web analytics

Viseurs électroniques : du nouveau enfin ?

41
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Vous vous rappelez ? Depuis le temps que j’explique que les viseurs électroniques actuellement sur le marché sont pathétiques ? De médiocres petites télévisions couleurs, sur lesquelles on accepterait même pas de regarder un épisode de L’inspecteur Derrik en entier…

Relire : Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ? Il semblerait qu’un nouveau modèle équipe le Panasonic GH5… Et d’après dPreview qui a jeté un oeil à l’intérieur, son viseur Oled de 3 680 000 points ringardise les modèles précédents… Ce qui n’est pas très difficile.

« The GH5’s viewfinder is a completely new unit. A 3680k-dot OLED panel gives a resolution of around 1280 x 960 pixels, which may not sound like a huge leap forward from the GH4’s 1024 x 768 panel, but it makes a huge difference. This 25% jump in linear resolution is enough to make the GH5’s viewfinder probably the best we’ve ever seen.

At the briefing meeting, all the DPReview writers present took it in turns and proceeded to do a series of double-takes as they held the camera to their eye. Despite being larger than the GH4’s finder (0.76x magnification in 35mm terms, rather than 0.67x, means it’s 13% larger in each dimension), the new finder gives a remarkably life-like image with no individual pixels being visible. » (source :  dPreview).

Je crois que concernant les viseurs électroniques : le mieux est de s’en passer quelques temps (sauf en entrée de gamme et pour les ultra compacts)… Tant que l’industrie n’est pas arrivée à un certain niveau de confort et de réalisme « minimal », duquel selon moi, nous sommes encore très éloigné !

D’ici 24 mois, tous les viseurs électroniques de 2016 nous paraîtront totalement démodés… Et on se dira : « mais comment pouvions-nous viser la-dedans ? »

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

41 commentaires

  1. Il n’y a pas très longtemps sur un fil fb que je suivais, un photographe avait écrit que la dernière plus grande révolution photo était le viseur electronique. Comme quoi, tout le monde n’est pas d’accord avec toi. Et oui, c’était un Adepte Fuji.
    Je suis toujours allergique au viseur electronique. Soit je veux un vrai reflex (même petit). Soit je veux un compact qui rentre dans la poche. Zut, moi aussi, je suis un obtus…

  2. Le viseur du GH5 est moins précis que celui du Leica SL, pourtant sorti l’an dernier (4MPx) (et qui a l’air d’être une exclu Leica… l’EM1 II ne l’a par exemple pas pris, ce qui est étrange).

    Plus que le nombre de pixels, c’est la dynamique et le lag qui peuvent pécher sur les EVF. Mais bon, ça n’empêche pas de prendre des photos.

  3. « son viseur Oled de 3 680 000 points ringardise les modèles précédents… »

    il est aussi sur le leica Q. il est a priori excellent

      • Je l’ai essayé également le LQ : 4 000 € pour avoir cette image cathodique dans l’oeil : non merci, je préfère encore la visée écran pour garder le contact avec la lumière. Non l’hybride et ses evf restent toujours un non-compromis : le ni… ni…

      • Didier Baverel on

        Donc tu es parti en Inde avec un Leica Q….!!!! Son viseur est aussi de 3,68 millions de pixels et date de 2015. Donc, il est nul et celui du GH5 Panasonic que tu n’as pas plus essayé que le Leica Q serait génial….Pour info et rappel  pour les lecteurs, je suis Pro, et pas qu’un peu, j’ai abandonné mes Canon depuis 2 ans, je bosse avec le Leica Q et des Fuji ( X-pro2 et XT2) et je n’ai pas vu de différence, ni dans mes photos ni dans le chiffre d’affaire qu’elles me ramènent et mes clients ne m’ont jamais parlé de viseur optique ou numérique. Il faudrait qu’en même que tu arrêtes de raconter des conneries un moment ou à un autre!!! Avant d’être trop ridicule.

        • Bah, la photo c’est une question d plaisir aussi (surtout pour la plupart des lecteurs qui viennent ici) ! Pas seulement de chiffre d’affaire…

          Viseur nul = plaisir nul !

          Pour moi, faire de la photo à travers un viseur électronique, c’est un peu comme faire l’amour à une fille qui serait derrière un écran et que l’on ne peut ni toucher, ni voir « en vrai » !

          C’est une question de ressenti : et ça ne se discute pas vraiment…

          Bon après : un outil est un outil… Si on fait de la photo comme on va bosser à la mine : peu importe l’outil du mode,nt qu’il est fonctionnel.

