web analytics

Sociotype : le photographe surfer autofictionnel

5
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Cette façon qu’ont certains photographes de se regarder le nombril : c’est insupportable à la longue… Arrêtez de vous auto-documenter sans arrêt et arrêter de photographier le contenu de votre sac photo à chaque voyage !

Une fois tous les deux ans au maximum, ça passe à la rigueur… Tournez plutôt votre objectif vers les autres (c’est le but en photo)… Dans cette petite vidéo, vous trouverez tout ce qu’il en faut pas faire pour promouvoir votre carrière de photographe ! Si ce pauvre photographe snowboarder barbu est si fatigué, il n’avait qu’a faire un autre métier.

Des tas d’autres gars seraient prêt à payer pour faire son job… Déjà le fait que beaucoup de voyageurs amateurs cèdent à cette mode du Selfie systématique (il y a beaucoup mieux à faire en voyage) : c’est symptomatique d’une société très égocentrique… Mais que des « pro » s’y mettent aussi : ça devient pathétique. Enfin, le cas de celui-ci à l’air spécial : il est tellement dégoûté de faire ce job, qu’à mon avis il va bientôt devoir changer de métier sans quoi il va nous faire une vraie déprime.

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

5 commentaires

  1. Quel pauvre type. Que je sache, on l’a pas forcé à devenir photographe. Si ça l’emmerde, qu’il aille bosser au mcdo du coin.

  2. Continues comme cela . Celui là, il est pas mal. Au bout d’une cinquantaine, cela vaut le coup d’en faire un livre.

  3. Il aurait dû prendre 2 ou 3 boîtiers de plus, on ne sait jamais.

    Sinon ça me fait penser à cette période de l’adolescence où on s’invente des histoires pour se faire plaindre.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.