web analytics

Sony A9 : premier hybride « totalement à la hauteur » ?

52
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le nouvel hybride sportif de Sony, le Sony A9 annoncé aujourd’hui, pourrait être le tout premier hybride « totalement à la hauteur » des boîtiers professionnels de Canon et Nikon…

Ceci par ses performances ébouriffantes et surtout grâce à un viseur n’affichant plus de « black out » (du moins si on en croit l’annonce de Sony)… Il en coûtera tout de même 5300 € boîtier nu et c’est sans compter les objectifs à la hauteur : qui sont eux aussi extrêmement chers chez Sony… Un peu tôt pour que les partisants des hybrides voient la victoire définitive de ce type de boîtiers dans les collimateurs de leurs EVF : on y est pas encore… Mais c’est un vrai début !

Pas le temps ce soir de détailler les caractéristiques, mais vous pouvez déjà en discuter en commentaires. Sony a en tous cas compris un truc : l’avenir est dans le Full Frame et dans le haut de gamme. Il ne faudrait pas que ce soit pour autant : une fuite en avant, vers le toujours plus cher. A retenir en bref :

Cadence ultra rapide jusqu’à 20 im/sec (avec suivi AF) : c’est absolument remarquable, surtout si le buffer est capable de suivre… Ce ne sera utile que pour certaines utilisations spécifiques, mais il faut saluer la performance, obtenue grâce à un capteur de type « stacked » (empilé)… Un dispositif de stockage tampon est intégré directement dans le capteur (empilé dedans). On avait déjà vu ça dans le capteur du Sony RX100 MkV, qui avait en quelque sorte servi de banc d’essai…

Obturateur électronique jusqu’à 1/32.000 sec : c’est l’aboutissement de ce que permet le concept d’appareil hybride. Encore une fois : pas grand monde en aura besoin (déjà 1/8000 sec c’est extrêmement rapide)… Mais si le but est de figer une explosion par exemple… On pourra également travailler face au soleil à de très grande ouverture et de plus longues focales, sans ajouter de filtres ND.

Obturateur électronique totalement silencieux et sans la moindre vibration : autre caractéristique de l’obturateur électronique : le silence absolu et l’absence totale de vibrations… Et là, ça va intéresser du monde (surtout les Nikonistes, largement défavorisés de ce côté là) : par exemple des photographes animaliers.

Prise de vue en continu sans « black out » dans le viseur (voile noir) : apparemment ce n’est que lorsque l’on utilise l’obturateur électronique (et pour cause)… Voilà un des « points noirs », que je n’ai jamais supporté avec les viseurs électroniques, qui pourrait être ainsi éliminé.

Résolution du viseur OLED en légère hausse : 3,686 Mpix : ce n’est pas encore le Pérou, mais on progresse avec ce viseur déjà vu ailleurs… Une fréquence de 120 im/sec et un viseur OLED plus défini que le traditionnel 2,36 Mpix : on verra ce qu’il en est.

693 collimateurs AF sur 93% du cadre : record battu, mais là j’ai quand même quelques doutes sur leur utilité réelle… Quand à une couverture aussi large, j’espère qu’il est possible de la réduire car dans de nombreuses circonstances ce sera plutôt gênant qu’utile. Un Joystick AF fait (enfin) son apparition. Ainsi que le pilotage des collimateurs AF, par toucher sur l’écran tactile.

Stabilisation 5 axes : voilà ce qui manquait aux premières générations de Sony A7 (et qui manque toujours chez Fuji)… C’est la cerise sur le gâteau, qui achève de faire de ce modèle une « impressionnante bête de course » !

Capteur « rétro éclairé » de 24 Mpix (100 à 51.200 ISO) : résolution raisonnable, pour plus de rapidité et meilleur potentiel d’exposition en haute sensibilité (de 50 ISO, jusqu’à 204.000 ISO en position étendue)… Avec possibilité d’enregistrer en RAW 14 bits « non compressé », à la cadence maximum de 12 im/sec avec suivi AF (dans cette configuration).

