web analytics

« Nikon Extraordinary Loss » et annulation des Nikon DL

140
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Cela fait quelques années que je suis très inquiet pour Nikon qui (selon moi et selon d’autres), peine un peu plus chaque année à prendre les bonnes décisions ». Nikon multiplie les erreurs statégiques, par exemple le choix du capteur 1 pouce pour la ligne d’hybrides Nikon One.

Ou l’énergie mise à concevoir un inutile Nikon DF qui n’aura intéresse que quelques « photographes séniors » un peu dépassés par la technologie… Non pas que ce marché ne soit pas considérable (et respectable : je précise immédiatement que nous apprécions et respectons nos amis photographes les plus âgés) : mais le Nikon DF et son ergonomie complexe, n’était absolument pas « LA » bonne réponse aux questions posées par les photographes séniors : Pourquoi le Nikon DF est-il… pathétique ? , Ou en est le Nikon Df trois ans après ?

C’est plutôt Fuji qui a fait mouche chez nos anciens, en promettant – à tord – qu’il n’était plus nécessaire de shooter en RAW puisque leur JPEG était tellement bon. Même tout si cela se discute  : Un problème avec les fichiers JPEG et RAW de Fuji ? )…….

On peut encore citer l’affaire des poussières du D600 (Taches du Nikon D600 : réparation gratuite hors garantie). L’absence d’un excellent 24-70 mm f/4 stabilisé compact, pas trop cher et léger (comme celui de Canon sorti en 2012)… Ou l’abandon de Nikon Capture NX (Nikon Capture NX, remplacé par Nikon Capture NX-D) et l’absence de proposition d’un logiciel complet et crédible… Sans parler de l’absence (plus que troublante) de progrès du côté de la colorimétrie (Réparez la colorimétrie défaillante de vos Nikon), etc…

On peut dire aussi que les utilisateurs de Nikon (et spécifiquement de reflex Nikon) ont « globalement vieilli »… Et il me semble ( ? ) que Nikon a peut-être plus de mal à recruter chez les jeunes photographes que ses concurrents : Canon, Sony, Panasonic ou Olympus et même Fuji qui réussi l’exploit d’attirer les plus anciens à la recherche d’appareils au look « moins électroniques », en même temps que pas mal de jeunes hypsters qui rêvent d’un appareil « au look ancien »… (des jeune vieux donc ? Du calme : je plaiiiisante ! )

Nikon a plus ou moins raté le virage de la vidéo, alors que dans le même temps, Canon fait un carton auprès des blogueurs vidéo avec son EOS 80D par exemple (car la plupart d’entre eux n’ont rien à faire de 4K… et si c’est la cas, ils iront alors du côté de Panasonic ou de Sony).

Bref : Nikon va mal et n’innove plus assez. Sauf de temps en temps, comme avec le 300 mm f/4 VR, (mais ces bonnes surprises sont trop rares). On n’est donc pas trop surpris aujourd’hui, d’apprendre l’annonce de pertes importantes (qu’il convient d’attribuer d’abord à leurs activités de semi conducteurs)…

Autre annonce (à laquelle on s’attendait), l’abandon de la ligne des compact haut de gamme Nikon DL. Ils avaient étés retardés à cause d’un problème technique de fabrication ( Le mystère des Nikon DL résolu en 2017 ? )… Ce qui a fait grimper leur coût potentiel de fabrication. Le retard pris face à d’autres offres concurrentes proposées entre temps et les changements survenus en peu de temps dans l’ambiance économique et les intentions d’achat, auront ensuite eu raison de leurs « rentabilité potentielle », devenue trop aléatoire pour que Nikon prenne le risque de les produire. Quel dommage !

« “Everyone involved has worked very hard to develop products with which our customers will be satisfied,” writes Nikon. “However, it has been decided that sales of the DL series will be canceled due to concerns regarding their profitability considering the increase in development costs, and the drop in the number of expected sales due to the slow-down of the market.”

Ce qui semble paralyser Nikon : Steve Jobs l’avait expliqué il y a pas mal de temps (en 1995) ! C’est le marketing qui tue l’intelligence des grandes sociétés et les transforme en dinosaure… Une vidéo que je vous proposais en 2014 : Jobs explique comment les compacts Nikon sont nuls. Et c’est exactement ce qui se passe chez Nikon… Quelle leçon ! 


Quand Steve Jobs prévoyait les problèmes d… par LeHuffPost

 

Mise à jour (14-02-2017) : L’action Nikon a perdu 15% ce 14 février, suite aux annonces récentes : un sacré gain tout de même…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

140 commentaires

  1. Je pense surtout que ce type de boite devrait être dirigée par des ingénieurs et non des marketeurs ou des financiers. L’avantage est que je pourrai m’acheter du matériel pro d’occasion bon marché jusqu’à ma

  2. D’autant plus inquiétant qu’il n’est pas évident de voir ce que compte faire Nikon pour renverser la vapeur. Dans un marché en déclin et de plus et plus compétitif, les erreurs se paient très chers… L’augmentation naturelle des ventes de la dernière décennie n’est plus là  pour gommer les mauvaises décisions.

  3. Philippe, Profondeville (B) on

    Le site de Tony Northrup diffusait il y a quelques minutes encore en direct un compte rendu sur cette triste réalité … la vidéo a été supprimée. Pressions ?

    Quoiqu’il en soit, après 45 années de fidélité à la marque jaune, je suis devenu rouge au lancement du 5D. Depuis, MKII, MKIII, et MKIV. Je ne suis pas près de les quitter.

  4. « Un petit article sur Nikon et discret, je rajoute un tacle vers Fujifilm ^^ »

    Mais bon, Canon (sauf 30mm Macro) et Nikon (105mmf1.4) n’innovent plus trop, il faut aller chez Tamron (zoom et fixe FF lumineux & stabilisé 45mmf1.8 et 85mmf1.8, Canon reste bloquer à 35mm f2 ou 105mm à f2.8 seulement), Fujifilm (viseur hybride, clutch pour la MAP manuelle) & Olympus (clutch pour la MAP manuelle, 12-100mmf4 trop cher)…

  5. Je pense que c’est le poste de trop. Je me désabonne du flux rss et je vous dis au revoir. Auparavant je trouvais de l’intérêt au site, mais aujourd’hui je trouve navrant de voir que 2 postes sur 3 ne servent qu’à descendre toute autre marque que Canon. Je ne sais pas ce que vous retirez de tout ça, je ne sais pas non-plus quelles peuvent être vos relations avec Canon, mais j’ai l’impression qu’il y a clairement un conflit d’intérêt.

    L’objectivité n’est plus de mise. C’est dommage.

    Bien à vous…

    • ahah ! Aucun renvoi d’ascenseur de Canon, je vous rassure…

      Vous êtes très loin du compte ;-)

      Contrairement à pas mal d’autres sites qui ne peuvent exprimer ce qu’ils pensent, car justement ils sont financés par la pub en provenance de tous les constructeurs (donc ils n’expriment pas trop leurs préférences), moi je ne reçois de l’argent d’aucun ! Même pas du matos…

      Puisque je test ce que j’achète pour mon propre compte.

      Donc, soyez certain que tout ce que je dis : je le pense vraiment… en toute indépendance !

      Vous n’êtes pas obligé de me suivre. Mais soyez assurés de mon indépendance.

      Si je pense que c’est une mauvaise idée d’acheter du Nikon en ce moment (compte tenu des perspectives) : ce n’est que mon avis ! Que je donne, exactement comme je le donnerais à un de mes amis, me demandant conseil. Faites en ce que vous voulez…

  6. Il faut se calmer un peu, il est tard ^^.

    Nikon et Canon même combat, peu d’innovation ces derniers temps 2-3 ans.

    Innovation ne veut pas dire profusion. Mis a part le 28mm IS Macro (avec sa loupiote), 11-24mmf4 et la serie DO (mais optiquement moins bons), Canon sort beaucoup d’objectifs qualitatifs plutôt classiques ou des mises à jours (mais zappe les MAJ des 50mm et 85mm, moins bons que les Sigma et Tamron). J’attends plus du constructeur n°1.

    Pour moi, innovation = clutch pour MAP sur des fixes, paresoleil Olympus, ajout de la stabilisation sur des focales dénuées (entre 40 et 135mm en f1.8 comme Tamron avec 45mm, 85mm), écran oled sur les objectifs Zeiss, zoom f2 ou f1.8, zoom avec position de voyage retractable initié par Olympus, zoom pancake, double stabilisation de Panasonic, mode « rafale » photo 4k (qui donne un avant goût de l’impossibilité de rater le moment clé), High Res Shot Mode par déplacement du capteur par Olympus…

    Côté capteur, désolé, mais Sony avec ces capteurs BSI sur un 42MP stabilisé 4k c’est plus innovant (technologiquement parlant)

    Ps : je ne déteste pas Canon, ma femme a beaucoup d’amis qui travaillent chez Canon Japan, mais bon ils m’ont dit qu’ils ne pouvaient m’offrir un meilleur tarif que celui de Yodobashi.

      • Mais il ne s’agit aucunement d’une innovation : ça ne sert quasiment à personne !

        Il faut savoir que ces appareils ont une diffusion totalement confidentielle… E que 95% des Fuji vendus, sont des modèles sans viseurs, ou avec viseur électronique ! En haut de gamme : les gens préfèrent le X-T2 au X-Pro2… (ce sont d’anciens Nikonistes souvent).

        ET de toutes façons : comparé aux ventes de toute l’industrie : leur part de marché reste toujours relativement confidentielle

        Une innovation doit être utile au plus grand nombre. Si personne ne l’achète, ça s’appel plutôt un échec commercial.

        • La vraie part de marché, c’est l’entrée de gamme en APSC, et c’est là que le gros des ventes se fait. Sûrement pas en FF.

          Dit autrement, si Canon vend mieux que Nikon, c’est qu’ils arrivent à écouler plus efficacement leur entrée de gamme DLSR. Tout le reste (y compris la gamme pro) c’est plus marginal. Peut-être pas autant que Fuji, mais pas loin.

          • Disons, que les gens rêvent des modèles haute de gamme, comme l’EOS 5D, ou le Nikon D500… puis ensuite se rabattent sur un D5500, ou un EOS 80D, ou un 750D.

            Mais l’image de marque des boitiers pro, fait rêver… et peut décider de la marque que l’on va acheter !

