web analytics

Canon EOS 5Ds tout ce qu’il faut retenir !

64
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Dans les jours qui viennent, tous les photographes ne parleront que de ces deux « bombes » révélées par Canon : les EOS 5Ds et EOS 5Ds R. Oubliez la fiche technique exhaustive… Que faut-il retenir, que faut-il en penser ?

Lire notre grand test de Lightroom 6 : le plus complet publié en Français à ce jour !

 


Ces 50 Mpix, c’est révolutionnaire !

Il s’agit d’une sorte de révolution culturelle pour Canon, qui a été conservateur ces dernières années en terme de résolution (Canon EOS 5D MkIII à seulement 22 Mpix par exemple. j’ai toujours pensé que c’était un peu juste)… Alors que rappelez-vous : lors de la sortie de l’EOS 5D en 2005, Canon faisait office de leader dans la course au pixels. Les temps changent donc… D’une façon général, ce vendredi 6 février restera une date spéciale, car jamais Canon (à me connaissance), n’avait annoncé en même temps autant de produits novateurs… et il faut bien l’avouer : enthousiasmants !

Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya (partie 1)
Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya (partie 2)
Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya (partie 3)
Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya (partie 4)
Canon EOS 5Ds R : fichiers JPEG et RAW à télécharger

 

Canon Japon, vient de mettre à disposition des exemples de fichiers JPEG de l’EOS 5Ds : web.canon.jp. Ainsi que trois images de l’EOS 5D s R : web.canon.jp. Il faut bien le dire : affiché sur un 27 pouce dans Lightroom, ça déchire ! Lien direct vers cette image JPEG (17,4 Mb).

 


Les prix des Canon EOS 5Ds et EOS 5Ds R

Ils seront initialement proposés aux tarifs de 3599 € et 3799 €… Et seulement à partir de juin 2015 (çà c’est la très mauvaise blague de la journée qui va en quelque sorte « figer le marché quelques mois »). Et on imagine qu’un système de réservation à l’avance va se mettre en place chez les revendeurs pro, qui ne vont pas contribuer à la baisse rapide du prix ensuite.

C’est encore assez cher, mais il faut savoir que les prix chez Canon « fondent » plus vite que chez Nikon au cours des mois. Vu la richesse de l’offre en occasion et en anciens modèles (parfois neuf en fin de série), mais toujours performants (les EOS 5D MkII sont toujours très appréciés)… Toutefois ces deux « bêtes de course », pourrait voir leur tarif rester élevé plus longtemps, car la demande sera probablement très forte… d’Autant plus forte que l’attente aura été très longue.

 


Sont-ils fait pour… vos optiques ? Oui, bien entendu…

Tant que les tailles de RAW intermédiaires sont disponibles, il n’est pas nécessaire de trop « psychoter »… Et comprenez bien une chose : même avec une optique moyenne, 50 Mpix resteront 50 Mpix et permettront des choses que 20 Mpix ne permettront pas. Votre image sera toujours mieux avec 50 Mpix qu’avec 20 Mpix, même une mauvaise optique !

Comprenez bien que si votre objectif actuel permet un tirage A3, ou A2 sans problème : il le pourra toujours ( mais si, mais si ! ) avec un capteur de 50 MPix. L’image ne sera pas moins bonne : elle sera évidement meilleure, avec un meilleur potentiel d’amélioration du piqué (obligatoirement puisque les détails plus fins permettront une accentuation plus fine, et plus forte, sans que cela ne dégrade trop les détails).

Simplement il ne faudra plus la regarder à l’affichage 100% comme avant ! Mais à des tailles d’affichages de 1/2, ou même 1/3… Vos optiques ne seront pas moins bonnes. Elles seront meilleures sur un capteur de 50 Mpix, contrairement à ce qu’on raconte partout ! La seule chose que changera, c’est votre façon de regarder (il faudra adapter votre taille d’affichage).

 


Sont-ils fait pour vous ? Tout dépend de votre passion du détail…

Je dois dire que moi qui suis équipé d’un 27 pouce confortable (+un 24 en second écran vertical) et qui projète souvent mes images en formation sur de grands écrans, je suis irrésistiblement attiré par cette très haute résolution. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié les images réalisées avec le D800 au Kenya et les utilise souvent en formation.

Mais si vous ne réalisez pas souvent de grand tirages, ne possédez pas de grands écrans (cela viendra), ni ne « projetez » jamais vos images en grand… Alors, on peut se demander si les 20 Mpix d’un simple EOS 6D ne sont pas plus tentants ? Pour voyager, le grain de poids est « considérable ». Et j’ai récemment vendu un tirage de 120 x 80 cm, réalisé à partir d’un RAW de l’EOS 6D : je vous assure que 20 Mpix c’est déjà suffisant (du moins à 100 ISO avec une bonne optique).

 


Ne craignez pas trop pour vos disques et le post traitement

Je l’avais déjà expliqué à l’époque du Nikon D800, il est toujours possible de « s’arranger » avec le poids des fichiers… Et l’argument selon lequel votre configuration informatique sera sous-dimensionnée, ne tient pas (dans la plupart des cas). D’abord car il existe de nombreuses tailles de RAW et JPEG intermédiaires et réduites (mieux étagées que chez Nikon), qui permettent d’adapter la résolution à l’importance du sujet, du moins en attendant que vous upgradiez votre configuration de stockage…

Ensuite, Lightroom dispose depuis la version 5, des aperçus dynamiques. Qui permettent de travailler en stockant les originaux sur disques externes (USB3 bien entendu : pas cher et bien assez rapides ;-) Ces aperçus dynamique (qui « pèsent » tous 2560 x 1707 pixels) vous permettent de travailler aussi rapidement sur des fichiers de 50 Pix que des images de 4,4 Mpix !

