web analytics

Samsung se retire de la photo… en Allemagne

16
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Une nouvelle venue d’Allemagne, semble confirmer ce que nous annoncions il y a une semaine : Samsung et la photo : est-ce déjà la fin ?  » dPreview publie ce soir une communication d’un représentant de Samsung en Allemagne :

« In Germany we have been observing for some time a gradual decline in the demand for digital cameras, camcorders and accessories. We have to adapt to the requirements of the market and have therefore decided to gradually phase out sales and marketing of these products in Germany. This decision only affects the German market ».

MAJ samedi 21 nov.  : « Samsung confirms to stop selling cameras in the Netherlands. In other countries, the manufacturer has made a similar statement to the outside. It is not yet clear whether Samsung the development of camera’s complete cease ». https://goo.gl/Kwx3Ob

C’est probablement le début d’un repli mondial de Samsung dans la photo… Qui voudra maintenant acheter un hybride Samsung, qui n’aura probablement jamais de descendants ? C’est une première…

Qui suivra Samsung sur le chemin du renoncement ? Olympus, Fuji, Pentax, ou Sony : qui peut affirmer qu’un jour, un (ou plusieurs) de ceux-là ne seraient pas tentés… de renoncer à courir derrière Canon et Nikon sur le marché des APN haut de gamme, jugé trop difficile et trop peu rémunérateur ?

Chart_Camera_Production_Rolling_Year

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

16 commentaires

  1. Dommage, car je trouve que les NX1 et NX500 sont d’excellents APN et que dans l’ensemble leur gamme d’objectifs est de bonne qualité.

    Après on peut toujours en profiter pour faire une bonne opération commerciale et se constituer un ensemble photo très correct.

     

  2. Aucun doute qu’il y a trop d’intervenants au regard d’un marché qui s’effrite et que cela ne va pas s’arrêter là. Je ne sais pas vous, mais moi je constate qu’il y a de plus en plus de personnes qui immortalisent leurs souvenirs avec des smartphones ou des tablettes sur les lieux touristiques, mariages etc….ceci explique peut être cela ?

     

    • Les Smartphones ont clairement remplacé les APN compacts.

      Ca se voit dans le tableau dans l’article. Et ça se comprend: à part les compacts experts (pour les gens qui s’intéressent « vraiment » à la photo (je dis ça sans méchanceté)), quel est l’intérêt d’acheter un compact à 150/200 € si on a un smartphone dernière génération ?

      Les APN compacts « entrée de gamme » ont simplement bénéficié de l’arrivée du numérique.

       

      Pour en revenir à la question de « à qui le tour d’arrêter ? », pas facile.

      Pentax / Fuji / Olympus ont une histoire photographique, mais si ce n’est plus rentable, la question se posera…

      Sony est celui qui se rapproche le plus de Samsung, je pense. Si les ventes flanchent, ils partiront, c’est certain.

      • Oui, c’est ce que se disent la plupart des gens…

        Mais c’est une énorme connerie !

        Car le moindre compact à 150 € fait des photos bien meilleures que n’importe quel smartphone (même le meilleur), grâce à un zoom et à des longues focales…

        Un portrait au 150 mm d’un compact à 150 € reste « incomparablement » meilleur qu’un portrait au 35 mm du meilleur Smartphone !

        Voulez-vous que j’ajoute un exemple (j’en ai ;-) ou êtes vous convaincus ?

        • Ah ais je suis d’accord, j’étais déjà convaincu.

          Mais le fait est que: les APN à 150€ s’adressent aux photographes « ultra amateurs », en gros ceux qui s’en foutent un peu. Et pourquoi iraient-ils lacher 150€ pour un appareil avec des qualités dont ils se fichent (ils n’ont pas envie de faire de la photo, mais juste faire du snap de repas, selfies, prendre leurs jambes au bord de la piscine, des gamins rapidos quand ils font une grimace, etc). Et pour ça, un iPhone suffit.

          En gros: les appareils à 150€ sont meilleurs qu’un iPhone parce qu’ils offrent plus de possibilités. Mais le public auquel ils s’adressent se contrefout de ces possibilités. Donc ils préfèrent leur smartphone. (un peu comme toi tu te fous de la vidéo 4k sur un appareil photo).

          Donc en résumé: on est d’accord :)

          • Bien résumé Milton.

            Et j’ajouterai que, pour ceux se souciant de ces possibilité, il est aujourd’hui possible de se procurer un DSLR d’entrée de gamme pour à peine plus cher.

          • Oui, on est d’accord…

            ET en plus le smartphone présent l’énooooorme avantage de permettre le partage de l’image immédiatement ! ET c’est ça qui emporte la décision.

