web analytics

Zeiss Loxia 21mm f/2.8, enfin du grand angle en Sony E

33
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Enfin du grand angle en monture Sony E, avec l’annonce du magnifique et coûteux Zeiss Loxia 21mm f/2.8 (env. 1259 €) qui complète les Loxia 35 f/2 et Loxia 50 f/2. C’est tellement rare un nouvel objectif en monture E que ça méritait d’être signalé ! Même s’il s’agit encore une fois, d’un objectif trop coûteux.

Il n’empêche : s’il existe désormais « le minimum vital » pour les Sony A7, nous sommes encore très loin d’avoir « le choix des armes » et des objectifs pour « toutes les bourses »… Cela viendra ! Doucement, mais très doucement… Est-il raisonnable de dépenser 1250 € pour un 21 mm f/2 ? Lorsque l’on voit ce que peut donner avec 50 Pixels, un « simple » Canon EF 24mm f/2.8 IS USM à 475 € stabilisé, équipé d’un AF et ne pesant que 280 gr. Sans parler du Sigma Art 24mm F1.4 DG HSM à 829 €. Bon, à vous de voir… C’est vrai que les 21 mm sont rares : donc un bon point (tout de même) pour la gamme Optique E.

 

Distance focale 21 mm 
Ouverture f/2.8 – f/22 
Autofocus Non
Mise au point mini 0,25 m
Construction 11 éléments en 9 groupes 
Champ angulaire diagonal / horizontal / vertical : 91° / 81° / 59° 
Champ couvert 281 x 187 mm
Filetage du filtre M52 x 0,75 
Dimensions 85 mm (avec les couvre-objectifs)
Poids 394 g
Monture Sony E-Mount

 

A noter sur cette gamme Zeiss Loxia, cette « Fonction DeClick » conçue pour la vidéo :

« Les objectifs Loxia proposent une toute nouvelle fonction qui consiste à « décliquer » le mécanisme d’encliquetage du diaphragme en débloquant la vis de blocage sur la surface de la baïonnette à l’aide de l’outil fourni. Lors de la réalisation de vidéos, la différence de luminosité qui survient inopinément lors du changement de direction peut ainsi être corrigée en continu ».

Intéressant, mais cela ne concerne pas les photographes…

0000_SCREEN_JFV 153

 

La bonne chose est la relative compacité de cette gamme Loxia… Par contre, il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit que d’objectifs « à mise au point manuelle »… Ce qui n’est quand même pas super pratique !

Nous sommes en 2015 les gars ! Même au grand angle, mon expérience avec le Voigtlander 20 mm f/3.5 (seulement 499 €), me l’a confirmé… Je vous parle d’expérience, lorsque je suis sur le terrain à faire des images « à toute vitesse » dans des conditions difficiles, ce qui compte le plus : c’est la rapidité. Et je pense que je ne réussirais qu’un tiers de mes images (ou moins), si je devais me passer d’un Autofocus Moderne…

MAJ : signalons aussi l’annonce chez Voigtlander (pour le printemps 2016), de trois ultra grand angles à mise au point manuelle pour Monture Sony E : Le 10 mm F 5,6 Hyper-Wide-Heliar. Le 12 mm F 5,6 Ultra-Wide-Heliar. Et le 15 mm F 4,5 Super-Wide-Heliar.

Les utilisateurs de Sony Alpha auraient plutôt besoin d’Ultra Grand Angles AF… Pour « faire des images », et non pour « faire joujou » avec un abominable « focus peaking » rose fluo. Qui gâche la vue et votre « rapport au sujet ». L’autofocus, a été un progrès énorme et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière (j’ai débuté la photo à 9 ans avec un antique reflex SRT 101, la mise au point manuelle je connais).

 

On racontera toutes les « bêtises nostalgiques » qu’on voudra, mais l’Autofocus permet de se concentrer sur le cadrage et sur l’instant décisif, au lieu de « faire joujou » avec l’hyper focale, ce qui ne présente aucun intérêt « artistique » et constitue rien moins qu’une réelle perte de temps !

