web analytics

Avis : « pas trop déçu, sauf par le viseur électronique »

19
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le commentaire du jour est signé François Drouin… qui nous écrit du Canada ! Son témoignage est intéressant et je partage relativement son avis, à propos du D800 (que moi non plus je ne voudrais plus transporter), des Fuji, des Micro 4/3 et des Sony…

« Je viens tout juste de compléter mon D810 (appareil perso) et un D750 (bureau) par un Olympus OM-D E-M5 mkII justement pour les voyages. De retour de San Francisco (juin), j’ai peiné avec le D810 + 28-300 mm + 16-28 mm, avec à l’occasion un fixe (35 ou 85 mm) en raison de mon dos amoché.

Pourquoi Olympus ? Pour son parc optique évidemment, le gain de poids et d’espace, la dynamique surprenante, la qualité d’image délivrée jusqu’à 1600 ISO et parce que je trouve le boîtier bien foutu.

olympus-221-6

Jusqu’à maintenant (une semaine, dont un court séjour de deux jours à l’extérieur), je ne suis pas trop déçu… Sauf par le viseur électronique (c’est bon, mais sérieux, ça ne remplace pas du tout celui de mon D810!). Et l’AF-C une pure atrocité. Heureusement, je ne le destine pas au shoot d’oiseaux de proie, mais à la street photo, un brin de macro, et aux vacances. 

Pour les photos qui ne nécessiteront pas une marche de trois heures, mon D810 sera l’appareil de choix 16-28f2.8, 20f1.8 (aurores boréales), 35 mm f1.4, 85 mm f1.8 G, 105 mm f2.8 et 180 mm f2.8.

Avec l’Olympus, j’ai pu revendre mes zooms 18-35 mm, 28-300 mm et faire l’acquisition de 9-18 mm, 14-150 mm II, 17f1.8 et d’un Sigma 60 mm f2.8 (étonnante celle-là, encore plus vu son prix). (…)

Je me suis tourné vers les appareils sans miroir pour gagner en poids et en compacité. Je comprends mal ceux qui, pour les mêmes raisons, vont se tourner vers Sony et son parc d’objos rikiki. Le plein format c’est bien, mais si le reste ne suit pas…

Quant aux objectifs disponibles, certains (plusieurs) n’offrent pas de réelles économies de poids et de compacité alors que l’utilisateur doit se contenter d’un viseur électronique et d’un AF plus lent. Fuji, c’est de jolis boitiers, de superbes objectifs, mais à quel prix !

Pour 100 $ de plus qu’un XT-1, vous pouvez vous offrir un Canon 6D, quand même ! Si comme moi vous souhaitez jouer le jeu de la compacité du mirrorless jusqu’au bout, je ne saurai trop vous conseiller de regarder du côté d’Olympus et Panasonic. Ce dernier, avec son GF7 incarne l’esprit même du sans miroir de poche. Nadia a trouvé le successeur de son Nikon1 V1. »

L’article complet sur le Blog de François Drouin.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

19 commentaires

  1. Qu’est ce que vous me faites marrer avec votre problème de poids à trimballer. J’ai fait N.Y. avec 2kg de matos pendant une semaine à pieds avec 8 à 10 km de marche par jour : je n’ai jamais eu à me plaindre. Une journée complète avec d800 + Tamron 15-30 en Normandie (falaises + plages) = ras. Par contre j’ai fait un parc à Orlando pendant 3 jours avec un compact (coolpix A) ou un X100s prêté, car compliqué de faire des attractions avec un réflex et bien ça me déprimait, un peu comme si je n’avais pas pris la Porsche,mais le kangoo : le plaisir n’était plus là, car le summum avait laissé sa place au médium et au compromis. Et comme disait Coluche : compromis, chose due !

    Du coup, le prochain: D810 (avec le remplaçant du 24-70)

    Allez bonnes photos (et gardez la forme, car il vaut mieux 1kg de plus au bout des bras que sur les hanches pour les ballades)

    R.

     

      • Ce n’est pas mon cas.. (pas encore?) J’utilise avec grand bonheur un 6D avec 3-4 fixes (dont 2 pancakes), ou alors le Fuji X-E1 (avec, pareil, 3-4 fixes eq 20, 35, 85 et 135). C’est pas bien lourd non plus. Il ne faut pas deconner, il y a 4-5 ans, tout le monde trouvait ca « normal » d’avoir la triplette 2.8 qui etait consideree comme le St Graal, et personne ne s’en plaignait (sauf pour le prix). Depuis, la mode est au compact. Demain, la mode est quoi? Aux boitiers roses (c’est triste le noir, non?), tous les possessurs de boitiers noirs vont etre « has been » et leurs boitiers ne vont faire que de mauvaises photos?

        • Oui, on devient un peu feignant, je trouve…

          Il y a (pour certains) une question de motivation qui entre en jeux semble-t-il…

          Lorsque l’on est en bonne santé, trimbaler un sac avec 2 ou 3 kg de matos sur 10 ou 15 km par jour, ce n’est tout de même pas grand chose…

          C’est d’ailiers la distance que parcourent à peu près tous les gens en bonne santé qui voyagent (même à 65 ans).

