web analytics

Fuites : le Nikon D850 dévoilé !

52
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Des slides de présentation en Chinois du Nikon D850 ont fuité… Ce qui permet à Nikon Rumors d’annoncer les spécifications complètes du prochain Nikon D850, qui pourrait être annoncé officiellement le 16 aout prochain !

Les spécifications espérées (du moins, celles qui ont fuité) :

  • 45.75MP full frame CMOS sensor
  • New and improved version of SnapBridge
  • No built-in GPS

 

  • Tiltable LCD (3.2″, 2.36 million dots)
  • Fully functional touchscreen: supports touch AF, touch shutter and touch menu
  • Memory card slots: one SD and one XQD

 

  • AF system from the D5 (153 points, 130% frame coverage compared to the D810, all AF points @ -3EV,  middle/center crosshair sensor @-4EV)
  • New smaller AF point

 

  • No built-in flash
  • Back illuminated buttons
  • Joystick selector

 

  • Built-in Bluetooth and Wi-Fi
  • 8K time-lapse video capabilities
  • 4k UHD video in FX format (with no crop)

 

  • No EVF or hybrid viewfinder
  • Slo-mo full HD 120fps video
  • The SD slot will support UHS-II

 

  • Improved LiveView split-screen display
  • Improved silent shooting mode: fully-silent, no-sound electronic shutter in live view (no mechanical movement, can shoot up to 30fps @ 8MP with the electronic shutter)
  • Improved battery life

 

  • Lighter than the D810
  • Native ISO range: 64-25,600
  • ISO 64 extendable down to ISO 32 (Lo1 = 32, Hi 2 = 108,400)

 

  • 7fps without grip, 9fps with grip (MB-D18a battery grip)
  • 51 images raw buffer at 14-bit RAW

 

  • 0.75x optical viewfinder (largest ever on a Nikon FX cameras)
  • 180k RGB meter
  • No AA filter

 

  • Supports for Nikon wireless trigger WT-7
  • Fully-silent, no-sound electronic shutter in live view (6 fps silent shooting)
  • Built-in focus stacking: up to 300 pictures with up to 10 levels of focusing steps (still need external software)

 

  • Price will be CNY 23,999 or around $3,600 (source: Chinese forum)
  • Announcement date could be August 16th

 

  • RAW sizes: small, medium, large
  • New 1:1 mode
  • New natural light AWB

 

La suite chez nikonrumors.com

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

52 commentaires

  1. Le gros du paquet était attendu, mais je note quelques (très) bonnes surprises :

    * le viseur (0,75x), très large, y’a guère que le 1Dx (et le mark II) qui soit plus grand.

    * ils annoncent de vrais RAW en taille variable (je crois que le D5/D500 les proposent aussi, c’est une bonne nouvelle pour rendre ce D850 plus polyvalent) ; 45MPx c’est bien mais c’est gros, et pas utile tout le temps.

    * 7fps, 9 avec grip : ça permet presque de taper comme un boîtier sportif

    * le focus stacking (super utile en photo paysage/macro)

    Bref, je suis plutôt très impressionné par le potentiel de l’engin. A voir si on va avoir une mauvaise surprise à l’arrivée. C’est arrivé avec l’A9 et l’A99 II (dont les buffers sont indigents surtout pour du boîtier sportif), ou avec le 6D mark II qui s’est pris une petite dérouillée par DPReview et d’autres testeurs. Après Nikon a l’air d’être sur une bonne période en matière de boîtier, mais restons prudents.

     

    Et toi, JF, t’en penses quoi ? Futur top ou futur flop ?

    • Oui, très impressionnant !

      Reste que pas grand monde n’aura besoin de tout ça à la fois… Nikon ferait mieux de concentrer ses efforts sur la gamme optique et proposer les objectifs qui font le plus cruellement défaut (un 24-70 mm f/4 léger et crédible à moins de 1000 €…) dont l’absence est catastrophique en 2017…

      A la place c’est la course à la fiche technique la plus impressionnante. Mais ça ne fait pas oublier les « trous » dans la gamme Nikon…

      Reste que pour partir en voyage : je préférerais quand même un EOS 6D MKII… principalement à cause des objectifs disponibles pour ce dernier.

