web analytics

Fuite : le Canon EOS 6D Mark II en photo

57
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Alors, ça y est : les spécifications présumée du Canon EOS 6D Mark II tant attendu, viennent de fuiter chez Nokishita. Comme on le craignait un peu, l’écran est articulé latéralement, comme sur l’EOS 80D et les autres reflex Canon  équipés d’un écran orientable. Marché de la vidéo oblige.

Et il est bien dommage aussi, que la géniale petite gâchette arrière de l’EOPS 7D MkII et de l’EOS 5D MkIV, servant au changement de types de groupes de collimateurs AF… semble absente. Mais pourquoi diable ! Pour le reste c’est rassurant, le GPS est bien là : c’était le truc à ne surtout pas enlever.

  • Capteur de 26.2 Mpixels
  • Dual pixel CMOS AF
  • AF à 45 collimateurs croisés 

 

  • Rafale à 6.5 im/sec
  • Sensibilité ISO maximale : 40.000 (étendue à 102.400 ISO)

 

  • Video : Full HD
  • Stabilisation électronique 5 axis (en vidéo)

 

  • Ecran LCD orientable de 3 pouces
  • Ecran tactile

 

  • Wi-Fi
  • Bluetooth
  • GPS

 

  • Largeur : 144.0 mm
  • Hauteur : 110.5 mm
  • Profondeur :  74.8 mm
  • poids : 765 g

 

Pas de vidéo 4K, comme ça on est sur au moins, qu’il ne surchauffera pas trop (comme les Sony)… Il fera des photos principalement (avec la meilleurs colorimétrie du quartier) et les fera bien.

Il fera aussi de la vidéo Full HD, bien entendu avec le confort légendaire de l’AF Dual Pixel… Ce sera donc l’arme absolue des bloggers vidéoastes / photographes qui ne veulent pas se ruiner… Ni se priver  des « bokeh de rêve » si caractéristiques des reflex Full Frame…

On peut prendre les paris sur un prix d’environ 2000 € (si Canon reste raisonnable, mais ça n’est pas certain)… A noter que sa taille serait quasiment identique à celle du précédent modèle, sorti en septembre 2012, dont on rappel les mesures : 

  • Largeur : 144 mm
  • Hauteur : 111 mm
  • Profondeur :  71 mm
  • poids : 770 g (avec batterie)

Et voici les photos du petit nouveau :

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

57 commentaires

  1. 5 ans de développement pour avoir cela. C’est bien pauvre en innovation. Canon ne me fait plus rever.

    Sony a ses défauts et ont les connaît bien; cependant je serais plutôt tenté par un futur A7III ou A7RIII.

    Non, tout le monde ne reve pas d’un énième reflex, encombrant, pas fun à utiliser et au look démodé. Les DSLR c’est pour les photographes pro qui ont une obligation de résultats et les amateurs avertis ayant des besoins spécialisés.

    Autrement un mirrorless relativement compact, avec un bon EVF sans blackout, et un obturateur électronique, oui ça c’est du progrès.

     

    • Mais il n’existe pas de bon EVF ! ! !

      C’est bien ça le problème…

      J’ai essayé les meilleurs : c’est toujours horrible…

      C’est un peu comme si piloter une voiture devait se faire avec des manette de playstation au lieu de tenir le volant : aucunes sensations physiques, totalement « déconnecté » du réel… de la vibration de la lumière et des couleurs !

      Si l’on ne ressent pas cette différence = c’est que l’on est insensible. Ou que l’on a jamais fait attention, à ce que l’on voit dans un vrai viseur optique ?

      • Mon point de vue est different:

        Le viseur me sert avant tout à cadrer.
        La scène et la lumière, je l’observe et analyse avant même de porter l’appareil photo à mon oeil !

        Je ne passe pas mon temps à observer ce qui est devant moi au travers d’un trou de serrure… Oui, même le viseur du 5D IV que je connais bien reste un trou de serrure au final.

