web analytics

Encore une photo présidentielle ratée !

28
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Encore une photo présidentielle ratée. On se souvient bien du scandale de la photo de Hollande (Depardon a (mal) photographié le président en argentique)… Ce coup-ci c’est la photo du gouvernement qui est ratée !

Une belle démonstration d’amateurisme photographique, avec notamment une ministre invisible ! Pas sympa au moment ou la « paritée » est de mise… Le plus drôle (ou le plus tragique) : c’est que cette ministre invisible est : Marlène Schiappa (secrétaire d’État chargée de l’égalité des femmes et des hommes) !

Ahahah, vraiment ça ne s’invente pas… En 2057 quand elle montrera à ses petits enfants cette photo de l’année ou elle avait été ministre, elle pourra toujours expliquer que « en 2017, la photographie en était à ses débuts ! On n’était jamais vraiment sur d’être visible sur la photo » !

Heureusement dans pas longtemps, le (ou la) photographe officielle qui a commis cette merveille inoubliable, aura une nouvelle occasion de se rattraper, puisque ce gouvernement changera bientôt. D’ici là, il (ou elle) aura peut-être le temps de venir prendre un cours de photo à la maison ;-)

Une focale trop courte qui fait disparaitre le dernier rang à l’horizon : les gens y sont minuscules et invisibles… « cette image décrédibilise les personnes et la photographie, un art né en France », peut-on lire sur Facebook…

«A titre exceptionnel aussi, la presse a été tenue à l’écart de la sortie du Conseil, mais l’Elysée promet qu’à «l’avenir, les journalistes pourront de nouveau s’adresser aux ministres à l’issue du Conseil».

Plutôt que d’embaucher un photographe de chez Uber, ils auraient mieux fait de laisser entrer la presse et laisser travailler des professionnel… D’autant que aujourd’hui, c’est  un autre coup de gueule collectif, à lire sur le site du Monde :

« Monsieur le président, il n’appartient pas à l’Elysée de choisir les journalistes » – Une quinzaine de rédactions, dont « Le Monde », signent une lettre ouverte au président de la République afin de lui « transmettre nos inquiétudes quant à l’organisation de la communication présidentielle ».

(…)

Ce n’est pas au président de la République, ou à ses services, de décider du fonctionnement interne des rédactions, du choix de leurs traitements et de leurs regards. Ce choix relève des directions des rédactions et des journalistes qui la composent, qu’ils soient permanents ou pigistes, JRI ou reporters, photographes ou dessinateurs.

Aucun de vos prédécesseurs ne s’est prêté à ce genre de système, au nom du respect de la liberté de la presse. Alors que la défiance pèse de plus en plus sur l’information, choisir celui ou celle qui rendra compte de vos déplacementsajoute à la confusion entre communication et journalisme, et nuit à la démocratie.

 

 

Relire  (avec plaisir) sur le site de l’Express  : Portrait de Hollande: « Lapsus photographique d’un ratage annoncé » ! Avec le recul, on se rend compte à quel point s’était prémonitoire…

Mise à jour : allez faire un petit tour sur le compte twitter de l’elysée ! Avouez, ça fait peur… On remarque en tous cas, que ça penche plutôt du côté droit !

 

Quelques livres à l’usage du photographe officiel de l’Elysée : 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

28 commentaires

  1. Oui, c’est sûr, ça ne présage rien de très bon…

    C’est vrai aussi qu’on avait connu Depardon en meilleure forme :) !

    Pourquoi donc, diantre, dans ce pays l’Etat et ses représentants tendent à abuser de leur pouvoir, à quelque niveau que ce soit ?! (la preuve)

  2. Les photos de groupes prises à la « volée » ou  » il faut faire vite » (je suppose car il faut trouver une excuse au photographe) c’est souvent de mauvaises surprises et de plus l’endroit choisit est assez horrible. Ce qui est moins excusable c’est le post traitement (s’il y en a un) et les costumes foncés au premier plan : Monsieur Vibert il faudra donner des cours Lightroom au photographe du Président. A un moment j’ai pensé que la photo avait été prises avec un smartphone (pour faire d’jeune)….mais il y a un petit coup de flash et une ombre derrière Monsieur le Ministre « Taxe Carbone ».

  3. Vous pensez vraiment que la « géométrie » de cette photo serait différente avec une focale plus longue?

    Est-ce que le fait de remonter la position du photographe (escabeau?) ne serait pas plus efficace ?

     

    C’est vrai qu’a bien y regarder cette photo (et surtout la déformation du grand angle…) me fait pensez à du Brassens (le ptit ch’val dans le mauvais temps ….. tous derrière et lui devant !)

     

    Bonne journée.

    • Bien évidement : une focale plus longue, diminuait la différence de taille entre les personnes au premier plan et celles à l’arrière plan !