Si Cartier-Bresson avait connu l’Autofocus, croyez-vous qu’il se soit compliqué la vie avec l’hyper focale et des objectifs à mise au point manuelle ? Je suis certain que non : sa philosophie était claire : faire plus simple et plus instantané…

 

 

La mise au point manuelle, vous « distrait » tout simplement de ce qui compte vraiment : le cadrage, la lumière et l’instant décisif. Elle nuit tout simplement à l’efficacité et à la créativité… Donc, je n’y reviendrais jamais, pour rien au monde !

Même si (évidemment, nous serons d’accord) : il est « assez pédagogique » d’apprendre à travailler à l’hyper focale… Toutefois croyez moi : il est encore plus efficace de maitriser la technique de l’hyper focale « et » de disposer d’un bon AF en même temps ! Car choisir une ouverture en rapport avec la profondeur de champs souhaitée et votre sujet, facilitera le travail de l’AF. Une éventuelle erreur d’AF, restera sans conséquence…

Sony A7 et Zeiss 21 mm

 

Dernier sujet d’inquiétude pour les utilisateurs de Sony Alpha (qui concerne plutôt les objectifs signés Sony Zeiss) : leur régularité de fabrication, qui jusqu’à présent n’a pas forcément été au rendez-vous (surtout avec 42 Mpix, cela est génant).

Même les images de tests sur mires du site Preview, semblent avoir été victimes d’un exemplaire de Sony FE 55 mm F1,8 ZA, 769 €, à la qualité aléatoire (selon les modèles). Lire ce post et les commentaires de ce post. Cela vous donne-t-il envie d’investir autant d’argent dans cette monture ?

 

Cela ne vous fait pas trop peur, de tomber sur un exemplaire de 55 mm f/1.4 « pas au top » ? Si vous l’achetez d’occasion : comment être certain que le vendeur ne cherche pas « à se débarrasser » d’un exemplaire flou ou défectueux ? Et lorsque vous revendrez votre matériel : parviendrez-vous à convaincre un éventuel acheteur, que votre exemplaire est un exemplaire « bien net » ?

Mmm… ? Je dis ça, je dis rien. Mais avouez : si le doute se répand quand à la régularité de la qualité de fabrication de ces objectifs, doit-on vraiment se risquer sur cette monture ? Surtout à ce prix là ?

0000_SCREEN_JFV 156

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

33 commentaires

  1. Je suis du même avis pour la mise au point manuelle, j’ai acheté un vieux minolta manuel pas cher que j’ai adapté sur mon A7II mais après quelques essais j’en ai vite conclu que je ne pourrai pas me passer de l’AF…

    Sur les loxia ce qui est intéressant par contre c’est que quand on tourne la bague, la fonction de zoom sur le viseur s’active automatiquement pour aider à la mise au point…c’est pratique.

    Sinon pour revenir sur le 55/1.8, j’ai lu tout que j’ai trouvé sur cet objectif avant de l’acheter et tous les avis étaient ultra positifs, les exemplaires défectueux ne doivent pas être très nombreux…pas assez pour remettre en question son achat en tout cas !

     

    • A moins que les utilisateurs postant des avis, soient :

      – A / incapables de détecter le dysfonctionnement en l’absence d’un exemplaire de comparaison… (comme le cas Preview l’a démontré)

      – B / Tellement enthousiasmés (militants) en faveur de leur Sony A7, que ce sont les seuls qui aient la motivation suffisante pour s’exprimer ? Il faut en effet savoir que ce sont les plus passionnés qui s’expriment sur Internet… Alors que les utilisateurs « neutres », ne s’expriment pas.

      Donc, prendre en compte les revues des testeurs professionnels, oui… Mais se méfier des retours des utilisateurs ! Je crains que cela puisse s’avérer trompeur…

    • Oui, concernant la mise au point Manuelle, il y a une sorte de fantasme… un peu nostalgique.

      Mais tant qu’on ne l’a pas testé en conditions réelles, on ne se rend pas bien compte des bienfaits de l’AF !