          Si l’on est plus prêt à faire ce « petit » effort, c’est peut-être que l’on est plus vraiment motivé par la photo non ?

          On vit dans un monde ou tout devrait être obtenu facilement et sans le moindre effort…

          Il ne faut pas oublier que le matos est tout de même beaucoup plus léger aujourd’hui qu’en argentique (du moins chez Canon, en prenant un EOS 6D et des optiques à f/4)…

    • Moi je me balade avec ma chambre 20×25 dans les Andes sans sherpa pendant 4 semaines, à raison de 18 heures par jour.

      J’avais pensé prendre mon D800, mais je n’aime pas le compromis (ok c’est léger, mais pas aussi woaw que ma chambre)

  2. Faut rester calme les gars…on peut tout de même choisir ce qui nous paraît le mieux pour les usages et les envies que l’on a non ?

    Pour ma part :

    5DIII + 24-70 2,8 ou 70-300 L IS  ou 100 macro pour la meilleure qualité d’image (ballade…pas trop longue, macro, studio…avec pied !!)
    100D + 17-70 2,8 Sigma ou 24 2,8 STM pour longues ballades ou images discrètes, ou avec un pied léger avec télécommande : images en hauteur par exemple.

    Allez…bon 14 juillet ;)

  3. Bonjour à tous,

     

    Pour ma part, j’ai fait un chemin inverse : possesseur de longue date de reflex, j’ai revendu mon Fuji X-E2 récemment à un excellent prix (merci la cote exagérée !).

    Si j’étais satisfait des images délivrées, je me rendais compte que je le prenais de moins en moins au profit de mon D800 et de mes gros et lourds objectifs. La raison était simple : je ne prenais absolument pas de plaisir à photographier. N’ayant pas les contraintes d’un pro, j’accorde une place primordiale à mon propre et égoïste plaisir, même si certains crieront au masochisme.

    Pour des sorties sur une journée, je me limite parfois à ne prendre que 2 ou 3 optiques avec un LensFlipper, une bonne courroie type BlackRapid (ou mieux, Carry Speed…). Et bilan, un excellent confort et pas de mal de dos

  4. Pour ma part, lors de mon dernier voyage à Kyoto au printemps j’ai pris mon D810 + 14-24f2.8 + 35f1.4 + 85f1.4

    Le 14-24 est exceptionnel quand on veut faire des plans large de temple par exemple. Par contre j’avoue que mon 24f1.4 m’a manqué, il aurait été bien pratique pour photographier les peintures sur les murs ou le plafond dans certain temple (assez sombre) ;-)

    Alors pour mon prochain voyage au Japon en Septembre c’est D810 + 14-24 + 24 1.4 + 35 1.4 et 85 1.4 !

    Ce que j’aime avec les fixes c’est le poids, la qualité et « zoomé » avec mes pieds, ça m’oblige à me déplacer pour trouver le meilleur point de vue :-)

  5. Le viseur électronique est effectivement un énorme problème pour moi à cause des saccades dans une moindre mesure mais surtout de sa courte dynamique. La vision d’une scène qui a motivé le photographe à cadrer est enlaidie par une technologie encore largement à améliorer.

    A mon humble avis et j’en suis bien désolé mais on n’a jamais rien fait de mieux que la poignée d’un reflex (ou de MF tels que PhaseOne ou HasselBlad mais c’est une autre histoire :D) pour épouser une paume de main. Les fabricants historiques travaillent également dans le bon sens : le D750 par exemple est plus compact, plus léger grâce à l’emploi de carbone et pourtant présente une prise en main bien plus agréable que mon D800.

    • Tout à fait d’accord… Le viseur est pour moi un véritable obstacle entre mon oeil et la scène que je veux analyser pour mieux cadrer… et surtout déclencher au bon moment.

  6. Toujours un peu la même rengaine prosélyte ici… ;-) Canon c’est bien, les autres bof. Sony y a pas d’objectif, etc etc…

    Moi je suis Leicaiste, Nikoniste, Sonyiste (ça se dit?). Et Canon j’ai jamais eu mais ça me semble très bien aussi.

    Concernant la serie A7 de Sony. C’est juste de la bombe, ne vous déplaise.

    Les objectifs sont peut être chers. Et alors ? Si on a les moyens de se les payer ? C’est pas du Leica non plus. Y a toutes les focales nécessaires pour ce type d’appareil, je vois pas où est le problème sauf de vouloir faire la pub pour une autre marque bien entendu ;-)

    Un bon 35 mm un excellent 55 mm et déjà je couvre 99% de mes besoins (en Leica j’ai photographié 10 ans avec l’equivalent de ces deux focales et encore surtout le 35).

    Les boitiers sont légers, bien équilibrés avec les cailloux (contrairement à ce que je lis régulièrement sur ce site) et l’image… bordel l’image… j’ai rien vu d’équivalent.

    Alors oui, il faut se faire au viseur électronique… Là, d’accord, on n’y est pas encore. En extérieur en tous cas (mais moi je fais désormais bcp d’intérieur). Mais en complément d’un D810 (j’ai un D800E perso), c’est juste le couple idéal.

    Bonnes photos à tous (et même aux Canonistes… je craquerais bien pour 5DMIII ou son successeur).

     

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.