web analytics

L’USB 3.1 ira bien assez vite…

10
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Tom’s Hardware a testé l’USB 3.1 qui doit doubler la vitesse de l’USB 3. Et les résultats obtenus semblent à la hauteur : jusqu’à 700 Mo/sec en écriture (autant que le Thunderbolt 1)…

Autant dire que vu le prix du Thunderbolt 2, cet USB 3.1 n’aura aucun mal à s’imposer auprès des photographes sur Mac et au delà ! Moralité : aucune urgence à vous ruiner aujourd’hui en disques Thunderbolt en croyant investir sur le futur… Patientez avec de l’USB 3 si vous pouvez (ce que je fais sagement) : les débits que j’obtiens sur mes SSD externes me suffisent largement en USB3. Et lorsqu’il faudra aller encore plus vite (avec des SSD plus rapides encore), alors l’USB3.1 sera là. Bien assez tôt !

0000_SCREEN_VIB_ 56

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

10 commentaires

  1. L’USB3 c’est bien mais attention : on ne peut pas chainer les peripheriques. Notamment avec un Macbook Pro, 2 prises c’est un peu juste quand on a 2 disques externes, un DAS USB, des enceintes ou un casque branche sur DAC USB, qu’on veut etalonner son ecran avec sonde USB, recharger son iphone et utiliser un vrai bon clavier mecanique genre Filco.

     

    Donc pour moi, le Thunderbolt est super cher mais permet de decharger les prises USB qui au passage sont pas tres fiables dans leur alimentation electrique. Dernier point : faites vous meme le test de vos boitiers USB3 et il y a de fortes chances que vos debits soient bons mais aleatoires : il est tres important que boitiers, prises et cables soient etremement bien blinde sinon il y a des perturbations avec les ondes blutooth et wireless autour de 2.4 GHz, une horreur quand ca vous arrive et que vos claviers/souris deviennent moins reactifs.

    • Salut Eric ! Tu psychoterais pas un peu là ? Mmmm ?

      Je ne sais pas ou tu as vu que l’alimentation électrique des prises USB n’était pas fiables ? Si c’était le cas, on aurait des erreurs d’écriture sur les disques ? Mais ça n’arrive jamais (à ma connaissance)…

      Peu importe, d’ailleurs, je ne branche jamais mes iPhones et iPad sur le Mac (je les charge uniquement par le chargeur secteur et synchro en WIFI)…

      Et le seul moment ou j’ai mes deux USB d’occupés en même temps : c’est lors de la sauvegarde vers un disque classique, de mon SSD de reportage…

      Sinon, une souris + un disque SSD, c’est bien le maximum dont j’ai vraiment besoin sur mon portable… Aa delà c’est un peu du gadget. Sinon, je suis sur mon Mac Pro (ou j’ai un hub USB2 pour claviers, souris, etc…)

      Je ne me plains pas d’avoir le Thunderbolt sur le portable, toutefois ! Parfois (rarement) j’y branche l’accessoire Apple Ethernet > Thunderbolt

      Et si un jour (je ne vois pas pourquoi, mais sait-on jamais), j’avais besoin de brancher plus de deux disques en même temps, alors je me ruinerais pour un disque Thunderbolt ! Mais un seul ;-)

      La seule foi ou le TB m’a vraiment servi (depuis qu’il existe),ce fut pour monter un autre Mac en panne, en mode Target sur le bureau de mon portable (mais c’est devenu rarissime d’avoir besoin de faire ça, en 2015… Il y a d’autre solutions).

      Bref, encore une technologie sans avenir, qui connaitra le même sort que le FireWire (encore que le Fire Wire, a bien servi finalement)… je suppose que le Thunderbolt servira beaucoup moins. On verra !

      • Je n’ai pas ete clair : question alimentation c’est la puissance qui pose probleme quand il s’agit d’un periph autonome. Donc je parle d’ipad ou de disques dur trop costaud pour etre recharges. Pas de pertes de donnees heureusement.

