web analytics

Le Canon EOS 77D progresse et remplace l’EOS 760D

14
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

En perdant un « zéro », le successeur du Canon EOS 760D voit sa dénomination se rapprocher un peu plus de celles des reflex experts « intermédiaires » : par exemple l’EOS 80D, un modèle adopté par de nombreux vidéo blogueurs…

Du coup, on se demande comment l’EOS 77D s’appellera, dans trois générations ! Peu importe… Ce qui compte c’est le nouveau capteur de 24 Mpix (déjà bien connu et apprécié) doté de la technologie AF Dual Pixel, bien utile pour faire le point en Live View et en vidéo. Capteur qui a vu sa dynamique progresser (j’entend déjà les « haters » : rassurez-vous, elle sera toujours bien assez suffisante pour ce que vous aurez besoin d’en faire : je vous l’assure)…

Cette technologie Dual Pixel, est donc généralisée à presque toute la gamme Canon EOS désormais : les Full Frame professionnels EOS 1Dx MkII, l’EOS 5D MkIV (mais pas l’EOS 5DsR de 50 Mpix)… Mais aussi les APS-C experts : EOS 7D MkII, EOS 80D, EOS 77D… Sans oublier le reflex APS-C d’entrée de gamme : le petit EOS 800D (annoncé aujourd’hui aussi, il est le successeur de l’EOS 750D : une version simplifiée de l’EOS 77D). Et pour finir  l’EOS M5 et l’EOS M6 (le petit frère du M5, annoncé aujourd’hui également, qui est privé de viseur intégré mais accepte un viseur électronique amovible).

On notera l’ajout du Mode Anti Flicker (Anti scintillement, bien utile face aux néons, relire : Le Mode Anti Flicker, une première…). Le passage au processeur Digic 7, alors que l’EOS 80D en était resté au Digic 6.

Notons aussi l’adoption d’un système AF à 45 collimateurs croisés, avec collimateur central sensible à -3 IL et 27 collimateurs discriminants à f/8 : ce qui devrait donner à ce petit reflex une belle réactivité et une belle polyvalence.

La molette des modes est verouillable comme sur un modèle expert. L’EOS 77D dispose de la géniale Molette de réglage arrière « plate », comme les reflex Canon EOS Pro. Du côté de la prise en pain, la poignée a été refaite : elle est plus creusée pour une prise en main plus sûre. Déplacez le curseur latéralement : pour comparer la forme de la poignée de l’EOS 77D (curseur à gauche), par rapport à son prédécesseur (curseur à droite) :

<   Curseur à gauche : Canon EOS 77D    /    Canon EOS 760D : Curseur à droite   >

Sans oublier l’écran LCD monochrome de rappel sur le capot supérieur (que l’on utilise, si l’on est un vrai photographe)… Bref, il ne lui manque rien, ou presque ! Il y a même l’entrée micro et la sortie casque, peut-être de quoi me décider à lancer une chaine Youtube ? Non, je déconne…

Peut-être de quoi me décider à l’adopter comme boitier de secours, à la place de mon minuscule et fidèle EOS 100D ? Je ne sais pas trop, on verra quand on l’aura touché…

La seule chose que je puisse reprocher à cette série, c’est son écran orientable sur le coté, qui reste plus adapté à la vidéo qu’à la photo… J’eu préféré un écran orientable verticalement dans l’axe : comme sur l’EOS M5. Le WIFI et le Bluetooth sont désormais systématiquement de la partie… Le prix reste sans surprise, mais il baissera rapidement comme d’habitude :

Boitier nu : 899 €

Premier kit : 999 € avec le nouveau EF-S 18-55 mm f/4-5,6 IS STM (vendu seul 249 €)

Second kit : 1299 € avec le 18-135 mm IS STM

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

14 commentaires

  1. Apparemment une nouvelle petite bombe! Une hésitation de plus pour ceux,comme moi, qui souhaitent renouveler leur Canon Apsc et sont titilles par le passage au full frame Canon ( onéreux qd on a un parc optique efs)!

    vivement les essais!

