web analytics

Photodeck Folio, nouvelle offre de galeries photo

25
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Nos amis de Photodeck.fr annoncent Folio : une nouvelle offre plus accessible de leur outils de création de site photo (que j’utilise moi-même, visitez vibertphoto.com)…

Proposée à seulement 12,45 € HT par mois, cette nouvelle offre « FOLIO » exclut juste la vente en ligne et les galeries privées (toujours disponibles dans l’offre pro à 24,95 € HT). Mais Folio offre tout ce dont un photographe a besoin dans un portfolio premium…

Par exemple, une présentation complètement personnalisable, extrêmement rapide, et adaptée aux mobiles, ainsi qu’un support de nom de domaines propres. Les détails de cette nouvelle offre sont consultables ici. Personnellement, j’ai jamais trouvé mieux… Plus d’info (en Français) sur photodeck.com/fr

0000_SCREEN_VIB_ 243

 

PS : En complément de l’article, voici l’aspect de mon site sur iPhone (template Web), basculé horizontalement… Clair et efficace je trouve :

IMG_2876

 

 

IMG_2878

 

 

IMG_2879

 

 

IMG_2880

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

25 commentaires

  1. Je ne pensais en effet pas devoir un jour avoir cette discussion, mais bon, c’est encore le week-end ;)

    Le « bobo » en question, c’est un photographe professionnel, et la photo est un autoportrait. C’est pas forcément l’appareil que j’aurais choisi, mais c’est ce qu’a voulu notre membre. Et un pro peut faire des photos avec un peu n’importe quoi, même un Leica :D

    (Pour la petite histoire du dimanche soir, je connais un photographe qui a photographié les JO de Séoul et Hussein Bolt en particulier avec un M8. Bref…)

    Après, pour l' »énorme faute de communication », je veux bien qu’on m’explique, faudrait pas qu’on choque quand même ;)

    • Merci pour cette précision JF !

      Comme je le pensais, il n’y avait pas de plan de communication « machiavélique » derrière le choix de tel ou tel appareil…

      Donc à mon avis pas d’erreur de communication non plus… (et encore moins d’énorme erreur de communication ;-)

      Ouf, nous voilà rassuré !

      D’ailleurs JF : c’est quoi ton matos à toi ? Allez, dis-le…

    • Simplement parce qu’en voyant un appareil d’une marque déterminée (quelqu’en soit la marque) le visiteur s’identifie, ou ne s’identifie pas, au photographe représenté utilisant cet appareil. Dans toute communication le choix de la cible (target) est très important.

      S’il se voit comme un “photographe Leica” ça peut être positif (mais les pro utilisateurs de Leica sont quand même une minorité), et s’il considère le Leica comme un appareil cher pour bobo frimeur c’est plutôt négatif (et cela correspond sans doute à la perception d’une majorité de photographes). En outre Leica n’est pas vraiment l’appareil qui donne l’idée du “pro” – même s’il est utilisé par certains pros (ce qui est tellement rare que quand ça arrive ça se voit comme une mouche blanche…), l’image du pro est, depuis quelques dizaines d’années, plutôt liée à celle du réflexe.

      L’image utilisée pour une communication de ce genre devrait être neutre de ce point de vu là, ou, à la limite,  plus orientée vers une cible représentant la majorité des photographes pros (apn reflex).
      Le personage devrait être perçu comme un photographe, mais pas comme un photographe utilisant une marque d’appareil plutôt qu’une autre.
      De plus le fait de montrer un appareil d’une marque plutôt que d’une autre pourrait aussi être interprété comme une publicité occulte pour la marque de l’appareil montré sur la photo (autre point qui pourrait être considéré ou perçu comme négatif par le lecteur).
       
      J’ajouterais aussi que “c’est ce qu’a voulu notre membre” est totalement hors de propos du point d’une vue stratégie de communication…

      • Mwouai ? Bof, je doute un peu…

        Je ne suis pas certain que ce soit pas en proposant forcément à l’utilisateur « cible » : ce à quoi il s’attend, qu’on le séduit forcément.

        Dions, que tu as probablement raison s’il s’agit de vendre des chaussettes… Mais l’impact ici du choix de l’appareil est totalement mineur face à tout ce qui compte : la diversité des thèmes, l’interface de publication, le contenu des offres, etc…

        Pour un service comme Photodeck la qualité de la fiche technique est tellement importante, que c’est disproportionné de penser que la photo de présentation « compte » pour quelque chose…

        Tel est mon avis (d’amateur en la matière), car ce n’est pas mon métier alors…

        • Et c’est (c’était) justement le mien (de métier)… Et malheureusement, dans notre société de consommation où tout va de plus en plus vite et dans laquelle les images ont énormément de poids tu peux proposer tout ce que tu veux, de bon ou de meilleur, c’est quand même la première image que tu vois, la couverture, la boîte, l’emballage, la page accueil, etc. qui donne le premier impact, l’impact le plus fort, et ce premier impact est très déterminant pour la vente de n’importe quel produit, que ce soit une paire de chaussettes, une lessive… ou un site web.

