web analytics

Nikon AF-S 24–70mm f/2.8E ED VR : accident industriel ?

19
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Les tests s’enchainent et la plupart des testeurs sont très déçu par le récent Nikon AF-S 24–70 mm f/2.8E ED VR (stabilisé) proposé à 2374 €. Plus lourd, trop cher, trop long (avait-on écrit)… et même moins piqué que son prédécesseur ?

Alors : est-ce un ratage complet ? Ce serait vraiment catastrophique, car il s’agit du zoom de base des professionnels… Un petit tour chez DxO Labs devenu une nouvelle référence (depuis que DxO Marks s’est mis à jour avec le Canon EOS 5Ds R comme référence pour le piqué) vous en apprendre un peu plus :

Nikon 24-70mm f/2.8E Conclusion: Disappointing DxOMark scores : « Overall sharpness is down compared to its predecessor and slightly worse at the critical setting of f/2.8. While chromatic aberration has been improved slightly, it’s still far from good at the wider focal lengths.« 

Pour Focus numérique (que je trouve souvent, un peu trop tendre avec Nikon) : « La qualité optique n’est absolument pas au niveau de ces ambitions. Le niveau de piqué et surtout le comportement de l’objectif sont très décevants. On en attendait beaucoup plus de Nikon. D’un point de vue optique, le nouveau Tokina et le Tamron font mieux. » Si eux écrivent ça, après avoir testé deux exemplaires différents, tant ils ont été surpris des mauvais résultats : c’est que ça craint vraiment pour ce modèle !

 Nikkor_24-70mm_f28

Déjà que le « vieux » Nikon 70-200 mm f/2.8 est selon moi complètement « dépassé technologiquement » (vu qu’il s’agit en fait d’un 68-160 mm à la plus courte distance de mise au point)… Heureusement que Nikon possède encore quelques belles références par ailleurs (comme le 70-200 mm f/4 stabilisé, ou le très spécial et récent 300 mm f/4 stabilisé).

0000_SCREEN_JFV 524

Le plus grave selon moi : est qu’il n’existe chez Nikon, aucune proposition équivalente au Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM aux environs de 1000 € (qui fait quasi aussi bien que le Nikon f/2.8 stabilisé pour moins de la moitié du prix et beaucoup moins de poids)…

Je connais certains Nikonistes fidèles (si, si), passés depuis deux ans chez Canon : uniquement à cause de cet objectif irremplaçable pour qui cherche un trans-standard pas trop lourd : compact, efficace, piqué et pas trop cher… Plus que jamais les Nikonistes fauchés qui ont le dos en compote, se tourneront vers le TAMRON SP 24-70 MM F/2,8 DI VC USD (stabilisé également et qui ne pèse que 825 gr)… ou vers l’un des trois Canon EF 24-70 mm actuellement disponibles.

Et ce n’est pas ce Nikon 24-70mm f/2.8E qui s’avèrera peut-être devenir un « véritable accident industriel », qui pourra arranger les choses…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

19 commentaires

  1. J’ai eu le plaisir de m’offrir en novembre dernier le 24-70 f4 pour équiper mon 6D et il m’est revenu bien moins que 1000 euros : 900 euros à la FNAC, moins 200 euros rendus par Canon et 90 euros en bons d’achat FNAC, appréciés avant les fêtes :-) ; prix de revient : à peine plus de 600 euros !!

    Bref, une tuerie d’objectif à un prix juste imbattable.

  2. Tu as bien raison, Nikon fait n’importe quoi et n’assure pas une qualite continue de ses produits. J’ai aussi ete decu par le 70-200 VR II, le premier etait mieux.

    Ceci etant je ne te suis pas sur le manque de f/4 moyen dans leur gamme : a ce niveau de compromis Nikon a un 24-120 f/4 qui est excellent, au moins sur la partie 24-70, certains exemplaires ont un petite chute sur les 100 mm et les 120 mm redeviennent tres bons. je ne vois pas pourquoi ils devraient en plus sortir un 24-70. Quitte a faire des compromis, autant allonger un peu le range de la focale, non ?

    Ceci etant, pour moi Nikon c’est fini, trop de casseroles ces 5 dernieres annees.

    • Bof… ce 24-120 mm, je l’ai beaucoup utilisé, il pèse un âne mort, il est long et encombrant, il déforme terriblement, vignette… bof, pas agréable en plus à utiliser je trouve/ Et il n’est pas si piqué que ça ! Indice Sharpness de Dxo : de 15

      Je préfère franchement le Canon 24-105 mm f/4 (utilisé depuis 2005, à une époque pou le Nikon n’existait pas encore) un peu meilleur partout et lus léger. Indice 18.