        Au moins avec l’EVF:

        j’ai un histogramme et le zebra en direct,
        mon exposition est juste et maximisée du premier coup,
        je prévisualise le rendu final
        le point autofocus se fait sur toute la visée et n’est pas concentrée au centre.
        Quand je fais de la vidéo l’evf est très utile
        je peux prévisualiser la profondeur de champ très facilement
        quand je shoote un coucher de soleil ou un portrait à contre jour, je ne bousille pas les yeux

         

        • On ne peut absolument pas se rendre compte de ce qui va se passer au 85 mm, ni même au 24 mm, à l’oeil nu…

          Personne ne peut imaginer mentalement le cadrage précis, sans mettre l’oeil dans le viseur ! Encore pire au 20 mm ou au 135 mm… qui sont très éloignés de ce que l’on cadre naturellement à l’oeil (et encore la vision avec deux yeux est différente, de lorsque l’on ferme un oeil).

          C’est pour ça que tous les réalisateurs de cinéma utilisent un accessoire, qui est un viseur optique et qu’ils portent autour du cou…

          Bref : sans viseur optique, aucune anticipation possible… ET aucune « sensibilité » non plus !

        • La question de l’exposition est beaucoup plus simple à régler par contre ! Et on a pas besoin d’affichage en temps réel (et encore moins de zébra pour l’AF, qui se débrouille tout seul)

          L’appareil expose juste… Il suffit d’appliquer une correction de -1/3, à -2 IL selon les cas (en contre jour)…

          Et il y a une telle latitude de correction possible en RAW,..

          On ne se bousille jamais les yeux (je sais pas d’ou ça sort, ça… mais depuis que je fais de la photo, je n’ai jamais été ébloui dans le viseur, même en visant un coucher de soleil).

          Tout ça : ce sont des légendes urbaines : des faux problèmes ;-)

          Reste que oui, en vidéo l’EVF reste indispensable, ça c’est vrai… Mais si j’avais voulu faire de la vidéo, je ne serais pas photographe !

           

          • A force de « penser » qu’on peut corriger en post production, on oublie de regarder pour savoir faire une photo à la prise de vue, la meilleure possible. Cordialement.

    • super avec un a7r tu va gagner 145gr

      Sinon avec le canon tu aurra le viseur optique et liveview par l’écran arrière si besoin

      donc le meilleur des 2 mondes

  2. Pour le viseur disons que je suis d’accord avec JF l’électronique passe pas c’est un paradoxe ça ne m’avais jamais dérangé en vidéo avec la DSR-PD175 Sony bon la vidéo n’est pas de la photo tous  simplement.

    Ce n’est pas en photo que je vais utiliser des information superposée en plus sur le viseur, Maurice parle de zébras c’est bien pour la vidéo personnellement en photo j’aime pas encombrer mon viseur.

     

  3. Du cous ce 6d me tente il à vraiment pas mal d’atouts:

    Plus léger que mon 5Dd mk3
    Le GPS
    L’écran orientable mieux que rien n’es-pas  JF
    Dual pixel ça c’est bien notamment à la visé écran,  pour la vidéo les caméscope c’est plus ergonomique
    écran tactile j’ai testé ça sur le 5d mk4 et c’est pas mal
    6.5 im/s on rattrape le 5dmk 3 qui me conviens  bien
    le prix reste à voir
    ISO bon de toutes façon ça ne vas pas se dégrader

    colorimétrie vue que ça fait depuis le 40d que je suis chez Canon je la connaît  et la je rentre pas dans des discussion car les Nikon font de très belles photos aussi et quand on est sérieux on calibre ça chaîne de production

    Plus qu’a voir les testes mail il me parait un bon boîtier en baroude

  4. Le 6D MK II est en fait un 80D en full-frame. Parmi toutes les spécifications connues à date, je me demande ce qu’apporte une stabilisation électronique sur le capteur apparemment allouée uniquement à la vidéo (pourquoi qu’à la vidéo ? comment cela se matche-t-il avec la stabilisation d’une optique ?).

