web analytics

Prise en main rapide de Affinity Photo Beta

14
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Un de nos lecteurs, Jean-François a pris en main la version beta d’Affinité Photo. Voici son témoignage. J’ai moi aussi installé le logiciel et été étonné par sa qualité. A n’en pas douter il sera bientôt une alternative peu coûteuse à Photoshop. A suivre de près ! Vous retours et impression seront bienvenues en commentaires.

Voici une nouveauté qui intéressera les « picousés » d’Adobe Photoshop souvent perdus sous des milliers de fonctionnalitées pas toujours exploitées ( jamais ? ). Que celui qui exploite aujourd’hui plus de 20% de ce monstre me jète la première Pierre ! … Personne ?

Je rejoins ici la philosophie de Jean-François, la course à l’armement est une perte de temps, apprenez à bien maitriser ce que vous possédez. Après vous pourrez aller vous noyer sous des usines à gaz « pro » que les pro d’ailleurs utilisent de moins en moins (cf Leica). Affinity Photo est actuellement en version Beta. En Français depuis sa dernière mise à jour, il se télécharge sur le site du fabricant affinity.serif.com.

L’installation est simple, le logiciel occupera un peu moins de 600Mo sur votre disque… contre 1600 Mo pour la dernière version en date de Photoshop, cela veut dire 1000Mo de plus pour stocker vos images. Annoncé à moins de 50 € sur l’App Store, l’aventure est envisageable sans trop prendre de risque.

Je tiens à vous préciser que l’essai ci-dessous n’est qu’un bref aperçu des capacités d’Affinity photo, au travers de mon modeste regard de designer, amateur de photo (utilisateur d’Adobe Photoshop depuis sa version 3). Je vous invite donc à poursuivre par vous même l’exploration gratuite de cette version bêta, en espérant que les quelques expérimentations suivantes vous donnerons envie de pousser plus loin la découverte. 

Le logiciel Affinity Photo est à aborder comme un ensemble de logiciels ayant chacun leur fonction :

  • Photo Persona pour la retouche photo
  • Liquify Persona équivalent du filtre fluidité dans Photoshop
  • Develop Persona vous permettant de développer vos fichiers RAW
  • Macro Persona pas encore actionnable dans la version bêta testée ce jour
  • Et enfin Export Persona vous permettant d’exporter vos fichiers Raw une fois traités.

Affinty Photo vous permet d’exploiter vos fichiers PSD et vos plug-ins Photoshop. L’ensemble se présente sous la forme d’une interface agréable et soignée, vous basculez d’un module à l’autre de manière naturelle… Nous ne sommes pas loin de la perfection. Au lancement du logiciel j’ai l’impression de changer de siècle, je suis pourtant utilisateur de Photoshop CC 2014, dernier du nom, et bien figurez-vous que cette interface me parait plus nette, dépouillée, attirante, vous invitant à la découvrir, à jouer avec elle, cet effet est doublement intéressant, car au fur et à mesure de vos promenades vous trouverez l’ensemble de vos marques vous permettant d’arriver à vos fin sur l’image que vous travaillez.

0000_SCREEN_JFV_-2015-03-01aaa-14.00.55

Un élément qui a son importance, les raccourcis clavier durement assimilés sous Photoshop sont souvent identiques sur Affinity Photo, à quelque exceptions parfois gênantes, il n’en reste pas moins facile de basculer sur cette appli sans être trop perdu.

La simplicité de l’interface vous permet par ailleurs d’accélérer heure après heure votre cadence de travail, de quoi rapidement devenir rentable… Le développement des formats RAW se fait un peu comme sous Photoshop via un module intégré totalement transparent.