            Et puis les amateurs passionnés, voient que les pro travaillent en Canon, ou en Nikon… donc ils vont acheter ses marque là.

            C’est comme la Formule 1, ou les 24h de Mans…

    • Tout ses innovations ne sert à rien un appareil photo c’est un capteur et un ergonomie et ça canon c’est le faire sans oublier la couleur la plupart de temps les vraies photographes travail en manuel pour avoir un rendu bien spécial …capteur bsi ,4k ça se vois pas sur la photo , fuji, panasonic, olympus ,sony il innove qoi ? le viseur électronique un comble une honte pour la photo

      • Je connais pas beaucoup de vrais photographes qui bossent en manuel, même en studio. Dès que tu fais de la photo dans la vraie vie, sauf absence d’obligation de résultat c’est autofocus ou autofocus.

        Par contre, les bons connaisseurs en photo ont déjà ouvert un Bescherelle. Sans vouloir être désobligeant.

    • La plus grande innovation photographique de ces 10 dernières années, mon gars ! C’est sans contestation possible le Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM sorti en 2012 (déjà) :

      C’est la toute première fois que le grand public peut s’offrir un zoom de cette qualité…

      Qui soit aussi compact

      Qui soit aussi léger

      Qui soit aussi peu couteux

      Qui soit aussi performant

      Qui soit stabilisé (en plus)

      Qui propose un mode Macro (prix disons)

      Avec un blocage du fut

      Tout ça en même temps, n’avait jamais été réalisé avant… Et n’a jamais été réalisé depuis ! C’est ce que j’appel un exploit tech,nilotique et industriel…

      Nikon depuis 2012 n’a pas été capable de répliquer et c’est très grave : car le choix de l’objectif principal détermine le choix de l’appareil à placer derrière (qui est un peu secondaire). Pire leur 24-70 mm f/2.8 stabilisé est une excellente raison d’acheter une autre marque ! Et ils n’ont toujours pas mis à jour le médiocre 24-120 mm…

      Bref dans cette gamme d’objectifs : la différence se creuse entre Canon et Nikon. Au lieu de combler ce vide, Nikon propose des 300 mm f/4 intéressant, mais qui n’intéresse pas grand monde.

      La véritable innovation,  est celle qui sert au plus grand nombre. En tenant compte de ce principe étudiez les produits Canon et Nikon : et vous comprendrez ce que je veux dire et pourquoi je suis assez inquiet.

      Le seul point positif pour Nikon est le D750, mais il manque le bon objectif à placer devant (un 24-70 mm f/4 stabilisé compact à 900 €) : et on ne le voit pas arriver depuis 4 ans : c’est très grave d’un point de vue commercial… Car c’est l’objectif le plus vendu aux jeunes photographes débutant en Full Frame (les clients de demain).

      L’hémorragie continue, à cause du poids et de la taille des zoom « experts » Nikon. Selon mes observations : les 3/4 d’utilisateurs de Fuji X, sont d’anciens Nikonistes… On sait pourquoi ! A cause du déficit de zoom trans standards compact chez Nikon.

      • Au Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM, j’oppose le Tamron 24-70mm F2.8 juste 200g plus lourd pour f2.8 !, premier zoom trans-standard stabilisé (sorti 8 mois avant avec celui de Canon), moins cher de 25%, plus piqué (cf DXO);
         
        PS : désolé si les gens ne savent pas lire, je dis « peu d’innovation ces derniers temps 2-3 ans »
         

        • j’ajoute position Lock & joints en caoutchouc qui le protège des conditions humides et poussiéreuses, PRIX EISA meilleure optique 2012-2013

        • Oui, le Tamron est très intéressant c’est vrai… et je l’ai conseillé à de nombreux amis, que en sont très contents (comment Nikon est incapable de faire mieux ?)

          Par contre pour moi, (et mes voyages), je n’en voudrais pas ! Car 200 gr de plus c’est considérable !

          Cela peut ne sembler rien sur le papier, mais sur la longueur : 200 gr tous les jours : ça compte vraiment…

          D’autant que l’on transporte souvent un 70-200 mm et un ou deux fixes en plus (24 mm f/1.4 et 85 mm f/1.4 parfois). Ces fixes à f/1.4 permettent de faire des images que aucun zoom à f/2.8 ne peut faire !

          Donc : le Tamron reste trop lourd et trop gros pour mon utilisation personnelle !

          • Le 24-70 2.8 VR Nikon est très certainement meilleur que le Tamron (et même que le Canon), notamment parce qu’il est extrêmement homogène (en témoignent les MFT de Photography Life ou de Lens Rental).

            Mais il est lourd et cher.

             

            Le 70-200 2.8 FL Nikon est aussi l’optique la plus piquée dans cette gamme, pareil c’est cher, mais ça a l’air de valoir le déplacement. (Et quand Canon upgradera son 70-200 2.8, ça sera aussi très cher.)

             

            Canon propose un excellent 24-70 f/4, Nikon propose un excellent 70-200 f/4. Canon propose des pancakes, Nikon propose un 20/24/28/35/50/85 f/1.8 très légers et très performants, ce que Canon ne propose pas, au moins pour le 20 et le 24mm (il faut aller se servir chez Sigma avec leurs 1.4 avec tous les inconvénients que ça apporte en matière de poids et d’autofocus).

            On ne peut pas tout avoir… et chaque marque a ses petites pépites exclusives.

            Pour faire de la photo à la focale fixe, je conseille vivement Nikon (pour leurs 1.8G, justement). Pour les zooms, je dirais Canon. Mais sans que le choix de l’autre monture soit réellement un handicap.

            • EN tous cas, vu la colorimétrie Nikon, je ne conseillerais pas un Nikon, a qui veut faire de la photo couleur… ( ! )

              Pour les fixes,, Canon est en train de refaire toute sa gamme… Mais signalons l’excellent EF 24 mm f/2.8 stabilisé, ou le 30 mm f/2 stabilisé…

              Et même le 28 mm f/1.8 (j’en ai trouvé un à 250 € d’occase), qui régale les Canonistes depuis 1993 ! ! !

              Bref : les fixes c’est pa ile soucis, entre Sigma, tamron et les autre s: on a l’embarras du choix dans les deux marques !

              Le vrai problème ce sont les 24-70 mm, ou 24-105 inexistants chez Nikon ! Qui sont les objectifs les plus utiles (et indispensables) du monde… Sans perler de  cette horreur de 24-120 mm ! ! !

               

              • Le 24-120 est pas fondamentalement moins bon que le 24-105 Canon, et il a 15mm de plus en allonge.

                Nikon propose un 16-80, pas donné certes, qui enfonce tous les transtandards (hors 2.8 constant) en APSC. Ça c’est une optique utile au quotidien.

                 

                Quant à citer des optiques vieilles de bientôt 25 ans… je veux bien que l’optique, ça se garde longtemps, mais en 25 ans il y a eu des progrès considérables en optique (AC/franges pourpres, flare, bokeh, transitions, vitesse/fiabilité de l’autofocus, etc) qui font qu’une optique récente est très souvent au dessus du lot.

                Heureusement que Canon refait toute sa gamme optique. Mais c’est loin d’être aussi complet que chez Nikon. (Ils ont un 85 1.4L sur le feu, par exemple, pour remplacer le 1.2L. Et un 135 aussi.)

                • Arrête ! Il est pas très bon, il est gros et lourd, il vignette à max, il est plein d’aberrations chromatiques…

                  Bref : pas recommandable… Les gens l’achètent car il n’y avait pas de 24-70 mm f/4 stabilisé chez Nikon: c’était la seule bonne raison de l’acheter !

                  On en a déjà parlé 100 fois… Je le connais bien, car je l’ai utilisé beaucoup , ainsi que le Canon EF 214-105 version 1…

                  Les 15 mm d’allonge en plus : ça ne compte pas vraiment… De toutes façons, on ne peut se passer d’un 70-200 mm f/4 dans le sac !

                  Heureusement Nikon possède un excellent 70-200 mm f/4 (plus récent et meilleur que le Canon, qui prépare un nouveau modèle parait-il).

                  Moi je suis pour dire la vérité : n’achetez pas ce 24-120 mm ! Trouvez une autre solution (le Tamron 24-70 mm f/2.8 par exemple, ou passez en Canon, ou débrouillez-vous avec des fixes : il y en a plein chez Nikon de très bons et pas chers)….

                  Ou attendez que Nikon sorte enfin son 24-70 mm f/4 stabilisé !

                   

                   

                  • Je confirme. Je suis plutôt un fanboy de Nikon, j’ai acheté ce 24-120 en 2013 car le 24-70 de l’époque (non VR) était bien trop cher.

                    Même s’il est sympathique, il est dans mon placard depuis 2 ans maintenant principalement car trop peu lumineux et manque sérieusement de piqué par rapport à mes focales fixes sigma. Et ce qui n’arrange rien, c’est qu’il est invendable sur le marché de l’occasion (j’essaye depuis 2 ans ..).

                    Je ne le conseillerai à personne, sauf si cette personne veut acheter mon exemplaire ;)

                    • N’oublions pas le 24-105 f/4 Sigma Art ;) .

                      J’ai beau être équipé Nikon, ça ne m’empêche pas d’être critique, notamment sur le tarif du nouveau 70-200 f/2.8E qui a beau être présenté comme excellent coute bien trop cher. Je veux bien mettre 3200€ dans un objectif à condition qu’il me propose quelque chose que je n’aurais nulle part ailleurs (par exemple le 120-300 f/2.8 S Sigma, même si je ne suis pas fan de sa distance de MAP glissante, quel autre objectif récent propose du 300mm à f/2.8 pour moins de 3200€? Ou encore le 105 f/1.4 Nikon à 2200€), comparé au prochain 70-200 f/2.8 Tamron hormis les boutons de raccourci sur le fut qu’est-ce qui justifierait le double du prix? Après on peut dire la même chose du 11-24 f/4L comparé au 12-24 f/4 Sigma Art ou du 35 f/1.4L III comparé à l’ancien et également au Sigma Art.

                      Je plussoie à ce que tu as dis (pour une fois ;) ) JF quand tu dis heureusement que Tamron et Sigma sont là, même face au 70-200 f/4 Nikon pour le même prix on a la version actuelle de Tamron en f/2.8.

