web analytics

Lequel choisir : Canon EOS 5D Mark IV et Canon EOS 5Ds ?

49
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

La vraie photo, c’est au Full Frame… Allez, je plaisaaaaante ! J’exagère un peu : pour réveiller deux ou trois de nos lecteurs qui sont assez sensible à cette thématique ;-) Mais je ne plaisante qu’à moitié, comme vous le savez je suis fan inconditionnel du format 24 x 36.

Aujourd’hui, je réponds à un de nos lecteurs qui désire « passer au Full Frame »… Et qui hésite entre :

Voici sa question : « Bonjour Monsieur Vibert, Je suis un lecteur assidu de votre blog Photo et Mac (y compris l’ancienne version)…. Entre un Canon Canon EOS 5D Mark IV et le 5DS R lequel choisir… ?

Sachant que je n’utilise absolument pas la vidéo. Je pensais plutôt me diriger vers le 5D Mark IV car je ne pense pas avoir besoin d’un capteur de 50 Mix, mais vous soulignez souvent qu’on y prend goût et en plus qui peut le plus peut le moins (options de sélection de taille RAW)…

L’ajustement de mise au point du 5D Mark IV semble malheureusement n’être qu’un argument théorique (dans cette version ci du moins)… Alors peut-être est-ce que je passe à côté de certains éléments …? Mais lorsque je vois le prix du Canon EOS 5D Mark IV à 3.740 € … versus 2.799€ pour le Canon EOS 5DS : je me pose vraiment quelques questions… (NDLR : en gros il y a 1000 € de différence. Comme il existait 1000 € de différence entre l’EOS 6D et l’EOS 5D MkIII en 2012, ou 2013).

Le Canon EOS 5D Mark IV a t-il un réel intérêt (rapidité de l’AF?)…. ou d’autres éléments par rapport à l’EOS 5Ds ou l’EOS 5DsR ? Merci beaucoup ! Belle journée à vous. Olivier »

 


Avant de lui répondre, je vous recommande de visiter ces quelques pages indispensables… D’abord relisez mes articles concernant le Canon EOS 5D Mark IV que l’on trouve à 3.740 € (lien amazon.fr pour nous soutenir) et qui est le plus récent :

Produits disponibles sur Amazon.fr

 


Ensuite relisez mon test terrain approfondi du versus le Canon EOS 5Ds, que l’on trouve à 2 699 € (lien amazon.fr) : (datant de aout 2015, déjà) :

Produits disponibles sur Amazon.fr

 


Et ne négligez pas le « vieux » Canon EOS 6D accessible dès 1399 € (lien amazon.fr), qui fait toujours des heureux, et qui m’a accompagné durant 4 années de voyages… Et que j’ai adoré, notamment car il était plus léger que les EOS 5D ! Et qui pourrait totalement me satisfaire encore plusieurs années

Produits disponibles sur Amazon.fr

 


Enfin : ne négligez pas notre grand tableau comparatif : Match des reflex Full Frame à viseurs optiques 2016

 

 


Passons maintenant à la réponse à la question d’Olivier… Personnellement, si il n’a pas l’intention de faire beaucoup de vidéo, je luis conseillerais le Canon EOS 5Ds ! Sans hésiter… Car les 1000 € économisés, seront bien mieux utilisés dans l’achat d’objectifs intéressants.

Ce sont d’abord les objectifs qui « font » la photo ! Bien avant la résolution, les performances du capteur, ou même l’Autofocus… Mais voyons ce qu’il en est points par points : 

 

Résolution : mon expérience de ces presque deux ans avec l’EOS 5dsR m’ont démontré que ses 50 Mix, sont un véritable bonheur… Et si l’on s peur de manquer de place sur les disques durs, il y a possibilité de redescendre à 28 Mix. Ce qui est déjà très suffisant.

 

Le Capteur Dual Pixel nouvelle génération : le Canon EOS 5D MkIV (sensibilité étendue : de 50 à 102 400 ISO), a pour lui son capteur un peu plus performant en haute sensibilité que celui de l’EOS 5Ds (sensibilité étendue : de 50 à 12.800 ISO).

Pas très grave pour mon utilisation (j’évite depuis toujours les sensibilités supérieures à 3200 : la nuit il n’y a pas grand chose à photographie… Et lorsqu’il y a quelque chose d’intéressant : c’est qu’il y a du monde ! Donc c’est qu’il y a de l’éclairage public. Les performance de l’ancien capteur me suffisent largement. Comme le démontre ce petit marché à Yangoon, éclairé à la bougie photographié à 3200 ISO grâce au Canon EF 35 mm f/2 stabilisé. Peu de chance que vous deviez utiliser plus que 1600 ISO.

 

Ergonomie : quelques petits progrès sont à noter sur l’EOS 5D MkIV… Notamment la gâchette à l’arrière permettant de changer de Mode de Sélection des collimateurs AF. Mais ce n’est qu’un détail : peu déterminant je crois.

La résolution de l’écran de l’EOS 5D MkIV monte à 1.62 Mpix (et il est tactile, ce qui ne me servirait à rien)… Contre 1.04 Mpix pour l’EOS 5Ds (qui n’est pas tactile et l’on s’en passe très bien).