      A ce propos, les critiques faites à l’EOS 6D MkII reste à mon avis des considérations de « geeks technoïdes », totalement déconnectées des besoins réels de photographes. Les journalistes de DPreview sont de moins en moins crédibles à mes yeux.

      Jetez d’ailleurs un article à ces deux articles de mon confrère https://thecuk.blog :

      Test du Canon EOS 6D Mark II

      et :

      Polémique autour du Canon 6D Mark II et de sa dynamique: pas d’accord avec DP Review, et je le prouve

       

       

      • Pour ma part, ce 6D Mark II que j’ai pu tester pendant une semaine il y’a un mois, ne m’a absolument pas convaincu. Je l’ai rendu.

        Il ne vaut absolument pas les 2100 euros demandés (prix officiel de lancement).

        – Avoir des fichiers 30% plus gros pour 0% de gain en qualité d’image, c’est une perte sèche (en temps de chargement, place disque, traitement…).

        – La qualité de fabrication est clairement en dessous du 6D original.

        – Il n’y a guère que l’écran et le DPAF qui font la différence mais ce n’est pas suffisant pour justifier son prix, le DPAF n’étant pas à niveau des autres appareils de la marque.

        – L’AF est un gain marginal également.

        Du coup, je me suis trouvé un 5Ds et c’est le jour et la nuit. Ca c’est un appareil valable (et c’est grâce à vos conseils que je m’y suis intéressé). Franchement, je vous déconseille ce 6D Mark II, en tout cas à ce prix là il est sans intérêt. Ca sent la fin de gamme et c’est dommage. Je garde mon 6D en deuxième (ou premier ?) appareil, il fonctionne toujours aussi bien.

        Pour ce qui est du D850, je laisse tomber Nikon pour le plein format de toute façon. L’appareil semble être à un prix prohibitif et comme vous le dites, il y’a trop de fonctionnalités dont je n’aurais que faire.

        Je découvre le 5Ds en ce moment et ce n’est que du bonheur…

        • Allons, allons… j’ai un peu l’impression que vous voyez les choses un peu en noir.

          Par définition passer de 20 Mix à 26 Mix représente forcément un progrès… Et je suis personnellement convaincu que le capteur n’est pas plus mauvais que le précédent (quoi qu’écrive DPreview : je ne le crois pas… De toutes façons, leurs tests  de dynamique en sous exposition remontés sont totalement débiles… et ne correspondent à aucune utilisation pratique : il ne fait pas en tenir compte).

          La plupart de ceux que je connais qui ont essayé le boitier le trouvent excellent. Je n’ai pas encore eu l’occasion mais je suis à peu près certain de trouver une excellente qualité d’image.

          Je vous le confirmerais dès que je l’aurais testé !

          En tous cas les RAW téléchargés chez Dptreview me semblent totalement conformes à l’excellente qualité des RAW des EOS récents…

          https://www.dpreview.com/sample-galleries/8212334571/canon-eos-6d-mark-ii-sample-gallery

          • Merci mais il semblerait que me sois mal expliqué : je l’ai déjà testé. Et la qualité d’image est globalement la même (et même légèrement inférieure à mon avis, ce qui reste bon, vu que 5D Mark III comble déjà beaucoup de monde). Pour ce qui est des 26 MPix, il ne m’ont posé aucun problème technique, en tout cas pas plus que les 50 du 5Ds… simplement contrairement au 5Ds où le gain est plus que valable, là, ils n’ont aucun intérêt, au contraire :

            On perd du temps et de la place pour rien.

            En conclusion, je n’ai pas dit que ce n’était pas un bon boitier – vu que je trouve la qualité d’image du 6D plus qu’amplement suffisante, celle de celui-ci l’est forcément aussi – mais simplement qu’il ne valait pas les 2100 euros demandés ni les 30% de temps et de place supplémentaire (et je reste raisonnable), surtout si on a déjà un 6D, et à fortiori un 5Ds, ce qui me semble être votre cas.

            Pour le prix, à 1500 euros, peut-être, mais pas 2100. Et de toute façon, non, je ne suis pas client : le 6D suffit et fait au moins le même boulot (quant au 5Ds… :D).

            Et au passage, je suis le premier à dire que ces histoires de dynamique n’ont pas l’importance qu’on leur donne. Donc mon jugement concernant le 6D mark II n’a rien à voir avec ça.