        Sinon, j’ai toujours plusieurs disques connectes en permanence pour le taf et les nombreuses sauvegardes : c’est mon hackintosh qui me sauve la vie avec 6 disques internes. Sinon je ne vois pas comment me passer du thunderbolt a cause de ce satane usb 3.0, pas mal sur le papier mais encore trop souvent sensible au blindage des composants.

        Au passage je recommande chaudement la marque Inateck pour vos docks et racks externes, meme leurs cables sont en beton (et difficilement pliables). OWC, pourtant un pilier du Mac, n’est pas a l’abri de soucis : j’ai jete deux racks Voyager de modeles differents par depit.

  2. 100 % d’accord avec Eric (comme souvent).

    Le TB C’est cher, oui, mais bon, déjà, on est au TB 2 donc 20 Gb, et puis c’est chainable… pas l’USB. l’USB 3.1 sera super sur le terrain, aucun doute, mais pas au bureau au quotidien avec les nombreux disques durs de travail.

    Moi avec mes LaCie 2 BIG, en TB2, RAID 1, ce n’est que du bonheur. J’envisage de passer rapidement au 5 BIG, RAID 5… et c’est pas l’USB 3 qui pourra donner des vitesses de transfert de ce niveau , en tout cas, pas tout de suite JF…

     

    • Mais mon Cricri ! En pratique : as tu vraiment comparé un disque externe dans un des dernier boîtiers externes USB3 (les Storeva de Macway qui montent à 400 Mo / sec pour 29 € seulement)… avec un de ces couteux boiter Thunderbolt en 2,5 pouces, dont je n’ose même pas annoncer le prix ?

      Les débits théoriques sont une chose. Les débits en pratique en sont une autre… La différence vaut-elle le prix ? Non, vraiment pas !

      ET sur mon Mac Pro, inutile d’utiliser ni USB3, ni Thunderbolt, car tout est en interne ;-)
      ET pas question d’acheter un des Mac Pro poubelles pour le moment (le seul Mac qui justifirait vraiment l’utilisation du Thunderbolt 2).

      En reportage, le fait que le Thunderbolt soit chaînable ne me sert à rien… (car jamais plus de 2 boîtiers branchés en même temps). Cela ne justifie pas la différence de prix ! Et la différence de vitesse non plus je crois…

      Quand au TRIM, c’est bien sur important pour le disque système (pourtant un de mes amis directeur technique d’une grande enseigne de vente de matos Mac, déconseille toujours de l’activer sur les disques non Apple : d’après lui c’est dangereux). Mais pour des disques de stockages SSD externe, alors là je doute vraiment de l’utilité du TRIM…

      Enfin, franchement : vu la vitesse du disque interne de 1 To et 500 Go sur les portables d’Apple, on préférera toujours travailler en interne sur les images « fraiches »… en déplaçant les archives en externe (et là, peu importe la vitesse de transfert). Si on se débrouille bien on tiendra bien 3 ou 4 semaines de reportage avec 1 To en interne.

      La vitesse des sauvegardes, on s’en fout un peu on les fait la nuit ! ET que ta sauvegarde se fasse en 2h en USB3, alors qu’elle se fera au mieux en 1h45 en Thunderbolt, tu parle d’une différence !

      De plus, avec les aperçus dynamiques de LR, on préfère éteindre la plupart du temps les disques externes (je ne les branche et allume qu’au moment des exports, ou lors de la construction des aperçus 100% la nuit).

      Bref, je ne comprend toujours pas à quoi sert le Thunderbolt pour un photographe. Je ne l’utilise jamais ! Et je m’en porte très bien ! Tant au niveau de la vitesse que des finances (surtout)…

      A la limite, avec un gros RAID 5 branché sur un Mac Pro Poubelle, peut-être ?… (quoique… Seulement à condition d’utiliser le Mac pro poubelle)

      Mais en fait non c’est pas certain : car il sera toujours plus rapide de travailler avec les aperçus dynamiques en gardant ses disques externes débranchés…

      Bon, de toutes façons : il va se poser un problème avec ces Mac Pro Poubelle…

      • bah mon JF, on ne travaille pas du tout de la même façon !
        Quant aux aperçus dynamiques, je ne les active que pour les 5 étoiles.