Dommage que le nouveau venu ne propose pas un écran orientable (comme le Nikon D750 par exemple). Cela aurait pu faire pencher un peu la balance…

A noter que l’EOS 5D MkIV pèse 890 g seulement… Très légèrement moins que l’EOS 5D s qui pèse 930 g. Une différence de seulement 40 gr : c’est assez négligeable…

 

Les systèmes Autofocus photo : ils sont très semblables sur les deux modèles (je ne parle pas de l’AF Live View et vidéo, qui est bien plus performant sur l’EOS 5D MkIV grâce au Dual Pixels).

Je n’ai pu comparer les deux sur le terrain… Il y a en théorie un petit avantage pour l’EOS 5D MkIV dont l’AF est sensible jusque -3 EV. Alors que celui de l’EOS 5Ds n’est sensible qu’a -2 EV. Vous ne sentirez une différence que dans les ambiances très sombres.

Autre très léger avantage théorique pour l’EOS 5D MkIV : lorsque l’on utilise des multiplicateurs de focale (21 collimateurs sont sensibles à f/8… Contre un seul collimateur sensible à f/8 pour l’EOS 5Ds). Cela ne concerne pas grand monde.

 

La vitesse en rafale : les 5 im/sec de l’EOS 5Ds suffiront à la plupart des photographes voyageurs (son buffer est limité à 14 RAW à cette cadence). Et même sportifs, dans une certaine mesure ! La preuve : j’ai pu photographier facilement ce match de Polo en Inde. Je ne me suis pas senti limité par la vitesse en rafale.

Seuls les photographes sportifs « vraiment spécialisés », auront intérêt à se tourner vers le Canon EOS 5D MkIV, car il « monte » à 7 im/sec (buffer jusqu’à 21 RAW à cette cadence).

 

Le WIFI (et le NFC) : disponible sur l’EOS 5D Mark IV (et sur le Canon EOS 6D mais sans le NFC pour ce dernier). Je ne trouve pas ça vraiment très important (sauf pour les photographes animalier à l’affut éventuellement et quelques cas de figures très particuliers)…

Il n’y pas de WIFI sur l’EOS 5Ds, toutefois il sera possible d’utiliser une carte SD Canon Wi-Fi W-E1. Principales caractéristiques de l’adaptateur Wi-Fi W-E1 :

  • Pilotage à distance des boîtiers compatibles en Wi-Fi jusqu’à 10 m
  • Contrôle permanent du cadrage par Live View à distance
  • Transfert des images vers un smartphone, une tablette ou un ordinateur
  • Format carte SD : très facile à transporter
  • Connexion directe ou via un réseau existant.

Produits disponibles sur Amazon.fr

 

Le GPS : disponible sur l’EOS 5D Mark IV (et sur le Canon EOS 6D)… Je trouve ça bien plus intéressant que le WIFI par contre. Cela consomme pas mal de batterie, mais c’est quand même sympa en voyage.

 

Enregistrement vidéo cinéma 4K avec mode DCI 4K jusqu’à 30p : je ne rentre pas dans les détails… Je ne crois pas que ce soit un atout très déterminant pour l’EOS 5D Mark IV (qui possède une sortie son, mais pas l’EOS 5Ds).

Les « vrais vidéastes » qui voudront vraiment faire du 4K, se tourneront vers d’autres appareils ! Ils savent pourquoi : le Codec choisi par Canon pour cet EOS 5D MkIV est trop lourd et il y a un « crop » de focale…

Quand aux photographes : il se passeront du 4K ! Car ce qui les intéresse, c’est la photo… Et pour capter un « petit souvenir vidéo » de temps en temps : le Full HD, c’est déjà bien assez lourd comme ça.

 


En conclusion : il serait dommage de se priver du Full Frame, car l’EOS 5D Mark IV est trop cher…  

Pensez au Canon EOS 5Ds, qui est fantastique et dont le prix commence à être accessible Canon EOS 5Ds R au Kenya). Il est d’ailleurs étonnant de voir comme la version « s » se décote moins vite, alors qu cela différence entre les deux est quasi indétectable.

Et si votre budget est limité : pensez même au Canon EOS 6D, qui se défend toujours très bien : relire, le test du Canon EOS 6D au Japon . N’oubliez pas que le plus important : ce sont les objectifs…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

49 commentaires

  1. Le 5DIV est imho plus adapté pour de la photo d’action : meilleur buffer, meilleur AF, gachette qui change pas mal de choses, meilleurs ISO (quand tu *dois* figer ton action à 1/500e, pouvoir monter un stop plus haut ça change la vie, vraiment).

    Sinon, tu as raison, pour 1000 balles de différence, la différence n’est pas colossale pour de la photo pas trop exigeante, et contrairement au 6D y’a moyen de pouvoir éviter le focus and recompose (qui personnellement me saoule à l’usage, en 2017 j’aimerais bien un AF qui couvre 80% du champ, malheureusement hormis le D500 y’a pas encore).