    Les défauts du 6D original sont corrigés tout en gardant des avantages pour la gamme 5D (gachette de collimateurs, etc…), gamme 5D qu’il faut bien protéger du point de vue marketing et tarif très élevé.

    J’espère qu’à environ 2000€, ce 6D MK II disposera d’un viseur 100% et qu’ils n’auront pas là aussi décidé de laisser volontairement et tactiquement le viseur 100% à la seule série 5D.

    • La stabilisation optique ne fonctionne que si on utilise une partie du capteur.
      L’électronique décale la zone du capteur utilisée pour stabiliser l’image.
      Cela ne marche pas en photo où tout le capteur est utilisé.
      La stabilisation optique agit en amont et stabilise ce qui arrive sur le capteur.
      Ca marche très bien (sur Nikon D500 par exemple), cela devrait aussi chez Canon.

  5. Plutôt pas mal niveau spec, il faudra voir le tarif. Manque juste à voir la qualité du viseur, le dual slot SD ou pas…

    Par contre, le boitier semble axé vidéo, ce qui est bien vu l’écran orientable, le dual slot et la stabil. capteur (dommage de pas l’avoir mis en photo…). Mais je ne vois pas de prise casque ?? JF tu en sais plus ?

    PS: rien a voir avec la choucroute mais avais-tu pu avoir en main et testé un peu le EOS M5 ?

  6. Canon Rumors annonce un viseur « approximativement à 100% ». A voir ce que ça veut dire exactement mais 99 ou 100% , c’est de la pinaillerie.

    Pour l’écran tactile orientable, pas d’accord avec toi JF. Je ne crains absolument pas cette fonction car, quand je suis passé du 70D au 6D, j’ai toujours regretté la perte de cette fonction. Ce n’est pas réservé à la vidéo : quand tu n’as plus la souplesse des 20 ans et que tu veux cadrer au ras du sol par exemple avec un format portrait, c’est bien pratique !

    Pour le reste 100% d’accord avec IT UN, les défauts du 6D sont gommés (rafale, collimateurs, écran orientable et tactile…).

    Bref, il me tarde sa sortie pour remplacer mon 6D !

  7. Haha c’est beau la naïveté…

    « Et il est bien dommage aussi, que la géniale petite gâchette arrière de l’EOPS 7D MkII et de l’EOS 5D MkIV, servant au changement de types de groupes de collimateurs AF… semble absente. Mais pourquoi diable !  »

    C’est pas bien compliqué : SEG-MEN-TA-TION de la gamme. La gâchette est plutôt là pour les reflex typés photo d’action, sûrement pas pour le 6D II. Tout comme un tas d’options d’AF qui vont probablement rester chasse gardée du 7D II/1Dx II/5D4. (Coucou l’expo spot sur collimateur actif.)

    Canon segmente et bride ses modèles, comme toutes les autres marques (à part Pentax). C’est comme ça.

  8. Il est parfait ce 6D MkII comme plein format d’entrée de gamme surtout si son tarif est contenu!

    Je paris qu’il va avoir du succès!

     

     

    • Ce que tu veux: molette arriere, roulette avant, bouttons…

      Perso, je l’ai mis pour ma molette arriere seulement: debloque ca me permet de modifier directement mes points AF sans passer par la touche dediee

  9. Pour moi, la plus grande lacune, c’est le manque de « joystick » pour choisir les collimateurs! Le prochain Sony A7III l’aura semble-t-il…

    • bof… je ne l’ai jamais vraiment utilisé le Joystick (du moins sur l’ancien AF à 11 collimateurs), puisqu’il est plus rapide d’utiliser les roues arrière et roulette avant pour déplacer les collimateurs (immédiatement après une pression rapide sur le bouton des collimateurs : celui à l’arrière en haut à droite)…

      On pourra aussi utiliser les huit touches du pad arrière (trèfle). Ce qui ressemble pas mal à un Joystick et marche bien aussi (c’est un coup à prendre)…

      Il faudra voir comment seront implémentées les commandes pour l’AF à 45 collimateurs sur ce modèle (et surtout comment elles seront personnalisables).