Vidéo 4K sans « crop » de focale : voilà qui est plus simple…

Avec tout ça : je dirais que Nikon va commencer à avoir des sueurs froides en 2017… Même si en 2017 Sony est toujours très loin de rivaliser avec les deux leaders, question gamme optique. Notamment lorsqu’il s’agira de trouver les optiques nécessaires pour exploiter un tel boîtier.

Parmi les « petits détails » qui faisaient que Sony était encore loin de rivaliser avec les deux leaders du marché, il y avait beaucoup de petites choses… Par exemple (c’est un détail mais il a son importance) : l’absence d’un menu configurable. Pas trop tôt : Sony le propose enfin…

Etonnement, il manquait aussi aux A7 un Joystick de pilotage des collimateurs AF comme sur les Canon : et boum ! Le voilà enfin…

Il manquait aussi à ses prédécesseur A7, des « doubles lecteurs de cartes » : c’est enfin réparé ici… Mais toujours pas de flash intégré.

Et pour palier au (relativement gros) problème d’autonomie qui caractérise les hybrides (sa nouvelle batterie est seulement donné pour 480 photos ce qui est peu), une « poignée grip » accueillant deux batteries est disponible. Un achat indispensable pour un professionnel (accompagné d’une série de batteries de secours et un chargeur multiple couteux), qui rapprochera un peu plus le prix total du A9… de celui des deux reflex pro de Nikon et Canon.

Oui, car détail qui « tâche » : le chargeur de batterie n’est pas fourni en standard, à 5300 € le boitier nu ? Sony connait-il si peu les professionnels, pour imaginer qu’ils vont accepter de charger leur A9 en le branchant sur un port USB ? C’est ridicule… A part cette faute de goût inexplicable, sacré bestiole ce A9 !

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

52 commentaires

      • Heureusement, Sigma propose de bien belles (et bonnes !) optiques. C’est pourquoi les deux derniers objectifs achetés pour mon D810 sont des Sigma. Si je switch, je perdrai bcp moins (un passage au SAV et hop, compatible Sony).

        • Pas aussi simple que ça ! Le passage de Nikon à Canon est facile (car même tirage optique sur un Full Frame reflex)… direction de SAV pour une modification.

          Mais pour passer sur un hybride Sony full frame, il faut utiliser une bague d’adaptation (car la distance de la ballonnette au capteur est différente que sur un reflex… Donc pas de modification en SAV !

  1. Pas mal de choses à noter :

    Sur l’autonomie :

    La norme CIPA parle de 650 vues, sans grip. Les premiers retours de photographes qui ont bossé sur le terrain avec l’A9 parlent d’une autonomie largement supérieure (facilement 1000 photos), donc techniquement on approcherait d’un reflex non monobloc. Avec le grip, probable qu’il tienne la route contre un monobloc.

    Du coup, c’est le premier mirrorless qui n’a pas une autonomie trop faible, voire franchement comparable à un DSRL : excellente nouvelle.

    Pour le viseur :

    Pas de blackout, est-ce qu’il y a besoin de préciser en quoi ça en fait une tuerie pour toutes les disciplines en photo d’action ? A voir sur le terrain ce qu’il en est.

    Sur ce point, les reflex ne pourront pas rivaliser, hein… y’a pas que les mirrorless qui ont un blackout.

    Autofocus, buffer, performances :

    L’AF a l’air complètement nouveau et franchement supérieur aux autres Sony, d’après les testeurs de prototypes. Je pense qu’il va falloir attendre de voir comment il se comporte face aux D5/D500/1Dx II qui restent les patrons. Mais la détection de visage/œil chez Sony est paraît-il bluffante, alors avec cette densité de collimateurs, si le tracking tient la route ça peut être un must-have pour photographier des humains. (Même en sportif.)

    Pour le prix :

    Moins cher qu’un D5/1Dx II (et pas qu’un peu, ça compense le prix des optiques, même si le 24-70 VR Nikon est pas moins cher que le GM Sony, et le Canon n’est pas stabilisé, ce qui peut gêner), ça peut faire mal par contre vs les autres boîtiers FF. Mais certaines améliorations (pas de blackout, et surtout autonomie) peuvent être transposées sur les boîtiers plus abordables.

