web analytics

Le NIKKOR 70-200 mm f/2.8G ED VR Ⅱ bientôt remplacé ?

27
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le AFS NIKKOR 70-200 mm f/2.8G ED VR Ⅱ (sorti en 2009) sera-t-il bientôt remplacé ? Nikonrumors le suppose… Et moi je considère que c’est absolument urgent ! Et que cela aurait du être fait il y a très longtemps, car ce modèle est vraiment dépassé…

Notamment face au 70-200 mm f/4 et surtout face au Canon équivalent. Nous en parlions récemment ici Canon contre Nikon : ou en sont-ils en 2016 ? et là : Quelques bêtises que l’on entend régulièrement… En cause : d’abord le piqué, relativement décevant ( http://goo.gl/2EYBi8 ) comme le soulignait Tony Northrup dans sa vidéo en s’appuyant sur les mesures de DxO.

Ensuite (et c’est encore plus grave) : le fait que ce 70-200 mm, se transforme en 60-135 mm ( ! ) à la plus courte distance de mise au point, à cause du « Focus Breathing » (bobatkins.com). C’est à dire à la plus importante distance de mise au point, notamment pour le reportage, le mariage, le portrait… Tony Northrup l’explique dans une vidéo (allez directement à 7,55) youtube.com. Alors que le phénomène de focus breathing (qui existe sur toutes les optiques) est quasi nul sur le Canon EF 70-200 mm f/2.8 L IS USM II…

AF-S-NIKKOR-70-200mm-f-2.8G-ED-VR-II_front

Cette caractéristique est juste catastrophique sur le Nikon 70-200 mm f/2.8  : les conséquences (en portrait spécialement), sont un « grossissement » insuffisant : http://photo.net/nikon-camera-forum/00cysZ. A quoi sert d’acheter un 70-200 mm pour qu’il se transforme en 60-135 mm (et c’est bien le cas, tous ces sites le démontrent) ?

Voilà en fait la focale réelle de votre Nikon 70-200 mm f/2.8 aux différentes distances de prise de vue : bythom.com. « For those that are concerned about reach, here’s the full table of approximate focal lengths reached at 200mm » :

  Marked 200 mm is really :
1.4 m 134 mm
2 m 147 mm
3 m 164 mm
5 m 176 mm
10 m 186 mm
Infinity 192 mm

 

Dramatique ! Surtout comparé au modèle Nikon précédent : 

  Nikkor 70-200mm f/2.8 I Nikkor 70-200 mm f/2.8 II
70mm at close focus 80mm 70mm
70mm at 3m 75mm 72mm
70mm at infinity 72mm 72mm
200mm at close focus 182mm  134mm
200mm at infinity 196mm 192mm

 

On appréciera par ailleurs le constat de Ken Rockwell , qui l’a comparé à un vrai 200 mm (fixe) : kenrockwell.com/nikon/70-200mm. ainsi que sur cet autre site : gregrphoto.comblog. Visiblement d’autres 70-200 mm souffrent de ce petit problème de « grossissement »… ou disons de « fuite de focale » ! Notamment lorsqu’on les compare au modèle Canon :

0000_SCREEN_JFV 1 176

On apprend par exemple ici ( webastro.net ) que l’on peut calculer la distance focale réelle des zoom grâce à une formule… L’auteur de cette page à calculé les focales réelles de son 70-200 mm f/4… Pour le Canon 70-200 F/4L USM à 200 mm, les mesures donnent ceci : 

  Marked 200 mm is really :
2,0 m 218 mm
2,5 m 211 mm
3,0 m 206 mm
3,5 m 205 mm
4,0 m 204 mm
4,5 m 202 mm
5,0 m 200 mm

 

Ce qui n’a vraiment rien à voir avec le Nikkor 70-200 mm f/2.8 ( ! ) … Apparement il est donc possible, de ne pas « perdre » autant de longueur de focale (ce qui est un vrai soucis pour qui a acheté une longue focale dans le but de « grossir »)… mais au contraire d’en gagner ! Il faut donc que Nikon revoit sa copie…

