web analytics

Echec total : le Mac Pro n’intéresse plus personne

2
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Voici, notre énienne « coup de gueule » contre le Mac pro d’Apple ! Qui au fil des ans, est passé du statut d’OVNI informatique malpratique… au statut de véritable scandale et même boulet technologique. Il est beaucoup trop cher et totalement dépassé.

Voilà quelque chose que Steve Jobs n’aurait pas accepté. Ce soir MacG fait un point complet autour du scandale Mac Pro qui n’en fini plus d’agoniser (Le Mac Pro désespère les pro), dans un article bien documenté… J’avais deviné dès sa présentation, que ce Mac Pro n’était qu’un magnifique et coûteux gadget.

macpro_2012

 

Moins cher à fabriquer, plus vite démodé, son succès supposé reposait surtout sur son look et pas mal de « bla bla »… La preuve en est ce petit film dont Apple a le secret. Il faut mettre en parallèle le ton incroyablement « prétentieux » de ce film, avec le scandale que représentent le prix délirant, les performances décevantes et le bordel de « fils sur le bureau », qu’est aujourd’hui le Mac Pro poubelle !

 

Ce Mac Pro « poubelle » est un peu aux stations de travail, ce que les hybrides sont aux reflex : des gadgets, pas vraiment taillés pour travailler. Du coup, le nommer Mac Pro était totalement mensonger !

Dans le même genre, je ne pardonnerais jamais à Apple d’avoir « massacré Utilitaire Disque dans El Capitan« , même si une bidouille permet de faire fonctionner l’ancienne version : restaurer l’ancien Utilitaire disque sur OSX El Capitan.

Il parait toutefois qu’Apple va réparer cette bévue insensée : Le RAID peut-être de retour dans macOS 12 Sierra ?

Ce massacre est réellement « indigne » d’Apple et indigne de la confiance que ses clients les plus anciens lui accordent… Apple m’inquiète, vraiment ! Un jour, ils abandonneront peut-être OSX, allez savoir ? J’ai lu encore il y a quelques jour, cette intéressante critique de l’évolution récente d’Apple , après l’ère Steve Jobs » : How Apple lost its way: Steve Jobs’ love of simplicity is gone. Ou est la simplicité en effet ?

« First, we need to get one critical fact out of the way : Steve Jobs cannot be replaced. He had the credibility of the founder, extraordinary instinct, vision and energy, and he could make things happen by sheer force of will. It’s just not possible for Apple to be the same without him – but it can still succeed.

Tim Cook has a different style. Remember, he was handpicked by Steve to be Apple’s next leader, and he certainly knows how to make Apple run efficiently. He also recognizes that he doesn’t have Steve’s many talents, so he relies on the expertise of others in those areas where he is less experienced – such as product design and marketing.

That’s where things get a little more complicated. Steve’s vision, strength and charisma made him the benevolent dictator – able to align all the forces within Apple. That kind of performance doesn’t come as naturally to Tim. »

Il y a des tas de choses que Steve Jobs dans son obsession de simplicité et de perfection, n’aurait jamais laissé passé : Apple n’est plus l’Apple… de Steve Jobs. Lire aussi : Disk Utility crée une fenêtre « non redimensionnable ». Lire aussi : Performances : iMac 27″ Retina explosé par un PC. Lire aussi : Apple, n’arrive pas à oublier… Aperture ! Lire aussi : L’appli photos, c’est une blague ? hein ?. Lire aussi : L’appli Photos : tout le monde là déteste ! Lire aussi : Interdire une fois pour toutes le lancement de Photos. Lire aussi : Pourquoi un seul port USB sur le Macbook 12″ ? Lire encore : Pas d’évolution du Mac Pro depuis décembre 2013… 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

2 commentaires

  1. Pingback: Ainsi le Mac Pro va renaître... l'an prochain ! - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.