    Pour les optiques :

    Sony c’est cher. Mais bon, leur gamme de fixe HDG est excellente (le 55 1.8 et le 50 1.4 tabassent, le 85 1.4 est très bon aussi, le 100 STM est unique en son genre, le 35mm et le 28/21mm sont compacts et atypiques, les zooms GM sont superbes (le 70-200 a le bon goût d’avoir le meilleur grossissement de tous les zooms de sa catégorie : x0.25), etc.). Rajoute à ça la bague Canon vers Sony proposée par Sigma, et tu as toute l’offre optique de Sigma chez eux !

    Après quand tu as le budget pour un boîtier à 5000€, tu ne radines pas sur les optiques non plus. Quelle que soit la marque.

    Le seul défaut actuel que je lui vois, c’est pour les pro dans les stades : pas de 400/500/600/800mm. Même s’il existe des bagues, ça sera quand même pas pareil qu’une optique native.

    Pour la vidéo :

    Canon et Nikon sont hors jeu. Le GH5 n’a qu’à bien se tenir (même s’il est considérablement moins cher, il est du coup moins polyvalent par rapport au Sony).

     

     

    En définitive : premier mirrorless qui me donnerait envie de switcher et quitter le monde du reflex. Mais encore un peu cher, hélas. Je n’espère qu’une chose, une réponse solide de Nikon, avec un D5X en monobloc et un successeur au D700, à base d’un corps de D500 avec un capteur de D5. (Qui deviendrait instantanément un must-have.)

    Après, tu sais, ça fait mal à Nikon, mais ça fait aussi très mal à Canon, cette annonce. Parce que les bagues Canon vers Sony sont nettement plus abouties, et donc le switch n’en sera que plus facile et peu coûteux !
    Là Sony prend virtuellement une grosse avance et attaque de front Canikon, c’est osé, mais bien réussi.

    • Sur l’Olympus EM-D O-M1, j’ai pu doubler l’autonomie théorique…

      Comme on le fait sur un reflex, avec quelques bonne pratiques.

      Donc la différence restera un gouffre, même avec le grip… Pas trop grave : il faudra acheter plus de batteries. Mais embêtant en voyage (temps de recharge pénible)

      • Sony a pensé à toi, ils proposent un bidule pour recharger 4 batteries en simultané, idéal en voyage ! (Et ça, Canikon ne le proposent pas encore.)

        Du coup, ça devient franchement vivable, les mirrorless, là. ENFIN !

        • De longue date il existait un chargeur double Canon (pour BP511)… je l’utilisais à une époque (avant que l’on change de modèle de batterie).

          J’ai deux chargeurs séparés, c’est bien mieux qu’un seul !

          Car le premier risque en voyage : c’est d’oublier le chargeur dans un coin de la chambre d’hôtel ou dans la salle de bain (si il n’y a pas assez de prises). Le risque de panne du chargeur est minime mais ne peut être écarté (pour ça que j’en ai deux : idem pour le chargeur du Mac)

          C’est pour ça que j’ai aussi une multiprise (4 ou 5 prises) toujours avec moi (pour éviter de brancher des truc trop loin et trop éparpillés)…

    • Oui, mais bof… tout ça n’est qu’une liste incroyable de caractéristique.

      On verra si les photographes pro « aiment » bosser avec un boitier comme ça et avec la gamme optique Sony. C’est pas gagné quand même !

      La bonne nouvelle : c’est que ça va relancer la compétition (vu que Nikon dormait un peu, c’était devenu trop facile pour Canon)…

    • « Du coup, c’est le premier mirrorless qui n’a pas une autonomie trop faible, voire franchement comparable à un DSRL »

      C’est inexact, le 1er c’est le Panasonic G80, avec son optimisation d’autonomie révolutionnaire, qui passe l’autonomie à 900 vues. (sans le grip, vendu en option)

      En effet Sony frappe un grand coup avec ce boitier ! Mais il lui manque encore quelques optiques sport/animalier pour vraiment séduire ces derniers (déjà bien équipés…). Ca doit cogiter dur chez Canon et Nikon là… :)

      • Oui, mais je suppose que chez canon (pas certain chez Nikon), on travaille déjà depuis quelques temps sur des technologie équivalentes…

        Simplement ils n’avaient aucune raison de précipiter la commercialisation de nouvelles technologies (comme l’obturateur électronique) en l’absence de concurrence crédible (qui était inexistante avant ce boitier Sony A9)…

        L’arrivé de Sony sur ce type de boîtier devrait forcer les leaders à évoluer plus vite.

