web analytics

Qualité d’image du Canon EOS 5Ds chez DPreview

38
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Dpreview a ajouté le Canon EOS 5Ds à son système comparatif ici… Je vous ai fait quelques copies d’écrans à diverses sensibilité, face au full frame de référence jusqu’à présent : le Nikon D810.

Il faut croire que la nouvelle référence en capteur Full frame sera désormais le Canon EOS 5Ds… La résolution « spectaculaire » permet à 200 ISO, de distinguer des détails que le Nikon D810 ne peut reproduire : le nom « Jaune Moyen », ci-dessous :

0000_SCREEN_VIB_ 355

Ci-dessous à 1600 ISO, les détails sont toujours mieux reproduits par le capteur de 50 Mpix du Canon EOS 5Ds (on peut lire « Jaune moyen » sur l’image de gauche, mais pas sur l’image du Nikon D810 à droite). La structure du bruit (également visible des deux côtés) pourra être aisément controlé avec 10 ou 20 points de correction dans Lightroom (Preview ne l’applique pas lors des tests).

0000_SCREEN_VIB_ 356

Ci-dessous, on constate à 200 ISO l’intérêt de la résolution… Les 16 Mpix du Fuji X-T1 peinent à reproduire les plus fins détails. Au passage, on constate aussi une certaine désaturation sur l’image du Fuji X-T1 (est-ce le secret qui explique son succès ?).

0000_SCREEN_VIB_ 362

On constate dès 1600 ISO que le RAW Fuji contrôle le bruit au prix d’une très forte désaturation (c’est à dire une perte d’information), que l’on ne constate pas autant sur le Canon EOS 100D. Rien de tel sur les deux full frame :

0000_SCREEN_VIB_ 363

A 3200 ISO le bruit monte un peu dans les parties lisses sur le RAW du Canon EOS 5Ds. Ce que l’on constate peut-être un peu moins sur le D810. Sans que cela ne nuise vraiment à la reproduction des détails…

0000_SCREEN_VIB_ 365

Ci dessus, on constate que le Canon EOS 100D (18 Mpix) permet de distinguer (à peine) le mot RED-ORANGE à l’envers… Ce que ne permet pas le capteur de 16 Mpix du Fuji, handicapé par le très fort lissage qu’il applique traditionnellement (certainement allié à un algorithme de renforcement artificiel du « détail » et du « contraste » similaire à celui de Lightroom).

Ci-dessous : cliquez pour agrandir…

0000_SCREEN_VIB_ 370

 

Ci-dessous : cliquez pour agrandir…

0000_SCREEN_VIB_ 369

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

38 commentaires

  1. L’air de rien, Sony avec ses A7 commence à prendre beaucoup de part de marché. Je rencontre régulièrement des ex Canoniste et Nikoniste qui ont basculé sur la gamme A7, En particulier le nouveau A7 II qui est vraiment bien abouti. La raison étant le rapport Poids-encombrement/Qualité.

    Je me pose encore la question mais je pense que je ne vais pas tarder à revendre tout mon matos Nikon et basculer  chez Sony.

     

    • Pareil, j’ai récemment vu  2 connaissances pro (ex Nikon et Canon) qui viennent de passer chez Sony…

    • Mwouai… tu ne crois pas que sous le soleil de Bangkok le viseur électronique soit exaspérant à la longue ?

      Mais c’est vrai que se trimbaler un Nikon D800, et ses optiques… je ne voudrais pas ! Ce boîtier est trop lourd. Déjà le Nikon D750, fait la différence… Il manque à Nikon un 24-70 mm f/4 stabilisé comme celui de Canon (et celui de Sony)

    • Un petit comparatif :

      Sony A7 II + 24-70 mm f/4 = 1.029 gr

      Canon EOS 6D + 24-70 mm f/4 stablisé = 1.370 gr

      Nikon D750 + 24-70 mm f/2.8 (non stabilisé) = 1.740 gr

      Nikon D810 + 24-70 mm f/2.8 (non stabilisé) = 1.880 gr

      Voyez par vous même ici :

      http://j.mp/1IQDD7a

    • Ajoutons un 70-200 mm f/4… et vous constaterez que le gain de poids est de plus en plus relatif :

