web analytics

Le Fuji X-T20 annoncé à 899 € boîtier nu

29
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Voici donc logiquement le Fuji X-T20 annoncé à 899 € boitier nu et 1199 € en kit avec le zoom XC 18-55 mm : c’est le petit frère du Fuji X-T2, dont il hérite du capteur de 24,3 Mix (dépourvu de filtre passe-bas)… Et le successeur du précédent X-T10 (qui ne m’avait pas totalement convaincu par son ergonomie).

Ici, il y a du mieux : avec un AF amélioré qui passe de 49 à 91 collimateurs… Fiche technique ici. Et même l’arrivée de la vidéo 4K. Un package très intéressant pour un prix relativement raisonnable, il faut le souligner (même si celui du X-T10 à sa sortie était plus bas). Voilà qui va obliger Canon à baisser un peu plus vite que prévu le prix de son EOS M5 ! Nous verrons…

 

 

Il y a tout de même une chose que l’on ne peut enlever à Fuji : un design des plus soigné, qui fait immédiatement envie. Même si je reste dubitatif sur certains choix ergonomiques. Comme cette position Auto, qui « court-circuite » la plupart des commandes et qui plonge parfois les vendeurs en boutique, dans des abimes de perplexité.

Comment passer d’un appareil à l’autre toute la journée lorsque certains « classiques » sont ainsi malmenés (je repense à ma propre expérience avec le X-T10, un des rares appareils au cours de toutes ces dernières années qui m’a obligé à ouvrir le mode d’emploi pour des choses simples)… Si, si je vous assure ! Et j’ai eu des élèves en cours de photo équipés de Fuji X-T10, que j’ai eu du mal à conseiller parfois faute de comprendre certaines subtilités de l’ergonomie Fuji. Mais bon, après une lecture du Mode d’emploi, ça va mieux…

Allez expliquer à un débutant que lorsque la Molette des réglages de vitesse est en position A (comme Automatique bien sûr) : alors vous vous retrouvez automatiquement en Mode P (et non en Mode A : Priorité Ouverture comme sur la plupart des appareils)… Après cela, allez expliquer à des débutants que le Mode A signifie : Aperture Priority.

D’autant que sur le X-T10 il était (à première vue) bien difficile de savoir si l’on était bien en Mode P, autrement qu’en regardant dans le viseur… Dans lequel vous constatez alors qu’un P s’affiche effectivement ! Alors qu’aucune molette ne propose un Mode P… et que vous avez sélectionné A ! Compris ? Aah, ah ! ! ! Ce n’est pas facile pour les débutants tout ça…

Sur le X-T10, il y avait encore plus subtile : si vous voulez passer en priorité vitesse, ne sélectionnez donc pas ce que vous aviez peut-être cru être un « Mode S » sur la molette de gauche… Car ici, S veut dire déclenchement « vue par vue » (S pour Single)… Toutefois, vous découvrirez sur la Molette de sélection des vitesse, qu’il existe aussi un Mode T (comme Time), qui permet de sélectionner la vitesse via les molettes : ça s’est le comble : exactement comme sur un reflex équipé des Modes PASM, ahah ! ! ! Avouez qu’il y a plus simple en face…

Ajoutez encore que les quatre boutons du trèfle arrière, sont totalement dépourvus de sérigraphie : il faut appuyer dessus pour découvrir la fonction qui leur est attribuée… Mais attendons de toucher cet X-T20, pour voir ce qu’il a dans le ventre et si il est plus « user friendly » que son prédécesseur !

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

29 commentaires

  1. Pas mal, une stabilisation du boitier aurait été bien vue pour aller avec les optiques fixes non stabilisées … surement sur le X-T30 en 2018 …

  2. Cette commande des automatismes est d’une simplicité biblique… mais si l’on est conditionné par Canon, c’est vrai qu’il doit être difficile de revenir à des principes basiques…
    P.-S. Il me semble que Leica utilise la même méthode ?

  3.  
    J’oubliais, la commande des modes d’entrainement chez Canon, complètement abscons !
    Passer du vue par vue au retardateur avec la même commande qui règle la sensibilité, ça c’est de l’ergonomie !
    Il me semble que vous êtes le seul dans toute la presse internationale à vous plaindre de l’ergonomie de Fuji ?
     

    • Si c’est si simple comme vous le dit tout le monde serais en fuji c’est affreux pourquoi ils ont du mal à vendre leurs appareils, ergonomie nul, couleur fluo je me suis fais avoir je l’avais acheter à un copain… à la revente personne n’en veux je l’ai toujours sur les bras

  4. En ce qui me concerne, je compte m’équiper chez Fuji ; je cherche un petit boitier,  je fais exclusivement de la rue.

    Mais j’avoue être pas mal indécis sur mon choix de boitier .. la taille du XT20 m’irait plus que celle du XT2 mais la construction tout temps à évidemment été mis de coté..

    Le XPRO2 quand à lui, je dois le prendre en main, l’ergonomie me laisse un peu perplexe sur certains points mais j’aime bien le fait d’avoir le choix dans la visée ..

