web analytics

Gamme optique ou dynamique, quel est votre choix ?

52
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Je vous invite à relire la dernière partie de mon test du Canon Eos 5Ds R, ou il est question de dynamique… j’y expliquais (en hyper résumé), que la dynamique je m’en tapait un peu ! Car n’importe quel capteur full frame possède bien assez de dynamique…

… pour faire parfaitement tout ce que j’ai besoin d’en faire ! Oui, mais voilà : sur internet, les amateurs de forums et de discussions enflammées sur les capteurs (mais pas sur la photo), ne parlent que de dynamique ! C’est un peu à qui aura « la plus grosse » dynamique, c’est à ça que se résume le débat… Pourquoi ? Et bien tout simplement car il est bien plus facile de mesurer la dynamique que de comparer des objectifs (ce qui demande un peu plus de métier)…

Voilà d’ailleurs ce que Dpreview a entrepris de faire : comparer la dynamique du Sony A7R II, du Canon EOS 5Ds, du Nikon D810 et de quelques autres… (mais ils savent aussi mesurer les objectifs) :

Réalisez une image sous exposée de (3 diaph) et ré-exposez-là dans Lightroom (de 3 diaph), jusqu’à retrouver une vue exposée normalement (mais dégradée)… Dans la vie réelle de photographe, cette situation ne se présente quasiment jamais (sauf si vous ne savez vraiment pas utiliser votre appareil, ce qui est finalement le cas de pas mal « d’amateurs d’informatique » ayant découvert la photo numérique récemment).

Cette « manip » toute bête permet de mesurer quel capteur est le meilleur à ce petit jeux inutile… On a pu ainsi constater que les capteurs Sony, sont un peu meilleurs à cela… Et voilà ce que ça donne : 

A gauche : un Sony A7RII, avec une meilleure dynamique… mais un objectif pas terrible visiblement (FE 55 mm F1,8 ZA, 769 € et bien trop cher pour ce qu’il fait et le poids qu’il pèse, comme beaucoup d’objectifs Sony). Je ne crois pourtant pas, qu’ils aient choisi délibérément le pire chez Preview…

Et à droite : un Canon Eos 5Ds avec une dynamique un peu moins bonne (largement suffisante à mon avis)… mais avec un bon objectif pas cher (EF 85 mm f/1.8 à  partir de 375 €) ! La légère (ou forte) granulation constatée, sera corrigée dans Lightroom, à moins qu’on y échappe en exposant à peu près juste (1 diaph de précision est à la porté de n’importe quel débutant en mode P)…

0000_SCREEN_JFV 102

Alors, à votre avis ? De la dynamique, ou de l’objectif : que devez-vous privilégier ? Moi, je m’assois sur la question de la dynamique (et sur toute sensibilité supérieure à 3200 ISO)…  Mais vous, que choisissez vous ?

Car depuis que je fais de la photo numérique (depuis l’an 2000), je n’ai jamais manqué de dynamique ! Même la Dynamique ridicule d’un JPEG en capteur APS-C, me suffira toujours : du moins tant que l’on m’offre une molette de correction manuelle d’exposition ! Par contre pour les objectifs, je suis relativement exigeant…

0000_SCREEN_JFV 103

0000_SCREEN_JFV 104

0000_SCREEN_JFV 105

Tout ce « binz » autour de la meilleure dynamique des Sony, m’exaspère ! Cela conduit des amateurs (qui n’en ont pas besoin) vers ces boîtiers trop coûteux, à la gamme optique terriblement étriquée et beaucoup trop couteuse, pour une caractéristique (la sois-disant meilleure dynamique) totalement anecdotiques et inutile la plupart du temps…

L’économie réalisée sur l’achat du zoom de base Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM pour un boîtier Canon, leur permettra de s’offrir (par exemple) : un Sigma 50 mm f/1.4, à seulement 330 € (sans oublier un EF 85 mm f/1.8 pour 375 €, qui est loin d’exister en Sony) ! 

Passer de f/4 à f/1.4 en dépensant 330 € : à votre avis ça représente combien de valeurs ISO de gagnées ? Et quel gain en terme de qualité d’image ? 

C’est incommensurable : juste un bien meilleur calcul (et prétendre l’inverse, de l’incompétence).

Le prix (beaucoup) plus accessible des objectifs à grande ouvertiure Canon (et compatibles Sigma, Tamron, Tokina), représente un gain de qualité, qu’une (légèrement) meilleure dynamique du capteur Sony est très loin d’égaler ! 

CQFD… Alors, oui évidemment il y a certaine situations ou l’on a besoin de monter à 6400 ISO, mais c’est tellement rare !

C’est 2 ou 3 images par an ! Et en générale ce sont des images sans le moindre intérêt… car lorsqu’il y a si peu de lumière (que 2400 ISO ne suffit plus), c’est qu’il y a également très peu de contraste. Donc, ça ne donne jamais de scènes très intéressantes.

Toutefois : si on a vraiment besoin de 6400 ISO (par exemple pour de la photo scientifique), alors on achètera un appareil spécialement pour cette utilisation…

Une exemple : des policiers qui font de la photo en planque de nuit, pour des flagrants délits… J’ai justement formé des policiers à exploiter dans Lightroom leur formats RAW dans ces circonstances précisément, pour éliminer le bruit et rendre les photos plus visibles. Mais on est plus dans la photo là, il s’agit de « documents ».

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

52 commentaires

  1. Il a un soucis leur FE 55/1.8 c’est pas possible…il est vraiment excellent cet objectif, trop cher certes, mais excellent !

    • Franchement je ne crois pas que DPreview utilise un exemplaire d’objectif ayant un problème ! J’ai d’ailleurs entendu dire qu’ils testaient plusieurs exemplaires pour éviter cette éventualité… Avec Sony il faut mieux d’ailleurs.

      Et  si c’était le cas (mais je e crois pas), alors ce serait un gros problème que Sony vende des objectifs à 769 €, dont certains exemplaires ne sont pas au top…

      Non, je crois tout simplement que cet objectif n’est pas aussi top que tu le crois… Du moins pas avec 42 MPixels.

      Alors que le « vieux » EF 85 mm f/1.8 (à 375 €) fait mieux avec 50 Mpix, ça en dit long…

      Le bruit après correction de + 3 EV (très visible sur fond noir sur le RAW Canon c’est vrai…) pourra toujours être évité, ou corrigé par un bon logiciel… Mais les détails que l’objectif n’a pas capté :  là par contre,  personne ni aucun logiciels ne pourront les recréer !