Seul la disparition de certains outil vous permet de voir que vous êtes sous « Develop Personna » module actuellement en cours de développement lui aussi, je ne m’attarderais pas dessus, il ne propose pas de vous aider de profils pré-réglés suivant votre équipement de prise de vue mais vous permet de corriger manuellement les déformations de votre objectif, les aberrations chromatiques, le vignetage pré&post recadrage etc…

L’outil de correction des yeux rouges fonctionne bien. L’outil sparadrap corrige très bien les défauts, seul hic, la taille de l’outil n’est pas variable. Un clic sur la zone à corriger puis on glisse jusqu’à la zone choisi en exemple pour le logiciel, on relâche et c’est ok.

L’outil pinceau de superposition vous permettra de procéder à des retouches ponctuelles en appliquant des réglages de balances des blancs, exposition, contraste, Ombres et clairs, Point noir sur les zone peintes avec l’outil.

Un clic sur Develop vous bascule directement dans le module Export Personna, par défaut les export se font en png, mais vous pouvez facilement choisir du jpeg, pdf, tiff, gif et svg (8/16/24Bits). Les options sont nombreuses et vous permettront de développer vos images selon vos réglages favoris.

L’outil tranche vous permettant de découper en autant de parties votre image pour l’exporter dans un, deux, ou trois fois la taille de la sélection, de quoi ravir les web-designer qui découpe volontiers les créations web avant de les assembler.

Ainsi le module Export Personna peut être activé sur une création graphique au format jpeg, psd etc… Le module Photo Persona est le noyau central d’Affinity Photo, comme écrit plus haut, les raccourcis clavier de Photoshop sont dans l’ensemble fonctionnels, l’appropriation du logiciel est du coup beaucoup plus facile.

Certains outils se démarquent par leur efficacité, le pinceau correcteur en fait partie, le filtre éclairage est prometteur car il est à la fois simple d’approche et ultra puissant. L’outil pinceau de clonage, la sélection par dispersion (baguette magique), tout est là pour vous permettre de bien avancer sur vos images sans avoir à vous battre avec une interface médiocre ou surchargée.

La fonction de détourage par masque de fusion est elle aussi de la partie, quand aux ajustements, ils s’appliquent à l’image sous forme de calques désactivables à la volée. L’accès à vos polices de caractères est lui aussi très réactif et se lance instantanément mes 400 polices m’ont littéralement sautées au visage.

La fonction Avant-Après vous permet en balayant l’image de contrôler sont évolution en temps réel. Je découvre chaque jour un peu plus la puissance de ce logiciel, adopté pour m’a part je prends beaucoup de plaisir à le faire tourner et suis aujourd’hui aussi efficient que sous ’Toshop.

Vous pourrez appliquer un filtra à un calque, obscurcir, saturation etc… Mais aussi effacer vous proposant ainsi une autre méthode de détourage. L’outil suppression des défauts est beaucoup plus précis dans sont travail que son pendant chez Photoshop, surtout lorsque le défaut se trouve dans un zone frontière entre deux zones de couleurs différentes. Je me surprends à tenter des retouches que je n’aurais jamais osé auparavant …

En conclusion Affinity Photo est un logiciel puissant à l’ergonomie soignée, il exploitera parfaitement bien votre machine et n’a rien à envier à ses concurrents. Photoshop n’a qu’a bien se tenir …

Jean-François M.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

14 commentaires

    • J’avais jamais pris le temps d’essayer Pixelmator (car j’avais trop à faire avec les diverses versions de Lightroom et Photoshop CC ;-)

      Mais bon, là je viens de le télécharger aussi, juste pour voir ! J’ai pas vraiment besoin de ce genre de soft alternatifs, puisque j’ai Photoshop…

      Mais comme j’ai pas mal d’élèves qui ne veulent plus ( ! ) acheter Photoshop à cause de l’abonnement, il faut bien que je trouve quelle est la meilleure alternative (et que je puisse les initier).

      Apparemment Pixelmator est plus simple et moins ambitieux… (mais c’est à première vue)

  1. J’ai tout de suite adoré Affinity Photo, fluide, rapide, agréable à utiliser.
    Quand je pense qu’il est encore en beta cela promet beaucoup pour le futur.