 


L’ajustement fin de la netteté

Voilà très longtemps que personnellement j’attendais cette évolution (révolution) ! Les Styles d’image proposent enfin un ajustement fin du rayon et du seuil de l’accentuation (comme dans Lightroom ou Photoshop). C’est (en partie) ce détail qui gênait beaucoup les utilisateurs avertis et les (en partie) décourageaient d’utiliser les fichiers JPEG issus de l’appareil : leur accentuation était réglée avec un rayon trop large, adapté aux tirage de petites tailles (entre 13 x 18 et A4 disons)… Mais peu adapté aux agrandissement géants…

En effet les personnes qui s’approchent de très près de votre agrandissement 120 x 80 cm, sont susceptibles de constater que les plus fins détails sont « mangés » par l’épaisseur de l’accentuation. Plus vous tirez grand, plus l’épaisseur de l’accentuation doit être fine, mais sa force augmentée en contre partie. l’arrivée d’un capteur de 50 Mpix rendait obligatoire cette évolution. Ce choix d’un rayon d’accentuation à rayon plus fin a été fait par Fuji depuis quelques années et participe à l’impression de finesse (relative) des JPEG issus des ces boîtiers. Alors qu’en réalité leurs RAW de 16 Mpix, proposent moins de détails que le capteur 18 Mpix d’un simple EOS 100D (trois fois moins cher qu’un X-T1). On rêve que via une mise à jour du firmware, ces niveaux Picture Style puissent profiter à d’autres boîtiers.

A noter l’arrivée d’un pré réglage de balance des blancs « Packshots », d’un Picture Style « Fine détails » (embarquant un pré-réglage de la netteté. C’est bien car il ne sera pas évident pour tout le monde de s’y retrouver, sans une connaissance préalable des arcanes du réglage de la netteté dans Lightroom ou Photoshop)… Canon met décidément les petits plats dans les grands !

 


Les Canon EOS 5Ds sont spécialisés en photo (ce ne sont pas des camescopes)

Je craignais que l’arrivée du 4K, ne viennent détourner Canon de ses efforts, en direction de la photo au sens noble du terme ! Et des besoins (prioritaires) des photographes : l’ergonomie, la colorimétrie, la diversité des optiques… Ce n’est heureusement pas le cas : pas grand chose de nouveau du côté de la vidéo et pas de 4k. Je dirais tant mieux…

Pas de prise casque (contrairement à l’EOS 5D MkIII), pas de Dual Pixels améliorant le suivi AF en Live View, pas de focus peaking (quelle horreur ce truc), pas de sortie HDMI native et pas de 4k donc… Vraiment rien ne presse de ce côté là ! Ceux qui ont besoin de 4k (et disposent de l’écran et du Mac Pro qui va avec), trouveront de plein de produits spécialisés pour ça…

Seuls les amateurs de time lapse (arrivée d’un intervalomètre) et de pause longue seront gâtés (arrivée d’un programmateur de pause longue). A l’exception de la résolution, rappelons que ces deux EOS 5Ds restent des EOS 5D MkIII, dans les grandes lignes… On sera rassurés notamment par le mode silencieux (tant apprécié des photographes de rue), qui reste toujours très silencieux. Ouf !

 


Un petit progrès dans le pilotage de l’ISO Auto

Les deux EOS 5Ds, profitent d’une nouveauté apparue sur l’EOS 7D MkII (et connue chez Nikon depuis longtemps c’est vrai), que je trouve intéressante et qui devrait vous encourager à adopter plus souvent l’ISO Auto. Ce Mode ISO Auto (pas nouveau), que je considère comme un véritable atout pour ne jamais rater d’images à survenant à l’improviste, notamment en photo de rue…

Dans le paramétrage de l’ISO Auto, vous pourrez désormais choisir une vitesse d’obturation minimum… De sorte que la vitesse d’obturation réglée automatiquement ne soit pas trop lente, si vous travaillez en ISO auto. Jusqu’à présent, on pouvait seulement encadrer la sensibilité ISO Maxi et Mini. Ce sera plus pratique en modes Programme et Priorité Ouverture notamment, pour réduire le risque de flou de bougé.

Il y a aussi un parametrage Auto de la vitesse minimum en ISO Auto, avec une pondération favorisant une vitesse plus lente (en paysage par exemple), ou plus rapide (en reportage, en sport)….

On profitera aussi de la possibilité de corriger manuellement l’exposition (ce que je fais très souvent), lorsque l’on travaille en ISO Auto avec le Mode Manuel (qui n’est donc plus vraiment manuel si l’ISO est Auto, vous me suivez ? Ce qui justifie donc, la nécessité de disposer de la correction manuelle d’Expo). Il faudra assigner la fonction à une commande personnalisante évidement (vu que la molette arrière est occupée à régler l’Ouverture en Mode Manuel). Ce petit progrès (bien technique hein ?) reste malheureusement interdit à l’EOS 5D MkIII, mais a été apportée à l’EOS 1Dx via une Mise à jour.

 


L’EOS 5D MkIII reste au catalogue

Les deux nouveaux modèles ne « remplacent » pas l’actuel EOS 5D MkIII, mais le « complètent »… On peut donc imaginer que le prix de ce dernier baisse sensiblement dans les semaines à venir. Ainsi que celui de l’EOS 6D (par ricochet). Ce qui veut dire que ces deux reflex vont devenir encore plus intéressants pour toutes les bourses, notamment combinés avec le Canon EF 24-70 mm f/4 L IS USM (que je vous conseille à chaque fois que je parle de Canon, vous n’imaginez pas à quel point il est bien ;-) 

 


Une petite déception toutefois !

Quel dommage (quelle bêtise), de ne pas avoir repris la géniale « gâchette » pilotant le mode de sélection des collimateurs AF, apparue sur le Canon Eos 7D MkII. Quiconque l’a essayé et quiconque a bien compris l’intérêt de ces différents modes de sélection de collimateurs, en sera désolé. C’est d’autant plus dommage que pour « totalement » tirer parti de l’AF nouvelle génération de Canon, il faut savoir utiliser à bon escient les modes de sélections de collimateurs, selon les sujets.

 


Compatibles avec les accessoires des EOS 5D MkIII

Vous pourrez partager les batteries LPE6 des EOS 5D MkIII, avec ces deux nouveaux EOS. Ainsi que la poignée grip… Très bonne nouvelle, ce n’est pas habituel chez Canon (en ce qui concerne les poignées).

 


Les fonctions de recadrage dans le capteur (crop) sont-elles utiles ?

Rappelons que ces deux nouveaux reflex proposent (comme les Nikon Fx), un mode recadrage 1,3x (simulant un capteur APS-H), un mode x1,6 (simulant un capteur APS-C) et un mode carré, (pas de mode 4×5, comme chez Nikon, le seul qui était vraiment sympa d’ailleurs). C’est une partie du capteur seulement qui est utilisé, avec une zone grisée dans le viseur pour masquer ce qui n’est pas utilisé.