  2. Sony propose depuis quelques temps une optique FE 28mm F2 (426 €) qui peut être couplé à un convertisseur Fish-eye de 16mm en F3.5 (309€) et un convertisseur ultra grand angle de 21 mm en F2.8 (249€). L’AF sont gérés. Sous LR les profils sont disponibles pour le 28mm seul ou le 28mm couplé aux convertisseurs. Quelques secondes suffisent pour fixer les convertisseurs par un système astucieux de verrou. Pour 984€ trois focales disponibles avec AF. La bascule en mode APS-C sur A7RII permet d’obtenir 3 focales en 24mm,32mm, 42mm en F2 en 18 mpx.

    Par ailleurs en tout Manuel Samyang propose par exemple un 12 mm.

    • Mwouai… une optique avec « convertisseur », j’ai entendu parler de ça en effet !

      Mais est-ce crédible ? N’est-ce pas un « bricolage », pour combler le manque vite fait ?

      j’attend de voir les tests…

      Toujours est-il, que même si ça marchait bien, ce n’est pas ce que l’on appel avoir le « choix » !

    • Un test du 28mm en français http://www.focus-numerique.com/test-2100/objectif-sony-fe-28mm-f2-flash-test-8.html. Ce qui en ressort est plutôt positif. Pas exceptionnel mais positif surtout à ce prix. L’inénarrable DXO ne dit pas autrement.

      A titre personnel, j’ai ce trio d’optiques, et j’en suis très satisfait. L’expérience que j’en retire est plus que positif. Le système de couplage est efficient (solidité et rapidité de mise en oeuvre). Les résultats obtenus comblent les attentes. Au début j’étais un peu septique sur l’approche optique + convertisseur. A l’usage je n’y trouve que des avantages, notamment la compacticité et la rapidité de mise en oeuvre. En plus pas besoin d’enlever l’optique 28mm pour bénéficier des compléments. Résultat, le capteur est épargné par la poussière (un véritable fléau sur ces boîtiers, ce qui est pour moi un des inconvénients majeurs des systèmes non reflex, mais qui par contre se nettoie très facilement, heureusement !) et permet lors de séances extérieures de jongler sans arrière pensée d’une focale a l’autre. Je n’est pas observé de dégradations notoires par l’utilisation des compléments. Il faut simplement veiller à avoir le 28mm propre (c’est une évidence). Les distorsions se corrigent très bien, et le vignettage este anecdotique, voir sert mon « propos photographique ». Mon appréciation n’est que très personnelle.

      Après trop de choix tue le choix. Et les optiques manuelles toutes montures confondues sont accessibles via des bagues pour ceux qui veulent avoir le choix. Et ce n’est pas un problème en mode paysage de se caler rapidement à l’infini.

      Pour le prix proposé cet ensemble optique reste très raisonnable, surtout pour la qualité obtenu.

      j’ai eu de la chance,  mon 55mm est « exceptionnelle » et celui de mon amie idem. Mais là aussi ce n’est qu’un avis très personnel.

      • Oui, mais attention en paysage, ne JAMAIS, JAMAIS JAMAIS faire la mise au point à l’infini !

        La profondeur de champs se répartissant 1/3 devant la zone nette et 2/3/ derrière (voir un peu plus)…

        Autre preuve de cela : photographier les étoiles en mise au point manuelle. ET vous découvrirez qu’elles sont floues lorsque vous faites la mise à point à l’infinie ! Il faut faire la mise au point « en avant » de l’infini…

      • Bon, très bien… si c’est pas mal pour le prix, tant mieux ! J’ai pas dit que tout était nul dans cette gamme.

        Je dis juste que je n’y trouverais pas mon bonheur et que l’on à pas beaucoup de choix et que ça coûte bien cher !

        Personnellement l’idée de prendre de vieilles optiques pour les coller sur une bague d’adaptation, ça ressemble à du bricolage… Bof, bof, bof : encore des frais en plus, du matos en plus et des sources de problèmes en plus !

        En plus les vieilles optiques, produisent des résultats assez aléatoires… Donc bof !

        Enfin, chacun fait comme il le sent…

  3. Oui, tu peux débrayer n’importe quelle optique AF, pour la mettre en manuel, ce qui est utile assez régulièrement et que je fais assez souvent moi aussi…

    Rest que pour l’action à courte distance, le reportage, l’actu : pas d’AF pas de réactivité !
    Tu ne verra plus jamais un reporter pro faire le point à la main (même au 24 mm), : pas le temps…

  4. Moi j’ai commencé avec un Zénit E!

    Avec les viseurs actuels la mise au point manuelle est vraiment hasardeuse (pas de prisme) surtout pour les porteurs de lunette, quand je suis en manuel je passe en Live view, mais là c’est surtout lorsque mon appareil est sur trépieds.

