web analytics

Témoignage d’une pro contre les hybrides, en usage pro

44
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Témoignage d’une photographe pro (c’est trop rare ce genre de témoignage), qui explique pourquoi elle n’envisage pas d’utiliser un hybride, dans le cadre de ses reportages professionnels : Why I Can’t Use a Mirrorless Camera Professionally.

A lire, car c’est intéressant et même un peu surprenant : « I charge a premium for my clients to hire me to come shoot their luxury weddings. In some level, if I show up with a little, mirrorless camera, I feel like I’m not meeting their expectations.  » Mmmm….

En conclusion elle précise tout de même : « Do I think photographers like Miguel Quiles that shoot with mirrorless cameras produce work that’s any less professional than others like Moshe Zusman who uses and teaches with DSLRs? No, absolutely not. They’re both professionals producing beautiful imagery. It’s a personal business decision for me; I don’t think I’m ever going to be able to use a mirrorless system for professional use. » Alors, les hybrides ? Pas rassurants pour les clients ?

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

44 commentaires

  1. J’ai aussi un peu cette réaction idéologique et peu logique envers les hybrides, ça doit être d’avoir trop visionné Thomas et son Nikon dans Blow-Up. Pro=Reflex.

    Un copain m’expliquait que dans  la vidéo de mariages (également !) le camescope de poing c’est pour les amateurs (même un petit bijou comme le Sony Z5 à plus de 4000 € HT)!

    Pour que le client ait le sentiment d’en « avoir pour son argent » il fallait dégainer un camescope d’épaule  même  le petit Panasonic AC8  à 1500 € à défaut du gros Sony X400 à 15000€ (lui c’est pour les gros clients) :-)

    Ce n’est pas un problème, le client est roi.

    Job

     

  2. Si je dois passer commande à un Pro pour un évènement important c’est d’abord son travail que je regarde en amont, pas le matos qu’il me pointe devant le nez le jour J. En l’occurrence, suis pas très convaincu par Miss Joy et son énorme D1X. Ses portfolio de mariages sont d’un « ordinaire » bien dérangeant à côté de ceux de Monsieur Greg FINCK par exemple (qui travaille beaucoup en moyen format et argentique…). Comme quoi…

    Reflex, MF ou hybride, en l’absence de vrai talent le résultat sera le même, ne l’oublions jamais.

  3. Bonjour,

    L’article montre bien qu’on a beau être pro, on n’est pas à l’abri d’avoir des préjugés.

    Après faire d’un retour d’une photographe une généralité comme le suggère votre conclusion, ajouté à un titre racoleur.

  4. Si je choisis un photographe pro, je regarde son portfolio, son site au préalable… Jamais vu un client qui demande le matériel utilisé, sans regarder le type de photo qu’il sait produire.

    On peut avoir un matériel onéreux et gros et produire des images banales sans intérêt.

    Elle a un « complexe », cette femme.

    • Non, elle est juste professionnelle.

      Tu sais, à un certain niveau : il n’y a plus rien qui distingue un excellent photographe, d’un excellent photographe.

      Le client sera de toutes façon content des photos (et comme il n’en commande pas tous les jours, il ne fera jamais la différence entre deux photographes).

      Sa seule façon de juger un photographe sur le terrain : tient à tout le reste…

      Ponctualité et sérieux…

      Relationnel…

      Aspect extérieur (le matériel visible compte énormément : c’est la preuve pour le client que le photographe est bon)

      … enfin : la plupart de clients doivent « montrer » à leurs invités qu’ils ont beaucoup dépensé ! C’est aussi ça un mariage : un « marqueur » social. Que tu le veuille ou non.

      Les grand mariages coûteux (dans lesquels un photographe peut gagner suffisamment sa vie) : ne sont « que » cela (sinon, on se marie discrètement en petit comité)…

      Cette photographe a « tout compris » !

  5. Je ne comprends pas cet acharnement contre les hybrides Jean-François. C’est complètement absurde cette histoire de matos.