J’ai pu tester la chose sur le D800, selon moi ça sert vraiment à rien (ils l’ont fait car ce n’était pas compliqué à faire, pas parceque c’était utile) ! Primo ça rend la visée pénible… Secondo, ça prive de possibilités de recadrage à psotériori. Tertio, ça permet d’économiser un peu de place sur la carte, ce qui est inutile en principe… Car si l’on a pas prévu de cartes (et de disques) assez larges, alors que l’on possède un EOS 5Ds de 50 Mpix ! C’est qu’il y a un autre problème à régler, situé bien en amont du processeur Digic 6… Je dirais même que ce problème se situe quelques part : entre le bouton du déclencheur et le cerveau du photographe.

 


Ni WIFI, ni GPS, mais de l’USB3 !

Pas très grave, mais un peu dommage… Ce n’est pas que je m’en serve beaucoup sur l’EOS 6D… De temps en temps j’impressionne mes élèves en formation, avec l’affichage instantané des images de l’EOS 6D directement sur l’iPhone ou sur l’iPad. Mais c’est franchement anecdotique. Le GPS m’est assez peu utile lui aussi. Vu la consommation excessive et la batterie qui s’épuise assez vite, je rechigne à l’activer en voyage et beaucoup de collègues font comme moi. Ceux qui en ont vraiment besoin, feront autrement.

Si le WIFI aurait pu être éventuellement un peu utile en studio (mais sans doute un peu trop lent avec 50 Mpix), l’arrivé de la connectique USB3 (déjà vue sur l’EOS 7D MkII), sera assez utile en studio (enfin à certains)… L’EOS 5D MkIII n’était qu’en USB2.

canon EOS 5Ds

 


Ce capteur serait effectivement fabriqué par Canon…

On lit ici que le capteur serait bien un CMOS Canon, contrairement aux rumeurs (insistantes) de la semaines dernière : « When asked whether they were created in collaboration with Sony as some rumors indicated, Chuck Westfall responded by saying: “Absolutely not. The sensors were developed completely in-house, by Canon.

Bon… Canon annonce d’ailleurs que le range dynamique de ces deux reflex, serait similaire à celui de l’EOS 5D MkIII (comprendre : pas supérieur). Ce qui pourrait donc confirmer qu’il s’agit bien d’un capteur Canon… Car peut-être un capteur Sony dans la lignée de ceux fournis à Nikon, aurait permit ( ? ) d’annoncer un progrès de la dynamique (progrès forcément un peu limité par la monté en résolution, qui n’est pas un atout pour augmenter la dynamique).

Mystère… On attend donc de pouvoir le vérifier bientôt. Mais il faudra peut-être que quelqu’un démonte le boîtier et recherche des indices, avant d’en être certain à 200 %.

Canon est tout à fait capable de proposer un tel capteur de 50 Mpix, puisque de nombreux prototypes de très hautes résolution (jusqu’à 120 Mpix) sont régulièrement montrés. A noter qu’il n’embarque pas de « Dual Pixel » comme l’EOS 70D,  servant à un AF a détection de phase pour la mise au point en Live View et vidéo… Mais la vidéo n’est qu’accessoire sur ces deux boîtiers.

 


Faut-il choisir la version sans filtre passe bas ? L’EOS 5Ds R ?

Si vous n’êtes pas à 200 €, près je dirais oui… Et 200 €, ce n’est plus grand chose aujourd’hui ! D’autant que les risques de moiré, sont très faibles et ils diminuent au fur et à mesure que le résolution augmente. D’ailleurs Nikon a décidé de ne plus proposer qu’un seul modèle : le D810 (sans filtre) remplace les D800 et D800E. Il y aura encore moins de soucis avec 50 Mpix… Donc choisissez « sans filtre » !

Maintenant, si vous êtes « justes » (ou si la version « sans filtre » est en rupture d’approvisionnement, ce qui pourrait arriver)… et bien rassurez-vous : je suis près à prendre les paris que la différence entre les deux sera quasi invisible, pour la plupart des utilisations et pour 100% de vos clients (si vous en avez encore) !

Un bon coup de renforcement dans Lightroom, vous permettra de tirer le meilleur parti du capteur avec filtre. Ce que l’on avait déjà constaté entre de D800 et le D800E. Donc je dirais que l’un ou l’autre ! A ce niveau de résolution : c’est sans importance ! Le filtre passe bas ne sert quasiment à rien ! Et le supprimer ne changera quasiment rien non plus…

 


Mais que ferez-vous de 50 millions de pixels ? C’est à vous de voir…

Les révolutions techniques ont toujours amené de nouvelles formes d’expression artistiques. Le saviez-vous ? L’impressionnisme n’aurait jamais existé, sans l’invention de la peinture en tubes préparées, qui ont permis aux peintres d’aller peindre dehors, « sur le motif » comme on dit, pour se laisser « impressionner » par les couleurs et la lumière et retranscrire cette « impression » ! Ces 50 Mpix, permettront à la très haute résolution d’aller également « sur le terrain » : dans des situations « sportives », de reportage, d’actue… bien davantage que les dos numériques. Qu’en feront les photographes ? Nous ne tarderons pas à le savoir…

En attendant des « reportages » de 50 Mpix, voici quelques copies d’écran du site Canon. Pour visualiser le taux de d’agrandissement… Bon, d’accord elle n’a pas oublié d’être kitshissime cette photo ! Pire que « cul-cul la praline » : on dirait une affiche du salon de la photo, tellement c’est couillon ! Heureusement qu’ils ne serviront pas qu’à ça les 50 Mpix du Canon Eos 5Ds ;-)

Lien direct pour télécharger : cette image en JPEG (20,1 Mb) :

Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya (partie 1)
Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya (partie 2)
Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya (partie 3)
Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya (partie 4)
Canon EOS 5Ds R : fichiers JPEG et RAW à télécharger

 

 

Lire notre grand test de Lightroom 6 : le plus complet publié en Français à ce jour ! Première partie : la Bibliothèque… Ensuite, le Développement sera traité dans le seconde partie (ici et  également). Et les Autres Modules dans la troisième partie.

0000_SCREEN_VIB_ 276

 

 

Ecrire des articles de fond (test terrain) prend énormément de temps… Mais c’est ceux-là qui vous intéressent le plus (et moi aussi). Je ne sais combien de temps je pourrais continuer à enrichir ce blog (qui existe depuis plus de 10 ans) sans rémunération directe. En effet, depuis que le Mensuel Déclic Photo a disparu, l’écriture des « tests terrain » n’est plus financée en quelque sorte).