            • Et pour l’animalier ou le sport abordable je dirais que Nikon a encore un avantage sur canon avec leurs D500 + 300 f4 + 200-500 f5.6 + 70-200 f4

              • Oui, c’est juste ! Quoique l’on puisse faire très bien avec les offres Canon, aussi. On fera des choix différents, adaptés à des situations différentes…

                Mais ce domaine ne concerne pas grand monde…

                contrairement au choix d’un 24-70 mm (qui rentre dans le sac… et dans le budget), qui est le problème « nomber 1 » de à peu près tout le monde !

      • Bonjour,

        Le 24-70 F4 serait la plus grand innovation photographique des 10 dernières années ? Là pour le coup, c’est tellement excessif qu’on frôle la « vérité alternative » :) J’ai cet objectif: certes, il a le mérite de la compacité, certes, il n’est pas trop mauvais du point de vue du piqué (mais il n’égale pas le 24-70 Nikon que j’ai eu précédemment et que j’ai eu la mauvaise idée de vendre, même s’il avait ses défauts), certes il a un mode macro qui lui donne un petit plus, et il est stabilisé (quoique cela soit devenu presque obligatoire sur un objectif de ce type aujourd’hui) mais de là à parler d’innovation majeure ! Et puis, ça vignette tellement à pleine ouverture qu’on a parfois l’impression que les photos ont été prises au travers du trou d’une serrure !

        Non là franchement, l’affirmation est dure à avaler.

        Bonne photos !

        • Désolé d’insister ! Avec sa stabilisation intégrée, sa compacité, son piqué… Ce EF 24-70 mm f/4 L IS USM (sorti en 2012 pour l’EOS 6D) est unique au monde ! ET je n’hésite pas le qualifier d’objectif les plus utile au monde (celui que tout photographe désirant débuter au reflex devrait acheter en premier : quelque soit la marque).

          Et je me répète sans hésiter : il est la plus grande innovation photographique de ces dernières années… SI, si !

          Désolé d’insister le Nikon 24-70 mm f/2.8 non stabilisé (sorti en 2017) est totalement dépassé en moins de 10 ans : car il non stabilisé…

          Il est horriblement lourd (900 gr c’est un dinosaure : soit 1/3 de plus que le Canon qui ne pese que 600 gr) et cher.

          https://goo.gl/Y1VdoZ
          https://goo.gl/9M9gsa

          ET contrairement à ce que vous dite : le Nikon est mesuré avec un vignettage de -1,5 IL par DxO… Alors que le Canon vignette un peu moins : -1,3 IL

          https://goo.gl/daVAuu
          https://goo.gl/7pJhE7

          Faut-il aussi regarder l’aberration Chromatique ? Sachant que tout cela peut (en plus) se corriger automatiquement dans le boitier ou dans le logiciel…

          Pour résumer : une innovation : c’est un truc qui a un impact effectif sur nos résultats tous les jours (ce sont les seules innovation qui nous intéresse) : cet objectif procure à celui qui l’utilise un « avantage décisif » en terme de résultat et de confort d’utilisation…

          Oui : « avantage décisif », je n’hésite pas à la dire… Ayant durant des années travaillé avec un 24-70 mm f/2.8 anciens modèle, puis le 24-105 mm entre 2005 et 2012 : je peux vous le dire ! Avec 490.000 fichiers RAW en stock ;-)

          Il est largement aussi piqué (quoique ce ne soit pas la qualité la plus essentielle d’un objectif) que le Nikon 24-70 mm f/2.8…

          Mais aussi et surtout beaucoup moins cher : et ça c’est aussi une innovation fondamentale… qui permet de compléter son équipement avec un 85 mm f/1.8 par exemple, ou avec un 100 mm f/2.

          Bref : l’innovation n’a d’intérêt que si les gens peuvent se l’offrir ! ET six cela se traduit par des résultat de terrain… en nombre d’images réussies !

          https://goo.gl/tSpWni

           

          • Au risque de me répéter, Jean-François : arrête d’utiliser DXO pour comparer des objectifs sur des capteurs à résolution différentes. C’est le truc le plus bancal qui soit pour comparer deux optiques, et ça donne une différence de traitement sans commune mesure avec la réalité du terrain entre Canon, Nikon, Sony, Pentax & consorts.

            Surtout si c’est pour les classements basés sur les trois chiffres de DXO, qui ne rendent pas compte du dixième de la réalité optique des marques.

            • Bah, un capteur de 50 Mix et un autre de 36 Mix qui donne un coefficient de Sharpness égale de 21 : cela me permet d’affirmer sans trop prendre de risque que les deux optiques ont un excellent piqué qui est quasi équivalent ! ! !

              Si le résultat de ces deux objectifs était une équivalent de 36 Mpix on pourrait en déduire que peut-être le potentiel de l’objectif est « bloqué » par la résolution de 36 Mix… Et alors peut-être l’objectif pourrait-il monter à 40 Mix si le capteur était de 50 Mix ?

              Mais si un capteur de 36 Mix, ne voit que 21 Mix… peu de chances que le score de l’objectif puisse monter au delà, même si on te testait sur un Capteur de 40 ou de 50 Mix.

              Non : ici on peut en déduire que le capteur de 36 Mix du D800E a « tiré » le maximum de ce vieux zoom assez peu recommandable, qu’est le Nikkor 24-70 mm f/2.8.

              Et on peut déduire aussi que le capteur (plus exigent) de 50 Mix du Canon EOS 5DsR : a lui aussi tiré la maximum du zoom 24-70 mm f/4 L IS USM, qui est bien plus recommandable à mon avis ! ! !

              Les deux 24-èà mm : proposent à peu près le même piqué (globalement) : mais l’un est vieux, encombrant, lourd, cher, moche, pas stabilisé, pas macro et pas pratique !

              Alors que l’autre est la plus grande innovation photographique utile pour tous, des 5 dernières années ! CQFD !

                • Et sinon il me semble que pour DXO, l’ objectif  au meilleur rapport piqué/poids est sony 55mf1.8.

                  piqué : 40P-Mpix avec un capteur de 42MP

                  facteur de transmission : parfait f1.8

                  poids 281g

                • Non… c’est juste !

                  Le cas que tu pointe s’explique car l’EOS 6D a une résolution de seulement 20 Mpix (pas assez de différence avec celle de l’objectif), et dans ce cas il n’y a donc pas une corrélation exacte : car il y a toujours une déperdition à cause du filtre passe-bas notamment…

                  Par contre quand la résolution du capteur est très supérieure à celle de l’objectif et qu’il n’y a pas de filtre passe-bas : alors je crois à mon hypothèse…

                  On peut conclure sans trop de risque que la résolution des deux objectifs sont quasi identiques…

                  Et que passer de 36 à 50 Mpix pour mesurer l’objectif Nikon, ne le ferait pas progresser beaucoup (peut-être de 1 ou 2 Mpix éventuellement, mais certainement pas assez pour remettre en question la « quasi égalité de piqué »… avec l’autre 24-70 mm

              • Tu sais, c’est pas en martelant que le 24-70 f/4 c’est la 8eme merveille du monde que tu vas convaincre tout le monde. Tu vas surtout finir par lasser l’auditoire qui n’est pas déjà convaincu, voire le dresser contre toi. Les autres étant déjà convaincus, inutile d’en rajouter.

                 

                Tu peux regarder les courbes plus précises (et je te conseille LensRental pour ça, leurs MFT sont bien plus exhaustives), tu remarqueras qu’il n’y a pas de domination unilatérale niveau optique, et sûrement pas le f/4.

                Qui plus est, DXO note le sharpness maximal d’une optique à une ouverture et une focale bien précise. Ce qui est complètement à côté de la plaque en matière de notation de zooms.

                • Mais ce n’est pas par son piqué (plus que suffisant), que ce Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM est génial… ET qu’il est le meilleur zoom au monde !

                  C’est bien autre chose (car la photo ce n’est pas le piqué, mais le fait d’être au bon endroit au bon moment, avec la bonne focale) : au risque de me répéter voici les qualités qui font qu’il est inégalé (par aucun autre constructeur et l’on se demande si ils seraient capables d respecter ce cahier des charges en respectant ce prix de vente >>> je pense qu’ils en sont tous incapables. Sinon ils l’auraient déjà fait ! ) : a savoir un zoom 24-70 mm :

                  Qui soit aussi compact

                  Qui soit aussi léger

                  Qui soit aussi peu couteux

                  Qui soit aussi performant

                  Qui soit stabilisé (en plus)

                  Qui dispose d’un AF rapide et silencieux avec retouche manuelle du point

                  Qui ne dépasse pas les 77 mm pour le diamètre de filtre (sinon ça coute 200 € par filtre)

                  Qui propose un mode Macro (proxi disons, mais pas ridicule)

                  Qui dispose d’un blocage du fut

                  C’est en gros, le zoom dont je rêvais depuis que j’ai eu un reflex… Réfléchissez un peu à tout ça ! C’est du concret… ET seul une longue expérience de terrain, permet de comprendre l’intérêt de réunir toutes ces caractéristiques en un seul zoom.

                  C’est bien plus intéressant qu’un 24-105 mm (plus encombrant), ou qu’un 24-120 mmm (beaucoup trop encombrant et trop médiocre).

    • Justement ! J’ai démontré hier soir à une amie qui a un objectif Olympus sur son Panasonic GX80, qu’elle perdait du temps à utiliser le « clutch pour MAP sur de son fixes » ! 

      Ce truc ne sert à rien ! Avec son viseur électronique dans le noir complet, l’AF du GX80 fait évidement le point beaucoup plus vite que elle à la main (on a testé en vrai dans le noir quasi complet) !

      Ce n’est qu’un gadget, qui complique la fabrication et augmente le poids… et le prix !

      Alors que la bague de retouche du point manuelle des objectifs Ultrasonic (juste depuis20 ans ! ) : c’est idéale et permet la retouche du point sans désactiver l’AF !

      Je ne vous pas comment on pourrait considérer ce « clunch » comme un progrès !

      C’est plutôt un gadget marketing !

      • Plutôt d’accord, surtout que ça existe déjà chez Canon/Nikon et que ça fonctionne à merveille. Et pour désactiver vraiment l’AF, y’a toujours l’option « manuel » sur les boîtiers (un bouton à switcher). Ou le bouton AF-ON, qui permet de marier les deux mondes à merveille.