        Suis d’accord que sur le terrain, l’USB3 c’est parfait, mais pas à au bureau.
        Et puis on a pas le même stock à gérer non plus. …
        J’ai des disques d’archives repassés tous les 2 ans sur des HD, j’en ai en USB3, mais quand je dois sortir des archives réparties sur 30 Tera, je vais pas m’amuser à brancher des disques USB pour aller les chercher une ici l’autre là…
        Non, moi je suis très heureux de la souplesse du TB2 chainable ! Ce qui ne m’empêche pas de me promener avec des WD de 2 To en USB3 dans ma sacoche !

        • Oui, je sais bien, que l’on peut envisager différentes façons de travailler…

          Alors – justement – les aperçus dynamiques peuvent révolutionner la façon de travailler… Sur mon portable, je les active dès l’importation pour toutes les images. Et ne travail plus jamais sur les vraies images (je n’ai donc jamais besoin de brancher mes disques SSD en USB3 : j’ai deux crucial 980 Go pour voyager)…

          Cela change tout en terme de fluidité… Je ne les branche et les allume que lorsque j’ai besoin d’exporter en taille réelle. Tu vois ce que je veux dire ? C’est super malin… La vitesse du disque externe devient un critère presque secondaire !

          Sur le Mac Pro, je conserve les aperçu dynamiques (même si on pourrait penser qu’il ne sont pas indispensables, car mon Mac Pro accueille 4 x 6 To en interne, ce qui suffit à mon stock, sans parler des 2 SSD sur carte PCIx pour le système et le catalogue Lightroom)…

          Mais un des intérêts, c’est la sauvegarde de ces aperçus dynamiques qui est très rapide (ce sont de mini fichiers RAW de 1 Mo), qui est complémentaire à la sauvegarde des RAW originaux…

          J’anticipe aussi l’abandon (inévitable à moyen terme) de mon Mac Pro « Camion », et son remplacement d’ici 2 ans par un Macbook Pro de compétition, ou un descendant du Mac Pro poubelle…

          Pour éviter de me ruiner dans un gros système RAID assez inutile et ruineux (je verrais le prix à ce moment là), je pourrais déplacer mes 6 To actuels vers deux ou trois double docks en USB3 (ou Thunderbolt) et ajouter autant de disques externes que je voudrais… Que je n’allumerais quasiment jamais, si tu m’a bien suivi !

          Puisque je travaillerais à 95% du temps sur les aperçus dynamiques (situés sur SSD interne, donc immensément plus rapide que n’importe quel disque Thunderbolt)…

          Bref, plusieurs façons de travailler son possible…

          Mais je crois que je suis sur un principe très intéressant qui permet de me passer de système de stockage couteux et de Thunderbolt couteux… J’utilise ce principe depuis plus de 2 ans sur le Macbook Air de 2013, qui n’est pas très rapide, et ça marche super bien…

          • ça c’est vrai que les aperçus dynamiques, alors ça, c’est vraiment génial, une vraie révolution, 100 % d’accord et moi pareil je ne peux plus m’en passer !

            Je travaille différemment c’est vrai. J’ai un catalogue sur le SSD interne, un seul qui pèse déjà lourd… les autres sont en externes.

             

  3. Sans parler du support du trim sur tb, indispensable quand on recycle un disque ssd vieillissant dans un boîtier tb externe…

    pour moi tb et USB sont complémentaire et non rivaux

    • Il suffit de formater une fois tous les 18 mois, ton SSD avec écriture de 0 :

      Un petit clone (ça défragmente le contenu au passage),  puis formatage, puis reclonage dans l’autre sens…

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.