web analytics

Nikon Samsung : partenariat stratégique à venir ?

4
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

D’après mirrorlessrumors.com, les choses pourraient bouger dans le monde de la photo. Elles ne peuvent d’ailleurs que bouger… Car pour de nombreux fabricants (dont Samsung), les choses ne peuvent rester longtemps en l’état (relire quel est l’état actuel et La part de marché discrète, des APN hybrides).

Si c’était vrai, cela serait tout à fait passionnant. Samsung que l’on pensait vouloir se retirer (carrément) de la photo numérique suite aux rumeurs sur l’arrêt de ses modèles haut de gamme NX dans plusieurs pays (Samsung se retire de la photo… en Allemagne), aurait en fait vendu son activité NX (mirorless), à Nikon d’après les informations de mirrorlessrumors.com… C’est à dire toutes sa technologie « mirorless » NX.

Mise à jour : Samsung dément la vente de ses hybrides NX.

Il faut dire que Nikon semblait un peu en panne d’innovation depuis quelques temps et nous nous en faisions l’écho régulièrement (Nikon innove : en lançant… un musée !  –  AF-S Nikkor 24-70mm F2.8E ED VR : plus lourd, trop cher  –  Nikon n’a plus la cote, pour Goldman Sachs).

La marque jaune avait totalement raté son offensive en matière de boîtiers mirorless avec la gamme Nikon One (boudée par la presse et le public malgré une campagne de communication intense), car basés sur des capteurs Sony de 1 pouces bien trop petits, que Sony préfère d’ailleurs réserver à des compacts (Qualité des RAW du Nikon 1 J5 : pas terrible,   –  Jobs explique comment les compacts Nikon sont nuls)… Erreur d’analyse de la part de Nikon, qui a visé beaucoup trop « grand public » et mal anticipé le phénomène « smartphone », qui a totalement sapé le marché du compact grand public…

Pendant ce temps, Sony connait un succès relatif avec ses Sony A7 à capteurs full frame dans le très haut de gamme (un marché peu bousculé par la généralisation des smartphones photo)… Les A7 auraient-ils « sauvé » le business photo de Sony ? Ce que Nikon ne peut laisser faire sans réagir : car à ce rythme sa place de « second » (derrière Canon) sera en jeu à moyen terme.

Cette « alliance » éventuelle (si elle se confirmait lors du CES en janvier), serait accompagné d’un nouveau partenariat stratégique autour de l’utilisation par Nikon des capteurs Samsung (réputés excellents, ce que je n’ai jamais eu l’occasion de vérifier moi-même). Nikon ne pouvant continuer à utiliser des capteurs Sony et ainsi « enrichir » son compétiteur et poursuivant le plus dangereux : une situation très inconfortable qui m’avait toujours semblé paradoxale…

Nikon F

Plusieurs question se posent désormais : la marque Samsung NX sera-t-elle appelée à disparaitre définitivement ? La monture d’objectifs qui l’accompagne, sera-t-elle réutilisée par Nikon, ou sacrifiée tout simplement ?

Les quelques bonnes trouvailles de Samsung (à l’image de ce fameux bouton de « Fonction » configurable sur le côté gauche de l’objectif), seront-elles reprises par Nikon ?

Les futurs produits développés seront-ils basés sur des capteurs APS-C ? Ou basés sur des Full frame, comme certaines rumeurs le suggèrent ? Suspens, au moins jusqu’en janvier…

On suppose que Canon (aiguilloné par Sony et éventuellement par cette nouvelle donne), prépare de son côté un Full frame Mirorless expert, qui arrivera tôt ou tard, peut-être en 2016…. Dès que (je suppose), la technologie des viseurs électroniques permettra une expérience utilisateur « acceptable », disons plus « acceptable » (qu’elle ne l’est actuellement). Classement EISA : Canon domine le monde du reflex.

Ce mouvement de grande ampleur, va-t-il relancer Nikon, qui semblait perdre doucement quelque part de marché depuis deux ou trois ans ? Les choses risquent d’être très intéressantes à observer en 2016…

Et n’oublions pas qu’à côté de cela, Pentax bouge encore (Images du Pentax K1 futur reflex Full Frame Pentax) très loin du monde du « mirorless » par contre… Et que Fuji persiste en suivant une voie assez originale : Ou en sont les hybrides Fuji ?

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

4 commentaires

  1. Voilà une bonne nouvelle, car celui qui maitrise les capteurs possède un avantage technologique majeur. Il est à souhaiter que si Samsung vend sa division photo, il continue de développer l’électronique qui y était mise à l’œuvre, en particulier ce fabuleux capteur, et aussi les viseurs.

  2.  » …car basés sur des capteurs Sony de 1 pouces bien trop petits, que Sony préfère d’ailleurs réserver à des compacts (Qualité des RAW du Nikon 1 J5 : pas terrible,   –  Jobs explique comment les compacts Nikon sont nuls)… Erreur d’analyse de la part de Nikon…

    …Nikon ne pouvant continuer à utiliser des capteurs Sony et ainsi « enrichir » son compétiteur et poursuivant le plus dangereux : une situation très inconfortable qui m’avait toujours semblé paradoxale… »

    Je me demande si les deux ne sont pas liés. Est-ce que Sony autorise l’utilisation, par ses compétiteurs, de ses capteurs APS-C et FF dans des mirrorless ? Si Sony impose des restrictions à ce niveau, ça pourrait expliquer pourquoi Nikon s’est rabattu sur le 1″. Et Pentax sur les 1/1.7″ tout en développant un FF reflex plutôt que de travailler sur une solution mirrorless, décision que beaucoup questionnent. Les deux n’avaient pas vraiment le choix…

    La collaboration avec Samsung prend alors beaucoup de sens, puisque l’abandon de Sony comme fournisseur serait ni plus ou ni moins un passage obligé pour qui veut faire autre chose que des mirrorless petit format en utilisant un capteur d’un fournisseur tiers…

  3. Pingback: Boîtiers : l'intégration verticale sera la clé du succès - Photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.