      • Ou bien le test « dynamique » a été effectué en n’étant pas perpendiculaire par rapport à la scène de test (j’en doute fortement), ou bien il a été effectué avec un appareil ou objectif défectueux. Vu le passif de Sony en la matière, c’est probablement l’objectif : http://www.fredmiranda.com/forum/topic/1276896/0

        Le test « studio », réalisé plusieurs semaines auparavant, peut-être avec un objectif différent, montre au contraire d’excellentes performances à ouverture équivalente : http://www.dpreview.com/reviews/sony-alpha-7r-ii/4

        Le test suivant a été effectué avec un Canon 85mm f1.8 décentré (facilement visible à la pleine ouverture – à noter que l’Otus en monture ZF ne semble pas particulièrement bien fabriqué aussi) : http://www.dpreview.com/articles/9669965965/otus-readings-the-zeiss-85-f-1-4-otus-comparison

        D’ailleurs, le Canon 85mm f1.8 est un des plus mauvais tromblons mesurés par Lensrentals en ce qui concerne les variation de performance d’un exemplaire à l’autre : http://www.the-digital-picture.com/Reviews/MTF.aspx?Lens=106&FLI=0&API=0&LensComp=791&FLIComp=0&APIComp=0&CT=VAR

        Sony n’a donc pas le monopole des problème de fabrication en ce qui concerne les objectifs :D. Ces derniers temps Canon a fait un travail remarquable (toutes les focales fixes récentes, par exemple, sont très constantes), mais les plus vieux objectifs, certains zooms, et certaines fixes L, ne semblent pas particulièrement bien fabriqués. Canon semble ravi, par exemple, de vendre ce genre de bouze pour 1900 balles : http://www.the-digital-picture.com/Reviews/MTF.aspx?Lens=454&FLI=0&API=0&LensComp=977&FLIComp=0&CT=VAR

        Dans le cas des focales fixes Sony, ces problèmes de fabrication sont bien dommages, car, théoriquement, la plupart des focales fixes FE sont excellentissimes.

        • Oui, c’est bien pourquoi je ne risque pas d’acheter un Sony Alpha !

          Les vieux tromblons Canon datent d’une époque ou l’on ne disposait pas de 40 ou 50 Pixels pour vérifier la régularité d cela production… C’était donc moins grave.

          De plus ce EF 85 mm f/1.8 est vraiment bon marché, on ne peut tout avoir…

          Par contre depuis 10 ans, la régularité de la production des optiques récentes est quasi irréprochable à ce que j’en sais ! Vu le nombre d’objectifs Canon diffusés depuis 10 ans, le moindre problème aurait été repéré très facilement.

          Ce manque de régularité de Sony Zeiss est d’autant plus inacceptable, qu’il s’agit d’objectifs récents, qui auraient du bénéficier de la meilleure qualité de fabrication possible, car Sony savait très bien qu’ils arriveraient rapidement à 40 Mpix.

          Une telle résolution était inimaginable au moment ou le Canon EF 85 mm a été conçu, ainsi que sa chaine de production…

          Enfin, ici on ne parle que de l qualité des objectifs, ajoutons qu’on ne sait rien du tout de la solidité et de la fiabilité des boitiers Sony A7… Dont il y a tout lieu de se méfier, vu leur jeunesse.

          • Les problèmes de fabrication des objectifs Sony / Sony Zeiss m’incitent en effet à ne pas m’approcher trop près de ce système, du moins pour l’instant. Lensrentals devrait avoir sous peu des mesures de variation pour la monture FE. Ca devrait permettre de passer d’une impression fondée sur un agrégat peu rigoureux de (nombreux – dans le cas de Sony) commentaires anecdotiques à quelque chose d’un peu plus solide.

            Cela dit, Sony n’est pas le seul fabricant à rencontrer des problèmes de fabrication, y compris dans le cas de focales fixes récentes. Par exemple, le Sigma 24mm f1.4 ART, ou bien le nikon 35mm f1.8G ED, ne semblent pas folichons à cet égard : http://www.the-digital-picture.com/Reviews/MTF.aspx?Lens=973&FLI=0&API=0&LensComp=985&FLIComp=0&APIComp=0&CT=VAR

            Toutes les focales fixes récentes de Canon sont au moins correctes, ainsi que certains L plus anciens, mais certains zooms, même récents, sont plutôt bof-bof, comme le 24-70m f2.8 II @70mm. M’enfin, le 11-24mm et 100-400mm II sont tellement exceptionnellement bien fabriqués que ça doit compenser :D : http://www.the-digital-picture.com/Reviews/MTF.aspx?Lens=787&FLI=2&API=0&LensComp=977&FLIComp=0&APIComp=0&CT=VAR

            En ce qui concerne la fiabilité du matos Sony, ce genre de chose fait peur :

            http://www.lensrentals.com/blog/2015/04/tearing-down-the-sony-24-70-f4-za-oss-vario-tessar

            Quant au Canon 85, certes, il est ancien, mais le 35mm f1.4L (1er du nom) n’est pas récent non plus et pourtant était fabriqué de façon plutôt constante. Le 50 STM est moins cher, et néanmoins bien plus constant. Même le 50 f1.4 USM, vieux et peu cher, est plus constant. Je pense qu’il y a quelque chose d’intrinsèque au design optique ou mécanique du couple 85/100 Canon qui empêche d’améliorer la fabrication des objectifs tant qu’ils n’ont pas été redesignés (ce qui devrait arriver tôt ou tard puisque Canon a déjà un certain nombre de brevets récents à ce propos).

             

    • Oui, ce serait bien… dans ce cas, choisir Nikon (même si les objectifs sont moins bien et l’ergonomie plutôt pénible)…

      Mais chez Nikon, on ne dispose pas toujours, du meilleur objectif possible !

      Par exemple, pas de 24-70 mm f/4 stabilisé et compact, coutant moins de 100 € chez Nikon ! C’est pourtant l’objectif le plus indispensable…

      Il existe un excellent 70-200 mm f/4 chez Nikon (le meilleur en son genre)… Mais le 70-200 mm f/2.8, n’est plus vraiment au niveau…

      Bref, tout bien pesé, c’est Canon qui propose le meilleur mixte de possibilités et de qualités…

      D’autant que la démo de Preview démontre que l’on peut rattraper facilement 1 diaph de sous exposition…

      Et pour se tromper régulièrement de 1 diaph, faut quand même être un photographe assez nul ! ! !

      • Et pourquoi ne pas avoir les deux ? Je suis très satisfait de mon D810 et mes quelques optiques Nikon.

        Je te trouve assez dur avec Nikon d’ailleurs, si pour toi leurs objectifs sont moins bien, ils ne le sont pas pour moi et j’ai bossé en Canon pendant 6 ans.

        Niveau ergo. je préfère les Nikon aujourd’hui. J’ai paramétré mon D810 comme je le voulais et il n’y a rien que je faisais avec mes Canon que je ne fais pas avec mon Nikon. J’en fais même plus aujourd’hui, j’ai accès à des commandes que ne permettait pas mes 7D et 5D sans sacrifier un autre bouton important. Et pour info cela ne m’a pris qu’une heure.

        Niveau optique j’ai un vieux 85mm 1.8D dont je suis super content !! Et il ne m’a couté que 200€. Pour le reste hormis quelques objectifs – dont le 24-70 f4 (je n’ai pas de zooms) – la gamme reste équivalente.

        Nikon 70-200mm 2.8 VR II pas au niveau ? Pour quelqu’un qui décris la dynamique d’un capteur c’est un peu la même chose… Je l’ai testé 2 jours et je ne voulais plus le rendre ! Plus au niveau pour quoi alors ? Aberrations ? Vignettage ? Piqué ?