            • Oui, OK je comprend mieux…

              Je comprend que l’upgrade soit considérée comme un peu coûteuse lorsque l’on a déjà un EOS 6D. Mais c’est le prix pour passer d’un boitier usagé (âgé de 4 ou 5 ans, avec la décote de valeur d’occasion que ça signifie), à un boîtier neuf (avec la valeur en revente d’occasion qu’il représente)…

              Son prix me semble donc assez cohérent avec sa valeur réelle (mais je conçois que cela ne représente pas un impératif de passer au nouveau)…

              Par contre pour quelqu’un qui désire accéder au Full Frame : je suis certain que l’EOS 6D MkII est une excellente affaire…

              Ensuite : la qualité d’image (question difficile à évaluer sans réaliser des test précis), je ne vois pas comment Canon aurait produit un capteur « pas meilleur » que le précédent.

              Il y a (à l’évidence) un progrès en résolution et définition des fins détails… On peut considérer ne pas en avoir besoin (vu le prix de la transition d’un EOS 6D à l’EOS 6DMkII… et surtout si l’on possède déjà un 50 Mpix) : mais il faut tout de même souligner un progrès évident…

              On le constate ici :

              https://www.dpreview.com/reviews/canon-eos-6d-mark-ii-review/6

               

              • Désolé mais nous n’avons pas la même logique. Le 6D à son lancement valait son prix, pas celui-ci. C’est tout ce que je dis.

                Qui plus est, un 6D neuf est à ce jour officiellement à 1700 euros et vaut toujours largement le coup à ce prix là. J’avais payé le mien 1600 euros seulement d’ailleurs (dé-kité). Donc c’est sûr, ça met la barre un peu plus haut (ou bas en fait, suivant le point de vue :D).

                Maintenant, on peut sûrement trouver un 6D2 dé-kité aussi et donc moins cher. Mais ça ne suffit toujours pas à mon sens.

                Pour les tests de DPReview, les mises aux point sont souvent discutables ainsi que leur choix d’objectif au moment des tests qui varient souvent. Ce n’est pas un reproche, il me semble un peu difficile de faire autrement à moins de revenir sur les précédents tests avec tous les nouveaux objectifs…. c’est sans fin.

                Il est difficile dans ces conditions de présumer de la netteté réelle sur leur images de tests (comme du reste d’ailleurs). Egalement, si on regarde les raws à ISO élevés, il n’y a vraiment pas de différence notable entre les deux appareils à taille équivalente (mode « COMP »). Pour ma part j’ai pu comparer avec le même objectif, un 135mm F/2 ( ce qui me semble une bonne bête :D) et clairement, je n’ai constaté aucun gain en qualité (netteté comprise). Maintenant, il arrive aussi que certains objectifs répondent assez différemment en fonction de la définition du capteur (zone nette comme zone floue) et je n’ai pas essayé avec d’autres objectifs, j’avais autre chose à faire :D…

                Toujours est-il que je ne me pose aucune question de ce genre avec le 5Ds… le gain en qualité d’image est incontestable et ce quelque soit l’objectif (enfin, quand il suit) et pour à peine plus de brouzoufs ;)… d’occasion bien sûr mais sur des appareils comme celui-ci, ce n’est pas un problème.

                Pas besoin de passer des heures à tester, en plus, c’est totalement incontestable.

                J’ai quand même oublié de noter un point ou le 6D2 est supérieur au 5Ds : l’autonomie. Elle est remarquable. Pour le reste, franchement, je ne vois toujours pas l’intérêt.

                Quoiqu’il en soit, vous avez raison de vouloir l’essayer par vous même… Il est aussi possible que j’ai eu une copie défectueuse – cela reste du domaine du possible et je n’ai pas un labos à ma disposition avec plusieurs modèles à tester, pas plus que je n’ai le temps et l’intérêt pour ce genre de tests…

                 

                 

                 

                • Oui, il est incontestable que l’EOS 5DsR est fantastique… Et il produit des images supérieures aux autres modèles de résolution inférieures (sur ce point mon expérience avec lui depuis l’été 2016 confirme mon idée : plus de résolution, c’est dans la plupart des utilisation bien plus intéressant, que plus de dynamique…) On peut faire beaucoup plus de choses avec de la résolution, qu’avec de la dynamique.