         

        Vraiment, considérer comme une innovation le clutch… sérieusement… ça fait pareil qu’un AF-ON à une variation ergonomique près (et pas plus pratique, à mon goût).

         

        Dans les bonnes innovations récentes : le pixelshift Pentax (et l’astrotracer), l’IBIS Pentax/Sony/Olympus/Panasonic, le dual pixel Canon, les metabones speedbooster pour micro 4/3 (qui permettent d’avoir le rendu d’un FF en filmant, mais avec la simplicité d’usage d’un micro 4/3 et l’immense compacité/qualité des accessoires/boîtiers).

        Peut-être aussi le module AF du D5/D500, qui franchit un grand pas dans la réactivité des autofocus, mais c’est moins « rupture technologique » que les autres propositions.

         

        En optique, le 300 PF Nikon est très bon et un vrai pas en avant, le 100 2.8 APD Sony annoncé récemment (et le 135 2.8/2 que Canon devrait un jour annoncer, aussi avec un APD design) sont deux belles initiatives. Ce sont deux optiques que j’ai trouvées intéressantes récemment.

  7. Bon, Pour Nikon ils on sortie le D500 et le D5 qui en AF sont très bon à par ça rien le D810 date est juste un un d800 + un d800 Comme Canon qui ne vend pratiquement que le 5dsr et peut de 5ds.

    On parle souvent de vaisseau amiral avec les boitier 1Dx Canon  et  5D Nikon mai en fait les 2 marques savent très bien que c’est la gamme dit expert à l’origine 5D MK et D800 qui à leur actuelle les représentes et la faut reconnaître que Canon est nettement plus cohérent que Nikon  il sorte en moyenne tous les 3 ans un boîtier plein format qui répond aux attentes des utilisateur Pro j’irais plus loin aux fil du temps ils on crée une gamme très cohérentes avec des modèles expert pro sans tergiversations incompréhensibles

    le 7d Mk2 érite du 7d APSC pro & le 80d érite du 70 APSC expert héritiers du 50d

    6D mk 2 expert léger héritiers du 6d & 5D mk4 et 5Ds pros héritiers du 5d

    1Dx mk2 hérité de la gamme 1D qui à toujours était la gamme ultra pro indestructible de chez Canon

    Chez Nikon les D5 c’est claires ils hérites des 3D 4D donc OK

    C’est plus bas où ça vas pas la gamme n’est pas claire et les utilisateurs fidèles à une marque on besoins de clarté

    en plein format il ya à les 600 le 750 le Df les 800 pas simple surtoux que chaque fois Nikon à du faire faces à des rattrapage le 600 en 610 le 800 en 810.

    Et que dir des expert pro en apsc abondons de ma gamme d300 très plébiscité aux profit des 7000 typé plus top expert ouf le 500 est arrivé mais il aura fallut attendre.

    Canon à bien compris que même si l’innovation est un vrai moteur de croissance la cohérence est au moins aussi importante pour fidéliser les acheteurs.

    et puis Canon à vraiment 4 bête de course pro le 1DX2 rafale la plus rapide, 5ds plus grosse définition, le 5D4 avec un systéme double pixels qui permet une amélioration visible de l’image et un AF capteur nettement plus performant et le 7mk2 qui lorsque il sort est le plus performant des APSC, il est vrais que le D500 de chez Nikon est plus performant mais sortie un peut trops tard.

    Voilà donc Canon innove est surtout c’est la cohérence de l’offre qui permet de maintenir le leadership.

    Belle et bonne journée à tous le monde

     

     

  8. « Ou l’énergie mise à concevoir un inutile Nikon DF qui n’aura intéresse que quelques « photographes séniors » un peu dépassés par la technologie…  » Merci, merci c’est trop !

    Enfin, je me suis bien marré. Sans rancune.

      • Ok c’est encore mieux, cela signifie que l’espace a choisi Nikon, non pas pour une question de lobbying ou autres, mais que la qualité a primé (il n’y a qu’à voir les photos prises par Thomas Pesquet).

        Je veux simplement dire que même si Nikon vend moins d’appareils photos, cela n’en reste pas moins le meilleur fabriquant de reflex avec Canon et il ne faut pas les enterrer trop vite.

        • Bah, ce n’est que du marketing… Nikon a un partenariat avec la NASA depuis des décennies :

          Selon moi c’est plutôt un signe que Nikon s’appuie davantage sur le marketing pour faire connaitre sa marque, que sur les seules qualités de ses produits…

          Et c’est bien le problème que je soulève ! ET que Steve Jobs a merveilleusement expliqué dans la vidéo…

          • Soit tu as probablement raison, mais comme tu le dis, si marketing il y a, cela n’enlève pas les qualités de ses reflex.

            Enfin, la concurrence a toujours été bénéfique pour tous, alors j’aimerais que tout le monde souhaite le meilleur pour Nikon et qu’elle arrête de faire des bouses pour se démarquer de Canon, même si je pense qu’on n’innove pas sans prise de risque et sans échecs.

          • c’est le même marketing qui fait qu’il y a que des optiques blanches au bord des stades. Canon est partenaire des principales grandes agences du monde.

            peu importe la qualité du matos. quand les 1DMKIII et MKIV étaient des merdes, avec un AF complètement à la ramasse, personne n’a changé de crémerie.

            sur les gros événement comme des JO ou des coupes du monde canon est dispo sur place pour prêter gratuitement des camions complets de matos. Les optiques blanches ne sont pas plus utilisées pour leur qualité que les nikon dans l’iss.

            c’est aussi 100% marketting

  9. Salut à toutes et à tous !

    C’est un vrai fil actif !

    Je pense que Nikon a été victime de deux problèmes concomitants :

    – les défauts de gestion stratégique que ce fil rapporte très bien;

    – mais aussi des problèmes de production liés aux tempêtes et autres tremblements de terre. Mon revendeur m’a indiqué que depuis deux ans il n’arrivait pas à se faire livrer les quantités que ses clients lui commandaient…

    Du coup, baisse énorme de chiffre donc de résultat et tu sabres le budget de recherche et développement…

    Les DL, c’était super mais sur le papier seulement !

    Peut-être qu’ils vont mettre le pognon pour développer les hybrides…

    Heureusement avec les D5, D500, 300 f4, 20 f/1,8; 28 f1,8, un 85 f1,8, le futur 135 Sigma ou le 70/700 f/4, on peut encore s’éclater…

    A mon sens les points faibles restent l’absence de successeur au D810 (ça va peut-être pas tarder) et un 24/70 compact. Peut-être bientôt une solution chez Sigma…

    Mais mon inquiétude maintenant que j’ai viré au rouge, c’est que Canon n’aie plus de concurrence et là c’est les rouges qui vont pleurer…

    Car il faut bien le reconnaître, le 5D MIV n’a pas fait péter les compteurs en matière d’évolution technologique. En espérant que les petits nouveaux sauront faire mieux…

    Heureusement qu’il y a de vrais poils à gratter du style Tamron et Sigma !

    Belles photos à toutes et tous!

  10. Philippe, Profondeville (B) on

    Saluons toutefois Nikon de maintenir contre vents et marées  le F6 à son catalogue … un tel boîtier d’occasion à 800 euros avec quelques centaines de « clics » me ferait bien plaisir !

    • Ahah ! Mais ça sert vraiment à rien un tel boîtier…

      C’est juste qu’ils ont des stocks, qu’ils ne sont jamais parvenu à écouler, à l’époque ! Et qu’ils vont pas les jeter… (ou qu’ils ne peuvent s’y résoudre).

      Mais celui qui veut faire un peu de photo argentique (une idée assez idiote pour tout dire) : ce n’est pas ce genre de boitier qu’il recherche.

      Et celui qui veut faire de la photo de sport, ou qui cherche un boitier « increvable » : ce n’est pas de l’argentique qu’il veut faire.

      Enfin, saluons, saluons…

      • Philippe, Profondeville (B) on

        Bon d’accord … saluons alors le fait qu’ils n’aient pas mis les invendus au pilon … mais effectivement cela ne sert plus à grand chose d’acquérir un boîtier argentique. Mais quid de la fiabilité des numériques ? Puis-je prendre le Transsibérien avec un seul boîtier, fut-il un 5D MK IV ? Ou par précaution en prendre un deuxième ?

        • Evidement ! Les boitiers numériques (à partir du standard expert comme l’EO 5D), sont bien plus résistants que les boitiers argentiques professionnels que l’on avait, avec toutes les pièces mobiles à l’intérieur, qui finalement sont bien plus fragiles qu’une puce…

          Je n’ai aucun doute la-dessus ! ! !

        • Moi aussi : je pense que les boîtiers numériques sont beaucoup plus résistants que les argentiques…

          A l’époque ou je travaillais avec des EOS 1n, ou des EOS 1v, et des EOS 5 et aussi l’EOS 3, j’allais de temps en temps au SAV.

          Mais du moment que je suis passé en numérique à 100% (en 2001), j’ai eu beaucoup moins souvent de soucis…

          Quasiment jamais en fait !

          Les EOS 5D, sont spécialement increvables…

  11. Personnellement, si je dois m’inquiéter pour Canon, je pense que c’est tout le marché des appareils photos numériques qui peut s’inquiéter. Si les gens se lassent de changer les optiques, ils le feront en premier lieu sur des modèles qui apportent le moins de plus value en terme de qualité d’image. C’est du simple bon sens. Il n’y aucune chance que quoique ce soit ne tienne bien longtemps dans les ventes d’appareils grand public face aux smartphones : plus léger, plus pratiques, toujours dans la poche. Qui plus est la qualité d’image est devenue plus que suffisante maintenant pour ce que les gens ont besoin de faire dans tous les cas de la vie courante et qu’ils arrivaient à faire avec un appareil d’entrée de gamme à objectif d’il y’a, mettons, 4 ans. C’est tout ce marché des APN qui est dans la position de Kodak face à l’émergence du numérique il y’a quelques années. Sauf que ce sont d’autres produits et pas seulement les smartphones, qui jouent maintenant le rôle des lignes « High-Tech » émergentes.

