ! Il faut impérativement une config informatique de tout premier plan… A bases de SSD rapides.

  18. Si vous cherchez des avis concernant le 5D mark 4, sachez que ce boitier offre une exclu que le Nikon D850 ne possède pas : Le DUAL PIXEL AUTOFOCUS.
    Qui permet de faire la mise au point en live view en mode photo et video.
    Et vous pouvez piloter le tout, Video ou photo au smartphone, via l’appli CAMERA CONNECT.
    C’est facile d’usage, et vraiment sympa.

    Apres avoir gouter, au dual pixel AF, difficile de passer a un boitier qui n’en ai pas pourvu….

  19. sauf qu’au moins 90% des photos se feront à travers ce fabuleux viseur 100% et 0.75

    alors je ne vais pas dire que ça n’aurait pas été sympa de l’avoir dans la fiche technique mais au vue de cette dernière déjà très complete ….. le dual pixel ….on s’en balance

    car si on prend un boitier reflex ,c’est aussi pour avoir la visée de qualité sinon on prend un hybride alors je vous laisse le « dual pixel » et prend tout le reste de ce nouveau boitier avec grand plaisir ;)

  20. Toujours dans mes lectures de fonds et tests voici ce qui ressort de négatif sur le nikon D850,meme si certains points ont des compensations ,je les laisse malgré tout en négatif.

    – Moins silencieux que le D810 au niveau de l’obturateur ,en effet comme dit le testeur ,vu que le boitier est capable de monter à 9im/s ce dernier a dû etre renforcé ceci expliquant en partie tout du moins cela(le photographe pro a 2 D810 et un D500) et il a ressenti une difference puisque qu’il marque « ce n’est pas aussi discret que le D810 très silencieux qu’il remplace »

    -Plus de flash pop up .comme disait JF,ça pouvait bien dépanner de temps en temps et c’était bien pratique pour déboucher les ombres sans rajout de quoi que ce soit.D’ailleurs je me souviens de son reportage en Afrique avec le D800,c’etait tres interressant

    -Toujours pas d’autofocus digne de ce nom au sujet de la prise de vue sur écran

    -Le poids du boitier lui meme qui a un tout petit peu augmenté alors qu’au moment ou l’on parlait à peine de sa sortie il avait été indiqué qu’il serait un peu plus leger.

    -Le prix … quand meme ,qui n’est pas du tout un budget modeste en sachant que c’est une partie seulement de ce dernier car après il faut de bonnes optiques .

     

    Tout le reste ,aux vues des retours frôle la perfection

    et si je ne   devais  garder qu’un seul de ces 5 points négatifs,ce serait celui de l’autofocus sur l’écran,sans ce manque il aurait été presque parfait

     

     

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.