                  Nikon a du s’en rendre compte et monte la résolution du D850 à 45 Mpix, ils ont bien raison… (ils avaient d’ailleurs ouvert cette voie avec le D800).

                  Et en téléchargeant les RAW de la charte dPreview et en les étudiant (les 800 ISO par exemple), je tire les mêmes conclusions : en passant du 6D au 6DMkII : on voit bien (sur mon exemple) que l’on peut lire les petits caractères sur le tube de peinture jaune… dans un cas et non dans l’autre. Cela me semble donc un progrès évident… Dont beaucoup d’utilisateurs de l’EOS 6D voudront profiter.

                  Il me semble tatouante,t incontestable que passer de 20 à 28 Mpix, délivre des détails en plus… Incontestable ! (nous ne serons jamais d’accord là dessus peut-être : mais tout de même, téléchargez et comparez les mires de dPreview pour les deux modèles. Vous finirez je suppose, par constater une différence).

                  Les RAW du 6DMkII, ne pèsent que : entre 28 et 35 Mo, ce qui ne représente qu’un poids marginalement plus élevé que ceux de l’EOS 6D (entre 22 et 26 Mo en général)… Personnellement, je considère que ça ne ralenti en rien le flux de travail (surtout si l’on est bien équipé par ailleurs pour stocker et transférer les RAW d’un EOS 5DsR qui pèsent dans les 65 à 72 Mo), tout ça pour obtenir tout de même un peu plus de détails sur chaque photo à la fin ! Cela vaut le coup…

                  Bref, de toutes façons, la question du poids des RAW me semble être un peu secondaire : en utilisant des disques SSD et le transfert des images en USB3 avec le dialogue d’importation de Lightroom : décharger les images et les sauvegarder est une formalité…

                  Bon ensuite, que le prix soit justifié ou pas, à 20% ou 30% de différence près, je veux bien le croire : c’est une question assez personnelle… De façon un peu aléatoire, il peut exister selon les époques des modèles spécialement peu coûteux : (c’était le cas de l’EOS 6D sur la seconde partie de sa carrière). Il est bien possible que l’EOS 6D MkII suive le même chemin dans quelques mois. Et que son prix baisse…

                  Copies défectueuses ? Là par contre : ça je n’y crois pas une seconde car c’est ultra rare, et je n’en ai jamais entendu parler… Si il y a un défaut, c’est très visible et ça ne porte pas sur le capteur, en général.

                • Le gain de résolution est modeste… Mais tout de même perceptible sur les fins détails (ce n’est que la passage de 20 à 26 Mpix, il ne fait pas s’attendre à des miracles… Mais il existe).

                  Sur cert exemple on voit bien que le Y de Yellow n’est qu’un pat sur l’EOS 6D, alors qu’il commence à ressembler à un Y à droite.

                  Environ deux pixels « séparent » les jambes du M de Médium sur l’image de droite (EO 6D MkII), alors que la séparation est moins marquée à gauche.

                  Bref : le gain en définition est modeste, mais perceptible et lorsque l’on applique de l’accentuation avec 0,5 pixel de rayon, Lightroom est capable de l’exploiter…

                • Le mm exemple, mais avec l’accentuation et correction du bruit désactivée dans Lightroom…

                  On se rend encore mieux compte de la différence de séparation entre les jambes du M et sur le Y.

                  Au final on aura une image « globalement » plus croustillante »…

                  Evidement rien à voir avec le gain obtenu avec l’EOS 5DsR… Evidement !

                  • Encore une fois, je n’ai pas constaté cela avec le même objectif sur les deux appareils et à différentes distances focales.

                    Outre le fait que DPreview n’a probablement pas utilisé le même objectif (tout au moins la même copie) sur les deux appareils il est surtout probable aussi que la mise au point diffère.

                    Renseignez-vous, ça arrive souvent dans leur tests et c’est même un des principaux sujets de contestation pour beaucoup en ce qui concerne la netteté (voire même un sujet de suspicion pour certains).

                    Et puis, il faudrait savoir, il sont crédibles ou pas ces tests DPreview ? ;). Parce que quand il s’agit de la Dynamique, on dirait que vous ne leur faites plus confiance :D. Je vous taquine.