    Quand vous vous rendez dans un bon restaurant, vous ne demandez pas au chef de vous lister la marque et le modèle de ses casseroles ou couteaux. Vous faites confiance au professionnel qu’il est et appréciez son savoir-faire.

    C’est exactement pareil avec les photographes. Quand une agence me contacte pour réaliser un reportage photo, elle se fiche du matériel que j’utilise. Parfois j’utilise mon hybride, parfois j’utilise mon reflex, parfois j’utilise les deux.

    Une seule chose compte : ma capacité à fournir de « belles » images. Pas le matos.

    • En l’occurence, je ne m’acharne pas. Mais je me contente de présenter l’avis d’une professionnelle… Avec laquelle je suis 100% d’accord !

      Visiblement vous ne connaissez pas les clients !

      J’ai une fois été embauché par une société importante, qui organisait une visite dans un pays étranger… il y avait un Ambassadeur Français, un gouverneur local de la province de ce pays. Bref : un gros truc !

      Le Brief du client était simple :

      1 – on se fout un peu du résulta, on aura besoin que d’une seule photo : le gouverneur et l’ambassadeur !

      2 – Le plus important : être présent en permanence et utiliser le flash en permanence, pour créer une ambiance… ET c’est mieux si vous avez une assistante !

      3 – Le but du jeux est de faire comprendre au gouverneur, que la « presse » est là ! ET il faut que vous ayez l’air très professionnel (avec plusieurs appareils, le plus gros possibles).

      Bref… tu vois ou je veux en venir ?  Je te parle d’expérience, car j’ai ai fait des conférences de presse, des évènements et toutes ces « conneries » alimentaires…

      Pour l’organisateur d’un mariage : la « présence » d’un photographe, des flash, de matériel… et de au moins deux personnes pour la vidéo, compte plus que les photos elles-mêmes… C’est d’ailleurs pour ça que le « belles photos » du mariage ne se déroulent pas forcément pendant le mariage.

      Il me semble évident qu’un photographe de mariage qui se pointe avec du matos « discret », ne paraitra absolument pas crédible aux yeux de son client, qui en sera mécontent… En plus d une pas inspirer confiance.

      Souvent le client n’est pas en mesure d’évaluer la qualité du travail (il ne fera pas forcément la différence entre un bon reportage et un « moyen ». Sauf si il divorce et se marie chaque année !

      Pour lui, la seule façon d’évaluer le professionnalisme de celui qu’il a embauché : c’est la taille de son matériel… Tous les photographes professionnels savent cela (et l’on expérimenté).

      C’est peut-être idiot ! Mais c’est comme ça… ET ça ne concerne pas seulement le mariage, mais beaucoup d’autres domaines photographiques.

      Par exemple dans un shooting mode : la taille du studio et sa déco, comptent autant que la qualité de l’éclairage…

      C’est également vrai dans l’évènementiel : les responsables de la com et les attachées de presse accordent autant d’importance à l’effet que produira le photographe officiel,  et se foutent un peu de la qualité des photos (elle seront bonnes de toutes façons ! )…

      Tout ça n’a rien à voir avec la photo…

      Mais tout à voir avec le faire d’être professionnel et de mettre tous les atouts de son côté !

      Utiliser un hybride : ça fait « cheap »… avec de bonnes chances de « ruiner » la confiance que votre client place en vous… Et surtout de le « dévaloriser » aux yeux de ses invités.

      • Bonjour à tous,

        je n’interviens jamais sur les sites et autres blogs mais là je confirme

        C’est la réalité je l’ai vécu et je le vis encore (et pas uniquement dans le mariage, je n’en fait pas) Une amie qui en fait me l’avait déja dit, plus le matos est gros plus le photographe est pro !

        Il faut garder à l’esprit que, le client, n’y connais pas grand, chose. Il ne ferra pas la différence entre deux photographes en regardant leur book, il se fiera seulement la notoriété de qui ou quoi se trouve sur les images.