        Et c’est très, très bien… Croyez bien que je suis le premier à m’en réjouir !

        Même si je considère que pas grand monde ne switcher vers ce nouveau boitier dans l’immédiat (seuls de nouveau photographes débutant un nouvel équipement se tourneront vers ce Sony A9 je suppose)…

        Si la même chose pouvait arriver pour les logiciels de catalogage : cela forcerait Adobe à faire évoluer Lightroom…

        • Tous les pros qui n’ont pas besoin d’un AF de course et/ou qui ont besoin d’un silence de fonctionnement total iront regarder de plus près cet A9. J’en connais (photographe de plateau), et avec une bague comme celle de Sigma (qui rend l’AF totalement fonctionnel sur les A depuis la monture Canon) tous les jours ça passe.

          A mon avis, la simple existence de bagues plus modernes de Canon vers Sony que celles de Nikon vers Sony peut faire pas mal de tort à Canon dans les prochaines années, surtout avec le côté très pétard mouillé du 5D mark IV. (Même si bon on attend encore le D820.)

  2. En voila une bonne nouvelle…….si les essais « terrain » sont concluants car ce n’est pas la première fois que Sony prpose un boitier visant , disons les experts car les pros ou les experts j’ai du mal à faire le distingo.

    Hélas jusque là il c’est avré que c’était comme en amour…..il y à les déclarations…..et il y à les preuves….et c’est les preuves qui influencent  les achats surtout à ces prix , tout en sachant que dans 8 à 12 mois « le prix de la rue » sera « raisonable » en particulier pour la vente en ligne.

    Quand au problème des objectifs dispo…..

    Dans l’imédiat il n’y à pas plétore mais si le joujou est avéré bon…il est  probable que des façonniers comme Sigma ou Tokina sauront réagir rapidement (disons entre 12 à 18 mois) en adaptant leurs optiques aux contraintes techniques de ces boitiers « prometeurs »

    Bref si tout cela se révèle concluant… pour la phto de spectacle ou de sport…moi je suis preneur…

    Quand à Canon ou Nikon……condoléances!!!!!

    Mais que fait la police……Hein…?

      • D’une, ils ont annoncé bosser sur des optiques natives pour Sony Alpha.

        De deux, ils ont annoncé une bague pour leurs optiques Sigma en monture Canon et une compatibilité totale, le tout pour les Sony Alpha. Sigma considère plus que sérieusement les Sony Alpha, en fait…

        • Pourquoi ne proposent-ils pas directement une version en monture Sony alors ?

          Pour toutes leurs dernières annonces…

          Il y a les paroles et les promesses… qui n’engagent que ceux qui les croient !
          Et il y a les faits : qui disent quelques chose (de contradictoire avec les paroles).

          Pour le moment je n’en tiens aux faits : et à ce que l’on trouve en boutiques ! Toutes ces optiques Sigma qui depuis 2 ans « font l’actu » : elles n’existent pas (encore) en monture Sony… Malheureusement !

          • Pourquoi ne font-ils pas une version en monture Sony ? Tu as déjà entendu parler du tirage optique ?

            Comme sur Canon et Nikon (et Pentax) les tirages optiques sont proches (à cause de la cage reflex), tu peux envisager avoir une conception commune. Avec un mirrorless, le tirage est nettement plus faible, et du coup tu ne peux plus concevoir des optiques du même style, c’est juste pas possible.

            Alors la bague, vu que c’est estampillé Sigma, on peut escompter des performances identiques à ce qui existe chez Canon.