                    Quant au variation de copies, ça arrive quand même, même si je vous l’accorde, c’est rare (jusqu’ici) sur les reflex Canon. Dans tous les cas, il y’a peu de chance que vous arriviez à me convaincre maintenant que j’ai le 5Ds… surtout que c’est vous qui m’avez convaincu de l’essayer avec vos superbes photos :D… et l’essayer, c’est l’adopter… en tout cas pour moi. Ca ne me chagrine même pas d’attendre deux fois plus longtemps que les fichiers se chargent, c’est dire. J’en profite pour écrire ici pendant ce temps là. :D

                    • Oui, moi non plus je ne risque pas de « redescendre » d’un EOS 5DsR vers un EOS 6D MkII… Mais la compacité du 6D et son GPS me manquent beaucoup en voyage ! Rest à voir si je l’adopterait pas comme « second boîtier », à la place de l’EOS 100D actuel (mais ça n’arrangerait pas mon problème de poids : il est probable que celui-ci cède la place à un EOS 200D plutôt)…

                      Sinon : voici un nouvel avis (qui confirme tout de même ma conclusion quand à l’analyse des chartes et une certaine logique) :

                      Chez The Digital Picture : https://goo.gl/97VjmP

                      « How do the Canon EOS 6D Mark II noise levels compare the original 6D? Despite the increased resolution, the 6D II’s noise levels are very slightly improved at the pixel level. Downsizing the 6D II images to 6D pixel dimensions will give an additional advantage to the 6D II results. Is this difference alone enough to warrant an upgrade? Not in my opinion. A reduction in high ISO noise will not likely spur many 6D to 6D II upgrades, but rest assured that many other advantages the II has will justify this upgrade. »

                      Ce qui cloche chez DPreview : ce n’est pas leurs test… Mais plutôt leurs conclusions. C’est pour cela que je n’éhsite pas à télécharger leurs chartes, mais à tirer mes propres cobclusions.

          • On te l’a déjà expliqué dix fois, mais les tests de mesure de dynamique se font comme ça. Il FAUT remonter le plus possible les ombres pour quantifier le bruit dans les ombres, plus on remonte plus on peut mesurer efficacement ce bruit.

            DPReview n’a jamais dit que c’était une situation réelle (encore que quand tu photographies en contre-jour, tu peux avoir besoin de déboucher les ombres et t’as pas toujours un flash sous la main), mais je suis tout aussi formel qu’eux : c’est la bonne façon de mesurer sur le terrain (et pas en labo façon DXO) la dynamique d’un capteur.

             

            Concrètement, Canon a sorti un boîtier qui n’est pas beaucoup plus performant que le 6D, et donc déjà un peu daté.

             

            Pour la gamme optique, je connais pas grand monde qui aime le 24-70 f/4, par rapport soit à un 2.8 (pour le surplus de lumière) soit à un 24-105/120 (pour le range). Y’a toi, mais t’es bien le seul que je connaisse qui en soit un aussi gros fan. Ceux que je connais qui aiment voyager très léger sont plutôt focale fixe. Et à ce jeu, c’est une bonne égalité entre Canon et Nikon.

            • N’importe qui voyageant au Ladakh ‘(par exemple), durant un mois, avec dans son sac à dos :

              Un reflex Full frame + un APS-C + un 24-70 mm + un 70-200 mm + un objectif fixe (un 85, ou un 24, ou un 35 mm)…

              N’importe qui dans cette situation, préférera les versions f/4 aux version f/2.8…

              Il doit se vendre deux fois plus de 24-70 mm f/4, que de version f/2.8, c’est bien la preuve que nous sommes nombreux à les apprécier !

              Et préférer la version f/4, permet quasiment d’ajouter un 70-200 mm f/4 : une seconde excellente raison de le préférer à la version f/2.8 (qui n’est pas stabilisé en plus).

              Le 24-70 mm f/4, est l’objectif qui a fait le succès du Canon EOS 6D… C’est un best seller, à raison. C’est une véritable « jeep à tout faire » : stabilisé, polyvalent, léger et peu couteux… comment ne pas l’apprécier ?