     

    Donc pas mal d’accord avec toi. 1000€, c’est une très bonne optique (ou deux bonnes) et/ou un billet d’avion pour un endroit chouette. (Ou une 20aine de resto très très bons.)

     

    Sinon, une petite faute.. « éclairage public » et pas « éclairage publique ».

    • Pour info, en utilisant habillement les Sélection Auto « Tous collimateurs » avec l’EOS 6D (et avec tous les anciens AF d’une façon générale), pas trop besoin de faire très souvent du « Focus et recompose »…

      Ce que je veux dire par là, c’est que pour 90% des sujets, l’ancien AF (de l’EOS 6D), marchait aussi bien que la génération suivante… Donc, que je pourrais tout faire avec l’EOS 6D ! Donc que au prix ou on le trouve actuellement, il vaut le coup ! ! !

      Autre point : un AF trop large (genre Nikon D500) : ça n’intéressera que des spécialistes, pour des circonstances particulières… En dehors de rares cas de figure (en sport par exemple… en encore pas dans tous les sports) : je trouve que ça ne sert pas à grand chose.

      Cela complique inutilement le travail du processeur spécialement en Mode « Sélection Auto de collimateurs ». ET mine de rien ça le ralenti… Parfois je trouve même que dans ce mode, l’AF de l’EOS 5DsR marche moins bien que celui de l’EOS 6D (car il était plus étroit et avec moins de collimateurs, il était redoutable d’efficacité par exemple dans une foule au grand angle pour de la street photo. Je n’ai pas l’impression d’être plus rapide avec l’EOS 5DsR, même parfois plus hésitant. ce qui m’oblige à choisir un groupe de collimateur, qui est moins large que tous les collimateurs et c’est chiant)…

      Merci, je corrige la faute d’orthographe !

      • En conditions lumineuses pas idéales, les collimateurs du 6D sont à la ramasse, hormis le central qui excelle.

         

        Après, il y a nettement moins d’écart entre le 5D4 et le 5Dsr qu’entre le 5D3 et le 6D par exemple, puisque la matrice des collimateurs reste bien fournie. Et le 5Dsr inaugure une cellule d’exposition couplée au tracking AF plutôt bien fournie (150kpoints, plus que le 1Dx). Ces cellules fournies offrent un tracking franchement meilleur.

         

        Après, une large couverture AF, une fois que tu y as goûté, je t’assure que c’est très difficile de revenir en arrière, surtout quand ça atteint les sommets d’un D500. Tu vises mieux, juste (quand tu maîtrises ton outil, sinon bien entendu tu perds du temps, et c’est à ça que servent les boutons en plus, comme la gâchette du 5D4 ou les fonctions avancées du D500/D5), et tu peux plus faire confiance à ton appareil et te concentrer sur ta composition. Composition, la seule chose qu’aucun automatisme ne pourra mieux faire que toi.

         

        Après, si toi ça te ralentit, rien ne t’empêche de rester sur le colli central, et là bah le 6D fait encore bien le job.

        • Non en fait ce genre d’acaht vient de Hong-Kong, mais l’Angletter a toujours un accord commercial avec Hong-Kong, donc pas de frais de douane entre Hong-Kong et Angletterre. Puis pas de frais non plus  entre Angleterre et France (car Europe, enfin plus pour très longtemps encore… d’ailleurs certains sites de ce type, comme Purnimadigital, ont déjà annoncé qu’ils fermaient à cause du Brexit). Et donc on se retrouve avec un produit asiatique (des composants peuvent différer des produits européens d’ailleurs) et sans TVA ni frais de douane, d’où les prix moins chers… Bref à faire en toute connaissance de cause !

  2. Et pourquoi ne pas attendre le 6D mark 2 ?

    Et sauf erreur de ma part, l’adapteur wifi WE1 ne permet pas le pilotage à distance sur les 5Dsr ( uniquement sur le 7Dmark2 )

    • Erreur de votre part :D… le W-E1 permet bien le contrôle du 7DMkII mais également celui des 5Ds(r).

      En revanche, je plussoie pour le 6D MarkII, très attendu, je pense.

  3. Quelqu’un prétend être capable de différencier la taille du capteur qui a pris une photo? A part votre banquier?

    Mieux vaut garder quelques finances pour investir dans les objectifs, le boitier étant au final moins discriminant.

    Et si votre budget est débridé, le poids et encombrement ne vous préoccupent pas, si vous aimez saturer votre disque de Gigaoctets, pourquoi se « limiter » à du 24×36, alors que dans la même logique vos photos seront apparemment incomparablement meilleures en moyen format.

    Sinon, faire comme s’il n’existait qu’un constructeur c’est quand même bien dommage.

    Et quand vous aurez enfin choisi, arrêtez de regarder le doigt qui montre la lune, oubliez votre matériel, le logo de sa marque, et concentrez vous sur vos sujets, pour commencer à parler photographie et pas technologie.

    • SI l’on ne choisi pas le moyen format… C’est que le moyen format est « incomparablement » impossible à financer avec un budget normal !

      Très simple te très évident pour tout le monde non ???