          Je n’ai jamais nié la qualité de Photodeck, au contraire, je trouve seulement dommage qu’un produit méritant puisse être pénalisé par une communication pas forcément bien adaptée et qui de ce fait pourrait repousser une partie des ses utilisateurs potentiels.
          Et puis bon, tout peux se discuter :)

  2. N’hésitez pas à poser vos questions directement à Jean-François MAION (le patron de Photodeck, c’est lui ;-)

    Puisqu’il est là, profitez-en…

  3. Pour une fois qu’on nous propose un service de cette qualité, et « made in France » en plus, venir chercher la petite bête sur une photo de la page d’accueil… c’est… comment dire…

    Bref, pour revenir à l’essentiel, c’est à dire cette nouvelle offre « Folio », moi elle me réjouit !

    Elle correspond exactement à ce dont j’avais besoin pour présenter mon travail, sans l’option de vente en ligne dont je n’ai pas besoin. Une offre de grande qualité, à un prix qui correspond parfaitement aux services proposés.

    Donc, bravo et merci !

     

  4. La question n’est pas de «chercher la petite bête», mais d’aider un site, que par ailleurs j’ai recommandé et je recommande à beaucoup de mes amis photographes de langue anglaise ou étrangère (qui donc accèderont probablement au site en anglais), directement ou sur le forums, à avoir le plus de succès possible, car il le mérite.

    Mais bon il faut aussi être capable de comprendre que le fait d’avoir l’esprit critique n’est pas forcément quelque chose de négatif…

  5. L’offre a l’air bien fichue, jolie et tout. Mais pour le simple amateur que je suis, je préfère encore payer mes 65$ par an à Smugmug plutôt que n’importe lequel des forfaits proposés par Photodeck. Mais je serais pro, p’têt que j’aurais un autre avis.

    Sinon, ce serait sympa de traduire les descriptions des thèmes. ;)

  6. Avis de designer…

    Certains thèmes fonctionnent assez bien, d’autres ont de gros problèmes de callage ou d’ergonomie sur en écran en dessous de 1200px de large (donc tablette et mobile aussi). Il y a aussi un lag pdt le chargement de sites avec de très nombreuses galleries et images. La css est un peu légère, l’ergonomie ne fonctionne pas à tout les coups… le backoffice… mhhh, peu pertinent (on dirait plutôt une beta).

    Je comprends le rôle fédérateur, leader d’opinion de photoetmac. Je respecte. Mais.
    Personnellement Photodeck, ne m’a pas bluffé. Ni dans mes besoins de photographe amateur, encore moins dans mon pointillisme de designer.
    Après avoir, par curiosité, testé 21 sites de créations de web ciblés photographe uniquement… J’en suis revenu à développer un site from scratch, avec un back office qui gère mes photos, albums, etc, exactement comme lightroom… D’ailleurs mes galleries sont directement uploadées-nommées-gérées-exifées depuis lightroom.

    D’autres solutions aussi onéreuses que photodeck existent avec une meilleure stabilité, et un meilleur SEO. Point commun de tout ces sites? Vous retrouvez les mêmes thèmes partout plus ou moins fiable, un petit shop de photos (avec un peu de chance un shop privé par client).

    Pour moi, le vrai point fort de photodeck est son établissement en France. Hosting Français, support Français. Le shop géré via Picto ou votre tireur préféré. Pour autant ce n’est pas une mauvaise solution, elle n’est pas encore mature pour moi (d’autres y trouveront leur compte).

    Bref, en guise de conclusion.
    Le photographe a toujours été un mauvais communiquant, et malheureusement des sites pré-machés (une généralité, je ne parle pas exclusivement de photodeck) ne vont pas l’y aider.

    Désolé JF, pour ce coup, je passe mon tour. Et pour les mecs de photodeck, vous êtes sur un marché porteur, il ne vous manque pas grand chose pour vous démarquer. Allez-y à fond!

    (grumble)

    • Hello Milk ! La je te trouve un peu sévère…

      Car objectivement lorsque tu n’es pas un as du CSS (et c’est mon cas), il m’a été impossible de personnaliser facilement un autre système, aussi efficacement et proche de ce que je voulais obtenir

      (et j’en ai testé pas mal de Smugfmug à Photoshelter ou j’ai hébergé mon site de longues années avant de passer à Photodeck).