    Il est plus que temps qu’Adobe ait un sérieux concurrent (ras le bol de leur monopole).
    La concurrence c’est très bon pour les utilisateurs ;)

    J’ai aussi essayé Affinity Designer (vectoriel) qui offre d’intéressantes possibilités absentes dans illustrator (comme faire une simple spirale d’Archimède…)
    https://affinity.serif.com/en-gb/

    En préparation Affinity Publisher, la réponse à InDesign…

    Adobe peut commencer à trembler !!…

    Le seul point négatif c’est qu’Affinity ne tourne que sur Mac (pour le moment)…

  2. J’ai joué toute la matinée avec ce soft, l’interface est vraiment super sympa !

    J’espère qu’il représentera d’ici quelques temps une alternative à Ps … Surtout depuis l’abonnement :)

  3. Quand JF parlait de pierre il pensait sans doute au diamant…

    (Moi aussi j’utilise bien plus de 20% des possibilités de Photoshop que j’utilise pour la photo, mais aussi pour l’illustration, pour le web, un peu de 3D et un peu de vidéo)

  4. J’utilise PHOTOSHOP depuis plus de 10 ans et je passe à la « caisse » tous les mois depuis 2 ans…

    J’ai créé des scripts, des bannières, des cadres et d’autres actions…

    Comment les utiliser ou les recréer sur Affinité Phoro.

    Je n’ai pas trouvé d’aide en ligne.

    Merci pour votre aide.

    Marc

    • Aucune idée ! J’ai acheté et installé Affinity… car il est en promo à son lancement.
      Mais je n’ai pas encore eu le temps de l’essayer vraiment à fond !

  5. Après la version beta, je suis passé à la version publique.

    Puis je l’ai laissé un peu à l’abandon (abonnement Photoshop CC en cours).
    Faisant des panoramiques régulièrement avec mon Nikon D750 avec Panorama Maker (qui fut un temps livré avec un Nikon D…), ça marchait bien. Bon l’export en .tiff, je l’aurai préféré en .psd, mais je m’en accommode.
    Puis achat d’un Lumix GF7 pour glisser dans ma valise informatique et ne pas louper ces lumières pyrénéennes du petit matin :)
    Mince, les Raw ne sont pas vu par Panorama Maker qui pourtant utilise les décodeurs d’OS X.
    Petit saut chez l’éditeur : logiciel abandonné !
    Bon, je transforme mes raw en tiff pour assembler.
    Le lendemain, Affinity photos propose une mise à jour, je fais et… ajout de la fonction Panorama. Et comme il est bien écrit, il décode les Raw du GF7. Assemblage parfait, pas une trace…
    Donc je l’explore un peu plus, et effectivement il peut remplacer Photoshop, et sur certains détails il est plus facile. Le placement d’une image crée un nouveau calque qui prend le nom de l’image, confortable ça.
    Allez, la transition s’amorce et la page d’accueil de mon site est monté sur Affinity.
    En plus j’ai eu besoin de récupérer un logo en .eps, et Affinity Designer a fait cela comme un chef, joli couple   :)

  6. Bonjour,

    J’avais un logiciel ultra simple qui tournait sous Windows, malheureusement pas de version sous Mac.

    J’ai donc afiniti, je ne m’en suis jamais servis.

    J’ai tenté un essai sur cette APP.

    C’est une galère sans nom, de quoi passé le materiel par la fenêtre.

    Impossible de réaliser même les retouches de base sur une photo.

    Pas intuitif du tout on est bloqué à la fin d’une action sans savoir que faire.

    Et rien ne se passe par rapport à  la modification.

    « Terminer » n’apparaitpas a la fin d’une action donc on ne sait pas……

    Peu de tutoriel sur ce logiciel.

    Et moi, pas beaucoup de patience.

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.