        Je trouve que tu as raison sur beaucoup de points, le matos c’est un outil, on peut faire de très belles prises avec un matos assez rudimentaire du moment que l’on connait la lumière, la technique et son matériel. Je n’aime pas les viseurs électroniques, les petits boitiers avec une batterie qui tient 2h… Mais si c’est une question de goût personnel pourquoi sans cesse dire que l’autre ou les autres ne sont pas aussi bon ? Pas moins bien mais aussi bon ?

        Concernant la sous expo, quand tu es en reportage et que beaucoup de choses se profilent il peut arriver qu’un cliché important soit sous ex ou sur ex, surtout en condition de lumière difficile (voir très difficile) et en mesure spot. Et crois moi, avoir une bonne dynamique dans ce cas peut te faire sortir le ou les quelques clichés qui rendront ton client heureux à vie. Après un cliché sur ex ou sous ex de 3 stops c’est mort dans tous les cas…

        Bref, la technologie évolue, c’est comme ça. Un objectif Canon bon en 2001 sera battu par un Nikon équivalent sorti en 2009 et inversement. Et d’ailleurs, pour te faire rager un peu, toi qui aime faire du pixel peeping avec les images studios de Dpreview, regarde la liste des optiques testées par DXO Mark et cherche les premières Canon ;-)

        Merci tout de même pour cette ouverture de débat :)

        PS: monter entre 6400 iso et 8 000 iso pour de la petite impression ça passe avec les boitiers d’aujourd’hui.

        • Disons que depuis l’EOS 7D (sorti en 2008) et l’EOS 5D (sorti en 2005), il y a eu 10 ans de progrès ergonomiques chez Canon…

          Alors que chez Nikon ça n’a quasiment pas progressé. Pire ça à même régressé : ce bouton de pilotage des fonctions AF à gauche est une sorte de catastrophe (il est inaccessible du pouces gauche si tu tiens ton objectif correctement), surtout comparé à Canon…

          Je n’étais pas si sévère avec Nikon il y a 4 ou 5 ans. Mais ces dernières  années, Canon a fait énormément évoluer toute sa gamme et ses objectifs ! Distançant Nikon, il me semble…

          L’objectif qui creuse la différence en faveur de Canon est le EF 24-70 mm f/4 L IS USM, sorti en novembre 2012…

          Et c’est surtout depuis cette date que je critique plus sévèrement Nikon, car ils n’ont fait aucun progrès du côté des zoom trans standard… Même leur dernier né à f/2.8 stabilisé est une sorte de monstre beaucoup trop lourd et coûteux… AF-S Nikkor 24-70mm F2.8E ED VR : plus lourd, trop cher !

          Le zoom Nikon 70-200 mm f/2.8 Nikon n’est pas au niveau… et c’est bien plus grave qu’une question de dynamique : c’est une question de focale. Car la focale annoncée par le fabricant c’est avec mise au point à l’infini !

          Mais ce qui est utile (en portrait par exemple), c’est la focale effective à la plus courte distance de mise au point… ET c’est la que ce Nikon est totalement dépassé : il se transforme en 90-160 mm ! ! !

          Tu croyais avoir acheté un 70-200 mm ? Non, c’est un 90-160 mm… et ça n’est pas du tout le même cadrage qu’un 70-195 mm (le Canon)…

          Ensuite il y a les défauts optiques (abberations chromatiques et piqué)… http://goo.gl/wyS8vu

          Le Canon est loin devant !

          http://www.dxomark.com/Lenses/Compare/Side-by-side/Nikon-AF-S-Nikkor-70-200mm-F28-G-ED-VR-II-on-Nikon-D3X-versus-Canon-EF70-200mm-f28L-IS-II-USM-on-Canon-EOS-5D-Mark-III__406_485_408_795

          Les deux sont ici comparés sur des capteur de respectivement 24 Mpix (pour le Nikon D3X) et de 22 Mpix (pour le Canon EOS 5D MkIII)… ce qui donnerait théoriquement un avantage au Nikon…

          Mais non ! Le zoom Canon délivre une meilleur résolution avec un capteur plus petit : (équivalente à 21 Mpix, contre seulement un équivalent de 18 Mpix pour le 70-200 mm Nikon alors qu’il est monté pourtant sur le capteur de 24 Mpix plus performant du Nikon D3X)…

          Cela démontre à quel point le zoom Canon 70-200 mm f/2.8 est plus précis. Il faudra comparer ces deux là sur un capteur de même résolution, ce qui donnera encore plus l’avantage au Canon.

          Evidement lorsque l’on est pas habitué aux 70-200 mm, tu prends n’importe quel 70-200 mm est c’est génial ! Mais lorsque tu connais plusieurs 70-200mm tu vois qu’il existe des différences…

          Par contre je n’hésite pas à dire que le 70-200 mm f/4 Nikon est bien meilleur que le Canon. Il a notamment une distance de mise au point minimale plus courte, ce qui est très intéressant… Il est plus moderne aussi. Mais un peu lourd par contre.

          Je ne dis pas sans raison que le vieux Nikon 70-200 mm f/2.8 doit être remplacé d’urgence (je suis certain que c’est en cours). Et le prochain sera beaucoup plus lourd, encombrant et cher ! Malheureusement…

           

        • Crois moi : même en reportage d’urgence dans des conditions difficiles, il est rarissime que j’ai plus de 4 ou 5 images par jour (sur 500 ou 1000 en tout), qui soient sur-ex, ou sous-ex de plus d 1 diaph !

          Lorsque la lumière est imprevisible, je fais un braketing en rafale sur 3, ou même 5 vues, avec 1 diaph d’écart… Et aucune chance de ne pas avoir « la » photo bien exposée dont j’ai besoin…

          Dans le doute je corrige de -2/3 de diaph (si je ne peux braketer)…

          3 diaph de dynamique c’est totalement inutile !

          Et les Canon disposent d’environ 2 diaph de marge… ce qui est plus que suffisant ! (leur dynamique est très honorable par rapport à ce qui existait il y a 5 ans seulement).

          La question des objectifs est nettement plus déterminante ! Car ça : un mauvais choix de focal, (ou un flou de bouger à cause de la non stabilisation du 24-70 mm), c’est impossible de rattraper avec du braketing, ni avec une correction d’expo dans Lightroom !

          • Merci pour tes retours :) Alors juste pour préciser, quand je dis 5D je parlais surtout du mk II et mk III, je n’ai que très très peu utilisé le mk I.

            Concernant l’ergonomie, je pense que c’est sincèrement une question subjective. Je trouve au contraire que tout tombe sous la main. Le changement de mesure d’expo à gauche ? Basculé sur un bouton fonction autour de l’objectif, ISO sur le bouton rec etc. Et avec les deux molettes sous le pouce et l’index j’accède au double de fonctions sur chaque boutons.