             

            Pour ce qui est de l’annonce de Sigma de bosser sur du Sony, déjà ils ont sorti d’excellentes focales fixes bon marché en monture Sony (un 19, un 30 et un 60, estampillés Art) pour APSC, et ensuite pour le FF l’annonce est très récente, et tu ne sors pas une optique nouvelle en trois mois. Personne ne fait ça.

             

            Mais Sony a déjà accès au reste de la gamme Art. Pas franchement compact, mais néanmoins tu reconnaîtras que ça fait une batterie d’optiques pas trop chères et exceptionnelles en qualité d’image (et comme la MAP est sur capteur, y’a pas de problème de front/back focus).

            • Oui, bien entendu… je n’ai pas oublié le « tirage »

              Mais comme ils ont déjà une bague d’adaptation, ils pourraient donc faire une version directement compatible Sony… Simplement en intégrant au fut une « sorte de bague intégrée » (dit autrement en adaptant et en allongeant l’optique pour qu’elle soit à la bonne distance).

              Ou alors c’est qu’ils se sont dit qu’il fallait mieux vendre des version Canon… d’abord !

              Pour ensuite vendre (aussi) des bagues d’adaptation à ceux qui voudraient switcher vers Sony (dans le doute, c’est plus raisonnable après tout)…

               

              • Pourquoi intégrer directement une bague quand tu peux utiliser plusieurs fois la même bague ? Pour le coup, c’est une économie pour tout le monde, et ça a le mérite de permettre d’être à cheval sur deux systèmes sans trop de pertes.

                Et ça rend les optiques plus polyvalentes.

      • Entretien avec Kazuto Yamaki, CEO de Sigma :
        You now make a mount adapter for Sony E-mount, but are you planning native support for the Sony E-mount in the future?
         Yes, that’s our plan. Our plan is to develop full-frame lenses for Sony E mount, and in the future we will have more E mount lenses. But it takes time. Normally it takes about two years to develop one lens, sometimes three. So even if I start the process now, the lens might come out in two years time.
        https://www.dpreview.com/interviews/9146806951/cp-2017-sigma-interview-we-ve-learned-that-some-customers-require-exceptional-lens-performance

        https://www.focus-numerique.com/news/rencontre-avec-m-kazuto-yamaki-pdg-de-sigma-19585.html
         

        • Oui, ben pendant ce temps là, la physionomie du marché aura changé…
          Ce qui compte c’est la dispo immédiatement maintenant…

          Dans 2 ou 3 ans, le successeur de l’EOS 1Dx MkII sera peut-être arrivé… ET peut-être équipé d’un obturateur électronique lui aussi !

          Et peut-être tout aura changé par ailleurs…

          Canon, ou Nikon auront sorti eux aussi un Sony A9 avec ce genre de caractéristiques ?

          D2 ou 3 ans : c’est très loin…

          • Depuis 2-3 ans, la physio côté marché CANON n’a pas beaucoup changé. Canon 6D est sorti il y a plus de 4 ans, avec un prix qui n’a trop diminué, pas de signe de son remplaçant. Canon 5D markIV est sorti avec une grosse inflation des prix…Il y a bien le 5DS, mais ils ne sont pas les seuls sur ce créneau.

            Mon avis est que les Reflex sont à maturité et en même temps limité technologiquement par la présence d’un miroir.

            J’ai été frappé d’écouter les claquements assourdissants des reflex en mode mitraille lors des conférences des candidats à la présidentielle.

        • Selon M. Kazuto Yamaki, l’objectif le plus intéressant l’année dernière est le Sony G Master FE 70-200 mm f/2,8 OSS. « Ils ont utilisé dessus une technologie spéciale au niveau de la mise au point. Compte tenu du fait qu’elle est conçue à la fois pour la photo et la vidéo, ils ont utilisé deux éléments de mise au point : l’un à l’avant et le second à l’arrière. C’est une technologie connue, mais ils l’ont implémentée sur un « gros » objectif. C’est très intéressant. »

          • Oui, j’avais lu ça…

            Mais pourtant : pas grand monde ne va acheter cet objectif…

            Pour un ou deux exemplaires de ces objectifs Sony FE 70-200 mm f/2,8 OSS vendu…
            Canon va vendre 20 à 30 exemplaires de son propre modèle (celui de 2012)…
            Nikon va en vendre 10 ou 20 du nouveau modèle peut-être (celui à 3000 €)
            ET 10 à 20 exemplaires de l’ancien modèle
            Tamron, va vendre 10 à 20 de son nouveau modèle (ou peut-être plus : car il est excellent et pas cher)
            Sigma ve vendre aussi son ancien modèle : peut-être une dizaine ?