    Et d’ailleurs l’histoire se répète, puisqu’à bien y regarder, tout l’ensemble des constructeurs d’APN se retrouvent dans l’ancien rôle de Kodak face à Fuji  : https://www.amazon.com/best-sellers-camera-photo/zgbs/photo/ref=zg_bs_unv_p_1_3017941_1

    Avec une petite inversion de positionnement en ce qui concerne la techno : pour le côté High-Tech, ça fait un peu sourire :D. Surtout quand on pense aux énervés de la 4K sur APN qui, dés qu’ils voient surgir un Nikon ou un Canon en 1080p, assomment tout le monde sur les forums. Faut croire que ça n’est pas autant l’argument de vente massue qu’on essaie de nous faire croire. Pour la 4K, les gens semblent préférer clairement les outils dédiés que sont les action cams.

    Tout ça pour dire que si Canon est le maitre incontesté d’un royaume qui s’étiole, ça ne doit pas trop perturber Fuji. De son côté, Canon ne fait pas que de l’APN. Quoiqu’il en soit aucuns des deux, à mon avis, ne risque d’être dans les mêmes difficultés que Nikon pour l’instant.

    Dans ce classement le premier DSLR du moment est le Nikon D3300 en 70ème … pardon 93 ème… position seulement (il n’a pas la 4k non plus d’ailleurs, vu que 99 % des gens qui achètent ce genre d’appareil s’en fichent royalement et ne peuvent rien en faire de mieux que la HD standard, même quand ils y croient).  Il n’y a pas d’ILC Sony dans les 100 premiers… au passage. Malheureusement pour Nikon, ça ne va peut-être pas durer (plus longtemps que le temps que je finisse d’écrire ?), … pour en revenir au sujet de l’article.

    Nikon est en difficulté depuis plusieurs années, ce n’est pas nouveau et ça ne constituerait pas une surprise s’ils finissaient par fusionner dans l’année qui vient (pour leur 100 ans… c’est fête :D).

    J’ai des Nikon que j’adore, mais franchement là, ça interpelle.

    Quant au DL, je vais me faire des coupains, il faut cruellement manquer de discernement pour y avoir vu autre chose qu’un ornithorynque de plus (genre DF).

    • Pour ce qui est des DL je m’étais demandé où ils se situaient en face de la ligne Nikon 1. J’arrive très bien à photographier avec « l’ornithorynque ». Cela doit venir de mon âge, sans doute, et du fait que lorsqu’on c’est amusé dans sa jeunesse (ouais, trente-cinq ans quoi) avec une chambre Toyo 4×5″ on peut voir venir.

      Ceci dit, on peut très bien se servir du Df pour faire des photos de sport. Personnellement je fais des photos de compétitions de kayak avec et à 95% elles sortent nettes. Il est aussi fonctionnel pour ce faire que le D7000 que j’ai toujours et qui me sert en deuxième appareil.

      J’avais envisagé d’acheter le d750 mais honnêtement il est laid, très laid. Les contours sont mous. Il ressemble à une savonnette (ou à un Canon).

      • Le Nikon Df marche bien… tant que l’on ne lui demande pas trop !

        Mais honnêtement : il est bien trop cher, pour pas grand chose de plus (plutôt des choses en moins) !

        Tout de même : mieux vaut utiliser un Nikon D750 (beau ou laid : ce n’est pas ça le problème ;-) On sait que Nikon l’a conçu, pour ceux qui pensent que le look d’un appareil compte plus que ce qu’il a dans le ventre.

        Son problème (avec ses molettes plus décoratives que pratiques), est une ergonomie que je n’hésite pas à qualifier de « catastrophique » ! Notamment face à d’autres Nikon, comme le D750.

        Dans 10 ans : la résolution de 16 Mpix, paraitra bien rikiki… Et aujourd’hui , son capteur ne présente « pratiquement » (en pratique) aucun avantage selon moi (quoi que certains prétendent : on ne passe pas son temps à faire des photos à 12 800 ISO).

        Ajoutez un 24-70 mm f/2.8 stabilisé et vous obtenez ça (le Nikon Df est à droite) :

        http://j.mp/2kJbmaJ

        Incompréhensible !

        • Pour le voyage, je préfère ce duo Nikon avec l’avantage d’ouvrir à 2.8 de 24 -33 mm, mais je l’utilise aussi en f4 constant et puis je déteste le cut de focale à 70mm.

          • D’ailleurs, niveau autofocus et suivi 3D, il donne quoi ce 16-80 avec le D500 ? (C’est ce qui me bloque dans l’achat d’un D500, le manque d’optiques transtandard avec un AF solide. Sinon, ça ferait longtemps que j’aurais craqué. Peut-être que le 17-55 2.8 tient la route sur ce point, d’ailleurs, jamais pu essayer.)

            Sinon, en voyage il est vraiment très bien sur le papier, ce 16-80.

            • C’est bien simple, pour mon utilisation personnelle, j’ai arrêté le FF qui n’apporte rien par rapport à l’APSC du D500 et la gestion parfaite du capteur par Nikon (la colorimétrie est nickel sur les D5/D500). Du coup, j’en ai 2 ! un avec le 17-55 2.8, optique pro et un avec le new 70-200 f2.8 et je préfère avoir la conversion apsc qui donne un 105-300 à 2.8.

              Pour le voyage, le 16-80 est largement suffisant (AF correct sans être à la hauteur du 17-55 sans VR ou du 24-70 VR qui parait est inutilisable ; mdr) et très piqué (léger, mais léger!) ; on peut avoir éventuellement un fixe (mais j’ai passé ce cap). Enfin le VR de ce 16-80 est très efficace.

              Mais le plus simple est d’aller dans une boutique Nikon, avec une SD et de tout essayer en prenant des photos (ext et int) et d’analyser la prise en main, l’af et plus tard le « rendu » des photos (sans crop please) ; ce 16-80 m’a vraiment bluffé, mais par défaut j’ai toujours le 17-55 f2.8 (acheté d’occaz’) monté dessus sauf en voyage.

              Après pour le boulot, j’ai gardé un FF (D810), mais je travaille aussi au D500 avec les 2 news 24-70 VR et 70-200 VR.

              • Pour du voyage, le 16-80 a l’air au poil, et clairement je survivrais tout à fait bien avec.

                Mais en sport en salle, c’est mort. Je rage sur l’AF du 18-35, alors pas envie d’avoir un AF aussi lent mais avec encore moins de luminosité (la stabi n’aidant pas plus que ça). Du coup, tu me rassures sur l’AF du 17-55, et ça me donne vraiment envie d’en prendre un pour tester (tant pis pour le downgrade en qualité d’image pure).

                 

                Mais bizarrement, je pense comme toi : un D500 comme boîtier principal, et un FF en second boîtier me serait fort utile. Plutôt que l’inverse. (Sauf à ce que Nikon sorte un reflex avec le capteur du D5 ou du D4s dans le corps d’un D500.)

                 

                Merci beaucoup en tout cas pour ton retour, ça me conforte dans mon idée de rester sur de l’APSC. Le FF n’apporte rien hormis des focales différentes (et des zooms plus récents), pour ma pratique tout du moins.

                • Le FF, c’est pour les isos (je bloque mes boîtiers à 800) et pour les fans de faible pdc (ce que je ne suis pas)

                  Par contre je n’apprécie que les boitiers pro (ergo, techno) et pas l’ergo des D 5/7×00) et encore moins les boîtiers rétro !

                  Je suis d’accord avec toi, il manque dans le line-up un D5 non monoblock 20-24 mp (je n’aime pas les grips). Par contre ils ont un apsc en trop !

                  Tu ne « downgraderas » rien en terme de qualité d’images avec le superbe 17-55mm et tu seras même surprise du résultat (ça fait bien longtemps que je ne choisis plus mes optiques en fonction des scores DXO, mais avec une méthode qui peut sembler bizarre : je teste le matos et je regarde les images produites ; je dois être fou)

                  Enfin, j’achète les anciennes optiques d’occasion au cas où tu aurais un update. On perd (beaucoup) moins.

                  • Au fait 18-35 ? Sigma ?

                    Car je l’ai testé et y a des loupés d’Af réguliers (il est reparti chez Sigma) j’aime pas non plus les images des optiques Sigma. Pour le coup je préfère Tamron (le 15-30) en terme de rendu.

                    • Oui, Sigma 18-35 f/1.8 Art. J’aime bien le rendu très sharp, justement, mais bon si c’est pour avoir beaucoup d’images floues, ça perd de son intérêt.

                      Mais en vidéo, par exemple, je pense que c’est une grosse tuerie.

                       

                      Le Tamron a quoi comme intérêt, sur le rendu ?

                  • Merci du retour, je testerai à l’occasion. :)

                     

                    Les scores DXO sont une chose, mais mon œil en est une autre et quand le focus du Sigma tape juste, les images arrachent la rétine. Dommage que ça soit pas fiable comme j’aimerais. Je sais pas si j’aurai ce rendu avec un 17-55, mais il n’y a qu’une seule façon de le vérifier. Sur le terrain.

                     

                    Pour le FF et les ISO, perso je peux taper jusqu’à 2kISO sur un APSC avec un résultat convenable (de la génération avant les plus récents, donc D7100/D5300), même affiché sur grand écran (ou tiré en A3). Y’a du grain, mais si le focus est là c’est absolument pas un soucis (voire ça donne du relief à l’image ; bref un beau grain c’est rarement gênant, surtout quand on voit les horreurs en grain y’a dix ans).

                     

                    Pour l’APSC en trop, je ne serais pas si catégorique. Série D3000 pour les amateurs, D5000 un peu plus sérieuse (AF, options), D7000 parfaite pour des amateurs exigeants, et D500 (ex série D300) pour ceux qui ont des exigences conséquentes. Je trouve ça raisonnablement foutu. La logique est la même en FF, d’ailleurs (D600 pour entrée de gamme, D750 pour la gamme plus experte/exigeante, D800/D5 pour la gamme pro), même si c’est moins tranché.

                    • Attention, le rendu est très personnel et fait hérisser les poils des pro courbes. Je dirais que je côtoie 3 types de photographes (au moins experts) :

                      – les amoureux du rendu argentique qui d’ailleurs souvent sont encore à l’argentique (et dans les pro qui exposent, y’en a encore pas mal) : les romantiques

                      – les fous du crop et de l’image lame de rasoir ; ils sont très très techno : les professeurs

                      – les curieux de l’image avec cet effet 3D aux transitions douces : les chercheurs

                      Tout cela pour dire que je préfère les optiques qui me délivrent des images de la 3ème catégorie (entre autre : le 24-70 Vr, le nouveau 70-200 Vr ; le 17-55 ; le 14-24 et le 16-80 dans une moindre mesure une merveille !, Tamron je n’ai eu que le 15-30 ; très bon à part les bagues dures) et pas les Sigma, que je trouve, donnent des images dures et plates ; ni certains Nikon comme le 24 1.8 qui est super défini, mais dont je n’aime pas les images. Chez canon, j’adore le 24-70 2.8 et j’ai essayé le 85 1.2 qui est magique.