      Il est vrai que sur l’EOS 5DsR j’utilise un peu plus le Joystick qu’avant (mais pas très souvent)… Puisque l’on peut (après une option à activer) directement déplacer les collimateurs depuis en agissant sur le Joystick (sans devoir faire préalablement un appui du pouce, sur le bouton des collimateurs AF : celui qui est dans le coin à droite à l’arrière).

      Bref : à voir à l’usage…

      • Le joystick est nettement plus perforant pour déplacer rapidement des collimateurs, et c’est pas pour rien que tous les boîtiers taillés pour l’action en ont un.

        Mais encore une fois, c’est pas la cible du 6D II.

        • Le plus généralement pour les photos d’action (imprévisibles), j’utilise de préférence la sélection Auto des collimateurs, ou un groupe large… Donc pas trop besoin de Joystick.

          Mais il y a des tas de cas de figures… C’est vrai !

          Ce manque n’est pas trop grave à mon avis sur ce modèle EOS 6D MkII… mais un peu dommage en effet.

      • Je fais beaucoup de photos de danse et je ne pourrais plus me passer du joystick!

        J’apprécie aussi le fait que l’on peux mémoriser 2 positions différentes des collimateurs (en général 1+8) en cadrage « portait ou paysage » et passer rapidement en position centrale juste en pressant dessus (Canon 5D M3 et 4) bref je n’ai pas le temps de presser sur plusieurs boutons ou de faire la mise au point au centre puis cadrer…

  10. Il y a beaucoup de gens qui pleurent sur l’absence de 4K du 6D2, et veulent switcher sur Sonikon….
    Mais qui exploite vraiment DIGNEMENT ce format ?

    Et quand on filme, la gamme d’objectif n’est elle pas à prendre en compte ?

    Par exemple, filmer avec le 85f/1.2 ou ef135f2 en 1080p n’a t’il pas plus de gueule qu’en 4K et un banal zoom ?

    • Chez Nikon, il y a d’autres objectifs que le 18-55…
      Le principal problème en 4K est le gros recadrage (chez Nikon). Il faut prendre une focale beaucoup plus courte qu’en photo, c’est un peu usant quand on alterne entre photo et video.
      Mais j’ai essayé on peut utiliser un objectif à plus de 1000 €, ça ne bloque pas le déclenchement.

  11. Je suis très déçu…

    Pire même interrogatif…..

    J’espère qu’il n’y à pas de soucis de santé car une chronique sur une présentation d’un futur boitier Canon qui n’est pas adoubé avant même de l’avoir physiquement entre les mains expertes des essayeurs de fiches techniques…..pourvu que ça ne devienne pas une pandémie…

    Même chose pour le nouvel objectif Sigma 24-70 F.28 annoncé aujourd’hui en pré commende et livrable courant juillet (et semble t’il à un tarif catalogue raisonnable)…ou plus vraisemblablement début septembre….

    Rien, nada , que dalle…..

    C’est pas trop grave docteurs ..hein…..ils survivront….?

    Ouf je suis rassuré c’est juste un effet de la canicule les neurones sont au ralenti…

  12. Comme je disais hier, c’est maigre comme avancée… Tout ça pour ça??!
    Je suis canoniste depuis toujours mais marre d’attendre. Nikon a des problèmes oui, mais la fiche technique du d750 est meilleure (oui à part pour les docteurs gadget et autres videastes) et c’est un boîtier plus vieux…

    • C’est pas la fiche technique qui fait les photos mon gars !

      Si tu achète le D750 et fais des photos avec et en même temps avec un Canon récent (post 2012) : tu constatera que les couleurs de ton Nikon sont moins sympa… Les teinte chaires un peu jaunasses, les ciels un peu violets, etc !