            Ah, j’aimerais être une petite souris pour vérifier ces hypothèses… Mais c’est l’idée que je me fais du marché !

  3. Sigma à déjà annoncé des objectifs spécifiques au FF Sony (et non une adaptation de monture). Les premiers, en-cours de développement depuis 2016, sortiront dans 2 ans je crois.

  4. Sony a fait plutôt fort dans cette annonce.

    On se demande si ça ne va pas tuer la gamme Sony à monture A. Elle ne présente plus vraiment d’interêt si la gamme E évolue si bien…

  5. N’oublions pas quand même que le marché des appareils photo à 5000€ (et +) ne touche que peu de monde, et en tout cas, pas le grand public.

    Le succès de Canon  repose entre autre sur sa capacité à inonder le marché des amateurs et avertis avec des reflex APSC entrée et milieu de gamme « pas » chers, et FF entrée de gamme (6D) avec un parc optiques où on trouve un 50mm à 125€ ou un 85mm à 380€.

    Ce nouveau Sony est certes une bombe technologique mais il restera une vitrine excessivement chère voire inaccessible pour le plus grand nombre d’entre nous, tout comme le sont le D5 et le 1DX mk II.

    • Le succès de Canon  repose entre autre sur sa capacité à inonder le marché des amateurs et avertis avec des reflex APSC entrée et milieu de gamme « pas » chers, et FF entrée de gamme (6D) avec un parc optiques où on trouve un 50mm à 125€ ou un 85mm à 380€.

      Effectivement, ça demeure assez difficile de s’équiper à prix raisonnable chez Sony. D’autant plus que le marché de l’occasion n’est pas très développé relativement aux marques plus anciennes. Sans parler qu’il y a aussi toujours des trous béants dans la gamme APS-C (comme l’incompréhensible absence d’un zoom standard grande ouverture). Mais bon, j’imagine que la stratégie est ici de ne pas rendre trop intéressant le matériel plus économique pour pousser vers le FF, beaucoup plus rentable…

      • Le problème de Sony : ils parviennent à faire des percée technologiques intéressantes, mais très spécifiques…

        Et ne parviennent pas à proposer des produits convainquant pour la masse des photographes experts et intermédiaires… le coeur du marché.

        Je ne sais trop ou ça va les mener : si ils ne se concentrent que sur le très haut de gamme jamais ils ne détrôneront Canon (car vu du point de vue des photographes amateurs et experts : c’est un peu une opération de marketing et de communication ce Sony A9 à 5300 € qu’ils n’achèteront jamais)…

        • Un autre ancien pb de Sony (mais qui touche moins les appareils photos) :

          Ils conçoivent un produit à partir de zéro. Dans le lot, il y a de très bonne idées très novatrices. Ensuite, il font une nouvelle version du produit, mais, ils recommencent à partir de zéro et ignorent les anciennes idées (mais en font de nouvelles). Sony ne capitalisait pas sur ses propres idées.

  6. Je l’avais prédit il n’y a pas si longtemps,

    Vu la puissance financière de Sony, Nikon et à un degré moindre Canon ne peuvent pas lutter, ce sont des nains comparer à Sony, si il n’y doit qu’en rester qu’un…

  7. Je vois ce boitier surtout comme une intéressante vitrine technologique. Ça donne un avant goût des améliorations et innovations technologiques qui pourraient se retrouver dans les prochains A7 ou A6xxx. Il ne fait aucun doute que le viseur de l’A9 et la techno sans blackout se retrouveront tôt ou tard dans ces lignes de produits.

    • Le viseur est probablement fabriqué par Epson : ils se retrouvera rapidement dans tous les compacts experts… et dans les Canon EOS M5.