Il est plus que temps ! D’autant que Sony a récemment présenté un zoom 70-200 mm f/2.8, qui renvoie celui de Nikon à la préhistoire, notamment grâce à une distance minimale de mise au point, beaucoup plus courte…

 


Pourquoi un vrai 70-200 mm est-il indispensable ?  Premier exemple ci-dessous, pour réaliser des détails et des gros plans. Approchez-vous à l plus courte distance de mise au point et zoomez à 200 mm. Vous grossirez davantage qu’au 135 mm, bien entendu !

Mise en place du cordon de flash TTL extérieur. À l'intérieur, un petit connecteur TTL vient se placer sur le sabot de l'appareil (c'est lui qu'il ne faut pas oublier surtout)... Sur la gauche, on distingue le bouton de sélection des modes.

 

Second exemple : lors d’un spectacle, ici au premier rang, je ne peux m’approcher davantage… Mais je zoom au maximum et je bénéficie d’un « quasi » 200 mm avec le Canon EF 70-200 mm… A cette distance de mise au point (environ 2 mètre) le Nikon ne propose qu’un 150 à 160 mm environ. Le grossissement est inférieur de 30% :

New York, USA, Amérique du Nord, North America

 

Exemple typique d’un portrait réalisé au 200 mm, à relativement courte distance de mise au point (c’est la plupart des portraits que je réalise)… Généralement c’est encore plus près. Le fait de bénéficier d’un vrai 200 mm génère un meilleur flou d’arrière plan qu’avec une focale plus courte (plus on augmente la focale, plus il y a de flou) :

Village Tha près de Ha Giang. Ethnie Tay.

 

Ecrasement des plans : la géométrie d’une image au 200 mm est différente de celle d’une une image prise au 186 mm… car plus la focale augmente et plus les plan sont « écrasés ». Et dans le cas du Nikon : 186 mm c’est la focale que vous aurez, si vous faite la mise au point à une dizaine de mètres (comme ici). Plus vous ferez la mise au point près et plus la différence entre le Canon et Nikon augmente.

Kyoto, Asia, Asie, Japon, Japan

 

Autre exemple de portrait hyper serré : réalisé à une « focale réelle » de « quasi 200 mm » ce qui génère un important flou d’arrière plan et une géométrie « plane » idéale pour les visages. Ici je suis proche de l plus courte distance de mise au point.

Birmanie, bur-mə, Burma, bɜrmə, mjænˈmɑ, Myanmar, Pyidaungzu Myanma Naingngandaw, Pyidaunzu Thanmăda Myăma Nainngandaw, Republic of the Union of Myanmar, République de l'Union du Myanmar, the Republic of the Union of Myanmar, Union de Birmanie, Union du Myanmar, ပြည်ထောင်စု သမ္မတ မြန်မာနိုင်ငံတော်, ဗမာ et မြန်မာ

Capa avait dit : « si t’a photo n’est pas bonne c’est que tu n’étais pas assez près ». Ce que j’aime surtout pour les portraits c’est « d’aller au plus près »… Mais avec un 135 mm, vous seriez obligés de vous approcher « trop près » pour obtenir un tel cadrage « serré ». Et oui : « trop près », vous risquez de déranger votre modèle (surtout si celui-ci n’a jamais demandé à être photographié).

Dans ce genre de cas (ci-dessous, sur un marché en Birmanie) : comment se passer d’un véritable 200 mm ? Ici je suis à mois de 2 mètres de distance : le Nikon aurait été transformé en 135 mm… avec ce que ça implique de changement : de géométrie du visage et de flou d’arrière plan… C’est l’exemple typique qui pose problème à l’actuel AFS NIKKOR 70-200 mm f/2.8G ED VR Ⅱ.