          Sauf que moi, j’ai voulu faire ce métier par plaisir. Et si on m’enlève le plaisir, je changerais de métier…

  4. Mathieu Gaubert on

    Un peu de rigolade dans ce monde. Un evf de 2.36Mpx sur 0,5 pouces c’est équivalent à un dpi de plus de 4400.
    Effectivement, l’écran est plus proche de vos yeux mais bon ça reste une densité 10x supérieur à celle du meilleur téléphone portable

    • Ben ça reste assez nul…

      Sans parler des noirs qui sont gris foncés et des blancs qui sont cramés (mais pas assez lumineux)… Car la luminosité globale du viseur reste très faible, comparée à une scène sous un soleil de midi, ce qui oblige votre pupille à se dilater à chaque fois que vous regardez dans le viseur (trop sombre).

      Et à s’ouvrir à nouveau lorsque vous sortez l’oeil du viseur pour regarder la scène (qui est bien plus lumineuse en réalité que le viseur…)

      Accepteriez-vous de « voir la vie » à travers cette pauvre lucarne ? Non, non, non, les viseurs électroniques actuels sont toujours lamentables !

  5. Je n’ai que peu d’expérience avec des reflex, et donc avec les viseurs optiques. Je n’ai utilisé que ceux qu’on m’a prêtés de temps en temps : 70D, 6D, 5DMII et MIII et D750 (tiens, un intrus…).

    Je ne me lancerai donc pas dans un comparatif OVF vs EVF.

    Néanmoins, possédant un X-T1 depuis 2 ans, je dois dire que je suis pleinement satisfait de son EVF, que je trouve meilleur que tous les autres EVF dans lesquels j’ai mis l’oeil.

    MAIS, comme le dit JF, il y a photo et photo. Je ne suis qu’un amateur qui pratique pour son seul plaisir, sans aucun enjeu économique au bout.

    Cela ne signifie pas pour autant que je me moque de rater mes photos (je suis même plutôt  »chiant » sur ce point), mais si c’est raté, c’est sans conséquence. Sauf pour l’orgueil…

    Après, fait-on de meilleures photos avec un OVF qu’un EVF ? Je n’en sais rien…

    Mais en ce qui me concerne, je suis beaucoup plus à l’aise pour effectuer un correction d’expo  »à peu pré juste » avec un EVF, grâce à sa fonction WYSIWYG, qu’avec un OVF.

    Mais ça, c’est peut-être (certainement même) dû à mon manque d’expérience et de pratique avec des OVF.

    • « Néanmoins, possédant un X-T1 depuis 2 ans, je dois dire que je suis pleinement satisfait de son EVF, que je trouve meilleur que tous les autres EVF dans lesquels j’ai mis l’oeil. »

      –> marrant j’ai eu un XT1 que j’ai gardé 1 mois et j’ai trouvé le EVF assez mauvais. avec une tonne de grain des que la lumière baisse. celui du olympus EM1 par exemple est bien meilleur a mon gout (et pourtant il est pas ouf)

  6. Hello ! Disons, qu’avec l’expérience on n’éprouve pas vraiment le besoin de savoir « ce que donne » une correction d’expo de -2/3 de diaph… Car on se doute de ce que ça fera sur l’image finale.

    Et vous pouvez expérimenter  et vérifier ensuite sur l’écran ! C’est tres formateur, d’essayer d’anticiper les réactions de l’appareil…

    Par ailleurs la fiabilité d’expo des reflex est telle que l’on peut leur faire confiance. Et se dire que face à un contre jour, on va juste ajouter notre touche personnelle : -2/3 de diaph, ou -1 diaph par exemple.

    Et le fichier RAW permet une telle attitude de correction !

    De toutes façon l’affiche du viseur est assez imprécis question estimation de l’expo (selon que vous avez monté sa luminosité), que ça n’aide pas énormément…

    Et si je suis face à une très scène compliqué par rapport à l’expo (si je ne sais pas décider quoi faire) : je ne calcule même pas, je fais directement un bracketing… C’est assez rare, mais parfois ça va plus vite de remettre à plus tard (au post traitement), la prise de décision. En plus le bracketing me permettra de faire un HDR à partir de 2 ou 3 images dans Lightroom.

    Donc en conclusion : je dirais que la question de l’expo est une « non question » : qui ne justifie pas à elle seule la nécessité d’un passage à un viseur électronique !

    Ce serait comme apprendre à faire du vélo avec des « stabilisateurs » et ne jamais vouloir les enlever un jour !