Paypal-Donate-Button-Image

Donc pour « garder le rythme », je compte un peu sur « l’investissement » sur ce blog, que vous pourriez faire par vos dons via Paypal. Merci d’avance et bonne lecture…

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

64 commentaires

  1. Quand on voit que les nouveaux 750D et 760D ont désormais autant de collimateurs que le 70D, vivement que Canon explose le dernier segment « oublié » cette année : le FF d’entrée de gamme.

    A quand le 6D MkII avec 24MP, les collimateurs, la rafale et surtout l’écran LCD orientable et tactile du 70D ? Offrir un FF accessible au plus grand nombre avec les nouveaux développements ergonomiques des APS-C serait vraiment top

    • je pense qu’ils ne pouvaient pas tout sortir en même temps… Mais l’EOS 6D (qui est encore assez récent), aura lui aussi droit à sa mise à jour.

      ET avec 24 Mpix, le nouvel AF, et peut-être la « gâchette » AF de l’EOS 7D MkII (oublié sur ces nouveaux 5Ds), il sera une véritable bombe pour le voyage…

      Moi, je préférais un écran dans le style du Nikon D750, ou de l’EOS M3 (juste dans l’axe vertical) : plus discret !

  2. bon enfin tout cela me fait quand même bien rigoler…

    pour des pros (et lesquels?: une poignée), un tel appareil peut se comprendre(surement un marché pour 50Mpx)

    pour un amateur…voir la plupart de ceux qui ne dépasse pas le A1…

    avec mon pôoôvre… 70d même pas 24×36 je fais du A1 avec le nez collé sans pixellisation.

    du révolutionnaire c’est sur, de l’utile pas si certain…

     

    • Oui, ce n’est « vraiment » utile qu’à partir de tirages 120 x 80 cm (ou pour ceux qui aiment recadrer fort… ça m’arrive)… Toutefois il suffit de réaliser une bonne image de temps en temps pour avoir envie de la tirer en grand (et l’accrocher si on a la place)…

      serie-birmanie-2014-tirages-originaux-numerotes

      Et on ne sait pas quand on la fera cette « bonne image » :

       

      • oui mais si on commence a reflechir comme ca, faudrait etre tous les jours avec don D810, 14-24, etc.. (completez le reste de la gamme) car chaque photo pourrait potentiellement etre ou contenir ZE photo

        ya des fois -pour ne pas dire tout le temps- faut quand meme laisser aller un peu pour profiter

        • Pour ça que parfois…  je ne prends que mon EOS 100D avec le 24 mm f/2.8 . Ou même mon GM1… (les deux sont 3 fois moins cher que le Fuji X-T1, certes plus petit)…

          http://j.mp/1A0GM0k

          J’ai ajouté au comparatif le nouveau 24 Mpix de Canon  : EOS 760D !

          Voyager hyper léger avec 24 Mpix ! Le rêve…

        • http://j.mp/1ouZbZn#sthash.Og5GtI4q.dpuf

          Canon Rebel SL1 is 9% (12.2 mm) narrower and 1% (0.9 mm) taller than FujiFilm X-T1.

          Canon Rebel SL1 is 49% (22.7 mm) thicker than FujiFilm X-T1.

          Canon Rebel SL1 [407 g] weights 8% (33 grams) less than FujiFilm X-T1 [440 g] (*inc. batteries and memory card).

           

          Canon Rebel SL1 dimensions: 116.8×90.7×69.4 mm (camera body only, excluding protrusion)

          FujiFilm X-T1 dimensions: 129×89.8×46.7 mm (camera body only, excluding protrusion)

          – See more at: http://camerasize.com/compare/#448,520

  3. @ Olivier : au cas où ça t’aurais échappé, Canon recycle allègrement ses composants d’un boîtier à l’autre. Là, on est parti pour trouver le module AF à 19 collimateurs du 7D sur tous les XXXD pendant quelques années (avant de retrouver ceux du 7D Mark II… plus tard). Ce qui également notable, c’est que les composants ne « sautent » pas facilement de la gamme FF à l’APS-C, et vice-versa. Donc pour le FF, on a pour l’instant un module AF à 11 collimateurs (6D) et un autre à 61 collimateurs (5D MkIII et 1D X). Il manqe effectivement un module intermédiaire, mais ça ne sera pas « celui du 70D » simplement parce qu’il n’est pas conçu pour couvrir un FF. On aura plutôt un tout nouveau module développé pour le FF. Et là, si tu observes un peu comment ça marche, tu te rend compte que les nouveau module AF arrivent toujours sur les boîtiers haut de gamme avant de descendre en gamme. Mais les 5D MkIII et 1D X possèdent déjà un AF de compétition… Dilemme ! :) … Donc voilà : pas de réponse précise à t’apporter, mais quelques cogitations pour laisser entendre que si beaucoup de choses sont souhaitables, certaines sont plus probables que d’autres…

     

     

     

     

    • Non, c’est l’inverse ! C’est un module AF de Full frame qui a été mis sur l’EOS 7D MkII, ce qui en fait l’AF le plus large jamais vu sur un APS-C ;-)

      • Non, ce n’est pas le même module. Le module AF des 5DMkIII et 1D-X compte 61 collimateurs, dont une rangée centrale (verticale) de double-croisés. Le module AF du 7D Mark II compte 65 collimateurs dont 1 seul central en double-croisé. Compare les schémas des collimateurs dispos le Web, tu verras que la disposition des collimateurs est différente. Par ailleurs, quand tu compares les modules AF, tu vois clairement qu’ils sont différents :
        Module AF du 5DMkIII :
        http://www.canonrumors.com/wp-content/uploads/2012/03/5d3_10.jpg
        Module AF du 7D Mark II : http://www.imaging-resource.com/PRODS/canon-7d-mark-ii/Z-7d2-65ptAF.jpg
        C’est assez logique que les modules AF soient spécifique à la taille du capteur car ils sont conçus en tenant compte de la taille et de l’emplacement du miroir, la taille du capteur, etc.

        Cela dit (et c’est le plus important), il est vrai que le 7D Mark II possède un AF absolument mortel !

        • Merci des précisions… Mais j’ai pas dit que c’était les mêmes ;-)
          j’ai dit que l’AF du 7D était « dimensionné » pour du full frame (probablement avec cette logique modulaire de chez Canon qui ressemble un peu à celle d’Airbus)

  4. @Nico : y’a un truc pas inutile pour les pros qui s’appelle « le recadrage ».