      Bref : la fiche technique : ça ne fait pas de bonnes photos…

      Ensuite : construit ton équipement idéal en Nikon, chiffre le et pèse le !

      Puis tu fera les comptes en Canon…

      Bref : cet EOS 6D Mark II avec ses 28 Pixels, c’est quand même un très bon cheval, avec un 24-70 mm f/4 LM IS USM…

      Ou avec le nouveau 24-105 mm (une proposition qui n’a aucun équivalent chez Nikon)… Oublie le vieux Nikon 24-120 mm : c’est une horreur !

      • Bof. T’as pas dû toucher un boîtier Nikon récent… les couleurs sont très bien, et sans le côté très typé de Canon. Plus neutres. (Et les JPEG sont impeccables, très très réputés chez le D5/D500. Nikon a enfin trouvé l’alchimie idéale pour leurs JPEG !)

        • J’ai justement fait plein de test avec le D750 d’un ami… On a étudié des centaines de ces images.

          Il y a eu un léger changement par rapport aux générations précédentes, Mais non, ça reste du Nikon !

          C’est d’ailleurs le D750 qui m’a conduit à écrire mon article qui a fait un peu scandale, mais qui a décidé quelques Ni,konnistes à passer en Canon :  Réparez la colorimétrie défaillante ( ! ) de vos… Nikon

          Il suffit de se mettre face à un écran calibré : ma démonstration est imparable… J’ai bien assez de fichiers NEF d’exemples du D750 pour le démontrer !

    • Comme aime bien le dire JFV quand ça l’arrange…

      Ce 6D II est une copie à peine aussi bonne que le Nikon D750 mais avec 4ans de retard, et ça on ne peut que le constater.

      • Ouaip ! Sauf que dans le Nikon D750 : pas de GPS…

        Pas de déclenchement silencieux (le Mode silencieux ne l’est pas du tout).

        Pas d’AF Dual Pixel, pas d’écran tactile…

        Pas de EF24-70 mm f/4 L IS USM, ni de EF 24-105 mm (etc…)

        Même pas de possibilité de mettre des étoiles aux photos à retenir (ça me sert chaque jour et je gagne un temps fou dans Lightroom grâce à ça).

        pas de réglage fin du rayon de netteté… ET j’en oublie !

        Il manque vraiment beaucoup de chose au Nikon D750 pour être aussi pratique et agréable que l’EOS 6D MkII.

        Même si il a quelques avantage : je préfère son écran orientable dans l’axe. Il a aussi un flash.

        Mais tout de même : l’excellent D750 est d’une génération plus ancienne.

        Mais il aura un successeur, bien entendu dans quelques temps. Et il sera peut-être mieux que l’EOS 6D MkII à son tour. C’est comme ça…

  13. Un 6D II pour lequel il manque encore quelques caractéristiques.

    Déjà, le viseur, personne pour en parler si ce n’est ce « approx. 100% VF » vu ci ou là…

    Si c’est pas 100 % c’est combien ? 99%, pingrerie, mais pour moi ça peut encore passer. 98%… ça commence à piquer. 97% comme le 6D actuel… hors de question, une des raisons pour lesquelles j’ai préféré le 80D l’an dernier quand le 50D m’a claqué entre les doigts (en plus de beaucoup d’autres – tout en me disant que je passerai sur les prochaines générations de FF).

    La couverture AF… 45 collimateurs ok, mais si c’est le module AF du 80D repris tel quel on va être un peu trop central, et ça aussi ça peut poser problème pour moi. Parce que sinon, limite les 11 collimateurs du 6D actuel couvrent plus de surface. Après, Canon dans son ensemble n’a jamais repris tel quel des modules entre FF et APSC.