      Je n’ai pas l’intention de voyager avec plus de 6000 € de matos ! Une limite que le moyen format « explose » totalement…

      Allons : il ne faut pas dire de bêtise et faire croire aux gens n’importe quoi ! Le moyen format c’est tout simplement « inabordable » ! ! !

      De plus il y a beaucoup moins de choix d’objectifs et spécialement d’objectifs à très grande ouverture peu coûteux !

      Comme ce Canon EF 100 mm f/2, pour seulement 490 €… et ce n’est qu’un exemple !

      • Carrément, pour un Blad ou un phaseone on peut acheter l’ensemble des boitiers plein format d’une marque et on a encore du rab…Sinon on peut même acheter un compact, y’aura pas besoin d’investir dans des objectifs non plus ;) .

      • C’est quoi un budget normal ?….tout est relatif

        6000 euros de matériel pour voyager,c’est banal pour un pro et même beaucoup de photographes non pro ..il suffit d’un seul boitier Pro et le compte y est …tu rajoutes un trans-standard  et un téle genre 24/70+70/200 et tu es à 10000 euros ..

        un peu moins de 10000 euros ,c’est justement le budget du moyen format Fuji GFX 50S avec son zoom …

        Et là tu es dans un autre domaine !…

        PS : le 5DS(R) me semble un échec commercial pour Canon …de là à le conseiller !

        https://www.dpreview.com/reviews/canon-eos-5ds-sr/11

         

         

        • Oui, mais  partir un seul boitier avec un seul zoom ! C’est totalement déraisonnable comme choix… Pas du tout professionnel (c’est même le signe d’un amateurisme le plus coupable, qui est à la merci du moindre problème)

          Par sécurité deux boitiers sont obligatoires ! Accompagnés de trois ou quatre objectifs sont le minimum vital…

          Donc, si l’on veut être sérieux (avec 2 boîtiers au minimum) le budget Moyen Format est totalement explosif : y compris pour la plupart des pros… Il ne fait pas dire (et laisser croire) n’importe quoi ! 

          Et le choix d’objectifs (actuel) est encore ridicule pour ce Fuji (comparé aux choix d’excellent grand angles full frame et fixes pour quelques centaines d’euro).

          https://www.dpreview.com/opinion/2341704755/thinking-about-buying-medium-format-read-this-first

          Opinion: Thinking about buying medium format? Read this first

           

          Ce qu’il faut comprendre c’est que plus on augment la taille du capteur : et meilleurs sont les résultats… Selon une courbe régulière.

          Par contre la courbe du prix, monte de façon exponentielle lorsque l’on augmente cette taille du capteur…

          Et à un moment (lorsque les courbes se croisent) : il devient peu intéressant d’augmenter davantage la taille du capteur (d’ailleurs Fuji n’a pas choisi le vrai moyen format, mais un modèle intermédiaire comme Pentax avec le 645Z)…

          Et pour des raisons historiques et industrielles : cet « équilibre » se situe au niveau de la taille Full Frame. Il suffit de comparer les prix pour le comprendre.

          Cela aurait pu ne pas être le cas !

          Ainsi, Nikon a très longtemps (jusque en 2008) pensé que le Full Frame coûterait trop cher… et a essayer de « tenir » les pro sur de l’APS-C.

          Canon a longtemps pensé que la bonne taille (le juste équilibre) serait l’APS-H (facteur x1.3)…

          Canon pour le marché Amateur a conçu un « petit » APS-C : facteur x1.6…

          • tu peux avoir un boitier de secours FF et/ou APS-C….

            par ex chez Fuji :  un XT2 avec les focales moyennes et longues et le GFX avec le zoom et le 24mm .

            Bref chacun fait ce qu’il veut selon son budget et ses besoins pro ou perso..

            je ne fais rien croire du tout…c’est toi comme souvent qui pense que ton raisonnement est univoque et imparable  =)

             

             

             

             

            • Mais le principe du second boitier, c’est quand même d’être compatible, avec les meilleurs objectifs que l’on possède… Sinon en cas de problème, on ne peut garantir la même qualité qu’avec son boitier principal.

              Sinon, ça s’appel « travailler avec deux systèmes » et ça ne s’appelle plus « disposer d’un boitier de secours » ! Et travailler avec deux système : c’est couteux et pas pratique du tout…

              Alors que lorsque l’on travaille en Full Frame, on peut avoir un EOS 6D (seulement 1300 € neuf) comme second boitier… Et l’on n’est pas très éloigné de la qualité de son boitier principal, on dispose de son parc d’objectif au complet !

              Lorsque ‘non pense que le Fuji GFX 50S  coute 6998 €  ça fait cher le second boitier !

              https://goo.gl/WAZT2k

              Quand au choix d’objectifs : le voici, c’est pathétique :

              https://goo.gl/8tbcLM

               

               

            • Lorsque l’on travail en Full Frame et qu’on est fauché…  On peut choisir un EOS 6D comme boitier principal…

              Et choisir un second boitier de secours en APS-C (de 400 à 900 €) qui peut utiliser tous les objectifs Full Frame…

              Il ne manquera pour ce second boitier, qu’un grand angle, ce qui n’est pas très grave (pour un second boitier).

