web analytics

Avis : Fuji X100T plutôt mauvais en photographie de rue ?

65
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le commentaire du jour est signé d’un de nos plus anciens lecteurs, Philippe qui vit en Thailande (visitez son blog sympathique monasie.com)… Et l’on y parle d’ergonomie ! Il va faire couler un peu d’encre je suppose ;-) Notez bien, que moi, je ne l’ai pas essayé, c’est donc mon ami Philippe qui parle :

« Je suis équipé d’un Nikon D800e + 14-24 mm + 70-200 mm en f2.8 et je viens d’acquérir un Fuji X100T d’occasion. La qualité d’image est bonne, les Raw se développent plutôt bien sous LR6.

Pour le reste, c’est galère… Sélectionner manuellement le point AF prend un temps énorme. Il en présente beaucoup trop sur l’écran. En mode AF automatique, il est souvent à côté de la scène.

La réactivité est son point faible : on ne sait jamais trop où il en est, ce qui le rend plutôt mauvais en photographie de rue.

L’ergonomie est nulle ! Je travaille généralement en mode priorité ouverture et souvent par mégarde, je bouge la molette des vitesses et je me retrouve sans le savoir en mode manuel avec une vitesse de 1/4000 sec. Ou avec une sous exposition de 1/3 d’il. On a beaucoup critiqué le Nikon DF mais les Fuji sont pas mieux.

C’est un bon boîtier pour faire du paysage ou de la photo de famille, mais certainement pas pour « produire » de l’image.

J’avais pour idée de revendre mon matériel Nikon pour passer au Sony A7/A7r… Du coup, je pense que je vais passer mon tour. Et garder mon D800e encore un peu. En attendant les prochaines générations de reflex. »

D8E_6527-1536C-2[4]

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

65 commentaires

  1. Salut Jean-François. Ce billet parle d’expérience réelle donc mérite respect et attention, c’est presque dommage qu’il soit si court. Je propose juste de livrer aussi la mienne, car je sais bien qu’il faut de tout dans la vie, et pour tout le monde. En préambule JF, je le dis et le redis : j’apprécie ton blog car il est un des premiers (francophone) a m’avoir fait comprendre en 2005 que le plus important c’est pas l’appareil, c’est d’abord d’avoir assez d’argent pour s’offrir des voyages qui titilleront notre envie de photos, et quitte à devoir acheter du solide alors de bonnes optiques devraient être la priorité. Les boitiers fuji-sony-canikon-ricoh… ne sont guère que des consommables.

    Pour revenir au commentaire : je me reconnais là-dedans. J’étais tout content de mon D800 (après passage par D200/D5000/D7000) avec de belles optiques équilibrées et c’est justement lors d’un voyage en Thaïlande que tout a basculé pour moi. Et encore : à l’époque c’était un X100S, les RAW LR (5.3 ?) étaient moins bien développés. Le X100 ? Il n’était là qu’en backup et c’est ma femme qui devait s’en servir (normalement il ne me sert qu’en business trip tout temps dans ma sacoche). Je reconnais que le passage d’un système à l’autre n’a pas été simple, le focus était encore plus lent que sur X100T, à pleine ouverture les photos étaient souvent trop douces et le contrôle des points de focus par molette était pire encore.

    Mais qu’est-ce que j’ai aimé le coté manuel, et aussi j’ai bien vu que pour des portraits dans la rue le contact était tellement plus simple qu’avec le D800. Je ne suis pas d’accord pour le commentaire sur l’exposition : elle est aussi souvent bonne que sur mes nikon, et les RAW 14 bits sont incroyable pour tout déboucher. Et pour la réactivité, oui et non, mais même avec un reflex il faut parfois apprendre à débrayer en manuel ou préfocaliser. Aujourd’hui je n’ai aucun problème avec cela, mais en soirée quand il ne fait pas trop sombre.

    Le viseur électronique ? Comme tout le monde avec un peu de bagage (et assez de sous pour avoir un plein format avec un vrai grand viseur) je n’ai pas aimé au début, mais la bascule optique/électronique est super bien faite sur le X100. Et puis très vite j’ai réalisé que pour moi ça collait très bien pour moi ce nouveau viseur : à part de nuit non je n’ai jamais regretté ce changement. Le focus peaking ? Génial ! La prévisualisation de l’exposition / n&b / style photo avec en plus l’histogramme qui permute en portrait/paysage ? Génial !

    La définition ? Aucun problème pour moi, et comme avec le live view canikon on peut même utiliser un zoom électronique pour affiner sa mise au point. Honnêtement, la définition du D800 est telle que plusieurs fois ma MAP n’était pas excellente sans que je ne puisse m’en rendre compte. Et puis au final l’optique f/2 du X100 est vraiment intéressante : j’ai appris à relativiser la douceur à pleine ouverture (qui dépend avec la distance de MAP) mais en échange elle est extraordinaire notamment pour la macro et les flous.

    Verdict ? Mes photos préférées de ce voyage sont celles au X100S, et pourtant je n’ai jamais hésité à sortir le D800 sous la pluie et dans les canaux. Je ne dis à personne de tout plaquer pour fuji ou une autre crèmerie, il y a une foule de limitations avec ces appareils mais je demande au moins qu’on ne juge pas à ma place pour me dire que le viseur, le gain de poids, tout ça c’est dans ma tête. Non, ces appareils ont vraiment changé MON approche de la photo, mais j’étais peut-être plus prédisposé à cela car je ne vis pas de mes photos, j’aime les focales fixes et je suis plutôt discret.

    Et surtout j’ai toujours trouvé que c’est en me limitant (« une seule optique » ou « seulement 30 photos aujourd’hui »…) que je ramenais les meilleures images. Depuis j’ai troqué mon X100S pour un X100T qui ne me quitte jamais, j’ai revendu le D800 et toutes les optiques parce que le X-T1 me permettait de faire bien à peu près tout. Et ce que je ne peux plus faire (animalier) je le retrouve une fois par an en louant un AF-S 80-400 + D610.

    Je n’arrive pas à croire que récemment tu parles si souvent des fuji, parfois pour y placer des piques : mais que se passe-t-il en France pour que fuji soit ainsi sous les projecteurs ? Une campagne de pub bling bling ? Un marketing haut de gamme avec des prix déplacés ? Je découvre récemment pas mal de blogs français (photographes de mariage / mode souvent comme Dominik Fusina). Tous n’ont pas basculé à 100% et c’est tant mieux, il y a surement des choses a améliorer chez fuji mais aussi chez canyon.