  5. Et encore un billet acide contre Sony… C’est marrant cette obsession quand meme…

    Le 55 mm est une optique d’exception et je peux en parler car je la possède et l’utilise régulièrement en parallèle de mes Summicron et Summilux. L’image est exceptionnelle, un peu moins velouté que les Leica, mais très piquée et homogène. Le 35 de meme. La vérité est que la gamme Sony/Zeiss est tout simplement fantastique à qui veut se donner la peine d’être un minimum objectif ;-) C’est le cas de le dire…

    Les optiques sont couteuses, soit. Moins que les Leica (et pourtant on ne critique pas autant les Leica du matin au soir ici semble t-il…). Et puis les Leica sont manuels je crois ;-)

    Bref, pas mal de mauvaise foi…

    D’ailleurs l’hyperfocale, personnellement je ne vois pas ce qui peut être plus rapide. HCB l’utilisait et je crois savoir qu’au niveau « instant décisif » il a fait un peu ses preuves ;)

    Il y a maintenant toutes les optiques nécessaires chez Sony en monture E pour la photo de rue, d’intérieur et de spectacle. Et pour le reste il y a les convertisseurs (je ne suis pas fan, mais je ne suis pas concerné à dire vrai car un 35 et un 50 me suffisent généralement, parfois un 85).

    Ce que j’attends personnellement de la part de Sony c’est un boitier A9 avec une taille en main un peu plus importante façon Leica M, pour complètement basculer sur ce système et revendre mes Nikon. Enfin j’en garderai quand même un par nostalgie et au cas où le D5 pointe le bout de son nez avec suffisamment de pixels :)

    Bonnes photos à tous (quelque soit votre matériel)

     

    • Dans la vie selon JF, il y a ceux qui ont de l’ambition photographique ou artistique et qui ne sont obligatoirement pas chez Sony, et les autres…

      Toi tu es chez Sony…

      Faut plus chercher à comprendre :D !

       

       

    • Vincent tu es l’exception qui confirme la règle! :)

      Les photographes qui utilisent des objo manuels ne court pas les rues quand même… enfin il me semble de mon point de vue de petit amateur.

      Perso je ne vois pas comment on peut faire une bonne mise au point au travers des viseurs de maintenant. J’ai possédé dans les temps un Fujica st801 (après un Zénit E) et avec le prisme du viseur on pouvait faire une mise au point correcte, mais ces prismes n’existes plus, enfin je crois?

      • Bah on y arrive quand même…
        un viseur de full frame comme l’EOS 6D ou le Nikon D750 sont suffisant pour y voir clair.
        Pas besoin de loupe ni de verre de visé à Stigmomètre (ça aide évidement)…

        Fermer d’un ou 2 diaph ça aide bien aussi… et ça pardonne !

        Mais ça demande de l’attention, et c’est plus long et moins précis qu’un bon AF. C’est certain.

        Ponctuellement c’est fun ! Mais si c’est pour « produire », désolé la mise au point manuelle, c’est un passé révolu ! En plus ça sert à rien (ça n’amène rien de plus à la photo je veux dire)…

    • « L’image est exceptionnelle, un peu moins velouté que les Leica, mais très piquée et homogène. Le 35 de meme. »

      Mais on peut dire ça… de n’importe quelle optique fixe ou presque non ? Ben si… Surtout pour des 35 et des 50 mm, qui sont les optiques fixes les plus faciles à fabriquer, surtout en 2015 avec les progrès récents de l’optique et de l’informatique ! Bref, la qualité de ce 55 mm Sony tient du « non évènement » !

      Par contre lorsque certains « exemplaires », sont moins bons que d’autres : ça c’est grave… Je n’ai pas de statistiques, mais on en entend souvent parler !