              J’ai d’ailleurs acheté un petit EF-S 24 mm f/2.8 (pour 180 €), ce qui me donne un 38 mm. Pratique lorsque je veux sortir léger avec un boitier léger EOS 100D et deux objectifs…

              J’emporte alors ce 24 mm et mon 35 mm f/2… Ou mon 85 mm… (multiplier les focales par x1.6)

              C’est imparable en effet !

      • Le plein format (qui ne date pas de 2005) est hors de prix pour pas mal de monde, JFV. C’est pas parce que tu es entouré de personnes qui peuvent investir 2 ou 3000€ dans leur matos photo (1500 c’est le minimum syndical pour avoir du FF et une optique ou deux et un boîtier pas trop ancien), que pour autant tout le monde peut le faire.

        Et le manque de budget n’est plus un frein à la créativité en photo, même en APSC.

         

        Quant à faire la différence entre APSC et FF, sur les RAW peut-être, sur les photos finales j’ai des doutes pour 98% des photos que je voie (y compris les tiennes : tu es en 24-70 f/4 et 70-200 f/4, ce sont d’excellentes optiques mais ça ne fait aucune différence avec un APSC avec des 16-50 f/2.8 et 50-135 f/2.8 : même profondeur de champ, même quantité de lumière).

        • Non, je ne suis pas en zoom f/4 tout le temps… Mais seulement lorsque je dois aller vite. Et c’est très pratique…

          Et mieux vaut f/4 en Full Frame que f/2.8 en APS-C !

          De plus acheter deux ou trois zoom f/4 en Full Frame (à la place de la « triplette habituelle » à f/2.8 que j’utilisais dans les années 90 et jusqu’en 2010), me permet d’investir dans davantage d’objectifs fixes à f/1.4…

          Justement ces « fixes à grande ouverture, qui font une énorme différence avec l’APS-C : tout simplement car il n’existe aucun équivalent à un 24 mm f/1.4 en APS-C… Pas davantage qu’un 35 mm f/2.

          Pour le reste des images, j’utilise des fixes, à f/1.4 (souvent à f/1.4 ou f/1.8)… et des fixes à f/2. Avec lesquels je fais des choses qu’il me serait impossible de faire en APS-C…

          CF copie écran Lightroom…

          La photo c’est aussi une histoire de matos. La révolution qui démocratise le Full Frame et les objectifs à grande ouverture (on trouve du f/2 à partir de 500 €) : c’est exactement l’équivalent de la révolution technologique (invention des tubes de couleurs) qui a permis aux peintres impressionnistes d’aller sur le terrain…

          Toujours dans l’histoire, ce sont des révolutions technologiques qui ont permis l’émergence de nouvelles pratiques.

          Le Full frame en numérique (qui est de moins en moins cher grâce aux modèles datant de 3 ou 4 ans, comme l’EOS 5D MkII, ou l’EOS 6D) est de ce genre de révolutions…

          Par ailleurs si l’on a que 800 € de budget : on peut déjà faire des merveilles en APS-C, je sais… J’ai travaillé en APS-C exclusivement entre 2000 et 2005… Cinq ans pendant lesquels j’ai fait des choses intéressantes.

          Mais le retour au Full Frame en 2005, m’aura « libéré »…

          • « Et mieux vaut f/4 en Full Frame que f/2.8 en APS-C ! »
            C’est faux, à variation de capteur près (infimes dès que tu ajoutes le stop de perdu) c’est indifférentiable. C’est pas moi qui le dit, ce sont les lois de la physique.
            Existe-il un équivalent aux focales fixes ? Oui et non. Tu peux remplacer des f/1.8~2 par les f/1.4 en APSC, tu auras des rendus très similaires (encore une fois, rien que de la physique toute bête). Par contre, là où le plein format brille, c’est pour les focales fixes très courtes (il n’existe rien en dessous d’un équivalent 35mm en APSC : exit les 24mm f/1.4 et 20mm f/1.4~1.8). Ce sont des focales sympas, je te l’accord. Mais pour un amateur de pures longues focales, APSC ou FF ne fait pas grande différence.

            Je pense que ton passage au full frame a coïncidé avec une augmentation très conséquente des performances générales des boîtiers (APSC comme FF), et que c’est ce qui te fait penser que c’est le FF qui t’a libéré. Je pense au contraire que c’est simplement le fait que Canon, Nikon et consorts sont sortis de l’âge de pierre des reflex numériques premières générations (capteurs un peu limites, AF bof).

            • Les longues focale, on est d’accord : pas beaucoup de différence… Mais la longue focale : ce n’est pas le plus courant…

              Oui, mais au grand angle (et sous le 50 mm) : IL N’EXISTE PAS LES OBJECTIFS APS-C à f/1.4 DONT TU PARLES ! ! !