    Chaque expérience/ressenti est personnel. Au Japon mon X-T1 a couté le prix d’un D7100, pour situer : on ne parle pas de haut de gamme ici. La profondeur de champ est celle d’un APS-C, mais ce que je vois rarement souligné ici est que toutes les optiques fuji sont, à mon sens, excellentes à pleine ouverture. Ce n’était pas vrai avec mes nikon, surtout dans la moyenne gamme. J’ai acheté/échangé les optiques suivantes: AF-S 50 f/1.4, AF-S 85 f/1.8 (excellent), AF-S 105 f/2.8, AF-S DX 35 f/1.8 (nul), AF-S 24-120 f/4 (genial), AF-S 70-200 f/2.8 (VR puis VRII), AF-S 16-35 f/4 (bof), AF-S DX 10-24, AF-S 17-55, AF-S 70-300 et j’en passe. Sur format APS-C comme plein format je n’ai jamais eu de si bons résultats qu’avec mes fuji 14, 35, 56 dès la pleine ouverture. Et pour moins cher.

    J’ai un peu dévié du sujet X100 mais j’insiste : oui j’ai perdu certaines fonctionnalités en changeant de marque, mais après quelques mois même le pad ridicule du X-T1 ne me dérange plus. Avec 2 boîtiers et 5 optiques je voyage plus léger et pour moins cher qu’à l’époque nikon (et encore le matos nikon coute -20% ici). Mais surtout : j’ai confiance dans mon matos et je sais qu’à pleine ouverture ou en fermant bien la qualité sera toujours là.
    Ma conclusion : on s’en fout un peu du matos une fois qu’on a choisi sa crèmerie, non ?

    Pourquoi on ne parle pas plus souvent culture ou technique photo ? Ou des dernières techniques ridicules à la mode sur instagram ? Heureusement que nombreux sont les photographes à être heureux avec leur matos, ce serait terrible si en ces temps de disette nous n’avions d’autre horizon que de changer nos équipements complets de fond en comble.
     

    • Salut Eric ! Merci pour le retour…

      Je me suis permis d’ajouter des « sauts de lignes », pour rendre le commentaire plus lisible ;-)

      Je répondrais plus tard ce soir, car j’anime une formation toute la journée ! ! !

    • Merci du rappel JF, tu as bien raison ca manque de lisibilite. Malheureusement pour ajouter les accents que je ne sais plus faire j’ai copie-colle sur word, et au retour les sauts de paragraphe ont disparu au profit d’un simple retour a la ligne. Sorry… Peut-etre y aura-t-il un moyen pour l’auteur de corriger ses propres commentaires ?

  2. Témoignage intéressant.

    Et pourtant je ne suis pas du tout d’accord.

    J’ai fait le pari d’utiliser le X100T comme boitier pour la street photography il y a plusieurs mois. Au début, un peu agacé par les soucis décrits : les molettes qui tournent et ne peuvent être bloquées, surtout celle de la compensation d’exposition, la mise au point manuelle pas évidente et la mise au point automatique qui rate le sujet ..

    La qualité d’image est cependant extraordinaire pour un boitier de ce volume et la compacité de l’appareil le rend discret et il est devenu mon compagnon pour les aventures en street photography. J’ai regretté de ne pas l’avoir à Manille pour sa discrétion, mais depuis lors il remplace mes boitiers que je n’utilise plus que pour les shootings de spectacles et les séances de nus et de portraits.

    En street photography, j’ai appris à décoder un peu : en mode viseur naturel, la mise au point automatique ne peut être affinée alors qu’en basculant en viseur digital la zone d’autofocus est bien plus petite.

    Pour la compensation d’exposition, c’est un réflexe à présent : toujours vérifier dans le viseur ce qui est affiché.

    Par contre, l’appareil m’a livré des instants précieux, légers, denses souvent. Une reprise d’un plaisir d’aller « cueillir » une image, un visage, un échange.

    En conclusion : pas un appareil facile, mais quelque chose qui donne du lourd lorsque l’on s’y attache :)

    • Tres bon choix que ces Ricoh, leur RAW est plus simple a developpe car matrice de Bayer et ils sont plus compact (et leger) que le X100. Par contre il faut passer plus souvent par les menus, alors que la bague d’ouverture et de compensation du X100 sont quand meme tres pratiques. Et puis le X100 a un viseur optique qui peut depanner…

  3. Ahhhh j’avais aussi oublié la bague de diaphragme, il faut carrément se tordre le poignet pour la manipuler.

    Pour l’af auto, pas plus tard que ce matin, une scène facile. Mon fils devant la piscine à 2 mètres de moi, un joli font bleu, maillot de bain bleu aussi mais un masque de plongée d’un jaune bien pétant. Et bien bingo, il a sélectionné l’arrière plan 10metres derrière.

    Franchement, les 3/4 des photos de rue que je fais avec d800e + 28mm f1.8, je les ratterai avec un x100t.

    Maintenant, si on a le temps de tout régler et ça peut prendre du temps, effectivement on sortira des belles images mais une scène de rue, 1 seconde après, ce n’est plus la même.

    Et pour revenir sur la qualité d’image histoire d’être un peu positif, elle est très bonne, l’optique est sympa avec un joli bokeh. Mais encore une fois, rien n’a voir avec la qualité d’un full frame.

    Et pour les fuji maniaques (qui ne se sont pas encore manifesté) une belle photo c’est d’abord un sujet intéressant et des contrastes. Le reste c’est du bla bla.

    • Oui, à 200% d’accord !

      Un simple Panasonic GM5 (micro 4/3 de 16 Mpix), fait souvent mieux et beaucoup plus vite… collez lui l’équivalent d’un 35 mm et vous obtiendrez aussi bien que le Fuji, pour beaucoup moins cher et encore plus léger !

      Et surtout beaucoup plus réactif…

      Donc la qualité d’image (théoriquement légèrement meilleure de l’APS-C de 16 Mpix), c’est du blabla ! Car si t’a raté l’action : tu n’aura pas la photo…

    • Ah, tiens, j’aime aussi beaucoup les résultats  du combo D800 / 28mm. Un p’tit crop x1.2 et on a un 34mm (un peu plus polyvalent que le 24mm du coup, même si je préfère le 24 pour du pur paysage)

      En tout cas, sage décision de ne pas avoir succombé aux sirènes du marketing. Le plus simple étant d’essayer d’autres matos avant de jeter des k€ par la fenêtre pour avoir au final moins bien (ou alors c’est que la fin ne justifiait pas les moyens). D’un autre coté, l’avantage est qu’on a du super matos pro sur le marché de l’occasion pour pas cher (j’ai loupé un D810 avec 25% de remise pour moins de 2k déclenchements avec garantie évidemment)

      Ps: JF, merci pour ton blog instructif et … qu’est-ce qu’on se marre aussi.