                    • L’effet 3D, c’est un autre nom pour le micro-contraste. Sigma est très peu doté en micro-contraste dans leur gamme Art, mais ça se rajoute en post-prod donc c’est pas si grave.

                      Un autre truc marrant, c’est la courbure de champ et les transitions. Rien que pour ça, je bave beaucoup sur le 58 1.4G Nikon, dont toutes les review que j’ai pu lire montraient des photos à tomber, preuve s’il en est que ses utilisateurs prennent beaucoup de plaisir à s’en servir (c’est pas un indicateur absolu, mais ça aide).

                      Néanmoins, quand une photo est déjà très bonne en RAW avec les paramètres normaux/standards de son derawtiseur favori (DXO pour ma part, et le réglage usine du D500 proposé est particulièrement bon, preuve s’il en est que Nikon a bien soigné ses couleurs en 2016), c’est plus rapide à traiter. Sur ce point, je te rejoins.

                    • Effet 3D ? Micro Contraste ? …. qui se rajouterait en post traitement ?
                      De quoi parle-tu ? C’est quoi ce vocabulaire ? Ces concepts n’existent pas, tout simplement d’un point de vue scientifique.

                      Il y a le piqué (la netteté) : ça, ça existe… Et je peux te dire que les Sigma Art sont parmi les meilleurs !

                      Et puis la transitivité aussi… qui permet une image aussi contrastée que possible (en évitant un effet de voile)

                      Ensuite les déformations géométriques…

                      Mais c’est tout… Je ne connais pas d’autres caractéristiques qui soient scientifiquement mesurables.

                    • Bien sûr que le microcontraste existe, et ça n’a rien à voir avec le piqué. ;)

                      C’est la capacité à accentuer des différences de luminosité entre deux zones proches. C’est ce qui donne aux images une texture particulière.

                       

                      C’est par exemple ce qui est assez caractéristique des Zeiss, ou des Série L de Canon, mais Sigma n’a pas du tout cette philosophie-là.

                       

                      Pour l’effet de voile, quand il est visible c’est essentiellement dû aux conditions atmosphériques, ça n’a rien à voir avec l’optique et sûrement pas la transmitance de l’optique.

                       

                      C’est pas parce que DXO ne publie pas des mesures sur certains paramètres que les mesures n’existent pas. Tu gagnerais à ouvrir un bouquin d’optique et à lire autre chose que DXO au premier degré (au pif, chapitre colorimétrie des boîtiers).

                      Là tu cites comme paramètres mesurables sur une optique les trois critères DXO. Mais une optique, ça ne se conçoit pas que sur ces critères-là.

                      Par exemple : la courbure de champ, ça se mesure. LensRental le fait très bien, pas DXO. La transition net/flou, ça se mesure tout à fait, DXO ne le fait pas. (LensRental non plus). Le rendu des couleurs aussi (il suffit de mesurer la transmitance couleur par couleur, par exemple, pour en avoir une idée). Le microcontraste aussi se mesure et s’observe (je te laisse chercher sur internet des ressources à ce sujet).

                       

                      Donc non, une optique c’est beaucoup plus que trois chiffres sur DXO, rien que sur l’aspect objectiviste/mesures. Je ne parle ni de l’autofocus, ni de la stabi, ni de la conception/durabilité, ni du plaisir d’usage.

                    • Et pas la peine de me faire la leçon en sciences. C’est pas parce que c’est pas expliqué dans « DXOmark pour les nuls » que ça n’existe pas. :)

                       

                      (Pour rajouter du microcontraste en post-prod, ouvrir DXO, bouger le curseur « micro-contraste ». Fermer DXO.)

                    • Oui, c’est bien ce que j’expliquais… En photo : le micro contraste ça n’existe pas. Il n’existe pas d’objectifs générant plus ou moins de micro contraste.

                      Juste de objectifs plus nets… ET d’autre qui font perdre un peu de contraste (effet de voile si il sont mauvais).

                      Par contre dans un logiciel ; au niveau des pixels on peut artificielle augmenter le contraste et la netteté… C’est dire le « seuil » entre certains « niveaux » en jouant sur le contraste entre les pixels et l’épaisseur de la zone concernée (on fait ça dans Photoshop depuis des années aussi).

                      Il y a une infinité de variantes possibles, DxO appèle ça « Micro contraste », Lightroom appel ça « Clarté » (avec un choix très moche et trop épais de la zone d’ailleurs… un outil à éviter d’appliquer globalement)…

                      Bref, mais tout ça n’est que du post traitement : ça n’existe pas « en photo », ce n’est pas une caractéristique scientifiquement connue des objectifs.

                    • Ça me rappelle après une séance où je montrais des images plein écran et qu’un collègue expert présent avait mis la main sur le clavier et repassait sur la planche et qu’à chaque image, il cropait sur l’œil pour voir la netteté. il regardait à peine l’image telle quelle. J’ai décidé de ne rien dire, amusé, car le sage montre la lune et l’imbécile regarde le doigt.

                    • La clarté dans LR est très moche, pour le coup j’aime bien DXO parce que le rendu est plus subtil pour la gestion du micro-contraste. On est bien d’accord, trop de clarté c’est moche.

                       

                      Le microcontraste existe, et bien sûr qu’il se remarque.

                      Tu peux trouver quelques ressources sur internet concernant son appréciation :

                      https://petapixel.com/2016/03/14/problem-modern-lenses/

                      http://yannickkhong.com/blog/2016/2/8/micro-contrast-the-biggest-optical-luxury-of-the-world

                       

                      Existe-t-il un protocole de mesure chez les testeurs du net pour le MC ? Non. Mais ça ne veut pas dire qu’il n’existe pas, et justement le choix des traitements de surface chez les opticiens en photo tient compte en partie de ce MC. (Mais pas que.)

                      Après, c’est comme tout, tu peux toujours simuler en post-prod, mais ça ne veut pas dire que ça donne un rendu réaliste ou naturel à la fin, à l’opposé de ce qui sort direct en RAW.

                       

                      Choisir une optique, c’est tout sauf une question de benchmark, vu qu’il n’y a pas eu de mauvaise optique HDG ces dernières années, chez aucun constructeur.

                       

                      Et je me répète une dernière fois : le piqué c’est PAS le microcontraste, c’est deux choses différentes et bien décorrélées.

                    • Mais non… Le Micro contraste n’a pas de définition claire. C’est juste un terme « romantique » et imprécis…

                      Qui correspond éventuellement à une combinaison de différentes caractéristiques (bien réelles et mesurables) : le piqué, le contraste, et éventuellement le bokeh, et les différences de toutes ces caractéristiques entre le centre et les bords…

                      Les bonnes combinaisons de tout ça, peuvent contribuer à donner une « sensation 3D », que l’on peut appeler micro contraste, faute de pouvoir mieux la définir…

                      Mais il n’y a pas un type de verre, ou un type de design, pour « augmenter » le Micro Contraste. Mis à part préserver le meilleur niveau de netteté d’une part et ne pas trop perdre le contraste de la scène, d’autre part… (ce qui s’appel une bonne optique).

                      Un objectif ne peut pas augmenter le contraste d’une scène ! ET encore moins le « micro contraste »…

                      D’ailleurs : aucune définition explicite dans les deux page que tu pointe. Si tu trouve un jour, une véritable définition scientifique, avec une unité de mesure : envoie la page et j’écrirais un article dessus ! Promis…

                      Par contre au niveau logiciel : oui, le micro contraste peut exister… C’est une augmentation de la netteté faible (donc augmentation du « seuil » entre les pixels), mais sur un « rayon » large (alors que l’augmentation de netteté est sur un rayon étroit de 0,2 à 3 pixels)…

                      Mais tout ça n’existe pas dans les objectifs…

                    • Bien sûr que si c’est définissable le micro-contraste. Tu peux définir le contraste, et ensuite définir le micro-contraste comme le contraste en termes locaux (au sens mathématique du terme).

                      Quant à modifier le MC avec de l’optique, les traitement de surface, tout simplement.

                       

                      Si je trouve des articles universitaires sur le sujet, tu l’auras.

                       

                      Y’a pas de mesure de courbure de champ sur DXO et pourtant ça existe bel et bien. Les transitions de bokeh aussi. Le bokeh lui-même a plein de caractéristiques (aberrations sagittales, ronds d’oignons, etc) qui ne sont pas mesurés et publiés dans les review DXO/LRB mais parfaitement quantifiables.

                    • Je n’ai pas dit que DxO testait tout… Ils testent l’essentiel, mais ne peuvent pas tout tester. Evidement.

                      Désolé, je ne crois pas au Micro Contraste : pour moi c’est une superstition…

                      Ce que tu appels Micro contraste : c’est simplement la netteté, mais observée à une échelle spatiale un peu plus large : netteté qui nécéssite une différence de contraste entre deux zones voisines (la transition entre ces deux zones doit être aussi précise que possible)…

                      Ce qui nuit à la netteté (aberrations chromatique, diffraction, etc…) : nuit aussi au contraste.

                      Si tu recherche de la littérature scientifique sur le Micro Contratste et que tu trouve, tiens moi au courant (l’article du photographe que tu m’a envoyé ne compte pas, il ne donne aucune définition)…

            • Parce que t’es chez Canon et que t’as pas un D500 à comparer avec un D810/D750 comme je l’ai fait pendant 6 mois au niveau exploitation du capteur.

              Je referai les tests avec un D820 car on changera le D810.

              Mais chez Canon, je comprends que tu sois FF, je le serais aussi en boitier principal car l’écart est trop important.

      • Ornithorynque c’est un terme affectueux :D Et puis, c’est optimiste aussi, malgré leur bizarrerie, ils ont survécu. Ceci-dit, faut faire gaffe, c’est venimeux… c’est peut-être pour ça :D.

