web analytics

Jobs explique comment les compacts Nikon sont nuls

45
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Vous êtes vous jamais demandé, pourquoi Nikon (par exemple), parvenait-elle à concevoir depuis 10 ans d’aussi mauvais compacts experts ? D’aussi « ennuyeux » hybrides (la série Nikon 1)… Et même un aussi pathétique Nikon Df ?

Et bien l’explication a sans doute été fournie il y a déjà longtemps, par un Steve Jobs absolument génial, dans cette interview visionnaire…  Et peut-être ( ? ) avait-il même prédit sans le savoir, ce qui pourrait guetter Apple d’ici 5 à 10 ans…

Quelle leçon ! J’ai pris comme exemple la division « compacts experts » de Nikon, dont l’immobilisme depuis 10 ans a désespéré plus d’un photographe. Mais on pense aussi à Kodak, à Microsoft et à tous ces géants endormis… Qui un jour courent le risque de s’endormir définitivement, lorsque les « gars du marketing » et les « commerciaux » prennent le pouvoir, à la place des concepteurs, des visionnaires et des ingénieurs.

 

« L’entreprise de Steve Jobs est-elle tombée dans le piège qu’il décrivait 19 ans plus tôt? C’est ce que croit cet internaute qui a publié l’extrait d’une interview réalisée en 1995. Steve Jobs fustigeait alors les géants si florissants qu’ils en viennent à écarter les « concepteurs », en faveur des « commerciaux. » 

Alors que sur YouTube la vidéo atteignait les 200.000 vues en moins de 24 heures, sur la plateforme Reddit, elle a déchaîné les commentaires (plus de 2500 en quelques heures seulement). »

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

45 commentaires

  1. En effet je confirme et j’adhère totalement à cette description. C’est même encore pire avec les innovateurs français, beaucoup revendent leurs boîte dès qu’elles prennent un peut d’ampleur, et manquent de vision à long terme. J’adhère aussi a ta réflexion: pourquoi Nikon font des compacts de mer….aussi insipides, sans originalité et même souvent avec une moindre qualité d’image que ses concurrents. Acheté il y a 2 ou 3 en cadeau pour ma femme, tellement déçue rapidement qu’il a atterrie très vite dans un tiroir puis revendu une misère au bout de quelques mois, un série 6200 ou 6300 si ma mémoire est bonne. Pourtant en gamme reflex, de beaux boîtiers et de belles images ils savent faire chez Nikon.

  2. Oui, les compacts Nikon sont un scandale !

    Tout ce qu’ils ont réussi à faire, c’est me pousser à acheter un Canon G12 il y a quelques années…

    ET apres avoir goûté à la logique et à la qualité ergonomique de Canon, je suis passé à l’EOS 5D MkII, à l aplace de mon D200.

    AU aujourd’hui, j’ai craqué sur un Panasonic GM1.

  3. Ceci peut être appliqué à de nombreuses société de nos jours… comme Adobe par exemple n’innove plus depuis bien longtemps et traine de nombreux bugs dans ces suites CS.

  4. Complètement d’accord avec SJ, il faut toujours un bon compromis entre le commercial/marketing et l’innovation.

    Pour Nikon, pareil, ils sont comme en panne d’idées sur les compacts haut de gamme, j’accroche pas du tout sur la gamme Nikon 1.

    mais bon, Canon n’est pas en reste quand on voit les performances de leurs capteurs, le 7DII arrive enfin au niveau du D300S, boitier dont la conception date de 5 ans ….., une éternité. http://photorumors.com/2014/11/05/canon-eos-7d-mark-ii-dxomark-test-score-identical-to-the-5-years-old-nikon-d300s-camera/

    • Disons que leurs capteurs stagnent… Mais heureusement ça ne m’a jamais empêché de faire une bonne photo. Car il y a bien plus important que le capteur (le pire des capteurs de 2014 est de toutes façons 10 fois plus performant que les films de l’an 2000). Pour moi l’ergonomie du boîtier (Canon est largement devant), la qualité et la diversité des optiques passent avant tout !