    • Des photos de rue avec un D800 ? C’est une blague ? Pour ma part, rien de mieux qu’un Ricoh GR. Et je peux le prouver… Il manque un viseur mais je m’en fous. S’il montait en ISO à 6400, je serais le plus heureux des photographes de rue… On peut tirer du A2 sans problème avec.

      • Rien n’interdit de faire de la street photo au D800… N’importe quel appareil fait l’affaire d’ailleurs.

        Car c’est vraiment facile la street photo. Rien de technique la dedans : c’est avant tout une question d’oeil et de poésie.

        Donc le D800 est 100% qualifié, autant qu’un autre plus petit (qui aura l’avantage du poids, mais rien d’autre).

        La street photo ce n’est surtout pas une affaire de discretion : le photographe qui croit qu’il doit se planquer pour faire de lac street photo, n’a pas tout compris à la street photo !

        Donc, si l’on est fatigué (ou fatigable), on prendra un appareil léger (et l’on pourra marcher 10h par jour)… Sinon, on prendra n’importe quel appareil !

        J’ai fait dix ans de photo en argentique avant l’an 2000, avec des reflex qui étaient plus lourd qu’un D800, et je n’ai jamais été géné ni par le poids ni par son manque de discretion…

        Tout ça c’est vraiment des questions secondaire… anecdotiques !

  4. Encore un truc que j’avais oublié avec l’evf.
    J’étais en train de cadrer un scène avec un feu de circulation qui était au rouge continu, et bien avec l’evf, il clignoté. J’en croyais pas mes yeux et j’étais sous l’effet d’aucun allusinogenes….

    • Oui, si on va dans le detail, un viseur electronique peut avoir des inconvenients. En meme temps quand on passe du pilotage d’une traction avant a une propulsion, on s’adapte… Personne ne force personne a changer de cremerie, et si on le fait on prend un peu de temps pour s’immerger et s’adapter. J’accepte les defauts de mon matos car il y a de supers bons cotes comme par exemple previsualiser un cadrage carre, un style d’image, une exposition et surtout directement les tons en n&b si ca nous chante. Et encore une fois, les points negatifs sont tellement mineurs et peu frequents qu’on passe vite a la suite.

       

      Ce n’est pas une critique bien sur, on a tous nos reflex plus ou moins durs a changer, mais dire que passer du D800 au X100 fait louper 3/4 des photos me parait tout aussi marrant et exagere car cela n’a pas du tout ete mon experience, et sans avoir besoin de 3 semaines d’apprentissage… Et je dirais meme qu’on reussit plus souvent certaines prises qu’on louperait au D800 grace a la visualisation en temps reel de l’expo et de divers autres parametres.

       

      Autre commentaire sur la bague du diaphragme et la main completement tordue… Oui, c’est vrai qu’en magasin les 3 premieres minutes on a surement du mal a ajuster sa position, mais faut quand meme pas exagerer : non, pas besoin de se tordre la main pour se servir de cette bague. Encore heureux. Et si le sujet du jour est « street photo » alors on apprend evidemment le mode manuel et l’hyperfocale, avec en plus l’avantage de la distance affichee dans le viseur electronique contrairement aux optiques canikon moyenne gamme qui s’en passent maintenant. Mais si on est tellement heureux avec les interfaces standardisees PSAM des reflex avec deux molettes accessibles a la main droite, encore une fois : gardez-les, pas de souci ! Pas besoin de changer si l’efficacite est la. Mais ne croyez pas que c’est uniquement cette interface standardisee qui permet de prendre une bonne photo.

       

      Bref, plus on avance dans les commentaires, moins j’ai l’impression qu’on pense photo mais au contraire qu’on est encore dans la prise en main et a la comprehension du manuel technique : changer de marque c’est changer de reperes, point. Et beaucoup font le changement sans y perdre une journee.

      • Justement l’écran du viseur électronique m’éloigne de l’émotion que peut suggérer la scène… et m' »ligne de la photo.
        C’est un obstacle infranchissable entre la lumière et l’oeil.
        Franchement cette « représentation électronique pauvrette » qu’est cet écran si imparfait : ça me coupe toute envie de déclencher ! C’est juste horrible ;-)

        Un jour peut-être dans 4 ou 5 ans : il sera au niveau ! ET je l’adopterais à ce moment…

        Mais franchement il n’y a pas le feu : aucune urgence…

        C’est comme l’Autofocus : en 1985 l’AF de Minolta c’était nul et bien trop tôt… Celui du Nikon D4 était une merde (j’ai fait mes première photo de snowboard avec : on devait le désactiver)… Quelque années plus tard, c’était la révolution avec le Canon EOS.

        Moralité : il ne faut pas se précipiter trop tôt sur les nouvelles techno. Au début, les « early adopter » essuyant les plâtres à leurs dépends

        • Ecoute, c’est justement ce qui m’interesse le plus dans cet echange, parce que je me rends compte qu’on est arrives au point ou les deux « visions » s’affrontent et sont irreconciliables. Je ne fait qu’apporter mon point de vue, note bien.

           

          Mais voila : je te lis, j’entends d’autres photographes dire les memes choses. Notamment deux japonais paysagistes qui font tout au Pentax 645 : et la, c’est vrai que leur viseur est extraordinaire. Je me rappelle aussi avoir eu plaisir a photographier avec un D3S loue. Mais pour le reste je n’arrive pas du tout a ressentir ce que tu dis, car avec puis sans lunettes (lazik) je trouve la plupart des viseurs modernes tres moyens (D200, D7000, D800, 7D) voire inconfortables (GH2, Pen, 350D, 750D, D3000) et de mon point de vue je ressens le meme deplaisir face a la scene et l’action que toi avec un EVF.

           

          Donc passer a un X-T1 que je trouve grand et confortable, d’un certain point de vue j’ai l’impression d’y gagner. Apres en lumiere basse ou ressent effectivement legerement le rafraichissement un peu trop lent ou des problemes de trame, certes. Mais jamais au point de me faire perdre mon plaisir, en tout cas beaucoup moins qu’avec ces petits reflex qui vont bien 30 minutes mais qui me degoutent de la photo quand je m’en sert 10 heures par jour le temps d’un long WE. En gros : ta barriere a toi c’est le rafraichissement et avoir un objet intermediaire qui te coupe tes envies, moi c’est le confort oculaire et le champ de vision.

           

          Et c’est la que le X100 est interessant : plus etroit que le X-T1 c’est vrai, mais meme si j’apprecie la clarte du viseur optique j’apprecie encore plus le viseur electronique precis (ou le combo electronique a l’interieur de la visee optique). Et si j’ai grandi au reflex, j’apprecie maintenant la « visee telemetrique » qui me permet de garder les deux yeux ouverts et profiter encore mieux de la scene/action. Avec le D800 je ne pouvais pas garder les deux yeux ouverts et ne voyais que l’action a travers le resultat final, sans meme previsualisation de l’expo finale.