      Sony A7 II + 24-70 mm f/4 + 70-200 mm f/4 = 1.029 + 840 = 1,869 gr

      Canon EOS 6D + 24-70 mm f/4 + 70-200 mm f/4 = 1.370 + 760 = 2,130 gr

      Nikon D750 + 24-70 mm f/2.8 + 24-70 mm f/4 = 1.740 + 850 = 2,590 gr

      Nikon D810 + 24-70 mm f/2.8 + 24-70 mm f/4  = 1.880 + 850 = 2.730 gr

      Ce que l’on constate c’est qu’en passant du D810 au Canon EOS 6D, on gagne déjà 600 gr.

      En passant du D810 au Sony Alpha 7 II, on gagne 861 gr.

      Si je lâchais mon EOS 6D (avec 24-70 + 70-200 f/4) pour un Sony A7II (avec les deux même objectifs f/4), je ne gagnerais que 261 gr (ce qui est totalement négligeable) !

      Voyez par vous même ici : http://j.mp/1GQDFY0

  2. J’ai basculé en parti sur le A7R avec mes optiques Canon. Ne faisant quasiment que du studio ou travail sur pied en extérieur. La lenteur de l’autofocus ne me pénalise pas. De plus, j’ai quand même gardé mon 5D markII, dans le cas de photo plus sur le vif. Néanmoins, je lorgne sur le A7II et revendre mon Canon.

  3. En plaçant les Sony A7R et A7II, on a autant de détails ?

    Le plus gênant sur le Canon (à 3200°), ce sont les petits points blancs qui sont colorés.

    Ce sera de plus en plus le soft qui fera la différence, et il y a une énorme marge de manœuvre, soft évidemment pour la MAP, mais surtout pour traiter et restaurer les images, on a encore rien vu…

    • Evidement, on peut avec Lightroom, DxO, ou Capture One… faire un peu ce que l’on veut avec les fichiers, du moment que le potentiel est présent (optique de haute qualité + résolution brute)

      Et des progrès sont évidement à venir !

  4. Je suis personnellement très impressionné par la qualité des fichiers RAW du 5DS-R. Même à 6400 iso, avec une légère diminution du bruit dans lightroom, la qualité de l’image est incroyable. J’ai comparé avec le 5D3 à 6400 iso dans lighroom avec les même setting de développement, il n’y a pas photo ;-)

  5. Je vois les images du canon plus grande que celle du Nikon, mais certainement pas plus nette et définie…

    • Bein si, quand même ! Regarde les lettres du tube de peinture jaune… tu peux lire la traduction en Français : « Jaune » sur le Canon…

      • Les lettres sur le tube sont plus grandes sur l’image Canon donc il est normale qu’elles apparaissent plus lisibles.  Mais si tu regardes le contour des lettres « medium » de la même image elles sont plus nettes du côté Nikon.
        Regarde les cartes à jouer, en particulier la partie en bas à droite: l’image du Canon n’a aucun détail comparé à celle du Nikon ; le Nikon à un pouvoir de résolution beaucoup plus élevé. Yapasphoto !

         

        • « Les lettres sur le tube sont plus grandes sur l’image Canon »

          … ben oui, c’est ce que l’on appel une meilleure résolution ! ET encore on est à un agrandissement de 100% des pixels (ce qui est un taux de zoom monstrueux). Si tu ramène à une impression très qualitative de 120 cm (comme j’ai récemment fait tirer mes images en Sublipix), il est clair que les fin détails de l’image du Canon seront bien plus fidèlement reproduits, que ceux du Nikon…

          Tout simplement car 1 pixel séparent deux lettres dans le mot « Jaune Moyen » sur le capteur de 50 Mpix, alors que 0,7 pixels séparent deux bâtons de lettre sur le capteur de 36 Mpix.

          Quand tu va renforcer l’accentuation dans Lightroom (par exemple), sur une largeur de 0,5 pixels, tu va contribuer à rendre les structures plus lisibles sur le Canon, alors que tu vas « mélanger » les pixels voisin sur le fichier du Nikon (l’accentuation de deux zones voisine va se chevaucher)… C’est la dure loi de la résolution qui l’emportera toujours sur la qualité des pixels !