  5. En tant que canoniste.

    Au dernier salon de la photo, j’ai été m’amuser avec toutes les marques d’appareil photo. Je n’ai pas eu de pb particuliers avec Fuji. Je trouve plutôt ça simple.
    – Bague de vitesse sur A – la vitesse se règle toute seule (mode A ou P)
    – Bague de diaphragme sur A – le diaphragme se règle tout seul (mode S ou P)
    Le mode ‘P’ c’est quand les deux bagues sont sur ‘A’. Bref, rien de difficile. Mon seul pb c’est plutôt mon allergie perso au viseur electronique. Sinon, ça me plaisait bien.

    Avec Olympus ou Pentax, pas eu trop de pb non plus.Avec Sony, zut, j’ai presque aimé le A99 (ou A77 je ne sais plus) malgré le viseur electronique. Je retrouvais à peu près mes marques. Et j’ai surtout apprécié l’autofocus sur les visages par le viseur, génial et très rapide.

    C’est avec Nikon, que j’ai eu le plus de mal. Par exemple pourquoi l’ISO Auto n’est pas directement sur le réglage des ISO ? J’ai eu du mal à le trouver (dans certains cas, c’était sur la seconde molette, ouf).

    Autre exemple rigolo, sur la plupart des appareils à deux molettes, quand on se met en position « Priorité Ouverture ». La première molette sert à l’ouverture, normal. La seconde molette ne sert à « RIEN » ? Il n’y a que sur Canon que la deuxième molette sert à corriger l’exposition. Cette option que j’ai fini par trouver primordiale, il n’y a que Canon qui y a pensé.
    Et je trouve aussi que le mode « Q » sur Canon est redoutable d’efficacité par rapport aux autres marques.

    Bon, ensuite, c’est une question d’habitude. du moment qu’on arrive à faire la photo qu’on veut, peu importe l’appareil.

    • Sur cetraines marques on peut configurer l’usage de la deuxième molette. Il faut juste passer par le menu de l’appareil.

      Bien entendu ça ne sert à rien sur les appareils qui disposent déjà d’un réglage spécifique de l’exposition par une « roue » dédiée (Sony A7 ou Fuji XT-1 par exemple).

    • Je ne sais pas ce vous avez essayé comme Nikon, mais pour l’expo sur la deuxième molette c’est exactement comme sur Canon… J’ai utiliser un D800, un D7100 et maintenant un D7200 et c’est le même fonctionnement sur tous. Vous avez même deux fonctionnements possibles suivant que vous appuyez ou non sur le bouton de réglage de l’exposition en même temps : appuyé, vous pérennisez le réglage au delà de l’extinction de l’appareil, sans appuyé vous modifiez l’expo temporairement. Quelqu’un avait dû désengager l’option avant vous, je pense.

      Et la différence sur l’iso ne m’a jamais gêné, c’est assez simple de modifier l’auto sur un molette et la valeur minimum sur l’autre.

      Ceci dit, pour moi, le seul avantage vraiment significatif pour Nikon c’est le télémètre qui vous indique si vous êtes devant ou derrière en terme de mise au point alors que sur Canon vous n’avez que deux infos : soit c’est bon, soit ça ne l’est pas. En mise au point manuelle c’est un peu moins pratique. Mais, pour être honnête, ça reste un détail peu gênant la plupart du temps.

      Et ceci dit, je suis comme vous, globalement l’ergonomie Canon me « parle » mieux.

      • La seconde molette muette en mode « A », je l’ai vu sur un Nikon D500, et sur le dernier gros pentax. Arghhh, peut-être mal manipulé ? La honte :)

        • Sur tous les Pentax, du plus gros au plus petit, la deuxième molette est programmable. Par défaut, elle ne fait rien, mais je suis bien d’accord qu’il pourrait tout de même y mettre quelque chose comme réglage initial. Sinon, c’est juste une question de configurer initialement l’appareil selon nos goûts, après on n’y touche plus. On peut y mettre la correction d’exposition, l’ISO… D’ailleurs, cette deuxième molette programmable est un gros plus ergonomique des Pentax d’entrée de gamme comparativement aux Canon à trois chiffres et autres Nikon D3x00 et D5x00.

    • Et je trouve aussi que le mode « Q » sur Canon est redoutable d’efficacité par rapport aux autres marques.

      Ce mode n’est pas unique à Canon: c’est grosso modo similaire à l’ergonomie de base d’un Pentax et ce depuis le début de l’ère numérique…

      • Je n’ai pas dit que c’était unique à Canon, en effet on le retrouve partout. J’ai seulement dit qu’il était très efficace.
        Il possède en effet un double fonctionnement.
        – On peut aller sur un choix, le selectionner par ‘Set’ et modifier la valeur.
        – Mais il y a un mode bien plus rapide, on va sur un choix, et à la molette on peut modifier directement les valeurs sans avoir besoin de faire de sélection. C’est ce choix que j’adore :)

        Par contre, une petite critique sur Canon, je viens d’acheter en solde un G7X mark II. Mais pourquoi, on n’y retrouve pas toutes les bonnes idées d’ergonomie Canon sur ce modèle ? Le mode ‘Q’ est bridé et mal foutu, le menu personnalisé n’accepte pas tous les choix de menu (comme « Formatage de carte »). Heureusement qu’il fait de bonne photo…

  6. Par contre, je n’ai pas testé Leica, je testais les appareils photo, pas les accessoires de mode :)
    Et je n’ai pas testé Canon, parce que je connais bien.