      L’interface, l’aide en ligne et le support en Français, sont également un avantage incomparable de Photodeck face à d’autres solutions…

      Enfin, je parle pour mon site : la réactivité me semble largement suffisante (et j’affiche des galeries assez lourdes avec des images en 5000 pixel, de façon à pour voir les afficher sur des écran 5K). La version WEB (iPad et smartphone me semble idéale)…

      J’imagine qu’un professionnel pourra chipoter sur tel ou tel aspect technique, mais du point de vue de l’utilisateur (que je suis) : Photodeck « fait le job », mieux que les autres (ceux que j’ai testé)…

      Quand à la solution « se fabriquer son site à la mano », ou le « faire faire par un étudiant », qui ne va jamais assurer le support à long terme : je ne peux que la déconseiller aux photographes : chacun son métier !

      Pour un photographe (non webmaster), il est vraiment impossible de savoir si le webmaster qu’il va rencontrer, va comprendre ses problématiques de photographe et y répondre (en général très mal) ! Et s’adresser à un n’importe qui : c’est le plantage assuré à 99% (il suffit de questionner les photographes autour de vous)… Sachant cela, la solution Photodeck (ou similaire) s’impose !

      • Oui je suis sévère (mais pas méchant).
        Je dirais que, étant une petite partie de mon métier, je trouve dommage de proposer des solutions aussi pauvres, alors que les compétences, les avancées du développement sur internet sont bien là. Donc il y a moyen de faire mieux. Dommage que le photographe en besoin ne puisse pas avoir une solution plus évoluée, mais surtout, j’insiste sur le SURTOUT, plus stable, plus fiable.
        Je trouve triste que le photographe semble être pris dans un étaux oú on lui propose du clé en main standardisé. Ce n’est pas péjoratif. Mais pourquoi avoir le même thèmes sur photoshelter (qui a le meilleur SEO), Smugmug, 500px, Photodeck… ?
        Et surtout comment… Avec des wireframes free of use.
        (ou comment revendre une photo free of charge un bon paquet de dollars en somme, ce qui ne plairait pas aux photographes)
        Mais attention, cette dernière ligne s’adresse plutôt à tout les services, pas vraiment photodeck.

        Malgrès mon ton dur, Photodeck a ma sympathie. C’est peut ça qui me désole. Il y a le potentiel pour proposer quelque chose, déjà de plus stable dans son intégration, et ensuite avec des services plus pointus et en marge du secteur, voir avec une spécificité Française.
        Bref Photodeck a le pouvoir de se démarquer de la masse. Facilement. Alors quoi les gars?

        Si je chipote sur la CSS, ce n’est pas d’un point de vue technique ou esthétique.  Si en surface photodeck est très honorable (il fait le job, c’est « joli »), les nombreux « bugs » de certains thèmes vont frustrer plus d’un directeur de création malheureusement.

        Je le redis, Photodeck a ma sympathie, mais bougez-vous, la french touch c’est aussi de se démarquer des Américains, pas de faire pareil.

        Je te rejoins aussi sur le fait que rencontrer un designer, webmaster, développer qui comprends ton besoin de photographe, c’est rare. Très rare. D’autant qu’il y a autant de besoin qu’il y a de photographes.
        Mais plus qu’un webmaster, c’est le système qu’il faut utiliser.
        Je vulgariserais ainsi:
        Choisi d’abord ton soft de développement photo (lightroom, Capture One, Dxo, autre), avant de suivre un cours avec Jean-François Vibert.
        Sinon tu vas prendre autant de cours qu’il y a de softs. J’ai raison ou j’ai pas raison?

        Il n’y a de bonne solution que celle que tu assumes et qui fonctionne.
        Dans le cas de nos amis, je le redis, il faut passer un peu plus de temps pour que tout soit clean. J’aime bien ce qu’ils font, et ce serait dommage de se reposer sur ses lauriers.

        Enfin, toujours est-il qu’avec tout les Photodeck que j’ai inscris ici, le SEO de la plateforme va fumer.

        :)

        •  » il y a moyen de faire mieux  »

          Oui, mais ce n’est visiblement pas si facile… et personne ne le fait !

          J’ai beaucoup cherché, avant de trouver la solution Photodeck…

          Photodeck se démarque déjà largement par la qualité du back office (encore assez pointu à prendre en main), mais super efficace, dès qu’on a fait l’effort de « rentrer dedans ».

          Je ne vois pas bien quoi apporter de plus en terme d’interface « front » pour se « démarquer » ! Un photographe n’a pas envie d’un truc super original (genre délire de webmaster « CREA », non merci ! D’abord besoin d’un truc qui marche à coup-sûr.

          Car la vrai star d’un boite de photographe : ce doit être les photos : pas l’interface (qui doit rester sobre et s’effacer ;-) Pour ça que j’aime les template montés par JFM, qui a une démarche très photographique (il est photographe à la base)…

          J’ai testé des dizaines de sites spécialisés (qui proposent tous 15 ou 13 jours d’essais)… et c’était généralement catastrophique.