          On peut ainsi lire le mot « moyen » sur mon exemple avec le Canon, car il y a suffisamment de pixels pour « séparer » les structures (on parle de pouvoir de « séparation »)

          Bref, je vois pas comment on peut le nier…  (regarder mon exemple ci-dessous). Le trou dans le « e » minuscule de Yellow fait trois pixels de large sur le RAW Canon, alors qu’ils n’en fait que 2,5 sur le RAW Nikon : avec les même réglages Lightroom ne parvient pas à accentuer si peu de détails et le e n’est pas lisible aussi bien (on a une jolie bouillie de pixels au niveau de e, dont la barre horizontale n’est pas claire (en diagonale, c’est là que la résolution du Canon fait la différence. Comme sur le O et le Y de « Jaune moyen »)…

          Quand tu sais en plus que cette image a été faite avec le Canon EF 85 mm f/1.8 (à 350 €)… Alors qu’ils ont utilisé le Nikon 85 mm f/1.4 (à 1450 €)

          • L’image ci-dessus était à 1600 ISO (même à cette sensibilité le Canon EOS 5Ds domine, ce qui est un peu une surprise)…

            Mais sur l’image ci-dessous à 100 ISO, tu pourra constater à quel point les 36 Mpix, du Nikon sont enfoncés… (ce sont les même réglages dans Lightroom évidement)

            Ce n’est pas que le capteur soit plus ou moins bon… C’est juste la résolution, qui permet au Canon de dominer (même avec un objectif théoriquement moins piqué, ce qu’il est important de préciser…

            La résolution de n’importe quel objectif fixe moderne, (même à 300 €) est suffisante pour exploiter le potentiel des 50 MPix.

            C’est valable pour mon EF 100 mm f/2 de 1991 (450 €). Et bien entendu mon Sigma 50 mm f/1.4 à 330 €

             

          • La qualité ne se mesure pas seulement au nombre de pixels…La quantité de pixels et la qualité du capteur sont deux choses totalement différentes. D’ailleurs tu le répètes toi même bien souvent sur ce blog… quand ça t’arrange… Par contre quand ça ne t’arrange plus alors ce n’est plus valable… mdr…

            Ici l’image du Canon est complètement floue, désolé, c’est comme ça et tu n’y peux rien…

             

             

            • Complètement floue ? N’importe quoi… Je ne sais pas ou est le problème (si c’est tes yeux, ou le logiciel utilisé ?)

              Télécharge les deux images, applique leur les mêmes réglages de netteté et constate avec moi, que l’image du Canon est mieux défini, n’importe ou que tu puisse regarder…

              La preuve : les détails sont mieux définis, on pourra accentuer davantage sans altérer l’image !

            • Je pense que tu fais une erreur d’analyse quelque part…

              La même zone vue à 100%. Il me semble totalement évident que une fois les deux images exportées à la même taille (en vue d’un tirage par exemple de 1m à 1,5 m de large), l’image du Canon propose plus de détails… Regarde bien la régularité des lettres, les fins dessins de la carte (le truc entre les jambes des personnages)

              • Sur ton exemple je suis d’accord l’image du Canon est meilleure.
                Mais sur l’exemple de Dpreview je suis désolé de te contredire, l’image du Canon è complètement floue, et si tu ne le vois pas il est temps que tu t’achète des lunettes (et un peu plus d’objectivité) :D

                • J’ai téléchargé les fichiers de DPreview… et appliqué une netteté dans Lightroom (ce que en fait pas Preview, qui applique le réglage par défaut de Lightroom, qui est le même depuis 2006 ou les APN faisaient 8 ou 10 Mpix ! ! ! )

                  Evidement la netteté doit etre différente selon la résolution… (surtout au delà de 24 Mpix)

                  Plus la résolution augmente, plus le renforcement de netteté doit augmenter… sinon, plus tu as de pixels, plus la netteté est de taille réduite (relativement à la diagonale de l’image) et moins elle se voit. Paradoxalement le résultat est que les images de haute résolution paraissent moins nettes.

                  Elles ne sont pas moins nettes évidement ! Mais leur netteté est devenu imperceptible (car son échelle à diminué).