      Par contre il ne faudrait pas déformer l’information en provenance de DxO Labs à propos du capteur de l’EOS 7D MkII : dans les haut ISO, son capteur ne serait pas si en retard sur ses concurrents en APS-C…

      ET du point de vue de l’AF (et de son ergonomie), l’EOS 7D MkII innove franchement.

      Je crois au contraire que ce boîtier démontre que Canon innove…

      • jean francois, je t’adore ….., encore bien que les capteurs actuel sont 10 fois meilleurs que les films de l’an 2000, on est en 2014 !!!!

        si on compare 7DII au G7X avec un capteur sony, (on parle bien que du capteur, on est d’accord), il est pas meilleur alors que le G7X a un capteur 1 pouce ….. Maintenant, les canonistes diront, vous avez qu’a savoir bien exposer …. ha ha ha mais quand tu as sur une image avec 5 IL de différence entre le sombre et le clair, désolé mais avec un capteur Canon, tu es plutot mal barré

        • Oui, d’accord… j’ai pu expérimenter que le capteur Sony était capable de rattraper une énorme sous exposition (beaucoup moins les sur ex par contre)… Mais ça ne sert à rien !

          Primo car le résultat n’est de toutes façons pas très bon (et ne vaudra jamais une image bien exposée des le début)

          Secondo, car il ne m’arrive JAMAIS d’avoir une image sous ex à ce point ! + ou – 5 IL c’est de la science fiction ;-)

          Donc cette dynamique du capteur Sony est un petit avantage, mais franchement pas aussi déterminant que tu le dit…

          Et ce qui fait la différence entre un G7 X et le 7D MkII, c’est tout ce qu’il y a autour : les optiques, l’ergonomie, etc… A la limite si le capteur n’est pas plus performant, ça ne me généra pas très souvent ! Puisque 99% de mes images sont très bien exposées…

          • Pour le g7x, on est bien d’accord qu’on parle capteur, pas le reste bien entendu, ça ne se compare pas.
            Autrement, il y a un bon test a faire, tu charges un raw 5diii et un raw d800 sous LR et tu regardes à partir de quand tu commence à détruire l’image en tirant sur les curseurs ( expo, contraste, haute lumière, basse lumière ), c’est affligeant pour canon

            • Oui, j’étais d’ailleurs le premier site en Françe à en avoir parlé (à ma connaissance)… en relayant un site US qui avait fait le test de « déboucher les ombres » lors de la sortie du 5D MkII je crois (si tu rappel peut-être).

              Et cela n’a AUCUNE IMPORTANCE !

              Car en pratique, on ne fait jamais ça… Une image bien exposée, n’a pas besoin d’être tordue au point de voir des défauts apparaitre ! D’ailleurs « déboucher exagérément les ombres », conduit généralement à des images très laides, peu naturelle…

              Et comme 99,99 % de mes images sont bien exposées…

              C’est une considération totalement secondaire. par exemple face à l’existence d’un 24-70 mm f/4 stabilisé à 1000 € (qui existe chez Canon et pas chez Nikon)…

              C’est une considération totalement secondaire, par exemple face au fait que le 70-200 mm Nikon se transforme en 135 mm (au lieu de 200 mm) à la plus longue focale dès que tu es à la plus courte distance de mise au point… (tu crois avoir acheté un 70-200 mm et en fait tu as un 60-135 mm).

              Ect… On est bien d’accord sur la différence de qualité du capteur.

              La ou je suis en désaccord avec toi, c’est que cette différence ne compte absolument pas en pratique ! C’est un truc de geek… Pas une question de photographe, qui n’ont pas besoin de ça pour réussir leurs photos.

              Ils ont besoin d’une meilleure ergonomie, de meilleurs objectifs, de boitiers plus légers… de plus de choix d’objectifs.