  2. Les + : le 77D dispose d’un détecteur au-dessus du viseur oculaire qui détecte la présence du visage et qui éteint donc automatiquement l’écran LCD (ce sera bien pratique), le 77D dispose d’une rafale à 6 image par seconde (bien suffisant pour mon usage) alors que le 80D est à 7 image par seconde, et, le 77D dispose d’un obturateur à 1/4000 s alors que le 80D est à 1/8000s (utile combien de fois ?).

    Les – : l’autonomie de la batterie sera apparemment plus faible sur le 77D que sur le 80D, le 80D dispose d’un viseur couvrant 100% du champs alors que le 77D plafonne à 95% (dommage). Enfin, le 80D dispose d’un boitier étanche aux poussières et à l’humidité.

    Je suis impatient de voir les premiers tests ou usages sur la montée en Iso du 77D car c’est pour moi le point faible des boitiers APSC Canon actuels avec le bruit visible dès 800 Iso.

    A moins d’attendre le 6D Mk II ? Remplaçant du 6D mk I dont la montée est Iso est top. Mais je suis sûr qu’au delà du fait que le 6D est full frame (avec la qualité d’image associée), il sera vendu aux alentours de 2000€. est-ce bien raisonnable face au 77D vendu nu à 900€ ?

    • Il y a une énorme différence entre APS-C et Full Frame… et ce n’est pas seulement la montée en ISO (dont on n’a rien à faire, car 95% des photos que l’on faiton peut les faire entre 200 et 800 ISO)… mais la différence c’est ce rendu spécifique !

      Par ailleurs il n’y a aucun soucis à monter à 800 ISO avec un Canon APS-C, il suffira (d’un tout petit peu) de correction du bruit dans Lightroom ou autre et on tirera un magnifique A3 !

      Cette « terreur du bruit », vous empêche de travailler et vous paralyse… Elle est totalement excessive : un peu de bruit n’a jamais empêché de faire une belle image.

      Voilà une image (avec zoom à 100% à droite) faite à 800 ISO avec le minuscule Canon EOS 100D (qui date un peu déjà et dont le capteur est moins performant que le nouveau 24 Mpix)…

      Du bruit ? Ou ça du bruit ? Il y a un peu de bruit : il sera invisible sur un tirage A3 !

      Observer une image à 100% est excessif : même pour un tirage A3 ! Il faut évaluer le bruit à 50%

  3. Et j’ai oublié de signaler que le 77D dispose du processeur Digic 7 alors que le 80D dispose du Digic 6. Apparemment, le Digic 7 assurerait une meilleure détection du sujet par rapport au Digic 6.

  4. Au 77D je préfère le 800D. Je trouve beaucoup plus rapide d’avoir le bouton d’allumage sous le pouce. Tant pi, si je perd la seconde molette, d’ailleurs, il me semble que canon aurait quand même pu en mettre une sur le 800D.

    Par contre à la différence de JF, c’est comme ça que je préfère les écrans articulés (même si au final, je ne les utilise presque jamais).

    • Le bouton d’allumage ne sert à rien ! Le mien reste sur « On » en permanence toute la journée…

      L’appareil gère se mise en veille tout seul comme un grand !

      je ne le touche donc que au maximum 2 fois par jour.

      Par contre l’écran monochrome supérieur m’est indispensable en prise de vue…. On peut évaluer rapidemebt l’expo d’une scène sans regarder le dans le viseur. Ce que l’on ne peut faire avec l’écran arrière (qui vise vos pieds quand on le regarde)

      De plus, il permet une énorme économie d’énergie (en regardant moins l’écran arrière)

  5. olivier montreuil on

    Oui beau bébé qui seconderait bien mon 6D (qui est une merveille, merci JF de m’avoir convaincu de l’acheter) et permettrait de booster mon 70-200 f 2,8 usm II (surtout quant je vois le prix du Convertisseur canon X 1,4 III)

    Mais je pencherais plutôt pour un 80D uniquement pour la qualité de son viseur !

    En effet, le viseur du 760D n’est vraiment pas terrible (pas vraiment mieux que celui de mon 100D) et le 80D fait vraiment la différence sur ce plan là avec un viseur 100%

    Et le viseur, pour un reflex, ça reste vraiment un point essentiel, non ???