              • Tu as une source pour les ventes du f/4 par rapport au f/2.8 ? (J’ai pas trouvé les chiffres de vente sur le net et je me méfie des bruits de couloir.)

                Il y a mieux que de prendre un f/4 : prendre un f/2.8 en APSC : même profondeur de champ et plus de lumière (ce qui compense exactement la perte de montée en ISO du petit capteur). Si c’est pour prendre des zooms f/4, autant rester sur un APSC qui a déjà des zooms de qualité. (Sauf pour le 70-200 qui n’a pas d’équivalent en APSC, hélas.)

        • http://www.the-digital-picture.com/Reviews/Canon-EOS-6D-Mark-II.aspx

          Price and Value

          « While the small size and light weight are highly desired traits of this camera and the image quality, especially in low light, is stellar, it is the addition of the relatively low price to those features that drove the original 6D’s popularity and the 6D II, with its many substantial upgrades, takes the baton and will enjoy at least as much success for the same reasons. This camera represents a very good value. » »

          • Vu votre acharnement, je me dis que si vous n’êtes pas payé par Canon sur ce coup, vous devriez… Je vais voir avec Sony de mon côté s’il n’y a pas moyen d’avoir quelque chose :D.

            Plus sérieusement, si vous voulez me convaincre, il faudrait l’avoir essayé vous même cet appareil… pas juste citer des sites dont j’ai déjà connaissance de toute façon. Vous aurez sûrement plus d’éléments pour me convaincre, une fois l’avoir essayé, vous ne croyez pas ? ;).

            Et puis, juste pour les gens qui disent que le dynamique du 6D est un problème  ? :D

             

             

      • L’important c’est pas d’avoir « besoin » de tout ça en même temps, mais que Nikon (ou Canon) propose un reflex non monobloc qui soit relativement universel : doué en haute qualité d’image, apte pour de la macro, du paysage, du portrait, de la photo d’action, du reportage, etc.

        Et un outil universel, c’est aussi un outil qu’on peut acheter sans se poser trop de questions.

         

        Après, ça va pas révolutionner l’histoire du reflex, hein, mais ça permet à Nikon de remettre au goût du jour l’immense classique qu’était devenu la série D800, et de combler pas mal des lacunes (AF par exemple, ou la prise en main, la poignée des D800/810 étant il faut le dire pas très agréable, alors que celle du D750/D500 est fabuleuse, et au niveau des Canon).

          • Y’a jamais eu trop de raison de switcher d’un constructeur à l’autre, quel qu’il soit, et surtout pas ces dernières années, tous proposent des solutions cohérentes et suffisantes. (Sauf à avoir des besoins vraiment spécifiques, comme un silence de fonctionnement absolu ou des focales supérieures à 200mm et lumineuses.)

    • Carrément un achat day one ? (Enfin vu comment ce boîtier comble sur le papier presque toutes les attentes des nikonistes, ça se comprend.)

      • Bin oui, pourquoi ? De toute façon, je teste toujours avant d’acheter. Je vais surtout regarder si ça vaut le cout de reprendre un FF et revendre un des 2 D500. Mais le D500 est un killer de FF (rapport poids, qualité, prix)

        • Ça peut presque remplacer un D500 (avec grip 9fps) et un D810, a priori. Pour le coup, ils ont essayé de faire le boîtier le plus universel possible chez Nikon (et c’est tant mieux).

  2. Enfin un mode silencieux. Reste à voir s’il sera utilisable.

    Mais à plus de 4000€ le boiter ça va faire beaucoup par rapport au D800/D810

    • A priori à 3600$, donc probablement 3600€. C’est 500€ de moins que le 5D IV à son lancement, pour un potentiel plus important encore.

      C’est un boîtier qui sera cher, mais pas plus cher que son équivalent Canon ou Sony. Et a priori moins cher que ce que j’aurais parié perso.

      • Au temps pour moi, le 5D4 était à 3500$. Donc le D850 sera au moins aussi cher sinon plus. Donc pas plus intéressant a priori qu’un 5D4.

  3.  » Reste que pour partir en voyage : je préférerais quand même un EOS 6D MKII… principalement à cause des objectifs disponibles pour ce dernier. « 

    Pour mes photos de vacances, je pars léger : mon 5D4 sans grip, un seul objectif, le 24-105 f/4L version 1 que j’ai depuis mon 5D2, un unique flash TTL/radio intégré et un déclencheur radio.