            Alors certes les menus sont un peu fouillis mais quel bonheur de faire exactement ce que l’on veut ou l’on veut ! L’AF ? il est justement placé sous l’objectif à gauche et juste une pression avec le bout du doit et tu changes tout avec les mollettes, j’adore. Donc tu vois, tu es déçu alors que j’adore cette possibilité de personnalisation.

            La seule chose que je peux reprocher à Nikon aujourd’hui, c’est le multi format raw, mais c’est vraiment pour chipoter (et ça n’a rien à voir avec l’ergo.).

            Concernant le 70-200, ma remarque allait dans le sens du conseil pour un futur photographe ou un passionné. On compare un rubis à un diamant, les deux sont très bons ! Et si je devais en acheter un aujourd’hui, je sais même pas si j’irai pas voir du côté de Tamron, qui niveau performance prix est aujourd’hui le meilleur à mon avis. Et pour du portrait avec un 70-200 j’aime être proche de mon sujet, donc avoir une focale réduite à cause du focus breathing ne me dérange pas, au contraire ! Tant que le bokeh est magique et les rendus de couleurs et peaux sont bons.

            Je ne suis pas un pixel peeper, seul le résultat compte, si je préfère le rendu d’une vieille optique, même si elle pique moins, a des aberrations etc. je prendrai celle-ci car le rendu est à mes yeux plus sympa ou que cela plait à mes clients, ou que cela me démarque d’autres photographes. Et je pense qu’il est important qu’un photographe en herbe, ou passionné… puisse découvrir ceci de lui même et explorer les différents rendu et style que l’on peut lui proposer. Sinon, on achète tous les mêmes optiques, le même boitier et faisons aussi les mêmes compos. et le même traitement.

            Je ne veux pas débattre sur la qualité de telle ou telle optique, ou ce capteur ou autre capteur. Ma remarque venait surtout sur les indication que tu proposes et qui enmène systématiquement le lecteur vers tel matos sans lui offrir une autre piste. Même si tu as ton avis, que c’est ton blog, pourquoi ne pas le diriger vers ton matos de prédilection et ouvrir une porte vers quelque chose de différent ? Surtout que pour le coup, tu connais parfaitement les deux systèmes !

            Pour l’expo c’est vrai que je ne pense pas assez au bracketing (je l’utilise qu’en paysage). Pour le 24-70, je n’utilise pas de zooms, mes jambes font le job avec une focale standard et après, c’est une question de shutter et de stabilité :) (même si je ne suis pas contre une petite focal fixe stabilisé – les dernières Tamron ont l’air vraiment pas mal niveau rendu et construction).

            Encore une fois, je ne cherche pas le débat sur le matos, tu le connais certainement mieux que tout le monde ici et ton expérience parle pour toi. Mais un peu d’ouverture JF ;-)

            •  » il est justement placé sous l’objectif à gauche et juste une pression avec le bout du doit et tu changes tout avec les mollettes, j’adore  »

              Justement ! pas du tout d’accord avec ça… T’a essayé avec un 70-200 mm ? Tu es obligé de déplacer ta main de 10 cm en arrière et ces boutons sont impossibles à trouver rapidement : c’est une catastrophe ! La main ne doit pas bouger du centre de gravité de l’objectif…

            • Je pense sincèrement que je rends un grand service aux gens en leur conseillant Canon depuis 3 ans environ !

              La ou les autres sites et journalistes ne veulent pas se mouiller, moi je me mouille !

              Je pense objectivement être mieux placé pour en juger, connaissant bien Nikon et Canon : donc je donne mon avis…

              Ensuite à chacun de décider et d’estimer si mon avis est plus crédible que celui de tel ou tel autre site (qui ne livrent pas leurs préférences par prudence)…

              Moi je m’en fous ! Je donne mon avis. Il est à prendre ou à laisser. Mais ne se discute pas vraiment ;-)

              Bonne soirée !

              • Mais comme tu donnes TON avis, difficile d’employer le terme « objectivement » ;) . J’ai récemment pu observer un débat sur un forum qui parlait des différences entre un D700 et un D610, et l’argument qui revenait le plus souvent en faveur du D610 était sa meilleure dynamique comparé au D700 (dont la dynamique correspond à celle des actuels Canon), qui montre que si ce n’est pas un élément important pour toi ça peut l’être pour d’autres qui ne sont forcément ni plus ni moins crédibles que toi.

                Pour le parc optique là je donnerai mon avis perso ^^, je suis équipé en majorité de Sigma et de Tamron, que j’aurais pu également prendre avec un boitier Canon, du coup si ce qui compte c’est l’objectif dans mon cas ça ne m’aurait pas aidé à choisir Nikon ou Canon ou même Sony même si là, puisqu’on évoque les tests DxO, le 35mm f/1.4 Art de Sigma a par exemple de moins bonnes notes sur Canon. Du coup en choisissant de mettre mon 35mm sur un Nikon, j’ai un couple mieux noté (bon ça c’est l’argument des amateurs de comparatifs idiots, dont tu te sers pour démontrer la supériorité du 70-200 Canon d’ailleurs ;) ), une plus grande dynamique (pourquoi s’en priver, elle est fournie avec) et 24Mpixels (je veux bien que les Canon seraient peut-être encore mieux notés sur DxO s’ils avaient 24Mp aussi…mais ils ne les ont pas!).

                Après tu encenses à raison le 24-70 f/4 de Canon, puis tu admets que le 70-200 f/4 de Nikon est meilleur, objectivement c’est difficile de choisir vu que les 70-200 sont eux aussi très populaires, le fait qu’un 24-70 f/4 soit indispensable vaut dans ta pratique, ceux qui ne sont pas chez Canon se contenteront d’un 24-70 f/2.8 probablement sans s’en plaindre (tu peux dire que chez Canon au moins il y a le choix d’un 24-70 f/4, mais chez Nikon il y a aussi un fabuleux 14-24 f/2.8 sans équivalent chez Canon) du coup, objectivement, avoir fait son choix pour une marque est objectif mais clamer une supériorité l’est beaucoup moins vu que quand une marque est supérieure sur un point elle est inférieure sur un autre.

                Tout bien pesé, quand on compare les parcs optiques en y intégrant les objectifs compatibles, on trouvera de quoi faire quel que soit la marque du boitier.

                • Oui, il y a de quoi faire dans les deux marques…

                  Mais franchement j’en suis certain à 200% et tout bien pensé : la balance penche en faveur de Canon en ce moment… Et le parc optique y est pour beaucoup. on pourrait se lancer dans un match en opposant chaque type d’objectif : 16-35 contre 16-35… 70-200 contre 70-200, etc…

                  Au final l’avantage de Canon est indéniable (vraiment c’est évident).

                  Et pour l’ergonomie des boîtiers : idem…

                  Bref, ça n’empêche pas qu’on peut faire de l’excellent boule en Nikon aussi (et même en Sony, en pentax, Olympus, Fuji etc…).

                  Mais bon, il y a des faits. Désolé ! Les faits, sont les faits…

        • Concernant les objectifs testés par DxO Mark, les meilleurs sont ceux qui ont été testés avec des capteurs de 24 et 36 Pixels !