      L’aspect fuyant de la perspective serait aussi diminué…

      Et bien entendu (en plus) : l’usage d’un escabeau devrait aider !

  4. @Ricaar : c’est évident, une longue focale « écrase les perspectives » (terme inadéquat, mais assez parlant) tandis qu’une focale courte amplifie la profondeur de l’image en augmentant la différence d’échelle entre l’avant-plan et l’arrière-plan.

    J’imagine que c’est Soazig de la Moissonnière, photographe officielle de la campagne de Macron, qui l’auteure du cliché… Bon, je suis pas super fan de son travail, mais il est aussi possible qu’elle ait eu à faire face à des contraintes inattendues, de type manque de recul, obligation d’improviser ce shoot à l’intérieur alors qu’il était prévu à l’extérieur, etc.

    Quant à l’histoire du « coup de gueule collectif » de la presse (rhaaa cette notion de « coup de gueule », ça fait tellement vieille France ! :)), il faut quand même relativiser… D’une part le gouvernement Philippe s’est exprimé sur le sujet en expliquant vouloir éviter, lors de certains déplacements, d’être cernés par des nuées de photographes, de perches et de caméras, afin d’éviter un effet « Je me déplace pour faire des images et non pas pour rencontrer les gens ». Perso je trouve ça cohérent avec la volonté de Macron de retrouver la confiance des gens (en évitant ce qui pourraient donner à penser que les politiques sont opportunistes). D’autre part, il ne faut pas perdre de vue que la presse et les médias en général sont les mieux placés pour relayer… les petits problèmes qui les concernent ! Autrement dit, si Macron a décidé, pour une raison bonne ou mauvaise, de limiter l’accès des médias à certains événements, cela gêne les médias qui ne peuvent plus « faire leur métier » (entendre : vendre du papier et des espaces pubs). C’est donc assez naturel que ces mêmes médias décident de monter cette histoire en épingle en faisant appel à de bons sentiments (« liberté de la presse, blablabla… ») pour forcer le gouvernement à faire machine arrière sur cette question – la communication et la manipulation, ce n’est pas réservé aux politiques…

     

    • Oui, enfin… le problème ici est celui de la constitution des « pool », rien d’autre !

      Traditionnellement des représentants de la presse sont invités à accompagner les président (ou d’autres personnalités) lors de leurs voyages. Ce qui veut dire pris en charge « techniquement », transportés, logés, etc…

      Le nombre de place étant limité, il y a constitution de pools (groupes de journalistes représentant différents médias : un photographe par exemple prend des photos pour 3 journaux différents).

      Le problème ici : était que l’équipe de communication du Président a voulu décider de la constitution des pools… Qui jusqu’à présent étaient décidés par les médias.

      L’Elysée a voulu aussi vhoisir quel journaliste de tel média serait envoyé… Alors qu’avant : un média était invité, et c’était à ce média de décider lequel de ses journaliste serait envoyé ! Pas du tout la même chose…

  5. Entre une photo de « mariage » (ou photo de classe) sans aspérité qu’on a trop l’habitude de voir depuis des dizaines d’années et celle-ci, je préfère celle-ci, car elle a pleins de défauts à analyser, elle est plus singulière, elle interpelle plus.

    Cette photo est « En Marche(s) » d’escalier :)

     

    Mais bon, la photo la plus intéressante à analyser sera sans doute le futur portrait du président.

  6. Apparemment ça n’est pas du tout la photo officielle. D’ailleurs il en existe plusieurs versions prises sous plusieurs angles. Pour la photo officielle il a été annoncé « une surprise ».

     

     

  7. J’me marre !

    Ces faux-culs du Monde ont déjà oublié l’époque pourtant récente où ils squattaient l’Elysée, passaient leur temps à recueillir les confidences d’un président débile, se faisaient accompagner chez taubira pour avoir des rensenseignements top-secrets.

    L’époque où un président irresponsable passait son temps à leur murmurer dans l’oreille la bonne parole qu’ils devaient retranscrire au bon peuple.

    L’époque des rapports incestueux entre politiques et médias.

    L’époque où tous les médias, dépendants des grands financiers ou des petits politicards, faisaient ou défaisaient un candidat à une élection, où la « morale » médiatique se permettait de se poser en procureur, sans jamais se regarder le matin devantnt ne glace.

    Bref, l’époque d’une presse et de médias de connivence avec le politique.

    Et aujourd’hui, ces tartuffes qui ont dévoyé et sali l’image de l’information, vient se plaindre d’être tenue à l’écart?

    Quand on pratique une presse de m**de, on ne se plaint pas ensuite de sentir mauvais.

    • Oui, enfin… le problème ici est celui de la constitution des « pool », rien d’autre !

      Traditionnellement des représentants de la presse sont invités à accompagner les président (ou d’autres personnalités) lors de leurs voyages. Ce qui veut dire pris en charge « techniquement », transportés, logés, etc…

      Le nombre de place étant limité, il y a constitution de pools (groupes de journalistes représentant différents médias : un photographe par exemple prend des photos pour 3 journaux différents).