              Comment tu fais pour avoir l’exacte équivalent d’un 24 mm f/1.4 sur ton capteur APS-C ? Cela n’existe pas…

              Comment tu fais pour avoir l’exacte équivalent d’un 14 mm f/2.8 sur ton capteur APS-C ? Cela n’existe pas…

              Comment tu fais pour avoir l’exacte équivalent d’un 35 mm f/2 stabilisé (pour 500 €) sur ton capteur APS-C ? Cela n’existe pas…

              C’est quand même étonnant cette obsession à ne pas vouloir « voire » les évidence ;-)

              Si tout les pro travaillent au Full Frame, c’est bien parce qu’il n’existe pas ces objectifs à grande ouverture en APS-C :  à la même « focale équivalente »…

              Les images au 24 ou au 35 mm à grande ouverture ; ce sont ces images qui font la différence et donne à ton reportage cette « petite touche magique » ! ! !

              Impossible de « faire cette différence » en APS-C

              M’enfin ? C’est pourtant tellement évident… la « vraie photo » c’est au Full Frame (ou au moyen format ;-)

              • Comment tu fais pour avoir l’exacte équivalent d’un 24 mm f/1.4 sur ton capteur APS-C ? Cela n’existe pas…

                Comment tu fais pour avoir l’exacte équivalent d’un 14 mm f/2.8 sur ton capteur APS-C ? Cela n’existe pas…

                Vrai, sauf que même en FF, 99% des photographes n’ont pas ce type d’objectifs ni même l’intention de les acheter. Oui, certains peuvent en avoir un besoin particulier, mais il ne faut généraliser… Ça reste de l’usage extrêmement de niche qui ne concerne pas grand monde.

                • Mais ceux-là, peuvent en effet prendre n’importe quoi…

                  Mais regarde les objectifs utilisé par les propriétaires de Full Frame : pas mal de fixes à grande ouverture.

                  L’objectif le plus vendu sur Amazon : c’est le Canon EF 50 mm f/1.8 qui est un petit machin pas cher fantastique !

                  Tu le met sur un EOS 6D et boum : te voilà avec un 50 mm f/1.8 Full frame pour moins de 1450 € ! ! !

                  De quoi se plaint-on ?

              • Tous les pros ne bossent pas au full-frame, et tu le sais pertinemment. Y’en a un paquet, mais pas tous. Et Dieu sait que c’est pas la taille du capteur qui fait les photos (y’a au moins un gugusse de Magnum qui a bossé avec un bridge 1/2.3″).

                • Ah, et exact équivalent d’un 50mm f/2 en APSC ? Un 35mm f/1.4.

                  Exact équivalent d’un 35mm f/2 ? 24mm f/1.4.

                   

                  Oui, c’est cher, mais à ce prix tu as une optiquement autrement plus premium que les f/2 discount Canon.

                  • Non pas du tout équivalent… Le 35 mm f/2 est stabilisé, très compact et léger : et il coute moins de 500 €.

                    Mais il n’y a pas de 24 mm f/1.4 stabilisé (et le seul 24 mm f/1.4 est bien plus lourd, encombrant et coute presque le double du EF 35 mm f/2 stabilisé)…

                    Comme je le disais : pas d’équivalent !

                    Par ailleurs mettre un 35 mm f/1.4 : c’est plus lourd, plus encombrant et plus cher… Que d’utiliser un 50 mm f/1.8 natif comme le Canon (compact, hyper léger, pas cher et pas encombrant)…

                    Donc : c’est bien ce que je disais… il n’y a pas d’exacte équivalent !

                    Les divers f/2 de Canon sont des optiques fantastiques ! Pas du tout « discount » ! ! !

                    • Parfois l’encombrement, le budget sont un problèmes, parfois non (un sony A7: beurk). Tu n’as même pas compris que j’appliquais au full frame ton argumentaire contre l’APS-C . Toute obsession est un peu pathologique, mais ok, même si tu n’es pas forcement convaincant, je veux bien m’incliner: vive le full frame, pardon, vive le full frame chez Canon, enfin je veux dire vive le full frame sur les derniers modèles de chez Canon!

                    • Comme je le disais : pas d’équivalent !

                      C’est parce que tu ne considères l’équivalence que d’un seul sens: de celui d’un utilisateur FF. Sauf qu’en pratique, elle fonctionne des deux côtés.

                      Pour moi, en APS-C, un 50mm 1.8 rime avec « objectif à portrait ». Et quand je regarde vers le FF, il n’y a rien d’aussi petit, d’aussi léger, et d’aussi économique pour cet usage…

                      Et si on veux une focale normale, il y a une multitude d’objectifs fixes qui font le travail en APS-C. Pas besoin d’acheter spécifiquement un 35mm 1.4… En pratique, un 1.8 ou même un 2 font parfaitement le travail pour 99% des gens… Sinon, il a le Sigma 30mm 1.4 qui est excellent et pas très couteux.

                      Ou, si on veux s’amuser avec le jeu des équivalences, il y a aussi le Sima 18-35 1.8 Art qui n’a aucun équivalent en FF… ;)

                      Honnêtement, en matière de focale « normale », on est loin d’être mal pris en APS-C.

                       

                      Mais regarde les objectifs utilisé par les propriétaires de Full Frame : pas mal de fixes à grande ouverture.