          Les Canon n’ont été testé qu’avec 22 Mpix jusqu’à présent, c’est pour ça qu’ils n’apparaissent pas en tête de liste… Tout simplement ! Par exemple le Carl Zeiss Apo Planar T* Otus 85mm F14 ZF.2

          > testé sur un Canon de 22 Mpix obtient un équivalent de 21 Mpix

          http://www.dxomark.com/Lenses/Carl-Zeiss/Zeiss-Carl-Zeiss-Apo-Planar-T-Star-Otus-85mm-F14-ZE-Canon-mounted-on-Canon-EOS-5D-Mark-III__795

          > testé sur un Nikon de 36 Mpix obtient un équivalent de 29 Mpix

          http://www.dxomark.com/Lenses/Carl-Zeiss/Zeiss-Carl-Zeiss-Apo-Planar-T-Star-Otus-85mm-F14-ZF2-Nikon-mounted-on-Nikon-D800__792

          Alors que c’est exactement le même objectif, avec le même piqué et les même qualitées ! Il faut toujours interpréter les test avec intelligence…

          Mais t’inquiète pas : DxO va les re-tester progressivement avec l’EOS 5Ds R : et ils vont remonter progressivement dans la liste des objectifs les plus piqués…

          Mais on sait bien que le 70-200 mm f/2.8 Canon est bien plus piqué que le Nikon. D’autres test (faits avec le même résolution) de capteur l’ont montré…

          On m’a même murmuré (une source bien informé)e), que ce serait à cause de DxO Marks, que Canon a décidé de sortir un capteur de 50 Pixels… alors qu’ils estimaient que les photographes n’en avaient pas vraiment besoin au début !

          Mais comme les gens sont amateurs de comparatifs idiots, ils ont du suivre le mouvement…

        • PS: monter entre 6400 iso et 8 000 iso pour de la petite impression ça passe avec les boitiers d’aujourd’hui.

          Oui, même avec un APS-C à la dynamique ridicule ! Ce qui prouve qu’il y a bien assez de dynamique pour tout ce qu’on a besoin de faire…

          Ce qui compte : ce sont les objectifs !

          • Haha ! Ne t’inquiètes pas, DXO Mark ne m’intéresse pas ! Je disais ça car je sais que cela fait polémique chez les gear addict et qu’en effet, avec le 50Mpix les résultats seront surement meilleurs :)

            D’ou la nécessité d’avoir des blogs à côté, plus ouverts, pour faire comprendre que la technologie c’est bien mais que shooter c’est mieux.

            Encore une fois, je reprochais plus le fait que tu emmènes systématiquement vers Canon sans pour autant ouvrir la porte à d’autres marques. Pour le reste on est sur la même longueur d’onde, l’ergonomie d’un boitier fait quasi tout, le choix de la focale est crucial, son rendu est crucial et surtout, il faut apprendre à connaitre parfaitement son matériel et s’en servir au maximum !

  2. Ce sont des vues à 100% ?

    Celles du Canon ont un super contraste (netteté du à la qualité de l’objo) et cela permet au « bruit » de ne pas gêner surtout sur ces « crop » à 100%.

     

    Je suis de ton avis même si la qualité technique des capteurs Sony est superbe!

  3. Ce n’est pas très facile.

    J’aimerai bien que mes appareils photos se débrouillent bien à 3200 (voir 6400) pour les photos dans ma famille (l’éclairage n’est jamais très fort chez mes parents et chez ma soeur). (le 6D me permet de répondre à ce besoin).

    J’aime bien que mes photos ait du piqué (donc des objectifs corrects).

    Mais je n’ai pas besoin de dépasser le 18 mégapixel.

    • 6400 ISO c’est vraiment énorme !

      Si c’est sombre à ce point, il n’y a plus aucun contrastes et la photo n’est probablement pas très intéressante…

      Il suffit d’allumer quelques lampes dans la cuisine et tu passera plus raisonnablement à 2400 ISO !

  4. « Et  si c’était le cas (mais je e crois pas), alors ce serait un gros problème que Sony vende des objectifs à 769 €, dont certains exemplaires ne sont pas au top… » ça n’arrive bien sur jamais à Canon ou Nikon (D600 ? hum) , voire à n’importe quel autre acteur industriel. (Qui n’a jamais entendu parler de problème sur des bagnoles style BMW ou Audi à des prix astronomiques ?)

    Ha, un peu de SONY Bashing, ça faisait longtemps :D ! Franchement, ça me manque quand il n’y en a pas. Ca fait parti du rayon de soleil de la journée…

    Evidemment la dynamique c’est important, on ne va pas cracher sur un truc si ça permet d’améliorer les photos. C’est comme le mode totalement silencieux ou le stabilisateur du capteur ou la possibilité de faire la map dans un environnement sombre: pourquoi s’en priver si ça peut améliorer la créativité artistique ? Ha oui mais c’est vrai que je n’ai aucune ambition photographique et qu’il faut que j’achète des optiques pour ma démarche artistique… Il faut que je me le répète tous les jours : « achete une bague CANON pour ton A7xx », « achète des optiques CANON », « achète une bague CANON pour ton A7xx », « achète des optiques CANON » :D. Ha zut, j’ai investi dans une imprimante grand format, chuis totalement à l’ouest!

    Au fait, la semaine dernière, j’ai accompagné un collègue qui testait un 5DMKIII. Il n’a pas été foutu de faire le point sur un mur là où le 7RII a fait la map instantanément… Puis je en déduire que le 5DMKIII est une grosse daube ?

     

    • Non, ça n’arrive pas (ou quasiment jamais), un objectif série L qui déconne : jamais vu…

      On s’en rend compte assez vite de toutes façons, si l’on est un peu expérimenté !

      Il y a eu des séries légèrement meilleures que d’autres dans le passé, c’est vrai… Mais c’est beaucoup moins le cas depuis 10 ans.

      Et de toutes façons, là n’est pas le débat !

      Le débat est sur la qualité de l’objectif Sony dans les angles (qui est presque 2 fois plus cher que le Canon), et que Preview a Choisi.

      Moi, je crois que Dpreview a choisi le meilleur objectif possible (couinant moins de 1500 €) pour chaque gamme, afin de donner les mêmes chances à tous les boitiers. Ils ne sont pas débutants chez Preview quand même !

      Ensuite : a-t-on vraiment besoin de rattraper 3 diaph de sous exposition ?

      Non, vraiment : 3 diaph c’est du délire, est tu vraiment incapable de bien exposer (à 2/3 de diaph près) ? Au point d’avoir besoin d’une telle dynamique ?

      Cette démo est bien la preuve que la dynamique du Canon est largement suffisante… ET que l’on pourra rattraper sans difficultés jusqu’à 1 à 2 diaph d’erreur à la prise de vue (de quoi rassurer les plus débutants)…

      • Heu…

         

        Pour du paysage en situation difficile (contrejour violent), on peut être amené à exposer pour ne pas trop perdre en hautes lumières (vu que c’est là le plus dur à récupérer), sous-exp une partie de la scène, et rééquilibrer l’exposition en post-prod. C’est le seul cas dans ce que je pratique/fréquente où le résultat en capteur Sony (donc Nikon/Pentax/Sony) est vraiment plus propre même sans coller le nez à l’image, puisque une bonne part de l’image (la partie réexposée) est nettement plus propre que chez Canon (bawi, 2IL dans les ombres, ça commence à faire beaucoup). J’en ai fait pas mal, une époque, j’ai été content de pouvoir taper sur 14,5IL de dynamique (en échelle DXO), donc possibilité de sauver pas mal de lumière.