          Ce qui prouve bien que proposer une solution pratique, facile d’accès aux non spécialistes, est beaucoup plus difficile de proposer une solution polyvalente et qui marche, que tu ne le dit (essaie de te coller au problème et tu verra).

          Et probablement tu oublie dans « ton cahier de charges site pour photographe » ; des dizaines de fonctions indispensables aux photographes, qui constituent le coeur des besoins du photographes (et probablement 80% du développement technique, caché derrière les templates). Je pense aux solutions de partages, de vente, de SEO (très efficaces chez Photodeck, je le mesure assez souvent)… d’upload des images, etc, etc, etc

          Lorsque l’on voit la lenteur (et la difficulté), avec lequel le géant américain Photoshelter a tenté de faire évoluer son offre, c’est là que l’on prend conscience de la difficulté et de l’ampleur du défi.

          Bref, si te me trouve un autre système qui marche aussi bien que Photodeck : je l’essaye et le présenterais volontier ;-)

          PS : Je vois pas non plus ce qu’il y a a reprocher en terme de « stabilité » à Photodeck : irréprochable à mon avis… La vraiment je ne vois pas de quoi tu parle ?

          PS PS : oui, on peut toujours améliorer le produit final… par exemple en faisant appel à un webmaster qui va « finaliser » à la mano les template, etc…

          Par exemple : sur mon propre site, http://www.vibertphoto.com : quelles suggestions aurais tu à me faire ? Car je suis toujours preneur !

  7. MILK,

    Merci pour le retour ! Je me demande quand vous avez testé PhotoDeck ? L’interface a été revue en début d’année et tout le retour que nous en avons est excellent.

    En ce qui concerne les thèmes, il y a forcément une part de goût personnel, mais tous les thèmes fonctionnent très bien sur petits écrans, ils sont tous « responsifs », par exemple les thèmes en 2 colonnes se transforment automatiquement en une seule colonne sur petits écrans. Et s’ils ne vous plaisent pas, il est toujours possible d’ajuster ou même d’en créer un bien à vous en HTML/CSS ;)

    Je ne comprends pas non plus votre remarque sur la stabilité et la rapidité : difficile de faire mieux que 0 « downtime » au cours des 2 annés passées et un temps de réponse serveur moyen de moins de 30ms ! Les fichiers images sont naturellement conséquents et nous ne pouvons pas battre les lois de la physique ni la qualité des connexions internet, mais la robustesse et la rapidité sont un point fort majeur de PhotoDeck.

    Le fait que nous soyons Français est sans doute un plus, mais ce n’est certainement pas notre atout principal — d’ailleurs nous vivons pour le moment essentiellement sur l’international, sur des marchés oú nous concurrençons les grands noms et oú être français est en fait un désavantage.

    • Attention, je ne parle pas de goût, ou de design!
      A part peut-être que bcp de thèmes concurrent se ressemblent malheureusement. Je parle de fiabilité de la mise en page, de la CSS, qui fait défaut sur certains thèmes. Vous allez un peu vite à la lecture :)
      Donc pour moi la stabilité-fiabilité du thème en lui même pose problème.

      Le système en lui même (CMS, back-office) est stable et fonctionne même si j’aurais aimé quelque chose de plus poussé dans ses fonctionnalités (je ne parle pas de gadgets de geeks, mais d’outils de marketing, de promotion… qui sont relativement rares pour le moment quel que soit le prestataire).

      Quand à le french touch, que vous ayez du mal à vous placer à l’étranger du fait de votre frenchitude, ça ne me regarde pas, c’est votre produit, votre marketing, votre placement. C’est dur, mais c’est à votre produit, à vous de vous démarquer et de créer votre marketing/image de marque (et vous n’êtes pas obligés de le faire seuls).
      Moi le côté Français je l’apprécie, comme je le disais, dans l’éventuel respect du droit d’auteur, de regard sur les données, de fiabilité de données onsite… Et c’est sûr qu’un Américain ou un Chinois s’en fout.
      Donc, attention a ne pas lire trop en diagonale :)
      Il ne faut pas trop prendre non plus les choses à coeur sinon votre produit n’évoluera jamais. Je suis tout dispo à vous faire part de mes remarques, voir même de faire un check des thèmes qui buggouilles en off (pourtant je ne suis pas développeur, alors si je vois déjà ces bugs… mais peut-être que je suis trop pointilleux sur la qualité de ce que je serais intéressé de payer/acheter). Je ne suis pas chien. Et je pense que vous pouvez vous démarquez un peu plus, ce qui vous permettrais de cerner le marché international tant convoité (car forcément, la marché international n’a ni les même besoin, ni les même exigences, je l’ai vu en designant une 20aine d’applications, en fabriquant des surf & snowboard, en bossant à l’étranger).

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.