Birmanie, bur-mə, Burma, bɜrmə, mjænˈmɑ, Myanmar, Pyidaungzu Myanma Naingngandaw, Pyidaunzu Thanmăda Myăma Nainngandaw, Republic of the Union of Myanmar, République de l'Union du Myanmar, the Republic of the Union of Myanmar, Union de Birmanie, Union du Myanmar, ပြည်ထောင်စု သမ္မတ မြန်မာနိုင်ငံတော်, ဗမာ et မြန်မာ

A moins de deux mètres du sujet, encore un cas ou l’on est bien content de bénéficier d’un vrai 200 mm (et non d’un 135 ou d’un 160 mm), avec l’arrière plan flou qui l’accompagne ! 

_MG_4027_copie_blog_1078px

70-200mm_focus_breathing

 

0000_SCREEN_JFV 1 175

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

27 commentaires

  1. Oui, mais bon, ça veut juste dire que si on est quatre photographes sur une même scène, pendant que celui en Sony remplace sa batterie, ceux en Canon et Nikon s’obstinent à savoir qui a le meilleur 70-200, celui en Pentax fait un pas ou deux en avant et prend la photo! ;)

  2. Ajoutez à ça que Nikon n’a toujours pas de 24-70 mm f/4 compact et stabilisé à environ 950 €… Très frustrant pour les amateurs experts ça !

    Et que le nouveau 24-70 mm f/2.8 est plus ou moins raté :

    AF-S NIKKOR 24-70MM F2.8E ED VR : PLUS LOURD, TROP CHER !

    Nikon 24-70mm f/2.8E Conclusion: Disappointing DxOMark scores

    Nikon AF-S 24–70mm f/2.8E ED VR : accident industriel ?

    Nikon AF-S 24–70mm f/2.8E ED VR : à quoi bon ?

    Test AF des 24-70 mm f/2.8 : le Sony est derrière…

    DxO Marks mises à jour avec le Canon EOS 5Ds R

    Match : reflex Full Frame à viseurs optiques 2016

    24-70 et 70-200 mm : ce sont pourtant les deux optiques les plus stratégiques et le plus vendues pour les photographes pro ou expert… Moi je trouve ça dramatique  pour Nikon !

    • Bizarrement, le nouveau 24-70 mm est une merveille pour les images délivrées. Le seul dans sa catégorie à sortir une image avec autant de modelé et un effet 3D inimitable (Ce qu’il y a dans la bête, ça aide…) . Mais bon, pour l’apprécier, il faut savoir sortir des courbes et surtout des crops. Evidemment, je passe sur l’AF de malade, la VR super efficace, le piqué équilibré sur tout le range…Ce n’est pas compliqué, j’ai du mal à sortir sans et les fixes restent au placard (sauf le 14mm, impossible de m’en passer) et le 24mm f1,8 que je teste en ce moment.

      Et à peine plus lourd qu’un 24-35 Sigma (le choix du ni ni ; on en trouve déjà sur LBC) et qq centaines de g de plus qu’un fixe Sigma (mon dieu qu’est-ce qu’ils sont lourds pour une focale fixe moins pratique)

      Mais Ok, le f4 de Nikon manque, même si je ne suis pas certain que je ne resterais pas sur un 2,8 à cause des pdv en salles de projections et festivals.

      • Ben tu as bien de la chance ! Parceque plusieurs sites, l’ont « littéralement massacré », ce nouveau Nikon AF-S Nikkor 24-70 mm f/2,8 ED VR ! Par exemple : Focus Numérique (et je les connais, ils sont pas du genre à tester à la légère)…

        http://goo.gl/HjTIOS :

        « Nikon est passé totalement à côté de son nouveau 24-70 mm f/2,8 annoncé comme le fleuron de la gamme et mis sur le marché à prix d’or. Ce zoom est un incontournable pour de très nombreux photographes, qu’ils soient professionnels ou non, et supposé être l’un des « best-sellers » de la marque.