        Dans la plupart des boites,  le service com se résume souvent à des stagiaires  qui succèdent aux stagiaires précédent, sans aucune connaissance  en histoire de l’art et en peinture, alors en photo …. Eux même n’ont que leur smartphone et seulement pour faire des selfies pour les réseaux sociaux dont ils sont des experts.

        Dans le même genre

        Il y a quelques années  quand le 5d MK 2 est sorti, les clients demandaient des fichiers de 20mpix, même si les images devaient finir sur une plaquette format a3 pliée en deux ou sur un site internet.

        Juste parce que ça fait bien d’avoir des fichiers énormes !

        J ‘ai perdu des commandes à cause de ça.

        Et en même temps, j’ai fait des doubles page magazines avec des photos issue d’un 1dMK3.  Qui recadrées,  devait faire à tout casser 8mpix.

        E.

  6. Bon et puis il faudra bien qu’ils s’y fassent les clients (qui regardent d’abord le matos et après le résultat, une hérésie) dans disons 10 – 15ans maxi il n’y aura plus que des mirrorless…

  7. Ca nous laisse le temps de profiter de l’ergonomie et du viseur optique des reflex.
    Et promis dès que la techno est au point, j’y passe…

  8. Quand j’ai commencé en photo il y a une petite dizaine d’années, j’ai eu la chance de rencontrer une sorte de mentor, un « vieux » photographe qui m’a donné quelques conseils pour « réussir ». Tous ses conseils se sont avérés justes et pour aller dans le sens de Jean-François et de Job, il m’a dit « Il faut que tu ais du matos, peu importe ce que tu utilises vraiment, il faut que le client en ai pour son argent ». Et ça se vérifie très très souvent.

    Je ne compte pas le nombre de fois où il y avait trop de flash, trop d’objectifs mais que ça correspondait à l’idée que le client se faisait de son investissement.

    Ca ne m’a pas empêcher de faire des couvertures de magazines avec mon … téléphone portable … bien malgré moi d’ailleurs, mais j’avais mon 1D autour du cou !

  9. Mais si tu t’acharnes JF, tous le monde te le dit depuis un moment : c’est bon on a compris, pas de Nikon, pas d’hybride, un Canon ! Cela dit j’ai bien ri à lire le script de « la vérité si je mens IV » dans ton commentaire plus haut : une commande photo pour Patriiiiick champion du monde ! :))

    Maintenant si quelques-uns commandent un photographe juste pour « meubler » l’évènement et se foutent du résultat on y peut rien mais laissons les autres attendre un vrai résultat, Mirrorless ou Reflex !

    • Je t’assure que ce n’est pas seulement « meubler »…

      Quand ça flash dans tous les sens, ça existe le gens, ça participe évidement à l’ambiance.
      Et surtout ça contribue à donner de l’importance à l’évènement.

      Sinon, moi je n’empêche personne de s’en tenir à un hybride pour faire un boulot professionnel… et passer pour un amateur, alors que l’oncle de la mariée semble travailler (aux yeux de tous les invités), avec un matos plus professionnel !

      Bref, il y a ce que tu pense…

      Et ce que les gens normaux (et incompétents en photo qui ne savent même pas ce qu’est un hybride ou un reflmx)… pensent !

      Et non, je ne m’acharne pas : il s’agit juste d’un témoignage d’une photographe pro. Libre à vous d’en tenir compte ou pas…

      • JF c’est toi le Pro avec l’expérience et celle de tes confrères on ne va pas te contrarier davantage sur le fonctionnement des clients si tu nous assures que c’est comme ça. Mais je crois que nous devrions être d’accord sur le fond : ils se trompent !

        Tu n’aimes pas les hybrides et fouille sur le net pour y dénicher tous les témoignages qui te confortent c’est ton droit. Mais c’est dommage car ça manque parfois un peu de consistance. En tous cas je doute que ce témoignage de Mme JOY fasse renoncer les aficionados de l’hybride ici (au fait, je n’en suis même pas un !).