        Maintenant, on peut aussi prendre un trépied et faire du HDR pour éviter ce problème (deux-trois images et hop, c’est dans la poche).

        Pour l’essentiel des autres scènes/cas, c’est nettement moins vrai, et pas trop gênant.

         

        Donc pour moi, c’est utile pour les paysagistes, pour les autres c’est plutôt accessoire et je ne pense pas qu’on aie réellement besoin de faire le distingo Canon/Nikon sur cet point (par contre sur le rendu, notamment le rendu du bruit numérique…).

         

        Autre chose, pour la montée en ISO. En concert, ou dans des ambiances très sombres (une grotte éclairée à la bougie, par exemple), on peut vouloir figer des mouvements, et là pas le choix, fait monter en ISO. Et on ne peut pas toujours poser plus d’éclairage.

         

        C’est très situationnel et ça ne concerne que des gens en faible nombre, certes, mais ça existe.

        • Tu peux faire une rafale en braketing à 5 im/sec, sans avoir de pied, en prévision de faire une fusion HDR dans Lightroom aussi… Je l’ai expliqué dans mon test du Canon EOS 5Ds en troisième partie… oui !

          D’un part la différence avec le Sony ne sera pas aussi importante que tu le pense (on constate sur le test de Preview que lorsqu’il s’agit de ré-exposer de 2 diaph (et 2 diaph c’est énorme), l’avantage du Sony est léger et ne constitue pas un avantage « décisif ») :

          http://www.dpreview.com/reviews/sony-alpha-7r-ii/6

          Mais surtout : ça ne sert à rien de photographier un contre jour violent pour « déboucher à fond » les ombres (ou foncer les hautes lumières), que ce soit avec le Sony ou le Nikon, car dans tous les cas : cela conduit à une « image moche ! « .

          Qui n’a plus rien a voir avec la réalité… Donc ça sert à rien ! Ce n’est pas parceque c’est possible que c’est utile !

           

        • Oui évidemment il y a certaine situations ou l’on a besoin de monter à 6400 ISO, mais c’est tellement rare !

          C’est 2 ou 3 images par ans, et en générale ce sont des images sans le moindre intérêt… car lorsqu’il y a si peu de lumière que 2400 ISO ne suffit plus, il y a également très peu de contraste et ça ne donne jamais de scènes intéressantes.

          Toutefois : si on a vraiment besoin de ça (par exemple pour de la photo scientifique, on achètera un appareil spécialement pour cette utilisation…

          Exemple : des policiers qui font de la photo en planque de nuit, pour des flagrants délits (j’ai justement formé des policiers à exploiter dans Lightroom leur formats RAW dans ces circonstances précisément, pour éliminer le bruit et rendre les photos plus visibles)

          Tout ce « binz » autour de la meilleure dynamique des Sony, m’exaspère ! Cela conduit des amateurs (qui n’en ont pas besoin) vers ces boîtiers trop coûteux, à la gamme optique terriblement étriquée et beaucoup trop couteuse, pour une caractéristique (la sois-disant meilleure dynamique) totalement anecdotiques et inutile la plupart du temps…

          L’économie réalisée sur l’achat du zoom de base Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM pour un boîtier Canon, leur permettra de s’offrir (par exemple) : un Sigma 50 mm f/1.4, à seulement 330 € (sans oublier un EF 85 mm f/1.8 pour 375 €, qui est loin d’exister en Sony) !

          Passer de f/4 à f/1.4 en dépensant 330 € : à votre avis ça représente combien de valeurs ISO de gagnées ? Et quel gain en terme de qualité d’image ?

          C’est juste incommensurable, juste un bien meilleur calcul… et prétendre l’inverse : juste de l’incompétence !

          Le prix (beaucoup) plus accessible des objectifs à grande ouvertiure Canon (et compatibles Sigma, Tamron, Tokina), représente un gain de qualité, qu’une (légèrement) meilleure dynamique du capteur Sony est très loin d’égaler !

          CQFD

  5. 6400 isos, pour toi c’est 2 ou 3 photos par an, pour moi c’est entre 10 et 15% des miennes. J’adore les photos Dans le métro, entre chien et loup. Ensuite entre une photo moche et pas de photo du tout je préfère largement la première option. Même avec mes moyens, il y a des endroits où je n’irai qu’une fois dans ma vie. Et là je dois dire : non désolé, la lumière est pourrie, j’ai un contre jour violent donc je ne déclenche pas. N’importe quoi! Il faut déclencher et si la techno te permet de sortir un truc potable, t’as pas perdu ton temps.

    Si des débutants partent vers du Sony, c’est qu’ils ont fait un choix. Combien de personnes ont commencé dans une marque et ont switched par la suite?
    J’ai commencé avec un praktica bms 100,avec juste un 50mm,je suis passé chez pentax avec un sf7 et enfin je suis arrivé chez Minolta avec le 700si.
    Si demain, je trouve que canon fait une offre qui me convient, je quitterai Sony sans état d’âme. Je me suis d’ailleurs déjà posé la question de passer chez Nikon, ce n’est pas du tout tabou.

    Enfin, pour moi, l’incompétence d’un photographe, c’est de faire croire qu’il faut absolument être équipé de matos pour réussir ses photos. Un photographe compétent te dira ‘ok, tu as fait ce choix, je le respecte, voilà ce que je te conseille pour faire de belles choses avec la daube que tu as acheté’

    • Justement, ce qui compte pour moi c’est le photos… pas le matériel !

      Pour ça que je recommande le matériel le moins cher possible… par exemple de façons à garder ses sous pour aller sur le terrain (en province ou à l’étranger, partir faire des photo coute toujours un peu d’argent).

      Et là sans hésitation, Sony est le pire choix possible !

      Et il faut aussi s’équiper de quelques optiques fixes et pas chères… Encore un point sur lequel je ne conseillerais pas Sony ! Bien entendu qu’on a besoin d’un 50 mm f/1.4 pas cher pour réussi : Sigma 50 mm f/1.4. C’est un peu comme le fusain pour un peintre… On ne peut pas y échapper.

      Les débutants, ne font jamais le bon choix, si l’on ne les conseil pas un peu… Ils vont suivre les conseils du vendeur, qui (souvent) leur vend ce qui rapporte le plus à leur employeur. Malheureusement…

      Conseillerais-tu vraiment un Sony (un APS-C ou un Sony A7R II) à un ami ou à un étudiant qui débuterait en photo et envisagerait de s’équiper de quelques objectifs progressivement sans trop se ruiner ?

      Franchement ?

