web analytics

Les Sony A7R II craignent-ils le froid ?

14
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Je ne pense pas que ce soit très étonnant (ni très scandaleux), qu’une gamme d’appareils aussi jeune que les Sony A7, rencontrent certains problèmes de fiabilité…

Dans cette vidéo, un photographe raconte les problèmes que l’obturateur de son Sony A7RII a rencontré par grand froid (ou même : « par moins grand froid »). Aviez-vous déjà entendu parler de ça ?

On découvre aussi que le « grand froid », aurait pour effet de neutraliser la « mémoire » de la puce… Qui se retrouve avec ses valeurs par défaut de retour à température ambiante (vos personnalisations ont étés effacées).

Je me rappel comme certains m’en avaient voulu, lorsque un jour j’avais écrit que les Sony étaient des « appareils photo de salon » ce qui était vrai à l’époque du premier A7. Bien entendu, ça l’est un peu moins aujourd’hui… Mais un peu quand même ?

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

14 commentaires

    • C’est vrai alors …jean-François avait raison : c’est un appareil photo de salon, ou de studio si on préfère, pas pour les baroudeurs. Mais alors pourquoi sur mon manuel de Canon EOS 6D à la page 378 il est mentionné : plage de température de fonctionnement de 0°C-40° C (32°F-104°F) …..j’ai également un appareil photo de salon ou pas ?

      • Ah ah ! Mais attention : un EOS 6D ça ne coute que 1400 €… c’est un appareil amateur !

        Pourtant il marche quand même très par grand froid (même si il n’est pas prévu pour ça contrairement aux EOS Pro)… je l’avais testé pendant 1 mois en Islande ! En dormant sous la tente…

        Bien que l’EOS 6D ne soit pas un appareil professionnel : je l’ai déjà en dessous de zéro, sans problèmes… Le mien kje l’ai vendu à un pilote d’avion (ULM) qui l’utilise par grand froid lui aussi (cockpick totalement ouvert).

        ET je peux te dire que j’en ai fait des photos par -10° ou -15° avec des Canon EOS  amateurs ! Je me rappel au Pérou à 5h du mat à 4900 m d’altitude, au lever du soleil en hiver (aout) : il faisait -15 je crois… Je me rappel aussi de Moscou en janvier (-15 encore)

        Des EOS 10D, 20D, 30D, 40D, 50D, etc… et bien entendu des EOS 5D. Qui ne sont pas des appareils de salon ;-) mai résistant au froid : eux… !

        Ils ne craignent ni les projections, (même si ils ne sont pas tropicalisés), ni le froid glacial … Je crois que photographier de l’héliski au Canada en plein hiver pendant 6 jours de suite, sans panne : ce serait impossible en Sony A7 ! ça me semble pas possible ;-)

        Voilà le genre de photos que je faisait avec un simple EOS 50D :

  1. Si cela marche tant mieux mais on ne peut pas reprocher un constructeur que sa machine ne fonctionne pas alors qu’on est prévenu des conditions d’utilisation.

    Personnellement quand j’achète du matériel je me renseigne un minimum  sur ses fonctionnalités et je le choisis en rapport avec mes besoins.

     

  2. Il y a 2 problèmes nous dit le monsieur:

    – L’obturateur se bloque carrément dans des conditions de basses températures. MAIS pas que ca, car il ajoute qu’il a egalement eu  des problèmes d’obturateur à Washington DC à +35 degrés fahrenheit, ce qui correspond a +2 degrés celsius. C’est pas l’Alaska non plus…

    – Ensuite, il nous dit qu’il a été confronté à un problème lié à la résistance à la poussière lors de son voyage en Tanzanie. Le problème suspecté est que la stabilisation par le capteur IBIS entraînerait les particules poussières vers le mécanisme de l’obturateur, finissant par le bloquer.

    • Conclusion : je n’en voudrais pas pour voyager !

      Je ne connais franchement,t aucun pro sérieux qui utilisent ces Sony dans des conditions « sérieuses » de prise de vue… Pour du mariage et pour des choses ou il n’y a pas trop d’enjeux : pourquoi pas !

      Mais si l’on a une obligation de résultat et l’interdiction de tomber en panne : il faudra encore plusieurs années de travail et de progrès, avant que Sony ne parvienne à convaincre au delà du cercle réduit des « blogueurs technophiles » et des « geeks » !

      Les pros, ont besoin d’une fiabilité à toute épreuve…

      Je crains que ces Sony soient toujours des « appareils de salon » !

  3. En attendant, quand on lit les commentaires des photographes pro qui ont utilisé l’a9 à Roland garros sur focus numérique c’est assez positif..

    • Je serais moins catégorique vs les commentaires des 2 seuls testeurs (dont pour un, on a prêté le matériel) à R.G. Rien que pour les points cités (pas de grosses fautes, mais le petit gravier dans la sandale qui énerve) : ergonomie, transferts de fichiers, menus, parc, viseur, certain, qu’ils vont vite retourner à leur matériel de prédilection. Par contre gros point positif : le coté totalement silencieux avec comme exemple la demande de la Maison Blanche d’avoir des boîtiers silencieux dans les salons : de là à dire qu’effectivement ce sont des boîtiers de salons ces hybrides… ;-)

    • Oui, assez positif…
      Mais certainement pas de quoi revendre leur matos Canon / Nikon, pour tout racheter en Sony.

      Eventuellement acheter un « troisième boitier » hybride : pour son silence et certaines situations spécifiques, là pourquoi pas….

      • perso du même avis que Mr Viber si je devais baroudeur ça serait 6d ou d750

        en tant qu’amateur ou si j’étais pro 5d

        Perso j’ai pris un petit a7 en occaz à 650 euros c’est très bien avec certaine optique bien choisi pour voyager en famille ou se faire plaisir.

        mais outre l’autodécharge des batteries pénible, niveau robustesse il ne m’inspire aucune confiance.

        Ca ne me viendrai pas à l’idée de mettre 2000 euros dans ce genre de boitier pour le moment.

        sinon pour le a9 si à Roland Garros ils en sont content certain autre sous le soleil pour de la natation moins

        http://www.sonyalpharumors.com/first-sony-a9-overheating-issue-report/

  4. Pingback: Encore un long et difficile chemin pour le Sony A9 - photoetmac.com

  5. Je ne partage pas du tout vos avis. Je suis passé de Canon au a7rii et ce n’est que du bonheur. Ski, église, portrait en extérieur, rien d’extrême certes, mais franchement l’image produite compte plus que tout et le boitier m’apparaît vraiment robuste. J’ai complètement craqué pour son ergonomie, ses AF points, sa stabilisation, sa résolution, son dynamic range, son EV et tant d’autres choses. Côté batterie c’est comme un smartphone, faut savoir l’optimiser, je parviens à shooter une après-midi sans changer de batterie

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.