        La qualité optique n’est absolument pas au niveau de ces ambitions. Le niveau de piqué et surtout le comportement de l’objectif sont très décevants. On en attendait beaucoup plus de Nikon. D’un point de vue optique, le nouveau Tokina et le Tamron font mieux. L’ajout de la stabilisation optique est par contre une réussite (gain jusqu’à 4 IL) mais associé à la nouvelle formule optique, cela alourdit grandement l’objectif et lui fait prendre quelques centimètres pour en faire l’un des 24-70 mm les plus gros et lourds sur le marché. »

        Et ben ! ça donne pas envie…

        • Ouais alors bon l’expertise de Focus sur les tests, j’y crois plus trop maintenant. Ils sont beaucoup trop rapides et pas assez poussés. Rien sur les qualités d’AF d’une optique (alors que c’est un point ultra important), et les mires j’y fais de moins en moins gaffe.

          Je me fie de plus en plus aux avis utilisateurs, maintenant, je trouve ça plus proche de l’expérience que j’aurai.

          Niveau rendu, ceux qui ont le 2.8 VR en sont très contents, à croire qu’ils prennent plus de photos que de tests labo. Par contre, il est très gros, très lourd; c’est un problème. Maintenant, ils ont sorti un 16-35 f/4 et un 70-200 f/4 excellents si ce n’est exceptionnels, on peut supposer qu’ils ont un 24-70 f/4 de malade dans les cartons.

      • Chez DxO labs : c’est un « massacre » !  Franchement c’est inquiétant… les deux principaux objectif de Nikon posent problème :

        http://goo.gl/1cGCKe

         » Nikon 24-70mm f/2.8E Conclusion: Disappointing DxOMark scores

        With the original Nikon 24-70mm f/2.8G version announced in 2007 and thus over 8 years old, an updated version for the Nikkor lineup was due. The 24-70mm f/2.8E’s new features are certainly welcome additions, particularly the inclusion of a four-stop VR system, which makes this popular zoom lens even more versatile.

        But what seems to be a complete redesign of the optical system has made an already bulky lens even bigger and heavier, which is a serious consideration if you’re looking for an all-in-one lens to carry around a lot. At $2,397, it’s pretty expensive, too — in fact, $600 more than the original G-type version and a whopping $1,100 over the Tamron 24-70mm f2.8 Di VC USD third-party equivalent. Perhaps all of that could be forgiven if the new Nikon 24-70mm f/2.8E had raised the bar for optical performance, but as we’ve seen from its DxOMark scores, this disappointingly isn’t the case.

        Overall sharpness is down compared to its predecessor and slightly worse at the critical setting of f/2.8. While chromatic aberration has been improved slightly, it’s still far from good at the wider focal lengths.« 

        • Mieux vaut moins de résolution et un meilleur focus, te diront certains (dont moi) : une photo floue est une photo ratée (la plupart du temps), et je préfère donc que Nikon se concentre sur le plus important, et là où il y aura le plus de gains dans un futur proche : le focus et sa précision.

  3. Je sais, mais pour avoir eu les 2 versions, je préfère les images de ce dernier. J’attends le new 24-70 de Sigma (si VR) pour comparer. Mais c’est clair que Nikon va se faire bouffer sur cette optique par les acheteurs de courbes. Bon à 2,5k€, on n’est plus sur le marché expert, non plus. Là où je suis 100% d’accord avec toi, c’est que Nikon fasse un 24-70 f4 à la hauteur du 70-200mm f4 (sur un D500, il déchire tout et le poids…)

  4. Seulement une petite remarque de Tom Hogan.
    Bien sûr, on peut penser que les ingénieurs Nikon sont devenus encore plus nuls et font des nouvelles optiques qui sont encore pire qu’avant et encore plus ridicules par rapport aux ingénieurs dieux de Canon.