    Shooter une image avec 50 Mpix sur un 300 mm, ça permet de recadrer 25% au centre et d’avoir toujours 12 Mpix mais « équivalent 600 mm ». Ca peut être très intéressant…

  5. Quel est l’argument pour choisir entre l’EOS 5Ds et EOS 5Ds R? J’ai bien compris que le « R » annule l’action du filtre passe-bas, mais qu’est-ce que ça apporte concrètement. Si c’est si intéressant d’annuler l’action du filtre passe-bas, pourquoi proposer une version « avec » qui au final n’est pas beaucoup moins cher?

  6. Perso je vois pas du tout ce qu’il y a de si enthousiasmant à l’arrivée de ces nouveaux modèles qui n’apportent qu’un gain en résolution (qui a vraiment besoin de 50Mpix ?!). Ils sont même en retrait du 5DmkIII sur quelques aspects (rafale, vidéo, iso)

    Par ailleurs, la fiche Canon dit à propos de la dynamique qu’elle sera équivalent à celle du 5DmkIII, en sous-entendant que c’est déjà un exploit d’être arrivé à ce résultat avec de si petites pixels. http://cpn.canon-europe.com/fr/content/product/cameras/eos_5ds.do (onglet « Avantages clés »)

     

    Je cite :

    « De fait, malgré la taille moindre des pixels, un fonctionnement silencieux et une plage dynamique étendue similaires à ceux de l’EOS 5D Mark III restent possibles.  »

    Ahah je me marre…

    Donc pour ceux qui pensaient que ce serait un capteur Sony, j’ai de très gros doutes !

     

    • On en sait encore rien !

      Il fallait peut-être la dynamique du capteur Sony, pour qu’avec 50 Mpix, on conserve une dynamique équivalente à celle du 5d MkIII

      Pas d’accord avec le début de ton commentaire (mais je conçois qu’on ne s’intéresse pas à la haute résolution). Personnellement (me, myself and I), je considère l’arrivée de ces 50 Mpix comme un immense progrès !

      Je les veuuuuuuuuxxxxx !

  7. « les détails plus fins permettront une accentuation plus fine, et plus forte, sans que cela ne dégrade trop les détails).
    Simplement il ne faudra plus la regarder à l’affichage 100% comme avant ! Mais à des tailles d’affichages de 1/2, ou même 1/3…»

    Je confirme : je viens d’essayer un cul de bouteille (un vrai) sur mon Hasselblad et à 2% et c’est parfait !… :D

  8. Les Iso auto comme décris, c’est un très bon point et ça va enfin les rendre utilisable. Pour info cette fonction existe au moins depuis 2007 chez Nikon (D700, D300 ….) avec les fonctionnalités de vitesse mini et depuis 2012 on peut intégrer dans le calcul de la vitesse mini la notion de focale.
    Niveau prix, ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère, surtout pour le 11-24 F4 !!! un 5DR avec un 11-24 dessus coutera quand même près de 7000 $ !!! pour info un D810 + 14-24F2.8 revient à +/- 4 800$.

  9. Je suis vraiment curieux de pouvoir charger quelques raw dans LR et voir un peu ce qu’ils ont dans le ventre. ça me parait évident que ce n’est pas un capteur Sony, il ne faudra alors pas trop se raté avec l’exposition car ça deviendra difficile à récupérer au vu de la dynamique légendaire des capteurs de la marque.

    • Y a qu’a apprender à bien exposer !

      J’ai jamais de problèmes en ce qui me concerne (j’ai jamais été gêné par la dynamique de mes boîtier ;-)

      Il faut dire que les Nikon ont tendance (c’est vérifier) à se planter un peu plus souvent et à générer des images un peu light…

  10. Bonjour,

    Le principal intérêt des D800/D800E/D810 n’était pas leur résolution mais leur admirable « dynamic range ». Pour ma part, je suis un peu déçu par le capteur car il reconduit, à mon sens, la seule carence réelle du 5D Mark III : la modeste dynamique qui vous oblige à jongler avec les filtres pour la photo de paysage.
    Les 5D S/ 5 DS R seront plutôt des appareils de studio qu’il conviendra d’utiliser dans des environnements où la lumière est contrôlée (la montée en Iso de l’appareil n’étant pas fsmeuse).
    Petite déception pour ma part, j’attendais un peu plus de la nouvelle génération de Canon qu’une machine à « cropper ».

    • Oui, c’est vrai… Mais c’est un peu un problème de « techniciens »…

      Et ça c’est vraiment pas mon problème la dynamique ! Car moi ce que j’aime c’est le contraste…

      Exploiter la dynamique du RAW à tout prix, revient (si on l’exploite au delà du « naturel ») a réduire le contraste (en voulant tout montrer on est bien obligé de déboucher les ombres et « salir » les hautes lumières)… on arrive assez vite sur un effet « HDR », qui même léger est rapidement laid ! Pas naturel…

      Moi je recherche justement l’inverse (tant qu’il y assez de potentiel pour ne pas complètement cramer un ciel bleu à contre jour… et je te garanti qu’il y largement assez de dynamique pour ça, avec un simple capteur APS-C de Canon EOS 100D utilisé en RAW…)

      Si la dynamique des fichiers RAW Canon était un problème, la plupart des pro seraient passés en Nikon ou en Sony… Hors ce n’est pas la cas ! La gamme optique dispo est bien plus importante que le dynamique.

      Par contre la résolution est plus importante que la dynamique pour les pro ! C’est mon avis…

      http://www.photoetmac.com/2015/01/serie-birmanie-2014-tirages-originaux-numerotes/

       

      • Justement quand on suit un peu les photographes de paysages on se rend compte qu’il y en a pas mal qui ont switch en Sony (A7R) avec optiques Canon pour justement avoir la Dynamique des capteurs Sony en gardant les optiques de qualité de Canon ! Canon est une super marque ils font des supers boitier, ils ont surement la meilleure et plus complète gamme optique qu’on puisse trouver, mais pour ce qui est des capteurs il y a mieux, le coup des 50 megapixels c’est cool mais plutôt que de développer un réel nouveau capteur ils ont prit l’existant et ajouté des megapixels dessus c’est un peu dommage je trouve, surtout pour le prix !

        • Si tu regarde les images de paysage qu’il ont mis en ligne (CF Liens en haut de l’article), tu comprends que (pour ce genre d’images) les pixels sont plus importants que la dynamique !

          Regarde la photo de Tokyo Hallucinante avec le mont Fuji au loin !