  7. Vous parlez d’un « viseur électronique dont le grossissement passe de 0,62x à 0,77x… » mais je ne trouvé nulle part cette amélioration. À ma connaissance, seul le Xt-2 propose un tel viseur. Pour le viseur du Xt-20, c’est le taux de raffraichissement qui a été amélioré. http://www.fujifilm.com/products/digital_cameras/x/fujifilm_x_t20/pdf/index/x_t20_catalogue_01.pdf

  8. A souligner, écran tactile.
    Le contrôle de l’ouverture via l’objectif assure une meilleure stabilité et ergonomie à l’ensemble

  9. Perso je déteste l’ergonomie « old school », les molettes de vitesse et bagues de diaph, bon débardât !!! De la a dire que c’est compliqué ….

    • Bonne nouvelle, il est possible d’affecter aux molettes le même mode de fonctionnement que l’on retrouve sur les reflex. C’est à dire en by-passant les bagues et molettes en tout genre.
      Pas indispensable pour tout le monde mais cela permet à chacun de trouver ses repères ou de ne pas les perdre.

  10. Moi qui attendais la sortie de ce X-T20 pour me décider à acheter un mini boitier…

    je prendrai donc un Pen-F car stabilisé lui.

  11. Il n’y a QUE les canonistes pour se plaindre de l’ergonomie Fuji. Nikon, Pentax et consorts survivent beaucoup mieux.

     

    Quant à ne pas comprendre l’ergonomie d’un XT10/XT20 (pour sa partie basique : se mettre dans le bon mode et shooter), c’est incompréhensible pour quiconque a déjà eu un cours de photo basique. Du coup pour un pro qui a connu l’argentique, ça me laisse perplexe.

    C’est pourtant pas compliqué :

    * une molette pour l’ouverture : soit on la règle, soit on la colle en auto

    * une molette pour la vitesse : soit on la règle, soit on la colle en auto

    * une molette pour les ISO : soit on les règle, soit on les colle en auto

    Et du coup, le choix du mode A/V/M/AV se fait en mettant les molettes qu’on ne veut pas régler sur auto.

    (Pour la molette de prise de vue, il y a la même sur Nikon, et on vit très bien avec. Ça permet notamment de passer en mode silencieux très facilement.)

    Comment arrives-tu à te paumer sur ça, JF ? J’ai même pas besoin de shooter en Fuji pour deviner comment on s’en sert –‘

  12. C’est justement ça qui est formidable: qu’il y ait une marque qui pose le choix délibéré d’opter pour une ergonomie à contrôles directs au lieu de s’aligner sur ce qui est devenu la norme des molettes et des menus !  Il faut applaudir ceux qui le font, même si ça ne correspond pas à vos propres préférences, précisément parce que ça offre la possibilité à tous de trouver leur bonheur ! Moi je sais que mon regard sur le digital et ma pratique photo ont changé le jour où j’ai acheté le X100, première génération. Malgré ses imperfections, il m’a rendu ce que j’adorais dans mon premier boîtier sérieux, le Nikon FM. C’est comme ça que j’aime photographier, ça me regarde, et je ne vais pas essayer de convaincre qui que ce soit que c’est mieux. Et ça ne m’intéresse pas de savoir ce que d’autres en pensent en trouvant ça nul ou dépassé. Ce qui est compliqué pour les uns est d’une simplicité et intuitivité bibliques pour les autres et vice-versa. Où est le problème? A quoi bon lancer une compèt pour savoir qui a raison ou tort? Laissez chacun choisir ce qui lui parle, c’est tout ce qui compte, et réjouissez-vous qu’il soit possible de trouver sur le marché de quoi satisfaire chacun. Et basta.

  13. Bonjour,

    Cet appareil XT20 accompagné du 18-55 f/2,8-4 me fait de l’œil. Je l’ai pris en main hier, il est très sympa, léger, de bonne construction. Le viseur me semble plus grand qu’un viseur de reflex de gamme équivalente. Un bon point pour les porteurs de lunette comme moi (le viseur est toutefois électronique).

    Venant de Canon, l’ergonomie me semble moins aboutie. Les molettes auraient pu être dédiées à d’autres fonctions plus utiles. J’ai surtout trouvé les 2 molettes avant-arrière trop souples (celle de la correction d’expo est bien ferme).

    Maintenant la question existentielle est : faut-il patienter l’arrivée du remplaçant du Canon 100 D (150D ou SL2) : capteur du 80D, meilleur autofocus, meilleur viseur?, etc…

    Je sens qu’il peut y avoir match.

    Pour info 2 tests terrain des Fuji XT10 et Canon 100 D :

    https://phototrend.fr/2016/06/test-terrain-fuji-x-t10-mini-x-t1/

    https://phototrend.fr/2016/05/test-reflex-canon-eos-100d/

     

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.