                      Pour nous présenter 99.9% du temps des photos prises à des ouvertures de 2.8 ou plus petites…

                       

                    • Carl… Evidement : on sait bien que l’on ne manque pas de ‘longues focales en APS-C…

                      Un 50 mm f/1.8 en APS-C devient une fantastique optique à portrait, tout le monde le sait ! Encore mieux pour le petit EF 100 mm f/2 qui devient un fantastique 160 mm.

                      Tout le monde le sais…

                      Ce qui manque en APS-C ce sont des « équivalent Full frame » qui donnent précisément :

                      14 mm f/2.8

                      24 mm f/1.4

                      35 mm f/2

                      Etc…

                      Tous ces grand angles et fixes « très classiques » et très lumineux, sont indispensables !

                      INDISPENSABLES !

                      MAIS ILS N’EXISTENT TOUT SIMPLEMENT PAS EN APS-C

                      On ne peut pas envisager un reportage complet (au sens professionnel) sans ces « références obligatoires »…

                      Enfin, si : on peut… mais c’est moins bien !

                      Et je ne parle meme pas de ceux qui apprécient les objectifs à décentrement…

                      On tourne en rond là : vous avez quand même compris ou pas ?

    • Oui,  ce sera probablement le meilleur choix !

      Mais seulement lorsque il sera disponible.

      Malheureusement Canon ne semble pas trop pressé de l’annoncer ce Canon EOS 6D Mark II…

      En attendant il faut bien choisir… et faire des photos cet été.

      • JFV a raison, rien ne sert d’attendre un hypothétique nouveau produit, on sort photographier avec ce qu’on a.

        Le 85 1.4L sera sûrement très bien, mais très très cher (surtout IS). Le 1.2L actuel est magique, le 1.8 fait très bien le job, et Sigma et Tamron proposent des alternatives (pourvu qu’on ne soit pas désireux d’un AF 100% fiable).

        Idem pour le 6D2 : il sera sûrement un 5D3-like en plus léger avec dual pixel, mais bon en attendant il ne fait pas de photos.

  4. Sans considérer le prix, lequel de ces zoom standards recommandez vous ?

    Canon EF 24-70mm f/2.8L II / 800 g / 11 cm
    Canon EF 24-105mm F4L IS II / 795 g / 12 cm
    Canon EF 24-70mm f/4L IS / 600 g / 9 cm

    • ça dépend de ton budget, le f/2.8 est plus spectaculaire, le f/4 24-70 plus pratique, le 24-105 encore cher et plus polyvalent.

  5. Juste un petit post pour confirmer les propos de mon ami JFV … et pourtant je suis Nikoniste ;)

    Je confirme que deux boitiers de marque différente est une hérésie … juste une tentation intellectuelle de différenciation. Que l’on soit pro ou pas, bosser avec deux configurations différentes c’est juste pour le paraître … mais pour le budget et pour l’efficacité une seule et même marque est bel est bien plus légitime !

    Il a pleinement raison quant à dire qu’on peut trouver aujourd’hui des FF de générations précédentes à quelques centaines d’euros seulement … 6D chez Canon, D700 ou 610 chez Nikon. Et que dire des APS chez ces mêmes fabricants sur lesquels les focales fixes à grande ouverture de 2.8 –> 1,4 font merveilles …

    Bref, notre Jean François national a certes propension à souvent mettre en avant Canon, c’est un doux euphémisme, mais il conserve une chose primordiale en voie de disparition: le bon sens !

    Ce bon sens permettra à ses lecteurs de faire des économies à court terme et des achats pertinents de focales « up grade » à long terme … de quoi sortir de bien belles images

    Ne change rien à ce bon sens mon ami Jean François, ça ça n’a pas de prix ;-)

      • Et non  aucune espèce de regret suite au passage FF … allez si un seul bien commun à nous tous –> dineros … c’est le nerf de la guerre … des prix … oui à part le prix il n’y a pas photo. (elle était facile)

        De toute façon une photo prise en FF est caractéristique sur le plan visuel et « graphico-géométrique », comme tu nous l’as si bien expliqué à plusieurs reprises sur ton blog ;-)

        Après sur le plan feeling (les plus grincheux vont dire que ça c’est arbitraire …) sur le plan feeling donc un vrai plaisir pour l’auteur à la prise de vue … quel bonheur et quel pieds …

        A propos de pieds c’est aussi un vrai bonheur avec les focales fixes … certes il faut faire marcher le zoom à pattes (les jambes , comme je dis souvent en cours de photo en MJC) … mais quel bonheur de composer des cadrages avec soin en s’immergeant dans la scène photographiée … le résultat parle tout seul !

        La photo quoi, tout simplement: le savant mélange d’art, émotion technique et coup de bol … tout ce qu’on aime ;-)

        Enfin, comme toi je suis porteur dans mon bazar d’un vieux boitier APS qui ne coute plus rien et ne craindra ni projections, embruns et maltraitance … accompagné de 70/200 f 2,8 pour du sport ou autre évènements cela dépanne bien.

        Mais sans aucun doute never back flip to the APS camera ;-)

  6. Bonsoir. Je regarde souvent avec un grand intérêt ce blog, bien que je ne sois intervenu qu’une seule fois, afin de faire part de mon expérience le Canon EOS 6D+16-35 f/4.