              Et pour les reporters et portraitistes, ils ont besoin de vrais 70-200 mm qui restent un 200 mm à la plus courte distance de MAP ( le Canon devient un 190 mm… et le Nikon devient un 135 mm) !

              http://www.bobatkins.com/photography/technical/focus_breathing_focal_length_changes.html

              http://www.bythom.com/nikkor-70-200-VR-II-lens.htm

                • Je prépare un article à ce sujet…

                  Mais c’est parfaitement clair. Lis les deux billets en Anglais que j’indique…

                  Lorsque le mise au point est à l’infini, ton Nikon 70-200 mm est un 70-200 mm ! A noter que l’on utilise jamais cette mise au point à l’infini (même en paysage, on fait la mise au point à 5m, à 20 m, à 200 m, ou à 2km… mais jamais à l’infini ! ! ! )

                  Ensuite, si tu fais la mise au point à la plus courte distance (par exemple 1,3 m, ça dépend des objectifs)… alors la + longue focale effective change… Tu 70-200 m devient un « quelque chose »-135 mm dans la cas du Nikon…

                  Pour ça que de nombreux portraitistes et reporters préfèrent le 70-200 mm Canon, car il devient un 190 mm à la plus longue focale et à la plus courte distance de MAP.

                  Compris ?

                    • Tu ne peux évidement rien constater, en l’absence d’un autre 70-200 mm (le Canon f/2.9 part exemple)… qui permet de voir une différence.

                      Et là tu pourra constater que le grossissement est différent… à la distance minimale de mise au point (1,3 m par exemple) et bien tu constatera que ton sujet est cadré plus serré avec le Canon (qui est un 190 mm environ), qu’avec le Nikon (qui est un 135 mm)…

                      Facile non ?

                      L’illustration ici le démontre :

                      http://www.bobatkins.com/photography/technical/focus_breathing_focal_length_changes.html

                      ET là c’est bien expliqué en comparant l’ancien 70-200 mm Nikon et le plus récent :

                      http://www.bythom.com/nikkor-70-200-VR-II-lens.htm

                      Well, we’ve come to the first area of controversy. You’d think that a 70-200mm labeled II would be a pretty direct replacement for the 70-200mm it replaced. For the discerning photographer, it isn’t. Consider the following table (derived from actual measurements using the lens):
                      70-200mm I 70-200mm II
                      70mm at close focus 80mm 70mm
                      70mm at 3m 75mm 72mm
                      70mm at infinity 72mm 72mm
                      200mm at close focus 182mm 134mm
                      200mm at infinity 196mm 192mm
                      What?!? For some time lenses have been marked with approximations. The basic formula is that you calculate focal length with the lens focused at infinity. And if you’re within a few percent, you round to some well-known numbers. So, under this agreed-upon industry standard, both the original and the new version of the 70-200mm are, well, 70-200mm lenses.

                      However, all bets are off at closer focus distances. Some lens designs « breath. » That’s the term for changing focal length with focus distance. The 18-200mm is a notorious heavy breather: it is so significantly short of 200mm at its closest focus distance that even casual users notice this. The new 70-200mm is a pretty heavy breather: it loses 29% of its focal length as you focus closer. What’s that look like? Well, here are the two 70-200mm lenses side by side as we move further away. First at the short focal length (70mm). The old 70-200mm is on the left, the new on the right:

  5. Le problème dans l’informatique de nos jours, c’est que les gens du marketing ont pris le pouvoir sur les ingénieurs. C’est comme cela qu’un compagnie comme Hewlett-Packard qui dans le temps a fait des ordinateurs magnifiques (le Vectra) des portables de qualité, des petits engins étonnants (le HP-200LX), des machines à calculer qui faisaient baver tous les matheux (HP-28C, HP-48) produit de nos jours des tablettes bas de gamme (la slate 7+) qu’ils vendent en la bradant.
    Sony, produit un tout-en-un de qualités, mais le plombe par deux gros défauts : écran tactile (aidé en cela par microsoft sans doute) et de plus brillant.
    Pour avoir un écran mat (nécessaire pour le confort en photo) il va falloir que je m’achète un écran Eizo.
    Je pense qu’aucun bon ingénieur, c’est-à-dire quelqu’un concevant et se servant des produits qu’il conçoit n’aurait jamais fait un tel choix.
    Autre chose qui me sidère : le fait que des « journalistes photo » réclament des écran tactiles pour les réflex ! Je sais que je ne suis pas un photographe, mais un modeste amateur, mais je ne vois pas. Heureusement que pour le moment Nikon résiste.
    Même Apple évolue (et pas dans le bon sens). Leur matériel est de plus en plus conçu pour ne pas être évolutif et être très difficilement réparable. Je ne vois pas quelle justification technique il peut y avoir dans l’évolution (plutôt la régression) de leur mac mini. Je comptais m’en acheter un. Et bien j’hésite maintenant.
    Un point où je ne suis pas d’accord. J’ai acheté le Nikon 1 v1 quand grâce à une campagne de presse détestable en France son prix est descendu (neuf !) en un an à 340 €. J’en suis très content en complément du D7000. Il a remplacé le GF1 (Lumix).

