web analytics

Olympus prépare-t-il un retour vers le Full Frame ?

1
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Voilà qui pourrait changer la donne et rebattre les cartes : Olympus préparerait-il en secret le développement d’une gamme de mirorless Full Frame ?

On peut se poser la question après qu’un site asiatique (Egami), révèle ici l’existence d’un brevet pour un 28 mm f/2 full frame… 

Il serait assez cohérent pour Olympus de faire cohabiter deux gammes. D’une part, une Micro 4/3 tournée prioritairement vers la compacité et la légèreté : avec un certain avantage par rapport aux gamme APS-C d’autres fabricants, grâce au cercle d’image étroit que permet le ratio moins large du capteur Micro 4/3 (ce qui permet des merveilles de compacité comme le Panasonic GM1)…

brevet_full_frame_Olympus

Et une gamme « professionnelle » basée sur le capteur full frame… On peut imaginer que pour rester plus compact que leurs homologues de chez Sony, Olympus reste au ratio 4/3 ? Full size Miroroless comme indiqué sur le brevet, ne veut pas dire forcément 24×36.

Lorsque l’on voit avec quelle facilité « apparente », Sony a développé sa gamme A7 ces dernières années, tout en maitrisant assez mal la partie optique (trop lourdes, trop peu nombreuses et surtout trop chères), on peut supposer que ça énerve les ingénieurs d’Olympus. Qui ont probablement derrière eux un « savoir faire » plus conséquent en terme d’optique… et tout le savoir faire nécessaire pour concevoir de meilleurs boîtiers que Sony, spécialement en terme d’ergonomie.

Après Canon, Nikon Sony… et Pentax : tous les constructeurs se résigneront-ils bientôt à envisager que l’avenir passe par le full frame ? Du moins s’ils veulent rester sur le secteur du matériel expert… Le goût des croissant des photographes pour les optique à grande ouverture et « l’effet bokeh » (allant de paire avec la montée en gamme des smartphones), implique le succès des appareils full frame. Car l’effet bokeh obtenu par la combinaison d’un objectif à grande ouverture et d’un capteur full frame, sera bientôt la seule façon de se distinguer, de la masse des images « instagramisées » produites par des milliards de téléphones !

Si Olympus envisageait vraiment un tel développement : ce serait la meilleur nouvelle du jour… 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Un commentaire

  1. Pourquoi un full frame ? C’est pas un truc de vieux nostalgique, ça ?

    J’ai fait du « full frame » argentique pendant trente ans, à l’époque de gloire des Nikon. Et franchement, quand je revois mes tirages et mes dias, c’est loin de valoir techniquement ce que donne un bon capteur en 2016, fût-ce un « simple » 16 MPix. D’autre part, mes objectifs Zuiko à grand ouverture donnent de très beaux bokehs sur mes Olympus OMD et Pen.

    Alors pourquoi alourdir mon sac avec un full frame ? Fichtre, j’y gagnerai quoi ?

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.