    • « Dans ce classement le premier DSLR du moment est le Nikon D3300 en 70ème … pardon 93 ème… position seulement »

      http://amzn.to/2kpnmSL

      Là ça ne veut rien dire du tout, car ce classement prend en compte tous les petits accessoires à 10 € qui on rapport à la photo, en incluant les « consommables », les les cadres photos, les jumelles d’observation, les cameras de surveillance, etc ! Tout quoi !

      C’est un peu comme si on expliquait que les vélos… se vendent moins que des cotons tiges, ou que du produit vaisselle !

      Le grand public n’a jamais acheté du « reflex » évidement, mais des compacts… et c’est ce marché qui sera remplacé par celui des smartphone…

      Les reflex continuent de proposer une différence (un portrait au 85 mm f/1.8 n’a rien a voir avec un portrait au smartphone)…

      Et même si leurs ventes connaissent un repli, c’est juste que la plupart des utilisateurs ont remplacé leur réflex récemment et qu’il s’agit d’un marché de « renouvellement » désormais… ET ce n’est pas vraiment à cause des smartphones.

      Par contre pour les constructeurs de compact : il est clair que ce marché s’effondre. Et c’est surtout les constructeurs qui proposaient beaucoup de compact d’entrée de gamme (Sony, Panasonic) qui vont en souffrir le plus…

      • Sur les 20 reflex (ou kit) les plus vendus chez Amazon US, on compte :

        11 Canon

        8 Nikon

        1 Fuji

        http://amzn.to/2kJduPR

        Ce qui ne veut pas dire grand chose concernant les bénéfices, que ces ventes génèrent (et il ne s’agit que d’une photographie à l’instant T)… Cela veut dire par contre que Fuji est quasi inexistant…

        Ensuite regardez les ventes d’objectif : http://amzn.to/2kpahZT

        • Ça veut surtout dire que le flagship Fuji se vend mieux que les flagship Canon et Nikon.

           

          Plz, arrête la mauvaise foi dans les commentaires, ça devient gênant.

  12. Tu devrais mettre à jour ton post avec un peu de positivisme car les actions sont déjà en train de remonter.

    Comme quoi il ne faut pas trop s’emballer trop vite, et ce malgré des erreurs marketing flagrantes, des soucis de production liée en partie à des désastres naturels, et le plaisir malsain de certains against le reste du monde à casser du sucre sur le dos d’autres marques que les leurs.
    Nikon a sa légitimité comme d’autre, et ce serait bien dommage d’arriver à une hégémonie dans ce secteur comme ont pu l’imposer Adobe et Apple (avec tout les défauts que ça engendre).

    On en oublierait presque le plaisir insouciant de prendre une photo.
    Sortez-vous les doigts du clavier.

    • Je mets à jour !

      Si tu regarde à l’échelle de la journée : oui, ça remonte doucement…

      Mais si tu regarde à l’échelle de 5 jours : alors là, on  ne peut pas dire que ça remonte beaucoup ! Un frémissement…

      Pour le reste Nikon reste le N°2 (ou 3), on a jamais dit que Nikon n’est pas légitime… On dit juste que Nikon connait une phase de déclin (ou de repli, pour être moins dramatique).

      Mais je crois pas que cela serve une marque d’essayer de masquer les réalités. Par exemple notre pays (la France) est en phase de déclin rapide. Cela crève les yeux, dans tous les domaines : mais tu trouvera toujours des gens pour prétendre que tout va bien…

      • Je suis d’accord. Il ne faut pas se voiler la face. Et la vérité a toujours plus de force, de légitimité (encore) que de la mauvaise communication.

        Ce qu’il faut voir dans ces chiffres c’est l’impact qu’on eu toutes ces annonces, mais que les indices de confiance remontent par les chiffres des actions notamment. Et maintenant le point de chute a été rattrapé.
        Est-il important de voir ses chiffres alors que ceux de Canon ont aussi perdu 200 points en début de ce mois?
        Ce qui est intéressant cependant, c’est de voir sur l’année que Nikon ET Canon ont subit les même pertes de points aux même périodes (même si l’action Canon vaut 2x fois celle de Nikon cela dit), ce qui est bien plus révélateur de l’état du marché.

        Pour autant la concurrence est nécessaire pour ne pas assoir l’hégémonie d’un seul, qui augmentera les prix sans trop faire d’innovation (CF Apple et Adobe).

        Non.
        Ce que je déplore cependant, comme dit plus haut, c’est le pessimisme ambiant, voir le plaisir malsain de certain à affirmer une pré-suposée-supériorité parce qu’ils ont choisis Canon plutôt que Nikon, ou Fuji, ou Sony.
        Et encore une fois, derrière le masque technicien on en oublie l’importance vitale de raconter le monde.
        Tu l’as dit! Il vaut mieux se payer un billet d’avion. Je suis le premier partisan.
        J’ajouterais que l’appareil photo n’est qu’un outil dont il faut s’approprier l’ergonomie. Pour certains c’est Fuji (on ne pourra pas dire qu’Eric Bouvet, Elia Locardi ou David Duchemin sont des mauvais), ou Nikon (on ne pourra pas dire qu’Amy Vitale, Joe McNally sont des mauvais), D’autre c’est Sony (je ne connais personne en Sony, désolé) ou Canon (on ne pourra pas dire que JF Vibert est un mauvais non plus…)

        Moi qui croyais que les photographes étaient tous unis par la passion unique de l’image et le plaisir du partage. Aurais-je été Naïf à ce point? Ou le market a engendré une grosse génération de geek qui me font plutôt penser à des fans de tuning automobile?
        Reflexion psychologique sans fondement s’il en est, mais forte déception de lecture.

        J’ose espérer que les licenciements seront minimes, que les problèmes opérationnels seront réglés et qu’ils ne feront plus de grotesques erreurs de marketing.

        • Chez Sony, au moins Victor Habchy, je crois. Très graphique, et il traîne ses Alpha 7 dans le désert pendant Burning man, dans la poussière. Et ça a pas l’air de le déranger, niveau fiabilité.

        • Mon seul but est de partager avec tout le monde les conseils que je donnerais à un ami…

          Si un ami voulait acheter un reflex aujourd’hui, avec le désire de progresser et de s’équiper dans les années à venir : tu conseillerais quoi ?

          Et bien je ne conseillerais pas un Nikon à un ami, aujourd’hui…

          C’est tout !

          Compte tenu des offres proposées, de notre vision de l’avenir, du prix, du reste de la gamme… et de la colorimétrie surtout !

  13. Conseils pratiques……

    Avec le déclin annoncé de Nikon (souhaité ,sans le revendiquer ,par d’autres) il est prudent d’envisager pour l’acquisition de vos prochaines optiques photo…….uniquement des modèles de Sigma dont les montures peuvent être modifiée de Nikon à Canon…..

    Au moins vous pourrez atténuer la douleur pour vos finances, d’autant que Sigma est dans le peloton de tête en matière d’optiques photo surtout dans les gammes « Sport » et « Art »….

    Sinon envisagez de clichetonner avec vos photophones préférés……ce serait une préconisation prudente à envisager…..

    Pour ma part…..le croquis au fusain en suivant les préconisations de Mr Ingres ont mes faveurs d’intentions

  14. Quand Canon aura réglé les problèmes de Banding et la gestion des zones sombres, on pourra parler d’innovation majeure !

    Bonne fin de semaine à tous !

    • Il n’y a aucun problème de branding, tant que l’on sait exposer correctement ses photos ;-)

      Si l’on a besoin de déboucher les ombres à ce point là, c’est juste qu’il y a un de choix d’exposition : un problème de prise de vue…

      Tu vois du branding sur mes photos toi ? Moi, jamais….

  15. Je n’ai pas vraiment l’impression que Nikon soit à la ramasse avec le couple D5/D500 ….sans compter un objectif comme le 200/500 f5.6 sans équivalent à ce prix chez Nikon

    Bref je viens de faire un vrai switch pour passer du nikon D4 au D5 !….aprés l’acquisition du D500 l’année derniére ,qui est supérieur en tout au Canon 7Dmark II.

    Je suis content de mes couleurs pourries et continue à faire de la photo couleur (si si ,c’est possible avec un boitier Nikon )..

    (et comme je suis vicieux ,j’ai aussi un Fuji XT2 !…le 90mm F2 Fuji est une pure merveille de piqué )

    Aprés avoir bien rigolé sur ton post,je vais retourner faire des photos avec mon matériel pourri.

    Salutations amicales

     

     

    • c’est marrant personne à l’air de rappeler que les problèmes de nikon ne sont pas dus  uniquement à la section photo.

      le D5 et le D500 cartonnent et rapporte pas mal de tunes.

      c’est les merdes bas de gammes qui plongent et surtout les activités médicales aux USA et les machines à fabriquer les capteurs qui plongent.

      c’est pas le manque de 24-70, ou l’ergonomie du DF qui coule nikon…

      • Oui, c’est vrai ce que tu dis (je l’ai dit dans mon texte d’ailleurs)…

        Sauf, que ça fait une occasion rêvée de parler des problèmes de Nikon en photo : car il y en a…

        La preuve : tous ces Nikonnistes qui achètent des Fuji, c’est un signe qui ne trompe pas !

      • tu te trompes grossiérement là :

        Crois tu quand je pars en vacances que je me trimballe l’artillerie lourde avec un D5 ou un D500 et les gros objectifs ???

        Un  XT2 +10-24 + 35 1.4 + 90 f2 + 50-230  (ça fait un 350mm en eq FF) :

        le sac fait 22cm x 15 cm et pése 2.3kg (sac compris)

        Qualité d’image excellente ,excellent viseur malgré tes affirmations (et pourtant je connais celui des D5/D500) ,rapport compacité /qualité/poids extra…

        Attention ,je ne dis pas qu’on peut tout faire et pour moi ça reste du 2éme boitier light et jamais je n’irai faire un vrai reportage sportif avec cet équipement .