    A l’époque de mon achat du 24-105, j’avais hésité avec le 24-70 f/2.8L version 1 mais son encombrement et son poids m’avaient refroidis. Depuis, le 24-105 f/4L existe en version 2, idem pour le 24-70 f/2.8L et un 24-70 est sorti en f/4 !

    Du coup, je suis preneur de votre avis quant aux objectifs de voyage… Qu’aviez-vous en tête ?

    Merci d’avance :)

    • Et bien je vous recommande vraiment le EF 24-70 mm f/4 L IS USM… qui a remplacé avantageusement mon EF 24-105 mm f/4 L IS USM, depuis 2012.

      ET le changement a permis un net gain qualitatif… ET gain de poids et d’espace dans le disque le 24-70 mm f/4 est plus pratique en tous points…

      Le 105 mm ne me manque pas trop, grâce au 70-200 mm f/4…

      Sinon, je me suis offert un 100 mm f/2.8 Macro L IS USM, tellement meilleur que le 24-105 à 100 mm… et un 35 mm f/2 IS !

      • même configue, un 24-70 f4 + 100 macro + 35 F2 IS et le 17+40 F4 que je trouve poussif mais bon des filtres un pied toujours dans la voiture 5 batteries et un 5D3 et un 200 mm f2.8 l plus une bague 1.4

         

        j’attends que Canon sorte un 5d avec un écran orientable qui me manque car c’est vraiment ce qui me fait attendre pour renouveler mon 5D3, car la dif avec le 6dmk2 me parait pas suffisante

        j’aimerai me trouver un 70-200 F4 is pas trop chères

         

          • C’était une belle exclu de Canon, et je suis bien content que Nikon ait réussi à sortir son concurrent avec une qualité aussi intéressante. Pour de la randonnée itinérante en montagne, ces 70-200 f/4 sont de petites merveilles de légèreté.

      • Merci pour votre retour et aux autres personnes ayant commenté plus bas.

        Avec le temps, j’ai cherché à limiter mon nombre d’objectifs en constatant l’utilisation que j’en faisais. Notamment, j’ai revendu le 100 Macro 2.8 (non L à l’époque) et j’utilise aujourd’hui majoritairement le 70-200 f/2.8L IS II, sauf en voyage du fait de son poids !

        Du coup, pour les portraits, j’utilise le 70-200, de même que pour les nombreuses photos de sport en salle que je peux faire. Et en voyage, je n’ai que le 24-105. Mais comme je suis exigent en termes de qualité d’image, je vais considérer le 24-70 f/4L…

        Comment se positionne le 24-105 f/4L version 2 par rapport à la version 1 et, surtout, par rapport à ce 24-70 f/4L ?

    • Perso, je resterais sur le 24-105 f4 sur FF et je compléterais avec un APSC + 70-200 f4. Rien besoin d’autre. Vous allez regretter le cut de focale à 70 surtout en voyages.

      • Depuis 2012 que j’ai abandonné le 24-105 mm : le cut à 70 mm ne m’a jamais gêné, franchement… Je n’ai eu qu’à me féliciter de ce changement le 24-70 mm f/4 est plus agréable et efficace en tout.

        Et vu que je ne me sépare jamais de mon 70-200 mm f/4 monté sur mon second boitier.

        De toutes façons on utilise le 24-70 à 75% entre 24 et 50 mm… Au dessus : autant passer au 70-200 mm.

        Si il existait, je prendrais même un EF 20-55 mm f/4… à la place du 24-70 mm… (si seulement Canon, ou Sigma pouvaient me fabriquer ça ! ! ! )

        • C’est clair que je préfèrerais aussi un 20-55 f4, mais quitte à être f4, je préfère de loin un 24-105 à un 24-70 ; de toute façon, je ne voyage plus avec des FF (c’est bon pour la photo à retouches multiples, pour les photos de vacances, l’aspc est plus que suffisant)

          • D’ailleurs j’ai vu un 16-80 d’occaze à 400€, j’ai hésité à craquer pour prendre un bon couteau-suisse… (et j’ai pensé à toi)

            • C’est clair : c’est le meilleur couteau suisse du marché ! piqué et très lèger (c’est un f4 qui ouvre à 2.8 de 24 à 35 mm). Pour le voyage et la photo de famille je ne prends que lui, un 70-200 f4 et le d500 (+ coolpix A). Pour le job, je reste sur les zooms 2.8 et un 85 1.4 que je n’utilise presque plus.