  6. Pfff il me font bien marrer les « chirurgiens » du pixels et de la « dynamique de taré » d’un capteur Sony qui permet de « déboucher les hautes lumières » en post prod, dans le cas d’un « paysage en contre jour super violent » !!!!

    Si la lumière est merdique, la photo est bien souvent merdique et la bricoler en post prod n’en fera jamais une bonne photo !

    Et tout le matos que l’on veut, avec des capteur en folie, ne remplacera jamais l’oeil qui voie le truc que personne ne voie, dans ce qui semble être banal.

    J’ai un ami comme ça : je marche en parlant avec lui et d’un seul coup, il met son reflex en joue et shoote !

    Et ce qu’il me sort alors me scotche, parce que c’est beau, trés beau, et que moi je n’ai rien vu !

    Et je peux vous dire qu’il se br…… à 4 mains de la dynamique du capteur; mais par contre, c’est clair qu’il à l’oeil !!!

    Idem notre JF qui nous sort sa belle image qui claque dans la savane Africaine, alors que nous, nous n’aurions sorti qu’une carte postale bien propre certes mais aussi bien banale !

    Ce qui est sur, c’est que tout ceux qui cause matos à n’en plus finir, sont ceux qui font le moins de photo !

     

    Alors le mieux est de shooter, plutôt que de se tripoter le capteur !!!

     

     

     

  7. Franchement, je ne recommande aucun matériel, je laisse les gens faire leur choix. Je me suis lassé il y a 30 ans lors des gueguerres de collège Commodore 64 / Amstrad / Zx / Oric / Apple II etc. Je me suis rendu compte qu’il était plus important que les copains aient un ordinateur chez eux, plutôt qu’une marque bien précise. Certains avaient les moyens de se payer un Apple II d’autres un Amstrad, mais au final, on passait nos nuits sur nos babasses…

    Pour la photo, c’est pareil. Aujourd’hui, tu ne fais pas de mauvais choix quand tu achètes du matos. Quoique tu prennes, tu as la possibilité de faire 1000 fois plus qu’il y a 15 ans que ce soit en APSC, FF, ou mirroless. (J’ai un souvenir très désagréable du viseur du 700SI, en forêt, où j’avais eu du mal à voir un pauvre pigeon, alors maintenant avec un EVF…).

    Si ça insiste,  on peut regarder le but recherché, le budget, mais jamais je ne dirai « prend tel appareil ». Si c’est un débutant, de toute façon, il y a 90% de chances pour qu’il ne continue pas la photo. Il peut prendre un Sony, Nikon, Canon, Fuji ou Pentax, voire Leica, je m’en moque un peu. Et s’il veut continuer et qu’il ne trouve pas son bonheur dans la maque initialement choisie,  il vend et change de crémerie. C’est sa décision. Mais, ce qui important, c’est qu’on partage une même passion et qu’on puisse échanger.

    Je suis désolé mais ce n’est pas ton approche: tu privilégies le matériel, et la marque. La photo en tant que telle ? ce n’est pas/plus ta priorité…

    • Je pense que la photo est sa priorité (cf les magnifiques photos partagées du safari, photos rares sur le web). Simplement en tant que débutant j’ai beaucoup été aidé par ses précieux conseils pour éviter de me faire plumer par les conseill.. euh bonimenteurs et d’être déçu à nouveau par une techno pas forcément utile…

      Et puis il se mouille, il y a débat, c’est courageux de sa part je trouve.

       

  8. Alors que j’ai encore mon venerable 40d (que j’ai équipé avec des optiques de bonne facture dont justement le 85 1.8) je constate que pour peu qu’on connaisse les limites des couples boitiers / objectif on arrive encore à de belles choses,  alors oui coté iso je suis parfois frustré mais cea m’empeche t il de faire la plupart des photos que je souhaite  ? non. exemple sur mes galleries flickr j’ai canardé entre autre l’expo star war identity … cverdict aevc un 40d et un 85 1.8 et parfois le 17 50 2.8 tamron: seule une des pièces de l’expo m’a posé des problemes rédibitoires dans toutes les autre sans monter au dela de 400 iso voir 800 parfois j’ai pu y arriver.

    Oui le 6d sera mon prochain boitier mais en attendant je ne m’estime pas handiapé non plus.

    je suis comme mister vibert le toujours plus sur les matériel à mon avis est une course de geek, il y a toujours moyen d’optimiser et trouver le bon rapport qualité / coût. et le 85 mm 1.8 par exemple est un objectif auquel je suis tres attaché, paradoxalement plus que mon 70 200,

     

     

    Au passage en parlant de fuji xt, j’ai croisé cet été un photographe à un mariage qui a fait le choix de passer sur 3 XT1 ( plus un 6d selon les besoins) et je trouve les résultats très bons.

     

  9. JF, petit dilemme :
    Pourquoi conseilles-tu plutôt le Sigma 50mm 1.4 (EX DG HSM ?) que le Canon 50 1.4 ? Sur http://slrgear.com   et  http://www.photozone.de le Canon paraît meilleur et surtout le Canon pèse moins que 300gr alors que le Sigma plus de 500gr. Il est vrai qu’avec la lentille frontale énorme le sigma paraît avoir une meilleur qualité mais qui ne ressort pas forcément dans les tests de mesures.
    Je ne parles pas de la nouvelle série Art qui sont superbes bien que lourds.
    Je suppose qu’avec ton expérience tu as trouvé un intérêt à ce choix?

  10. EOS 5D MK II et MKIII.

    6400 c’est sans soucis que je l’utilise si nécessaire et m^me sans état d’âme.

    La semaine dernière reportage pour une société internationale. Rencontre des responsables commerciaux de tous les pays.

    La consigne, photographier dans l’amphi les intervenants, mais pas trop. Il fallait surtout se consacrer à l’ensemble des personnes présentes, les forces vives de l’entreprise.

    Celui qui paye la facture dicte le sujet, c’est presque toujours le cas, non ?

    Le contenu des photos, c’est le client qui le dicte. Notre travail est d’essayer de rendre les images attractives, si l’on ne veut pas s’ennuyer au boulot. Même si le sujet n’est pas excitant.

    C’est la différence entre, je fais de la belle photo pour me faire plaisir, ou j’essaye de faire de bonne photo, quel que soit le sujet parce que c’est mon boulot.

    La lumière n’est pas bonne ? Bouh… Le contraste n’est pas au top, Bouh… Alors, je ne fais pas de photos. Sauf que si je ne le fais pas, je ne fais pas non plus ce que me demande mon client.

    Le reportage, ce n’est pas de l’illustration.

    Pour l’illustration rester sur 100 iso, OK. J’ai utilisé suffisamment de Velvia 50 pour le savoir. Mais c’est pour l’illustration.

    J’ai regardé les exifs du reportage, globalement c’est ceci :

    Sur scène iso/3200     f/5     1/250     focale entre 80 et 200

    Dans la salle 6400      f/3.2    1/80      focale 100

     

    • Oui, enfin, cela aurait été bien mieux avec  (à la louche) :

      Sur scène 1600 ISO     f/3,5     1/150     focale entre 80 et 200

      Dans la salle 2400 ISO       f/2,8    1/50      focale 100

      (pour la sale j’aurais utilisé mon second boitier avec le 85 mm f/1.4, à f2 par exemple…

      Je pense qu’il était vraiment inutile de monter à 3200 ISO dans ces conditions ! Car avec un 70-200 mm f/2.8 stabilisé, on peut shooter au 1/50 sec sans soucis, des gens qui parlent !