           

          J’ajoute que c’est peut-etre d’avoir grandi avec l’electronique et les ordinateurs depuis encore plus jeune que toi, il y a sans doute une deshinibition de ce cote-la. Bref pour moi, j’aimerais simplement expliquer que je n’attends pas les evolutions de dans 4 ans : l’avenir c’est deja aujourd’hui ;-) Et a mon avis, si on n’aime pas cette visee aujourd’hui alors ce n’est pas demain que ca changera.

          • Alors je suppose que tu n’es pas sensible à la couleur… Par manque d’intérêt (ou manque de culture visuelle. Ce n’est pas méchant hein ! )

            Mais quelqu’un qui « voit » les couleurs, ne peut pas supporter un viseur électronique (génération 2015), tellement c’est faux, « plat », froid…

            J’ai vraiment l’impression d’être devant ma télé chez moi, lorsque je regarde dans un EVF… et ça me gâche tout plaisir.

            J’ajouterais que les viseurs optiques ont une marge de progression. Par exemple sur celui du Canon EOS 5Ds R, on peut désormais « personnaliser » pour ajouter un surimpression (très discrètes), certaines infos intéressantes…

            Par exemple un niveau 2 axes (en haut de l’image, qui n’est vraiment pas gênant)…

            Ou des alertes (par exemple un point d’exclamation si tu es par exemple en mesure Spot. Ce qui est un bon moyen de rater des images si tu as oublié de revenir en mesure Multizone)… Etc…

          • J’ajouterais que le viseur du Fuji X-T10 est inutilisable, tant il est lent à se réveiller lorsque tu porte le viseur à l’oeil…

            Je n’ai pas trouver de parentérale pour échapper à ce problème (sauf laisser le viseur allumé en permanence, ce qui n’est vraiment pas une solution)…

            SI tu vois une scène intéressante, tu porte le viseur à l’oeil… et c’est noir ! Le temps que le viseur s’allume, tu a raté la photo.

            C’est vraiment insupportable ! Totalement rédhibitoire…

            De plus il m’arrive très souvent, de cadrer dans le viseur sans prendre de photo (juste pour évaluer une scène), donc sans obligatoirement « sortir l’appareil de veille ». Ce qui est impossible avec un EVF. Je ne veux surtout pas changer  cette excellent habitude !

          • Je ne suis pas certain d’être d’accord avec toi lorsque tu écris :

             « si on n’aime pas cette visee aujourd’hui alors ce n’est pas demain que ca changera. »

            En effet, les EVF ont une énorme marge de progression… Donc peut-être un jour ce sera acceptable (et ce jour là, Canon les utilisera probablement sur les descendants des EOS 5D).

            En gros, il suffit de « TOUT CHANGER » sur les EVF actuels :

            1 – Quadrupler leur résolution ! (facile)

            2 – Afficher les vraies couleurs (plus difficile)

            3 – Afficher les vrai contrastes (encore plus difficile)

            4 – Les rendre aussi lumineux que la scène réelle (lorsque l’on est sur une plage, ou la neige (très difficile)… Tout en gardant les noirs bien noirs (hyper difficile ça ! ! ! )

            5 – Une réactivité sans faille…

            6 – Diviser la consommation par 2 ou 3 (sans augmenter la taille ni le prix des batteries)…

            7 – Diviser leur prix par deux (possible, si leur utilisation se généralise)…

            8 – Offrir davantage de personnalisations, afin que chacun les adaptes à ses habitudes…

            9 – Généraliser le viseur orientable…

            10 – Diminuer leur encombrement, afin de les embarquer dans n’importe quel compact…

            Lorsque tout ça sera fait… On regardera les viseurs de 2015 en rigolant et en se disant : « mais comment pouvait-on utiliser des viseur aussi merdiques en 2015, qui nous gâchaient la vue… »

            On dira des EVF de 2015, la mm chose que l’on dit des écrans d’APN de l’an 2000 : inutilisables !

            En 2015, il est encore bien trop tôt pour utiliser des viseurs électroniques sur des appareils comme les reflex : ils causent plus de problèmes qu’ils n’apportent de solution…

            Seuls des compacts comme le Panasonic LX100 en tirent un certain avantage… (et encore pas tous) !

            • Pas mal de remarques pertinentes, bien ca. Je pense qu’effectivement je suis infiniment plus sensible aux tons qu’aux couleurs, donc je peux imaginer ton probleme. Ceci etant, encore une fois : avec les petits fuji je peux garder les deux yeux ouverts, donc le viseurs n’est pas aussi critique que sur un gros reflex qui bloque la vue. Et depuis 2013 je m’eclate a prendre des photos sans que ce soit redhibitoire pour moi.

               

              Derniere remarque pour ceux qui ont fait l’effort de tester les fuji : il y a un reglage a ne pas oublier, je ne sais pas pourquoi fuji ne le met pas tout le temps par defaut, c’est le mode haute performance qui decuple la reactivite. Ca consomme forcement un peu plus d’energie, mais ca fait beaucoup pour le confort du photographe.

              • En effet ! C’est un des multiples problèmes d’ergonomie… que Fuji corrigera petit à petit.

                A l’impossible nul n’est tenu : il a fallut presque 10 ans pour que l’ergonomie des Canon EOS deviennent quasi parfaite et immédiatement compréhensible par tous.

                Cela prendra un peu moins de temps à Fuji (si comme l’a fait Sony, ils copient ce qui est bien chez Canon)…

                L’exemple de Sony est assez spectaculaire en la matière…

                • Canon quasi parfait… Non mais attends, la c’est quand meme un peu fort. Il ne me semble pas que les nombreux migrateurs de Nikon a Canon aient d’un seul coup embrasse la formidable logique et efficacite Canon. Non, c’est juste une question d’habitude, et je peux te dire que pour les Canon que j’ai eu entre les mains (jamais achetes, toujours empruntes), 10 ans apres je ne les trouve toujours pas geniaux. Homogenes peut-etre, mais c’est autre chose.

                   

                  Nota : la encore il doit en falloir pour tous les gouts. Panasonic (le roi du rice cooker…) et Sony par exemple : je connais des utilisateurs qui ont migre et te jurent qu’ils ont la meilleure interface. A chaque fois, c’etait des photographes de culture ingenieur qui me disaient ca, comme quoi…

                  • Les migration se font clairement de Nikon vers Canon en ce moment !

                    Et aussi de Nikon vers Fuji…

                    Il y a 3 ou 4 ans, il y a eu une période de switch chez les pro, vers Nikon grâce à un programme secret (baptisé « pain in black ».