  6. Quel est l’intérêt de ce billet ?
    Asséner des points négatifs (je ne les remets pas nécessairement en cause) et ajouter une vidéo pour donner l’impression que les 2 sont liés, c’est expliquer un fait ?
    Remplacer Nikon par Canon, Sony ou Adobe, trouver 2-3 trucs négatifs (ce ne devrait pas être trop difficile, surtout avec un peu de parti pris) et le résultat est le même.
    M’enfin…

    • Eh Christophe, t’es une patate ou quoi ? T’as de la méduse à la place du cerveau ?

      L’intérêt évident de ce billet, c’est de faire connaitre une vidéo passionnante… Que personnellement je ne connaissais pas (et peut-être toi non plus).

      Et de rappeler que Nikon fait de très mauvais compacts, que quelques naïfs achètent quand même, trompés par l’image de marque de Nikon.

      L’intérêt c’est donc d’éviter à ceux-là de faire un très mauvais investissement !

      Pour ça que j’aime ce site…

  7. FOCUS BREATHING

    JF, je réponds ici car pas accès au bouton réponse dans le fil de l’échange
    1- Je suis équipé du f4 et non f2,8
    2- Son focus breathing est dans la norme 5-7 %
    3- Toutes les optiques (zoom) ont ce pb (mais le f2,8 Nikon est particulièrement impacté, trop je te l’accorde)
    4- Le problème est surtout dérangeant dans la vidéo (c’est pour cela que dans le cinéma, les optiques utilisées sont sans focus breathing) ; pas tant sur la focale que sur le fait que le cadrage change.
    5- Pour être à 135m, ton sujet doit être à 1,4m ; déplacement de 20 cm est le problème est réglé
    6- J’ai lu la démo en anglais et le test des étoiles : si elles se rapprochent au point de closest focus, ça voudrait dire que la focale est plus grande et non plus petite ; elles devraient s’éloigner : c’est con, non ?
    7- 99,99 % des photographes n’en n’ont rien à foutre et ne s’en rendent même pas compte.

    • Ils ne s’en rendent pas compte, par ignorance… car ils n’ont pas les deux objectifs en même temps… C’est tout !

      Si tu fais du portrait avec ton 70-200 mm (et je l’utilise 1/3 du temps pour ça), alors ne pas bénéficier d’un vrai 200 mm (au moins d’un 190 mm), c’est très grave ! Car la plupart du temps, tu est entre 1,4 et 2 m de ton sujet…

      Idem pour le Safari, la mode, etc… On utilise le plus souvent le 70-200 mm avec des mise au point assez proches. Et là, dans le cas de Nikon, on a plus un 70-200 mm… Mais seulement un 60-135 mm. Les deux principaux intérêt d’un 70-200 mm (grossissement important range focal confortable) tombent donc à l’eau.

      C’est pour ça que (à cause du seul problème de ce 70-200 mm) que certains pro du reportage et du mariage préfèrent Canon…

      Nikon a donc du boulot : il feue faut absolument un vrai 70-200 mm f/2.8 (à ce titre la comparaison du dernier en date et la version précédente, est édifiante)…

      http://www.bythom.com/nikkor-70-200-VR-II-lens.htm

      • C’est là où on est dans le geek, mon gars. Car les pros qui m’entourent, s’en foutent complètement et se passent même de reflex (sport excepté). Là, on est dans la photo de tourisme et pour le coup le focus beathing on s’en tamponne le coquillart avec un os de sèche.
        Ce n’est pas pire ni mieux que la dynamique d’un capteur.
        Bla bla, bla bla…

        • Mais tu ne comprend pas, qu’on touche là… à la capacité (à la nécessité) de cadrer plus serré lorsque qu’on le souhaite ?