            C’est aussi pour cette raison que plein de gens (en Asie surtout), adorent faire des photos avec leur tablette, même en ayant l’air un peu ridicule ;-)

            J’ai essayé : le fait d’avoir un grand écran est pratique pour cadrer… et surtout pour regarder la photo : cela simplifie tellement les choses, c’est le même outil qui permet de prendre la photo et de la regarder en famille autour d’une table (et ça en Asie c’est très important).

            La Tablette en tant qu’appareil photo fait économiser un temps précieux : celui consacré au transfert des images entre l’outil de prise de vue (APN ou smartphone) et l’outil de consultation (qui est volontiers la tablette)…

            Bref, assez logique comme démarche.

            D’ou le succès des tablettes pas chères et de petite taille en Asie…

  3. Pour Samsung, même si officiellement ce n’est « que » l’Allemagne, disons qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Et dans ce cas-ci, de la fumée il commence à y en avoir beaucoup! Pour autant que je sache, l’Allemagne n’est pas dans un univers parallèle où les tendances du marché sont totalement différentes du reste du monde. Je ne vois pas comment les conclusions s’appliquant à l’Allemagne ne s’appliqueraient pas aux autres marchés, à tout le moins Europe/Amérique.

    Pour la question finale, je rejoint assez Milton. On peut séparer les autres fabricants en deux groupes: les électroniciens (Samsung, Sony, Panasonic) et les imagiers/opticiens (Olympus, Pentax, Fuji).

    Pour les premiers, la seule motivation à être présent sur le marché des caméras est le profit et la croissance. À partir du moment où la caméra est moins profibale que d’autres produits ou offre des perspectives de croissance moindre, le risque qu’ils passent à autre chose est réel. Ces entreprises n’ont pas d’intérêt particulier envers la photographie, qui n’est un moyen qu’un autre de faire du profit. Même pas besoin que le produit perde de l’argent, juste qu’il n’atteigne pas les cibles de rentabilité est suffisant pour le mettre en péril. Ce sont donc, à mon avis, les constructeurs qui risquent le plus d’être tenté de retirer leurs billes dès le moment où les cibles de vente ne sont pas atteintes.

    Pour les imagiers/opticiens, contraitement aux électroniciens, la photographie occupe une place stratégique dans l’entreprise, même si ce n’est pas le produit principal de l’entreprise. Je me souviens d’ailleurs avoir vu une entrevue avec un dirigeant d’Olympus expliquant que, pour eux, les caméras n’étaient qu’une façon de rentabiliser une R&D qui se ferait de toute manière et de maintenir une expertise de pointe dans des domaines pertinents aux autres divisions de l’entreprise. Ces entreprises ne sont donc pas à nécessairement à la recherche du profit à tout prix sur le marché photographique. Elles n’ont pas comme objectif premier de déclasser Canon ou Nikon et dominer le macrhé. Elles sont donc tout à fait heureuses de se contenter d’une clientèle plus spécifique mal servie par les offres de Canon ou Nikon. Et pour autant qu’elles ne perdent pas trop d’argent dans ce domaine, leurs produits ne sont pas en danger de disparition. D’ailleurs, les divisions « caméras » d’Olympus et Pentax sont profitables en ce moment et c’est là tout ce qu’on leur demande, même si les chiffres en valeur absolue sont minimes comparativement aux géants. Paradoxalement, c’est leur petitesse qui est ici un avantage: on n’attend pas d’eux des profits monstres, ni d’être le fer de lance de l’entreprise, ou qu’ils domine le marché. Bref, je serais surpris de la disparition à court terme de l’un des joueurs de cette catégorie.

  4. Ben il y aura toujours des personnes qui achèteront de vrai appareils photos, les puristes qui aiment cadrer, utiliser le mode de prise de vue adapté au sujet et moment présent, avoir le plaisir de faire « la photo » en choisissant la bonne focale…etc. Peut-être le marché de l’appareil photo va baissé mais il existera encore longtemps et cela n’empêche pas d’utiliser le smartphone pour partager des moments avec sa famille ou amis.

  5. Dommage car les derniers hybrides semblaient vraiment pas mal, comme le NX500 avec un très bon capteur pour pas trop chère. Le plus gros problème avec Samsung c’est son image de marque: Samsung = smartphone ou électroménager.

    En gros j’ai un frigo et un micro-onde Samsung, mais je n’ai pas envie d’avoir un APN Samsung, c’est con mais c’est comme ça, car les APN c’est Nikon ou Canon, Olympus, voir Panasonic ou Sony.

    La meilleur chose à faire aurait été de racheter une marque réputée dans la photo (genre au hasard Contax qui n’existe plus mais avec une très bonne image de marque), car pour le grand publique, un APN c’est aussi une marque, bref du marketing quoi.

    En tout cas vraiment dommage de voir cette marque disparaitre du domaine de la photo.

  6. Pingback: Les A7 auraient-ils "sauvé" le business photo de Sony ? - Photoetmac.com

  7. Pingback: Nikon Samsung : partenariat stratégique à venir ? - Photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.