     

    L’obturateur… les photos de l’écran supérieur sont assez parlante dans les communications canon… Et là c’est du 1/4000 max… dommage mais le 1/8000 aurait pu être sympa. Le truc avec le 1/4000ème ça va être aussi la syncro flash 1/200 au lieu de 1/250… en gros plutôt des specs de 77D que de 80D quoi.

     

    Espérons donc que pour l’AF, il soit autant paramétrable que le 80D et non aussi peu que le 77D.

     

    Sinon, pour ce qui est de la sélection des type de groupement de collimateurs, et la gâchette qu’on trouve sur 7DII ou 5DIII qui a été déporté sous le joystick sur le 5DIV… Cette gachette n’existe pas sur le 6DII présentée ici puisque comme le 80D cette fonction est sur le bouton situé sous le déclencheur, bouton qui est multifonctions sur les boitiers haut de gamme, mais aussi donc plus gros et qui libèrent ainsi plus d’espace au dos.

    A l’utilisation j’aime bien sa position et je trouve le changement de groupement de collimateur assez pratique par ce bouton. De même je ne trouve pas d’intérêt à un joystick vu toutes les possibilités offertes pour le changement de collimateurs entre la roue codée, le roue cranté en haut, le multicontrolleur au centre de la roue codée… choses qu’on devrait retrouver sur ce 6DII.

     

    Reste plus qu’à attendre la véritable annonce, les premiers essais pour voir ce que ce capteur aura dans le ventre à bas et hauts iso. La chose que tout le monde attend au final !

    Le prix… on trouvera ça de toute façon trop cher comme à chaque fois, ça n’empêchera que ce sera un carton comme le précédent !

  14. Merci Thierry :)

    Bonjour Jean-François!
    Ça fait deux jours que tu m’attaques, aucun soucis – c’est de bonne guerre ;-) mais j’aimerais juste préciser encore une fois que je suis Canoniste, mais pas aveugle…
    Tu compares le système alors que je compare les boîtiers. Nikon ne m’intéresse pas -j’en ai eu qques uns, mais Canon avec le 6D2 est en retard! J’ai le 6D, je l’adore mais quand je vois que Canon on mis 5 ans pour pondre ça, je me dis qu’ils s’endorment sur leurs lauriers.
    C’est pas pour autant que je vais voir ailleurs (j’aime trop la marque rouge).

    • Oui, déjà je n’attaque personne ;-)

      Je donne juste mon avis…

      En retard ? Mais en retard sur quoi et pour quoi faire ? SI on parle de vidéo : oui en retard, mais on s’en fout du 4K quand on est photographe !

      Franchement, il n’existe aucun autre boîtier Full Frame à ce prix là, combinant toutes ces caractéristiques à la fois… et offrant l’accès à toutes les gammes d’objectifs Canon EF (et Sigma, Tamron, Tokina, etc…).

      ET ceux qui connaissent bien la photo : savent bien que ce sont les objectifs qui comptent le plus ! Les boîtiers passent et sont renouvelés tous les 3 ou 4 ans, mais les objectifs : c’est beaucoup plus lent. ET plus important !

      Pentax et Sony sont largués… Nikon reste derrière : spécialement en termes de rapport qualité / prix (ce qui intéresse les photographes amateurs et pas trop riches).

      Aucun autre boîtiers ne proposant une telle colorimétrie, etc… tout en offrant le GPS, et en même temps qu’un viseur optique (et tout ça : c’est beaucoup plus utile qu’un viseur électronique par exemple… ).

      Ni Pentax, ni Nikon, ni Sony, n’offrent une solution aussi compact, efficace, polyvalente (spécialement en termes d’objectifs : trois modèles de 24-105 mm par exemple à différent prix) et peu coûteuse que cet EOS 6D MkII…

      Et je ne parle pas de l’immensité du marché de l’occasion (unique à Canon), dans lequel les amateurs peuvent trouver leur bonheur…

      A part quelques détails insignifiants, je ne vois pas trop ce qu’on peut lui reprocher !