      Et depuis que j’ai le petit Canon Ef 24-70 mm f/4 qui monte à 21 (est qui est vraiment bien meilleur partout et vraiment compact)… adieu les 24-105 et 24-120 mm (qui trop embrasse mal étreint).

      http://www.dxomark.com/lenses/launched-between-1987-and-2016/mount_type-Canon_EF-Nikon_F_FX-Sony_FE/focal-from-24-to-120/lens_zoom-zoom#hideAdvancedOptions=false&viewMode=list&yDataType=rankDxo

      A éviter ! Mieux faut regarder dans les marques compatibles…

      Oui : beaucoup trop de casseroles qui s’enchainent : depuis le D600, depuis Capture NX, depuis le Df, depuis le Nikon One… ça fait beaucoup de produit pas terribles !

      • le 24/120 f4 vr Nikon est un compromis avec un piqué parfaitement acceptable en reportage ,l’allonge supplémentaire de 70 à 120 est un vrai plus en photo de sport (Rallye en particulier),Canon n’a rien d’équivalent…et il bien plus léger qu’un 2.8 ( Beaucoup de mes amis Canonistes ont abandonné le 24/105 déçus par cet objectif)

         

        • J’ai utilisé les deux pendant plusieurs années… Dont le 24-105 mm à partir de 2005… (donc un peu plus).

          Je peux vous dire que j’ai de très loin préféré utiliser celui-ci que le Nikon (dont les défauts sont bien plus gênants : vignette, aberrations chromatiques et déformations importantes… Sans parler du poids et de l’encombrement)…

          Bon, de toutes façon, c’est un débat qui appartient au passé ! Vu que e EF 24-70 mm f/4 Canon déclasse largement les deux (et qu’il ne coute pas plus que 700 à 900 €)…

          ET que si l’on est Nikonniste, on choisira de préférence chez un fabricant tiers… (et si le sigma 24-70 mm f/2.8 stabilisé arrive et qu’il n’est pas trop cher, ce sera encore plus gênant pour Nikon).

  3. Le plus grave selon moi : est qu’il n’existe chez Nikon, aucune proposition équivalente au Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM aux environs de 1000 € (qui fait quasi aussi bien que le Nikon f/2.8 stabilisé pour moins de la moitié du prix et beaucoup moins de poids)…

    Euh… Vous comprenez ce que vous écrivez ?

    f/4 signifie que le diaphragme maximal a un diamètre égal à un quart de la longueur focale, soit 70/4 mm.

    f/2.8 signifie que le diaphragme maximal a un diamètre égal à environ un tiers de la longueur focal, soit 70/2.8 mm.

    Ça veut dire que les lentilles d’un objectif f/2.8 ont un diamètre supérieur à celle d’un objectif f/4, par nécessité optique.

    Donc un objectif f/2.8 a forcément plus de verre qu’un f/4. Comment comparer son poids à celui d’un f/4 ? Ou son prix ? C’est comme comparer le poids d’une F1 avec celui d’un tracteur… Il y en a un qui est conçu pour tirer 30 tonnes, et l’autre pour passer de 0 à 100km/h en 7s.

    De f/2.8 à f/4, il y a tout de même 1EV de différence, et beaucoup sont prêts à dealer avec une petite perte de netteté pour passer de 3200 à 1600 ISO par exemple (parce que pour débruiter à 3200 ISO, il va tout de même falloir lisser l’image donc au final, le supplément de piqué part à la poubelle).

    Quant à comparer la netteté perceptuelle des objectifs Canon sur le capteur 50 Mpx du dernier 5Ds avec celle de l’objectif Nikon sur le capteur 36 Mpx du vieillissant D800e, ça n’a aucune rigueur scientifique puisque la netteté perceptuelle calculée par DxO tient compte de l’ensemble objectif + capteur.

    De plus le Canon 24-70 f/4 vient scorer à 21 Mpx perceptuels sur le capteur de 50 Mpx (perte effective de 26Mpx) quand le Nikon tape à 20 Mpx perceptuels sur le capteur de 36 Mpx (perte effective de 16 Mpx), donc je ne vois aucun avantage de piqué ici, sans même parler de son niveau d’aberrations chromatiques.

    Et puis sérieusement, le piqué c’est ce qu’on regarde sur une photo chiante. Au delà de 16 Mpx perceptuels de netteté, il faudrait regarder un tirage 45x60cm imprimé à 300 dpi à une distance de 25 cm pour espérer voir le flou de l’objectif. Alors que la distance de confort pour regarder un tel tirage se trouve autour de 75 cm. Rendu là, c’est un mauvais délire de pixel peeper.

    Bref, vous essayez de faire parler des données techniques que vous n’avez manifestement pas comprises…

    • J’ai parfaitement compris ne vous inquiétez pas pour mes connaissances techniques !