    « This brings up a subject that’s tough to describe, let alone illustrate: Nikon’s new lens design philosophies. Frankly, new Nikkors don’t perform all that well on flat field test charts shot at close range (exactly the way most lab tests are done). The so-called MTF numbers that get reported by other sites using Imatest, for example, tend to suggest that recent Nikkors aren’t top performers. I’d argue that such tests are being done in ways that don’t mimic use and are giving misleading results…
    Nikon appears to be correcting for astigmatisms and some coma in their lens designs now, and the difference it produces rarely shows up in test chart testing. »

    • Je vais pendant mes congés (j’espère mérités) faire un petit test, loin de mes occupations professionnelles où on me demande des résultats. Et pourtant, je ne suis pas un fan des tests et autres lecture de courbes. J’achète et je vends en fonction des résultats. Mon matériel le plus ancien en activité : coolpix A, Afs 70-200 f4, SB 910, D810 (le D500 vient d’arriver). Revenons au test : j’ai pris en test un 24mm 1,8 pendant les congés et je vais comparer les images vs le 24-70 mm, j’ai un voisin qui a le 50 Sigma ; et je vais comparer les images, sans correction, pour voir ce qui me plait le mieux. Je sais ce que j’aime…(rendu fidèle, modelé, effet 3D, colorimétrie neutre)

      A suivre…

       

      • Bon, bin, c’est bien ce que je pensais. Un 24 1,8 à 24 2,8 vs le 24-70 2,8 à 24 2,8 : il faut zoomer au delà d’un 1:8 pour voir une différence sur un 15″ calibré et il suffit de pousser le gain de 50% pour ne plus voir de différence avant 1:4. Et encore à 2,8, je n’avantage pas le 24-70 vs 24. Tout cela pour dire, que le plus important, ce n’est pas les courbes, mais l’optique en elle-même (ce qu’elle a dans le ventre) et ce quelle rend en images.

        Du coup, je ne sais pas si je vais prendre le 24, car son seul intérêt est le 1,8 ; pour la légèreté, je préfère encore prendre le coolpix A (souvent en complément du 70-200). Non, pour moi l’intérêt d’un ou 2 fixes est de compléter les zooms (un 14mm avec le 24-70 par ex) ou pour les événements (mariage, studio, concert, animalier…)

        • Disons que avant de l’avoir, je n’imaginais pas à quel point je l’apprécierais ce 24 mm f/1.4… Il m’a fallut réaliser plusieurs milliers d’images avant de commencer à l’apprécier, mais quand même : ça fait la différence par rapport à un zoom !

          • Oui, anecdotique surtout au presque le double de poids du 1,8 de Nikon. Non je m’en passe. Mais le but de mon test, loin des trucs de geek à la Dxo était de voir si il y avait une diff’ si énorme à 2,8 entre un fixe et un zoom pro. Eh bien non. Et la photo est si loin de ces techniques…une base oui, mais après…

            Ca me fait penser à la musique où un Satriani manipule un manche de guitare comme personne, mais avec une créativité nulle.  La liberté commence par s’affranchir de son matos…

            • Oui, d’accord, f/1.8, ou f/1.4 la différence n’est pas si énorme… Je n’aurais probablement pas dépensé plus de 750 € pour ce 24 mm… Mais à ce prix : je ne regrette vraiment pas. Les arrières plans veloutés à f/1.4 : c’est magique… Le piqué jusque dans les coins : aucun zoom ne peut rivaliser.

              Le Sigma 20 mm f/1.4 est encore beaucoup plus « unique au monde » et inimitable ! Je crois bien que je vais l’acheter aussi…

              J’ai beaucoup utilisé le EF 14 mm f/2.8… ça met du piment ! ! ! Mais parfois, c’est presque un peu trop large (image ci-dessous) et les déformations sont assez vite génantes à 14 mm.