      SI ce n’est le prix (si il était à 2000 €), on aurait aimé qu’il soit à 1750 € : c’est tout…

      • Ne t’enflamme pas trop JF, on ne connait pas encore le prix de la bête et d’après ce qu’on voit ces derniers temps, ca risque d’être la douche froide, les fabricants on tendance à bien gonfler les prix depuis plusieurs mois.

        Si le 6D II est au-dessus de 2200/2300€ je pense que ce sera un gros flop

        • Encore une fois… beaucoup de passionnées ne semblent juger les appareils que sur la longueur de leur fiche technique.

          En oubliant tout le reste : notamment l’impact de la taille, du poids et du prix du zoom vendu en kit. L’acheteur potentiel, lui : regarde cela de plus près !

          Lorsque l’on prend en main un Nikon D750 avec par exemple le 24-120 mm… ET qu’à côté on a un Canon EOS 6D avec un 24-70 mm f/4, le choix des gens qui n’ont jamais eu de reflex Full Frame avant, est généralement guidé par la taille de l’ensemble (et sur ce marché, on est pas à 200 ou 300 € près).

          Ensuite : ceux qui viennent d’un reflex à petit capteur et désirent passer au Full Frame, ne veulent généralement pas changer de marque. Et le potentiel de client de ce genre est plus élevé du côté de Canon qui a longtemps dominé le marché du reflex d’entrée de gamme.

          Mathématiquement le potentiel de cet EOS 6D MkII est plus important que celui du Nikon D750…

          Ne serait-ce que pour le marché de renouvellement : Canon ayant sorti son premier Full Frame « accessible » en 2005 (EOS 5D), et Nikon en 2008 (D700). Les possesseur d’un ancien EOS 5D, ou EOS 5D MkII sont encore très nombreux, donc nombreux à vouloir renouveler leur matériel et cet EOS 6D MkII va les tenter…  Plus nombreux que les Nikonnistes utilisateurs de reflex d’entrée de gamme (qui sont des utilisateurs de Full Frame plus récent, dont le matériel est plus récent)

           

          • La comparaison est un peu biaisée non ?

            Canon 24_70 F4 et de l’autre Nikon 24_70 F2,8

            Autant y mettre le pancake d’un côté et de l’autre le 70_200 F2,8 :DD

            • La comparaison n’est pas biaisée…

              Elle a pour but de démontrer que Nikon ne vous offre pas de 24-70 mm f/4… et que cela oblige certains, à choisir un encombrant 24-70 mm f/2.8.

              ce qui est embêtant !

              Heureusement que Sigma arrive…

      • Franchement, pour 400 € environ, cet objectif est une aubaine !

        Si l’on ne peut pas dépenser plus, mieux vaut celui-ci sur un EOS 6D full frame, qu’un autre sur un APS-C !

        Il suffira de doer un peu plus fort l’accentuation dans Lightroom, et d’ajouter un peu de netteté à l’export ! Et au final, ça fera plus de bonne photos, qu’avec un autre en APS-C…

        Je n’hésite pas à la recommander.

        • Tu as raison, il faut mettre de l’argent dans le boîtier FF. Peu importe l’objectif, si on a lightroom avec accentuation + netteté.
          L’important c’est le FF.

  15. Jean-François, tu es un gars sympa, j’aime bien ton blog et suis Canoniste comme toi ;-)

    Le 1/4000e sec :
    Il y a longtemps que je me suis débarrassétudiante des zooms à f/5.6-6.3 :D
    Il y a longtemps que les reflex affichent le 1/8000e de sec (même mon EOS5 de 1993 l’avait!)
    Je photographie la plupart du temps avec des optiques fixes à grande ouverture (50, 85, 100, 135, 200…) et par une belle journée le 1/4000e sec clignote sans arrêt sur mon 6d m’indiquant que la vitesse d’obturation serait plutôt 1/6000e…

    Bref, pour moi ceci est une limitation et je constate – en attendant les specs définitives – qu’ils n’ont rien fait à ce sujet.
    Pour le reste, je n’ai rien à redire ou peu; suis content d’avoir investi dans Canon depuis les années 80.