                    Il s’agissait de rachat massif des objectifs Canon par Nikon. En gros : un pro qui bossait en Canon se voyait offrir la reprise de son matériel par le service pro Nikon.

                    Qui partait au pilon (pour ne pas alimenter le marché de l’occasion)…

                    ça a marché un temps… Mais ça n’a pu durer éternellement !

                    Clairement en ce moment on assume a des switch massifs Nikon vers Canon…

                    Trop de problème de fiabilité chez Nikon (le dust gate du D600 a marqué le début du changement)…

                    Il y a aussi les photo floue du Nikon D800 (amortissement insuffisant qui générait des vibrations).

                    Ne parlons pas de la trahison de Nikon Capture NX ! Beaucoup de pro l’utilisaient… ils ont assez mal pris son abandon en rade campagne.

                    Bref Nikon sort d’une « salle période »…

                  • Par ailleurs je pourrais te démontrer « point par point », la plus grande efficacité de l’ergonomie Canon…

                    D’ailleurs la plupart des « ex Nikoniste » que je connais (j’en connais un certain nombre chez les pro et chez la amateurs), reconnaissent ce point après quelques mois…

                    A commencer par mon ami Gilles Théophile de Utiliser Lightroom…

                    Mais plein d’autres aussi.

                    C’est juste que tu n’as jamais utilisé un Canon assez longtemps. Ni peut-être lu le manuel ou plongé dans les réglages avancés…

                    De plus l’ergonomie continue de progresser… alors que chez Nikon rien ne semble changer !

                    • Oui, mais bon le switch c’est quand meme un effet mode, a moins de vouloir radicalement repenser son matos pour X raisons.   Je suis d’accord : le D600 est un boitier super, je le prefere au 6D et je n’ai jamais eu de probleme de poussieres autour de moi, mais leur communication a ete minable.   Capture NX, ma foi : il est sorti du giron Nikon depuis longtemps et a ete repris par une boite qui l’a laisse s’echouer. Mais bon : aperture et iview media pro, les exemples similaires sont nombreux a l’ere du numerique.

                       

                      Tu vois : tu essaies encore de me faire changer pour passer chez Canon, mais est-ce bien la le probleme ? ;-)

                    • Aucun problème… je ne cherche à fair switcher personne (quoique ceux qui l’ont fait s’en félicitent) !

                      Je cherche juste à combatre les « légende » et les « affirmations non vérifiées » !

                      Du genre : swich vers Nikon, la dynamique serait une question stratégfique, les EVF c’est aussi bien, etc…

                      C’est fou à quel point internet est une caisse de résonance pour les légendes urbaines !

                       

  5. Il y a un gros défaut que vous n’avez pas cité avec le X100T. Je l’ai eu des sa sortie l’hiver dernier et après seulement 2 sorties il est allé grandir le stock de matériel à disposition de mon CE.

    Déjà l’EVF la nuit n’est pas du tout fidèle à l’éclairage de la scène et tout est bien plus sombre. Strictement impossible en faible éclairage de pouvoir se fier à lui pour des corrections d’exposition. En suite, FLARE, FLARE et images phantomes en veux tu en voila.

    Donc pour moi aussi, un boitier complétement raté du point de vue ergonomie. C’est dommage car comparé au X100s il est « bien mieux » de ce niveau la.

    Le Sony Alpha; pour avoir juste fait une prise en main, n’a pas lui aussi la facilité et l’ergonomie d’un vrai reflex. Et encore le même problème de fidélité du viseur pour les corrections d’expo.

    Je suis Canon et franchement rien ne vaut pour être léger (relatif) un 6D avec dessus le 35mm IS.

    J’utilise régulièrement mon 5DIII et pour faire du street, e, fait je prends mon bon vieux 5D classic (le 1er) avec un fixe. Car finalement le 5Dc est plutôt petit et léger. Et en dessous de 1600 iso la qualité de ces clichés sont encore fantastiques. Il a une vraie signature d’image le 5Dc.Un rendu argentique que n’ont plus les boitiers modernes. Et sur le 5Dc on peut fixer un verre de précision avec un Voigtlander 40mm tout petit dessus si l’on veut. Un combo tout petit.

    • J’ai également toujours mon 5d 1ere génération et même si il a beaucoup de défauts, il y a effectivement quelque chose de particulier dans les images qu’il délivre.
      Quand il me lâchera, probablement que je m’en retrouverai un autre d’occase…

      • JF, tu sors beaucoup d’arguments mais je te trouve de plus en plus perfectible dans tes affirmations. Et je vais t’en donner une tres bonne : fais du paysage, utilise des filtres neutres comme le Lee Big Stopper (plus de 10 stops).

         

        Reflex / visee optique : faites bien votre mise au point avant de poser le filtre les gars, apres c’est mort, et surtout ne touchez pas a la MAP. EVF ? Ben je vois encore a travers le filtre, je peux corriger ma MAP. Du bruit a l’ecran ? Oui, et alors ? La photo elle est impeccable, et du premier coup. Mais pour ne pas le savoir et ne pas l’avoir lu du tout en commentaire je me dis qu’encore une fois ici ne parlent que ceux qui connaissent le reflex et qui n’ont jamais vraiment essaye autre chose. Aucun probleme pour moi : mais arretez de denigrer systematiquement les autre outils que vous jugez improductifs.

    • Il y a tellement de défauts avec les EVF, que j’ai pas pu tous les décrire…

      En photo de nuit, on ne « voit » pas le vrai noir, mais un gris foncé, sans aucune nuances. Catastrophique !

      Comment composer dans ces conditions ? Comment « dessiner » avec les ombres, si l’on ne voit pas les ombres ?

  6. Rien avoir avec le sujet, mais pour JF. Je vais passé tout à l heure voir l expo photo du club photo d’Aix les bains en à la MJC en allant au marché. Cela doit te rappeler des souvenir non?

  7. Le Sony A7 est réactif, et son image est fantastique. J’ai un D800E qui dort de plus en plus dans son sac (surtout en intérieur, en extérieur le viseur optique reste quand même irremplaçable).

  8. Ne pas omettre le fait que ce n’est pas toujours la meilleure technologie, ni la plus efficace qui s’impose sur un marché, mais souvent celle qui reste la plus rentable pour les fabricants. Apres le marketing se charge de convaincre les novices. Quand tu roules un V8 de 450 cv, les concurrents ont beau te dire que c’est « comme si… », Sur le pavé comme sur le terrain, ce que tu as entre les mains fera la différence. Après si on aime le compromis du crossover ou du monospace, pas de pb, mais pas pour moi. Et qu’on vienne pas me dire que c’est « comme si », parce que jamais !

     

     

    • Oui, c’est ce qui se passe avec les viseurs électronique !