    Sur ce fil je suis en accord avec M Vibert, même si ce n’est pas toujours le cas. Là j’interviens car le tarif annoncé pour le 5DS m’a interpellé: comment se fait-il qu’on puisse le trouver à 2800€ TTC sur Amazon alors que le prix moyen du marché français se situe plutôt vers 3500-3700€ ? Car si l’on s’en tient à ce tarif « français » la comparaison avec le 5D Mk4 mérite d’être reconsidérée…

  7. Étant l’heureux (très) propriétaire d’un binôme 6D-24-70 f4 de retour d’un voyage dans le Cameroun profond ( ça aide quand ta compagne en est originaire) je confirme que les résultats étaient au delà de mes attentes.

     

  8. Bonjour. Oui le 6D (comme le Nikon D750, qui est à mon avis le seul équivalent sur le marché) est un boîtier permettant une qualité d’image énoooorme. En fait à partir de 18-24 mpix vous pouvez envisager,  avec un RAW bien traité comme condition sine qua non, des tirages dépassant le mètre en haute définition. C’est le paradoxe apparent du numérique. Au delà de 24 mpix on profite d’une définition confortable pour certains traitements mais il est possible de s’en passer, même pour une belle exposition…

    Concernant le 5DS et le 5DS-R, j’ai remarqué sur des RAW (qui ne sont pas les miens, je les ai trouvés sur internet, parfois difficilement) que l’absence de filtre passe-bas peut accentuer la différence de piqué entre le centre et les les bords d’une optique. J’avais déjà constaté ce phénomène avec le D7000 d’un ami. Avec 50 mpix le défaut est exacerbé. L’absence de filtre n’est donc pas la panacée. Attention aux optiques à mettre dessus: il peut y avoir nombre de mauvaises surprises. J’attends avec impatience l’avis de JFV sur ce critère. Pour un zoom trans-standard je choisirais aussi le 24-70 f/4 plutôt que le 24-105 f/4. J’ai eu une expérience très mitigée avec ce dernier, que j’ai échangé pour un 16-35 f/4  qui couvre 90% de  mes besoins.

    Le 24-70 f/2.8 est clairement un cran au-dessus du 24-70 f/4 pour exploiter les 50 mpix mais le tarif…

    La combinaison 5DS+24-70 f/4 me paraît très pertinente en voyage (pas le 5DS-R donc), surtout complétée avec un 100m f/2.

    J’envisage à court terme de passer au 5DS (noir et blanc « oblige ») afin de permettre une deuxième vie en occasion à mon 6D.

  9. Bonjour,

    Je vais commenter car ce là fait plus de 30 ans que je fais de la photos et j’ai commencé à 14 ans  en récupérant un Minolta 24-36 puis un Canon.

    J’ai arrête quelques années puis repris avec un Canon G7 couplé avec un Canon 50D très déçu par le g7 taille du capteur 1/3 de pouce  à suivi un 7D perso + un 1ds mk2 boulot (Photo de maquette architecte )

    L’utilisation du 1ds ma remis en route réellement avec la photo car je retrouvais les sensations du 24/36 qui on un je ne sais quoi de plus.

    Donc j’ai profitais d’une belle opportunité pour acheter un 1ds MK3 sois disant défaillant qui après un petit passage chez Canon à retrouvé une seconde jeunesse et là que de belles aventures avec cet belle machine sauf que j’ai une connaissance qui me demande si son 5D3 me plairai je craque et du coût la différence de pois et la qualité du capteur  font que je n’utilise plus que le 5D3, je rêvent le 1DS3 pour acheter un 80D en second boîtier. Les objectifs sont actuellement

    un 17-40 F4 L , un 24-70 F4 L un 70-300 L le 100 2.8 L macro mk2 un 35 F2 un 24 1.4 Sigma (mon préféré)

    Les 3 seules choses qui me manque sur le 5D MK3 sont ce que je retrouve en partie  sur le 80D soit: L’écran orientable et l’AF très performant en visée écran  et le GPS que l’on retrouve sur le 7D2 le 6D et le 5d4 car le GPS et ce qui bizarrement me manque le plus car on m’avais prêté un 7d2 et je trouve ça très très pratique  pour les info photos.

    Donc mon chois serait un 6D mk2 qui est annoncé pour juillet

    Car pour 2000 € ça permet très vite d’augmenter sont parc optique si on le compare au coût du 5D4

    Car pour moi un beau boîtier ne compense absolument pas un objectif moyen.

     

     

  10. Si Canon se plante pas, je sens que ce 6DmkII à venir sera un best-seller !

    Le 5DmkIV étant vraiment trop cher pour bcp de monde, et apportant au final peu d’améliorations je trouve. (4K bridée, AF amélioré en vidéo et liveview, 6Mpix de plus…)

    Alors qu’un 6DmkII avec un AF hérité de celui du 5DmkIII, un capteur de techno récente (dynamique améliorée des récents boitiers Canon) et surtout un écran orientable (sur cette gamme Canon osera probablement le mettre), aïe aïe aïe, ça ferait très mal (si pas vendu trop cher évidemment…) !

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.