    Bien à toi,
    Marco

  16. Hello, je suis de l’avis de Marco.
    Canoniste depuis longtemps que se soit en argentique ou en numérique.
    Pour moi la colorimetrie de Canon est le point absolument premier de mon choix.
    Maintenant pour le 1/8000, pour moi c’est quelque chose qui me tient à cœur. Ne pas pouvoir prendre une belle image a grande ouverture parce qu’il y a trop de lumière… bien sûr il existe des filtres nd8 ou 4, bien sûr je peux fermé… mais soit je perd du temps et c’est le moment qui compte soit je perd ce que j’ai envie de représenté en terme séparatin. Bien sûr il faudrait faire des images à des heures ou la lumière esr moins forte…
    Mais certaines fois… on peut pas… ben ce 1/8000 est la pour ca… je dis pas que c’est le plus! Je dis que parfois c’est cool. Je pourrais m’en passer, mais c’est un plus.

    À part ca et le prix qui va sûrement exploser, le reste ça fait de toute façon bien envie pour quelqu’un qui a depuis 8 ans sont 5dmkii ;-)

    • Il y a quand même à redire sur les couleurs de Panasonic (j’en au un… et j’ai essayé à plusieurs reprises le GX80 et GX800)…

      Mais avec un profile Color Checker Passeport : ça va mieux… Sans égaler Canon.

      Avant ça ne me gênait pas trop…

      Mais plus le temps passe, plus on a de bon écrans partout, plus la colorimétrie devient pour moi le critère n°1 avant de choisir un boitier !

  17. Désolé y’a quelques fautes mais avec le smartphone et sa correction automatique… je sais pas comment modifier… si y’a possibilité…

  18. « Comme on le craignait un peu, l’écran est articulé latéralement »

    Et bien, moi je dirai, comme je l’espérai, l’écran est articulé latéralement !! Ca rend bien des services et si l’on prend soin de son matériel il n’y a pas de raison que l’écran ne tienne pas. A t’on vu une épidémie de « chute » d’écran ??

    « le GPS est bien là : c’était le truc à ne surtout pas enlever »

    Ah bon ?? Moi je n’en n’ai strictement aucune utilité. Ca prend de la place, ça consomme. Pour faire quoi au final ? Où j’ai pris mes photos ?? Mouais…

    Comme quoi, tous les goûts et besoins sont dans la nature !!

    • L’écran articulé latéralement, ne me gène pas pour une question de solidité… J’ai pu constater que c’est bien assez solide.

      Non le problème c’est en visé Live View, pour faire des photos avec l’appareil à hauteur de nombril : c’est bien plus encombrant sur le côté, que l’écran d’un Nikon D750, ou d’un EOS M5.

      Et peu discret aussi… L’écran sur le coté se repère immédiatement. Tandis que l’écran à l’arrière (café par le boitier) permet de viser discrètement.

      Il y a aussi un problème de « visée » lorsque l’on cadre, je trouve que c’est peu pratique que l’axe de visée soit différent (décalé) de l’axe de l’objectif. C’est le sentiment que j’ai eu à chaque fois que j’ai pu utiliser cet écran latéral…

    • quand au GPS : ça ne consommé que si l’on s’en sert…
      ET il y a un mode très économique, qui permet de tenir sans problème toute la journée.

      Ensuite c’est génial de voir apparaitre ses photos automatiquement sur la carte dans Lightroom (ou même Photos)… On profite alors du « géo codage inversé », ce qui sera une sacrée aide pour retrouver ses images 10 ans plus tard : notamment pour ceux qui sont mal organisés.

      Cela fera parti des « indispensables » d’ici quelques années… ET ce sera de plus en plus indispensable au fur et à mesure que cela masse de photos stockées sur votre disque va augmenter.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.