      Le problème ici : était que l’équipe de communication du Président a voulu décider de la constitution des pools… Qui jusqu’à présent étaient décidés par les médias.

      L’Elysée a voulu aussi vhoisir quel journaliste de tel média serait envoyé… Alors qu’avant : un média était invité, et c’était à ce média de décider lequel de ses journaliste serait envoyé ! Pas du tout la même chose…

  8. C’est assez satisfaisant, j’ai tendance à chier mes photos de groupe, mais apparemment je ne suis pas le seul.

    J’aurais tout de même évité le 35 mm. ??

    J’aurais tout de même évité de couper le drapeau français.

    J’aurais tout de même évité le vilain coup de flash avec des ombres partout même sur le drapeau.

    Je vais envoyer mon CV à Macron, j’ai encore mon 10D ça devrait suffire …

    Job (Hilare)

     

     

     

  9. C’est consternant (pour les professionnels qui aiment le bel ouvrage)… et si drôle à la fois : toute la com’ est hyper verrouillée, mais alors verrouillée en mode  « amateur » !!! Les photos ne sont même pas droites ; on dirait que F. Hollande va chuter dans l’escalier…

    Fermer la grille de l’Elysée, laisser « tout le monde » dehors, et laisser le photographe officiel faire… »ça ». Ca me laisse perplexe. Il faudrait peut-être entre-ouvrir la grille, non ?

    Ou alors il n’y a pas encore de photographe officiel justement, et c’est un pote qui a « dépanné » (mais, pas de chance, il avait oublié ses lunettes).

    Ou alors (bis) c’est un photographe qui a infiltré l’Elysée et qui fait des photos pourries pour faire comprendre que pour 60 euros le résultat n’est pas véritablement au top.

    Bref, j’attends avec impatience le portrait officiel du chef de l’Etat… Avec ou sans bibliothèque, les paris sont ouverts !

     

     

     

     

     

  10. « laisser travailler des professionnel…  » c’est comme l’écriture… il faut la laisser aux professionnelS

    • Merci Bob, pour m’avoir signalé cette faute d’orthographe, de façon aussi élégante (c’est vrai que vu le prix de l’abonnement que vous payez pour lire ce blog : il pourrait au moins être bien orthographié ;-)

      C’est gentil… n’hésitez pas à chercher : car il y en a plein d’autres ! J’en ai toujours fait beaucoup, plutôt par étourderie ou parsec je suis pressé…

      Mais voyez-vous : il se trouve que je paye mon serveur moi-même. Que j’ai créer ce blog tout seul… et que personne ne me paye pour écrire tout ça (à part Google et Amazon) !

      >>> j’ai donc tous les doits d’y faire autant de fautes d’orthographes que je veux : ahah ! Et que personne ne pourra me virer, contrairement au photographe de l’Elysée !

      Bon Week end à vous aussi !

  11. J’adore cet exemple pour la focale sur le portrait => http://www.danvojtech.cz/blog/2016/07/amazing-how-focal-length-affect-shape-of-the-face/

    Il fallait en effet shooter à 150mm et pas à 20mm  :-D

  12. Il devait y avoir plusieurs photographes à voir les regards des uns et des autres allant dans des directions opposées, voire cherchant l’oeil du photographe.

    En tout cas il y en a un qui semble étriqué dans son costume (on le lui aurait prêté ? ou alors pris de court il n’a pas eu le temps de refaire sa garde de robe et est un peu serré à la taille. Pourtant il n’est pas épais) ou alors il est en apnée pour préserver la couche d’ozone…

    • Non je pense que Monsieur « Taxe Carbone » a suffisamment travaillé à « Usuhaïa TV » pour se payer un costard. Il reste en apnée parce qu’il se demande se qu’il fait là ……et pour combien de temps…

      Cela ne nous explique toujours pas pourquoi les photos sont prises à « l’arrache » et pourquoi elles penchent dangereusement …..

       

  13. Pour une fois je suis d’accord avec toi. C’est assez catastrophique, d’autant que la photographe , Soazig de la Moissonnière, a eu tout le temps pour mettre ses flashs…… Mais elle ne peut pas faire des interviews dans le Figaro, qui la compare déjà à Pete Souza et faire des photos. Peut être va-t- elle s’améliorer avec le temps (10 ans, 2 mandats) Concernant les pools, il va falloir demander à Mimi Marchand la mère maquerelle de Bestimage, qui a pris le controle de l’Elysée comme elle l’a fait au Palais de Monaco. Elle a déjà copiné avec Brigitte…. présentée par X Niel…oui, celui de Free!!!! Elle a tout compris la vieille Mimi. Voilà pour les potains des En marche…..

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.