          Juste wouahou…

          Le prix descendra doucement… Pour ma part le viseur électronique en paysage : c’est no way !

          Je pense que les switch vers les Sony A7 vont s’arrêter… (qui ne doivent pas être si nombreux tout de même, car parmi toutes mes connaissances je ne connais qu’une seule personne (qui possède D800), qui a pris aussi un A7 24 Mpix en complément (avec adaptateur)… plutôt pour le poids.

          Mais il est très déçu et ne s’en sert pas beaucoup : le viseur, il n’arrive pas à s’y faire !

          • Après je dit pas non plus que c’est des mauvais boîtiers, juste que c’est pas non plus une révolution et puis ça depend aussi grandement des usages de chacun. Sinon pour le viseur les gens que je connais font beaucoup de photo sur trépied en utilisant l’écran donc c’est pas trop gênant. Sinon je suis d’accord avec toi qu’un bon viseur c’est quand même vachement important. L’idéal serait un viseur électronique avec la qualité dun viseur optique ! Ça va bien finir par arriver avec les avancés dans le domaine des écrans ! Pour revenir au sujet principal 50 mégapixels cest cool mais j’aurais préféré une annonce d’une nouvelle technologie de capteur ou de quelques choses de vraiment révolutionnaire ! Mon coté Geek ça ;)

            • Je vois pas bien ce qu’on peut imaginer de plus ?

              A la limite le truc impressionnant qui pourrait être intéressant, c’est cette technologie dans le genre de celle d’Olympus, pour combiner plusieurs prise de vue pour augmenter encore la résolution en produisant un RAW… why not ? Mais à part ça je vois pas…

              sacré geek ;-)

              • Le « truc d’olympus » j’ai vu ça c’est impressionnant mais pas facile d’utilisation en pratique ou alors avoir un sujet fixe a 100% . Il y a pleins de choses qui serait améliorable d’un point de vue technologique sur le capteur, par exemple je suis persuadé qu’un jour le bruit électronique sera un lointain souvenir ! Un point intéressant aussi une amélioration de l’obturateur électronique qui rendrait le mécanique useless ! enfin il y a pleins d’exemple de trucs cool et utile qu’on pourrait avoir sur le capteur lui même ! Enfin je dérive la ! :)

              • ben moi en evolution je verrais bien une technologie genre le Sensor+ de phase one… 4 pixels = 1 pixel pour augmenter leur taille virtuellement et générer moins de bruit à haut iso…

                • La qualité d’un RAW à 2400 ISO n’est-elle pas déjà largement suffisante pour nos besoins ?

                  Au delà de 3200 ISO, ça ne sert franchement pas très souvent !

                  De toutes façons dans le noir, il n’y a pas de contraste, donc pas grand chose d’intéressant à photographier ;-)

                  • Je vais être honnête avec toi… Ca m’arrive vraiment pas souvent de dépasser 3200 iso pour le boulot, mais par contre quand je fais des photos pour moi (aurores boréales, animalier avec 500mm ou +) ca m’arrive quand même très régulièrement…

                    • Oui, ça arrive… en effet.

                      J’ai regardé chez moi :  enfin 5% de mes photos faites au dessus de 3200 ISO.

                      Donc c’est pas négligeable évidement, mais si l’on en fait disons plus de 10% à ces valeurs, ça vaut le coup d’avoir un boîtier spécifiquement dédié à ça (avec moins de pixels).

                      Pour les 95% d’images que je fais en dessous de 3200 ISO (98% entre 50 et 200 ISO), je préfère avoir plus de pixels évidement…

                      Tout est une question de choix !

                      Si maintenant les images qui « valent le coup », ont plus de chance de se trouver dans ces 5% là, alors en effet : mieux vaut moins de pixels.

                      Mais je suis certain que l’EOS 5D MkIV sera conçu, pour ça : avec 22 ou 24 Mpix, pas plus…

                       

  11. Vivement juin !

    Je n’ai pas été aussi enthousiaste sur un boitier Canon depuis au moins 10 ans et le 5D mkI !!

    Sur le 300 2.8 II ca va déchirer grave et la possibilité de crop va donner énormément de flexibilité. Mon dos me dit déjà merci !

     

  12. J’ai comme l’impression qu’il n’y aura pas de 5D MK IV

    On verra plutôt probablement arrivé un 6D MK II à 24 ou 30 MPIX, qui deviendra le nouveau FF de référence pour ceux qui désire moins de résolution

    • Non, non… Je suis certain qu’il y aura un EOS 5D MkIV avec une vitesse boostée (davantage orienté reportage et sport)… un peu comme un EOS 7D MkII bodybuildé et devenu full frame.

  13. Ah, ça fait du bien de lire ces propos, M. Vibert, un grand merci !

    « Et ça c’est vraiment pas mon problème la dynamique ! Car moi ce que j’aime c’est le contraste…

    Exploiter la dynamique du RAW à tout prix, revient (si on l’exploite au delà du « naturel ») a réduire le contraste (en voulant tout montrer on est bien obligé de déboucher les ombres et « salir » les hautes lumières)… on arrive assez vite sur un effet « HDR », qui même léger est rapidement laid ! Pas naturel…

    Moi je recherche justement l’inverse (tant qu’il y assez de potentiel pour ne pas complètement cramer un ciel bleu à contre jour… et je te garanti qu’il y largement assez de dynamique pour ça, avec un simple capteur APS-C de Canon EOS 100D utilisé en RAW…) »

     

    • Oui, montrer tous les détails dans les ombres et les hautes lumières en même temps…

      C’est comme mettre des pommes, du foi de volaille, du sel et du sucre, et du citron dans la salade ! Tous les gouts à la fois…

      Ou comme si dans un orchestre tous les instruments jouaient tous en même temps à leur puissance maximale !

      Tout mélanger, ne rien hiérarchiser, c’est le problème de l’époque ! C’est débile…

      « Dessiner c’est choisir », avait dit… un peintre (Picasso ?)

      • Mais heu, JF

        Une bonne dynamique n’est pas un défaut en soi, surtout avec les outils actuels, rien n’empêche dans l’étal de pommes de selectionner le panier qui convient, panier « JF » par exemple avec des vraies ombres.

        C’est comme sortir un JPG 8 bien équilibré à partir d’un ficher 24 bits.

        L’horrible HDR n’est que l’enfant des fichiers numériques mal nés au début, trop « pauvres » en dynamique réele, d’où ces outils pour corriger les carences et poussés juqu’à la carricature.