        Il me semble que nous venons sur ton site, amateurs pour notre grande majorité, pour s’y éduquer en quelque sorte. Alors continuons de parler Photo et Mac mais avec de bons arguments. Tu en as beaucoup sur les hybrides et bien d’autres sujets. Amitiés

        • Oui, bien entendu… Moi non plus je n’aime pas les appareils trop gros.

          Le meilleur que j’ai jamais utilisé, a été l’EOS 6D : car il était le plus léger… (tout en restant full frame avec un vrai viseur)

          Je passerais surement à l’hybride Full Frame de Canon, ke jour ou il arrivera. Mais il faudra que le viseur électronique ai sacrément progressé !

          je ne pars pas en voyage à l’autre bout du monde, voir toutes ces merveilles… pour les visionner à travers un petite télé ridicule, sur laquelle on accepterait même pas de regarder BFM TV.

          Le viseur Electronique, pour moi restera encore longtemps limité aux compacts en complément du full frame… (et à condition qu’ils restent compacts et pas trop chers)…

    • De toute façon le vent tourne, il sort chaque année plus d’hybrides que de reflex, c’est le progrès comme aime le dire JF et on ne peut pas l’arrêter, donc Miss Joy si elle veut continuer de bosser, elle devra y passer comme tout le monde ou se mettre à la couture..

  10. Le message de Jean-François en exagérant le trait (quoique): « tous les clients sont des c***, qui n’ont aucune qualité de discernement ».

    Cette pensée m’offusque du peu, car un client c’est tout le monde : sur quel critère un couple décide d’un photographe pour le mariage ?  sur l’équipement, la grosse blague. C’est méprisant pour tous leq clients et le travail du photographe.

    Si je pousse cette réflexion absurde,  dans ce cas, le client doit penser que le FF c’est de la m**** et rien ne vaut un Moyen Format, car un pro qui a beaucoup de travail a les moyens de s’offrir un MF, alors qu’un boîtier FF est a la portée de n’importe qui financièrement….

    • Je n’ai pas dit ça…

      Mais les clients des photographes de mariage n’y connaissent absolument rien en photo, comme 90% de la population : et c’est bien pour ça qu’ils prennent un photographe… (et tant mieux pour tout le monde)  !

      Cela n’a rien d’insultant que de le rappeler ! Je vois pas ou est le problème…

      C’est juste la vérité : 90% des gens ne connaissent rien à la photo… Personne ne sait ce qu’est un Full Frame, ni le moyen format.

      Leur seul moyen de juger rapidement du professionnalisme du photographe : c’est la taille de son matos (quelqu’il soit, moyen format c’est encore mieux bien entendu)…

      Il y a quoi de choquant là dedans ?

      C’est juste vrai !

      C’est un peu comme pour juger les motos : la plus bruyante est forcément la plus puissante, quand on y connait rien…

      • Alors si je poursuis ton raisonnement, si 90% des gens n’y connaissent rien en photo comment peuvent ils savoir si un gros et mieux qu’un petit.

        Et pour en revenir aux hybrides, c’est quoi au juste, rien qu’une histoire de viseur qui te fais passer de la case reflex à la case hybride, ces viseur vont rapidement evolué (rien que celui du Leica est déjà largement satisfaisant) alors que la visée reflex ne peut pas progresser, dans quelques années (moins de 10 je prends le pari) à part les gammes pro style 1D / D5 tous les appareils en seront équipés donc moralité on shootera tous avec des hybrides.

  11. Quand on voit la taille d’ un a7RII avec les bons objos, on n’est pas trop loin d’un reflex, non?

    Assez d’accord que les clients regardent d’abord les photos que le matos (que ca soit pour le mariage ou autre), mais sur place, le matos a de l’importance, bien plus qu’on ne le pense. Depuis que je suis passe aux fixes sur mon FF, je dois plus jouer des coudes que lorsque j’avais un gros blanc au bout… Pour se frayer un passage dans la foule ou au 1er rang, rien de mieux qu’une grosse rafale avec un gros tele bien blanc + flash monte. Les gens te regardent et te laissent passer. Essayez de faire ca avec un tout petit appareil, impossible d’etre au 1er rang, tata Ginette avec son iPhone te genera pour tes photos et cousin Robert avec son zoom de kit se sentira aussi important que toi..