      Les fabricant de seconde classe (ceux qui étaient incapables de rivaliser avec Canon et Nikon), ont décidé de laisser tomber le viseur optique… Donc ils t’expliquent que le viseur électronique c’est mieux !

      Non pas parceque c’est mieux ! Mais parceque c’est la seule chose qu’ils ont à vendre… En fait le viseur électronique c’est moins bien évidement ! Mais ça coute moins cher au fabricant (et à l’avenir ça coutera de moins en moins cher, avec la production de masse qui augmentera. On pourra compresser le prix de revient davantage que sur un viseur optique).

      Et là ou je ne comprends pas, c’est qu’il y a des gens qui « adhèrent » à ce discours et qui trouvent ça mieux qu’un viseur optique… Probablement car ils n’en ont jamais utilisé (je veux dire utilisé sérieusement).

      Le viseur électronique c’est comme le poisson, si tu toujours mangé du poisson pané surgelé, difficile d’apprécier le Sashimi.

       

      • Personne n’a ecrit qu’un viseur electronique c’est mieux, et de tous les blogs que je lis sur des photographes qui ont change leur matos (fuji ou sony ou oly ou autres) ils ne sont pas d’insupportables proselytes de moquant de ceux qui sont restes a des antiques OVF. Ca c’est n’importe quoi.

         

        Par contre, sans avoir besoin de convaincre quiconque ici, j’ai fait un choix qui m’a reussi, et s’il y a des defauts ils sont petits et pas redhibitoire. Quand je pense que Canon ne fait (en tout cas jusque recemment) pas les lignes de cadrage comme Nikon dans le viseur et qu’il fallait acheter des verres de visees… Maintenant c’est lignes comme on les veux, horizon artificiel, previsu de l’expo et du style d’image.

         

        Encore un commentaire plutot satisfait je trouve ou l’on admet pas que d’autres photographes arrive plus ou moins a se satisfaire d’une nouvelle technique.

        • Oui, je conçois que chacun voit midi à sa porte et trouve chaussure à son pied…

          Mais comme je le dis souvent : si tu n’as jamais appris à écouter de la musique classique, ou du jazz… Tu n’appréciera jamais ces musiques, et tu risque de n’écouter que de la musique de merde ! Ce qui ne veux pas dire qu’il n’existe que de la musique de merde en dehors de ces deux genre là…

          Mais on te pousse vers la facilité, avec de la variétoche de merde ! Plus facile à écouter sans effort. Si tu t’en contente, tu n’écoutera que de la merde !

          Il y a une question d’éducation de l’oeil, de culture photographique, de sensibilité aux couleurs, aux contrastes… nécessaire pour apprécier la différence entre viseur électronique et viseur optique.

          Le viseur électronique est un peu à la photo… ce que la variétoche de merde est à la musique ! Du moins en 2015 (un jour ça s’améliorera peut-être)

          Ensuite, j’espère que « une bonne raison » de choisir un EVF, n’est pas cette histoire de grille et de niveau dans le viseur !

          1 – C’est une question assez secondaire (il y a bien assez de pixels pour redresser de 2 ou 3 degrés une image)… et la plupart des images n’ont pas besoin d’être droites pour être réussies.

          2 – Si l’on a absolument besoin de shooter horizontal, les verres de visée interchangeables existent depuis très longtemps (et existent toujours par exemple pour l’EOS 6D qui dispose d’un niveau, mais pas de l’affichage de la grille)

          3 – Depuis 2009 (Canon EOS 7D), Canon propose l’affichage optionnel (électronique) de la grille de visée dans le viseur, sur certains modèles. L’EOS 5D MkIII par exemple. Ce que je n’utilise absolument jamais (car c’est encore un obstacle entre mon oeil et le sujet)… Je considère que c’est inutile pour 95% des situations (sauf sur pied)…

          • Ok, comme quoi les utilisateurs sont demandeurs. Je n’ai pas achete un EVF pour ca bien sur mais j’etais tres content de mes cadrages chez Nikon, je suis de ceux qui ne veulent pas retoucher/recadrer chaque image si possible.

             

            D’un autre cote, si tu aimes donc les beaux viseurs, je ne comprends pas que tu puisses etre content avec les boitiers rikiki genre 1000D : leur viseur est une honte et en plus on ne voit que 90% de l’image finale, sans que le centrage soit parfait. Dans ce cas je comprends qu’on veuille un max de pixels pour pouvoir mieux recadrer, mais c’est quand meme bien plus pratique un viseur qui affiche ce que l’on va vraiment obtenir…

  9. Et le plaisir, dans tout ça, Jean-Francois? Je crois que l’on ne met pas assez l’accent sur le rapport parfois privilégié  que le photographe entretient avec son appareil – et non avec un autre supposé « meilleur »…

    Et puis le Fuji X100 T  propose aussi un viseur optique (génial viseur hybride) dans une enveloppe réduite. C’est même le seul du marché…

    Voilà, je crois aussi (surtout ?) que Jean-François s’amuse – bien et souvent – à provoquer en affichant sa détestation des Fuji…

    • Bonjour, Oui c’est vrai mais je suis curieux d’avoir les 1ers retours du nouveau Fuji XT10 qui me semble sur le papier très prometteur.

  10. Pourquoi tant de haine ?

    On ne peut pas aimer son XT-1 sans se faire traiter de bouffeur de poisson pané surgelé, d’handicapé de la colorimétrie, de fan de musique de merde,….. lol

    Il est loin d’être parfait, et évidement je suis loin d’être au niveau mais moi je l’aime bien ce petit appareil…..

    Père Vibert, que Dieu Canon me pardonne ce petit péché :-)

     

     

     

    • D’ailleurs j’en mange aussi du poisson pané, des Mac Do (parfois) et de la junk food (Nutella compris), en écoutant (aussi) de la musique de merde (parfois)…

      Donc on a bien le droit !

      Maais on a aussi le droit de dire que c’est de la merde ! Comme les EVF (et j’en utilise aussi sur le GM5 par exemple)…

  11. C’est bizarre, mais même quand je prends mo X-Pro1, je ne sens pas mes yeux se brider, pas plus qu’avec mon 7D d’ailleurs.

    J’ai raté quelque chose?

  12. Bonjour,

    Je viens de lire avec intérêt vos commentaires sur le X100T, après l’argentique, avant de m’équiper en Nikon D300, D700 j’avais un bridge Sony DSC-R1 24-120 F/2.8 qui procurait de magnifiques images, mais il m’a fallu m’habituer à son viseur électronique, et j’ai dû y consacrer du temps. Je suis passé ensuite au reflex avec grand plaisir.

