web analytics

Prise de vue : osez le contre jour

5
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Ceux qui ont connu la photo argentique dans leur enfance « un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre »… se rappelleront peut-être le conseil que l’on donnait aux débutants à cette époque reculée :

Nos parents nous apprenaient, « ne prends pas de photo en visant vers soleil, tes photos seront cramées et l’on ne verra pas les visages ». C’était du bon sens et d’une certaine façon, le conseil reste valable si vous voulez réaliser le portrait de quelqu’un à coup sur… Les photographes amateurs, ne disposaient à l’époque d’aucun « moyen de retouche » et bien peu connaissaient la « correction manuelle d’exposition » : cadrer avec le soleil « en face » était donc la garantie d’une photo ratée.

Mais le numérique et le format RAW sont passés par là depuis… Et les photographes amateurs ne réalisent plus seulement des portraits : ils souhaitent aussi (et surtout) rendre compte d’une ambiance, d’un moment, d’une « atmosphère »… C’est ce qui a changé depuis que le numérique a rendu la photo si facile… et si abondante aussi.

Les photos simples sont devenues évidentes : faciles, banales, presque « inintéressantes ». L’ambition des photographes a évolué et le jugement (sévère ou indifférent) de ceux qui les regardent aussi.

Il est devenu si facile de réaliser un portrait en 2016, que nous acceptons désormais l’idée que la personne « ne soit pas immédiatement reconnaissable » : pour peu que l’image soit originale. Un portrait « différent » : bougé, en silhouette ou à contre jour, fera éventuellement plaisir à la personne photographiée car elle possède déjà pleins de portraits « classiques » d’elle-même…

Pour résumer : l’augmentation quantitative des photos, fait que nos goûts et notre intérêt pour les photos « différentes » a progressé… Et le premier moyen (quelque soit votre équipement) de sortir du lot : c’est d’oser le contre jour. Quelques exemples ci-dessous.

Japon Asie, Japan Asia

Bien entendu le contre jour est toujours risqué… Au delà d’une éventuelle sur (ou sous) exposition, vous risquez aussi le « flare » et divers petits soucis de reflets… Comme ici :

Japon Asie, Japan Asia

Mais la photo n’a jamais rien de mortel : osez prendre des risques. Après tout, vous ne risquez rien, seulement de réaliser une image originale…

_FVL7423_blog_1078px

Photographier à contre jour, veut dire aussi « dessiner en creux ». C’est à dire dessiner par le noir, qui devient la forme, au lieu d’être le fond. On décrit les choses en montrant ce qu’elles ne sont pas : ici on décrit les passagers du métro de Tokyo sans les montrer…

Japon Asie, Japan Asia

_1110222_copie_blog_1078px

 

_MG_0125_blog_1078px

_MG_1761_blog_1078px

_DSC9095_blog_1078px

Le volcan Agun, vu de Ahmed sur la côte Nord Est de Bali en Indonésie.

 

Hong-Kong, Chine, Asia, Asie, Lei Yue Mun (also called Lyemun, Lye Moon Passage or Ly-ee-moon Passage) is a short channel in Hong Kong, between Junk Bay and Victoria Harbour, separating Kowloon and Hong Kong Island. 鯉魚門.

Japon Asie, Japan Asia

 

 

 

 

Ecrire des articles de fond et des test, prend énormément de temps… Mais c’est ceux-là qui vous intéressent le plus (et moi aussi). Je ne sais combien de temps je pourrais continuer à enrichir ce blog (qui existe depuis plus de 10 ans) sans rémunération directe. En effet, depuis que le Mensuel Déclic Photo a disparu, l’écriture des « tests terrain » n’est plus financée en quelque sorte).

Paypal-Donate-Button-Image

Donc pour « garder le rythme », je compte un peu sur votre « investissement » sur ce blog, que vous pourriez faire par vos dons via Paypal. C’est rapide, sécurisé à 100% et facile ! Merci d’avance et bonne lecture…

 

 

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

5 commentaires

    • Intéressant ! Mais je trouve que le hautes lumières ne sont pas assez blanches…
      Tu as voulu absolument préserver les hautes lumières, du coup ton ciel parait un peu « blanc-gris ».

      Mais le ciel blanc : c’est blanc (ou quasi blanc), mais pas gris clair ;-)

  1.  

    Drôle de hasard, j’ai justement essayé, il y a quelques semaines, d’obtenir un effet « lumineux » similaire à celui de la première photo, mais avec assez peu de succès. Soit l’effet comme tel était absent, avec seulement une petit frange lumineuse autour du sujet (plutôt jolie, mais qui n’était pas le but), soit tout était cramé dans la lumière (donc, complètement nul).

    Je serais bien intéressé à avoir quelques petits trucs pour réussir ce genre d’effet. Notamment, est-ce qu’on expose pour l’avant plan ou la lumière ? Est-ce préférable de travailler avec la source lumineuse dans le cadrage ou légèrement à l’extérieur ? Est-ce que cela demande un traitement particulier dans LR, comme l’utilisation du filtre radial ?

    J’ai bien cherché des tutoriels, mais rien trouvé de satisfaisant permettant de démarrer sur la bonne voie…

    • Bonne question en effet !

      C’est un des 2 ou 3 sujets principaux, que j’abord dans mon stage « Lightroom spécial ambiance »… il y a en effet quelques astuces à connaitre dans Lightroom, disons pour améliorer le résultat :

      Workshop retouche photo Ambiance, Lumière, Couleurs

      Mais à la prise de vue, il y a aussi un peu de travail à faire : une certaine sous exposition (-1, -2 ou même -3 IL) est nécessaire, pour avoir assez de matière dans les hautes lumières. Il faudra alors remonter les tons moyens dans LR (mais ça dépend un peu des photos, pas évident de donner une astuce qui marche tout le temps)…

      Il faudra aussi privilégier les grandes ouvertures : si l’on veut que l’arrière plan soit doux et les détails pas trop marqués… C’est l’objectif qui fait une part du boulot. Un 85 mm f/1.4 (ou un 50 mm f/1.4), avec du Full frame, ça aide pas mal !

  2. Pingback: Prise de vue : quelques "figures imposées" (2/2) - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.