      Je répète :

      « il n’existe chez Nikon, aucune proposition équivalente au Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM aux environs de 1000 € »

      Je veux parler d’un objectif à ouverture contante de f/4…

      Qui reste très compact (au moins autant que le Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM)

      Qui reste très léger (au moins autant que le Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM)

      Qui reste très piqué (au moins autant que le Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM)

      Qui possède un mode Macro finalement utile (comme le Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM)

      Qui reste très peu cher (entre 700 et 900 € à la louche comme le Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM)

      … ça n’existe pas ! Relisez moi : ça n’existe pas… (le Nikkor 24-85 VR n’est pas de cette trempe)

      ET c’est fort dommage, car c’est ce dont ont vraiment besoin la masse la plus importante des photographes acheteurs de Full frame…

      Les « Nikon fans », ont du mal à ouvrir les yeux et voir les réalités !

      Sinon, je serais d’accord avec vous sur un point :  » Et puis sérieusement, le piqué c’est ce qu’on regarde sur une photo chiante. »… C’est vrai !

      Mais autre chose est vrai : avec Lightroom et les écran Retina : tout le monde zoom sur les photos (on ne peut l’empêcher), c’est comme ça…

      Moins de 0,1% des photos que l’on fait seront imprimées : mais on consulte les photos intéressantes à l’écran en zoomant à 50%, ou à 100% (le plus souvent)…

      Donc le piqué reste une donnée vitale. Du moins pour la plupart des photographes (même si ils ont tord) : mais c’est leur choix…

      • Reste néanmoins que vous mettez côte à côte des objectifs testés sur des couples capteurs + objectifs non homogènes (36 à 50 Mpx) en comparant une donnée qui prend en compte la résolution du capteur pour affirmer « Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM aux environs de 1000 € (qui fait quasi aussi bien que le Nikon f/2.8 stabilisé », ce qui est faux. Il aurait été plus représentatif de comparer les résultats des optiques en comparant la perte relative de netteté des objectifs, permettant de s’affranchir de la résolution du capteur de test :

        le Canon 24-70mm f/4 avale 52% de la résolution équivalente de son capteur,
        le Canon 24-70mm f/2.8 avale 30% de la résolution équivalente de son capteur,
        le Nikon 27-70mm f/2.8 avale 44% de la résolution équivalente de son capteur.

        De même que vouloir à tout prix mettre en compétition les versions f/4 et  f/2.8 n’a pas de sens puisque ce sont des objectifs qui s’adressent a priori a des publics différents : l’EV supplémentaire apporté par les f/2.8 facilite la photo de nuit et de sport pour le double du prix, on est donc plus sur du matériel professionnel. À l’inverse, le gain de poids et d’encombrement du f/4 pour un prix moindre ciblent plutôt l’amateur.  À besoins différents, produits différents.

        Mais autre chose est vrai : avec Lightroom et les écran Retina : tout le monde zoom sur les photos (on ne peut l’empêcher), c’est comme ça…

        Moins de 0,1% des photos que l’on fait seront imprimées : mais on consulte les photos intéressantes à l’écran en zoomant à 50%, ou à 100% (le plus souvent)…

        Il y a en effet un vrai problème d’éducation du photographe numérique, qui gagnerait à retourner aux fondamentaux de la photographie au moins de temps en temps (tirages, chambre noire et film) pour relativiser l’importance « dans la vie réelle » des valeurs ahurissantes lues sur les fiches techniques de ses jouets.

        Suivant les résolutions et tailles d’écran, zoomer sur une photo à 100% revient à regarder une image dont la taille physique varie entre 120 et 180 cm sur le plus grand côté… Ce qui n’a aucun sens, toujours « dans la vie réelle ».

  4. Il y a aussi le dernier 24-85VR chez Nikon. Ce n est pas un f/4 constant mais 3.5-4.5 il est encore plus léger que le canon (-140gr) et coûte deux fois moins cher. Indice de 24

  5. ouai …..

    j’avais le 70-200 F2.8 VR2 de Nikon, je l’ai acheté alors que la version F4 n’existait pas encore …, c’est une optique qui ne m’a jamais vraiment impressionné …, je ne l’utilisais pas beaucoup non plus.

    J’ai aussi le 24-120 F4 qui a remplacé mon 24-70 F2.8, je trouve que le 24-120 a un bon piqué, meilleur que le 24-70, le range est intéressant mais il déforme grave, surtout à 24mm, les bords sont horribles et ça ne se récupère pas dans LR. Comme quoi, le piqué n’est pas tout dans la définition d’une optique, il ne faut pas ce focalisé juste sur le piqué, c’est comme les gens qui se focalisent uniquement sur la dynamique d’un capteur.

  6. Pingback: En préparation : un Sigma 24-70mm f/2.8 DG OS HSM Art - Photoetmac.com

  7. Pingback: Nikon AF-S 24–70mm f/2.8E ED VR : à quoi bon ? - Photoetmac.com

  8. Pingback: Match : reflex Full Frame à viseurs optiques 2016 - photoetmac.com

  9. Pingback: Le Sigma 24-70mm f/2.8 DG HSM OS Art n'est pas trop gros - photoetmac.com

  10. Pingback: Tamron et Sigma : plus de choix en 24-70 mm compactes - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.