        Prend l’antique argentique ( des scans) , un fichier de dia mal exposée, et un néga bien exposé, puis les outil de traitement actuels (LR, etc ) avec quel fichiers tu obtiendra du « JF » de la meilleure qualité en atténuant certaines plages ?

        Le scan de néga.

        Donc si la « dynamique » est jugée trop important « gène » un « préset » et hop!

        Et ce, en dehors de la guéguerre Nikon/Canon et que sais-je encore.

         

        • Oui, bien entendu !

          La dynamique n’est pas gênante (en sois)…

          Sauf si pour la préserver, le fabricant limite la résolution à 12 Mpix (ce qui est vraiment trop peu à mon goût)…

          Mais si on peut avoir les deux : tant mieux !

          • je ne comprend pas bien le lien entre la dynamique et la résolution du capteur …, chez Nikon par exemple on voit clairement que plus les capteurs sont denses, plus leur dynamique est importante …..

            D810, 36mp, dynamique de 14.8

            D700, 12Mp, dynamique de 12.2

            D4s, 16 Mp, dynamique de 13.3

            D750, 24Mp, dynamique de 14.5

            • Ce sont les progrès techniques avec les années… La dynamique progresse avec les années ! Pas avec la résolution (qui freine cette progression).

              Le rapport est entre résolution et dynamique s’explique (je crois), comme cela :

              Plus la résolution augmente plus la taille des photopisites diminue, donc ils captent moins de photos… Ce qui n’aide pas à la qualité et à la précision du signal.

              Enfin, ce n’est pas trop mon domaine… Mais si je me souviens bien c’est à cause de ça (et la première conséquence est évidement sur la sensibilité : plus de photons captés, on peut donc amplifier le signal sans faire monter le bruit…)

      • Oui enfin, différents photographes, différents besoin… je fais beaucoup de photos et de vidéos institutionnelles et bien je galère avec la dynamique de mon 5D Mark III. Exemple : inauguration en plein soleil estival d’un bâtiment communal, les officiels, pour couper le ruban, sont dans l’ombre d’un arbre et bien soit j’expose correctement le ciel derrière et ils sont dans le noir, soit j’expose pour les ombres et le ciel (les nuages en premier lieu) sont cramés.

        Et si pour les photos on peut récupérer les choses avec lightroom (mais on tombe vite dans le look hdr que je déteste autant que toi), pour les vidéos on a aucune marge de manœuvre. Et encore pour les photos si l’on veut déboucher des ombres si on est à hauts iso on récupère vite un sale bruit voire du banding et pour les nuages cramés c’est souvent mort également.

         

        Donc oui, la dynamique est importante pour moi (pas le hdr, mais une bonne dynamique, comme l’oeil humain après tout…). La résolution et bien avec 22MP je ne me suis jamais retrouvé à court de pixels pour mon boulot, alors 50… Et une bonne dynamique n’empêche pas le contraste, pour mes travaux perso j’aime le contraste pas de soucis…

        Sans compter qu’avec la convergence photo -vidéo, je fais de plus en plus de vidéos pour mes clients et je ne cracherai pas sur la 4k.

        bref, je laisse passer le 5Ds, j’attends le MK IV…

  14. Cette année pour Noël je me suis offert un 6D plutôt qu’un 7D Mk II ( j’ai déjà un 7D qui me satisfait pleinement) et hier j’ai enfin craqué pour un 24-70 f4 IS à un prix qui défiait toutes concurrences.

    Deja avec avec le 17-40 f4 mes attentes étaient comblées mais j’ai hâte de vraiment exploiter les capacités de mon nouveau jouet . Il manque juste le 85mm F1.8 ( en rupture de stock)

    Quand au nouveau 5Ds ou Dr il devra attendre mais c’est sur ma  » bucket list »

     

     

  15. Votre image sera toujours mieux avec 50 Mpix qu’avec 20 Mpix, même une mauvaise optique !

    Je nuancerai quand même tes propos, notamment sur le taux de réussite des photos nettes ! Je pense qu’il faut préciser que cela demande plus de « discipline », de dextérité ou d’expérience tout simplement.

    Je me suis fais plaisir en troquant mon D700 pour un D800, et clairement pour avoir le même taux de réussite je divise les vitesses par 2. Et je double ou triple les prises de vues.

    Je ne dis pas quelles seront inutilisables, mais pas toujours à la hauteur des 36Mpx, elles demanderont pas mal d’accentuation.

    A cela s’ajoute l’AF qui n’est pas toujours bon, en tout cas pas du premier coup, aussi rapide soit-il, mais là c’est un problème matériel…une autre histoire ;-)

    Canon semble mieux gérer les vibrations des mécanismes du boitier, cela aidera surement, mais je pense que 50Mpx demanderont également une bonne dextérité et un bon AF !

     

    • Mais non, pas du tout !

      Le même bougé sur 18 ou 50 Mpix, produira le même flou du moment qu’on tire la photo à la même taille…

      C’est absolument la même chose !

      La seule différence, c’est qu’avec 50 Mpix, tu pourra zoomer à un taux déraisonnable qui fera que ce flou sera moins acceptable (à l’affichage de 100%) !

      Mais c’est juste une question de point de vue (de taux de zoom par rapport à la largeur de l’image)

      Car dans l’absolu, si l’on regarde La même proportion de l’image (1/8 de la largeur par exemple) : aucune différence de flou de bouger…

      • Je ne dis pas quelles seront inutilisables, mais pas toujours à la hauteur des 36Mpx, elles demanderont pas mal d’accentuation.

        Il me semble que c’est ce que je dis, 36 ou 50Mpx demanderont une meilleur dextérité/vitesse…pour tirer parti de la résolution !

        Effectivement, pour faire une publication web ou un tirage A4, un peu d’accentuation et on récupère une netteté suffisante…mais on parle bien d’utiliser le potentiel de cette résolution.

        Pour ma part je vois cela comme un allègement de zoom, donc oui je veux pouvoir recadrer dans les 36 Mpx mais pour ce faire la prise de vue doit être parfaite. Il en sera de même pour un tirage grand format et ce sera également de plus en plus vrai avec les écrans hautes résolution !