      • :-) Sur scène : parler ne veut pas dire, ne pas bouger…

         

        Je ne suis demandé si l’un des orateurs n’était pas autiste, il n’a jamais arrêté de bouger d’avant en arrière. Comme un animal en cage dans un zoo.

        J’ai un instant hésité à passer en AF continue, donc du diaf, de la vitesse.

        Ta réponse théorique est un peu comme tous ces tests d’objectifs, c’est de la théorie, la pratique c’est autre chose. C’est un peu comme l’objectif qui sera meilleur en 50 Mpix qu’en 24… Il est derrière, mais il sera devant.

        Dans la vraie vie : que veut le client, il va faire quoi des images. La réponse pour ce genre de boulot, pas grand-chose : com interne, illustration de rapport, web. Donc aucun état d’âme, je commence quand il n’y a vraiment pas de lumière à régler sur 6400, car c’est suffisamment bon pour un quart de page sur un A4, s’il y a de la marge je redescends la sensibilité, mais franchement bie exposé, c’est toujours suffisamment bon à 6400.

         

         

         

         

         

         

         

         

         

         

        • Oui, oui, je comprends ! Quand l’orateur gigotte sans arrêt, mieux vaut monter un peu en ISO…

          Mais t’inquiète : ce n’est pas de la théorie, mais du vécu ! Car j’en ai fait des dizaines de ce genre de conférences et séminaires dans des salles mal éclairées ! ! !

          Spécialement quand j’étais jeune photographe pro (en argentique) : c’était les boulots de merde « alimentaires » qui permettaient de faire bouillir la marmite… Je prenais 800 € la conférence !
          Et je livrais 3 ou 4 planches de diapos ou des films… à 400 ou 800 ISO.

          ET on s’en sortait très bien avec 400 ISO ! SI, si…

          Mais bon, maintenant qu’on peut monter à 1600, ou même 3200 : on est encore plus tranquilles (et plus faignants)…

          Mais je te garantis, que je m’en sortais aussi très bien à 400 ou 800 ISO seulement ! J’en ai fait des dizaines de ce genre de conférences très chiantes ;-)

          En tous cas, l’important c’est que les clients soient contents…

          Par contre quand Sony Music me demandait des images de concerts en Velvia à 50 ISO (ou 100 ISO les dernières années seulement), l’expérience accumulée à 400 ISO dans les salles de conférences étaient précieuses ! D’autant qu’en concert, ça bougeait beaucoup plus…

  11. JF j’ai un petit dilemme :
    Pourquoi conseilles-tu plutôt le Sigma 50mm 1.4 (EX DG HSM ?) que le Canon 50 1.4 ? Sur http://slrgear.com   et  http://www.photozone.de le Canon paraît meilleur et surtout le Canon pèse moins que 300gr alors que le Sigma plus de 500gr. Il est vrai qu’avec la lentille frontale énorme le sigma paraît avoir une meilleur qualité mais qui ne ressort pas forcément dans les tests de mesures.
    Je ne parles pas de la nouvelle série Art qui sont superbes bien que lourds.
    Je suppose qu’avec ton expérience tu as trouvé un intérêt à ce choix?

  12. Réaction un peu tardive de ma part, mais il semble effectivement y avoir un problème avec le test de l’A7IIR. Si on va sur DPReview, et que l’on sélectionne plutôt l’A7ii « tout court », ça sort net… Et l’on peut raisonnablement supposer que les deux ont été testé avec le même objectif…

    Mieux vaut donc se garder une petite réserve avant de tirer de grandes Vérités sur la base de ce seul et unique test, qui de surcroit n’avait même pas pour le but de comparer la performance des objectifs…

    • Merci pour avoir vérifié ça… Je suis allé voir : en effet le même objectif semble plus net sur l’A7II…

      1 – Je vais télécharger et vérifier les 2 images et en les exportant à une taille équivalente, pour voir à quel point elle est plus nette… (et si ce n’est pas en partie un effet d’optique du à la différence de résolution du capteur)…

      2 – Si l’analyse après export à la même taille confirme que un problème est survenu sur l’exemplaire monté sur le Sony A7R II, c’est très inquiétant sur la régularité des productions d’optiques Sony Zeiss… Car j’exclu une erreur de manie de la part de Preview ! D’autant l’image est nette au milieu, ce qui prouve qu’il ne s’agit pas d’un flou de bouger, mais bien d’une faiblesse de l’objectif dans les coins…

      Dans ce cas, cela prouverait que Sony / Zeiss sont incapables de livrer à coup-sur un simple objectif fixe de 55 mm f/1.4 à la qualité garantie ?

      Avouez : c’est choquant !

    • Donc voilà j’ai téléchargé les deux fichiers RAW dans Lightroom CC 2015.2…

      Recadré une zone identique en format carré (sommé dans le coins en bas à gauche, après avoir booster à +3 diaph), puis exporté la même zone à la même taille (1400 pixels)…

      ET visualisé à 100% ces deux exports (ramenés à la même taille pour voir si le problème vient de l’échelle d’observation ou de l’objectif…

      C’est donc l’objectif utilisé pour le test du Sony A7R II qui semble moins bon dans les coins…

      Est-ce rassurant ?

      Non, c’est aussi grave, si les séries ne sont pas constantes…

      • Pour fouiller un peu plus la question, si l’on observe les résultats avec la scène studio (p.4 du test DPR), les coins sont revenus nets avec le A7Rii… Cela suggère donc fortement un problème spécifiquement lors du test du bruit…

        Peut-être que comme leur but n’était pas de comparer la netteté lors de ce test, ils n’ont pas accordé un soin particulier à la mise au point ou à bien aligner le boitier et la cible ? En tout cas, ça semble pointer sur un problème de manipulation lors de la réalisation du « test de dynamique »…

        • Ou un problème sur l’objectif, s’ils en utilisent plusieurs exemplaires différents ? Rien en permet de deviner l’origine du problème…

          Je les vois mal faire de test de mire approximatifs ! ça je n’y crois pas…

          Effectivement j’ai téléchargé le RAW de la page 4, il est bien plus net…

          Mais je n’ai pas trouvé le numéro de série de l’objectif, pour vérifier si c’est le même…

  13. Pingback: Cartier-Bresson "avoir le moins de matériel possible..." - Photoetmac.com

  14. Pingback: Zeiss Loxia 21mm f/2.8, enfin du grand angle en Sony E - Photoetmac.com

  15. Pingback: Match : reflex Full Frame à viseurs optiques 2016 - Photoetmac.com

  16. Pingback: Pensez à (re) plonger régulièrement dans vos archives - Photoetmac.com

  17. Pingback: Révélation : les Canon Dual Pixels RAW possèdent d'autres secrets - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.