web analytics

Il y a 10 ans sortait Adobe Lightroom 1.0

9
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Précédé d’une longue période de Beta publique (depuis le 9 janvier 2006), Adobe nous proposait Lightroom 1.0, le 19 février 2007 :  il y a exactement 10 ans aujourd’hui !

Pour retrouver l’aspect du logiciel à cette époque… et vous souvenir de cette époque « héroïque », ou les débats enflammés Aperture / Lightroom allaient bon train, vous pouvez revisiter quelques articles que j’avais écrit à l’époque : page 30 de notre catégorie Lightroom… Dix ans déjà ! Je donnerais cher pour savoir ce que l’on dira de nos débats Canon / Nikon… dans 10 ans.

Rappelez-vous que j’avais prédit que Lightroom prendrait définitivement l’avantage sur Aperture. Et que j’avais même fortement déconseillé aux photographes de s’investir sur ce dernier (auquel je ne croyais pas), qui risquait de leur faire perdre beaucoup de temps un jour. Mais j’étais en dessous de la vérité, comme vous le savez…

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

9 commentaires

  1. A l’époque (2009) j’ai testé les deux logiciels et je n’ai pas aimé Lightroom…un peu austère.

    Aperture était quand même plus complet et plus pratique pour les utilisateurs de Mac.

    Mais comment pouvais je imaginer que, au fil des années, Apple allait se transformer en vendeur de téléphone ….et nous faire la mauvaise farce que l’on connaît.

      • Aperture c’était une logique différente et seul un expert pouvait réellement faire une comparaison avec un autre logiciel.

        Mais une chose est certaine, je ne regrette pas un seul instant d’être passé sous Lightroom, je suis largement gagnant sur mon flux de travail.

        • Oui, un expert pouvait dire par exemple, que au niveau du développement, les choix colorimétriques par défaut étaient meilleurs sur Aperture, que sur le Lightroom de l’époque…

          Mais par la suite Lightroom a corrigé le tir… Même si il faut parfois personnaliser un peu le développement par défaut… (c’est assez facile à automatiser, sauf pour les débutants qui ontun peu de mal à automatiser ça, malheureusement).

          Par contre pour le Flux de travail : Aperture partait battu dès le début… Et ils n’ont jamais su améliorer ça suffisamment. Ce qui a conduit à l’abandon d’Aperture, par beaucoup de photographes.

          On peut dire que le succès de l’iPhone, a conduit Apple à se désengager de pas mal d’autres projets.

          C’est bien l’iPhone qui a tué Aperture, davantage que Lightroom…

    • J’ai convaincu pas mal de photographes pro de l’abandonner ! Dont certains tres connus, que j’ai formé à Lightroom…

      Et même un, qui était sponsorisé par Apple ;-)

      Qui faisait de la promo pour Aperture officiellement (mais utilisait secrètement Lightroom) ! ! !  Et oui…

  2. J’ai détesté Lightroom lors des phases Beta. J’utilisais alors Capture One et encore un peu plus Rawshooter
    Mais à force d’insister, de le réinstaller, d’essayer de comprendre sa logique, sa manière d’importer les photos, de les traiter et de les exporter, je suis tombé sous son charme.
    Il offre un flux de travail fluide, logique. Il n’est pas devenu le leader pour rien.

    Adopté dès la version 1.0. Les autres logiciels ayant été mis en retraite anticipé.

    Seul regret, les numéros de versions s’enchaînent mais les améliorations (nouveaux outils) restent au final assez faibles.

    Reste maintenant à accepter la politique (arnaque) Creative Cloud mise en place par Adobe…
    Chut ! Capture One est revenu toquer à ma porte mais ne m’a pas encore convaincu…

  3. Je me rappelle aussi mes débuts au format RAW. J’avais commencé avec DPP et puis, j’ai testé  LR 1. Première impression : un look et un design intéressants mais un derawtiseur qui jaunissait mes teintes !? Les outils étaient plus précis que DPP mais je trouvais la qualité du moteur RAW un ton en dessous. Puis est arrivé LR2, la révélation ! Depuis cette version, je n’ai jamais trouvé mieux !

  4. Ah oui, je me souviens aussi, j’ai commencé par la béta (je me méfiais déjà d’Apple qui m’avait déjà abandonné pas mal de logiciels).
    Et grace à la béta, j’ai eu un tarif réduit qui m’a permis d’acheter la LR1 dont j’ai suivi les mises à jour.

    Me suis débrouillé un peu au pif à l’époque (avec un vieux Powershot G5 qui est mort). Jusqu’à un moment ou j’ai découvert des tas de chose dans deux salons de la photographie avec un démonstrateur qui s’appelait Jean-François Vibert.
    Depuis, j’évolue un peu chaque année, il y a toujours plus à découvrir.

    J’avais surtout apprécié le passage du 3 au 4 (je crois) quand les fonctionnements des curseurs de réglage de luminosité ont été modifié.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.