    Adepte de photo de rue, je dispose depuis quelques mois d’un X100T et j’avoue prendre beaucoup de plaisir avec cet appareil (peut-être grâce à l’apprentissage du Sony) et avoir très peu de déchet, ma grande difficulté et peut-être son gros inconvénient pour moi, c’est de ne pas pouvoir verrouiller la distance en hyperfocale, si vous avez une solution ou si Fuji pouvait y remédier, alors là pour moi ce serait parfait !

     

     

  13. La vache… ça tire de tous les côtés!

    Perso, si je reviens à l’article… je le trouve vraiment petit. Pourquoi ne retenir que les points négatifs de l’appareil.

    Bien sur, il a des soucis. L’Af, oui certaine fois, il m’énerve! Oui effectivement, l’af du X100T pompe sur certains sujets. Oui effectivement, le viseur électronique à des défauts la nuit (bruit, trame cet…)…

    Je dirais perso que s’il y a un point vraiment négatif sur le X100T, c’est ça lenteur d’allumage. Il y a une configuration pour limiter ceci… mais cela bouffe de la batterie…

    Mais… Et les points positifs? Ou sont-ils?

    Pourquoi ne pas parler du viseur décalé? Du viseur optique très lumineux, de l’optique F2 performante, du très bon capteur, des très bon jpg’s du boitier et tout cela dans un petit boitier compact… Perso, j’adore le X100T, comme j’adore mon 5Dmkii et ses objectifs…

    Comparer un petit X100T à un reflex plein format… pourquoi? Si t’achètes un X100T c’est pas pour avoir un vaisseau amiral comme le 5DSR et un 24-70 F2.8. C’est pour avoir un petit appareil performant, léger, discret, silencieux… toujours à portée de main…

    Je sais que lorsque je sors avec mon X100T, je ne pourrais pas avoir le rendu de mon 5Dmkii et mon 135F2… c’est une autre philosophie? et inversement… chaque boitier possède ses avantages et ses inconvénients.

    Quand à la photo de rue, l’Af au 35… une bonne hyperfocale… (bon… je dois avouer que la bague de map est beaucoup trop facile… point négatif…)

    Allez bonne nuit! Et continue à ronchonner… ça donne du peps au blog ;-)

     

    • Mon appareil léger pour la photo de rue, je l’ai !

      Il est hyper réactif, pas cher, son 24 mm f/2.8 (équivalent 38 mm) est parfait…

      Il a une grand autonomie, il peut recevoir mon petit EF 100 mm f/2 (très léger lui aussi, il se fait oublier dans un sac)… ET pour quelques dizaines de grammes de plus le EF 40 mm f/2.8 (qui fera un 64 mm pour 180 €).

      Tout ça est léger et discret !

      Alors pourquoi m’embêter avec un X100 plein de défauts et trop cher ?

      • Effectivement c’est petit…

        j’ai regardé avant l’achat du x100t car d’en a plein les ventes en enchère. Déjà cela m’a paru bizarre autant d’occasion..

        puis j’ai essayé le viseur… C’est petit…

        j’ai essayé de le mettre dans une poche,  le x100 lui rentre.

        il est léger c’est un fait ce petit 100d, mais j’ai opté pour un outil différent… Un coup de cœur…

        • Tu verras que le tiens rejoindra des milliers d’autres sur les rayons de l’occasion d’ici 2 ou 3 ans ;-)

          Car rester bloqué au 35 mm en permanence c’est chiant, et que la raison d’être d’un petit bloque note qui rentre dans la poche, c’est d’être polyvalent…

          L’EOS 100D ne rentre pas dans une poche certes (quoique avec son pancake, il rentre dans une grande poche)… Mais comme j’ai en permanence un petit sac, il s’oublie totalement dedans… Il rentre même dans un sac a main de fille !

  14. Je le trouve super tres bon excellent piqué de 4 à 13 , tres discret avec son aspect argentique j’adore après même si c’est un 35 pour moi il me convient je fait que dès photo de rue de reportage

  15. Après petite lecture du billet et de ses commentaires, je trouve quand même qu’il y a pas mal de mauvaise foi .
    On peut bien évidemment critiquer l’ergonomie et les faiblesses du X100 (quelque soit la version), mais on peut aussi parfois prendre du recul et dire simplement que l’appareil n’est pas à notre gout.

    J’ai eu le premier X100, j’attends de réceptionné le X100T (j’ai en parallèle un X-T10 avec quelques optiques) et j’ai utiliser pendant pas mal d’années un 5D.

    Depuis que j’utilise un 5D, je ne connais que le collimateur central (et pour cause, le 5D n’avait que celui là d’efficace).
    Le viseur électronique peut déplaire (scintillement, latence), il me semble néanmoins que l’argument des couleurs non fidèles est fallacieux, moi la couleur, je la voie avec mes yeux (et avec un X100, j’en ai toujours un d’ouvert sur la scène à prendre).

    Je pense qu’aimer utiliser son appareil est essentiel et se voit sur l’image finale. L’appareil photo est donc à mes yeux plus qu’un outil.

  16. Je possède actuellement et depuis sa sortie un Fuji X10 dont je suis satisfait.

    Je touche un peu à tous les domaines avec en priorité paysage, puis portrait et photo de rue.

    J’ai envie de passer au X100t. Au niveau qualité d’image, notamment piqué et restitution des couleurs,peut-on constater une différence notable ?

    Est-ce qu’un photographe ayant utilisé les deux pourrait me conseiller ?

    • oui, évidemment la grande différence de taille du capteur, fera une grande différence de qualité d’image…

      Par contre l’abandon du zoom au profit d’une focale fixe, réduira les possibilité… et vous poussera à être plus créatif pour arriver à quelque chose.
      Mais au final, vous serez plus probablement déçu des résultat : tout faire au 35 mm est vite ennuyeux !

      Très pédagogique… mais très ennuyeux après quelques milliers d’images.

  17. Moi, je trouve cette suite de commentaires sur le X100T absolument délicieuse, chacun défendant bec et ongles sa position. L’ennui dans mon cas, depuis un an et demi, c’est que j’ai une valise sur roulettes contenant deux reflex NIKON DX et leurs six objectifs (focales de 10mm à 300mm) qui dort à la poussière (une belle couche d’ailleurs) et je ne compte plus jamais réinvestir dans n’importe quel appareil photo à objectifs interchangeables. La cause de cette maladie ? Ce satané virus de X100T.

    L’ennuyeux par ailleurs, c’est que certains photographes puissent investir dans un couple LEICA M + objectif de 35mm autour de 8000 euros l’ensemble sans que ceci les frustre et ce d’autant que pour un tel prix, le couple soit dépourvu d’autofocus, ce qui n’est pas le cas du boitier débattu. Cherchez l’erreur !