  4. Il n’y a que moi que ça intrigue ou quoi ?

    Le capteur du D850 à 45mpx il vient d’ou ? vu que sony a répéter qu’il ne vendrait plus ses meilleurs capteurs à Nikon et que celui-ci (45mpx) c’est la première fois que j’en entends parler.

    Nikon fabriquerait-il ses propres capteurs dorénavant ?…

  5. Bonjour,

     

    Ce D850 a l’air exceptionnel !

    Nikon en difficultés financières serait peut être tenté « d’en mettre » un maximum dans ses reflex, pour redresser la bare?

    Vivement l’annonce officielle pour voire ce qu’il a dans le ventre… et commencer à spéculer sur le successeur du D750 !

    Ce dernier avait bénéficié de certaine specs du 810 sorti au même moment… si comme canon ils respecteront une hiérarchie de gamme, ils auraient tord de se priver d’ajouter une specs de tueur (capteur 36 prix ? Nouvel autofocus?), cela en ferait un tueur de 6d mk2…

    D’ailleurs le 6d mk2 se trouve nu a 1800€ environ sur Amazon !

    Le feu roulant des critiques des youtubeurs et Dpreview aura eu ce mérite !

    • Le D750 est déjà un tueur de 6DII (sauf pour la vidéo bien entendu). Meilleur capteur, meilleur autofocus, et égalité sur le reste. Le tout pour moins cher (et considérablement moins cher en occasion).

       

      Après ceci ne sont que des considérations de primo-accédants, pour quelqu’un de déjà équipé chez Canikon, le switch n’a pas de raison de se faire sur des différences aussi mineures.

      • C’est hélas une raison qui ne va peut être pas pousser Nikon à remplacer le D750 trop vite.

        Pour les gens voulant passer au plein format, la question d’un switch peut se poser cependant.

        • Pourquoi le remplacer aussi tôt ? Il est très bien pour ceux qui veulent du FF pas trop cher sans sacrifier trop les perfs (l’AF est vraiment pas mal et fut le meilleur de chez Nikon jusqu’à l’arrivée des D5(00), le capteur est bon, il est léger ,etc…)

          Surtout que maintenant y’a la version sous stéroïdes en approche avec le D850 (qui a une sous-def de 25MPx en RAW) si on a trop de sous à dépenser ou des besoins spécifiques. Je pense pas que ça presse pour Nikon de remplacer leur D750 cette année, à mon avis ça peut amplement attendre fin 2018 et leur permettre de mettre le paquet sur la future gamme mirrorless qui va en avoir bien besoin. (D’ailleurs le D750 cannibalise pas mal la série D600, vu que plus léger plus performant et pas beaucoup plus cher… je verrais donc bien Nikon passer comme Canon à un catalogue à trois niveau comme Canon : une série monobloc, une série boîtier pro non monobloc (D850/5D) et une série amateur confirmé (6D/D750-600), c’est assez cohérent pour le moment).

          • Je pense également que la série D610 va disparaître.

            Le D750 surpassait largement le 6D originel, il fait maintenant jeux égale avec le mk2, il n’y a plus que les parcs optiques respectifs qui font la différence.

            Cela pourrai être une raison de le remplacer, si la division photo de nikon joue vraiment une partir de son avenir en ce moment.
            Ceci dit je conviens parfaitement que le D750 peut convenir à un amateur comme moi et que d’occasion cela deviens une véritable affaire!

            Cependant je trouve que CaNikon se repose trop sur leurs acquis. 
            Les innovations arrivent tard et Ils sont surtout occupé a se rendre coup pour coup en évitant de cannibaliser leur propre gamme.

            Un micro casque, la 4K même croppé et un meilleur codec, Canon tuai le marché des réflex vidéo amateur.
             
            En attendant beaucoup de gens passeront chez Sony  et Panasonic à cause de cette occasion manquée (et dommage pour eux).

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.