      Par contre quand Canon ou Pentax font des pancake 40 mm pour 180 €, je trouve ça plus intéressant ! ET lorsque l’on trouve des 50 mm f/1.4 à seulement 350 €, ça me parle aussi…

    • On peut faire beaucoup plus rapide et plus décisif que Cartier-Bresson aujourd’hui, c’est certains grâce à l’AF… Même au 35 mm, passer instantanément dune mise au point à 40 cm, puis aller chercher les point à 2 mètres, refera un 1/10em de seconde grave à l’AF si le sujet l’exige.

      C’est bien plus rapide que même tourner la bague de mise au point (sans même parler de « chercher » le point)… allons, allons, c’est un peu vain de nier cette évidence mécanique.

      Et pour avoir une profondeur de champs permettant d’être net de 40 cm à 2 mètres, ça implique de fermer un peu le diaph, ce qui n’est pas souhaitable tout le temps… Encore pire si l’on est au 50 mm à f/1.8 : la mise au point manuelle devient une terrible perte de temps !

      Bref, aucun doute pour moi : si HCB avait connu l’AF, il ne se seraient même pas posé la question… et ce serait concentré sur son l’instant décisif, le cadrage et son sujet (les seules choses qui comptent).

      Savoir « quelle technique » utiliser pour faire la mise au point le plus vite possible : ce n’est qu’un détail insignifiant ! Autant choisir la plus rapide… Elle n’a aucune conséquence négative sur l’image. C’est l’inverse !

    • Merci en tous cas de partager votre point de vue !

      Mais j’ai voyagé un mois durant sans autre grand angle que le petit Voigtlander 20 mm f/3.5 à mise au point manuelle. La technique de l’hyper focale », ça marche quand il y a plein de lumière et que l’on ferme à f/8… Le reste du temps, ça reste beaucoup plus lent qu’un AF.

      ET si vous utilisez l’AF (tous collimateurs actifs en Mode Auto ou Ai Focus), en lui « facilitant » le travail en fermant suffisamment le diaph (comme si vous étiez à l’hyperfocale), alors vous êtes totalement imbatables en terme de vitesse…

  6. Petite parenthèse sur l’hyperfocale… en tant qu’amateur de photos de paysage (mais aussi de rue, un peu), je donnerais cher pour voir fleurir chez nos constructeurs favoris un mode H (pour hyperfocale) en plus des modes AF-C, AF-S et M. Ça simplifierait encore plus le travail de focus, quand une profondeur de champ maximale est recherchée (Ricoh le fait plutôt bien avec son GR, hélas faut chercher l’hyperfocale à la main, mais le mode snap n’en reste pas moins redoutable).

    L’AF est un outil, certes plus que précieux, mais dans pas mal de cas, on ne cherche qu’une forte PdC et là l’hyperfocale simplifie encore la tâche et la vie qu’un AF même de compet.

    • Moi aussi c’est une question que je me pose depuis longtemps. Pourquoi les constructeurs n’inclue pas la donnée de distance hyperfocale dans la puce des objectifs ? De là, c’est assez simple d’intégrer l’option au boitier pour caler l’AF sur l’hyperfocale et de ne plus bouger…

      Ça simplifierais quand même la vie de ceux qui utilise cette méthode, et en plus ça ne devrait pas coûter une fortune en R&D… Il me semble que ce serait tellement plus utile que bien des fonctions anecdotiques présentes sur les boitiers modernes.

      À moins d’une raison technique rendant la chose impossible, mais je ne vois pas…

  7. Bonjour,

    ça ressemble à du troll tous ça, je suis très perplexe sur la visée EVF, je l’ai utiliser à plusieurs reprise Minollta, hybrides 4/3 à Malte et chaque fois je reviens au reflex 450 D Canon puis 50 D puis 7 d et 1ds MK2 puis MK3 et 5 D MK3, je recherche un objet de voyage et j’hésite avec le gamme Sony ou le news G5X de Canon.

    et donc le petit Canon 1p avec viseur + un 24-100mm pas mal et me permettrai éventuellement d’investir soit dans le 5dS que j’ai testé ou dans le news 5d MK4 si il flirte avec le 40 mpx et permet de monter mieux dans les ISO que le 5ds qui est déjà pas mal.