              Donc au 20 mm ça sera parfait…

            • Bonsoir,
              Tu as un problème de monitor ou un boîtier très ancien. Le Nikon 24 2.8 est vraiment mauvais à f/2.8 en dehors du centre, pas besoin de 1:1 (les capteurs petits pixels ne font pas bon ménage avec les anciens grands angles qui n’ont pas des rayons assez perpendiculaires au capteur). En paysage, il faut f/8 ou f/5.6 sinon en pratique…
              La différence entre le 24 f/1.8 et le 24-70 à f/2.8 est visible dans les coins, mais ça va pas faire une différence réelle si on a pas de point de comparison.
              Par-contre il y a la différence de profondeur de champ pour un grand angle seulement avec le sujet à courte distance.
              Il y a beaucoup plus de différences dans les focales moyennes. Un 50 f/1.4 ou 85 f/1.4 (ou même 1.8) ne donnera pas le même effet de flou, il faudra comme le fait Jean-François sortir le 70-200.

               

              • Non, c’était un D810 et le 24f1,8. Avec les années je me suis séparé des fixes surtout les focales moyennes « chiantes » : 28, 35, 50, 85. Dans tous les cas, je ne me trimballe plus avec des fixes (sauf cas exceptionnel) et en voyage où je prends quand même le 14mm en poche pour compléter le 24-70 et 70-200. Je vais voir si je garde quand même ce 24mm 1,8 car il est parfait et contrairement au Sigma, léger et possède quand même un joint sur la baïonnette   (je ne comprends pas pour ce type de finition que Sigma ne tropicalise pas ces optiques ?)

                 

                • La tropicalisation est un truc parfaitement inutile, je t’assure ! J’ai voyagé pendant 20 ans avec des appareils non tropicalisés, sous tous les climats (jungle, désert, haute montagne), en trek, comme en bateau… et jamais connu le moindre problème.

                  C’est un argument marketing : point barre… si l’on fait raisonnablement attention, la tropicalisation est inutile.

                  Tiens un exemple : le Nikon 70-200 mm f/4 n’est pas tropicalisé (alors que je croyais qu’il l’était) ! J’ai fait des photos sous la pluie sans me protéger pendant 3 jours à Hong Kong sous une pluie tropicale moite en plein mois d’aout avec une humidité de 100%… Pas eu de soucis.

                  Pour le coup : bravo Nikon !

                  • Oui je suis d’accord avec toi. Aucun intérêt sauf conditions extrêmes (mousson ou grain fort), mais pour la poussière le petit joint sur la baïonnette fait la différence. Les 1,8 de Nikon + les zooms dont le 70-200 f4 ont cette protection et je trouve que c’est mesquin chez Sigma de se vanter du coté « AAAART » top moumoute marketing et de ne pas proposer le minimum de cette protection de base. Voilà, chacun répond à ses sirènes du marketing…

    • De toute manière, pour les faibles distances il y a 2 solutions:
      1/ On diminue la focale (c’est ce que fait une également une bonnette) pour éviter d’augmenter trop le tirage.
      2/ On augmente le tirage pour conserver la même focale (comme avec une bague allonge), ce qui diminue l’ouverture.
      Un 200mm f/2.8 à sa distance mini soit il ne fait plus 200mm soit il n’ouvre plus à f/2.8 ou une combinaison des 2.
      Un 105 f/2.8D macro Nikon fait à peut près 63 f/3.5 au rapport 1:1.

      Bien sûr ce problème épargne les objectifs Canon qui peuvent s’affranchir des lois de l’optique.

  5. Pingback: Lensrental consacre son top 10 de la décénie - photoetmac.com

  6. Pingback: Annonce du AF-S NIKKOR 70–200mm f/2.8E FL ED VR ? - photoetmac.com

  7. Pingback: 3199€ ? Nikkor AF-S 70-200 mm f/2,8E FL ED VR ? - photoetmac.com

  8. Pingback: Nikkor AF-S 70-200 mm f/2,8E FL ED VR : inversion des bagues - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.