          Disposer d’un 135 mm au lieu d’un 190 mm, tu ne trouve pas ça un – énorme – handicape, dans certaines circonstances ? Moi si…

          C’est une différence fondamentale… Aussi fondamentale que le 70-200 mm est l’un des objectifs les plus vendu et les plus utilisés par les experts, juste après le 24-70 mm

          16-35 MM F/2.8 + 70-200 MM F/2.8 = PHOTO JOURNALISME
          http://www.photoetmac.com/2012/12/16-35-mm-f28-70-200-mm-photo-journalisme/

          Donc, c’est – bien évidement – quelque chose de beaucoup plus important que la dynamique mon gars…

          « Si t’as photo n’est pas bonne c’est que tu n’étais pas assez près »… Qui a dit ça ? C’est Robert Capa (alias Endre Erno Friedmann).

          • Arrête juste de faire croire aux gens qu’ils achètent un 135 mm quand ils achetent un 200 mm Nikon. (Déjà pas vrai pour le f4). Tu décris une situation extrême et rare, qu’on peut contourner aisément Sans même sans rendre compte.
            Je doute de ton objectivité…

            • Ce n’est pas une question d’objectivité ! Mais ce sont des faits… Tu peux vérifier cette question auprès Nikon directement ;-) Demande leur le taux de grossissement et compare avec le Canon…

              C’est juste une réalité physique indiscutable et très facile à vérifier !

              Je précise que je ne parle pas du f/4 (qui est excellent et que j’ai beaucoup aimé…)

              Mais concernant le Nikon 70-200 mm f/2.8 (seconde version, la dernière en date), désolé mais c’est la stricte vérité !

              Peut-être tu n’as pas compris (d’un point de vue technique ?)

              Alors je le répète :

              A la plus courte distance de MAP, la plus longue focale de ce 70-200 mm, n’est pas un 200 mm… Mais un 135 mm.

              C’est vrai !

              Il n’y a d’ailleurs aucune « tromperie sur la marchandise (ni chez Nikon, ni chez Canon)…

              C’est juste que traditionnellement les focales communiquées par les fabricants, sont mesurées pour une mise au point est à l’infinie (ce qui ne sert jamais à grand chose d’ailleurs).

              De plus, ce n’est pas moi qui le dit ! C’est vérifié par d’autres site US… Par exemple

              http://www.bythom.com/nikkor-70-200-VR-II-lens.htm

               » Well, we’ve come to the first area of controversy. You’d think that a 70-200mm labeled II would be a pretty direct replacement for the 70-200mm it replaced.

              For the discerning photographer, it isn’t. Consider the following table (derived from actual measurements using the lens):

              What ?!?

              For some time lenses have been marked with approximations. The basic formula is that you calculate focal length with the lens focused at infinity.

              And if you’re within a few percent, you round to some well-known numbers. So, under this agreed-upon industry standard, both the original and the new version of the 70-200mm are, well, 70-200mm lenses.

              However, all bets are off at closer focus distances. Some lens designs « breath. » That’s the term for changing focal length with focus distance.

              The 18-200mm is a notorious heavy breather: it is so significantly short of 200mm at its closest focus distance that even casual users notice this.

              The new 70-200mm is a pretty heavy breather: it loses 29% of its focal length as you focus closer.

              What’s that look like ? Well, here are the two 70-200mm lenses side by side as we move further away. First at the short focal length (70mm).

              The old 70-200mm is on the left, the new on the right :

            • Et pourquoi j’en parle ? Et pourquoi je vais écrire un sujet la-dessus qui va passionner les gens ?