    Tous cela pour dire que la visé EVF me conviens pas  que l’AF me parais fortement confortable et que le retour en arrière ok avec l’argentique et une chambre là on s’amuse différemment et l’objet impose le comportement.

    Donc pour un compact expert on admet l’EVF car on gagne sur la compacité.

    Mais franchement EVF plus pas d’AF sur un 24/36 de 40 mpx c’est comme une Porche avec des roues de 4L, un gros capteur sans adhérence, pas pratique au quotidien.

    Voilà Nikon et Canon pas de combat j’adore le 750 d mais mon parque optiques et chez Canon.

    Belle journée à tous

    PPB

     

      • Et ? Un morceau de près d’1kg qui n’est pas en monture E. Je ne vois pas où est la comparaison.

         

        Je dis juste que cette article sur le Loxia 21 m’a bien amusé car dépourvu de totale objectivité, et fini en un bashing contre sony et la map manuelle.

        Il faut juste réaliser qu’il n’y a pas que des photographes qui font des images « à toute vitesse » ! ;) Il y a aussi ceux qui prennent 1 ou 2 secondes à faire leur map manuelle.

        Un AF ça patine souvent en intérieur. Dès qu’on shoot avec une optique ouverte entre f/1.4 et f/2, sur un capteur surpixelisé, l’AF à vite fait d’être aléatoire… même si on a pris soin de faire ses micro-réglages AF. Certains qui utilisent des optiques à décentrement n’ont pas le choix non plus.

        Et ceux qui doivent encore plus se marrer sont les leicaïstes qui bossent au quotidien en map manuelle, et tous les autres qui en font autant avec d’autres systèmes.

         

        Pour info le viseur du nouveau A7RII à un rapport de grossissement de 0.78, là ou le Canon 5DIII doit se contenter de 0.71. Et tout l’intérêt des EVF dernières générations passent par leur facilité à faire une map manuelle via la loupe automatique… et accessoirement le peaking.

         

        Pour revenir au Loxia 21mm, il est sans réelle concurrence aujourd’hui.

        Quel objectif en monture FE offre :

        – une focale de 21mm

        + une bague d’étanchéité

        + une aussi belle qualité de construction

        + une aussi bonne qualité optique

        + une connexion électrique pour les exifs et la loupe auto

        + une telle compacité

        + un poids contenu de 394 gr

         

        Alors ? aucune….

        Il n’y a pas d’AF, certes. Mais ça c’est un détail pour beaucoup de photographes qui ne sont absolument pas handicapés par la map manuelle avec un EVF.

        • Bah, les Leicaistes en M ? Bientôt il n’y en aura plus… Ils passeront tous au Leica Q (et à ses descendants à objectifs interchangeable et AF). Il restera des collectionneurs.

          Les objectifs « uniquement » à mise au point manuelle seront bientôt au musée… Car ils n’ont aucun avantage. Juste des inconvénients…

          Puisque n’importe quel objectifs AF peut aussi travailler en Mode Manuel (et proposer la retouche manuelle du point).

          Bref, à part l’avantage prix (mon petit Voigtlander 20 mm f/3.5 ne coutait pas plus de 430 €), je ne vois aucun intérêt de se tourner vers de la mise au point manuelle…

  8. Pingback: Voici le prochain Sigma 20 mm f/1.4 DG HSM Art - Photoetmac.com

  9. Pingback: Nikon innove : en lançant... un musée ! - Photoetmac.com

  10. Je suis effaré par ces avis « pertinents » qui partent dans tous les sens. En fait TOUT LE MONDE A RAISON vu par sa fenêtre.
    La Photographie c’est comme une religion, avec son histoire, ses courants, ses intégristes.
    Triste.