    Jusqu’à présent tous les photographes ont appris à faire du vélo sans stabilisateurs : et ça a fait de bons photographes…

    Imaginez même qu’avant l’an 2000, il n’y avait même pas d’écran : et il fallait attendre pour voir le résultat !

  7. On parle souvent ici de vrai photo ce qui me laisse assez dubitatif
    Du coup les photographes qui vont travailler avec le Fuji gfx qui n est pas un full frame et surtout avec viseur électronique ce ne sera pas de la vraie photo au sens sérieux du terme ?

  8. Ce sera encore mieux avec un capteur plus grand que du Fukl Frame !

    Ce sera de la super vraie photo !!!!

    Mais à quel prix !
    Le Fuku frame débute à 1500€ lui !!!

  9. « On parle souvent ici de vrai photo ce qui me laisse assez dubitatif »

    –> cest typique les fan de matos qui se tripotent un peu trop la nouille. En général ils disent : « je sors pas faire des photos, mais de LA photo »….. ok

  10. Aller, un peu de buzz en debut d’annee. Tu n’aimes pas, c’est ton droit. Ca evolue avec le temps, comme tout, donc tu prendras peut-etre le train en route. C’est ton affaire.

     

    De la a laisser entendre qu’un pro qui utiliserait ces viseurs electronique est un con qui n’y comprend rien… C’est agacant cette facon de laisser croire que nos gouts/idees devraient etre universels.

  11. De la même façon qu’un autre commentateur plus haut, j’achète aussi tout mon matériel en occasion. J’ai eu ainsi l’occasion de comparer plein de boîtiers différents, viseurs optiques ou EVF, reflex ou COI. Dernièrement j’ai acquis successivement un X-E1 puis un X-T1. Les deux boîtiers ne m’ont de loin pas ruiné (moins de 500 EUR pour l’ensemble), c’est incroyable comme les gens se lassent vite :-)

    Et bien la technologie et la résolution employé pour les deux viseurs a beau être la même, la grosse différence ne se joue pas pour moi au niveau de la résolution mais plutôt au niveau du taux de raffraîchissment et de la latence. En bref, le X-T1 l’emporte haut la main et le plaisir de déclencher avec un boîtier plutôt que l’autre également.

    Quant aux soucis de contraste et de luminosité de l’EVF par rapport à un viseur optique, les conditions où cela se produit sont bien souvent aux heures du jour peu propices pour une photo réussie. Dans ce cas, ce n’est pas le fait d’utiliser un EVF ou un OVF qui fait la différence ou qui bloque, mais bien la question que je me pose du résultat que je vais obtenir et de l’intérêt de déclencher. Pour moi, pas de blocage dû à un aspect vidéo de la scène et les avantages d’un EVF l’emportent sur un prétendu ressenti. Mais j’admets que les sensibilités sont différentes et que des utilisateurs habitués au reflex depuis leur plus tendre enfance ne soient pas convaincus…

  12. Perso sur le Pana GX80 que je possède, je n’utilise jamais son viseur, mais que l’écran pour viser.

    Je trouve ça bien plus pratique au niveau possibilités de cadrages et prévisualisation de l’expo (même comparé à la visée optique d’un reflex, sauf dans la photo d’action évidemment)… Et pour le moment je n’ai pas eu besoin d’utiliser l’EVF.

    Ptet qu’en plein soleil en été cela m’arrivera de plus rien voir sur l’écran, mais jusqu’ici même en cas de soleil j’ai toujours continué à utiliser l’écran… J’avoue ne pas aimer le lag, les effets arc-en-ciel, le trop fort contraste et les couleurs un peu criardes du viseur électronique… Après certes ce n’est pas le meilleur EVF du marché, mais pas le pire non plus… (et j’en ai essayé des « haut de gamme », genre Leica Q ou Pana GH4, et j’ai toujours vu du lag en faible liminosité jusqu’à maintenant…)

  13. « Plus le capteur est grand mieux c’est bien entendu… »

    Il faut lire un peu sur les nouvelles technologies avant d’être aussi affirmatif. Cela ne sera plus vrai très bientôt. Je te laisse chercher. :-)

    Bonne journée !

    • Bah… rien n’indique à ma connaissance que de nouvelles technologies changent la donne et apporte un avantage à de petits capteurs face à des grands.

      Même si la qualité des petits progresse pour rattraper les grands (de il y a quelques années)… les grands capteurs profitent eux aussi des mêmes progrès : et donc reprennent de l’avance.

      Par ailleurs les lois de l’optiques conservent l’avantage aux grands capteurs question « bokeh »… ET cela ne changera pas dans les 15 ans à venir ! ça c’est certain…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.