        Reste que la densité/taille des photosites/résolution capteur n’explique pas tout, car on a pas besoin de multiplier les vitesses sur un petit capteur haute résolution ( RX100, GM1 )…

         

        • D’accord, je comprends…

          En effet : si l’on parle « d’exploiter pleinement » les 36 ou 50 Mpix (ce qui veut dire faire des tirages de 2m, là ou l’on réalisait des tirages de 120 cm, avec un 20 Mpix ce que j’ai fait récemment), alors oui : il faudra des objectifs plus piqués (les plus piqués du moment)…

          Et d’assurer d’une stabilité exemplaire (monter la vitesse, ou utiliser un pied avec miroir relevé préalablement)…

          Mais ce n’est pas obligatoire !

          On peut très bien utiliser ces boîtiers « normalement », les considérer comme des boîtiers de 24 Mpix (sans plus de précautions… sauf le jour ou l’on envisage un tirage de 2 mètres, ou un recadrage très fort).

           

          • « En effet : si l’on parle « d’exploiter pleinement » les 36 ou 50 Mpix »

            « On peut très bien utiliser ces boîtiers « normalement », les considérer comme des boîtiers de 24 Mpix (sans plus de précautions… sauf le jour ou l’on envisage un tirage de 2 mètres, ou un recadrage très fort). »

            Votre raisonnement ne tient pas débout je trouve.

            Si on utilise ce 50Mpix comme un 24Mpix, on fera pas plus gaffe que ça donc on aura des flous de bouger quand on voudra vraiment exploiter les 50Mpix (ce que vous appelez « le jour ou l’on envisage un tirage de 2 mètres, ou un recadrage très fort »). Et en plus on aura rempli ses disques durs, ces cartes mémoires et ralenti son ordi inutilement…

             

            • Dans ce cas, il suffit de choisir de shooter en M RAW : 28 Mpix, c’est la taille idéale, entre agrandissement géants (jusqu’à 2 m sans soucis)… et espace préservé sur le disque dur. Franchement entre 24 et 28, pas une grosse différence…

              Tout ça se sont des problèmes imaginaires ! C’est « psychoter », pour le plaisir de se prendre la tête pour rien (ou pas grand chose)…

              De toutes façons, les photographes ont le choix : il y a des full frame de 18, 16, 20, 22, 24, 36 et 50 Mpix, chacun choisira ce qu’il veut… Celui qui envisage des tirages de au moins 1,5 m, ne devrait pas descendre en dessous de 22 ou 24 Mpix. Celui qui veut en plus recarder (au cas ou), choisira 28, ou 36 au moins…

              Alors pourquoi pas 50 Mpix tout de suite ? Puisque dans 5 ans, on trouvera ça en reflex d’entrée de gamme ! On avait le même débat en 2006 avec le capteur de 10 Mpix, jugé « monstrueux » ! ! !

              En plus, les disques ne coutent vraiment plus rien ! Mes 15 ans de photo numérique ne pèsent (tout en en RAW sans jamais rien jeter) que 9 ou 10 To !

              Et un disque de 6 To, ne coute que 499 € TTC.

              Il m’en suffit de 6 pour stocker intégralement mon travail depuis 15 ans (sans oublier les scan des 110 ans précédents), avec deux sauvagerdes !

              Donc le stockage je considère ça comme cadeau ! C’est un problème auquel je ne réfléchi même plus… Quand mes disques de 6 To seront pleins j’achèterais des 8 To qui seront encore moins chers…

              Franchement le stockage n’est plus un soucis (y compris en terme de vitesse avec l’USB3, je clone un disque de 6 To en quelques heures seulement).

              • « Dans ce cas, il suffit de choisir de shooter en M RAW : 28 Mpix, c’est la taille idéale, entre agrandissement géants (jusqu’à 2 m sans soucis)… et espace préservé sur le disque dur. Franchement entre 24 et 28, pas une grosse différence… »

                 

                Oui donc finalement autant rester sur la résolution du 5DmkIII quoi :)

                « De toutes façons, les photographes ont le choix : il y a des full frame de 18, 16, 20, 22, 24, 36 et 50 Mpix »

                Ben non justement c’est ça le fond du problème, on a plus trop le choix de pas avoir un appareil plein de pixels…

                Je parle dans des tarifs raisonnables biensur, car qui peut/veut se payer un 1DX ou D4 ?

                Il n’existe plus d’appareil neuf aujourd’hui sur le marché avec 12 Mpixels par exemple.

                Or seuls les appareils neufs ont les dernières innovations dans els autres domaines que la résolution (autofocus, vidéo, anti-poussière, rafale…etc), donc le marché de l’occasion est exclu. C’est ça que je dénonce, la course aux pixels va surement se continuer comme vous dites et on ne pourra plus se trouver un appareil peu pixelisé, le photographe est obligé d’accepter cette megapixels race.

                 

                Enfin concernant les disques durs, certes ils sont peut chers aujourd’hui, mais quid de l’impact environnemental de tout cela… les disques USB2 sont partis polluer les rivières en Chine, bientôt au tour des Firewire, des cartes mémoires devenues riquiqui, des ordis devenus lents pour afficher tous ces nombreux pixels… etc. Bref pas si simple pour un consommateur d’oublier/accepter tout cela.

                • Oui, je comprends les derniers arguments…

                  Mais 12 Mpix, c’est en 2015 un peu ridicule de se limiter à ça, face à ce que l’on fait avec un D600 de 24 Mpix, ou un 20 Mpix comme un tout simple EOS 6D.

                  Mais dans ce cas, on arrête tout ! La photo aussi, les voyages (surtout), on arrête même de bouffer et respirer…

                  Heureusement passer de 12 à 24 Mpix ne change pas grand chose dans le monde ! Vu la capacité des disques qui explose largement plus vite que nos besoin de stockage à cause de la résolution en hausse…

                   Je dirais que l’USB3 (plus rapide) et les disques de grandes capacités, devraient être justement moins polluants, que tout ce qui a précédé… Enfin il me semble : moins de disques à changer régulièrement, donc plus de capacité, donc moins de polution ?

                   

  16. Pingback: Canon EOS 5Ds R fichiers RAW et JPEG à télécharger - Photoetmac.com

  17. Pingback: Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya (partie 1) - Photoetmac.com

  18. Pingback: Caractéristiques techniques : Canon EOS 5Ds R - Photoetmac.com

  19. Pingback: Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya (partie 2) - Photoetmac.com

  20. Pingback: Test terrain : Canon EOS 5Ds R au Kenya (partie 3) - Photoetmac.com

  21. Pingback: Canon EOS 5Ds R fichiers RAW et JPEG à télécharger - photoetmac.com

  22. Pingback: Lequel choisir Canon EOS 5D Mark IV et Canon EOS 5DsR ? - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.