              Car c’est très, très important d’avoir un vrai 200 mm (au moins un 190 mm… pour plein de situations :

              Le portrait
              Le reportage
              Le sport
              L’animalier…

              C’est pas compliqué de comprendre toute de même que :

              La plupart du temps les photographes font leur mise au point entre 1,3 et 5 m…

              La plupart du temps les gens achètent un 70-200 mm pour profiter de la plus longue focale (pour ça qu’il existe aussi des zoom plus longs (genre 100-300) qui sont très populaires…

              Bref, tu crois acheter un 70-200 mm f/2.8… et tu te retrouve à 135 mm !

              • Non c’est faux : tu as un 135 mm au lieu d’un 200 mm, uniquement si tu as réglé ton 70-200 f2.8 à 200 mm et que ton sujet est à… 1,4m. Penche la tête en avant et tu as un 200 mm si tu veux cadrer plus étroit.
                Si tu allonges ta map, le pb s’ammenuise. C’est pour celà que c’est juste une considération de geek et qu’un pro passe dessus, sauf les vidéastes pour qui le non changement de cadrage en fonction de la distance de map est primordiale.
                Je peux t’expliquer ce point si besoin.
                A+, Rage

                • Oui : c’est exactement le GROS PROBLEME que je pointe (et nous sommes bien d’accord et nous nous sommes bien compris) :

                   » tu as un 135 mm au lieu d’un 200 mm, uniquement si tu as réglé ton 70-200 f2.8 à 200 mm et que ton sujet est à… 1,4m.  »

                  C’est exactement ça le GROS PROBLEME… Qui a une conséquence définitive sur le cadrage (en portrait par exemple)… ET il n’y a rien a faire pour l’améliorer (puisque tu es déjà à la plus longue focale et à la mise au point la plus courte… Le Nikon offre un grossissement inférieur et puis c’est tout : tu ne peux rien y changer (ni en changeant de position, ni en faisait un réglage… Peut-être de la magie noire ?)

                  A chaque fois que je fais un portrait je fais deux choses très importantes :

                  1 – Je choisi la plus longue focale disponible
                  2 – Je m’approche au maximum

                  Les deux ont pour effet un arrière plan plus flou, (ce qui s’ajoute à l’ouverture)… La distance de mise au point et la focale sont très importantes.

                  ET ici le Nikon avoue sa faiblesse : il ne propose que 135 mm au lieu de 190 mm sur le Canon.

                  C’est d’ailleurs ce qui m’a empêché de passer en Nikon (lorsque je l’ai découvert et pu tester longuement le 70-200 mm Nikon, je ne parvenais pas à obtenir les mêmes portraits qu’avec mon Canon. Alors j’ai enquêté)…

                  Tony Northrup l’explique dans une vidéo (va directement à 7,55)

                  https://www.youtube.com/watch?v=Jva08HY6uLE&list=UUDkJEEIifDzR_2K2p9tnwYQ

                   » Canon vs. Nikon: Why I want to switch to Nikon, but can’t fully  »

                  C’est édifiant ! Si le 70-200 mm Nikon est d’ailleurs beaucoup moins cher et plus léger que la version Canon. Ce n’est pas pour rien !

                • Voilà le genre de portrait qui sortent moins bien avec le 135 mm du Nikon, qu’avec les 195 mm du Canon !

                  L’arrière plan est moins flou avec le Nikon

                  l’arrière plan est plus petit (et plus lisible) avec la Nikon

                  La géométrie du visage moins plate (et plus en volume… normal entre 135 et 195 mm il y a à peu près la même différence qu’entre un 50 mm et un 110 mm…

                  C’est juste énorme et très perceptible !

                  Si tu en doute, fais l’expérience !