    • Oui, mais c’est un « second » appareil de dépannage… Et l’on ne passe pas beaucoup de temps dans le viseur de son « second » boitier ! Je peux te le dire…

      Pour le peu de temps que tu va regarder dedans : à mon avis son viseur  est largement suffisant… (en tous cas pour moi ! )

      • Toutes mes excuses mon bon JF, mais je ne vais pas investir de l’argent pour un boitier de « dépannage » mais  pour un boitier « complémentaire » m’apportant un « PLUS » , celui de booster mon 70-200 f  2,8 de X 1,6

        Alors je me vois mal passer d’un boitier trés satisfaisant question viseur comme le 6D, à un boitier complémentaire avec un viseur façon ‘trou de serrure » !

        Le résultat serait que je n’aurais aucun plaisir à l’utiliser, ce qui ferait que je le laisserais de côté, effectivement comme boitier de « dépannage » dont finalement je ne me servirais pas !

        Personnellement je considère mes achats comme un investissement qui doit être le plus durable possible, alors pas question d’acheter pour que ça dorme dans mon fourre tout !

        Le matériel photo numérique est aujourd’hui assez mature et les évolutions plutôt douce, alors vu ce que ça coûte, je n’achète pas le dernier sorti au prix fort mais attends paisiblement que ce prix ait bien baissé quitte a ce que ce matériel ait 2 ans d’existence !

        Sinon, je persiste à dire que le viseur pour un reflex est essentiel et fondamental, et pour qu’il continu de faire la différence avec un Evf, c’est indispensable qu’il soit le meilleur possible.

        D’ailleurs moi qui suis fan de Canon, je trouve justement que Canon se moque du monde sur les 760 d et autres de cette même série, surtout lorsque l’on voit ce que Pentax offre comme « beaux » viseurs dans sa gamme amateur/expert !

        Donc pour moi ce point justifie que l’on opte pour un 80D car à l’usage ça n’a rien à « voir » et en fervent défenseur que tu es, du reflex face aux hybrides, tu devrais être le premier à militer pour des viseurs irréprochables sur nos reflex !

        • Oui, je te comprend : si tu envisage de l’utiliser au moins 30% à 40% du temps en complément du Full frame, alors ça s’explique…

          Moi je n’utilise l’APS-C que 15 à 20% du temps seulement (il y a une grosse différence de résolution il faut dire entre mon APS-C de 18 Mix et mon Full Frame de 50 Mix, que je préfère largement)… Donc : plus mon APS-C est petit, plus ça m’arrange !

          Et vu sa taille, l’EOS 100D rentre facilement dans mon sac à coté de l’EOS 5DsR, avec les deux objectifs montés (le 24-70 mm f/4 sur le Full Frame et le 70-200 mm f/4 sur l’EOS 100D). Sans oublier aussi d’emporter le 24 mm f/1.4 Art… et parfois le Sigma 85 mm f/1.4.

          Si je remplaçais l’EOS 100D par un EOS 80D, il n’est pas certain que tout ça rentre aussi facilement (ce sera peut-être un peu plus pénible à rentrer à chaque fois). Mais avec une EOS 77D je suppose que ça irait encore…

          Bon, sinon, j’ai un plus gros sac aussi… Mais j’évite de le prendre !

        • Trou de serrure, Pfiiiuuu, faut arreter avec le syndrome trou de serrure. La différence n’est pas bien grande entre un 77D (800D/100D) et un 80D. Le viseur du 80D est seulement 10% à 15% plus grand, pas de quoi traiter les autres de trou de serrure, c’est ridicule.
          Par contre, après test, le 80D à la même taille de viseur que le 7D. je ne le savais pas.
          Je passe sans pb de mon 6D au vieux 7D jusqu’au 100D. Et le 100D est celui que j’utilise le plus. La légereté est la principale raison, et le viseur est très bien (pour moi).

  6. Bonjour à tous,

    En boitier de dépannage, d’appoint, de secours etc. il y a un sérieux compétiteur.

    Là il est comparé avec le petit 22 mm et le 77 avec le 40 STM.

    Évidemment pour mettre les objectifs FF il faut la baque de rattrapage de tirage, mais même.

    Pour l’instant j’ai un 5D (sic!) comme back-up :-)

    Job

     

  7. Pingback: Calendrier 2017 de sortie des prochains Canon EOS - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.