web analytics

Création d’un conseil national de la photo

4
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Clémenceau disait « Quand vous voulez enterrer un problème, créez une commission. » A Arles, Fleur Pellerin annonce la création d’un conseil national de la photo (Libération)… Encore un truc qui ne servira probablement à rien !

Et coûtera certainement plus de sous au contribuables… qu’il n’en rapportera aux photographes professionnels. Pour la Photo, « papa Uber » est déjà passé il y a 10 ans, c’est trop tard…

« Mme Pellerin a rappelé que c’était à Arles, en 2013, que le président de la République François Hollande avait «exprimé sa volonté de faire de la culture un projet de développement mais aussi un projet de civilisation». »

Voilà une idée brillante ! Fleur et François devraient peut-être en parler à Alexi Tsipras, car ça pourrait relancer l’industrie en Grèce et leur permettre un jours de tout rembourser ! Je résume le plan : la culture et l’huile d’olive… pour la France et la Grèce. On laisse les bagnoles à Angela… Les appareils photos  aux Japonais, les logiciels aux ricains et tout le reste aux Chinois !

Sinon, pour la Grèce, qui prend les paris ? Sortira ? Sortira pas ? Pariez en commentaire… ça risque d’être intéressant d’ici dimanche.

huile

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

4 commentaires

  1. Pour l’Europe devrait être soit fédérale, soit ne pas être (ou retourner à la CEE, simples accords économiques, sans l’Euro). Perso cela ne me poserait pas de soucis, surtout si cela pouvait éviter les guerres, les passeports, les nationalités et toutes ces choses inutiles qu’on nous impose souvent (même si je ne suis pas trop d’accord avec la tournure trop libérale imposée par les pays du Nord, mais ça cela se règle via le vote des citoyens si ils pourront élire leurs représentants politiques fédéraux). Le libre arbitre national ne serait alors plus réservé qu’aux questions d’éducation, de culture, de santé… etc, et les questions de défense, d’économie serait gérées par la fédération, comme au Canada ou aux USA quoi. Nous sommes dans une économie désormais mondialisée, ne l’oublions pas, donc vouloir influencer cela à l’échelle d’un petit pays est illusoire jepense.

    Alors certes les provinces/pays/régions les plus riches (ex : Alberta, pétrole) financent souvent les plus pauvres (ex : Nouvelle-Ecosse, pêche), c’est comme ça, mais le vent peut tourner (la pêche assurait les revenus du pays avant le pétrole), ne pensons pas à trop court terme et vouloir que tout le monde soit totalement sur un pied d’égalité économique est illusoire, de part les particularismes locaux (qui existent déjà entre les régions en France).

  2. Exceptionnel ! A regarder… SI seulement un seul de nos politiciens Français avait le 1/4 de cette clairvoyance ! ! !

    Verhofstadt hurle sur Tsipras: « Montrez que vous n’êtes pas un faux prophète ! « 

    http://www.7sur7.be/…/Verhofstadt-hurle-sur-Tsipras-Montrez…

    Dans son allocution au Parlement européen, Guy Verhostadt s’est emporté contre Alexis Tsipras, le Premier ministre grec. Le président de l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (groupe ADLE) n’a pas mâché ses mots à l’égard du leader de Syriza (parti de gauche radicale), également présent dans l’hémicycle.

    « Vous voyez, Monsieur Tspiras. Vous n’avez rien à craindre du Parlement européen. Vous aviez d’abord refusé de venir. Je me disais: ‘Qu’un grand démocrate comme vous ait peur d’un débat, ça ne peut pas être vrai. Et vous êtes là aujourd’hui. J’en suis ravi », lance-t-il d’emblée avant de rentrer dans le vif de sujet.

    « Je suis fâché. Je suis fâché parce que vous ne cessez de parler de réformes, mais nous ne voyons aucune proposition de réforme concrète. (…) Montrez que vous êtes un vrai leader, et pas un faux prophète ».

    L’ex-chef de gouvernement belge a appelé Tsipras à mettre un terme au système de privilèges dont jouissent certains acteurs en Grèce, comme les armateurs, l’Eglise orthodoxe, les îles grecques, et surtout la classe politique. Un speech salué par une grande partie de l’assemblée.

  3. L’idée est bien sur le papier, ensuite on doit sur s’interroger sur le but de ce conseil.

    Est-il pour défendre les photographes et leur pemettre d’avoir une part du gateau de la copie privée ?

    est-il pour permettre au corbis, … de bradrer la photo pour faire du business sur leur dos ?

    est-il pour détruire les auto-entrepreneurs pour que les photographes dit pro puissent avoir leur pré-carré ?

    j’attends donc de voir si une bonne idée va encore devenir une idée stupide, car fait par un politique qui n’y connait rien et qui n’écoute qu’un son de cloche. A suivre

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.