                • Et si tu veux faire un gros plan ( si tu n’as pas d’objectif macro, ce qui est mon cas en voyage)… Tu ne pourra pas nier l’extrême importance de la distance de mise au point minimale

                  Problème qui s’ajoute à la « véritable » plus longue focale (135 mm contre 195 mm de plus)…

                  Distance minimale 1,4 m pour le Nikon
                  Contre 1,2 m pour le Canon…

                  Grossissement maximale qui n’a rien à voir donc ! Nikon : 1/8.3 ( soit x0.120 ), ( « not very tight, due to the shrinking actual focal length as you get closer. » je cite Ken Rockwell )

                  http://www.kenrockwell.com/nikon/70-200mm-ii.htm#spex

                  Canon : grossissement maxi supérieur de 1/4.8 ( soit x0,208 ). beaucoup plus polyvalent donc…

                  http://www.kenrockwell.com/canon/lenses/70-200mm-f28-is-ii.htm#spex

                  On peut d’ailleurs voir ci-dessous, la comparaison de grossissement du 200 mm fixe (le vrai 200 mm donc… qui montre 5 barres)… Avec le 70-200 mm Nikon (quasiment 7 barres) ! ! !

                  http://www.kenrockwell.com/nikon/70-200mm-ii.htm#focal

                  Donc, pitié ! Que l’on ne vienne pas me dire que c’est un problème de geek ! C’est un (très gros) problème de photographe…

                  Sachant que sur 55.221 images faites avec divers 70-200 mm dans ma photothèque…

                  J’en ai 16756 faite à 200 mm !
                  Et 23651 faites entre 135 et 200 mm !

                  • Moi, quand je suis à 200 mm, je ne suis jamais à 1,4m. 5m, 10m, oui, mais là tu n’est plus à un équivalent de 135 mm.
                    Prends le f4, il n’a pas ce problème. Tu ne te trimballes plus avec le f2.8 de toute façon.

                    • Donc tu ne fais jamais de portraits avec ton 70-200 mm ? M’étonnerais un peu ça… Si tu ne t’approche jamais, tu ne l’exploite pas totalement !

                      J’ajouterais, que la focale effective (135 mm) ne « s’éffondre » pas d’un coup, pile à 1,4 m… Mais forcément elle diminue progressivement… au fur et à mesure que l’on se rapproche de 1,4 m.

                      Quelle focale réelle as-tu lorsque tu fais ta mise au point à 4 m ? 150 mm ? 170 mm ? Tu n’en sais rien…

                      Il faudrait comparer avec un objectif fixe connu…

                    • Justement, le 70-200 mm f/4 ! ! ! Je vais essayer de savoir quelle est la focale réelle du 70-200 mm f/4.

                      Peut-être souffre-t-il du même problème ?

                      Pour savoir, il faut le comparer avec un vrai 200 mm fixe…

  8. Je te donne la méthode : tu te mets à 200mm + map infini. Puis tu fais ta map à la distance choisie. Tu mesures % d’agrandissement de cadre. En optique, les rapports sont les mêmes.
    Le 70-200mm/f4 est dans la norme.
    Bon tests

    • Il n’y a pas vraiment de norme : il y a les 70-200 mm, qui s’approche d’un vrai 70-200 mm…

      Et les mauvais, qui sont en fait des 60-135 mm, (à la distance de mise au point la plus utile en portrait ;-)

      Heureusement que la version f/4 chez Nikon, atténue le désastre (enfin, il reste encore à la tester pour évaluer la focale réelle et son grossissement réel…)

      Le rapport de grossissement maximal laisse augurer d’un résultat correcte (distance de mise au point très courte de 1m.

      1/3.65 soit ( x 0.274 ).

      http://www.kenrockwell.com/nikon/70-200mm-f4.htm#spex

  9. Pingback: Dilemme, Panasonic DMC GM5 ou LX100 ? Partie 2/2 - Photoetmac.com

  10. Pingback: Nikon Samsung : partenariat stratégique à venir ? - Photoetmac.com

  11. Pingback: Prise en main Fuji X-Pro 2 : mes tops, mes flops ! - Photoetmac.com

  12. Pingback: Réparez la colorimétrie défaillante (?) de vos... Nikon - photoetmac.com

  13. Pingback: "Nikon Extraordinary Loss" et annulation des Nikon DL - photoetmac.com

  14. Pingback: La gamme Nikon One est officiellement morte - photoetmac.com

Leave A Reply


Notifiez-moi des commentaires à venir via émail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.