      L’obturateur électronique (qui permet la visée sans interruption), ne devrait pas être si difficile à généraliser, lui non plus.

      Ce n’est pas une technologie « couteuse » je suppose…

      • Ça n’est pas grâce au viseur qu’il n’y a pas de blackout, mais grâce au capteur stacked (qui permet de lire très rapidement l’information sur le capteur, et donc de ne pas interrompre la visée trop longtemps). Et ça, c’est une spécificité Sony, qui pour le coup ils l’ont précisé n’est pas destinée à être vendue aux constructeurs tiers (si si, tu te rappelles, l’interview de Sony où ils annonçaient qu’ils ne vendraient plus leurs meilleurs capteurs aux autres constructeurs et les garderaient pour eux !).

        Donc si si, c’est tout sauf facile à généraliser, et ça coûte une blinde pour le moment et c’est uniquement destiné à Sony.

        L’obturateur (grâce au capteur stacked) a deux vertus : un obtu électronique avec moins de rolling shutter et de distorsion (pour les mouvements rapides), et le blackout moindre. C’est vraiment un pas technologique assez important qui vient d’être franchi pour les mirrorless, aujourd’hui.

         

        Après, peut-être que Canon a prévu une contre-attaque, mais s’ils n’ont pas déjà mis le paquet dessus, ça leur prendra quelques années avant de reprendre la main.

          • C’est ambigu. Tu en parles comme si c’était la technologie du viseur Epson qui permettait d’avoir une visée sans blackout.

            Alors qu’Epson n’a rien à voir là-dedans, c’est le capteur qui permet ce fait. Et donc tu peux équiper tous les mirrorless Canon/Olympus/Pana que tu veux, s’ils n’ont pas de fullstacked ils pourront pas avoir zéro blackout.

            • Mais non : ce n’est pas du tout ambigu ! ! ! C’est juste toi, qui a lu trop vite et en diagonale…

              Les deux n’ont absolument rien à voire :

              D’abord, je parle du viseur Epson, d’une part… pour dire qu’il sera le « viseur standard dans quelques mois ». ET qu’on le trouvera partout…

              Et ensuite d’autre chose : la visée sans black out grâce à l’obturateur électronique (ce qui est peut-être un peu plus difficile à fabriquer, mais Canon est capable de fabriquer ses propres capteurs et finiront bien par fabriquer quelque chose comme ça… Ils ont démontré qu’ils pouvaient régler ce problème d’AF sur capteur assez brillaient avec le Dual Pixel d’ailleurs).

              ET je me cite :

              « Le viseur est probablement fabriqué par Epson : il se retrouvera rapidement dans tous les compacts experts… et dans les Canon EOS M5.

              L’obturateur électronique (qui permet la visée sans interruption), ne devrait pas être si difficile à généraliser, lui non plus. »

              • Oula je fatigue, tu as raison.

                A voir comment il sera généralisé. Hormis Canon, tout le monde se fournit chez Sony, et Sony a bien annoncé que la concurrence pouvait se brosser concernant les capteurs les plus spécifiques. A voir si Canon sort un truc (mais bon hormis le dual pixel ils ont cinq ans de retard techno sur Sony donc l’obtu c’pas pour de suite).

                • 5 ans de retard sur les capteurs ? Ils n’ont pas mis 5 ans à développer le Dual Pixel je crois…

                  De l’autre côté Sony à 10 ans de retard question parc d’objectif…

                  En admettant l’idée que les photographes acceptent d’utiliser des bagues d’adaptation pour monter des objectifs Canon sur les boîtiers Sony : cela ne se fera pas très vite d’une part… (il faudra 2 ou 3 ans pour que l’idée se généralise)

                  Et il y aura toujours des gens qui se méfieront de ce principe (j’en fais partie d’ailleurs)

                  Bref : la photo c’est 50% de boitier et capteur

                  Mais aussi 50% de gamme d’objectifs…

                  Et je crois qu’il sera plus facile pour Canon de développer des boîtiers similaires à ce A9… qu’à Sony de développer une gamme optique concurrentielle… (tout ça en conservant un prix de vente compétitif bien entendu).