    Le 35mm vite ennuyeux ? C’est bien certainement à mon avis le propre du photographe de rendre n’importe quelle focale amusante et créative. Si le 35mm est ennuyeux, c’est tout simplement parce-que j’ai compris que votre focale de prédilection était le 24mm. Chaque photographe possède sa focale de prédilection. Garry Winogrand ne quittait presque jamais la focale de 28mm. Henri Cartier-Bresson se contentait de vaciller entre le 28, 35 et 50mm. Des confrères ne travaillent par exemple qu’au 50mm et ils sont très heureux comme cela.

    Le X100T comme la focale de 35mm, ce sont eux qui vous adoptent et non, l’inverse. La raison en est simple que ce X100T n’est pas fait pour tout le monde et se destine à une petite niche d’utilisateurs atypiques dont il est impossible d’expliquer voire de rationaliser les raisons de leur attachement (comme vous pour CANON). C’est un peu comme aborder la simple dérangeante question de pourquoi certains croient en Dieu et d’autres en ont développés une véritable allergie. L’ergonomie d’un appareil et la philosophie photographie de tout individu est un large débat où l’argument technique n’a que peu de prise.

    L’humilité est une qualité bien rare en ce monde et c’est au travers du filtre de celle-ci que je vous exprime tout le profond respect que je peux avoir pour vos positions car en ce qui me concerne, il n’existe aucune certitude donc pas de jugement possible…Puisque les certitudes d’autrui, c’est justement l’ennui car on compte justement l’intensité de la réussite de ses entreprises à la proportionnalité du nombre de ses détracteurs.

    FUJI compte beaucoup de détracteurs…C’est très bon signe.

    • justement je ne trouve pas beaucoup de détracteurs à Fuji… je trouve plutôt une véritable mode, un peu irrationnelle avec effet d’entrainement collectif.

      Et j’ai l’impression d’être un peu seul à « relativiser » les choses.

      Sans pour autant que je me considère comme un détracteur : mais je n’achète pas « en bloc » les propositions de Fuji. Dont j’apprécie beaucoup de chose par ailleurs.

      • L’effet de mode existe dans tous les milieux. Soyons toutefois rationnels sur un point : Les boitiers légers à réglages analogiques à viseur galiléen inversé, à part y mettre une fortune dans un LEICA, quelle autre marque nous propose ce genre de visée et de réglages que l’on peut vérifier et modifier en un clin d’oeil, l’appareil éteint, à prix « raisonnable » ? Il y a encore beaucoup d’adeptes à la montre à aiguilles comme il y en a encore beaucoup aux réglages analogiques. Pour ces gens-là, il faut bien un marché et admettez qu’à l’heure actuelle, seul FUJIFILM représente cette niche. Comme vous, je n’achète pas Fuji « en bloc » car il existe des choses discutables comme tout partout ailleurs mais par-contre, je sais ce qu’il me convient majoritairement, sous réserve de faire preuve de compromis et d’adaptation par rapport aux faiblesses (ce que seul l’humain est capable de faire par rapport à la machine et ceci malgré tous les progrès observables en intelligence artificielle).

        • Les Fuji X100, a une certaine cohérence…

          Mais un boîtier Fuji X (comme le X-T10, ou le X-T1) avec viseur son électronique est « exactement l’inverse d’une montre à aiguille ».

          C’est là ou je ne vous comprend pas du tout…

          Car l’équivalent de la « montre à aiguille », c’est la visée optique d’un reflex simple ! Ou Vous voyez directement la scène, même si l’appareil est éteint…

          Un des problèmes du viseur électronique est « notamment » (mais ce n’est pas le seul), le léger délais d’affichage lorsque vous portez le viseur à l’oeil… Et l’affichage « catastrophique » (et là je pèse mes mots et je répète « catastrophique ») des contre jours et des hautes lumières… Alors que les contre jours est ce qui nous intéresse le plus en photo assez souvent…

          Ils seront amenés à progresser… Mais avouez que depuis 3 ans la progression est quasi nulle ! Je la surveille à chaque nouveau modèle.

          Enfin, les problèmes d’autonomie : il faut avoir guidé des groupes des photographes en voyage (comme je le fais souvent), pour constater l’angoisse permanente des propriétaires de Fuji X ! Qui ont « IMPERATIVEMENT » besoin de recharger deux batteries (au minimum) chaque soir (et parfois trois, si ils sont productifs). Ce qui implique d’utiliser deux chargeurs : ou de se relever en pleine nuit pour échanger les batteries dans le chargeur (comme l’ont fait certains participants à mon dernier voyage au Japon)…

          Ce n’est pas insurmontable certes, bien c’est bien entendu coûteux (achat d’un second chargeur et d’une seconde, voir d’une troisième batterie) et énervant… Déjà que tout les objectifs Fuji sont très coûteux, comparés à leurs équivalents en Canon APS-C.

  18. Hello, pour info je suis passé de l’alpha 7r (+ zeiss 55) au x100t…le x100t est beaucoup + réactif que l’A7R, surtout en basse lumière, donc attention au préjugés…

    Cela vient du fait que que l’A7R n’a pas de détection de phase pour l’autofocus, contrairement à l’alpha 7. Donc si c’était à refaire, je choisirais plutôt l’A7 tout court :)

     

     

  19. Hello photographes des rues et d’ailleurs,

    Juste un petit mot d’un quidam, d’un simple couillon de la soixantaine qui a été élevé aux reflex argentiques.

    Le jour où mon chemin a croisé celui du 100 s, je suis retombé en adolescence. La simplicité des molettes, vitesse en haut et diaphragme en couronne, le viseur optique et tout et tout, le bonheur retrouvé.

    Pour les photos de rue, c’est vrai l’autofocus est nul et il j’utilise la bonne vieille ruse du zone focusing. Voila, faut pas nous en vouloir mais nous sommes une poignée à avoir balancé les reflex pour vivre en permanence avec ce truc gris dans une (grande) poche de vêtement. J’ai l’impression de sortir nu si je ne l’ai pas avec moi.

    Ite missa est.

  20. bonjour,

    j’ai acheté il y a peu un fuji x100T d’occasion car j’avais trouvé les photos que j’avais prises chez le vendeur super. Depuis, je suis partie en voyage et j’ai été confrontée aux problèmes d’AF. J’ai lu le mode d’emploi et j’espère que ça va s’améliorer… En revanche, j’ai été déçue par les photos de paysage (avec de la verdure, du ciel bleu ou de la mer) : les vert et les bleu sont assez moches, déséquilibrés par rapport au reste, et j’en viens à regretter mon Powershot g15 qui me faisait des photos de paysage bien plus réussies… En revanche, sur les photos avec du rouge, du marron, des tons pâles… les couleurs sont magnifiques. Mais bon, je fais beaucoup de photos de paysage avec du vert et du bleu…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.