  11. Une critique très partisane quand même… Je suis d’accord sur le fait que la plupart des photographes bénéficient plus de l’AF que de la MAP manuelle. J’utilise les deux, et dans pas mal de cas, je raterais des photos sans l’AF. Mais il reste des photographes sérieux qui travaillent en manuel, sinon Zeiss ne ferait sûrement pas ses Milvius / Loxia et autres optiques manuelles. Au lieu de faire les 3/4 du test sur les avantages de l’AF sur la mise au point manuelle et les défauts des optiques Sony (alors que celle-ci n’est PAS une optique Sony…), un billet un peu plus objectif sur les caractéristiques de l’optique serait plus informatif. Cette optique reste un des meilleurs choix si ce n’est LE meilleur choix pour du grand angle de paysage sur les boîtiers Sony. Surtout que la comparer aux objectifs de Canon et Nikon sans même les avoir vraiment mis côte à côte, c’est continuer dans la mauvaise foi. Je trouve aussi ces optiques Zeiss très cher, on paye en partie la marque. Mais quand on voit les photos que les bons photographes sortent de ces Loxia / Milvius, je comprends mieux le prix. On peut préférer une marque ou une autre, un peu de mauvaise foi est ok, mais là ça rend la lecture de l’article frustrante honnêtement.

    « Les objectifs « uniquement » à mise au point manuelle seront bientôt au musée… Car ils n’ont aucun avantage. Juste des inconvénients… »

    On en reparlera dans quelques années… Depuis le temps que l’AF existe, pourquoi les optiques manuelles de très grandes qualités sont remontées en prix ? Il y a clairement un marché sur les boîtiers hybrides. Rien que pour les vidéastes, certes qui n’ont rien à faire ici, mais qui raffolent de ces optiques. Et si l’on reste dans les conditions où une MAP manuelle fait l’affaire, il n’y a parfois aucune optique récente qui concurrencent certaines vieilles optiques, sauf à y mettre 3 ou 4 fois le prix… Certes, dans des conditions spécifiques, mais pour certaines photographes, ça sera la majorité de leur travail (je parle surtout des photographes de paysages). Donc pourquoi dépenser plus pour ne pas faire mieux ?

    • Je dirais que pour la photo de paysage… l’optique ne compte pas beaucoup !

      Ce qui compte, c’est le paysage ;-)

      L’économie réalisée en évitant ces optiques fixes ultra coûteuses (pour pas grand chose de plus, c’est mon avis), permettra peut-être de s’offrir un billet d’avion (ou de TGV), justement pour trouver des paysages qui valent le coup :-)

      Celui-ci a été fait avec un bon vieux EF 70-200 mm f/4 L IS USM à moins de 1000 €.

      • Ah ça, il est évident qu’une optique d’exception devant un paysage à la con donne une photo à la con… Pour la majorité des photographes, un zoom fera l’affaire. Mais pour les clients de ce genre de fixe, on voit qu’on entre dans le domaine de la nuance et du détail. Qu’on ne verra pas sur un tirage de petite taille, encore que, pour les photos de nuit par exemple, les zooms seront à la rue. Le reste est affaire de détail, résistance au flare, micro contraste, nombre de branches des sources de lumière, caractère des couleurs de l’optique. Mais à 1500€ le fixe, je suis d’accord qu’on s’adresse à une minorité. Par contre ces gens là en tirent ce qu’aucun zoom, même à 2500€, ne pourra jamais faire. Ajoutons à cette population celle des vidéastes, et on tient un marché qui permet à Zeiss et autres de justifier ces tarifs. Si ces optiques étaient vraiment sans intérêt, ça ferait longtemps que ces marques feraient autre chose. Donc ça ne me dérangerait pas d’entendre « s’adresse à une utilisation très spécifique », mais de là à dire que ça ne sert à rien… Surtout que toute la partie sur la fiabilité des optiques Sony, quel rapport avec Zeiss ? Aucun. Les optiques Sony ont eu des soucis d’homogénéité, ça je suis bien d’accord. Sony n’est SUREMENT pas au niveau de Canon et Nikon sur la fiabilité du matériel en général. Ils montent en gamme, mais ce n’est pas encore l’équivalent. De là à casser tout leur offre de la sorte, bof bof par contre. On peut au moins faire un pour / contre un peu plus objectif de chaque système, ensuite libre à chacun de choisir. Entre mon 5DIII qui restait sur l’étagère et le A7 qui est toujours dans le  sac, c’est comme votre photo de paysage : un boitier ne faisait pas de belles photos parce qu’il était trop lourd et encombrant pour le trimballer. Le Sony a trouvé sa place par contre. Rien n’est jamais tout blanc ou tout noir, c’est comme en photo, apprécier les nuances est essentiel ;)

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.