    • « Quand on voit la taille d’ un a7RII avec les bons objos, on n’est pas trop loin d’un reflex, non?  »

      Oui, c’est vrai !
      On en est pas loin… C’est aussi (un peu) pour cela qu’il rencontre un certain succès auprès des photographes de mariage. Il y a la vidéo aussi…

  12. Bon, voilà, je rentre de Rabat ou j’ai bossé sur Homeland6, avec mes Fuji X-Pro2 et X-T2 et pas un américain de la production ou de la réalisation ne m’a cassé les couilles avec cette histoire d’hybrid, de « full frame » de mes deux….etc! A propos de mes deux, si Miss Vanessa Joy préfère toucher du…. »gros matériel » c’est son problème mais vu ses photos, on peut les faire avec un hybrid sans souci. Je  » m’amuse » depuis peu à faire quelques mariages  » huppés » en demandant un max , je bosse avec mes Fuji, n’utilise jamais de flash et pourtant tout le monde à l’air content….ils ont même réglé la facture à chaque fois. En fait, je leur vend mon background et mes photos, pas mon matos!!!!

    • Tant mieux ! Tant mieux pour toi ;-)

      Mais ne me dis pas que au long de ta loooongue carrière, tu n’as jamais remarqué « l’effet gros zoom » !

      Car je ne te croirais pas ;-) Tous les photographes expérimentés l’auront remarqué… Dans tous les domaines.

  13. C’est de l’ironie ou de l’envie…ma looooongue carrière! Je n’y peux rien c’est comme ça et j’ai des potes qui ont fait bien mieux que moi, je ne les envie pas, je les respecte. Le fait d’avoir vendu quatre photos , de faire un site et de savoir se servir de Lightroom ne te donne pas Grande autorité en cette matière. Quand a ton exemple de Miss Joy et ses 4 mariages et un enterrement non plus. De plus je pourrais te fournir un tas de lien de photographes pro ayant abandonnés Nikon ou Canon. En tout cas, l’effet  » gros zoom » ….à part pour certaines filles ou certains photographes incompétents peut- être……mais je ne crois pas qu’HCB n’ait utilisé autre chose qu’un Leica avec un 50 ou un 35 et cela n’a pas nuit à sa loooooongue carrière. Pas si gros que ça son….zoom!

    • Je trouve dommage votre réaction dédaigneuse, et HCB ce n’est pas la même époque et justement tous les appareils de l’époque avais la même taille à peut près  pour les 35 mm et plus gros en moyen format qu’utilise Depardon par exemple de plus HCB c’était du reportage et donc les condition d’utilisation ne sont que très peut influencer par le quand dira ton.

      Donc avant de lancer des piques il faut contextualiser et un 50 mm en moyen format c’est gros. et de plus ça photographie comme un 35 mm en 24/36.  donc !

      Depuis que l’AF est arrivé dans le monde de la photographie les boîtiers sont plus gros et donc les néophytes s’attende qu’un pros soit mieux équipé qu’eux.

      C’est pareille dans tous les domaine, Je fais du conseil en Système d’information et un jour mon Mac book pro est tombé en rade, je suis arrivé chez un client très étonnée que mon Asus qui avais déjà 5 ans était moins beau que le sien. Comme si ça changé quelque chose pour prendre des notes, Depuis de temps en temps je viens avec un bloque note et un stylo.

      Comme ça je suis plus abordable pour certain.

      Bon Dimanche à tous

       

       

  14. Bonjour,

    Juste pour valider J-F en effet j’ai changé pour un 5MK 3 en 2015 avant j’avais un 1ds MK3 et là la réaction de certains fus une grande surprise, bas tu à changé tu a plus les moyens tu bosse plus, Je précise la photo c’est pas mon boulot mais j’en est besoin de temps en temps dans le cadre de mon travail et c’est une passion. Donc j’ai acheter le grippe et là une des personne m’a dit, l’avait envoyé en réparation.