         

         

        • Oui, je sais ! C’est pour faire les photos sans importance… je comprend bien ! J’en fais aussi…

          Pour ça j’ai mieux (et tellement moins cher), et tellement plus léger :

          Panasonic GM1
          + 12-32 mm stabilisé
          + 7-14 mm f/4…
          + 75-145 mm…

          je ne vois pas l’intérêt de l’APS-C, pour des photos sans importance…

          • Ah par contre, je ne descends pas en dessous du capteur APSC ! Ah Ah, non merci ;-)

            De toute façon, je trouve que les photographes emportent trop de matos pour juste faire de la photo de voyage qui finira sur un ssd (excepté certaines situations, comme un safari par ex)

  16. Bah … désolé, mais il y a plein de Canonistes qui bascule en Fuji. Autour de moi j’en compte 5. Comme dit plus haut sur l’argentique, c’est complètement has been un reflex avec viseur optique. Les djeuns il veulent des pixels. 15 j en Canon et basta.
    Bon je dois venir de la planète mars, car on a 5 jeunes dans notre club qui font du labo depuis plus d’un an et certains exposent….

    • 5 jeunes dans un Club Photo, c’est super : ça montre qu’il y a au moins quelques jeunes qui se passionnent pour la photo, plutôt que pour la chasse aux Pokemons… (aussi peut-être parcequ’un passionné d’argentique les a influencé dans votre club… vous avez la chance d’ne avoir peut-être chez vous, mais il n’y en a pas partout)

      Mais ça ne dit absolument rien des tendances de fond !

      Franchement l’argentique est un truc coûteux et peu pédagogique, comparé au numérique.

      Et je te dis ça car j’ai appris la photo en argentique dans les années 70… j’eu progressé tellement plus vite si j’avais pu faire davantage d’images !

      Ce n’est vraiment pas rendre service à un jeune photographe de lui conseiller de faire de l’argentique : c’est à mon avis totalement contre-productif ! On risque simplement de ralentir les progrès de quelqu’un en lui faisant faire de l’argentique…

      Je te le dis comme je le pense ! Et mon métier c’est d’enseigner la photo depuis plus 10 ans…
      Après avoir eu un premier métier de photographe de reportage en argentique entre 1992 et 2001. Puis en numérique…

      • Ça je suis bien d’accord que l’argentique, pour apprendre, c’est pas l’idéal. D’ailleurs, la plupart de ceux qui ont connus ça ne voudraient pas y retourner, même sous la torture. Perso, l’odeur du fixateur ne me manque pas du tout… Pas du tout, mais alors là pas du tout nostalgique de cette époque.

        Pour les jeunes voulant avoir une idée à quoi ressemble travailler en argentique, je leur dit qu’il n’ont qu’à mettre leur boitier en mode jpg et le fixer sur l’un des mode, fixer l’ISO à 100 ou 400, avec la possibilité de modifier ces paramètres seulement à chaque 36 photos. Désactiver l’aperçu sur l’écran arrière, n’utiliser que le point AF central, ne regarder les photos qu’après une semaine mais avec l’interdiction de consulter les exifs et de n’y apporter aucun ajustement ni retouche (bref se contenter du jpg produit par la caméra). Alternativement, demander à quelqu’un de vous les faire imprimer et vous satisfaire de ce que ça donnera. Pour le noir et blanc, c’est uniquement possible d’ajuster le contraste et l’exposition, uniquement depuis le jpg, et évidemment à la condition que le jpg de la caméra soit déjà en N&B dès la prise de vue, interdiction de convertir un photo couleurs en N&B.

        Tout ça en se contentant de cartes SD ne pouvant contenir au maximum que 36 photos, ou se limiter volontairement à cette quantité… Jeter la carte SD après un seul usage et en racheter une nouvelle à chaque fois. Pour les plus audacieux, écrire dès l’achat sur la carte SD quel mode jpg et quel ISO devra être utilisé avec cette carte et ne pas y déroger. Bien qu’il soit possible de retirer une carte du boitier avant les 36 photos, il est interdit de la remettre: en retirer les photos comme décrit plus haut et ensuite jeter la carte.

        J’ai pas rencontré beaucoup de monde désirant se soumettre à ces conditions. :)

        • ahah ! Bien résumé…

          Lorsque je repense à ces milliers de films 36 pauses et à l’énergie qu’il m’a fallut pour progresser (un peu) à l’époque : oui vraiment, il faut n’avoir jamais connu tout ça, pour en être nostalgique !

          C’est un peu comme ceux qui rêvent de revenir à la machine à écrire pour rédiger des notes ou des articles : ils faut « ne rien avoir vécu », pour regretter les machines à écrire !

          • Et parce qu’on parle de pédagogie, je me rappelle aussi très bien des difficultés pour apprendre à utiliser un flash. Sans aucun feedback lors de la prise de vue, balancer la lumière ambiante et le flash était un exercice pour le moins aléatoire. On était juste heureux d’avoir une photo correctement exposée. Et quand tout balançait, on ne savait souvent pas trop pourquoi car cela résultait souvent d’un tâtonnement plus ou moins aléatoire. Difficile après quelques jours ou semaines, lorsqu’on voyait enfin le résultat, de se rappeler quels paramètres avaient été utilisés pour cette prise réussie. Rendant d’autant plus difficile la progression dans l’utilisation de cet accessoire quand même bien pratique.

            Alors qu’aujourd’hui, c’est un jeu d’enfant. On voit immédiatement si l’éclairage est bon ou nul, permettant d’effectuer immédiatement la correction, tout en voyant immédiatement l’effet. J’ai plus progressé en une ou deux séances « studio flash » numérique que pendant des années en argentique…

            Ce qui m’amène à dire que l’argentique, et contrairement à la croyance actuelle, ne pousse pas beaucoup à la créativité et à l’exploration. On s’en tenait beaucoup à répéter les mêmes recettes éprouvées mais qui assuraient un résultat à tout le moins présentable. Ceci parce qu’une photo ratée avait elle aussi un coût et que l’absence de feedback instantané rendait plus difficile ou impossible l’appréciation de l’effet de certains paramètres lors de la prise de vue. Bref, pas l’idéal pour apprendre…

      • Donc, je résume :

        « 5 jeunes dans un Club Photo, c’est super : ça montre qu’il y a au moins quelques jeunes qui se passionnent pour la photo, plutôt que pour la chasse aux Pokemons… (aussi peut-être parcequ’un passionné d’argentique les a influencé dans votre club… vous avez la chance d’ne avoir peut-être chez vous, mais il n’y en a pas partout)
        Mais ça ne dit absolument rien des tendances de fond ! »

        Cinq jeunes, c’est pas une tendance de fond. Soit. A l’heure où Kodak ressuscite l’Ektachrome 100, on va faire comme si Kodak était une boîte de baltringues qui jettent leur argent par les fenêtres.

         

        Par contre, quand UN photographe voit UNE panne sur un de ses trois A7R II, c’est une tendance de fond : Sony c’est pas fiable.

        http://photoetmac.com/2015/10/three-sony-a7rii-went-with-us-to-mongolia-only-2-survives/

         

        Tu crois pas que ça serait un peu de la mauvaise foi, par hasard ? Juste un peu ?

         

         

         

         

        • Ben oui, il arrive dans la vie, que des gens ne pensent pas la même chose… que les autres !

          Moi je pense que le retour à la mode de la photo argentique, est de ces petites modes passagères et secondaires. Comme les collections de pin’s, ou le retour du macramé. Cela leur passera assez vite car c’est tellement fastidieux pour si peu de résultats…

          • Tu vois, le truc c’est que dès que tu indiques que c’est « ton » avis et pas une vérité générale, les propos passent dix fois mieux (et du coup, je te reconnais un avis tranché mais conscient de sa propre subjectivité). C’est vraiment plus agréable de te lire ainsi, et tu prends de la hauteur. :)

            C’est un effet courant du net et de l’écrit : pensez à dire quand c’est un avis, ça change tout une fois qu’on lit !

  17. Pingback: Calendrier 2017 de sortie des prochains Canon EOS - photoetmac.com

  18. Bonjour,

    Je me suis déjà de nombreuse fois exprimer sur le soucis des Nikon, disons que l’arrivée des 5dmk3 et du 7d  on était le tournant qui a permis à Canon de reprendre la main. Les batailles, mon avis sur le problème de la colorimétrie fausse ou sur telle avantage d’une meilleur dynamique d’un capteur ne sont pas pour les pros tellement importants. L’un des photographe les plus primé utilise de Nikon http://vincentmunier.com Vincent Munier donc je ne connais pas un photographe sérieux qui n’étalonne pas ça chaîne graphique.

    Alors pourquoi Nikon semble dans la tourment, tous simplement pour des raisons d’incohérence de gamme d’erreur d’ergonomie et de quelques « caguade » dans la conception,  le Nikon D600, le double Nikon D800 et surtout les soucis avec les objectifs, je pense en effet qu’un photographe ne  pardonne pas des problèmes d’objectifs alors que les problèmes de boîtier sont plus facilement oublier car un objectif dans la tête d’un photographe ce garde plus longtemps qu’un boîtier surtout si il est cher. Le dernier 58 mm une catastrophe marketing, le dernier 24-70 2.8 moins bon que le Tamron qui est 3 fois moins chères stabilisé et meilleur optiquement même si le Canon est beaucoup plus chers la qualité optique sur ce modèle est ce qui se fait de mieux et puis ils ont le 24-70 F4 stab. Oui ils ont le 810 mais la aussi Canon propose 2 boîtier sur la même base différant le 5DSr et le 5Dmk4 vous voulez de la définition ok, vous voulez de la polyvalence ok. Tien en parlant de Canon les objectifs DO ont étaient une vraie catastrophe car mauvais, Nikon on sort un bon le 300 f4 et puis Canon aussi le 400 f4 et pourtant malgré une vraie qualité et un avantage certain sur le pois ils on du mal à ce vendre surtout Canon car il traîne encor ça mauvaise image sur ce type de modèle.

    Donc en gros l’incohérence de la gammes expert et semis pro, le fait que Canon à rattraper voir dépasser l’AF et la réactivité des boîtier Nikon à l’exception du D500 qui viens tous juste de sortir, les accident de parcours des objectif et des boîtiers de Nikon font que Canon est passé chez les pros de challenger à équivalent voir plus car plus fiable et plus cohérent.

    Oui avec des Nikon on faits de très belles photos, mais ce n’est pas tous pour rester dans les clous c’est un ensemble qu’i faut maîtriser et ils on un peut perdue de cette maîtrise, ce qui explique la perte de leader cheap chez les pros.

    Belle et bonne journée derrière votre objectif

     

     

  19. Pingback: Analyse de la situation de Nikon : rassurante ? - photoetmac.com

  20. Pingback: Tamron 70-200 f2.8 G2 meilleur que le Nikon 70-200 f2.8E ? - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.