                  Il a déjà fallu 5 ans à Sony pour « imiter » et égaler (éventuellement) l’ergonomie des reflex Canon… Ce A9 constitue apparement un progrès de ce côté.

                  Tout ça est très bien et va continuer à aiguiller Canon (et Nikon aussi espérons-le)…

  8. Je ne suis pas la cible, clairement, mais force est de reconnaître que cette fiche technique est impressionnante. Et il est claire que Sony s’attaque à Nikon en ce moment en terme de marché et profite de sa relative faiblesse pour enfoncer le clou. Ca sent de plus en plus l’OPA agressive. Mais je m’égare, enfin j’espère.

    Quoiqu’il en soit, on les voit encore mal s’en prendre à Canon de front sur ce terrain (même si c’est timidement l’idée là).

    Je ne connais pas bien le marché des pros visé ici (a priori, les photographes de sports), mais il me semble quand même qu’ils sont très attachés à leur viseur optique et à leur focales extrêmes. C’est probablement sur ces points que Sony va devoir le plus convaincre, à mon avis, les autres specs de l’appareil étant vraisemblablement à la hauteur.

    On attend les tests avec impatience.

    Merci pour l’article qui met bien avant les points essentiels.

  9. C’est clair que Sony est encore très loin de Canon mais déjà bien meilleur que Nikon…

    Plus sérieusement, les Sony sont bien, mais souvent pas au niveau de leur fiche technique… attendons de voir.

    • Oui, il ne faut pas trop s’emballer ! ! !

      Mais il y a eu un progrès énorme chez Sony, depuis la toute première génération de Sony A7 (qui n’était pas très convainquant, ni au niveau de l’ergonomie, ni au niveau de la visée, ni même au niveau des caractéristiques…)

      Le Sony A9 sera un « tournant » : je suis le premier à le reconnaitre…

  10. Pingback: The Sony a9 Is a Sports Camera Without Sports Lenses - photoetmac.com

  11. Hello à tous, toutes,

    Sur le papier c’est assez alléchant, après au niveau du prix, je préfère partir sur un moyen format à la Fuji, car dans mon cas, le sport et les animaux je m’en cogne.

    Je pense que Sony est sur la bonne voie, toutefois, le niveau de la batterie me dérange encore un peu et je suis curieux de voir quel équilibre il a dans la main avec de belle focales fixes bien lourdes. J’aime avoir une bonne prise en main et des boutons dédiés qui tombent sous la main.

    Après je dois reconnaitre qu’avoir un autofocus de compétition, une bonne gestion des hauts ISO et un silence de fonctionnement total, en mariage c’est du MUST HAVE.

    Je pense que la génération après celui-ci, surtout si le viseur, la gamme optique et l’autonomie grandi encore, sera surement pas loin de rivaliser avec Canikon.

    Après, ça reste un boitier.

  12. Pourquoi faudrait-il que Canon reste numéro 1 (ou Nikon) que se soit chez les pros, les experts ou le grand public, c’est figé dans le marbre ??

    Plus sérieusement, dans n’importe quel économie il y a toujours eu un numero 1 qui plus tard à laisser sa place à un autre et ainsi de suite (regarder Kodak)

    Je mets ma main à couper que d’ici moins de 10ans, Sony est numero 1 partout car ils ont les moyens financiers que n’ont pas les autres de créer sans cesse des nouveautés interréssantes (je pense que sur les dernières années ce sont eux qui ont sortie le plus de choses en  photos) que se soit parc optiques, service Pro et tout le reste…

    Canon et Nikon sont encré dans l’imaginaire des gens comme ultra spécialiste de la photo et que personne ne peut mieux faire, laissez moi rire, regardez ce qui s’est passé avec Minolta (disparu) Pentax moins de 2% de pdm, Olympus et Fuji très discret (niveau pro) Nikon maintenant très mal en point mais qui se maintient avec ses 30% de pdm et Canon toujours fringant mais pour combien de temps.

    La roue tourne et personne ne peut l’empêcher, mais bon c’est pas très grave tout ça, que se soit avec X,Y ou Z on continuera de faire des photos.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.