    Donc oui une amie avais déjà eu le même souci avec son 810 Nikon elle à acheter le grippe pour les mariages, car sauvant des invités avez des 800 ou  des 6d ou 5dmk3 sans poignée, du coup personne a eu de doute sur qui était qui.

    Donc oui le matos permet une assise sur la fonction, c’est comme ça faut pas oublier que l’on est dans un monde de l’image et de l’apparence.

     

     

    • Dès l’arrivée du premier Canon 5D en 2005, j’ai revendu mes 1DsII , et j’ai travaillé sans poignée avec 2 Eos 5D, mII, mIII sans avoir le moindre souci concernant ni mon travail, ni mes clients, ni mes résultats financiers. Et suis passé chez Fuji sans problème non plus. On n’a pas besoin d’avoir la plus grosse …taille…de boitier…pour faire du bon travail. Les 1Dx …etc ont une utilisation bien à eux, photos de sport….( et encore…) pas besoin de se trimbaler en un char d’assaut autour du cou pour faire le job. Miss Joy aime les gros trucs, s’est son problème!

  15. Chacun son avis. pas mal de gens ont un Eos 1Dx mais n’ont jamais gagné leur vie avec ! Je gagne ma vie actuellement avec des Fuji X et n’ai pas de baisse de chiffre d’affaire, c’est tout ce que je voulais faire passer comme message aux gens passionnés de photo. J’ai aussi un Leica Q …..pour impressionner !!!! Pas très gros non plus…..mais Leica. C’est d’ailleurs la meilleure marque pour frimer les clients si vous en avez besoin!!!! Et moins lourd qu’un Eos 1Dx!!!

  16. Bonjour tout le monde,

    Si le seul argument contre les hybrides c’est qu’ils ne sont pas assez tape à l’oeil, je ne vois pas le réel problème. Faisant des mariages à l’occasion, je ne contredirais pas le fait que pour « faire pro » il faut un gros bazar. Ceci étant dit, cette logique ne me semble très valorisante pour le métier de photographe. Celui qui à l’air pro ne l’est pas forcement, et inversement.

    Pour revenir au sujet de départ, on peut retourner l’argument de miss ‘luxury wedding’ si on cherche la discrétion, un petit hybride, c’est bien. Dans ce cas, c’est même mieux que le gros bazar.

  17. Bonjour à tous,
    Pour apporté ma petite expérience en la matière,
    J’ai utilisé sur quelques événements notamment en mariage
    mon reflex pleins format et un fuji x pro 1 qui n’était pas une foudre de
    guerre au niveau AF.
    Néanmoins dans certaines circonstances ,à l’église par exemple ou pour
    les préparatifs et également pendant la soirée celui-ci c’est montré
    très utile! d’une part pour sa discrétion de déclenchement « églises  »
    et d’autre part la taille du boitier dans certaines circonstances cela
    permet au photographe de se faire oublier,il peut de faite
    saisir certains moments avec plus de spontanéité touts en conservant
    une qualité d’image très proche ,voir identique au FF.

  18. Je crois que seuls les mauvais photographes pro ont peur des hybrides en utilisation pro. Ils sont rassurés par leur GROS matos, persuadés qu’ils prendront de meilleurs clichés et que ça rassurera leurs clients. À nous de convaincre nos clients de notre talent, notre regard unique. Donnez un jetable à un polaroid à certains photographes d’exception et admirez !

    • Ok avec toi, c’est comme certain sur les routes avec leurs GROSSES VOITURE et qui ce font doubler par une clio. Tu peux avoir la meilleur voiture qui soit si tu ne sais pas conduire tu ne feras pas mieux qu’avec une petite.

      D’abord savoir se servir du matériel que l’on a et ensuite savoir l’utiliser.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.