                  C’est pour ça que tu trouvais les images floues (elle sont en faites plus fines)

                  C’est pour ça que pour exploiter les images de 50 Mpix, il faut un renforcement de netteté assez vigoureux.

          • « Quand tu sais en plus que cette image a été faite avec le Canon EF 85 mm f/1.8 (à 350 €)… Alors qu’ils ont utilisé le Nikon 85 mm f/1.4 (à 1450 €) » Quelle valeur peut avoir un test où un paramètre essentiel, comme l’objectif utilisé (et sa qualité), est différent selon les cas ? Le résultat en est évidement faussé. Pourquoi n’utilise-t-on pas dans ces tests le même objectif ? Il existe de très bons objectifs (Sigma par exemple) que l’on peut monter sur des boîtiers de différentes marques, au moins sur Canon et Nikon.

            • Oui, surtout quand l’objectif à 350 € donne de meilleurs résultats que celui à 1500 €… ahah !

              Non, objectivement, peu importe l’objectif : car là on compte les pixels… L’objectif n’est vraiment pas si important que ça (du moment qu’on est à la même focale et au top de ses possibilité… Beaucoup moins déterminant que la résolution du capteur (la preuve)

              La preuve : le Nikon 85 mm f/1.4 est par ailleurs connu comme étant plus piqué que le Canon EF 85 mm f/1.8.

        • Mais sur du tirage A3 : je t’accord que l’on ne verra aucune différence… Il faudra dans les deux cas monter pas mal l’accentuation.

          Car paradoxalement, si l’on tire « trop petit » par rapport à la résolution, l’image parait plus douce, qu’avec un 20 Mpix par exemple…

          C’est pour cette raison, que Canon est le premier fabricant d’appareil à proposer sur cet EOS 5Ds, un réglage du « Rayon » de l’accentuation des JPEG en interne…

          Rayon plus large = accentuation plus perceptible (pour les « petits » tirages inférieurs à A3).

          Rayon plus fin = accentuation plus fine moins perceptible et détails mieux préserver (par contre il faut augmenter un peu le gain), pour les grands tirages… de plus de 1 mètre

        • et après avoir joué un bon moment avec les réglages d’accentuation et de correction du bruit de Lightroom (que je maitrise au mieux) : pas moins de 9 curseurs… je confirme que le potentiel de résolution dudes détails est supérieur avec le Canon, y compris jusqu’à 1600 ISO.

  6. Pour ma part, après le rx1, alpha 7 II pour un voyage à Madagascar cet été… Il va falloir que j’achète une brouette de batteries :D

  7. Ce qui est surtout frappant, c’est la bouillie délivrée par le XT1 et ce, à toutes les vitesses isos. Il ne fait pas mieux qu’un D3300 qui vaut 3 fois moins cher avec un vrai viseur.

    Ils sont forts en marketing chez Fuji, c’est certain !

    • ahah ! J’ai fait un peu de provoque là… Je sais qu’on a des fans de Fuji dans le coin ;-)

      Alors spécialement pour animer leur Week End ! ! !

      Quand tu sais que les 24 Mpix vont se généraliser, il faut que Fuji se dépêche de monter en résolution !

  8. Lightroom ne sait pas de base correctement gérer les raw Fuji… Un Jpeg sorti direct du boitier ferait mieux sans problème. De plus aucune info sur les optiques utilisées…

    Merci pour les trolls gratuits.

      • Et pourtant ce que je dis est bien vrai. La matrice particulière des capteurs XTRANS est très mal géré de base par Adobe. C’est d’ailleurs l’un des principales reproches que je fais à cette technologie (mais à qui adresser ce reproche ? Fuji ou Adobe ? ).

        Le problème est bien connu de la part des utilisateurs d’appareil Fuji qui sont obligé d’appliquer des réglages spécifiques sur le module de netteté de Lightroom (ou d’ACR). Aperture (RIP) gère beaucoup mieux les raw Fuji de base.

         

         

        • Ben woui, ça on le sait depuis des années…

          Adobe et Fuji travaillent ensemble, mais ne parviennent pas vraiment à améliorer le dématriçage (du moins à ce que j’en vois).

          La question : est : qui est prêt à se passer de Lightroom ?

          Pas moi en tous cas ;-)

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.